PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour une poignée de berrys... (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ace Jones

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 26
Localisation : Golden Mine
Humeur : Bouarf !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
0/1000  (0/1000)
Expérience:
354/400  (354/400)

MessageSujet: Pour une poignée de berrys... (100%)   Ven 14 Mar - 19:10

Nom: Jones
Prénom: Ace
Surnom: Le Sauvage
Âge: 24 ans
Faction: Chasseur de Prime, puis Marine

Description physique: Ace est un personnage relativement grand et possédant une belle musculature. Couplée à son visage plutôt fin et à sa coupe de cheveux descendant jusqu'à sa mâchoire, vous avez ici la description d'un beau jeune homme. Ace est ce qu'on appel un "cow-boy", de ce fait il porte toujours son chapeau noir, sur lequel il y a ajouté un collier de perles rouges ainsi que deux smileys: un souriant et l'autre mécontent. Il porte un second collier autour de son cou cette fois-ci, et un talisman représentant la tête squelettique d'un taureau. Il est souvent habillé en portant une veste qu'il laisse ouverte, laissant apparaître une cicatrice sur son abdomen causée par une balle qu'il reçu enfant. Sa veste est à manches longues et il porte également un pantalon, la plupart du temps en tissu, des bottes de cow-boys et quelques fois un Poncho. Il est toujours armé d'un Colt Calibre 45 et d'un Shotgun Wyatt Earp à Double canon scié, ses deux armes de prédilection. Et bien sûr, il aime fumer sa cigarette, dans les moments calmes comme dans les moments tendus !

Description Morale: Ace Jones est un homme solitaire, vivant avant tout de la chasse à la prime. Il erre d'un point à un autre sur la vaste île de Golden Mine, à la recherche de proies. Cette solitude à façonné un personnage plutôt froid, discret et sûr de lui. Mais ce n'est en réalité que l'une de ses deux façades. Ace est une personne assez lunatique, passant d'une mauvaise humeur apparente à la bonne humeur prêt à rigoler et à faire le pitre. Certaines personnes ayant rencontré le bonhomme apparentent cela à de la schizophrénie, ou à de l'instabilité mentale tellement le changement s'opère en seulement quelques secondes. Mais ce n'est pas tout. Le Cow-boy est également atteint de la Maladie de Gélineau, plus connue sous le nom de "Narcolepsie", causant des troubles de sommeil chronique. Les conséquences de cette maladie très rare provoquent chez Ace des situations de fatigues extrêmes et il s'endort alors involontairement, peu importe les situations. Ce qui donne des situations très cocasses ! Mais ces troubles du sommeil ont le don de le rendre très irritables, puisqu'ils sont incontrôlables. Mais en réalité, cette maladie n'a pas encore été diagnostiquée, bien que le cow-boy commence peu à peu à se rendre compte des symptômes. Son surnom est "Wild Orphan", soit "l'orphelin sauvage".

Histoire:

C'est au beau milieux de West Blue que commence l'histoire d'un Marine devenu légendaire, sur la vaste île de Golden Mine. Ace Jones habitait à l'extérieur de la petite ville de Luke Town, plantée au milieux du désert aride de l'île. La famille Jones était reconnue dans cette petite bourgade car le père de famille en était le shérif. Wyatt Jones était marié à Marianne Jones et eurent tous deux un fils, nommé Ace. Malheureusement, Golden Mine était en proie à la guerre entre deux grandes familles de gangsters qui se partageaient équitablement l'île en deux. Et Luke Town était située au centre de l'île, soit à un point stratégique pour les deux familles. Les bagarres et fusillades y étaient reines et le héros Wyatt Jones tentait comme il le pouvait de calmer les hostilités et de protéger les citoyens. Cependant, cette journée-là était bien calme, les habitants sortaient joyeusement dans les rues, le saloon était bondé de monde et le train sifflait son départ vers l'Est de l'île, transportant des marchandises. Le petit Ace venait d'avoir 7 ans et jouait devant sa maison avec le cheval à bascule en bois, confectionné puis offert par son père. Il attendait impatiemment le retour de son père pour se livrer à une activité qu'il aimait plus que tout: tirer avec le pistolet de son paternel sur une cible. Et le moment tant attendu arriva !

- Papa ! Je veux tirer !
- Haha, fit-il en soulevant son fiston. Comment tu vas mon grand ?
- Je veux tirer !
- Yosh, allons-y !

Il reposa Ace au sol qui fila à vive allure derrière la maison, prêt pour sa leçon. Mais pour sa maman, cette activité lui semblait précoce:

- Tu es sûr que ce n'est pas dangereux qu'il utilise une arme comme ça ? Il n'a que 7 ans !
- Ne t'inquiètes pas, je suis là pour le surveiller. Vu la situation de l'île, il vaudrait mieux qu'il se familiarise avec les armes rapidement.

En effet, Wyatt pensait à l'avenir de son fils. Il allait devoir savoir se défendre en grandissant sur cette île où le meurtre était légion. Pendant ce temps, Ace avait déjà installé la cible à plus de 15 mètres du stand de tir. Son père se rapprocha de lui et sortit son arme de son holster (un étui). Il le déchargea totalement et demanda à Ace de le recharger avec une seule balle dans le chargeur, par sécurité. L'enfant enfonça donc ledit chargeur dans la poignée de l'arme, tira la culasse vers l'arrière pour chambrer la balle, et visa la cible en tenant l'arme avec ses deux mains. Il se concentra quelques secondes et appuya sur la gâchette. C'était le moment préféré de Ace, ce moment où, comme par magie, cette gâchette une fois enfoncée faisait un bruit sourd et lança la balle telle une déflagration. Le petit garçon toucha la cible, relativement loin du centre, mais compte tenue de la distance, c'était déjà un exploit.

- Bravo fiston ! Encore quelques tirs et tu seras aussi doué que Lucky Lucke !

Ace exultait de joie à l'écoute de cette phrase. Lucky Luke était son personnage préféré. En effet, sur Golden Mine existait un conte pour enfant racontant les exploits d'un shérif qui mettait en prison de méchants brigands. Il avait la particularité de... tirer plus vite que son ombre ! Ainsi, l'enfant et son père continuèrent à s'entraîner pendant environ une heure, le temps que Marianne prépara le dîner.  À table, le shérif racontait ses exploits de la journée, émerveillant le petit garçon. Ace vivait donc une enfance heureuse malgré la tension palpable présente en ville. Mais le bonheur n'est quelque chose que d'éphémère... Un soir comme tous les autres, alors que Ace jouait dehors derrière la maison, d'étranges personnages pénétrèrent la maisonnette. Un coup de feu retentit et alarma le jeune garçon, se précipitant à l’intérieur. Il entendit sa mère crier de vive voix, ce qui accentua sa frayeur. Trois hommes habillés comme des cow-boys étaient dans la pièce, dont un tenant une arme encore fumante. Il venait tous juste d'abattre le héros, Wyatt Jones. Ace était paralysé par ce choc émotionnel, la bouche grande ouverte, les yeux fixés sur le cadavre de son père. Il ne vit même pas de suite que le deuxième meurtrier viola sa mère frénétiquement sur la table, avant qu'il ne la tue sauvagement à coup de crosse sur le sommet du crâne. Les malfrats ricanèrent avant que l'un d'eux ne tire dans le ventre du petit garçon. Ace devint sourd l'espace de quelques secondes, la douleur était tellement forte qu'il s'évanouit sur le coup. En fait, il s'était endormi...

Quelques minutes plus tard, le Maire et quelques habitants vinrent constater avec horreur ce qu'il s'était passé dans la maisonnette. Ils vérifièrent les pouls des victimes, tout était bien perdu pour Wyatt et sa femme. En revanche leur rejeton battait encore du cœur et fut rapidement évacué chez le médecin de la petite ville qui réussit tant bien que mal à sauver le petit garçon. À son réveil, Ace était inconsolable. Bien qu'encore très faible, il avait encore la force de pleurer une journée entière. Il ne comprenait pas pourquoi ces gens avaient assassinés ses parents, mais avait au plus profond de lui l'envie de se venger. Il comprit néanmoins qu'il était trop jeune pour pouvoir traquer ses bourreaux. Alors il attendrait patiemment que l'occasion ne se présente...

Ace était donc devenu orphelin de ses parents, mais fut élevé par le médecin de la ville et sa femme. Il avait retrouvé une vie normale et, bien qu'il se rendait souvent au cimetière pour voir la tombe de ses parents, il s'était accommodé de leur disparition. Mais un jour alors qu'il regardait à la fenêtre du petit appartement de ses parents adoptifs, un événement allait de nouveau briser son équilibre... L'homme qui avait assassiné son père était revenu. Il était fondé dans la masse, mais Ace le reconnu tout de suite. Il le suivit du regard et s'aperçu qu'il se rendait à la banque. Pour Ace, c'était l'occasion qu'il attendait depuis trois mois maintenant. Il se détourna de la fenêtre, descendit au premier étage et prit le pistolet du médecin qu'il rangeait dans le tiroir d'une commode. Il se dirigea à la banque et entra à l'intérieur. L'homme était en train de cambrioler l'établissement, et Ace le menaça avec son pistolet:


- C'est toi qui a tué mon père pas vraie ?, fit-il en tremblant.

L'homme se retourna, pas impressionné par la réaction du jeune homme:

- Tu devrais éviter de jouer avec ça sale morveux, c'est pour les grandes personnes. Maintenant déguerpis d'ici avant que je ne te tue.

- Ferme-là !, fit Ace. Je vais te tuer ici et maintenant !

Le gangster observa le jeune garçon et se mit à rire:

- Vas-y si tu l'oses ! Tire !

Mais un autre bonhomme arriva derrière Ace et posa sa main sur le pistolet du jeune garçon.

- Allons, cesses de faire le con Lane et ramasses tout le pognon avant que le Shérif arrive.

Ace se retourna et se rendit compte avec stupeur qu'il s'agissait du deuxième assassin. C'était lui qui avait violé sa maman.

- Et toi le mioche, lâches ton arme si tu ne veux pas rejoindre tes parents.

À cette phrase Ace se crispa et appuya sur la détente. La balle manqua de peu le premier brigand qui sursauta.

- Ça suffit ce gosse me gonfle ! fit-il en mettant en joug le jeune Ace.

Alors qu'il s'apprêta à tirer, le médecin arriva et tira dans la tête du cambrioleur. Personne ne s'attendait à un tel scénario, ce qui profita à Ace qui tourna la canon de son arme vers la mâchoire du second cow-boy:

- Ça, c'est pour ma mère !

Il appuya sur la gâchette et fit sauter la cervelle à bout portant du violeur de sa maman. C'était la première fois qu'il tirait sur quelqu'un, mais aussi la première fois qu'il tuait quelqu'un. Mais étrangement, il n'avait aucun remord. La mort était présente quotidiennement dans sa vie et avait contribué à sa maturité. Il savait que, du jour au lendemain, la mort pouvait frapper à sa porte et mettre un terme à sa courte existence. Tel était la vie impitoyable sur Golden Mine. Quoiqu'il en soit, Ace avait accompli sa vengeance et son exploit avait fait le tour de l'île. Les deux assassins faisaient parti du camp Baxter, qui contrôlait une moitié de l'île et nul doute que ce clan allait envoyer des mercenaires pour exécuter le gosse. Voyant qu'il allait mettre sa nouvelle famille en danger, Ace décida de s'émanciper et de quitter Luke Town. Il fugua une fois la nuit tombée et emporta le fameux pistolet avec lui: un Colt 45. Il vécut ainsi une vie en solitaire, abattant au passage quelques criminels de seconde zone pour survivre dans ce paysage aride. Rapidement, on entendit parler d'une rumeur mentionnant qu'un orphelin vivait seul dans le désert. C'est de cette période que vient le surnom de Ace: l'orphelin sauvage ou "Le Sauvage".

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

17 ans plus tard

Pour vous mettre dans l'ambiance ! (vous pouvez considérer ce thème comme étant celui de Ace).:
 

Un cavalier trottinait seul dans le désert, sous le Soleil brûlant de Golden Mine. Un jeune homme d'une vingtaine d'années montait un magnifique cheval au pelage blanc. Ils s'approchèrent tous deux d'une ville et le jeune homme descendit de sa monture afin de la laisser se se désaltérer. Lui en revanche s'avança doucement au milieux de l'avenue déserte. Il s'arrêta, alluma une cigarette et regarda de nouveau en face de lui. Un deuxième homme se dressait fièrement à l'autre bout de l'avenue le regardant droit dans les yeux. Ils restèrent ainsi pendant quelques temps, sans bouger, le cœur battant à un rythme lent, et surtout, sans discuter. Un vent léger se leva, faisait voltiger les virevoltants et les cheveux des deux protagonistes, sans pour autant briser ce silence qui s'était froidement installé depuis quelques temps. Puis le clocher de l'église sonna et subitement, deux coups de feux simultanés retentirent. Les deux hommes étaient à terre. Le premier semblait avoir reçu une balle dans sa cage thoracique et était tombé raide mort alors que le second était aussi tombé, mais n'avait aucune impacte de balle. Quelques habitants de la cité fantôme sortirent alors de chez eux, le duel était fini et ne semblait pas avoir de gagnant. Ils s'approchèrent des deux cadavres afin de nettoyer l'avenue, mais, visiblement, quelque chose clochait avec le deuxième tireur...

- Chuuut, fit un vieillard. Vous n'entendez pas ce bruit ?

On pouvait effectivement entendre un léger soufflement, un peu sourd certes, mais tout de même. Et c'est là que la personne âgée comprit ce que cela signifiait:

- Impossible ! Il est... il est... il est en train de dormir !
- HEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNN ?!?, firent les villageois regroupés autour du jeune homme.
- ZZZZZZzzzzzzZZZZZZzzzzzz

Le duelliste se réveilla subitement, comme si de rien n'était:

- Ahaha ! Je suis plus fort ! HEIN ? Il est où mon adversaire ?
- Que se passe t-il mon Dieu, fit le vieux.
- Oï vous êtes qui tous là ? Mon fan club ?

Les habitants étaient curieux de la réaction du jeune homme, ce dernier ne semblait pas comprendre ce qu'il se passait.

- Vous êtes au courant que... vous vous êtes endormis ?
- Mais de quoi tu me parles ? Faut te faire piquer le vieux, dit-il en se levant.

Il regarda en face de lui et s'exclama:

- OÎ vous ! Vous faites quoi ? Lâchez tous de suite ma récompense !, fit-il en courant vers les malheureux citoyens qui transportaient le cadavre de sa victime.

Il le récupéra, le posa sur le cheval blanc orphelin de son maître et monta à son tour sur sa nouvelle monture.

- Où se trouve le bureau du shérif ?, demanda t-il.

On lui répondit qu'il se trouvait en face du Saloon. Il se dirigea alors en direction du bureau du shérif afin de toucher le pactole. Arrivé à sa destination, il descendit du cheval, porta l'homme qu'il venait d'abattre sur ses épaules et pénétra dans la bâtisse qui faisait régner la loi. Le shérif le regardait d'un air curieux alors que le jeune homme balança sa récompense au sol.

- Je veux la récompense pour cette tête, dit-il.

L'homme barbu se leva et examina la tête du mort afin de l'identifier.

- Thomas Eager... ça fait des années qu'il est recherché. Comment avez-vous fait ?
- Bah, je lui ai tiré d'ssus, con vas.

Le shérif se leva et alla chercher l'argent: 50 000B pour cette prise ! Le garçon fit main basse sur son frique et le rangea dans un sac, à l'abris des regards. Il s'apprêta à sortir avant que le barbu ne l'interpelle:

- Excusez-moi, mais qui êtes-vous au juste ?

- Ace Jones, fit-il en saluant avec son chapeau.

Il sortit du bureau, attacha son sac sur les lanières du cheval et amena ce dernier de l'autre côté de la rue, devant le saloon. Il entra à l'intérieur, s'installa à une table et commanda un Butterscotch Schnapps. L'ambiance dans ce bar était relativement calme, bien loin des saloons de Little Worms ou de Badstown. Ils étaient en général des nids à bandits, l'endroit rêver pour se faire descendre ou pour, au contraire, descendre quelqu'un. Mais pas ici. Quoique quelques truands notoires devaient bien passer par ici pour se faire oublier quelques temps. Ace but une gorgée de son Butterscotch alors qu'un homme entouré de cinq mercenaires arrivèrent dans le saloon. Ace, dos à l'entrée, ne le vit pas immédiatement. Pourtant cet étrange bonhomme se dirigeait bel et bien vers lui. Il s'assit même juste en face du cow-boy habillé en noir. Ce dernier leva doucement sa tête pour regarder l'homme en question et engagea la conversation:

- Fernando Caballero Gonzales, t'es au courant qu'il est déconseillé de se tenir devant un chasseur de primes quand sa tête est mise à prix ?

Fernando laissa apparaître un rictus avant de répondre:

- Sauf quand le chasseur de prime n'a pas envie de descendre la tête mise à prix.
- Et pourquoi n'en aurait-il pas envie ?
- Parce que la tête mise à prix à un marché à lui proposer.

Ace but une nouvelle gorgée de sa boisson alcoolisée et reprit:

- Quel est ton marché ? Et surtout quel est ton prix ?
- Une mission d'assassinat en échange de 200.000B.

Jones resta silencieux quelques secondes, avant de continuer:

- Et j'imagine que c'est un gars du clan Baxter, l'autre famille qui contrôle l’île, que je dois descendre ?

L'homme à la moustache, Fernando, ricana face à la perspicacité de son nouveau mercenaire.

- Gary, Gary Blaxter. Notre chef ne pouvait pas se passer de tes services, tu es bien trop talentueux "le sauvage".
- Et comment puis-je m'assurer de la bonne foi de ce cher Tito ?

L'homme au sombrero sortit deux liasses de billets sur la table et les donna à Ace:

- 100.000B maintenant, le reste quand tu auras ramener la tête de Gary à Little Worms. Marché conclut ?

Ace amassa les billets, les rangea dans sa poche et approcha sa main vers celle de Fernando:

- Marché conclut.
- Hahahaha !, fit le brigand en ce levant. Et pas d'entourloupe, on te retrouvera facilement !
- Une dernière chose le mexicain. Aurais-tu une idée de l'endroit où il pourrait se trouver ?
- Au dernière nouvelle, il était à Luke Town. Ça devrait te rendre nostalgique tout ça nan ?

Fernando sortit du Saloon en ricanant une nouvelle fois, suivit par ses hommes. Ace quant à lui but sa choppe de Butterscotch et sortit également du bar en laissant la somme due au barman. Il monta sur son nouveau cheval et fit route vers Luke Town, sa ville natale, comme lui avait suggéré Fernando.

Il faisait 50°C au Soleil, une situation de chaleur plutôt désagréable pour Ace. De plus, il s'approchait de plus en plus du centre de l'île, là où le vent apporté par la mer était plus faible. Le cow-boy noir vagabondait ainsi depuis deux heures environ. Il lui restait trois heures de route avant d'arriver à Luke Town. Ace connaissait parfaitement le chemin et savait qu'il y avait non loin de sa position un petit abri rocheux où il pourrait se reposer à l'ombre, mais aussi pour désaltérer son cheval. Ce dernier s'était d'ailleurs rapidement habitué à son nouveau cavalier. Son air de repos en vu, la Sauvage s'y dirigea. Il descendit de sa monture et but une belle gorgée d'eau, puis en donna à son cheval.

- Hummm, faudrait que je te donne un nom. Il réfléchit quelques secondes avant de reprendre:

- Charlie. Ça te va ?

Le cheval tourna son regard vers le désert, comme s'il ne comprenait pas les paroles de son cavalier.

- Ouaip en fait, t'en as rien à foutre. Allez continue de boire, il nous reste encore du chemin à faire.

À cela le cheval consentit à écouter son maître. Ils se reposèrent tout deux pendant environ une demie-heure. Ace en profita pour se familiariser davantage avec Charlie. N'allez pas croire pour autant qu'il était fada de cheval, en fait, il ne s'attachait guère à ces animaux. Mais il savait à quel point l'Homme ne serait rien sans eux. Aussi, valait mieux bichonner son canasson.

- Il est temps de partir Charlie.

Le cheval tourna de nouveau la tête vers le désert.

- Okay. Tu n'aimes pas ce prénom. J'en ai un deuxième alors, c'est casse-burnes. Tu choisis quoi ?

Le canasson pivota sa tête vers Ace.

- Bon alors on garde Charlie.  

Le cow-boy rassembla toutes ses affaires et les rangea sur le dos du cheval avant de monter lui-même sur la monture.

- Allez, on repart tout doucement.

Ils reprirent la route et arrivèrent comme Ace l'avait prédit trois heures plus tard à Luke Town. La petite bourgade était toujours en proie à la guerre entre les deux clans, mais cela ne l'avait pas empêché de s’agrandir. D'ailleurs, sa maisonnette fut détruite afin de laisser place à de nouveaux bâtiments. Après cette longue traversée, le cow-boy se dirigea instinctivement au saloon pour se désaltérer. Un silence retentit subitement lorsque celui-ci pénétra dans le bar.

- Tsss, j'ai jamais aimé cte ville, fit Ace.

Les clients eurent tous la même réaction en chuchotant:

- C'est Ace !

- Le Sauvage ! Il est revenu !

L'orphelin se dirigea au comptoir et commanda une bière. Il l'a but rapidement afin de sortir au plus vite. Il était ultra connu ici et cela pourrait lui attirer des ennuis. Il pensait limite que Fernando lui avait tendu un piège de l'avoir envoyé descendre un gars dans cette ville. Quoiqu'il en soit, il se dirigea chez le médecin. Il frappa à la porte et tomba en arrière avant que la porte ne s'ouvre. Son père adoptif regarda le garçon en train de dormir au sol.

- Ace, va vraiment falloir qu'on parle de ton cas.

Il attendit dans l'encadrement de la porte que le jeune homme ne se réveille.

- Bonsoir Ace. Tu es sûr qu tout va bien ?
- Whaow ! Rapide pour ouvrir la porte ! Bien sûr que je vais bien.
- Je ne pense pas. Tu étais en train de dormir devant la porte.
- Vous vous êtes tous passé le mot ou quoi ?
- Ace..., fit dépité son père adoptif, arrête de te voiler la face, tu as un sérieux problème. Entre, tu peux passer la nuit ici si tu le souhaites.

Ace ne répondit pas. Il se contenta de baisser un peu la tête et d'accepter l'offre de son père. C'est vraie que cela faisait quelques années qu'il entendit les gens dirent qu'il s'endormait de manière peu orthodoxe. Peut-être avait-il vraiment une maladie ? Il déposa son chapeau sur un sommaire porte-manteau et se dirigea vers la salle à manger où sa mère préparait le repas.

- Alors c'était qui Brett ?

Elle se retourna et fut surprise de voir son fils:

- Hoo ! Ace ! Comme je suis contente de te revoir !

Elle courra vers lui et le prit dans ses bras.

- Bonsoir maman, comment vas-tu ?, fit Ace calmement.
- C'est à toi qu'il faut demander ça ! Alors qu'est-ce qu'il t'amène à Luke Town ?
- J'ai entendu dire qu'un criminel sévissait dans le coin, j'en ai profité pour venir vous rendre visite.

Le médecin arriva dans la salle:

- Pourquoi tu ne deviendrais pas Shérif Ace ?
- Pas assez de liberté, répondit le cow-boy.

Son père adoptif soupira, et un léger silence retentit que Ace brisa avec un question qui le hantait depuis quelques temps déjà:

- Bon alors, c'est quoi ce grave problème que j'ai ?
- Je ne pense pas avoir besoin de t'ausculter, ta maladie est bien trop rare et bien trop singulière pour ça. On n'appel cela la Narcolepsie. Elle provoque des troubles de sommeil chroniques et des fatigues extrêmes. Le patient s'endort alors involontairement.
- Je vois... quelle plaie ! Fit Jones.
- Ace, reprit aussitôt son père, je n'ai pas les moyens de traiter ta maladie. Toi qui recherches apparemment la liberté, pourquoi ne partirais-tu pas d'ici ? Le monde ne se résume pas qu'à Golden Mine. Ton sens de la justice et tes capacités exceptionnelles au tir devraient te permettre d'entrer facilement dans la Marine. Qui plus est, ils seraient en mesure de t'aider pour ta maladie.
- Genre je vais partir et tout laisser derrière moi ?
- Rien ne t'empêche de revenir un jour, quand tu seras devenu un brillant officier, tu auras assez de poids pour faire installer une base ici.

Ace resta silencieux. En vérité c'est une idée qui le séduisait mais sans aucune raison il refusait de se l'admettre. Quoiqu'il en soit, ils passèrent à table et Ace commença à récolter des informations sur ce Gary Blaxter:

- Avez-vous entendu parler d'un certain Gary Blaxter ?
- C'est le fils de Robert Blaxter, le chef de la famille. Pourquoi ? C'est celui que tu recherches ?
- Exa.
- Il traîne souvent dans le coin ces derniers temps. Mais il semblerait qu'il se retire le soir venu.
- Ho intéressent ça. Tu sais où exactement ?
- Non, j'en ai pas la moindre idée. Mais il fout le bordel depuis quelques temps. Sa disparition ferait du bien à la ville. De plus les Gonzales ont proposé un marché au Maire. En échange de sous, le clan protégerait les citoyens. Ils sont prêts à tous pour prendre le contrôle de cette ville à cause des mines et des gisements de charbons aux alentours.
- C'est Chico qui officie chez les Gonzales ?
- Effectivement oui.
- J'irai lui passer le bonjour demain. Peut-être qu'il pourra m'informer plus en détail.

Sa journée du lendemain était déjà toute faite. Chico était un sacré gaillard méfiant comme personne. Mais il pourrait s'avérer fort utile pour débusquer Gary de sa planque. Ace alla donc retrouver l'un des lieutenants de Tito dans un moulin en ruine à l'ouest de la ville. L'accueil fut plutôt brutal:

- Halte ! Que fais-tu ici le Sauvage ?
- J'aimerais m'entretenir avec Chico. Fernando m'a envoyé ici pour descendre Gary Blaxter. Je ne viens pas ici avec de mauvaises intentions, affirma Ace.
- Donnes-nous des preuves.
- Oï vous êtes pénibles les gars. J'en ai aucunes.

Ace prit son arme en main et la jeta à terre, juste devant les hommes du clan Gonzales, puis il leva ses mains au niveau des épaules, affirmant le fait qu'il était bel et bien là pour des raisons pacifiques. C'est à ce moment là que le solide Chico sortit de son moulin.

- Pourquoi tu veux descendre Gary le Sauvage ?
- Je viens de le dire, c'est Fernando, sous les ordres de Tito, qui m'a proposé ce marché. Ne viens pas me dire que tout cela ne vous arrange pas. À ce qui paraît, Gary vous fout dans la merde profonde ces derniers temps.

Chico ne supporta pas cette phrase et tira une balle, qui frôla l'oreille du cow-boy.

- Arrêtes de te foutre de nous ! Le fait d'avoir balancé ton flingue à terre ne constitue pas une preuve suffisante. Dégage de là maintenant.
- T'es aussi borné qu'un âne avec un manche dans le cul ma parole, lança Jones.
- Encore un mot, et la prochaine fois je ne te louperai pas.

Ace baissa les mains, visiblement arrivé à bout:

- Bon j'ai plus vraiment envie de jouer, si tu refuses de m'aider, alors je te forcerai à le faire.

Le cow-boy bondit sur l'un des deux gardes afin de lui décrocher une droite, puis ramassa la pistolet afin de tirer dans le genou du deuxième. Ace et Chico se retrouvèrent l'un et l'autre, l'arme braquée sur son vis-à-vis.

- Où se trouve Gary ? C'est une mission qu'on ma demandé, et je suis payé pour ça. Rien ne mentionne la mort d'un membre du clan Gonzales dans le contrat.

- Tssss, ta sale tronche ne m'est jamais revenu Ace. Gary se trouve à Yastan, planqué dans les ruines. Ça te vas comme réponse ?

- Et qu'est-ce qui me prouve que tu ne me racontes pas de crack ?

Chico rangea son arme, et resta silencieux, regardant Jones dans les yeux avec un air tendu. Ace rangea également son arme, souleva son chapeau pour remercier le solide gaillard et monta sur Charlie. Il prit la direction pleine Est, vers la ville abandonnée de Yastan. Arrivée à celle-ci, il laissa Charlie à l'entrée des ruines puis monta dans les bâtiments abandonnés. Retrouver Gary sans se faire repérer n'allait pas être chose aisée. Il observa les alentours depuis son immeuble et aperçu un homme armé dans le coin d'une rue. Ace alluma une cigarette et se dirigea discrètement vers ladite rue. Il remarqua l'allée et venue régulière de cette sentinelle et attendit le moment propice pour l'immobiliser en lui posant sa main sur sa bouche afin qu'il n'alerte personne dans les alentours. Il le désarma puis le questionna:

- Où se trouve Gary ? Au moindre gémissement, je te tue.

Malheureusement, la menace n'eut pas l'effet escompté. Le bonhomme tenta de crier, ce qui provoqua irrémédiablement la fin de sa vie. Jones lui brisa la nuque, mais ne fit pas la fine bouche en découvrant une arme exceptionnelle devant lui. Un shotgun Wyatt Earp à double canon scié. Il prit l'arme et la rangea sur son dos. Ceci fait, il se mit à regarder les environs. Les choses étaient claires selon lui: les gardes le mèneront à Gary. Il en trouva donc un deuxième, mais qui semblait inquiet. On avait l'impression qu'il cherchait quelque chose, peut-être son camarade qui venait tout juste de disparaître ? Quoiqu'il en soit, Ace attendit de nouveau le bon moment pour le surprendre et pour lui poser la même question. Sauf que cette fois ci, le garde cria suffisamment pour alerter les environs. Après l'avoir réduit au silence, Jones décida de bouger de place, les autres allaient surement débarquer vers la source du bruit. Il ignorait combien il y avait de mercenaires à abattre, mais quand il en vu quatre au même endroit, il ne put s'empêcher de sortir de sa cachette pour les abattre. Jones usa autant de balles qu'il y avait de cibles. Il se manifesta dans l'avenue et s'enfonça plus profondément dans la ville en ruine. Il abattu chacun des hommes de Blaxter qui lui faisaient face jusqu'à arriver à Baxter lui-même qui fuyait avec un cheval. Ace prit son Shotgun en main, prit le temps de viser, et tira sur le cheval qui chuta avec son cavalier. Gary à peine remit de ses émotions, le cow-boy était déjà juste devant lui, pointant le double-canon de son fusil sur son front:

- Je n'avais rien contre toi.

Il appuya sur la gâchette et descendit sa cible à bout portant. Après avoir rangé son arme à feu dans son dos d'un simple mouvement de bras, Ace porta le corps du malheureux Gary jusqu'à son cheval et fit route vers Little Worms, comme convenu avec Fernando. Cette ville portuaire était sous l'emprise des Gonzales, mais elle jouissait d'une certaine prospérité. À sa grande habitude, Ace se dirigea en premier lieu au Saloon. Sauf que cette fois-ci il avait un cadavre sur les épaules. Les gens le regardaient bizarrement. Il entra dans le saloon avec fracas, faisant assez de bruit pour attirer l'attention des gens. Il ne dit rien, se contentant simplement de regarder la tête des gens qui étaient tournées vers lui. Il aperçu son employeur à une table. Il se dirigea vers lui, et balança Gary sur la table, qui s’effondra sous le poids du colis:


- Mon frique, fit simplement Ace en mâchouillant le bout de sa cigarette.
- Héhé, ricana Fernando après avoir examiné le cadavre. Ce fut plus rapide que je ne l'imaginais. Tiens, voilà les 100.000 restant.

Ace prit l'argent puis se retira en silence. Mais Fernando l'interpella avant qu'il ne parte:

- Hé le Sauvage, qu'est-ce-que tu comptes faire à présent ?

Ace sourit suite à cette question, et répondit:

- Je vais faire un tour en mer.
- Un tour en mer ? HAHAHAHAHAHAHA !

Ace sortit du bar alors qu'il entendit probablement une dernière fois le ricanement de Fernando. Avec l'argent qu'il venait d'acquérir, Ace s'acheta quelques provisions dans une boutique et se dirigea vers le port. Il demanda à un brave marchand si son navire allait faire voile bientôt, ce à quoi le capitaine lui répondit positivement. Ace lui demanda alors s'il pouvait prendre la mer à ses côtés, le temps d'une escale et ce même capitaine accepta sans vergogne. C'est ainsi que débuta le périple de Ace Jones, quittant pour la première fois de sa vie sa Golden Mine natale...

Techniques: Ace est un tireur d'élite. Il manie les armes à feu avec dextérité. Très rapide et précis, il fait probablement parti des meilleurs tireurs au monde.

Level 0 : Long Shot. Bien que son Shotgun Wyatt Earp ne soit pas un fusil à lunettes, Ace s'en sert comme tel. Cette technique consiste tout simplement à "Sniper" une cible au loin.

Mettez-moi chasseur de prime pour le moment ^^


Dernière édition par Ace Jones le Lun 24 Mar - 1:46, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vivid Cali

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 23
Localisation : Quelque part dans West Blue
Humeur : Déchainée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
7/1000  (7/1000)
Expérience:
311/400  (311/400)

MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   Ven 14 Mar - 20:27

J'attends avec impatience le test RP Very Happy
Ça te fait 4 persos, eh bé t'as bien du courage >w<"
Sinon, un Ace sur SSD, je me disais bien aussi qu'il manquait un perso phare...ça me donne une bonne idée tiens ! *part dans sa grotte secrète en ricanant* xD
Revenir en haut Aller en bas
Yôko Littner

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 24
Localisation : South Blue Baterilla/ South Blue en mer
Humeur : Blagueuse

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
38/400  (38/400)

MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   Ven 14 Mar - 20:32

Je voyais bien qu'un Ace était inscrit alors j'attendais patiemment héhéhé, vivement le RP !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Vivid Cali

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 23
Localisation : Quelque part dans West Blue
Humeur : Déchainée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
7/1000  (7/1000)
Expérience:
311/400  (311/400)

MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   Ven 14 Mar - 20:45

Yep ! En fait je rêve d'un super gros RP avec le plus de monde possible ! Genre un Super Smash Bros sur SSD xD Ok j'arrête !
Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   Ven 14 Mar - 21:28

c'est une bonne idée ça!^^
Revenir en haut Aller en bas
Vivid Cali

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 23
Localisation : Quelque part dans West Blue
Humeur : Déchainée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
7/1000  (7/1000)
Expérience:
311/400  (311/400)

MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   Ven 14 Mar - 21:33

Bah justement on dirait que ça m'a inspiré pour un nouveau RP sur Las Camp. (Sans vouloir faire de pub bien sûr *Hypocrisie quand tu nous tiens* xD)
Bon allez je vais arrêter, ce sujet n'est pas fait pour papoter de ça >w<"
Revenir en haut Aller en bas
Roséo.D Dan

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
11/1000  (11/1000)
Expérience:
252/400  (252/400)

MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   Ven 14 Mar - 21:36

avec Dan je suis partant pour las camp!

(c'est toujours Mina)
Revenir en haut Aller en bas
Vivid Cali

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 23
Localisation : Quelque part dans West Blue
Humeur : Déchainée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
7/1000  (7/1000)
Expérience:
311/400  (311/400)

MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   Ven 14 Mar - 21:38

(T'inquiète pas je l'ai lu que t'es mina-chan Wink) Okay, mais dans ce cas on en parle sur le sujet approprié dac ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ace Jones

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 26
Localisation : Golden Mine
Humeur : Bouarf !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
0/1000  (0/1000)
Expérience:
354/400  (354/400)

MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   Sam 15 Mar - 0:13

Bon j'ai fini à 75% (yeah j'suis précis tavu) l'histoire. Je continuerai probablement demain ^^ En attendant, rien ne vous empêche de dire ce que vous en pensez pour le moment ^^ Bien qu'il manque un ptit bout dans la première partie x)
Revenir en haut Aller en bas
Vivid Cali

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 23
Localisation : Quelque part dans West Blue
Humeur : Déchainée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
7/1000  (7/1000)
Expérience:
311/400  (311/400)

MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   Sam 15 Mar - 0:42

Tout le long de la lecture de l'histoire d'Ace, j'ai eu l'impression de replonger dans ces films mythiques de cow-boys. Moi j'ai bien aimé, ça m'a rappelé de bons souvenirs de mon enfance lorsque je lisais Lucky Luck (d'ailleurs la référence est excellente. Wink
M'enfin, tout ça pour dire que j'ai apprécié et que j'ai hâte de la tournure que prendront les événements à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour une poignée de berrys... (100%)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour une poignée de berrys... (100%)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour une poignée de Yen [Andrea]
» Pour une poignée de Whiskas...
» Pour une poignée de pièces d'or...
» Pour une poignée de dollars (recherche de rp non terminée)
» Pour une poigné de pépites...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentation des personnages :: Fiches acceptées-
Sauter vers: