PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jewelry Bonney

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 24
Localisation : South Blue : Square Fall/ Bliss/ Kiguéritou

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
26/400  (26/400)

MessageSujet: Re: Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]   Sam 29 Nov - 4:40

Bonney se moquait bien d'être en froid ou pas avec Xanya. A vrai dire, elle ne savait même pas pourquoi cette étrange femme la suivait. Cela dépassait sans nul doute cette banale histoire de cheveux semblables. Le hasard avait fait qu'elles s'étaient croisées, sortant précisément à la même heure de leur chambres et comme elles devaient toutes deux aller au marché, Bonney ne dit rien quand elles prirent la même direction. En soi, que Xanya ou non l'accompagne, elle s'en fichait éperdument. Bien sûr, si les choses se corsaient, son tigre serait super pratique. Mais Xanya en elle-même semblait incapable de faire quoique ce soit sans sa peluche. La jeune femme arrivait l'extraordinaire exploit de la calmer et l'énerver à la fois.

Sa réaction dans la boutique l'avait énervé car c'était un sujet sensible pour la pirate mais le calme de la jeune femme et le silence qui ne pesa pas sur la pirate – ainsi qu'une bonne nuit de sommeil – lui firent reprendre ses moyens. Elle se cantonnerait à être une pirate colérique et un peu violente mais essayerait de ne pas verser de sang. Du moins jusqu'à ce qu'elle tombe sur ces fils de pute qui faisait du trafic d'enfant.

La bonne humeur du marché semblait être contagieuse et Bonney sourit pour la première fois depuis qu'elle était arrivée sur l'île. Son sourire se fana bien rapidement à la rencontre du fameux Benjamin.

— Bonjour, nous sommes venus pour vous poser quelques questions sur la disparition de Paul.
— Oh alors ça y est, le maire a enfin trouvé quelqu’un qui a pris son annonce au sérieux ! Je vous en remercie. Mais pour le moment je suis bien embêté pourriez-vous m’aider s’il-vous-plaît ? J’ai ici huit litres de jus que je voudrais séparer en deux parts égales. Seulement je n’ai pas de verre doseur seulement ces récipients de 3 et 5 litres.
— Ton ami est en danger de mort et tout ce qui t’intéresse ce sont tes récipients et ton jus ! S’exclama la pirate, oubliant toutes les règles de bienséances et de politesse. A se demander si elle avait.

La vie du fils du maire et d'enfants étaient en jeu … et lui il proposait une énigme à la con pour séparer son jus de merde ! Les habitants de cette île allait la rendre maboule. Bonney arma son bras, prête à le saisir au col de toute sa force ce qui n'allait pas être chose aisée au vu du gabarit du jeune homme bien baraqué. Elle n'eut cependant pas le temps de voir si elle allait réussir cette exploit, Xanya intervint une fois de plus, retenant son bras en disant avec calme :

— Aide le … Il nous aidera.
— C'est la dernière fois qu'on fait à ta manière, râla la pirate. Au prochain truc de ce genre, JE gère.

La jeune femme ne dit rien, observant les récipients vierges. Bonney saisit sans hésiter celui de de 8 litres, rempli à ras bord, et le vida dans les deux béchers plus petits. Perplexe devant ce résultat, elle vida finalement les 5 litres dans le gros récipient de verre ainsi que le petit dans le moyen. Rien n'avait changé. Elle avait toujours 5 litres d'un côté et 3 litres de l'autres, ils étaient simplement dans des récipients trop gros pour leur contenant. Aléatoirement, elle remplit à ras bord le bécher de 5 litres, laissant seulement 3 litres dans le gros récipient. Bonney jura. Elle tournait en rond. Elle avait toujours 5 litres d'un côté et 3 de l'autre.

Elle continua ainsi dix bonnes minutes, au bord de la crise, prête à balancer le tout dans la tronche de Benjamin qui les regardait faire. Et Xanya qui restait silencieuse à ses côtés :

— Si j'ai pas le droit de le faire parler, bouge toi un peu. Je vais lui encastrer sa tête là dedans sinon, menaça-t-elle en brandissant le bécher de 8 litres vide.

— Tu ne sais que frapper …

Bonney ouvrit la bouche et la referma. Elle venait clairement de sous-entendre qu'elle était débile là … Elle allait protester et lancer une vanne bien sentie mais Xanya ne lui en laissa pas le temps.

— Recommence, exigea-t-elle.

Pour une raison qui échappa à la pirate, elle recommença, répartissant de nouveau 5 litres dans le bécher correspondant et laissant 3 litres dans celui de 8L. Puis elle saisit le bécher de 5 L pour en verser dans le petit de 3 L, se retrouvant avec 3L sur 8, 2L sur 5 et 3L sur 3. Elle avait déjà fait quatre manœuvres dont une inutile et se sentait pas plus avancée que cela. Elle vida le bécher de trois dans celui de huit et mit les deux litres dans celui de trois, vidant ainsi celui de 5.

Bonney regarda attentivement les récipients. 6L sur 8, 0 sur 5 et 2L sur 3. Elle avait mal à la tête, elle comprenait rien à ce qu'elle faisait et surtout en avait marre. La bagarreuse s'apprêtait à s'en prendre à ces deux interlocuteurs, saisissant un bécher plein pour le balancer sur Benjamin.

— Stop ! Le gros dans le moyen.

Bonney reposa le moyen en question pour exécuter les ordres de Xanya, laissant un malheureux litre au fond du grand bécher de 8L, remplissant ainsi à ras bord le moyen.

— Moyen dans le petit.

Bonney allait rétorquer qu'il était presque plein et ne viderait seulement d'un litre le bécher quand elle comprit. Il allait rester 4 litres dans le bécher de 5 et donc … elle s'exécuta et, une fois le petit rempli à ras bord, renversa le reste dans le bécher de 8 litres. La pirate mit les deux récipients l'un à côté de l'autre et eut le plaisir de voir que les deux niveaux étaient parfaitement alignés.

Sa colère contre sa camarade tomba aussitôt et elle lui asséna une rude mais sympathique claque dans le dos pour la féliciter.

— T'es super fortiche ! C'est pour ça que tu me regardais faire depuis tout à l'heure.

Xanya s'était crispée au contact de sa camarade improvisée mais Bonney ne le remarqua pas, passant le bras autour de ses épaules pour s'appuyer sur elle, ravie, et planter son regard déterminé dans celui satisfait de Benjamin.

—Aboule les informations maintenant. Hunter nous a dit que Paul soupçonnait un trafic d'enfant, vous en savez plus ?

— Malheureusement non. Il a pas voulu nous dire ce qu'il savait pour ne pas nous impliquer et nous étions pas vraiment convaincus alors on a pas cherché à en savoir plus. Mais …
— Mais ?
— Il m'a dit qu'il partait en exploration quelques heures avant sa disparition. Je lui ai ri au nez parce qu'on connait par cœur cette île mais il m'a assuré avoir découvert un endroit nouveau à la cascade du sud. C'est tout ce que je peux vous dire de plus. Hunter était parti quand Paul m'en a parlé.

Bonney se redressa, lâchant Xanya, et se gratta la tête, plongée dans une intense réflexion. En allant à cette cascade, elle allait sans doute trouver des éléments nouveaux. Quelque chose la chiffonnait. Hunter semblait vraiment croire en cette histoire de trafic d'enfants, vraiment inquiet, alors que Benjamin était d'un calme olympien et surtout sceptique. Un peu à l'image d'elle et Xanya à vrai dire, se fit-elle la réflexion.

Elle se mordilla la lèvre, se sermonnant mentalement. Elle réfléchissait trop. Benjamin était insensible comme Xanya, voilà tout. Elle se tourna d'ailleurs vers cette dernière, les poings sur les hanches.

— Tu m'as suivie parce que tu voulais aller au marché. Je te laisse là alors. Tu n'as pas l'air très motivée pour enquêter et sauver les gamins. Toutefois, si je me trompe et que tu veux m'accompagner à la cascade, y a pas de soucis pour moi. Je vais sans doute avoir besoin de soutien s'il y a du grabuge. Alors tu viens ?

Xanya la dévisagea un long moment, semblant hésiter sur sa réponse. Elle regarda tour à tour le marché, son tigre puis Bonney avant de prendre sa décision.
Spoiler:
 


_________________
Ma renommée traversera les océans !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Xanya Longtonry

avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
232/400  (232/400)

MessageSujet: Re: Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]   Sam 27 Déc - 1:19

Xanya avait patiemment attendu que Bonney résolve l'énigme. Elle voulait lui montrer qu'il y avait bien d'autres moyens de récolter des informations. Malheureusement, ça n'avait pas été probant. Bonney séchait devant un problème qui paraissait pourtant simple pour la jeune femme laconique. Alors, toujours avec son économie de mots habituelle, elle aida la jeune pirate à venir à bout de ce casse-tête. C'est alors que Benjamin leur indiqua une direction à suivre. Ce n'était pas une information très importante mais au moins, Bonney saurait par où commencer. Oui Bonney, seule, car face à la question que cette dernière venait de lui poser, la jeune femme était catégorique, elle ne la rejoindrait pas. Elle était mal à l'aise en compagnie de cette pirate et il était maintenant clair qu'elle ne pourrait rien faire pour la ramener sur le droit chemin. Elle ne comptait pas s'acharner, elle ne la connaissait ni d'Adam ni d'Eve et elle n'avait pas spécialement envie de faire des efforts quand bien même elles avaient la même couleur de cheveux.
Elle ne prit donc pas la peine de répondre à sa question. Elle adressa un signe de tête à ses deux interlocuteurs comme pour leur dire adieu puis elle tourna les talons et s'en alla.

Elle partit alors en quête d'un boucher. C'était la principale raison qui lui avait fait chercher ce marché presque introuvable la veille. L'imposant tigre devait se nourrir et au vu de son poids c'était presque devenu une corvée. Il était bien capable de se nourrir seul sur une île mais une fois en mer, c'était une toute autre affaire. Si elle souhaitait passer inaperçue sur un navire dans lequel elle aurait embarqué clandestinement, elle se devait de prendre le moins de risque possible, et l'appétit d'un tigre de 300 kg en était un gros. Elle comptait acheter la viande et repartir aussitôt.
Seulement, en cherchant le boucher, elle se retrouva malgré elle dans l'avenue marchande de la veille. Les produits de luxe continuaient à exhiber leur faste et Xanya retomba sur la vitrine qui l'avait tant attiré la veille. La chrysalide était toujours là trônant fièrement parmi les autres articles. Seulement son prix était toujours exorbitant et Xanya ne possédait pas une telle somme. Soudain, quelque chose lui revint. Elle se souvint tout d'un coup de ce qu'avait dit Benjamin et Hunter. Le maire de la ville avait posté une requête pour que l'on retrouve son fils. D'après ce qu'elle savait, les pirates ne faisaient jamais rien gratuitement. Bonney devait donc avoir une bonne compensation pour avoir accepter cette requête. C'était peut-être pour ça qu'elle tenait autant à sauver les enfants... Est-ce que cette pirate faisait du zèle ? Toujours était-il que la récompense devait être plus qu'alléchante pour qu'elle attire une pirate et Xanya était pratiquement sûre qu'elle aurait besoin de cet argent ! Elle fit alors demi-tour, oubliant complètement ce qu'elle était venue chercher à la base et retourna voir Benjamin d'un pas décidé. Une fois à sa hauteur elle lui dit :


-Combien ?
-Je vous demande pardon ?
Répliqua le marchand sans comprendre.
-La récompense du maire, combien ? Reprit Xanya, agacée de devoir dire plus de mot que nécessaire.
-Oh ! Si je me souviens bien, il offre dix mille berrys.

Elle laissa son regard flotter dans le vague, elle se demandait ce qu'elle pourrait faire avec dix mille berrys ou plutôt avec cinq mille berrys. Elle allait retrouver Bonney et l'aider dans sa mission, ainsi elle pourrait se partager la moitié de la récompense. Elle n'était pas vraiment fière de ses motivations mais elle avait toujours été seule. Excepté sa famille et le vieil homme qui l'avait aidé pendant le reste de sa vie, elle n'avait jamais connu de sentiment amicaux pour les humains, homme ou femme. La pirate aurait pu être le premier maillon d'une chaîne qui ne demandait qu'à s'étendre, mais il avait fallu qu'elle soit une hors-la-loi. Et malheureusement, Xanya ne pouvait les supporter. Elle allait se lancer à la poursuite de son acolyte de fortune quand elle se rendit compte qu'elle ne savait absolument par où elle était partie.

-Quelle direction ? Demanda-t-elle en se tournant de nouveau vers Benjamin.
-Par là, répondit celui-ci après un temps de réflexion pour remettre la phrase de la jeune femme en contexte.

Elle suivit donc la direction indiquer par le doigt du marchand sans même le remercier. Elle partie sur les chapeaux de roues accompagnée par son tigre qui ouvrait le passage avec une facilité plus que déconcertante. Ils atteignirent la forêt rapidement et s'y enfoncèrent sans difficulté. Mais une fois à l'intérieur, les choses commencèrent à se corser. La forêt était lumineuse car les arbres ne montaient pas très hauts mais elle était dense, il était presque impossible de voir à deux mètres devant soit. Il était également difficile de trouver une route praticable. Le seul avantage que présentait cette forêt, c'est qu'elle facilitait grandement la traque. Encore fallait-il réussir à retrouver la trace de la pirate. Xanya se tourna vers son animal de compagnie et le regarda d'un air entendu :

-Vas-y.

Le tigre s'exécuta sans broncher, il avait tout de suite compris ce que Xanya attendait de lui. Il se mit alors en position de chasse gardant tous ses sens en éveil et soudain s'élança. Elle avait un peu de mal à le suivre mais il laissait une trace très nette derrière lui craquant et piétinant toute la végétation qui se trouvait sur son passage. Ainsi la route de la jeune femme fut beaucoup plus attrayante que prévu. Après quelques instants, le tigre s'arrêta enfin, grognant face au spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Xanya mis quelques minutes à le rattraper et regarda ce qu'il se passait. Bonney était aux prises avec quelques malfrats sans doute au vu de leur attitude. Les grognements avait attiré l'attention de Bonney qui avait alors encaissé quelques coups en traître.

-Xanya, qu'est-ce que tu fous là, ta réponse était pourtant claire je crois !
-Je t'aide, on partage !
-Fais ce que tu veux, j'ai pas le temps de parler là !


Sans plus attendre, elle se jeta elle aussi dans la bataille, toujours avec son fidèle compagnon à ses côtés.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Jewelry Bonney

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 24
Localisation : South Blue : Square Fall/ Bliss/ Kiguéritou

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
26/400  (26/400)

MessageSujet: Re: Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]   Ven 23 Jan - 18:27

Bonney ne s'attendait pas spécialement à avoir une réponse très agréable de la laconique jeune femme qui avait le don de la casser en quelques mots. Mais Xanya fut encore plus désagréable en … ne lui répondant pas tout simplement. Bonney allait râler, dire quelque chose mais laissa finalement tomber. Entre elle et Xanya, ce n'était pas le grand amour et ça ne le serait jamais probablement alors autant laisser tomber. Au moins, elle aurait le champ libre pour taper qui elle voulait. La pirate remercia Benjamin, non sans jeter un œil mauvais aux béchers qui lui avaient donné du fil à retordre, et détourna les talons en direction du sud.

Elle sortit le dépliant touristique pour en observer la carte. Hors de question qu'elle se casse le cul à déchiffrer une autre saloperie d'énigme. Bonney repéra le point qui symbolisait le marché dont la légende évoquait leur première énigme. Heureusement les points d'eau étaient dessinés et Bonney n'eut aucun mal à trouver la cascade du sud. Environ une demi heure de marche si elle ne se perdait pas en chemin.

Les mains dans les poches, la carte chiffonnée dans celle arrière, Bonney avançait. Depuis son départ du Jewelry's Bonney, c'était la première fois que la rustre demoiselle se retrouvait seule après la rencontre d'une personne. Après tout, elle avait même trouvé le moyen de symapthiser avec un Marine lors de sa première halte. Ah … Natsu … Ça avait été une sacrée partie de rigolade et elle avait adoré jouer ainsi avec le feu contre le sergent même si elle avait plus d'une fois failli s'y brûler.

Mécaniquement, Bonney tourna à droite alors que ses pensées vagabondaient toujours. Elle n'aimait pas être seule. Elle avait l'habitude d'avoir toujours quelqu'un à ses côtés sur le Jewelry's Family. Kamijo, en premier lieu. Son meilleur ami, son compagnon qui rattrapait toujours ses bêtises, l'homme destiné à être son second s'il réussissait son pari. Il y avait bien aussi son frère, Rin. Malgré leur cinq ans d'écart, ils s'étaient toujours plus ou moins bien entendu. Leur relation s'était fracturée au fur et à mesure des années, Rin grandissait, devenait froid, carré, méthodique et s'éloignait de plus en plus d'elle et leur famille. Son choix d'entrer dans la Marine en avait fait une persona non grata sur le navire et ses parents refusaient qu'on parle de « ce traitre ». Bonney n'avait que 13 ans à son départ mais elle avait retenu une chose : ce serait drôle de jouer à « attrape moi si tu peux » avec son frère lorsqu'elle prendrait la mer.

Le bruit de l'eau qui chute avec fracas sortit Bonney de ses pensées familiales. La pirate releva la tête et observa l'immense cascade d'au moins quinze mètres qui s'abattait devant elle. La jeune femme se remit dans la peau d'une enquêtrice et regarda les lieux, sceptique. Hormis la cascade et l'étendue d'eau qui en résultait, il n'y avait rien dans les environs. Que venait donc chercher Paul ici et qu'avait-il pu trouver pour disparaître soudainement ?  Bonney regarda le fond de l'eau au cas où il y aurait vu quelque chose qui fait tilt mais il n'y a que de la caillasse. La jeune femme soupira et remonta vers la cascade. Après tout, il n'y avait que ça d'intéressant à voir.

Elle n'eut pas fait quelques pas que 5 gros malabars sortirent de derrière le massif rideau aquatique, l'air peu engageant, tout comme les couteaux crantés qu'ils tenaient en main. Ah … elle tenait peut-être l'explication à la disparition de Paul. L'hypothèse d'un enlèvement s'effaçait pour s'approcher plus probablement du meurtre.

—Tu es la femme qui pose trop de question. Quitte l'île et il ne te sera fait aucun mal.

—Que savez vous de la disparition de Paul et du trafic d'enfant ?

Malabar n°1 ne prit pas la peine de répondre tandis que ses acolytes se déployaient autour de la pirate. Bonney saisit son couteau qu'elle portait à l'arrière de sa ceinture, observant les cinq hommes. Physiquement et numériquement, elle n'était pas avantagée. Elle n'avait pas son arme de prédilection mais Bonney se satisferait de ce petit couteau. Il ne lui fallait pas plus pour faire des dégâts. D'autant plus qu'elle en avait envie alors elle se gênerait pas. Avec un sourire malsain, la jeune femme se mit en garde, l'euphorie du combat commençant à circuler dans ses veines, elle tournait sur elle même pour garder en vue chacun de ses adversaires même si elle savait que fatalement, elle en perdrait un au bout d'un moment.

La jeune femme les laissa attaquer. Le premier vint de derrière elle. Fourbe. Exactement, ce qu'elle aurait fait. La pirate se décala en tournant sur elle même et assena un franc coup de pied sur le derrière de l'homme, le propulsant sur l'un de ses collègues. Deux vinrent de chaque côté, lames sorties. Bonney alla à la rencontre du premier sur sa droite, parant son poignard de son couteau. Alors qu'elle allait mettre un coup de genou dans les burnes du mercenaire pour se retourner et planter le second qui approchait, du bruit attira son attention.

Xanya et son tigre. Déconcentrée, Bonney ne vit pas le genou cueillir son ventre, ni la paume percutée son plexus solaire. Avec un grognement de douleur, elle se recula mais se fit saisir par l'homme derrière elle. Trop nombreux. Elle avait perdu sa concentration et se faisait dominer. Le mercenaire passa son énorme bras musclé sur la gorge à la jeune femme, la soulevant pour qu'elle y perde en force et ne puisse se débattre.

-Xanya, qu'est-ce que tu fous là, ta réponse était pourtant claire je crois !

-Je t'aide, on partage !
-Fais ce que tu veux, j'ai pas le temps de parler là ! Fit elle en désignant le type en train de l'étrangler.

Il allait y mettre plus de force quand Bonney, au lieu de l'empêcher de lui écraser la trachée, souffla :

—Suzume.


Bonney planta rapidement deux fois sa lame dans le ventre de l'homme son couteau, une première fois de manière profonde pour toucher les organes verticalement, la seconde en vrillant la lame pour faire des dégâts horizontalement. L'effet fut immédiat, l'homme la lâcha en portant la main à ce qui semblait être qu'un seul et unique coup. Une technique dont elle était fière, elle s'était entrainée dure sur les prisonniers de ses parents pour toucher toujours au même endroit au second coup.

Ça saignait abondamment et mettait en rage l'homme. Bonney fit tourner le couteau ensanglanté entre ses doigts avec un ricanement sordide, fière d'elle. Le mercenaire n'eut pas le temps de s'avancer vers elle, il fut happé dans un cri douloureux par le tigre de Xanya. Celle-ci se jetait aussi dans la bataille, ne se séparant que de très peu de son animal, frappant parfois du poing ou du pied un des mercenaires qui s'approchait du félin. Car sans l'ombre d'un doute, c'était lui qui faisait tout le boulot.

La pirate sourit et se jeta sur le dos d'un mercenaire qui allait attaquer Xanya. Elle lui glissa le couteau sous la gorge, les jambes verrouillées autour de ses hanches. Deux des mercenaires étaient morts ou proche de l'état de cadavre, Bonney en tenait un … elle pouvait largement compter sur Xanya et sa peluche pour s'occuper des deux derniers et couvrir ses arrières.

—Va derrière la cascade. Toi et moi nous allons parler au calme.

Le mercenaire s'exécuta, quittant le lieu de combat, passant derrière l'eau par un fin passage de pierre que Bonney n'avait pas remarqué au premier coup d'oeil. La cascade allait dissimuler les cris si elle devait employer la manière forte.

—Qui vous a engagé ? Qu'avez vous fait de Paul ? Qui dirige le trafic ? Pour quel but ? Où finissent les enfants ?

—Je ne dirai rien.

Bonney eut un rictus et descendit du dos de l'homme, gardant sa lame sous sa gorge en changeant de main pour passer devant lui.

—Mauvaise réponse … Je vais être magnanime. Je te laisse une autre chance. A la seconde réponse qui me déplait, je te coupe l'oreille gauche. A la troisième, ce sera le pouce droit. Un droitier sans pouce et avec des problèmes d'équilibre interne … tu vas y perdre en compétence de travail …

—Je ne dirai rien, répéta-t-il pas impressionné par cette femme grande mais gringalette.

—Pourquoi les hommes doivent apprendre dans la douleur ?, souffla-t-elle alors qu'un sourire ravi s'étalait sur son visage.

Elle saisit l'oreille gauche de l'homme et, tenant sa promesse, entama peau fine de la pointe de son couteau. Il ne fit que grimacer au début alors que Bonney y allait en finesse, pré-découpant comme une pièce de choix le membre, puis hurla quand d'un coup sec elle planta son arme dans le pavillon. La lame ressortit, ensanglantée, près du visage décomposé de douleur de la victime. Il commença à se débattre, repoussant la pirate qui tenait l'oreille et le couteau. Un mouvement brusque du mercenaire lui fit trancher encore le membre et finalement, la peau ne tint plus, se déchirant dans un bruit assez dégueulasse, Bonney devait le reconnaître. Seul le lobe d'oreille avait tenu bon et ornait le trou qu'avait à présent l'homme.

Il se tenait l'endroit sanguinolent en hurlant, alors que Bonney regardait d'un air intéressé l'oreille embrochée sur le couteau. Elle le secoua et le membre tomba sur le mercenaire qui parut au bord de l'évanouissement.

—Parle, exigea-t-elle sans se départir de son sourire.
—Je ne sais pas … on nous a simplement engagé pour protéger le secret.

Bonney soupira et saisit la main droite de l'homme, la mettant par terre, le pied sur son poignet pour l'immobiliser.

—Tu as pas de chance, ma patience a été sacrément éprouvée aujourd'hui, alors c'est toi qui va manger. J'ai besoin d'évacuer ma violence là, j'ai trop été contenue, ça doit péter.

—Je vous jure que c'est tout ce que je sais ! Paniqua l'homme en la voyant poser la lame près de son pouce.
—Où est Paul ? Dernière sommation.
—JE SAIS PAS, cria-t-il au bord de l'hystérie.
—Hmm … je crois que mes techniques d'interrogatoire sont encore à perfectionner, papa et maman  ne dépassent que rarement l'oreille, dit-elle pour elle-même en enfonçant la lame dans la chair.

L'homme hurla encore plus et essaya de soustraire sa main mais Bonney tenait bon, enfonçant encore plus son pied dessus.

—Arrête ou je risque de te péter le poignet en prime !

Elle saisit une pierre et la soupesa dans sa paume, regardant un œil clos pour viser, sa lame dans le pouce. Avec une bonne poussée, elle devrait pouvoir le couper net sous l'impact.

—Je vais l'abattre.
—Non, non ! Je ne sais rien de plus !

Bonney leva le bras et le fit redescendre, concentrée pour viser.

—C'est le boss ! Celui qui a imaginé ce trafic, il nous a demandé d'amener le gosse à d'autres types au fond de la caverne pour qu'ils puissent l'emmener dans sa planque. On devait simplement couvrir les traces ici !

Bonney dévia à la dernière seconde mais heurta tout de même la lame. L'articulation craqua et la chair céda encore un peu plus. L'homme hurla encore un peu plus avant de finalement s'évanouir. Bonney récupéra son arme et observa la plaie. Avec un excellent chirurgien, le pouce arrêterait de pendouiller dans les airs, elle en était persuadée.

La pirate se retourna pour laver ses mains, son visage et son arme éclaboussée de sang et vit Xanya qui la regardait, stupéfaite, presque choquée même, à l'entrée du souterrain.

—Oui ! Moi aussi j'ai été surprise qu'il y ait un pareil endroit derrière l'eau ! Qui l'aurait cru !

Et comme si de rien était, elle alla au bord de l'eau pour se nettoyer. Ah, ça avançait tellement plus vite avec sa méthode.

_________________
Ma renommée traversera les océans !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Xanya Longtonry

avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
232/400  (232/400)

MessageSujet: Re: Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]   Ven 30 Jan - 0:11

-Oui ! Moi aussi j'ai été surprise qu'il y ait un pareil endroit derrière l'eau ! Qui l'aurait cru !

Comment osait-elle dire une chose pareille sur un ton si détaché et en étant autant à côté de la plaque. Xanya avait décidé de la laisser faire cette fois-ci. Elle n'aimait pas qu'on use de la violence mais force était de constater que ça pouvait marcher. Mais ce qu'elle venait de voir était tout simplement ignoble, immonde, totalement immoral. Pour qui cette pirate se prenait-elle. Comment pouvait-elle arracher une oreille ainsi sans même sourciller. Et après ça, elle lui faisait la leçon à propos des enfants.

-Hypocrite, lança-t-elle juste assez fort pour que Bonney entende le mordant de son ton.
-Excuse-moi ?
-Hypocrite doublé d'un monstre. Voilà ce que tu es.
-Pirate. Libre de faire ce je veux, d'être qui je veux. Voilà, ce que je suis.
-Pirate, menteuse, hypocrite, monstre... Comment ? Pourquoi ? Tant de défauts
, dit-elle en secouant la tête comme si trop d'informations venaient obstruer ses capacités de réflexion.

Les souvenirs remontaient, le drapeau noir, les sabres, les sourires carnassiers, les cris, le sang. Du sang, toujours plus de sang. Les yeux de Xanya virèrent au rouge alors que ses souvenirs la submergeaient.


-Pirate, menteuse, je te l'accorde, hypocrite, je réfléchis encore à la question, monstre, tout dépend du point de vue ma foi. Mais je t'ai prévenue d'emblée, Xanya. Je ne suis pas une putain d'enfant de coeur. La vie de gosses et d'un type qui a essayé de les sauver sont en jeu. Alors je n'ai pas peur de me salir les mains pour obtenir des réponses effectivement.

Xanya l'écoutait à peine, la tête lui tournait et elle commençait à tituber. Son compagnon à quatre pattes essayait de suivre ses mouvements mais on pouvait voir un air étonné se dessiner entre ses poils. C'est alors que Xanya le caressa au niveau du garrot et murmura quelque chose d'incompréhensible. À ces paroles, le tigre se raidit, prit position sur ses appuis puis s'élança sur Bonney. Cette dernière n'ayant pas prévu ce qu'il venait de se passer ne pu prédire le coup et se retrouva allongée sur le dos, un tigre de trois cents kilos retenant ses épaules avec ses pattes avant. Il grognait tout en approchant sa gueule du visage de la hors-la-loi.

-Des gosses... reprit Xanya dont la voix était emprunte d'un brin de folie. Les gosses sont le fléau de ce monde...

Elle s'approcha alors de la pauvre pirate immobilisée et lui arracha son couteau des mains. Tout en observant la lame sous tous ses angles, elle ajouta :

-Je préfère les dagues....

Après un courte pause, elle haussa les épaules et, regardant Bonney dans les yeux, lui dit :

-Œil pour œil, dent pour dent, c'est ça...?

Les yeux traduisaient la colère de Xanya, une colère qui n'avait jamais atteint de tels sommets. Elle s'approcha de la jeune avec un air démentiel. Elle s'accroupit avec lenteur, faisant monter, elle l'espérait, l'anxiété de son vis-à-vis. Un rictus tordit ses lèvres alors que la pirate tentait de la raisonner.

- Rends-moi ça et laisse-moi partir ! Ces hommes n'auraient eu absolument aucune pitié pour nous, je n'ai fait que les traiter d'égal à égal. Tu me reproches ma violence ... mais vas-y, fais donc, abaisse-toi à mon niveau. Rends-toi aussi monstrueuse que moi.

La pirate lui rendait un regard froid et déterminé, loin de s'amender de ses actes. Peut-être dissimulait-elle sa crainte derrière ses paroles. Cependant, Xanya se fichait pas mal du discours de Bonney. Elle prit doucement son oreille et tira dessus lentement, de plus en plus fort. Elle lui tordit son organe tout en pinçant le cartilage et enfin, elle approcha doucement la lame de la peau de la criminelle. Celle-ci la défit du regard mais ne dit plus rien. Alors que Xanya sombre de plus en plus profond dans sa folie, le tigre rugit. Ce fut un puissant rugissement, qui ébranla aussi bien sa maîtresse et sa victime que les parois de la grotte.
Et c'est alors que l'apprentie chasseuse de prime reprit ses esprits. Elle lâcha le couteau et l'envoya au loin lorsqu'elle se rendit compte de ce qu'elle était en train de faire. Elle recula d'une bonne dizaine de pas et demanda à son tigre de relâcher la pirate. Celle-ci se releva, s'épousseta, alla récupérer son couteau et partit s'enfoncer dans la grotte. Mais avant de s'engouffrer dans le tunnel, elle se retourna et lança avec mépris :


-Que de la gueule...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Jewelry Bonney

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 24
Localisation : South Blue : Square Fall/ Bliss/ Kiguéritou

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
26/400  (26/400)

MessageSujet: Re: Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]   Mar 17 Fév - 16:22

Clairement, Bonney n'était pas ce qu'on appelait une chochotte. Elle avait même plutôt tendance à se décrire comme étant une dure à cuir. Mais à cet instant, bien qu'elle utilisait toute sa ressource et sa maîtrise de soi pour ne pas le montrer, Bonney avait complètement les jetons. Le regard de Xanya était terrible. Glaçant, terrifiant. Sans parler du fait qu'elle ait un putain de tigre d'au moins 300 kilos qui l'immobilisait au sol. Quand Xanya lui prit son couteau, la pirate comprit.

Avec des sueurs froides, elle considéra ses options. Sur ses épaules, les pattes du tigre. Cela lui laissait donc la possibilité de bouger les bras. Pour quoi faire ? C'était la question à un million de berrys. Elle était désarmée et Xanya hors d'atteinte. Les coussinets super sensibles du félin étaient à porter de main en revanche …

Xanya descendait avec une lenteur toute calculée vers le visage de Bonney qui décida de bien sagement laisser le tigre indemne. S'il repartait avec un coussinet arraché, nul doute qu'il lui serait impossible de raisonner Xanya.

Bonney s'essaya à un subtile mélange entre raison et provocation pour calmer la jeune femme mais en vain. Pire, elle sentait sa folie vengeresse se réaliser, la lame froide entrant en contact avec son oreille. La pirata la défia du regard, prenant le pari fou et Ô combien complètement flippant, qu'elle ne le ferait pas. Alors que la pression se faisait de plus en plus atrocement angoissante sur Bonney qui sentait ses nerfs lâcher, le tigre rugit, sortant, Xanya de sa léthargie.

Sur le coup, voir la gueule du tigre s'ouvrir aussi largement à quelques centimètres de sa tête fut plus que effrayant mais lorsqu'elle comprit le pourquoi de sa plainte, Bonney ne fut jamais aussi contente de l'entendre. Aussitôt libérée, elle se releva et s'épousseta comme si rien ne s'était passé, qu'une vulgaire dispute entre deux collègues. Puis, elle alla récupérer son arme et partit en exploration, non sans lancer une dernière provocation.

— Que de la gueule...

La jeune femme marcha sur quelques mètres puis ses jambes vacillèrent et elle tomba assise sur un rocher, ayant des difficultés à respirer.

— Oh putain, oh putain, répétait-elle.

Tout son corps tremblait, contre coup de la peur qu'elle avait contenu par fierté. Elle ferma les yeux et se passa les mains sur le visage, essayant d'arrêter de les faire trembler et ainsi chasser l'angoisse de l'instant précédent. Son cœur battait la chamade et elle sentait des gouttes de transpiration glisser le long de son dos. Le regard de Xanya lui collait encore des frissons voire même des nausées. La pirate se força à reprendre sa respiration, inspirant et expirant avec calme.

Ses mains s'arrêtèrent de trembler au bout de quelques longues minutes et Bonney fut enfin capable de se remettre debout. Il était temps de mettre derrière elle cette frayeur pour avancer. Comme elle l'avait dit à Xanya, les vies d'enfants et d'un homme étaient en jeu.

La jeune femme marcha tranquillement dans les boyaux rocheux, ne prenant pas la peine d'attendre Xanya. Au vu des récents événements, on pouvait dire que leur courte collaboration était définitivement finie. Avait-elle vraiment commencé ? Ça avait toujours été tendu entre eux, enfin Bonney n'arrivait pas vraiment à mettre des mots sur cette relation plus qu'étrange.

Le chemin dans cette grotte ne semblait jamais vouloir s'arrêter. Il continuait toujours tout droit, devenant parfois plus étroit ou bas, forçant la grande pirate à se courber. Au terme d'une marche d'un quart d'heure, elle arriva dans une immense cavité, tant qu'elle n'en voyait pas le plafond.

— Ouah !

Happée par la magnificence de la scène, Bonney mit un certain temps à remarquer la présence de Xanya à ses côtés qui l'avait rattrapé. Elle était bien trop occupée à admirer la magnifique grotte.

Sous ses yeux ébahis, un tapis de mousse bleu phosphorescent s'étalait vers des arbres immenses qui se perdaient dans les hauteurs de la cavité. Ces végétaux géants étaient eux même d'une douce couleur harmonieuse qui ne jurait pas avec l'harmonie parfaite. Les feuilles des arbres brillaient, créant une mosaïque de couleur autour d'eux. Mais le summum de ce paradis parfait était sans nulle doute les lucioles qui se baladaient librement autour des végétaux.

Elles paraissaient être des milliers, volant partout dans la grotte, l'éclairant de douces nuances lumineuses, décrivant une chorégraphie féérique dont elles seules savaient la signification.

— C'est sublime, souffla la pirate.

Des cris et des rires joyeux attirèrent l'attention de la jeune femme. Des enfants apparurent d'entre les arbres, se courant les uns après les autres. La mousse brillait à chacun de leur pas. Ils avaient l'air en pleine forme, heureux. Bonney ne comprenait plus rien.

Elle s'avança à l'intérieur, apostrophant un petit garçon d'une petite dizaine d'année, tandis que Xanya, si elle était surprise ne le montrait pas, restait à une distance raisonnable des enfants.

— Hé petit, dis moi, ça fait longtemps que tu es ici ?
— Voui, M'dame ! Deux semaines à peu près. C'est le monsieur, il a donné des sous à ma maman pour qu'il s'occupe de nous tous ici.

Bonney se gratta la tête. Les parents avaient été payés ? Une location d'enfant … mais qu'est-ce que c'était que ce bordel.

— Un gros chat ! S'écria une petite fille.

Ce fut une formidable ruée d'enfants qui accoururent vers Xanya et son compagnon, voulant caresser telle une peluche l'animal. Bonney continua d'avancer, suivie de Xanya qui se frayait difficilement un passage parmi la horde de ses admirateurs enfantins. Un gros champignon qui faisait bien un mètre de plus que Bonney siégeait au milieu d'arbres. Alors que la pirate allait l'inspecter par pure curiosité, un type atterrit dessus, sorti d'elle ne savait trop où au dessus d'elles.

—Dingdingding ! Nous avons deux heureuses gagnantes !

En face d'elles, un grand type blond avec une houpette assez impressionnante faisait de grands gestes théâtraux pour accueillir les deux femmes à la chevelure semblable. Les rouages s'emboitaient et Bonney avait peur de comprendre alors que Xanya soupirait et lui adressait un regard vindicatif :

— Je suis Paul et je vous félicite d'avoir résolu la plus grande énigme et farce montée par Square Fall, fit-il en écartant grand les bras.

Bonney se retenait très fortement de buter cet inconscient, songeant à ce pauvre homme engagé pour cette farce qu'elle avait défiguré à vie.

— Je vais te péter la gueule, espèce de connard inconscient !
Gueula Bonney
—Ohohoh, j'aime ce genre de réaction de quelqu'un dupé et qui ne l'accepte pas. Ce fut bien divertissant. Les enfants, il va être temps de rentrer chez vous.

Les nommés se plaignirent et Bonney ne tint pas. Elle tira sur l'une des jambes du blond, l'abaissant à son niveau, et, à califourchon sur lui pour qu'il ne puisse pas se relever, elle commença à le frapper.

— Enfoiré ! Psychopathe ! Maniaque ! Allez tous vous faire soigner sur cette île de fous !

Elle allait donner un autre coup mais la main de Xanya se posa sur son poing.

—La récompense.


Bonney serra les poings, ses dents grinçant les unes contre les autres. Elle se releva finalement et saisit l'homme pour le filer à Xanya.

—Très bien, gère-le dans ce cas.

Pour Xanya (même si je sais que tout le monde va le lire):
 


_________________
Ma renommée traversera les océans !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Xanya Longtonry

avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
232/400  (232/400)

MessageSujet: Re: Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]   Dim 15 Mar - 4:38

*Que s'est-il passé ?* se demandait la jeune chasseuse de prime.

L'événement précédent était complètement flou dans sa tête. Elle se rappelait avoir vu Bonney arracher l'oreille d'un des brigands, son envie alors irrépressible de lui faire subir la même chose afin qu'elle comprenne enfin la portée de ses actes et enfin le rugissement de son tigre... Soudain, alors qu'elle tentait de rassembler les morceaux égarés de sa mémoire, des bribes lui revinrent par flashs. Terrifiée par ce qu'elle voyait, elle s'était directement collée contre une des parois glacées de la grotte. Elle ferma les yeux pour tenter d'occulter ses visions mais ce fut inutile. Elles continuèrent à l'assaillir comme pour la punir de son acte. Elle pressa ensuite ses poings contre son crâne comme si le serrer ainsi pourrait la délivrer. Ses différentes tentatives furent complètement vaine. Elle dut alors tenter de comprendre ce qu'il s'était passé. Elle se concentra donc autant que possible sur les images qui défilaient. Regardant la scène se dérouler sous ses yeux, elle avait la désagréable sensation d'être hors d'elle, réellement. Elle se voyait accomplir les choses qu'elle avait faites. Elle était horrifiée face à son regard dément. Xanya savait sans l'ombre d'un doute que c'était bien elle qui agissait mais elle avait pourtant l'impression que la personne qu'elle fixait était quelqu'un d'autre.
En y repensant, elle était plus que reconnaissante à l'égard de son tigre. Son rugissement l'avait sortie de sa torpeur meurtrière. Xanya ne comprenait pas ce qui lui avait pris cependant, elle connaissait cette sensation, elle l'avait déjà ressentie. Et à chaque fois que ça c'était produit, une tragédie c'en était suivie. Depuis que son tigre poussait des cris assez forts et effrayants pour la déstabiliser, ce qu'elle estimait être des catastrophes ne se produisait plus après ses apparents accès de folie. D'ailleurs celui-ci vint la rejoindre une fois que Bonney eut disparu dans le tunnel. Il frotta amicalement sa tête contre celle de la jeune chasseuse de prime. Celle-ci, toujours les yeux fermés, pencha sa tête vers lui tout en esquissant un tendre sourire. Tout en le câlinant, elle repensait à leur rencontre. Elle n'aurait jamais cru qu'un jour la petite boule de poil qu'il était serait aussi indispensable à son bien être et à son équilibre mentale. À croire que les oreilles de chat que sa mère lui avait offertes étaient un signe qui ne trompait pas. Elle repensa alors également à son aventure sur l'île de Dawn, avec ce satané Albatros qui avait osé lui retiré son bien le plus précieux. Finalement, elle l'avait récupéré grâce à son cher compagnon. Il était réellement irremplaçable, et elle se demandait vraiment ce qu'elle ferait si jamais elle le perdait. Chassant ces mauvaises pensées de son esprit, elle l'enlaça, dans la mesure du possible, puis se releva enfin. Elle suivit la pirate pour s'enfoncer dans la grotte.

Le tunnel était sombre et humide. Cet endroit donnait envie de tout sauf d'y rester. Si des personnes étaient réellement enfermées ici, elles devaient vraiment être dans de mauvaises conditions. Xanya se sentait presque coupable de son insensibilité. Mais elle n'aimait vraiment pas les enfants et n'avait absolument pas envie de perdre son temps à les aider. Mes ses regrets furent vite balayer. À mesure qu'ils avançaient, le tunnel devenait de plus en plus grand et de la lumière se profilait au bout. Elle pouvait même distinguer la silhouette de son acolyte d'un jour se dessiner de plus en plus nettement dans l'ouverture. Et lorsqu'elle fut à hauteur de celle-ci, sa bouche s'ouvrit toute seule d'émerveillement. Un véritable paradis naturel aux couleurs douces et chatoyantes leur faisait face.

*Des... Lucioles...* pensa-t-elle.

Et elle ne put se retenir. Elle avait appris à se contenir pourtant mais après son accès de folie, elle estimait que Bonney avait déjà vu le pire d'elle et que donc, elle n'avait plus rien à perdre. Alors, elle se lança à corps perdu dans une intense chasse... aux lucioles. Tandis qu'elle courait dans tous les sens, son tigre la regardait avec ce qu'on pourrait  qualifier d'un air dépité sur le visage alors que Bonney ne la remarqua même pas trop intriguée par les joyeux cris qu'elle entendait. Xanya, elle, n'y prêta aucune attention et tenta une nouvelle fois d'attraper un insecte lumineux qui passait à côté. Alors qu'elle claquait une énième fois ses mains dans le vide, elle entendit la voix d'un homme au loin.


- Je suis Paul et je vous félicite d'avoir résolu la plus grande énigme et farce montée par Square Fall !

Elle fit volte face et regarda le dénommé Paul.

*Tout ça n'était qu'une simple farce ?*

Elle eut un sourire en coin en pensant à la tête que Bonney devait faire. Puis elle se ravisa. Justement cette tête ne devait rien présager de bon pour le pauvre Paul. Elle entreprit de rejoindre les deux interlocuteurs et elle arriva juste à temps pour empêcher la pirate de le réduire en bouillie.


- La récompense.

Comme d'habitude, simple et efficace. Son acolyte avait tout de suite compris ce que Xanya entendait par là. Elle stoppa donc son geste et changea de mouvement. Elle attrapa le jeune homme et le balança sur la jeune chasseuse de luciole en déclarant :

- Très bien, gère-le dans ce cas.

Xanya la regarda avec un air de défi qui voulait dire « aucun problème ». Elle mit Paul a terre et demanda à son tigre de le ramassé. Ainsi, elles repartirent en ville silencieuses, Paul entre les mâchoires du quadrupède. La jeune femme avait beaucoup de mal à se retenir. Elle avait envie de dire une réplique des plus sarcastique à cette chère Bonney qui avait fait toute une montagne de pas grand-chose finalement. Mais elle estimait que Bonney était assez énervée pour ne pas en ajouter une couche.

Après une bonne heure de marche les deux jeunes femmes aux cheveux roses regagnèrent la ville et retrouvèrent la mairie sans trop de désagrément cette fois. Apparemment, elles avaient fini par s'habituer aux méandres labyrinthiques de la ville. Elles firent de nouveau une entrée remarquée. Elles ne prirent pas le temps de faire la queue. De nombreuses protestations s'élevèrent alors en même temps que des chuchotements curieux à la vue de Paul. Elles filèrent toute deux en direction du bureau du maire et Bonney, ne tenant plus, donna un puissant coup de pied dans la porte et la défonça sur le coup. Elle entra alors telle une furie et se jeta sur le maire.


- Espèce d'enfoiré de maire de mes deux ! T'as essayé de me rouler hein ! Bah devine quoi moi je vais refaire rouler dans des jaunes d'œuf sur et de la farine et ensuite je te ferai fri...
- Bonney, coupa Xanya, la ferme.

Elle se tourna vers moi, prête à me faire subir son courroux lorsque le maire put enfin dire un mot.

- Paul ? Paul mais où étais-tu enfin ! Je t'ai cherché partout !

Bonney sembla se calmer lorsqu'elle vit que le maire n'était en réalité pas mêlé de prêt ou de loin à ce canular.

- C'était une blague, Papa, une farce ! Ne me dit pas que tu y a cru quand même ! Toi, le plus grand farceur de cette ville !
- Nous par contre nous ne sommes pas des blagues...
Reprit la pirate l'air mauvais. Je vous préviens, je n'hésiterai pas à mettre mes menaces à excécution si vous ne nous réglez pas la somme due au retour de votre fils !
- Bien sûr, bien sûr ! Je vous donne dix mille Berrys chacune
, dit-il en sortant deux enveloppe de son bureau, pour avoir ramener mon fils et pour m'excuser du soucis qu'il vous a causé pour rien.

Bonney arracha l'enveloppe des mains du maire et s'en alla toujours aussi furibonde. Ce fut la dernière fois que Xanya la vit. La chasseuse, quant à elle, retourna sur la place du marché pour retrouver la galerie marchande de luxe. Elle se procura donc la chrysalide qui lui faisait tant envie puis acheta les provisions nécessaires pour son tigre. Une fois ses emplettes terminées elle reprit la direction du port. Elle attendit que. Celui-ci soit désert pour s'introduire discrètement dans un navire. Malheureusement, elle n'avait pas vu que celui qu'elle avait choisi était surmonté d'un pavillon noir...

Spoiler:
 


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Jewelry Bonney

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 24
Localisation : South Blue : Square Fall/ Bliss/ Kiguéritou

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
26/400  (26/400)

MessageSujet: Re: Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]   Dim 3 Mai - 23:24

Outrée, furieuse, hors d'elle, Bonney ne s'en remettait pas. Elle avait marché. Non, couru même. Ce connard de Paul l'avait dupée, signe qu'elle était encore bien trop affectée par son passé. Les kidnappeurs d'enfants lui enlevaient toute raison. Elle avait ramassée au passage une bouillie sanglante qu'elle savait être l'oreille mutilée et suivit Xanya jusqu'à la mairie.

Elle ne tint pas une seconde de plus devant la porte du haut fonctionnaire et la défonça d'un coup de pied, bondissant sur le pauvre homme par dessus le bureau pour lui balancer l'organe sanguinolent au visage. L'impétueuse pirate balança une flopée d'injures et menaces qui aurait pu continuer encore longtemps si Xanya ne l'avait pas interrompue, laissant l'occasion au pauvre homme de s'expliquer, écartant avec dégoût l'appendice.

- Paul ? Paul mais où étais-tu enfin ! Je t'ai cherché partout !

Si Bonney sembla plus calme, ce n'était qu'une façade. Elle avait envie de les étriper. Tous. Même Xanya qui avait un calme et ce manque d'émotion apparent qui l'horripilait.

- C'était une blague, Papa, une farce ! Ne me dit pas que tu y a cru quand même ! Toi, le plus grand farceur de cette ville !
- Nous par contre nous ne sommes pas des blagues... Reprit la pirate l'air mauvais. Je vous préviens, je n'hésiterai pas à mettre mes menaces à exécution si vous ne nous réglez pas la somme due au retour de votre fils !
- Bien sûr, bien sûr ! Je vous donne dix mille Berrys chacune, dit-il en sortant deux enveloppe de son bureau, pour avoir ramener mon fils et pour m'excuser du soucis qu'il vous a causé pour rien.

Bonney arracha l'enveloppe des mains du maire, ne prit pas la peine de recompter et partit sans un au revoir ou un mot à Xanya. Ce n'était pas nécessaire. Elles ne s'appréciaient pas ni l'une ni l'autre. De toute façon tout avait été dit pendant l'incident dans la grotte.

Plus riche de 10 000 berrys, elle n'en avait pas moins réussi sa mission première : se renflouer pour s'offrir un bateau digne de ce nom. La vue de son rafiot qui lui servait de moyen de transport ne put que lui donner raison.

La pirate fourra dans sa poche son argent, acquis dans la légalité, une première pour elle, et mit un pied sur la plateforme, prête à partir n'importe où du moment qu'elle quittait cette île de folie.

— Mademoiselle ! Appela une voix masculine.

Un illustre inconnu accourait vers elle, un carnet à la main, bourse à la hanche. Bonney serra les dents, une main déjà sur son arme au creux des reins.

— Vous devez payer la taxe ! Vous êtes ici depuis deux jours, vous devez payer les frais de stationnement de votre bateau !

La pirate le regarda avec un mépris évident. Elle n'avait pas payé l'hôtel, c'était pas pour se faire pigeonner au moment de son départ.

— N'ayez crainte, comme le veux la coutume locale, vous en serez exemptée si vous résolvez cette charade.


Mon premier est une petite créature ailée qui utilise ses pouvoirs pour faire le bien
Mon deuxième a des plumes mais ne vole pas
Mon troisième est le chiffre 10 pour les rom...


L'homme n'eut pas le temps de finir et s'effondra au sol en gémissant, du sang perlant au coin de ses lèvres, gouttant doucement derrière lui pour atteindre délicatement le pont.

Bonney tira sa lame des reins du collecteur, essuyant son tranchant sur la cuisse du pauvre homme agonisant.

— Crevez tous, vous, vos charades, farces et attrapes et votre île de malades mentaux ! Cracha-t-elle en le laissant dans l'état, s'abaissant seulement pour lui dérober sa bourse.

Il ne mourrait pas mais ne pourrait probablement plus marcher au vue d'où elle avait frappé. Peu lui importait, on ne connaissait pas son nom ici.

La mine sombre et sans un regret, Bonney reprit la mer, tournant définitivement la page, prenant le plus de distance possible avec cette île, cet océan de son enfance, prête à vagabonder vers l'inconnu pour trouver des camarades, échapper à son petit ami et ainsi pouvoir retrouver sa seconde.
Pardon du retard, voici qui conclut Square Fall:
 


_________________
Ma renommée traversera les océans !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Pandaman

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : All over the world

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5000/5000  (5000/5000)
Expérience:
2000000/2000000  (2000000/2000000)

MessageSujet: Re: Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]   Jeu 11 Juin - 23:51

Mission [Un farceur averti en vaut deux]


Mission accomplie: Le fils du maire a été retrouvé et nous avons eu le droit à une magnifique altercation en prime !


[DONE]
XP: 60 pts
Berrys : 10.000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Square Fall, farces et attrapes en tout genre [Mission, Xanya et Bonney]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» echange en tout genre !
» Images en Tout genre
» Boutiques en tout genre
» Achat d'objets et armes en tout genre
» JDAETG : Jeu Des Abréviations En Tout Genre [version #1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: Square Fall-
Sauter vers: