PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Mer 26 Fév - 1:30

Lucci avait, d‘ordre général, une patience hors du commun. Tout portait à croire, qu‘il ne pouvait plus voir en peinture ces hommes dénaturés. De toutes façon, ils ne craignaient désormais plus rien. Ils savaient ou ils devaient se diriger et il savaient que la bande d‘immortels ne les en empêcheraient pas.
Ils prirent donc la route de la cathédrale, arpentant les petites ruelles de la cité, guidé par un exemplaire Bader dans le rôle du guide touristique. Tandis que Sephiroth se tapissait dans le silence, Rob et le guide improvisé discutaient tranquillement de l’histoire de ce pays.
Une histoire bien complexe entre la politique historique et les convergence diplomatiques qui en suivaient. Oligarchie, monarchie… Voila un débat de vocabulaire fortement intéressant. Quoi que pas encore assez pour le démon argenté qui n’avait réellement prêté attention qu’à un seul et unique mot dans la conversation. Ils s’agissait du nom des Aristocrates de cette fameuse île: les « Winter »
Ce nom poussa Sephiroth à réfléchir au plus profond de ses souvenirs. Il avait recouvert la mémoire depuis quelques temps maintenant, mais ce nom parvenait difficilement à trouver un signification pour le pirate. Puis soudain, comme pour venir récompenser ses recherches mémorielles, il retrouva ce qu’il cherchait.

* Les Winter, ça me reviens… C’était ce fameux amiral qui avait vaincu Alistair il y a deux ans… Un type monstrueux qui ne craignait pas les pouvoirs de glace que possédait Alistair… Si il vivait sur cette île, je comprend mieux pourquoi…*

Le passé déjà bien garni de Sephiroth lui permettait de connaitre quelques noms de grande réputation de Grandline. Le voila qu’il marchait sur les traces de son ancien ennemi. Gregor Albarth D. Winter, anciennement surnommé «  L’ours polaire » en raison de sa formidable corpulence et du fait qu‘il ne craignait pas le froid… Ex-amiral de la marine, Jamais encore il n’avait su d’où venait cet occulte guerrier. Il y avait fort a parier qu’il le savait, désormais. Quoi qu’il ne devait pas y avoir qu’une seule famille de Winter dans le monde, mais dans un environnement aussi froid, il était facile de comprendre comment le légendaire Alistair Clive, bras droit du démon argenté, avait pu tomber en duel… Quoi que l’histoire ne s’était pas si mal terminée… Il s’agissait là d’une sacré aventure qui venait affirmer un peu plus l’incroyable palmarès que l’ancien capitaine pirate s’était forgé.

Ce n’est qu’après quelques temps de marche, que les trois hommes arrivèrent devant la cathédrale. Il s’agissait d’un formidable édifice qui témoignait de la grandeur architecturale du pays mais aussi de la puissance de cette nation disparue. Ils pénétrèrent dans cet univers sublime ou la complaisance des styles baroques et gothiques atteignaient leur paroxysme dans une démesure absolue. La propagation du son était telle que le simple bruit des pas, pouvait probablement s’entendre jusqu’à l’autre bout de lieu saint.  

- Et bien. Quel accueil mémorable ! Déclara Lucci probablement émerveillé par le gigantisme des lieux.

Il y avait de quoi. Malgré son air impassible, Sephiroth ne pouvait s’empêcher de penser à quel point les architectes Givriotes étaient virtuoses en la matière. Ils s’avancèrent tous les trois vers le centre de l’édifice ou se trouvait une grande fontaine complètement prisonnière de la glace. Malédiction ou courroux d’une bête sacrée, même ce lieu criant au génie n’avait pas été épargné. Ils continuèrent jusqu’à atteindre l’autre bout de la salle, ou se trouvait un hôtel de prière, et ou siégeait la sublime statue d’un dragon de glace.

- C’est donc lui ? Le dragon qui aurait été battu par Yavach ? Demanda Sephiroth.

- Oui c’est lui. Je n’ai jamais été croyant, ni même expert dans les art de la mythologie, mais là… J’ai l’impression que cette statue possède quelque chose de très particulier. Quelque chose qui… je ne sais pas… Comme une sorte de…

- L’Aura. Coupèrent en même temps Sephiroth et Lucci qui regardaient la statue d’un air empli de méfiance.

- Cette statue à quelque chose de particulier, c’est clair… Enchérit Lucci.

- On ne sent que ça une fois à proximité.

- Vous pensez que le Dragon pourrait être…

- Non. L’aura d’un dragon est un bon millier de fois plus puissante et terrifiante que celle-ci, je peux te l’affirmer. Conclu le démon argenté.

Ceci étant, la statue possédait un force bien particulière, le genre d’émanation qui faisait froid dans le dos. Une puissance oubliée et qui aurait du le rester. Comme une forme de magie noire.
Ce n’était pas la seule chose que les trois personnages trouvaient étrange. Le comité de réception n’était pas présent. Les responsables de se désordre ne se trouvaient pas dans cette salle comme on les avait poutant prévenus.
Lucci commença à chercher autour de la statue, Sephiroth examinait l’hôtel de prière, tandis que Bader surveillait les environs, de moins en moins rassurés par ce que dégageait la statue.

- Bingo. S’exclama le démon argenté en arrachant le rideau rouge qui cachait l’intérieur de l’hôtel.

- Des escaliers…

- Il est possible que nos chers amis immortels soient partis dans ces sous sols. Tu sais ou cela mène ?

Bader semblait abasourdi par la découverte du pirate. Il avait la bouché ouverte, les yeux écarquillés, et la voix muette.

- Ces marques… Sur les rampes. Il s’agit d’un accès aux catacombes ! C’est impossible !

- Qu’Est-ce qu’il y a d’impossible là dedans ? Demanda Sephiroth, non sans une pointe d’ironie.

- Vous ne comprenez pas ! Les catacombes sont tenues secrètes depuis la mort de Yavach il y a près de mille ans ! Tout les accès y sont condamnés et aucun civil Givriote ne connait les passages pour y accéder, et ce, depuis des générations !

- Je peux savoir ce qu’il y a la dessous, de si incroyable, pour que le gouvernement de l’île y scelle les accès ?

- Je l’ignore, le secret était conservé depuis des centaines d’années par les souverains ! Personne ne sait ce qu’il s’y trouve, le secret à tellement bien été gardé que les génération qui ont suivi Yavach, n’ont même plus su ou se trouvaient les accès !

- Si tu veux mon avis, nos quatre bonhommes savaient comment accéder à ces catacombes…

Il y eut un silence. Ce simple fait, en disait long sur le niveau de connaissance de cette étrange secte qui prônait l’immortalité. Quelqu’un de bien renseigné était très généralement quelqu’un puissant. Et visiblement, cette information n’était pas des plus simple à obtenir. Comment avaient-ils eut connaissance de cet accès ? Il y avait là, un mystère de plus à résoudre !
Lucci décrocha du mur trois torches, qu’il alluma et qu’il distribua. Une fois ce préparatif mené à bien, il descendirent l’escalier et arrivèrent dans ce qui semblait de tout évidence être des catacombes. Les arcs de pierres soutenant les vestiges de toute la civilisation du dessus était exceptionnelle ! Même les connaissances de Bader ne suffisaient plus à commenter le fantastique spectacle. Ils avancèrent dans le noir, restant sur leur garde, à l’affut du moindre obstacle, vivant ou non.
Puis ils s’approchèrent d’une lumière. Un endroit éclairé par quelques torches au mur. Il y avait trois arches, qui ne donnaient pas dans la même direction. De belles arches en pierre, donnant chacune sur un long couloir noir, dont on ne voyait pas le bout.

- Trois couloirs. Trois personnes et trois torches. Les conditions semblent réunies pour que l’on se sépare, on dirait. Mais il est également possible qu’il s’agisse d’un piège. déclara l'ancien capitaine.

- Vous n’êtes pas sérieux ? On va quand même pas se séparer dans les catacombes ?! Même moi je ne sais pas ce qui nous attend la dedans !

Après l’objection de Bader il y eut un léger silence, jusqu’à ce que Lucci donne son avis sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Rob Lucci

avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island
Humeur : Mélancolique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Dim 23 Mar - 1:25

La voix de Rob raisonna plus d'une fois dans cet immense château de glace. L'architecture y'était très complexe, mais Ô combien merveilleuse. Lucci ne put s'empêcher de marcher la tête en l'air, admirant les différentes poutres, statuts et autres mosaïques qui décoraient la magnifique cathédrale.

*La magnificence à l'état pur.*, pensa Lucci.

Cependant, il sentit quelque chose de pas normal, une présence très dérangeante. Elle semblait venir de cette statut de Dragon, qui se tenait face à l'autel. L'ex-noble, tout comme son comparse Sephiroth comprirent rapidement qu'il s'agissait de...

- L'Aura.

Alors que Bader s'apprêta à suggérer que c'était le fameux Dragon vaincu par Yavack des milliers d'années auparavant, le démon argenté le coupa net dans son élan:

- Non. L’aura d’un dragon est un bon millier de fois plus puissante et terrifiante que celle-ci, je peux te l’affirmer.

L'ami Sephi semblait en savoir beaucoup sur ces reptiles légendaires. D'ailleurs en aurait t-il rencontré un lors de sa précédente aventure ? Quoiqu'il en soit, ce même Sephi découvrit un passage caché derrière l'autel, menant, selon Bader, dans les catacombes. Ce même Bader expliqua que ce lieu était tenu secret pour une raison que lui-même ignorait. Cependant, le démon argenté pensait que ces êtres immortels en savaient long sur l'histoire de Valgivre, car ils étaient vraisemblablement cachés dans ce réseau de tunnels. Le petit groupe décida de descendre dans le sous-sol, après que Lucci ait allumé trois torches dans le but d'éclairer leur chemin. Ils arrivèrent rapidement à une intersection:

- Trois couloirs. Trois personnes et trois torches. Les conditions semblent réunies pour que l’on se sépare, on dirait. Mais il est également possible qu’il s’agisse d’un piège, déclara Sephiroth.

- Vous n’êtes pas sérieux ? On va quand même pas se séparer dans les catacombes ?! Même moi je ne sais pas ce qui nous attend la dedans ! objecta Bader.

Lucci s'approcha alors silencieusement des trois arches afin de les éclairer avec sa torche. Il y avait trois symboles, un par arche.

- Un dragon, un loup et un ours. Vous savez ce que cela signifie Bader ? questionna Rob.
- Heu oui, se sont trois animaux très encrés dans l'histoire de Valgivre. Le Dragon représente bien évidemment le Dragon de Valgivre, c'est à dire la mal, l'ours est en réalité l'ours polaire. C'est un animal sacré sur Valgivre. On dit qu'ils sont l'incarnation des envoyés de Yavack. Ils représentent donc le bien. Quant au loup, il représente l'opportunisme, se mettant tantôt au service du Dragon, tantôt au service de Yavack. Il représente la neutralité entre le bien et le mal. Les loups de Valgivre sont réputés pour être extrêmement féroces, ils s'attaquent des fois aux Hommes, des fois non. C'est le caractère lunatique de cet animal qui font du loup de Valgivre un être assez étrange. C'est ce que mentionne la Bible Givriote sur cette légende.

- Je vois... intéressent...

Lucci réfléchit quelques secondes. Il essayait d’examiner ces trois symboles ainsi que les paroles de Bader, mais n'arrivait pas à savoir où ces couloirs les mèneraient.

- Ma foi, il nous reste plus qu'à nous séparer, conclut Lucci. Je prends le couloir de droite, l'ours donc.
- Je vais vers le Dragon, fit Sephiroth.
- Mais... mais... laissez-moi pas tout seul ici !

Lucci ignorait si Bader avait choisi de prendre la voie du loup. Quoiqu'il en soit, l'ex-noble resta silencieux et concentré. Il était en territoire inconnu et probablement ennemi. Il se devait de rester sur ses gardes. Sa torche n'éclairait pas loin devant lui, chaque pas était une surprise. Il profita néanmoins du peu de lumière qu'il avait pour observer les murs et les dessins gravés sur ceux-ci. On pouvait y voir des hommes chassant des monstres. Ces guerriers semblaient importants puisqu'ils étaient mis en valeur par une lumière venant du ciel, recevant probablement la bénédiction du grand Yavack. Rob trouvait ces peintures très intéressantes et s'intéressait de plus en plus à l'histoire de ce pays. Elle semblait très riche et très complexe. C'est donc avec l'âme d'un archéologue que Lucci continua à s'enfoncer dans ce sombre couloir. Après un quart d'heure de marche, Rob enclencha une dalle sans le savoir en marchant dessus. Un énorme fracas ébranla la couloir et déstabilisa l'homme en noir. Ce qui allait suivre était un élément récurrent dans ce genre de situation: un énorme rocher tomba du plafond et commença à rouler vers Lucci. Le sol était légèrement incliné, ce qui provoqua l'éboulement de la masse rocheuse, mais aussi le record du monde de vitesse enregistré par un humain. Lucci n'avait jamais couru aussi vite de sa vie. Et il savait pertinemment qu'il ne pourrait courir ainsi vitam eternam. Il essaya tant bien que mal de localiser un renforcement dans le mur avec sa torche afin de s'y engouffrer, mais il n'y avait malheureusement rien pour ce cacher. Au bout de cinq minutes, le couloir prit une forme rectangulaire, ce qui permit à Lucci de cesser sa course en tournant sur sa droite. Le rocher s'encastra dans le mur, menaçant les galeries de s'effondrer.

*Pitié, je ne veux pas le remake de Erta Ale*.

Heureusement pour lui, son souhait fut exaucé et Lucci put récupérer un peu. Au fond de ce nouveau couloir il aperçut enfin une lumière autre que celle de sa torche. Il décida logiquement de s'y diriger. Il arriva dans une immense salle, éclairée par des dizaines de torches. Des milliers de peintures ornaient les murs de la pièce, mais ce qui frappait le plus, c'était cet immense autel, sur lequel était posé une tombe.

- Un tombeau profané ?

Effectivement, le cercueil était légèrement ouvert, quelqu'un est venu ici et tout porte à croire qu'il pourrait s'agir de ces êtres immortels.

-C'est donc ça qu'ils sont venus chercher ? Ou bien recherchent t-ils autre chose ?

Lucci allait bientôt le savoir puisqu'il entendit des bruits de pas s'approchant de plus en plus de lui. Il se retourna vers le couloir sombre et posa sa main sur la garde de Wrath of Sea, paré à toute éventualité...


Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Mar 25 Mar - 0:42

Ce petit cours de mythologie avait été fort instructif, quoi que bien peu utile. Il fallait choisir un chemin point barre. Il s’agissait à peu près du mode de pensée du démon argenté. Un ours, un loup et un dragon. Lucci choisit l’ours, ce qui correspondait bien à son caractère, selon la légende. Un homme de bien, pour un animal respectable chez les Givriotes. Quoi que cela ne gênait pas le pirate. Il avait en ligne de mire le Dragon, et ce depuis le début.
C’set à dire que cette histoire de dragon de glace le perturbait. Il voulait en avoir le cœur net. Quoi que cela était grossier, un chemin marqué d’un dragon, qui menait à un vrai dragon ? Si seulement les choses étaient aussi simple…
Toujours était il, qu’il fallait faire un choix, et ce choix fut fait. Seul Bader objectait encore, contraint de prendre les loups, qui étaient, selon la légende, les plus imprévisibles alliés, ou les plus tenaces adversaires. Il objecta tant bien que mal mais dû se résoudre à abdiquer, et à prendre le couloir de gauche malgré l’urine chaude qui devait couler le long de ses jambes…

Sephiroth lança un dernier coup d’œil à Lucci, sans bouger le visage. Un regard qui signifiait souhaiter bonne chance… Personne ne savait ce qu’il y avait au bout de ces chemins, et c’est d’ailleurs ce qui expliqua l’ultime regard de la masse argentée.
Puis chacun s’aventura dans l’ombre. On entendit encore les supplications de Bader qui n’arrêtait pas d’hurler qu’il s’agissait d’une idée stupide.

* Cet imbécile… S’ il continue de beugler comme ça, il pourrait en effet ne pas en avoir pour longtemps !* pensa le pirate, qui s’orientait à l’aide d’une torche qui était accrochée au mur.

Il avança dans le couloir, pendant, cinq, puis dix, puis quinze minutes. Sans le moindre obstacle ou même piège sur sa route, jusqu’à arriver devant un mur gravé de divers symboles. Il y jeta un bref coup d’œil, avant de conclure qu’il s’agissait d’un cul de sac. Toutefois, faire demi tour ne servait pas à grand-chose. Avant de penser à dégainer son sabre pour détruire ce mur, le pirate chercha une quelconque subtilité pour déverrouiller le passage, sans réduire cette barrière de pierre, à l’état de gravats. Il essaya de décrypter et de toucher, en laissant glisser ses doigts sur la paroi, jusqu’à trouver une toute petite encoche, dans laquelle il enfonça son index. Le mur trembla, puis s’affaissa sans mal, laissant sans encombre la voie. Il continua ainsi à progresser dans le couloir, toujours aussi sombre.
Puis après une bonne marche, il sorti enfin du tunnel, pour arriver dans une très grande salle. Elle semblait être la réplique exacte de la cathédrale, mais cette fois six pieds sous terre.

Il avança dans cette immense salle, éclairée par de nombreuses torches, avant de se diriger vers les trois marches du fond, sur lesquelles se tenait un homme complètement encapuchonné qui semblait prier.
Un genou au sol seulement, le crane baissé, récitant quelques étranges formules, en ce qui devait être du Givriote.
Le démon argenté s’avança lentement, dans un pas dénué de bruits, afin de ne pas perturber le religieux.
Le prêcheur ayant fini, se releva, et se retourna vers le pirate, le visage toujours caché par sa capuche noire. Il le regarda, son visage absolument invisible derrière cette coque de tissu, les bras dans les manches comme le faisait les vieux moines.
Ce face à face dura quelques dizaines de secondes interminables avant que Sephiroth décida de briser la glace.

- On ne vas pas se défier du regard indéfiniment, tout de même… expliqua-t-il.

- Qui est tu, étranger ?

- Un étranger. Comme tu l’as si bien dit. Répliqua le pirate.

- J’ignore qui tu es, ni ce que tu veux, mais tu ne devrais pas être ici. Aucun être vivant ne peux se tenir en ces lieux…

- Alors il faudra que tu m’explique ce que tu fous là ?

- J’ai dépassé le statut de mortel. Je ne suis plus comme les autres humain désormais.

- Formidable. * En voila encore un qui est illuminé...* pensa t'il

- Va t’en maintenant. Retournes d’où tu viens, tu serais probablement dépassé par les événements…

- Je n’ai pas d’ordres à recevoir d’un type qui se cache derrière une capuche… De plus je pense avoir vu bien plus de choses qui pourrait « me dépasser », que toi.

- Les fanfarons dans ton genre, sont ceux qui meurent les premiers…

- Ah oui ? Demanda-t-il en dégainant son sabre.

Son vis-à-vis, libérait ses bras, avant de se retourner vers l’autel de marbre. Il se retourna vers Sephiroth, prêt à prouver la véracité de ses propos.


Revenir en haut Aller en bas
Rob Lucci

avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island
Humeur : Mélancolique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Sam 29 Mar - 13:27

Il sortit complètement sa lame de son fourreau lorsqu'il comprit que la personne qui s'approcha de lui n'était pas quelqu'un d'ordinaire. C'est alors qu'un homme aux allures de moine se présenta à lui. Il ne vit guère son visage à cause de sa capuche. Il s'arrêta quelques secondes avant que Lucci ne brise le silence:

- L'aura que vous projetez autour de vous, n'a rien d'humain.

L'homme resta silencieux quelques secondes, avant de parler à son tour:

- Que fais-tu ici, étranger ?
- Je suis venu ici éliminer les membres encapuchonnés d'un clan louche profanant des sottises sur le potentiel réveil d'un Dragon. En somme, vous correspondez parfaitement à la description.
- Tu es bien trop sûr de toi, l'étranger.
- Allons, ne venez pas me faire la morale, votre immortalité ne présente que des points faibles.
- Vous êtes loin de comprendre tous les pouvoirs que nous possédons. Mais c'est compréhensible après tout, vous n'êtes qu'un simple mortel. En fait, vous ne méritez même pas que je vous affronte.

Le moine recula de quelques pas, jusqu'à sortir de la pièce et, avec une série de gestes répétées à une vitesse impressionnante, scella la salle où se tenait Lucci.

- Mais que faites-vous donc ? Ouvrez-moi et venez vous battre !
- Je vous l'ai dit, vous ne méritez pas que je vous affronte. Et vous allez vous rendre compte qu'un mortel ne peut pas survivre indéfiniment enfermé dans une salle.
- Cessez immédiatement cela et ouvrez ! Heey !

Le moine ne répondit plus, comme si il avait littéralement disparu. Rob se calma, et se retourna vers la pièce dans laquelle il allait peut-être passer le reste de sa vie.

- Ce n'est pas vraiment de cette manière que je me voyait mourir.

Comprenez par là que notre ex-noble ne voulait pas en rester là. Il examina les écrits gravés sur les murs. C'était probablement du Givriote et Lucci ne savait guère déchiffrer ces textes. Il observa alors le cercueil entrouvert et décida de retirer complètement le couvercle. Il n'y avait rien ni personne à l'intérieur, comme il avait imaginé, seulement un tissu rouge recouvrant le fond du cercueil. Il se demanda d'ailleurs à qui appartenait cette tombe, vide de son hôte. Il reposa néanmoins le couvercle sur le cercueil, sur lequel il y avait le fameux symbole de l'ours.

- Il est génial ce symbole. Mais il ne m'aide pas à savoir comment sortir d'ici.

Rob fit alors le tour de la pièce, examinant plus précisément les moindres recoins de celle-ci. Il tenta de traduire les hiéroglyphes, marcha sur les différentes dalles au sol afin d'y enclencher un quelconque mécanisme. Rien ne se passa. Alors il s'approcha des murs et fit de même avec les carreaux mais ses efforts ne furent pas concluant. Il admettait que cela aurait été trop facile. Finalement, il retourna vers le cercueil qui l'intriguait définitivement. Il tourna autour de celui-ci et tenta de le soulever. Mais Lucci n'y parvenait pas, ni même à le déplacer s'un iota. Il trouvait cela fort étrange. Il rouvrit alors le cercueil, et examina ce fameux fond en tissu rouge et commença à le tâtonner. Au touché, la texture était plutôt moelleuse. Il enfonça encore plus profondément son doigt et sentit que rien ne retenait celui-ci (cessez immédiatement de sortir ce passage de son contexte !), si ce n'est le tissu lui-même.

- C'est bien ce que je pensais, conclua Lucci. Je trouvais ça étrange qu'il n'y ait point de corps à l'intérieur.

Certes, le cadavre aurait très bien pu être enlevé, puisque selon toute vraisemblance Lucci ne fut pas le premier à poser ses mains dans ce sanctuaire interdit. Mais ce qui avait le plus frappé l'ex-noble, c'est tout simplement l'odeur. Il y en avait aucune qui émanait de ce cercueil, si ce n'est celui du tissu. On pouvait toutefois remarqué des traces sur le tissu, comme si des objets furent entreposés ici. Des objets sacrés peut-être ? Mais ce n'était pas ce qui préoccupait le plus Rob:

- Ce cercueil immuable est là pour autre chose. Il retira le tapis rouge et constata avec plaisir qu'il avait vu juste. Bingo !

Il cachait une entrée souterraine. Où menait-elle ? Cela, Lucci ne le savait pas, mais il avait trouvé une sortie et c'est ce qui comptait le plus pour le moment. Il prit une torche accroché au mur et examina l'entrée du sombre passage. Elle révéla un étroit escalier.

- Je vais faire comment pour m'infiltrer là-dedans ?

Lucci tenta comme il pouvait de glisser son corps dans l'ouverture. Il mit d'abord ses jambes, puis posa son fessier sur la première marche de l'escalier et commença à descendre en rampant sur le dos, tout en veillant de ne pas se brûler avec la torche. Il se rendit compte avec effroi qu'il nageait dans des toiles d'araignées. Mais qu'importe, le plus important était de se sortir de ce mauvais pas. Il arriva enfin en-bas des escaliers, non sans avoir subi quelques brûlures dues à la flamme de la torche incendiant les toiles d'araignées. Il se releva et s'essuya pour se nettoyer un peu. Il était dans une petite salle qui n'avait rien de particulier, à part sa sortie vers un autre couloir. C'est donc logiquement que Lucci s'y dirigea. Il y avait moins d'arachnides ici, la progression en était que plus aisée. Il arriva rapidement dans une immense salle, et ne put se retenir d'exclamer sa stupeur:

- C'est absolument... dantesque !

Qu'avait découvert Lucci de si stupéfiant ?

Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Dim 30 Mar - 21:12

Après cette courte entrevue, les deux hommes se livrèrent une féroce bataille. Ils enchainèrent des coups virevoltants sans vraiment trouver de failles dans leurs défenses. A la différence d’un combat normal, l’homme encapuchonné se contentait d’esquives très habiles. Il n’était pas armé, mais évitait les coups de lame du pirate à la manière d’une feuille qui flottait au vent.
Sephiroth remarqua d’ailleurs quelque chose d’étrange dans sa gestuelle. Certes cet homme pouvait être souple, mais il était impossible qu’il se contorsionne ainsi pour éviter le fil de la lame. Ses déplacements étaient propres et mesurés, jamais l’homme aux cheveux d’argents ne parvint réellement à l’inquiéter.  
Il s’arrêta d’ailleurs après avoir compris que cet homme, ne pourrait pas être touché comme un adversaire normal.
Brasser de l’air ne servait à rien, sinon à user son énergie. Il tourna la tête et cracha un brin de poussière. Cet affrontement ne menait à rien, son adversaire n’avait encaissé aucun coup, et lui-même n’avait subit aucun dégât.

- Tu commences à comprendre à quel point tes actions sont vaines ? Dit l’homme encapuchonné d’une voix rauque.

- Tu utilises une technique particulière… Tu te contentes d’esquives et ne ripostes même pas. Répondit la chevelure argentée.

- Pour mieux que tu contemples ton impuissance…
-
Sephiroth ricana intérieurement. Si cet homme pensait que le pirate, qui n’avait fait que battre de l’air jusque là, n’en avait pas gardé sous la pédale, il se fourvoyait complètement. Il s’accroupi de manière à démultiplier sa puissance d’appui, et bondit sur le manteau noir, comme une furie. Il tournoya sur lui-même, créant ainsi une spirale argentée grâce à sa longue chevelure. Il brandit son sabre, pour feindre un coup d’épée, et profita de son esquive désormais habituelle pour l’empoigner d’une main ferme.

- Je te tiens.

Il l’envoya dans les airs, avec toute la force que son bras put lui procurer, et attrapa son sabre des deux mains. Il bondit à nouveau vers sa cible de manière à lui porter un coup fatal. C’était évident, esquiver dans les airs était une chose beaucoup plus difficile. Le pirate en profita, et d’un violent coup d’estoc, transperça son adversaire. Il se réceptionna au sol, grommelant d’agacement. La veste transpercée retomba au sol, vide, sans corps pour épouser sa forme. Sephiroth leva le visage, et aperçu son adversaire vers le haut, sur une grande poutre de marbre , vêtu d’une nouvelle veste noire à capuche, agenouillé plusieurs mètres au dessus du sol. Comment diable avait il pu réussir un coup pareil. Le pirate était convaincu d’avoir transpercé un corps, Cette disparition tenait du prodige. Ce n’était pas tant l’adresse ou la souplesse de cet inconnu qui impressionnait le pirate, mais bien ce précédant coup de maître.

- D’abord cette histoire d’immortalité, maintenant une dématérialisation improbable… Qui êtes vous donc ? Demanda la chevelure d’argent.

- Je n’ai pas besoin de te répondre. Comme je te l’ai dit tu seras rapidement dépassé par les événements… Expliqua-t-il en reprenant son souffle. Puis il reprit toujours avec autant de mystère: Je m’en vais pour le moment mais nous nous retrouverons vite.

Dès l’instant ou il termina sa phrase, il disparu à nouveau laissant son manteau noir tomber à plat sur cette gigantesque colonne de marbre. Sephiroth n’avait pas de temps à perdre… Il fallait avancer rapidement. Il avait très brièvement aperçu un escalier dans le coin de la salle. Après l’avoir retrouvé et constaté qu’il menait directement à un étage encore inferieur, le pirate s’engouffra dans la pénombre, dévalant les marches très rapidement.

Une fois arrivé tout en bas, il se retrouva dans une immense salle, ou Lucci patientait déjà, tout en admirant une chose absolument extraordinaire. La chevelure argentée s’avança vers son camarade, et lorsqu’il aperçu la chose, il fut à la fois choqué et perplexe.

- Qu’Est-ce que c’est que ça ?


Revenir en haut Aller en bas
Rob Lucci

avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island
Humeur : Mélancolique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Dim 10 Aoû - 14:38

Rob était subjugué par ce qu'il voyait. Il resta ainsi quelques minutes à observer, ce que l'on pouvait appeler, une oeuvre d'art. On avait beau dire que la bêtise humaine était sans limite, on ne pouvait nier en revanche que l'Homme était un artiste talentueux.

- Qu’Est-ce que c’est que ça ?

Voilà que son comparse Sephiroth s'approchait de lui. Étrange, la voie du dragon et celle de l'ours étaient donc liées. Mais où était Bader ?

- Deux statuts en or massif, représentant sans nul doute le combat entre le Dragon de Valgivre et le grand Yavack, répondit Lucci.

Mais visiblement, ce n'est pas vraiment les deux statuts qui intriguaient le démon argenté, mais plutôt l'autel qui reposait aux pieds des deux géants dorés. Il s'approcha alors de celui-ci, tandis que Rob jeta un œil en direction de l'autel où, entouré d'étranges flammes bleues brûlants dans cet enfer de glace, un œuf y était entreposé.  

- Je n'ai jamais vu un œuf aussi gros, s'exclama Lucci.

Sephiroth garda le silence, observant plus précisément cet objet ovale tout blanc. Il n'en fallut pas plus pour Lucci pour comprendre ce qu'il en retournait:

- Ne me dites pas que...
- Si, c'est bien ça. Reste à savoir ce que cet œuf fout là.
- J'en ai pas la moindre idée, mais devrions-nous pas le détruire ?

Rob n'eut pas le temps d'avoir une réponse qu'un des encagoulés pénétra la pièce en ricanant.

- C'est une belle progéniture, n'est-ce pas ? Les dragons se font si rares actuellement, avoir un œuf de ces reptiles légendaires n'est-il pas un trésor plus fabuleux encore que le One Piece ?

"Dragon", "One Piece". Voilà des mots que Rob n'entendait guère souvent à Downhell. Il ignorait même que les dragons existaient. Son aventure loin de sa famille allait être beaucoup plus palpitante qu'il ne l'avait imaginé... Quant à Sephiroth, il semblait déjà avoir rencontré cet individu.

- Lorsque nous étions sur Grandline, nous avons entendu parler du Royaume de Valgivre et de son Dragon. Nous avons donc vogué jusqu'à cette île reculée de South Blue et avons fait la rencontre d'Ajatarra, plus connue sous le nom de Dragon de Valgivre !
- Cette fameuse bestiole a donc un nom, répondit Sephiroth. J'aimerais savoir comment vous avez survécu face à ce monstre, ce n'est pas donné à tout le monde de réchapper à la colère d'un Dragon.
- Dois-je te rappeler que nous sommes immortels ? Notre puissance est tel que mêmes les Dragons ne peuvent rien contre nous. Cela dit, qu'arriverait-il si nos pouvoirs étaient combinés à ceux de l'enfant d'Ajatarra ?

Lucci écarquilla brièvement les yeux. Il est vraie qu'il se doutait que cet œuf était la progéniture d'Ajatarra, mais là, il venait d'en avoir la confirmation.

- En voilà une idée farfelue, constata Lucci en mettant la main à sa garde.
- Hé héhé, il y a encore une chose que vous ignorez au sujet de cet œuf, fit-il alors que ses deux alliés pénétrèrent à leur tour dans la pièce, traînant Bader derrière eux.
- Bader !, s'exclama Lucci.
- Je viens de vous dévoiler la mère de cet enfant, mais vous savez tout comme moi qu'il lui faut également un père, n'est-ce pas ? Héhéhé, je ne devrais pas vous le dire, mais pour vous récompenser de tous vos efforts, je vais vous laisser entendre son nom. Il est le prince des ténèbres, le fils de l'enfer, l'héritier du chaos. Dans cet œuf, se trouve une future catastrophe pour le monde, car il est le fils...

La voix de l'homme avait changé, prenant un ton grave, connoté d'une teinte de folie:

-...d'Acnologia.
- Acno...logia ?

C'est la première fois que Rob entendit ce nom. Mais le simple faite de le prononcer avait le pouvoir de rendre l'atmosphère sombre et malsaine.

- Acnologia ? Savez-vous au moins dans quoi vous vous engagez ?, fit Sephiroth. Pauvres misérables...

Il y eut un moment de silence avant que le démon argenté ne reprenne:

- Il y a tant de choses à savoir... et toi tu ne comprends rien...
- C'est toi qui ne comprends pas. Avec le pouvoir du fils d'Acnologia entre nos mains, nous serons en mesure de détruire ce monde afin d'en reconstruire un nouveau. Nous en serons les créateurs, les Dieux, se sera la seule chose à savoir.


Soudainement, Lucci avait sortit son épée et se dirigea rapidement vers l'autel. Il n'avait qu'un seul but: détruire cet œuf. Au moment où il s'apprêta à rabattre sa lame, il fut stoppé par le chef de la secte.

- Que comptes-tu faire, espèce d'ignorant ?
- J'en ai que faire de vos misérables histoires à dormir debout. Je suis venu ici dans un seul et unique but: vous occire afin de venger Bader. Prendre le contrôle d'un Dragon et détruire le monde vous dites ? Quelle pathétique plaisanterie. Vous vous croyez dans un conte pour enfant ?

La lame de l'immortel repoussa celle de Wrath of Sea et Lucci se vit projeter en arrière, mais il ré-atterrit tel un félin sur ses pieds, juste à côté de son comparse.

- Un conte pour enfant ?, rétorqua l'immortel. Laisses-moi alors te donner la preuve que sommes bien dans le monde réel.

Il se retourna vers l’œuf, s'agenouilla devant l'autel, joignit ses mains devant lui, et commença à lancer des incantations. Bien sûr, ses deux acolytes étaient là pour le couvrir. Étrangement, ils ne sortirent aucunes armes.

- Lucci, il est temps d'en finir avec ces guignols, lança Sephiroth avec toute sa confiance en lui.
- Avec grand plaisir.

Les deux pirates firent donc face à leurs deux adversaires, qui firent une petite démonstration de leurs pouvoirs. L'un savait manier le feu, l'autre la glace...

Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Lun 11 Aoû - 9:55

De mieux en mieux. Si cette cavité menait à un souterrain, autant parler de la caverne aux miracles. Un œuf de dragon, mis au point par Acnologia et  Ajatarra… Si le démon argenté n’avait pas vu cela de ses propres yeux, il ne l’aurait probablement pas cru. Quoi de plus normal après tout ? Peu pouvaient se venter d’être assuré de l’existence d’un dragon. Ensemble, Sephiroth et Rob Lucci venaient d’en avoir l’assurance totale. Quelle fabuleuse conclusion ! Si seulement des imbéciles pouvaient ne pas jouer avec le feu…

A son apogée, le démon argenté avait affronté un dragon. Et cet affrontement avait failli lui couter la vie… Remarque ces hommes encapuchonnés étaient intelligents… Dresser un bébé dragon était peut-être le meilleur moyen de s’en faire un allié.
Pour la toute première fois, Lucci semblait avoir perdu son calme. Le démon argenté profita de cette situation pour canaliser son ami au mieux et orienter sa colère dans le bon sens.

- Lucci, il est grand temps d’en finir avec ces guignols !

- Avec plaisir.

Face à eux s’approchaient deux autres hommes encapuchonnés. L’un faisait virevolter un bâton dont l’incandescence démontrait l’habilité du feu. Le second semblait posséder deux petites dagues dont les lames étaient en glace. Le froid et le chaud dans un condensé incroyable.  Le premier se mit à courir, faisant tourner son bâton à une vitesse incroyable, créant ainsi des anneaux de flammes dans l’air qu’il propulsa comme par magie vers les deux pirates. Lucci bondit dans les airs, tandis que la chevelure argentée tourna sur lui-même avant de dégainer son sabre et de lâcher une rafale de vent grâce à son mouvement hélicoïdal. L’anneau fut soufflé, laissant libre court à Rob, encore dans les airs, pour une attaque frontale.
Ce dernier dégaina son épée dans les airs, et passa au travers du courant d’air qu’avait provoqué son allié. L’homme aux dagues interféra et d’un mouvement circulaire, bloqua le geste du noble. Une fois au sol, il remit furtivement son épée dans son fourreau, et ouvra les paumes de ses mains. Il esquiva quelques coups de lames de son adversaire et, commença une danse martiale, pour atteindre son vis-à-vis.
Sa démarche était très artistique, il valsait en esquivant les coups, et essayait de placer la paume de sa main sur des points vitaux. Son adversaire qui était pourtant armé de dagues ne pouvait qu’esquiver.
L’homme au bâton de feu se jeta alors sur le gentlemen mais fut intercepté par le démon argenté qui para l’arme de l’adversaire avec le dos de son épée. Il le repoussa d’un geste sec et bondit en sa direction.
L’homme encapuchonné dont on apercevait désormais le visage rasé et tatoué, souffla à l’intérieur de son bâton pour laisser un jet de flamme jaillir de l’autre extrémité. Cette fois le pirate s’abaissa pour laisser passer la colonne de chaleur par-dessus.

Lucci de son coté continuait à enchaîner les attaques. Son adversaire esquivait habilement et ne s’était pas encore fait toucher. Seulement, plus il reculait, plus l’homme à la capuche sentait son adversaire le dominer. Il bondit loin en arrière et planta ses deux lames dans le sol. Après avoir composé quelques signe de la main il prononça une formule incompréhensible. Il reprit ses deux dagues en main, et les frotta l’une contre l’autre comme pour les aiguiser. Une épaisse brume glaciale s’approcha alors du gentlemen. Une brume qui n’avait rien de naturel. Avec prudence Lucci, n’avança plus et préféré même battre en retraite.
Depuis quand des lames pouvaient elles provoquer du brouillard ? Il n’y avait rien de naturel là dedans… A plus forte raison dans un lieu aussi sinistre et spirituel que celui-ci. Sinistre et spirituel ? Voila bien deux qualificatifs qui n’allaient pas ensemble, et pourtant c’était bien cela. Cette crypte faisait penser au cœur d’une église mais sous des catacombes gothiques.
La brume commençait à envahir la salle… Et à coté de cela, l’homme au bâton de feu continuait à souffler en faisant virevolter les flammes que la chevelure argentée esquivait avec difficulté. Et c’est précisément sa chevelure qui le gênait. La fibre capillaire était un élément très facilement inflammable. Le démon devait donc être doublement vigilent avec ses flammes.
Il recula à son tour et constata que les deux hommes à la capuches arrêtèrent leurs artifices. Lucci et le démon argenté se retrouvèrent cote à cote un moment constatant les véritables effets de leurs attaques.

- Vous avez vu ?

- Oui je n’y avais pas prêté attention au début…

Il semblait en fait que le leurs adversaires possédaient une stratégie bien huilée pour les combats en duos. La brume que l’homme aux dagues de glace avait créée avait envahi la pièce. Et à coté de cela les spectaculaires colonnes de flammes de l’homme au bâton avaient réchauffé toute cette gigantesque salle froide. Ce mélange de vapeur et de chaleur avait donné lieu à une atmosphère pesante et lourde. Chaude et humide, suffocante et moite.
Finalement, les attaques de flammes n’avaient même pas pour but de toucher la chevelure argentée… Il s’agissait juste d’une astuce pour cacher le véritable but de la manœuvre.
Respirer devenait presque difficile, voir l’était encore plus. La brume avait envahit toute la salle. Cette gravité ambiante allait aussi être de plus en plus épuisante pour les deux pirates. Et pour couronner le tout, il y avait fort à parier que leurs adversaires supportaient parfaitement cet environnement.

Il y avait d’un coté un duo aveugle, dont l’énergie s’épuiserait beaucoup plus rapidement que la normale. Et en face, un duo habitué à ce climat étouffant, sans doute capable de repérer la moindre poussière dans ce brouillard épouvantable. Voila une leçon qu’il fallait retenir. Gagner un combat n’était pas une simple question de force, de ténacité, de vitesse ou tout autre attribut physique. Il fallait aussi être capable de tirer profit du terrain et de l’environnement.
Leur stratégie était au point, il ne manquait plus qu’à voir leurs techniques dans ce monde de vapeur, qui était le leur, et essayer d’y trouver une parade efficace.


Revenir en haut Aller en bas
Rob Lucci

avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island
Humeur : Mélancolique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Ven 29 Aoû - 14:37

Après quelques échanges violents avec les immortels, Lucci et Sephiroth se retrouvèrent plongés dans une brume lourde et humide. L'astuce qu'ils avaient mis au point était rudement menée. Lucci commençait à avoir chaud, aussi il retira naturellement sa grosse veste qui devenait trop gênante. Combattre dans ces conditions allaient devenir délicat, il fallait rapidement en finir. L'homme au bâton s'approcha alors de l'ex-noble, qui n'eut aucun mal à le voire arriver. En effet, le point positif dans cette affaire c'était que le bâton incandescent était visible même dans la brume. En revanche, valait mieux ne pas contrer l'attaque, le feu brûlant pourrait à terme faire fondre l'acier de la lame de Wrath Of Sea. Lucci esquiva donc sur le côté gauche, mais fut touché de plein fouet à l'épaule par un projectile inconnu.

- Waaaah !, fit-il en tombant en arrière.

Il devenait alors une proie facile pour le pyromane qui se dirigea naturellement vers lui pour le punir, mais fut stoppé par Sephiroth, venu secourir son allié, sans doute alerté par le gémissement de ce dernier. Après un rapide échanges de coups, l'homme-feu s'écarta dans la brume.

- Rien de grave ? demanda le démon argenté.
- Non ça va, merci, répondit alors Lucci, touché à l'épaule gauche.

Il posa d'ailleurs sa main sur celle-ci et constata une engelure:

- De la glace. Le Pyromane ne sert à rien d'autre qu'à détourner notre attention du manieur de glace.

En effet, ce dernier était devenu fantôme depuis que la brume avait prit possession des lieux. Il pouvait attaquer de tout les côtés.

- Reste à savoir comment il arrive à nous percevoir dans ce brouillard sans toucher son allié, questionna Sephiroth.

Mais pas le temps pour nos deux pirates de discuter plus longuement, le feu incandescent se dirigea de nouveau vers Lucci et Sephiroth. Par chance, ce fut l'épaule droite qui fut touchée par le projectile de glace, Lucci pouvait encore manier son épée sans soucis. En revanche, cela diminuait fortement ses capacités à mains nues, ce qui pouvait poser des problèmes s'il faisait face à l'homme aux dagues, qu'il avait acculé grâce à son karaté. De préférence, valait mieux dans un premier temps se confronter à l'immortel maniant le bâton. Ce dernier lança d'ailleurs son attaque et les deux pirates aux longs cheveux esquivèrent chacun d'un côté. Mais cette technique fantôme ne pouvait pas marcher deux fois. En effet, Sephiroth para le projectile qui lui était destiné. Mieux encore, malgré ce brouillard, il fut capable de localiser l'ennemi grâce à la direction qu'avait prit l'objet lancé. Il se précipita alors aussitôt à l'assaut du manieur de glace, tandis que Rob en profita pour attaquer le pyromane qui n'avait, en théorie, plus de couverture. Il lança une attaque estocade sur son vis-à-vis, qui para avec un coup de bâton horizontal. Lucci fut déstabilisé et l'immortel en pour profita pour placer l’extrémité de son arme sur le bout de ses lèvres:

- Fire Blow !

Il souffla à l'intérieur du bâton, libérant ainsi une puissante poche de flamme que Lucci esquiva tant bien que mal en se jetant à plat ventre sur le côté. Il se releva rapidement, évitant une nouvelle attaque enflammée en faisant un petit tour sur lui-même, dont lui seul avait le secret. Il fit de nouveau un pas afin de se décaler un peu plus sur le côté, et, d'un pas élancé, perça le tibia gauche de l'immortel. Bien sûr, ce dernier ne ressentait pas la douleur, mais il ne put s'empêcher de regarder rapidement l'entaille qu'il avait subit. Ce cours laps de temps permit à Lucci de lui donner un énorme coup de savate dans le nez. L'homme au bâton tomba parterre. Dans l'absolu, ce mouvement était totalement inutile car son adversaire était insensible, mais il permit en réalité à l'ex-noble de souffler un peu, l'environnement lourd dans lequel il se battait commençait à l'exténuer. Malheureusement, sa petite pause ne dura pas. Un son étrange commençait à s'approcher de lui, une sorte de craquement lui rappelant vulgairement celui de la glace fondue. Il n'était pas loin de la vérité car il s'agissait effectivement de glace, mais en pleine formation ! Que Diable se passait-il ? Lucci dû sauter afin d'éviter de se faire geler les jambes et ainsi rester coincer dans la glace. Néanmoins, en retombant, Lucci glissa sur ce qui était devenue une véritable patinoire. Il retomba sur le fessier et fut prit d'assaut par pyromane qui voulut planter son bâton de feu dans le visage de l'ex-noble. Rob para de façon violente avec une attaque horizontale l'offensive, ce qui fit tourner sur lui même son adversaire qui se retrouva en l'air dans une situation très inconfortable. Le moment idéal pour trancher la tête de son ennemi. Mais ce dernier avait encore de la ressource. Il réussit à se décaler sur le côté, et au lieu d'avoir la tête tranchée, il se retrouva avec un bras droit en moins. L'encapuchonné retomba et glissa un peu plus loin dans la salle. Il se releva, indolore malgré ce qu'il venait de subir. Pendant ce temps, la glace avait prit possession de toute la salle.

- Enfoiré d'épéiste !

Rob se releva à son tour, non sans mal malgré la stabilité réduite du sol, mais il réussit à se maintenir parfaitement debout, son agilité naturelle n'y était pas étranger. Soudainement, le pyromane souffla dans son bâton et dirigea son souffle vers le sol. Lucci sautilla en arrière et se laissa glisser sur quelques mètres afin de rester à une distance raisonnable de ce lance-flamme fait maison. Il fut rapidement rejoint par son allié, son adversaire avait sans doute du fuir dans cette brume. Il avait quelques engelures ici et là, mais visiblement rien de bien méchant. Du moins, le démon argenté n'avait pas l'air d'en souffrir. En quelques secondes, la jolie patinoire se transforma en une arène inondée. Les différents protagonistes avaient de l'eau jusqu'aux mollets, sans compter le brouillard qui s'était encore plus épaissis. Les deux acolytes commencèrent à sévèrement souffrir de l'humidité:

- Ils cherchent à nous épuiser en nous forçant à faire des mouvements fatigants.
- On ne pourra pas tenir bien longtemps dans ces conditions. Lucci, il est temps de se battre de façon déloyale.
- Allons donc les prendre un par un... Je suggère de commencer par l'homme-feu..., fit-il avec un sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Mer 3 Sep - 22:57

Il fallait passer la seconde. Leur stratégie à deux était rudement menée, et leur permettait non seulement de dominer, mais aussi de tirer profit de chacune de leurs offensives. Comme si aucun coup ne leur était laissé au hasard.

- On ne pourra pas tenir bien longtemps dans ces conditions. Lucci, il est temps de se battre de façon déloyale.

Pourquoi ces gens là imposeraient ils leur manière de combattre ? Pourquoi ce n’était pas à lui ou à Lucci de décider du combat à suivre ? De ce point de vue là, il n’y avait plus rien de déloyal, et c’était bien ce que comptaient faire les deux hommes.
Sans attendre plus longtemps, Sephiroth se rua sur « l’homme de feu », comme ils l’appelaient désormais. Le démon d’argent se jeta sur lui en dégainant aussitôt sa lame, que le pyrotechnicien para avec son bâton. Un long enchainement, durant lequel ils se neutralisèrent, laissant Lucci profiter des ouvertures. Seulement, l’homme à la glace ne l‘entendait pas de cette oreille. Il intervint de manière acrobatique, en parant les frappes du gentleman.
Curieusement, les deux pirates bondirent vers l’arrière en même temps. Pas de concertations, ni de mises au point. Un réflexe commun qui leur laissa une ouverture assez grosse pour élaborer une technique en duo.

Lucci couru vers l’un des adversaire, et effectua une roue sur les mains. Au même moment Sephiroth bondit sur les pieds de son camarade qui effectuait sa rotation. Ceci lui permit de bondir bien plus haut dans cette cathédrale, et de prendre un élan conséquent. Dans le même temps Lucci termina sa roue est continua sa course en baissant le torse. Il finit par se laisser glisser sur les dalles et se retrouva au genou de son adversaire, qu’il propulsa violemment dans les airs à l’aide d’une semelle bien placée sous le menton.
L’ennemi décolla du sol, laissant son allié sans voix. Complètement déséquilibre, il flotta dans les aires l’espace d’un instant. Un instant suffisant pour le démon argenté qui finissait son plongeon dans les airs. Il plongea subitement sa lame dans le crane de son adversaire qu’il crucifia directement au sol. Le sang jaillit dans une marre se formant peu à peu, laissant « l’homme de feu »  pour mort. Le trou formé dans sa boite crânienne, laissait couler en partie le cerveau littéralement pourri de cet homme. Un spectacle écœurant, tandis que Sephiroth retirait très lentement son épée du visage de sa victime. Savourant chaque petit bruit de craquement et de viscères.

Il était immortel, mais même lui ne bougeait plus après un coup pareil. Comme quoi leur immortalité était factice. Ce qui laissait Lucci songeur. Sans doute arrivait-il aux même conclusion que le démon argenté. La tête : ultime point faible de ces drôles d‘hurluberlus.

- Eh bien. Un coup au cerveau, et c’est la panne ? Votre immortalité ne vaut pas grand-chose... Souffla le démon argenté en regardant l’homme de glace qui commençait à paniquer.

En avançant, Sephiroth prit la peine de marcher sur le crane de sa victime, réduisant ainsi son visage à l’état de débris, entre les morceaux de crâne, de chair et de cerveau qui se pressaient sous ses souliers.
L’homme d’en face prit de peur recula, un pas après l’autre gardant toujours ses adversaires en vue pour ne pas se laisser avoir par mégarde. Lucci et Sephiroth avançaient lentement et silencieusement vers lui, qui regardait dans tout les sens pour trouver une solution à cette insoluble équation.

Fatalement, après avoir réalisé qu’il n’y avait aucune issue pour lui, il se rua à l’attaque vers le gentlemen qui parvint à le contenir comme précédemment. Toutefois les rôles s’étaient inversés. Désormais l’affrontement était à deux contre un, et cela marquait une différence nette. Plutôt bon au combat il fallait l’avouer, mais pas assez pour lutter contre les deux à la fois.
Lucci, en tant que bon artiste martial, bloqua un des bras de son adversaire, et à l’aide d’une clé de bras, le retourna, poitrine face au démon d’argent. Paralysé, et face au démon argenté, il comprit que sa vie touchait à sa fin.
Le démon d’argent plaça la pointe de son épée sous le cou, du prisonnier, et la lui enfonça avec une délicatesse extrême. Laissant souffrir l’immortel, jusqu’à ce que la lame arrive au cerveau.
L’homme tomba à terre, sans le moindre mot. Les deux pirates avaient triomphé. Mais il restait encore le plus gros morceau…


Pour Lucci:
 

Revenir en haut Aller en bas
Rob Lucci

avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island
Humeur : Mélancolique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   Lun 15 Sep - 18:51

Si ça ce n'était pas du travail effectué proprement, qu'est-ce que c'était alors ? Aussitôt que les deux pirates s'étaient concentrés sur un seul ennemi à la fois, le combat n'en était devenu que plus facile, et, finalement, il ne leur fallut pas plus de trois minutes pour terrasser le duo adverse. Rob n'était pas du genre à achever ses adversaires, c'est donc avec grand plaisir qu'il laissa son acolyte se charger du sale boulot, mais il devait admettre que voire ces immortels si sûrs d'eux immobilisés à terre le réjouissait. Mais voilà, pour Lucci et Sephiroth le combat n'était pas encore terminé, il restait encore un immortel. L'ex-noble et son allié s'approchèrent de lui en marchant dans la salle toujours inondée. L'encapuchonné était accroupi devant l'autel en délivrant des incantations incompréhensibles pour les deux compères, mais il était forcé de stopper son oeuvre. Ainsi, il se releva, et sans même se retourner, adressa un compliment aux deux pirates:

- Je dois admettre que vous êtes plutôt doués. Je n'ai même pas eu le temps de finir ce que j'avais à faire...

Il se retourna, et ajouta:

- Ma foi, j'ai emmagasiné suffisamment d'énergie pour vous éliminer.

Cette phrase tonnait le début des hostilités, mais avant de réellement commencer le combat, le démon argenté glissa un conseil à l'ex-noble:

- Fais attention, il est capable de se dématérialiser lorsqu'on le touche.

En effet, Sephiroth avait déjà affronté cet individu juste avant de retrouver Lucci, mais son ennemi s'était enfui avant la fin de l'affrontement. Que valait-il au bout du compte ? Sephiroth s'élança alors, suivit de près par le gentleman. Alors qu'il s'apprêtèrent à respectivement transpercer et frapper leur adversaire, celui-ci disparut comme convenu avant de réapparaître derrière eux.

- Inutile.

Les deux pirates s'élancèrent de nouveau sur l'immortel, mais pas de façon simultanée cette fois-ci. En effet, ils se relayèrent tour à tour afin de ne laisser aucun répit à leur adversaire. Mais ce dernier esquiva toutes les tentatives à une vitesse incroyable, jusqu'à ce qu'il disparaisse de nouveau, mais cette fois-ci afin de contre-attaquer. Il se téléporta juste au dessus du démon argenté tout en étant derrière lui, pris l'arrière de son crâne, et écrasa le visage de la tignasse argentée violemment dans le sol. Rob se précipita alors à son tour sur son ennemi et commença à démontrer tout l'art du karaté du Downhell. À la fois vif et souple, l'art martial du gentleman contraint une nouvelle fois l'immortel à se téléporter, provoquant un doute chez l'ex-noble quant à la réapparition de celui-ci. L'encapuchonné se téléporta en fait juste en face de lui, donnant un violent coup de genou dans le nez de Lucci. Ce dernier s'encastra au pieds des marches menant à l'autel où reposait toujours l’œuf. Dans cette première partie du combat, l'immortel était au-dessus de ses adversaires. Sephiroth s'était relevé, non sans tousser un peu, sans doute avait-il bu la tasse:

- Le haki ?, dit-il en reprenant un peu son souffle.

*Haki ?* pensa Rob. Qu'est-ce que pouvait être le "haki" ? Cette capacité à se téléporter ? Ou alors...

- Cette faculté que tu as à esquiver si facilement toutes nos offensives, aussi rapides et coordonnées soient-elles, n'est pas due à de prodiges réflexes de ta part. Tu lis dans nos pensées afin de prévoir tous nos mouvements.
- Bien vu, fit l'encapuchonné en affichant un léger sourire sous sa capuche. Tu as déjà été dans le Shinsekaï, n'est-ce pas ?

Le démon argenté ne répondit-pas, voyant sans doute aucun intérêt à lui répondre.

- Tu es donc bien Sephiroth, ce fameux pirate prétendant au titre du One Piece. Tes capacités de combat sont exceptionnelles parait-il. Ou du moins, "étaient", car comparé à l'ancien démon argenté, tes capacités sont bien médiocres.

Lucci se releva à son tour, après avoir essuyé son nez ensanglanté:

- Allons, laissez-donc cet homme reconstruire sa légende. J'ignore complètement ce qu'il s'est passé lorsqu'il a disparu de la haute scène mondiale, mais peu de gens retenteraient l'expérience de la piraterie après ça. On ne se cache pas tous derrière une pseudo-immortalité nous conférant des pouvoirs factices. Je ne sais guère d'où vous venez, ni même qui vous êtes, mais vous êtes l'individu le plus pathétique que je n'ai jamais rencontré. L'immortalité vous donnera du pouvoir vous dites ? Notre vulnérabilités face à la mort vous prouvera que vous êtes bien trop orgueilleux et que vous échouerez lamentablement. Et puis, fit-il en regardant son confrère, nous nous sommes pas rencontré ici pour mourir.
- Profites-bien de tes derniers instants, pauvre mortel, ajouta Sephiroth avec un brin d'ironie avant de se lancer à l'offensive, toujours accompagné par Lucci.

Une nouvelle fois l'encapuchonné esquiva les tentatives les unes après les autres, mais quand il se téléporta afin de porter le coup de grâce à Sephiroth, Lucci l'intercepta en lui infligeant un énorme coup de poing dans le ventre, puis en lui donnant un coup genou et enfin une seconde droit afin de le faire voltiger à quelques mètres. Bien sûr, l'immortel n'avait rien senti, mais c'était déjà un bon début, ils étaient capables de le toucher. Son point faible viendrait-il de se téléportation ? Ou bien avait-il été incapable de prévoir le mouvement de Lucci ? Ce dernier ne pouvait pas encore l'affirmer avec certitude, mais cette téléportation si pratique devait bien avoir un point faible. Quoiqu'il en soit, l'immortel montrait des signes d'énervements, prouvant que le discours de Lucci ainsi que l'effet de l'attaque avaient déstabilisé leur adversaire pourtant si sûr de lui. Il se releva et passa à son tour à l'offensive, malgré son infériorité numérique. Lucci fut la cible première et ce dernier ne put que contrer les attaques de l'immortel, poussant l'ex-noble dans ses derniers retranchements. Sephiroth ne pouvait pas intervenir au risque de blesser son co-équipié. Au moment où Lucci s'apprêta à contre-attaquer, l'immortel disparut de nouveau, laissant de nouveau une énième veste tombée. Mais voilà que Rob se rendit compte de quelque chose. La veste, au moment où son hôte disparut, faisait un mouvement étrange. Mais il était trop tard, l'immortel allait briser la nuque de l'ex-noble, mais c'était sans compter sur Sephiroth qui coupa un bras à l'encapuchonné. Lucci fut surpris dans un premier temps, avant de réaliser ce qu'il s'était passé. Il regarda son acolyte et constata que lui aussi avait compris le subterfuge. L'immortel ne disparaissait pas à proprement parlé, mais se déplaçait à grande vitesse. Cet énorme flux d'air que provoquait le déplacement agissait également sur la veste que l'immortel laissait tomber, indiquant ainsi la direction que prenait le sorcier pour surprendre son adversaire.    Voilà donc le point faible de cet individu.

- C'est amusant, fit Sephiroth en se dirigeant vers sa victime encore la tête dans l'eau, je ne suis qu'un simple mortel, mais je possède toujours mon bras.

Il coupa le deuxième, et ajouta:

- Mes DEUX bras.

La réaction de l'immortel ne se fit pas attendre, là il était clairement désavantagé face aux deux pirates. Il se "téléporta" vers la sortie de la pièce afin de fuir le combat, mais un revenant lui en empêcha ! Ce brave Bader s'était relevé et était de retour ! Il se saisit de la jambe de son ennemi et le balança férocement en l'air en poussant un cri de guerre.

- Lucci !, cria Sephiroth.

Ce dernier compris immédiatement ce qu'il devait faire. Il effectua un bond mémorable et agrippa le col de l'immortel afin de le balancer vers la chevelure argentée. De dernier pointa seulement son épée vers la tête de son adversaire, qui s'enfonça d'elle-même sur la lame de Pandemonium. Telle une feuille de papier, le tête se déchira en deux sous son propre poids alors qu'elle était toujours enfoncé dans l'épée de Sephiroth.

- WOUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! JE NE ME LAISSERAI PLUS FAIRE MAINTENANT, lança Bader revigoré par l'action qu'il venait d'accomplir.

Les deux pirates pensèrent qu'il était mort, et Lucci ne put s'empêcher d'esquisser un sourire de soulagement en voyant le brave Bader toujours en vie...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux nouveaux départs ! Valgivre, la contrée vierge glaciale !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Deux nouveaux site web à la disposition des haïtiens pour être au fait avec...
» Mes deux nouveaux projets potteresques
» Deux nouveaux Mega dans la démo de Pokemon ROSA !
» Deux nouveaux Staffeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: Royaume de Valgivre-
Sauter vers: