PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation d'un enfant maudit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seizon Karitoriki

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 14/05/2013
Localisation : Sur les mers!!!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
6/1000  (6/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Présentation d'un enfant maudit   Mer 15 Mai - 13:27

Nom : Karitoriki

Prénom : Seizon

Âge : 20 ans

Groupe : Chasseur de primes

Description physique : En voyant Seizon, la première particularité que l’on peut distinguer de son physique est sa calvitie importante. En effet il naquit ainsi et depuis tout ce temps pas un seul cheveu ne fit le moindre signe sur son crâne. En jetant un simple coup d’oeil à sa corpulence on y constate seulement qu’il a juste la taille moyenne d’un adulte normal, ni trop musclé ni trop gringalet. Quant à son visage, on y distingue deux tâches de naissance rougeâtre au niveau de chaque coin d’œil, personne ne saurait dire si c’est dû à la circonstance de sa naissance. Il arbore également un large sourire lui remontant pratiquement jusqu’aux oreilles laissant entrevoir à tous son côté sadique.
Côté vestimentaire, il porte un vieux Shihakusho, qu’il trouva lors de son enfance, c’est une sorte de kimono noir, doté d’une ceinture blanche et de vieilles sandales montantes. Avec le temps sa tenue s’encrassa et bien sûr elle ne le rendait pas très sociable, mais c’était le seul vêtement qu’il trouva à l’époque et depuis il ne s’en détacha jamais.
Accroché à son dos en permanence, il possède une lance, qu’il trouva peu après son départ de son village, qui a la particularité de se diviser et se rassembler. Elle se divise en trois parties à la façon d'un nunchaku à trois branches où chaque partie est reliée à la suivante par une chaîne.

Description morale : Depuis la naissance, Seizon a vécût seul, isolé de tous, dans le noir le plus profond et à l’abri de tout les regards. Au début se fût difficile pour lui puisqu’il ne parvenait pas à comprendre pourquoi on l’avait mis à l’écart dès le plus jeune âge mais surtout la raison de la haine des villageois à son insu. Ces circonstances ont fait qu’il développa une haine profonde envers les êtres humains, mais plus particulièrement les familles unis et pleine de vie. Il les méprisait au plus haut point.
Avec le temps il prit l’habitude d’être seul, et commença alors à entretenir une certaine relation avec un ami pour exprimer ses peines et ses douleurs.
Lorsqu’il perd le contrôle de lui-même, causé entre autre par de grandes émotions positives, il déverse toute sa haine et sa solitude sur tout ce qu’il entoure. N’importe quel petit objet à porter de mains peut être une arme redoutable. Il continuera alors son carnage jusqu’à temps qu’il retrouve ses esprits.
Ces principaux traits font de lui une personne très distante de toute vie sociale. La sympathie, l’esprit de groupe et l’amour sont des mots bannis de son vocabulaire sous risque d’en subir de lourdes conséquences. La solitude, la mort et l’obscurité sont les seules choses qui puissent le faire avancer dans la vie.

Histoire + RP Test :

"L’obscurité"," la solitude"," la mort", comme toujours ces trois mots retentissaient souvent dans la tête de Seizon Karitoriki. Ce jeune homme d’une vingtaine d’années, se remémorait dans ces moments de solitude son existence depuis sa naissance. Bien que personne au monde ne puisse se rappeler de leur propre naissance, Seizon, lui, s’en souvenait dans les moindres détails par les dires de son père à l’époque.
Tout commença par un jour banal sur la petite île hivernale de Yorokobi, les premières lueurs du matin commençait à balayer la brise matinal, et les villageois sortirent peu à peu de leur maisonnette pour commencer leur train de vie quotidien. Certains s'en allait par petit groupe chasser dans la forêt au sud de l'île, d'autres aller pêcher au nord de l'île, afin de ramener les vivres pour préparer le festin pour l'événement exceptionnelle qui allait se dérouler aujourd'hui. Tandis que femmes et enfants commençaient à préparer et décorer la place au centre de l'île. Cette île ou plutôt ses habitants avaient la particularité de festoyer  lors de grands événement et justement aujourd'hui on allait célébrer une naissance. Pendant que tout ce beau monde était au taquet, deux personnes marchaient à vive allure en direction d’une maisonnette perché un peu plus loin des autres habitations.
Hikari, d’un aspect plutôt maigrichon, portait, en cette saison hivernale, un haut en laine de mouton mais qui ne s’accordé pas du tout à son pantalon en velours rouge. Les habitants le surnommait parfois  "le clown" puisqu'il ne portait que ce type de pantalon et toujours la même couleur. Mais Hikari s'en fichait un peu aujourd'hui, il était d'une humeur festive et très joyeuse. Il était accompagné de sa femme Taiyô, belle jeune femme qui avait la particularité de mettre une petite barrette rouge pour relevé sa frange brunâtre. Habituellement mince, une petite forme ronde se dessinée sur son ventre. Elle était enceinte de plus de huit mois. Son visage, habituellement teinté de chaleur, faisait place à un teint pâle, dont les yeux étaient entourés de larges cernes qui laissait entrevoir la souffrance de porter le bébé durant tout ce temps.

-Hikari, chuchota telle essoufflée par les contractions, le moment que nous attendions depuis longtemps va bientôt arriver, nous devrions nous dépêcher d’aller voir le docteur du village

-Oui, en effet, mais je ne pensais en aucun cas que ça te causerait autant de difficulté, je dois dire que pour un premier enfant il t’en fait baver ce petit bout, dit-il alors tout en souriant.

Ils arrivèrent vers la maison du docteur, celle-ci ressemblait à toutes les maisons du village, hormis une grande croix rouge qui était arboré sur la façade blanche.
À peine le couple fût-il arrivé devant le seuil de la porte que le docteur la leur ouvrit.
C'était un petit homme grassouillet, il n'avait pas encore eu le temps de coiffer et du coup ses cheveux étaient complètements en désordre. Il portait une large blouse blanche qui lui descendait jusqu’aux genoux avec un petit badge situé sur la poitrine gauche où l’on pouvait distinguer « Dr Violet ». Comme toujours le docteur était dans sa tenue de travail pour se préparer à la moindre intervention. Certains dans le village se demander même s’il ne dormait pas avec.
-Entrez vite ! s’exclama t-il. Je vous ai aperçu au loin en préparant ma tisane. D’après les examens d’hier, je m'attendais à ce que vous accouchiez pour bientôt mais en aucun cas pour aujourd’hui.

Le couple entra alors, et accompagna le docteur dans son humble demeure. Ils passèrent à côté de la cuisine, la décoration était assez sombre, juste quelques babioles orné par-ci par-là, histoire d'animer un peu la pièce. Il y avait une seule fenêtre juste assez grande pour laisser pénétrer les rayons du soleil de la journée, et on pouvait distinguer une vue direct sur la place de l'île. Sur la table était entreposé un petit déjeuner fraîchement préparer pour deux, mais à peine dégusté en raison de la venue du couple.
Par la suite ils s’engouffrèrent dans un long couloir, où étaient accrochés des tableaux représentant des morceaux de journaux sur lesquels on pouvait distinguer les exploits du docteur.
Ils arrivèrent finalement dans une petite pièce, qui contrairement à la cuisine était remplit de toutes les couleurs aussi bien sur les murs que sur les meubles. La femme du docteur, grasouillette comme son mari, était exactement habillé de la même façon que son mari et ses cheveux était eux aussi en désordre. Elle attendait leur venue en tenant dans ses mains une bassine d’eau chaude et quelques serviettes sur le bras.

-Installez-vous tout de suite Taiyô, on va procéder à l’accouchement.

Elle fît allonger la jeune femme sur le lit avec l’aide d’Hikari et le docteur commença alors l'accouchement. Habituellement habitué à ce genre d'événements le docteur rassura Taiyô en lui expliquant que tout aller bien se dérouler. Mais l’accouchement ne se déroula pas du tout comme il l’avait espéré.
Taiyô souffrit horriblement, poussant des hurlements qui se firent entendre en dehors de la maison. Un marchand qui passait non loin fût surpris par ce cri et fit tomber son chariot de choux. Quelques villageois se dirigèrent alors vers la maison du docteur afin d'en savoir plus.
Taiyô transpirait beaucoup et son visage donnait l’impression qu’une mort imminente l’attendait.
Hikari, complètement perturber par l’état de santé de sa femme et en essayant de l’aider par des paroles réconfortantes, ne savait plus quoi faire.
Le docteur qui était déjà stressé par le mauvais déroulement de l’accouchement demanda alors à Hikari.

-On commence à apercevoir tant que bien que mal le bébé. Pourriez-vous nous ramener une nouvelle bassine d’eau chaude de la cuisine s'il vous plaît.

Sur les paroles du docteur, Hikari prît la bassine et embrassa, sans le savoir, une dernière fois sa femme.

- Ne t’en fais pas chérie, encore un petit effort et finit le calvaire.

Et sur ces paroles il s’en alla en direction de la cuisine. Il se précipita, en entendant sa femme qui continua à crier à plein régime, et arriva près de l’évier pour y déverser de l’eau chaude. Il jeta un coup d’œil vite fais par la fenêtre et vit les quelques villageois réunit. Certaines femmes essaya de rassurer Hikari en lui expliquant qu'elles étaient passées par la même étape. Mais Hikari ne fit guère attention, tellement paniqué par la chose.
C’est à ce moment précis que le pire arriva, il entendit alors des cris l’un venant surement du bébé et d'autres cris terrifiant puis plus aucun bruit. Le calme était revenue à la normale, c’était même trop calme, les villageois présent dehors se turent aussi. Il entendît vaguement le bébé gémir mais pas d’autres bruits distinct autour. La bassine pleine, il se remit en marche rapidement en direction de la pièce de l’accouchement. Quelques villageois l'accompagne également, ils pénétrèrent alors dans celle-ci et Hikari laissa tomber la bassine d’eau sur le sol par ce qu’il y aperçut.

- Mais qu’est-ce que… Docteur….Taiyô…Non.. en ouvrant à peine la bouche

La scène qu’il aperçut était horrible. Les corps sans vie du docteur et sa femme gisaient à terre, les yeux rouges sang presque entièrement sorti de leurs orbites. La pièce qui était il y a même pas remplit de couleur était complètement tâché de rouge. Les villageois présent ne dirent pas à un seul mot devant la scène horrible qui se présentait à eux. Certains pris de panique fuirent en direction de la place, pendant que d'autres cherchaient tant bien que mal les toilettes.
Taiyô était à l’article de la mort, le sang commençait à couler des orifices de son corps, oreilles, narines et même ses yeux commençaient à devenir rouge. Quelques gouttes de sang giclaient de sa bouche quand elle respirait. Elle tenait fortement le bébé dans ses bras qui était complètement couvert de sang mais dormait profondément.

-Taiyô…. Que s’est-il passé ? Qu’est-ce qui vous est arrivé ? demanda-t-il d’un air complètement paniqué.

-Hikari. Souffla-t-elle d’un ton mourant. Je ne peux t'expliquer ce qui s'est produit. C'est une chose tellement inimaginable, impensable même.]Dès qu’il est apparu et a commencé à crier, je ne pourrais pas expliquer clairement, mais c’est comme si un fléau s’était abattu dans la pièce. Le docteur et sa femme se sont tenue la tête, ils tremblaient et le sang commença à sortir par tout les moyens possible. J'avait l'impression que mon cerveau aller exploser. Elle reprit sa respiration tant bien que mal. Hikairi! Des larmes de sang commença à longer le long de ses joues Cet enfant que nous voulions tant, que j’ai porté et tant aimé est l’enfant du diable.

Taiyô se sentit partir et dans ses derniers retranchements prononça :

-Hikari. Merci de m'avoir aimé, j'ai passé des moments formidables avec toi mais^je suis désolé de m’en aller si tôt mais veille malgré tout sur lui. Adieu mon amour

Et sur ces derniers mots, Taiyô poussa un dernier soupir, les larmes se stoppèrent et son visage, qui autrefois jolie et joyeux, laissa place au rouge dominant. Hikari prît alors sa femme dans ses bras et pleura de toute son âme pendant des heures et des heures. Quelques jours plus tard, Hikari et les villageois firent les obsèques du docteur, sa femme et de Taiyô. Sur sa tombe, les yeux larmoyants, il lui déclara alors :

-Comme tu me l’as demandée, j’élèverai notre enfant jusqu’à l’âge adulte, isolé de tous pour éviter une nouvelle catastrophe, mais ensuite il s’en ira et emportera son fléau loin de notre village. Notre enfant je l’ai renommé « Seizon Karitoriki » son nom veut dire « survivre au fléau ». Adieu ma chère et tendre, j’espère te retrouver dans un monde meilleur.

Et Hikari s’exécuta. Avec l'aide de quelques villageois, ils construisirent un petit abri au bout de l'île. Il enferma Seizon dans cet abri sombre et humide. Les années qui suivirent, Seizon grandit loin de tous, et se sentant horriblement seul se trouva un ami, à qui se confier et avec qui jouer. Il ne jurait que par lui et peu à peu, ils ne firent plus qu’un.

Les paupières de Seizon s’ouvrirent lentement, après un moment seul à repenser à son passé. Il avait quitté le village, il y a de ça deux ans sur son petit radeau sans boussole ni carte. Il naviguait tant bien que mal en suivant là où les courants décidait de l'emmener avec pour seul moyen de survit sa lance, trouvé lors d'une escapade sur un îlot inhabité. Bien qu'il ne comprit comment elle fonctionnait réellement, il s'en servait juste pour pêcher et tuer les animaux. Il parcourait les mers dans le but de trouver un sens à sa vie, depuis sa naissance il était isolé de tous et son père l’avait rejeté à l’âge de sa majorité. Pour survivre dans ce monde qu’il connaissait à peine, il décida de devenir un chasseur de prime, tuer était la seule chose dont il était capable bien qu'il ne puisse lire les affiches,
. Il arpentait les mers afin de trouver endroit où vivre paisiblement sans que son épée de Damoclès ne lui fasse défaut.

Fiche Technique :
"Shibakariki no warutsu" ou "La valse de la faucheuse" : Technique utilisable uniquement lorsque Seizon est dans son état second, cette technique permet, grâce à sa lance divisible en trois, de frapper aléatoirement dans n’importe quelle direction pendant cinq minutes seulement. En contrepartie Seizon reçoit des dégâts.

[MAJ suite au RP sur Pumpkins Hills] : Seizon s'étant entraîner activement sur Pumpkins Hills et maîtrisant dorénavant son arme, il ne reçoit plus de dégâts lorsqu'il active sa technique.


- Level 4 :Chain "Nozies" : Seizon peut activer sa "Chain" afin de matérialiser Nozies, lui permettant ainsi d'utiliser les deux types d'Hôzukimaru : le Sansetsukon et le Yari.

Deux contreparties :

- Les dégâts reçus par Nozies sont répercutés sur Seizon
- Plus l'activation est longue, plus la Chain se fatigue et devient de moins en moins efficace.

_________________


Dernière édition par Seizon Karitoriki le Jeu 22 Oct - 0:59, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rob Lucci

avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island
Humeur : Mélancolique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Présentation d'un enfant maudit   Mer 15 Mai - 13:57

J'avais oublié cette horrible histoire xD Un personnage maudit par le Diable, je sens qu'il va faire des ravages !

J'accepte sans problème la fiche Wink Il faudra simplement attendre qu'un second Admin accepte également et tu pourras commencer à RP ^^
Revenir en haut Aller en bas
Xanya Longtonry

avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
232/400  (232/400)

MessageSujet: Re: Présentation d'un enfant maudit   Mer 15 Mai - 14:09

Bah y a des fautes d'ortho et quelques problème sur le RP test, mais ça arrive à tout le monde ^^
Je valide aussi sans problème !
Ce personnage est affreux j'espère que je n'aurais pas affaire à lui XD

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Seizon Karitoriki

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 14/05/2013
Localisation : Sur les mers!!!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
6/1000  (6/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Présentation d'un enfant maudit   Jeu 22 Oct - 1:01

MAJ de la fiche technique suite au niveau 4 de Seizon!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation d'un enfant maudit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation d'un enfant maudit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'un enfant maudit
» Harry Potter et l'Enfant Maudit
» LIVRE/THEATRE - Harry Potter et l'enfant maudit
» Lee Hee Jae ▲ « Enfant maudit des temps modernes »
» Présentation d'un enfant très malade et désespéré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentation des personnages :: Fiches acceptées-
Sauter vers: