PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voyage dans le luxe de l'Arkazilum!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Voyage dans le luxe de l'Arkazilum!   Lun 19 Aoû - 21:39

*Hmm, douleur lancinante, signe de vie disait Pavlov...*

Le plafond de bois comme première vision de paradis quelque chose clochait. Le décorateur qu'ils avaient appelé devait avoir son compte de saké! Ou bien c'est pas le paradis?!

*Aurais-je atterri en enfer? J'aurais mis des flammes plutôt que du bois mais les goûts et les couleurs... quoi qu'il en soit je vais me plaindre, moi en enfer...Il y a erreur*

Malgré mon caractère parfois trop dur ou trop souple envers certaines personnes et l'emprunt d'un cactus, cela ne justifiait en rien la place que l'on m'avait attribuée. J'étais prête à défendre mon cas, avec ou sans avocat!
Je me levais pour constater qu'il s'agissait d'une chambre. Une petite pièce à peine six mètres carrés avec mobilier des plus simples, un lit, et une chaise. Ma seule fenêtre avait des barreaux. Je tentais de me faire discrète, cependant chacun de mes pas était accompagné de léger tintement, un peu comme le carillon métallique d'une boutique mais en plus grave. De la serrure provenait un bruit de rouage. On entrait, je sautais pour me cacher juste derrière la porte.

-Aie, bon nez, ça z'ai mal!

*Hein?!*


Nina avait un plateau-repas qui mettait destiné, je m'attendais à un tortionnaire, on m'envoya une tortionnaire. Si Nina était là, cela signifiait que... Peut-être avait elle périt en guerrière face aux marines.
Elle posa le plateau sur mon lit.

-Eh! Même si on est ici toutes les deux je vois pas pourquoi tu es hôtesse, ménagère ou je ne sais quoi! De toute façon je demanderais qu'on réévalue mon dossier et j'irais au paradis!


-Hihihi! J'en ai déjà vu mal encaisser la captivité et sombrer dans la folie, mais jamais on ne m'avait sorti pareil charabia...

Elle quitta la pièce en rigolant. Je m'assis toujours derrière la porte, j'étais prisonnière d'un équipage pirate, si Gakash l'apprend elle va me donner à bouffer aux requins! À la moindre occasion je me tire!
Mais avant toute chose il me fallait vérifier si j'étais en état de le faire. On m'avait enfilé une simple robe blanche, qui ressemblait plus à un T-shirt trop long qu'à autre chose. Mes blessures étaient recouvertes de bandes, je voyais déjà des avis de recherches "Missing Murasa mi-fille mi-momie".

Le soleil se couchait, je me demandais déjà depuis combien de temps j'étais ici. La nuit allait tomber et aucune visite à part Nina, aucune information ne m'était parvenu. Je tournais en rond dans la pièce tel un fauve affamé, j'étais agacé par ce tintamarre qui se produisait chaque fois que je bougeais.
J'allais crier pour qu'il cesse cette ignoble torturer quand je trébuchais. Je voulus me relever mais quelque chose m'en empêchait.

*Des menottes évidemment...*

Je me rendais pas vraiment compte de la situation, mon côté rationnel me poussait à chercher des solutions, cependant je n'étais pas une machine, je devais évacuer ce stress qui montait en moi. Cette fois-ci je hurlais à m'en décrocher la mâchoire. Lorsque j'eus fini, un certain soulagement se fit sentir, la petite boule au ventre.
Après un silence de quelques secondes, j'entendis des gobelets frottés sur des barreaux produisant un sont des plus horripilant, suivi de près par des insanités de toutes sortes qui me sommaient de rester calme et si possible de faire silence...
Je n'étais pas seule, ils transportaient au moins une cinquantaine de prisonnier.

*Pourquoi s'embarrasser d'autant de personnes?*



Dernière édition par Minamitsu murasa le Jeu 22 Aoû - 1:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: Voyage dans le luxe de l'Arkazilum!   Jeu 22 Aoû - 1:42

Dans tous les cas, il était hors de question de rester sur ce navire, première étape forcer la porte, ensuite voler une boussole et une chaloupe, direction la base, et revenir leur déchirer la coque avec tsunami! Un plan parfait surtout la dernière étape.

Je brisais mon lit, dans le vacarme de mes compagnons d'infortune, cela fit autant de bruit que le hurlement d'un microbe. Avec un morceau de bois je fis levier pour sortir la porte de ses gonds, ne laissant que la serrure comme lien avec l'encadrement. Je soulevais rapidement la légère porte, qui me tomba sur la figure.

*Argot, encore bon nez, ze naît vraiment pas de zance, zeste porté aurait dû tenir par... Hein? Pad serrure fermé?!*

Cela posait problème, soit on me laissait volontairement sortir auquel cas c'est un piège, soit on est libre de circuler, ce qui serait anormal pour un prisonnier. Malgré le piège évident, je n'hésitais pas à me mettre en route je n'avais pas d'autres options. Je me mis à raser les murs, à me baisser devant chaque serrure de porte, glisser l’œil devant chaque entrée tout ça pour éviter d'être repéré enfin l'escalier qui menait au pont. Je poussais la planche qui servait de porte.

*Hein!*

J'ouvrais les yeux si grands que j'eus cru qu'ils sortiraient de leurs orbites pour rouler sur le pont. Ce n'était pas possible. Des prisonniers partout sur le pont en robe blanche homme comme femme. J'euteu beau regarder, personne. Une mutinerie avait-elle eu lieu?

-Dites donc sergent le navire vous plaît?

Elle était arrivée dans mon dos tel un chat à l'affut sans aucun bruit.

-Pas vraiment, non. Je te conseille de poser ton arme, les prisonniers ont dû capturer la plupart des membres de ton équipage!

-Tu as vraiment une case en moins! Déjà à Orange t'aurais mieux fait de resté par terre là où je t'avais laissé. En te réveillant tu me sors des conneries sur un dossier et ton entrée au paradis. Et maintenant tu penses que le navire est aux mains des prisonniers! Toi au moins on n'aura pas à te faire passer pour folle, AH AH AH!

Nina me poussa, comme si je n'existais et continua son chemin. Tout était vraiment étrange sur ce navire, des prisonniers par en prison, des tenus bizarres... Je n'en revenais pas, la voile du navire avait été changé, une croix bleue sur fond blanc. Je me décidais à mener l'enquête, j'interrogeais un vieillard habitué des lieux. Il avait été capturé l'an dernier sur duty Island avec son petit, il avait fait une dépression suite à la perte de son vieux navire de pêche, il fit décider qu'il serait emmener à l'hôpital psychiatrique sur l'une des îles de Lagays greens. Seulement ce bateau n'était pas un bateau ambulance au service du département santé de la marine c'est un navire pirate déguisé.

-Ils récupèrent des personnes dans tout East blue, des personnes folles et d'autres non. Ils divisent ensuite leur cargaison en trois groupes. Les personnes malades et sans familles sont envoyés sur Korutiga, pour y faire quoi je ne sais pas. Les personnes qu'ils auront réussies à soigner, s'ils sont jeunes et robustes seront vendues sur Skydeath. Le dernier groupe est le plus chanceux. Ce sont des personnes malades, qui ont des proches qui pourraient s’inquiéter de leur absente, ceux la sont remis au service de soins de la marine. Quand on embarque sur l'Arkazilum 3 issues, l'hôpital, le laboratoire, ou l'esclavage...


-Dites-moi une chose papi, pourquoi ne se sont-ils pas débarrassé de vous?


-Mon petit-fils vendu, moi sain de corps et d'esprit impossible de me refourguer à la marine sinon je divulguerais tout et impossible de me vendre car trop vieux. Mais là où j'ai de la chance, c'est que même les laborantins de Kurotiga non pas voulu d'un vieillard. Paraît-il qu'il avait besoin de suivre le cobaille sur plusieurs expériences or celle-ci me tueraient dès le premier essai.

Je n'étais pas tout à fait convaincu un dernier point restait à éclaircir, car toutes ces personnes sur le pont devaient attirer la marine.Tôt ou tard leur cargaison serait contrôlée alors pourquoi leur supercherie n'a-t-elle pas déjà pris fin? Papi allait devoir répondre à toutes mes interrogations.

-Là encore, le stratagème est astucieux, ils transportent des fous, et ils sont libres d'aller et venir... Qui croirait une personne sensée être folle, qui vous dit être prisonnière alors même qu'elle est libre de ses mouvements? De plus ce bateau n'a pas armement mis à part ceux de l'équipage et des canons camouflés. Dans le cas, où tu aurais un discours un tant soit peu convaincant, ils utilisent un pistolet à succion injectant un puissant somnifère, faisant taire le trouble faite sans éveiller les soupçons. Que dise-t-il dans ses cas là? "Les médicaments font effet après un delirium et une heure de sommeil", conclusion personnes ne croit ce que tu dis. De plus ils se débarrassent des esclaves en premier, ne laissant que les vrais malades sur le navire à l'approche des bases de la marine.

Une machine bien huilée, destinée à un trafic d'humain... Qu'allais-je devenir...

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: Voyage dans le luxe de l'Arkazilum!   Sam 24 Aoû - 23:08

Je fit comprendre au papi que je me devais de sortir d'ici sans lui expliquer les raisons. Il m'expliqua que bien qu'il y ait totale liberté sur le pont, notre conversation pourrait être entendu par des oreilles indiscrètes. Apparemment dans cet endroit la solidarité était une valeur qui s’effaçait au gré des vents.

Le soir on raccompagnait les prisonniers dans la cale où avaient été aménagées les cellules. Puis on fermait la porte principale. Malgré cette liberté partielle chacun restait dans son coin, ou au mieux en très petit groupe. Je cherchais le vieux quand je fus happé dans sa cellule. Il me jetta dans un coin et sortir un pieu.

- Tu vas me raconter ce que tu fais ici, tu as plutôt intérêt à être convaincant sinon... Je te fais des orifices supplémentaires avec ce que j'ai là!

Bien que très menaçant je n'avais aucune raison d'avoir peur il était seul et plus faible. Quant à son pieu de bois, je pouvais le désarmer bien avant qu'il n'a le temps de penser à m'attaquer. N'ayant pas eu autre distraction que les corvées d'aujourd'hui, je me jetais sur lui pour mettre les choses au point... Le boss ici c'est moi. Il se retrouvait avec son arme sur la gorge.

-J'ai été pris en otage par ces crapules à Orange, et c'est tout ce que tu sauras à mon sujet.

Malgré l'arm lock, qui aurait fait pleurer plus d'un, il me répondit avec aplomb.

-Insuffisant... Débrouille toi sans moi dans ce cas!

- Si tu es si malin pourquoi né tes tu pas échappé avant pour trouver de l'aide? Moi je compte sortir d'ici avec ou sans toi...

Je le relâchais, puis lui jeta son instrument pathétique... Je me dirigeais vers la porte quand il surgit devant moi. J'armais mon poing pour lui éclater la tête.

-Attends petite!

Je baissais ma garde, en me disant qu'il avait intérêt à être succinct dans ses explications sinon...

-La raison pour laquelle je ne me suis pas échappé est la même que celle qui fait que je suis encore ici...

Alors là, il se payait ma tête, il était prisonnier ici car bon à rien...ni à vendre, ni à donner...

-Il n'y a pas mille façons de quitter ce navire, est en tant qu'esclave, soit lors d'une escale. Problème le navire ne touche terre que la nuit et nous sommes enfermés ici.

*L'unique chance de fuir est d'être vendu ou complètement fou*

- Ce trafic fonctionne avec laide de révolutionnaire corrompu, certains on l'a technologie nécessaire pour traverser la calm belt. Les différents transferts se font aux abords de la calm belt. On passe d'un navire à l'autre d'après mes informations ces transferts ont lieu à quelques kilomètres de l'île de Dawn. Si on parviens à sauter dans l'eau on aurait le moyen avec le courant d'atteindre Dawn.

Non, la seule chose atteinte ici était son cerveau. Même en imaginant qu'on puisse survivre en pleine mer. Il restait les monstres marins, les tempêtes, et nos geôliers qui n'hésiteraient pas à nous tirer dessus. Je n'étais pas désespéré à ce point.

-On mourrait avant même avoir atteint l'eau...

-Évidemment, seulement il me faut bien une diversion pour me permettre d'embarquer clandestinement. Je me charge de trouver cette diversion mais il me faut un complice pour traverser discrètement la passerelle reliant les deux ponts. Durant les travaux j'ai remarqué ta force... Ils transfèrent esclaves et vivent en même temps. Les révolutionnaires font porter aux esclaves les vivres nécessaires au voyage dans des tonneaux, ceci leur permettant de vérifier la qualité de ce qu'ils achètent, abattant toute marchandise inutile. Or mes vieux os sont lourds, il ferait tomber, brisant ma couverture. Mon complice serait tué et moi une fois découverte, ils ne feraient pas grand cas de moi. Je passe pour un vieux sénile, et docile c'est pourquoi je suis encore en vie sinon...

-Ensuite qu'est-ce que j'y gagne?

-Une fois dans la place je te libère juste avant l'arrivée sur l'île, on se cache, on file dans un autre navire et c'est bon!

Son plan était astucieux et la faille majeure était comblée par ma force, nous avions enfin une occasion de se faire la belle...

Trois jours plus tard nous arrivions au point de rendez-vous. Cela faisait deux jours que je n'avais vu mon partenaire. La clef des champs était entre ses mains il m'avait assuré que je saurais quel est son baril sans aucun doute. Il ne voulait prendre aucun risque avec les informations qu'il me donnait surement pour éviter une trahison, chose assez courante chez les prisonniers de l'Arkazilum.
On rassembla la partie de la cargaison destiné à être vendu en tant qu'esclave, nous fûmes sortis l'un après l'autre de manière à être inspecté. On vérifia l'absence de maladie, l'état de nos dents, on nous dirigea vers un escalier menant aux entrailles du navire. L'escalier grinçait menaçant de s’effondrer, l'endroit était extrêmement sec et chaud. L'on entendit crier Nina, qui nous avertit de ne pas oublier le seul baril de viande salée destiné au capitaine révolutionnaire. Ce baril était le seul notable de la série de par son contenu. Je m'en saisis, et je sifflais trois fois, en réponse trois coups légers firent donner dans le bois.

On nous aligna face aux gradés pour passé d'un navire à l'autre.

*Même chez eux qui se prennent pour des héros on trouve des traites, et des monstres, pirates, révolutionnaire ou même marine, qu'importe leur déguisement un criminel reste un criminel par ses actions! Un soldat marine menant des expériences non autorisés sur des humains, et un révolutionnaire trafiquant d'hommes et de vivres, main dans la main avec des pirates...*

J'observais ce navire révolutionnaire de plus près. Il s'agissait d'un bateau de la marine disparu en mer il y a quelque temps, certes il avait été repeins mais l'immatriculation sur le mât correspondait au navire de la base de Shell. L'homme qui me précédait posa son tonneau celui-ci fut ouvert pour en vérifier le contenu, de simples haricots secs... Puis le suivant eut droit au même traitement. J'étais déjà engagée sur la passerelle impossible de faire demi-tour, troisième de la file je n'avais pas le temps de réfléchir.

-Mademoiselle, avancez par ici, que transportez-vous?



Dernière édition par Minamitsu murasa le Mar 27 Aoû - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: Voyage dans le luxe de l'Arkazilum!   Dim 25 Aoû - 18:15

Un incident eut lieu à ce moment précis, un homme sauta avec son tonneau dans l'eau. Les membres du lunatic circus tentèrent de l'arrêter dans un premier temps en lui tirant dessus, mais ce dernier se protégea, en se cachant sous son tonneau. Le plan du papy bon à rien ne sembla pas si idiot pendant un temps. C'est alors que le capitaine siffla, une jeune femme aux allures de joker que l'on trouve dans les jeux de cartes fit son apparition, un énorme marteau de bois à la main.



Elle attacha l'énorme masse à l'aide d'une corde, elle éclata l'évadé et le tonneau en un seul coup de marteau. Une fois sonné, il n'y avait plus qu'à l'attraper et le remonter. Nina accueilli avec joie le fuyard, lui promettant de lui faire vivre un sale quart d'heure en moins de quinze minutes. La menace semblait irréalisable à première vue, mais connaissant Miss Artgem, cela était largement possible. La distraction fut de courte durée et le révolutionnaire reprit son interrogation, je n'ouvris pas mon colis.

-Il s'agit de salaison monsieur.

-Bien voyons ça. Il se penchait pour vérifier le contenu quand un autre intervint, lui sommant de ne pas toucher à la nourriture destinée au capitaine. Selon lui la viande salée restait un peu fragile et l'exposer au souffle odorant des prisonniers, exposait leur chef aux pires maladies.

J'étais soulagée, je rangeais à la cale mon précieux chargement avant de remonter sur le pont et de descendre à nouveau dans un autre compartiment pour y être enfermé. De là, je m'armais de patience pour le reste de la traversée. Autant sur l'Arkazilum, on nous nourrissait de pomme de terre et autres aliments de qualité, autant sur le navire révolutionnaire, on était tenu au strict minimum, de l'eau, des haricots et du pain sec. Le but était de faire un maximum d'économie.

Comme d'habitude je m'interrogeais, la situation était étrange, des révolutionnaires qui alimentaient, un trafic organisé par un royaume sous l'égide du gouvernement mondial. Plus qu'étrange cela était contre nature, j'arrêtais un jour, le matelot que j'avais croisé sur le pont pour en savoir plus.

-Nous ne sommes pas censés discuter avec les prisonniers mais je vais t'en apprendre un peu plus.

Il venait de terminer sa tourner, il s'assit en face de moi, pendant que je comblais mon estomac avec l'éternel menu "haricot pain sec".

-Ce commerce permet de tiré d'énormes bénéfices. Cela permet à notre très estimé capitaine d'alimenter les caisses de la révolution. Ce n'est pas très honnête, c'est sur. Cependant ce trafic continuera d'exister tant que les nobles mondiaux l'autoriseront. Des millions de berrys circulent grâce à ce trafic. En y prenant part, c'est comme si les nobles forgeaient eux-mêmes la guillotine de leur bourreau, c'est avec l'argent des nobles que nous achetons nos armes. Quand nous aurons atteint notre but tous les esclaves de cette île seront libres!

Combattre le feu par le feu, c'est une stratégie, mais combien de personnes seront sacrifiées sur l'autel des caprices des nobles, pour permettre ce projet? Nul, ne le sait. En plus leur capitaine s'il ne s'offre pas que de la viande avec les fonds récolter cela peut durer une éternité.

Pour le moment, ma liberté était en tête de liste sur les choses à faire. On touchait terre enfin! La vigie hurlait, si forte que même dans la cale on l'entendait. On débarquait, tous mes camarades, j'attendais l'intervention du vieillard, que je vis déguiser en matelot. Il filait en douce à travers la foule d'acheteur et de badaude venue admirer les nouveaux arrivés. Le pleutre il m'abandonnait à mon sort.

Je fus acheté avec un lot d'autres personnes, nous étions destinés aux champs.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage dans le luxe de l'Arkazilum!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage dans le luxe de l'Arkazilum!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage dans la jungle [CLos]
» Voyage dans l'immensité russe
» Voyage dans le foin...
» Pour une fois on travail dans le luxe. [Akira]
» Voyage dans les arcanes - Par Laurelyn Silimaurë

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: East Blue :: En Mer-
Sauter vers: