PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Lili

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 08/03/2014
Age : 23
Localisation : Jamais longtemps au même endroit
Humeur : Perdue

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
102/400  (102/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Lun 23 Juin - 15:28

Lili n'avait malheureusement rien trouvé dans la forêt à part une embuscade de la part des Bats qui s'étaient alliés aux Arrows. Elle se retrouvait à 1 contre 7, elle aurait sans doute pu réussir à les tenir quelques temps voire à en faire fuir quelques uns mais avec des archers cachés dans les arbres, ça allait s'avérer plus compliqué. Espérant que ses deux comparses ne soient pas trop loin, elle cria leurs noms et se prépara à combattre, elle sortit son sabre en voyant 2 des 4 membres des Bats s'approcher d'elle. Heureusement pour elle, Kannon et Bonney arrivèrent en même temps quelques secondes plus tard, en voyant Lili sabre en main ils comprirent tout de suite qu'il faudrait se battre. Le jeune homme et la pirate se placèrent en vitesse à côté de Lili, prêts à en découdre, les Hespérides auraient préféré affronter les Harpies, leurs plus grands rivaux mais bon, les Bats et les Arrows n'avaient pas non plus été les plus gentils durant la compétition et puis chacun avait envie de faire parler son arme, ou ses bras pour Kannon. Après une petite minute, Kannon et Bonney bondirent chacun sur l'un des Bats et commença à se battre, Lili quant à elle se contenterait pour le moment de celui qui avait voulu l'attaquer en premier, elle se tenait face à lui, attendant le bon moment pour se battre. Bonney n'avait pas de mal à tenir l'homme devant lequel elle se retrouvait, elle usait de son chakram terriblement bien, profitant de l'effet "boomerang" pour viser les archers des Arrows qui étaient planqué dans les arbres, elle en fit tomber un par terre en se moquant grassement de sa chute majestueuse. Kannon quant à lui affrontait 2 personnes en même temps, ça ne lui faisait pas peur du tout bien au contraire, ils se réjouissait presque d'avoir le privilège d'affronter deux sales types à la fois. Il utilisait son art martial aussi bien pour frapper ses ennemis que pour éviter les volées de flèches, il finit par envoyer valser l'un de ses adversaires dans les airs, il retomba quelques mètres plus loin, complètement sonné. Lili était rassurée, ses camarades se débrouillaient bien et elle était contente qu'ils soient arrivés pour l'aider.

Le malfrat qui se tenait devant Lili lui fonça dessus, épée en main dirigée vers son ventre, visiblement il voulait éviter les points vitaux tout en lui frappant un point sensible pour éviter la jeune fille de se relever par la suite. Elle esquiva le coup en parant son épée à l'aide de son sabre, elle le poussa en suite et reprit le dessus en lui entaillant le bras gauche, celui avec lequel il tenait son épée. Obligé de se tenir la coupure, il perdait en vitesse et mobilité, ce qui donnait un autre avantage à la jeune fille, elle en profita une fois de plus pour éviter les coups et lui entailler une autre partie du corps, le genou droit cette fois-ci. Il tomba par terre, à genoux devant Lili. Elle lui lança un regard si noir qu'il en frémit de tout son corps, elle en profita d'ailleurs pour lui mettre un coup de manche sur la tête, le type tomba par terre, complètement assommé. Au même moment, une flèche arriva à toute allure vers Lili qui la renvoya aussitôt vers son assaillant, elle alla se planter dans une branche à côté de la tête de l'archer qui, effrayé, s'en alla en pleurnichant. La jeune fille n'était pas contente, ça se voyait.

-"Ben dis donc Lili... je t'ai jamais vue dans cet état, heureusement que je ne suis pas ton ennemie sinon je finirais assommée." Lui dit Bonney en plaisantant.

-"Oh... Désolée mais il m'a vraiment énervée celui-là! Mais tu as raison, je ne suis comme ça qu'avec mes ennemis." Lui répondit Lili en souriant.

Kannon et Bonney avaient eux aussi réussi à se débarrasser de leurs adversaires, les Arrows avaient finalement fui en voyant que leurs alliés se faisaient martyriser, les 3 camarades n'avaient pas particulièrement envie de leur courir après, ou du moins n'avaient pas trop le temps, ils préféraient essayer de trouver leurs drapeaux avant la tombée de la nuit sinon ça allait s'avérer plus difficile. Nos comparses ne savaient pas trop par où commencer maintenant que la forêt était éliminée, ils pensaient que ce serait un lieu clos, du moins ils ne voyaient pas pourquoi seul leur drapeau ne serait pas dans un tel endroit. Kannon avait déjà un peu listé quelques lieux emblématiques où le drapeau pourrait bien se trouver, il y avait la mairie, l'église, le port, la piscine, les douches communales et la forêt qu'ils venaient d'éliminer.

-"Par où peut-on commencer maintenant? Le port ça vous dirait? C'est plutôt grand et s'il ne se trouve pas là ce serait bien de l'éliminer au plus vite."

-"Je suis d'accord, allons au port et séparons-nous pour chercher plus vite, on se retrouvera ensuite pour savoir si quelqu'un l'a trouvé ou pas."

-"C'est parti!"

Ils partirent donc vers le port, espérant que cette fois ils trouveraient quelque chose. Une fois arrivés ils se séparèrent comme prévu et commencèrent à chercher chacun de leur côté, Kannon regardait du côté des bateaux sur les quais, Bonney et Lili quant à elle faisait le tour des commerces et endroits publics qui entouraient le port. Il était encore très animé du fait du festival mais aussi par habitude, il y avait du commerce tous les jours et à toutes les heures. Le jeune homme fouillait les bateaux mais malheureusement aucun drapeau n'était présent, les deux jeunes filles aux cheveux roses se retrouvèrent toutes les deux dépitées de n'avoir rien trouvé, après avoir déprimé deux minutes et rejoignirent Kannon pour leur annoncer la mauvaise nouvelle. Ils étaient tous les trois déçus de n'avoir encore rien trouvé alors que la nuit approchait.

-"Allez les filles! Arrêtons de déprimer c'est pas encore perdu! Il ne nous reste que quelques endroits à vérifier, séparons-nous, on va bien finir par tomber dessus!"

-"Ouais t'as raison, allez Lili, allons-y!"

Une fois remotivés, ils se séparèrent tous les trois, Kannon chercherait au niveau de la piscine, Bonney s'occuperait de la mairie et Lili quant à elle était assignée aux douches communales. Le jeune homme aux cheveux bleus arriva l'air déterminé devant la piscine de l'île, elle était très grande et très appréciée des gens quand il faisait chaud, bien qu'il y avait aussi la mer, la piscine était quand même très populaire. Il arriva à l'accueil et demanda où il pourrait chercher un drapeau, l'hôtesse avait l'air un peu perplexe et indiqua au jeune homme qu'il y avait seulement les cabines qui étaient closes. Il la remercia et se mit en quête de son drapeau dans les cabines, il les fouilla une par une, se prenant parfois une chaussure dans la tête pour avoir ouvert une cabine occupée. Il ressortit de l'endroit bredouille, leur drapeau n'était pas ici. Un peu dépité il décida de rejoindre Bonney afin de voir si elle avait trouvé quelque chose.
De son côté, Bonney atteignit la mairie où elle demanda à la gentille dame de l'accueil si elle avait vu un drapeau dans le coin. La femme n'avait pas vraiment le droit de lui dire si oui ou non elle avait vu leur drapeau mais elle lui donna l'autorisation de fouiller dans certaines pièces où il aurait pu se trouver. La jeune pirate s’exécuta donc et commença par le rez-de-chaussée, rien. Elle grimpa les escaliers, fouilla l'étage, toujours rien, elle grimpa de nouveaux escaliers et fouilla le deuxième étage, une fois de plus rien du tout, elle monta même sur le toit mais ne trouva rien. Elle observa le paysage quelques minutes puis redescendit, arrivée en bas elle retrouva Kannon qui lui annonça qu'il n'avait rien trouvé, malheureusement, Bonney n'avait rien trouvé elle non plus.

-"Espérons que Lili ait plus de chance, rejoignons là." Proposa la jeune femme.

Lili était assez perplexe devant les douches communales... Elles avaient beau être communes, il y avait une partie pour les femmes et une autre partie pour les hommes, elle espérait ne pas devoir fouiller les deux. Pour être sûre elle commença par la partie réservée aux femmes, elle alla des cabines aux bains et des bains au douches, elle ne trouva aucun drapeau. Elle ressortit et hésita quelques minutes, il fallait qu'elle entre dans les douches des hommes. *J'espère qu'il n'y a personne... Ou qu'au moins je ne fasse pas ça pour rien* Se dit-elle. Elle inspira un grand coup et entra dans les vestiaires des hommes, heureusement il n'y avait personne, il n'y avait pas de drapeau non plus, il fallait qu'elle s'aventure plus loin. Elle entra dans la pièce des bains, encore une fois personne et encore une fois pas de drapeau, elle alla donc vers les douches où la buée chaude lui empêcha de voir quelques secondes mais quand elle put enfin distinguer quelque chose... Elle vit trois hommes complètement nus la regardant intrigués, au milieu de la pièce carrée se dressait fièrement un drapeau de couleur jaune canari, au moins Lili n'avait pas fait ça pour rien, elle sortit de là à toute allure, rouge de honte et retrouva Kannon et Bonney qui venaient d'entrer dans le bâtiment. Ils l'observèrent, elle qui était rouge tomate et se demandaient pourquoi elle sortait des douches pour hommes...

-"Dis moi Lili, t'es pas allée de rincer l’œil quand même?" Lui demanda la pirate, malicieuse.

-"Mais non qu'est ce que tu crois?! Je cherchais simplement le drapeau et je l'ai trouvé! Il est dans les douches! Qu'elle idée de le mettre là?!" Répondit-elle gênée.

-"Haha. Et bien au moins, c'est toujours ça de gagné!"

Ils avaient enfin trouvé le drapeau, sans doute dans l'endroit où ils s'y attendaient le moins mais ils l'avaient. Ils sortirent et soufflèrent un instant, le plus dur n'était pas encore fait, la nuit venait de tomber et il restait encore au moins 12 heures avant que l'épreuve ne soit terminée, il fallait encore qu'ils se décident à savoir s'ils allaient oui ou non, embêter les autres équipes maintenant qu'ils avaient trouvé leur drapeau.


Revenir en haut Aller en bas
Kannon-Shadow

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Jamais au même endroit

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
202/400  (202/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Ven 27 Juin - 16:16

Le but premier venait d'être rempli. Pour la gloire et l'accomplissement de cette ultime épreuve c'était une très bonne chose ! Seulement voilà, l'épreuve durait vingt quatre heures, il restait encore beaucoup de temps. Beaucoup trop de temps pour se sentir en pleine sécurité.

- On ne sait pas à quelle position nous sommes dans le classement, si nous sommes premiers nous n'avons aucun intérêt à attaquer les autres.

- Il faudrait deviner quelles équipes se trouvent devant nous au tableau...

- Ça va être difficile, je peux me souvenir de la position de deux ou trois équipes sur la dernière épreuve mais c'est tout... expliqua Lili ennuyée.

Il était impossible de définir avec exactitude, qui était premier et qui était dernier... Et c'est en partant de ce constat que les trois Hespérides tombèrent d'accord. Ils n'attaqueraient personne, se concentrant sur leur drapeau avant tout. En fait ce choix fut conditionné par une autre donnée qu'ils n'avaient pas oublié. Les Wasps et les Cannons avaient une dent contre eux. Et si ce n’était pas par nécessité, il y avait fort à parier qu'il prennent simplement plaisir à s'attaquer aux trois amis. Les Cannons étaient réguliers et complémentaires. Certains étaient intelligents et réfléchis, et d'autres plutôt sportifs, faits pour les épreuves de force et d'endurance.
Les Wasps eux étaient des techniciens. Certes réfléchis, mais aussi astucieux et malins. frères de la fourberie et du machiavélisme. Sans parler des pires ordures au monde, il était possible de les apparenter à des nuisibles dont on ne se débarrasse pas facilement. Compte tenu du danger dont ils étaient la cible, ils se mirent d'accord, pour se cacher au sommet de la colline de l’île et d'y attendre le matin, et la fin de l'épreuve. Ils remontèrent le boulevard principal, dont l'ambiance était festive avec la cérémonie de clôture des jeux qui venait de se terminer. Une fois en haut, ils choisirent un arbre, bien haut, et s'y cachèrent pour espérer avoir une tranquillité certaine.
Chacun se trouva une branche solide et plus ou moins agréable pour passer la nuit.

- Je ne suis pas sur que faire des rondes de veillée soit une bonne idée. Si vous êtes prêtes il vaut mieux que nous restions tout les trois éveillés.

- Je suis pour. Adouba Bonney.

- Je n'ai pas sommeil, ça me va, surenchérit Lili avec un grand sourire.

Ensemble ils discutèrent comme des amis de longue date. Les fantasmes de chacun. les buts respectifs des membres, et les rêves des jeunes arrogants dont la fougue seule suffit à s'aventurer face aux dangers du monde. L'ambiance qui régnait là, n'avait rien d'une surveillance des alentours. On aurait cru une veillée de camping sauvage, ou les rêveries de chacun font le bonheur de ceux qui écoutent. Les aventures futures d'une pirate, d'une chasseuse de prime et d'un jeune artiste martial. Une heure passa, puis deux, puis trois, jusqu'à ce que la lune ait déjà bien entamée sa course vers l'ouest. Mais malgré cela les discussions continuaient comme si elles venaient à peine de débuter.
Pourtant peu à peu Kannon semblait changer d'attitude. Quand quelques rires silencieux se faisait entendre, lui se contentait de sourire. Il parlait de moins en moins laissant la parole à ses deux acolytes. Puis il commença à se crisper, lentement son corps devint raide. Il déglutit de plus en plus, serrant les poings, se mordant la lèvre inférieure comme un homme en colère. Une attitude qu'il s'efforçait de cacher, mais qui devenait de plus en plus difficile à maîtriser. Il inspira et expira sans faire trop de bruit, pour de pas attirer l'attention sur lui, s'éloignant même des conversations, jusqu’à ne plus dire un seul mot. Il fit de drôles de grimaces avec sa bouche, l'agacement devenait de plus en plus insupportable, il serra les dents, le plus fort possible, mais ce qui devait arriver arriva. Le jeune homme se leva.

- Je ne peux plus, je suis désolé.

- Hein ? demandèrent les jeunes femmes constatant l'état anormal de leur camarade.

Il sauta de la branche et se réceptionna au sol et parti dans la forêt. Les deux filles s'exclamèrent en voyant le jeune homme quitter le groupe de manière aussi impromptue. Que lui arrivait-il ? La journée avait été riche en aventures et en rebondissement. Lui qui était toujours de bonne humeur, prêt à rigoler, semblait avoir atteint un état de frustration extrême.

- Mais enfin, qu'est ce qu'il te prend Kannon ? Ou vas tu ? demanda Lili, avant que Bonney n'eut le temps d'objecter la même chose.

Il s’arrêta net. Serrant les poings encore plus fort et gardant le silence. Il finit par se retourner en regardant ses deux camarades d'un air insupportable. Un regard profond, plein de stress et de mal être. Puis il se décida enfin à s'expliquer.

- Il faut que je pisse !

La tête des deux jeunes femmes était simple. Cette fameuse tête improbable, ou la surprise se lie à la fois avec la déception, et cet air si particulier qui donnait envie de lui crier " MAIS T'ES SÉRIEUX LA ?!". Une peur infondée, pour une Lili ébouriffée de surprise et une Bonney qui se tenait la tête en la secouant. Le dépit devant l'idiotie, et, il fallait bien l'admettre, la délicatesse extraordinaire du garçon aux cheveux bleus.
Ce n'est qu'après un bref passage derrière un buisson que Kannon revint au pied de l'arbre. Il s’apprêtait à grimper mais fut intercepté par une flèche enflammée qui tomba à ses pieds. Il se retourna, voyant face à lui une bonne dizaines d'hommes venant des deux équipes ennemies. Les Cannons et les Wasps empoignant des torches et diverses armes blanches.
Avaient ils déjà trouvés leurs drapeaux ? Difficile à dire. Si tel était le cas il fallait de toute façon faire en sorte de conserver le leur. C'est alors que Kannon entendu un cri dans l'arbre. Une ombre d'une adresse spadassine venait d'arracher le drapeau de la ceinture de Lili. Cette même ombre se jeta au sol, retournant vers ses camarades.

L'impensable se produisit. Sans scrupule, la jeune femme (car oui il s'agissait en fait d'une femme) qui venait de voler l'emblème à la jeune chasseuse de prime, la donna à ce qui devait être le chef de cette attaque. Il approcha le drapeau de la torche et y mit de feu, réduisant le trésor des Hespérides en cendres...


Revenir en haut Aller en bas
Jewelry Bonney

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 24
Localisation : South Blue : Square Fall/ Bliss/ Kiguéritou

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
26/400  (26/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Mar 1 Juil - 16:07

Consternée par la réponse de Kannon, Bonney regardait avec effarement Lili qui était muette de surprise. Finalement, la pirate reproduit ce geste si familier lorsqu'elle était consternée, elle se tint la tête entre les deux mains, la secouant lentement de gauche à droite comme désespérée par cette situation. À partir de là, tout s'enchaina. Leur ami aux cheveux bleus eut tout juste le temps de revenir de sa commission qu'une flèche enflammée se planta à ses pieds. Les deux jeunes femmes, soucieuses pour leur ami et prêtes à venir en renfort, ne virent pas  l'ennemi tapi dans l'ombre qui jaillit et leur faucha le fameux drapeau, sésame pour leur victoire. Lili essaya à la hâte de récupérer leur précieux bien mais trop tard, la voleuse, membre des Cannons, donnait déjà le drapeau à son chef qui le brûla sur une torche.

– Nooooon, hurlèrent Kannon et Lili de concert, l'horreur bien visible sur leurs visages.

Bonney, elle, jura, ulcérée de voir leur chance de victoire réduite en cendres :

– Bande d'enflures, là, trop, c'est trop, je vais vous exploser la gueule, règlement ou pas, rien ne m'empêchera de vous foutre une raclée dont vous allez vous souvenir.

A peine eut-elle profaner ses menaces, debout sur sa branche, qu'un des Wasp encocha une flèche et la visa :

– Reste bien calme et où tu es, nous ne cherchons pas la bagarre maintenant que notre objectif est atteint. Avec facilité en plus, ajouta-t-il goguenard et frimeur.

Ce fut de trop pour l'impétueuse pirate qui empoigna son chakram :
– Toi, je vais te découper les doigts un par un, on verra si tu ferais autant le malin quand tu pourras plus tenir un arc.

Voyant le sérieux de la jeune femme, il relâcha la corde bandée de son arme, faisant jaillir sa flèche vrombissante qui s'engouffra droit entre les branches, visant très clairement l'un des points vitaux de son adversaire : le cœur. Bonney laissa un bref cri lui échapper, perdit son équilibre précaire, chutant de sa branche sous l'impact. Lili tenta de la rattraper, lui tendant sa main, leurs doigts se frôlèrent mais trop tard.

– Bonney ! Hurla-t-elle paniquée, assistant impuissante à la chute vertigineusement haute de sa camarade.

Il lui semblait que Kannon aussi disait quelque chose mais la pirate ne l'entendit pas clairement. Sa chute lui parut durer une éternité, elle eut le temps de réaliser qu'avec cette hauteur, elle ne s'en sortirait probablement pas, se rappelant les mots de Kannon en choisissant l'arbre et sa hauteur : « Comme ça, on verra les attaques venir ». Elle avait encore trop de chose à faire …

Crac !

Il y eut une douleur affreuse puis plus rien, Bonney tomba comme un pantin désarticulé au sol, poupée aux cheveux roses auquel on aurait coupé les ficelles.

Lili et Kannon étaient pétrifiés d'horreur, le silence s'était fait même dans les rangs ennemis. Lili descendit précipitamment de l'arbre, manquant de tomber elle-même plus d'une fois, rongée par l'inquiétude. Son amie ne bougeait toujours pas, un bras dans une position peu naturelle, pire que tout, le craquement sinistre qu'avait fait son corps en heurtant le sol et sa poitrine qui ne se levait pas indiquaient que toute trace de vie avait déserté la pirate.

– Bonney, gémit-elle des larmes commençant à couler sur ses joues, les mains sur sa camarade, hésitante.

Kannon venait d'arriver à ses côtés, pâle comme un fantôme, se laissant tomber à genou. Il mit sa main près de la bouche et du nez de sa camarade et pâlit encore plus.

– Elle respire pas, blêmit-il, le jeune homme se retourna, regardant furieusement l'archer responsable de ce gâchis : C'est de ta faute, hurla-t-il hors de lui.

Pleurant toujours mais de fureur à son tour, Lili dégaina son sabre, jetant un dernier coup d'oeil meurtri au corps de sa camarade :

– Vous allez payer.

– C'était un accident, je comptais pas la tuer ! Et puis c'est elle qui m'a menacé la première ! S'expliqua vainement le coupable devant les deux acolytes furieux, et puis c'était leur idée cette attaque combinée, protesta-t-il en montrant ses coéquipiers.

Ceux-ci sentaient l'électricité dans l'air, la fureur ambiante et la volonté de tout détruire de leurs ennemis et détalèrent comme des lapins, abandonnant lâchement leur équipier. Celui-ci s'approcha de Bonney, voulant vérifier par lui-même la mort de sa victime. Il mit ses deux doigts sur le cou de la jeune femme et … hurla de douleur. Un chakram venait de se planter dans le tendon de son pied droit, l'handicapant sérieusement.

Sous les yeux choqués de Kannon et Lili, Bonney ressuscitait, le coude gauche cassé, et souriant franchement :

– Ma mise en scène a marché comme sur des roulettes, ahahahahaahahahahah.


_________________
Ma renommée traversera les océans !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Lili

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 08/03/2014
Age : 23
Localisation : Jamais longtemps au même endroit
Humeur : Perdue

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
102/400  (102/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Mar 15 Juil - 12:55

Coup de théâtre.

Un des archers avait décoché sa flèche en plein dans le cœur de sa camarade qui tomba alors de la branche sur laquelle elle était assise. Du moins, c'est ce que Bonney venait de faire croire à ses compères ainsi qu'à ses ennemis actuels. Elle se releva après quelques instants à terre, pas morte le moins du monde mais juste blessée au niveau du coude qu'elle s'était sans doute brisé en tombant lourdement sur le sol, quant à la flèche, Lili ne s'avait pas comment Bonney avait réussi à l'éviter mais cela ne l'importait pas pour le moment. Lili était partagée, à la fois heureuse de voir que Bonney allait plus ou moins bien et en même temps furieuse de s'être fait bernée de la sorte, ça n'allait pas se passer comme ça.

"Ma mise en scène a marché comme sur des roulettes, ahahahahaahahahahah." Gloussa la pirate fière de son arnaque. "Qu'est ce que vous en avez pensé les amis? J'suis plutôt douée non? Haha! Au moins vous avez fait fuir tous nos adversaires, c'était tout à fait prévu!"

-"..." Kannon était sans voix, il avait l'air aussi dépité que Lili.

-"Bonney... Ne t'avise plus jamais de me faire un coup pareil! Si tu me refais ça encore UNE fois, je te jure, tu vas savoir ce que ça fait que d'être mort! Tu m'as fichu la peur de ma vie espèce de... espèce de... de... de satané pirate! Grrrrrr!" Lui répondit la jeune épéiste, vraiment énervée. "Ne reste pas là sans réagir!"

-"J'avoue qu'à moi aussi tu m'as fait une sacrée peur! J'crois que t'as pas intérêt à refaire un coup pareil sans prévenir sinon tu vas mourir deux fois la prochaine fois!"

Bonney avait les yeux écarquillés, elle ne s'attendait pas à une telle réaction de la part de ses camarades, elle ne pensait pas avoir mal fait étant donné qu'elle n'était pas morte et que tous les ennemis avaient fui. Elle n'osait plus trop parler pendant un petit moment de peur de se faire incendiée, Lili la fusillait du regard et Kannon la regardait comme s'il la grondait des yeux. Quant à leur drapeau, il n'avait pas survécu à la tempête des Cannons et des Arrows, complètement en cendres, ils ne pouvaient plus rien en faire du tout. Ils devaient maintenant se décider tous les trois afin de s'avoir ce qu'ils comptaient faire, essayer de choper tous les drapeaux et d'en prendre le contrôle ou bien flâner jusqu'au matin, de toute façon ils n'avaient plus rien à faire maintenant que le leur était brûlé.

-"Bon. Tu peux parler Bonney j'vais pas te mordre maintenant. Qu'est ce que tu veux faire maintenant?"

-"Ben... Personnellement j'ai juste envie de couper les doigts de cet archer de malheur, je lui ai promis et je compte bien tenir cette promesse!"

-"Mais enfin, tu ne peux pas faire ça! On risque d'être disqualifiés si jamais tu fais ça!"

-"Quelle importance? De toute façon on a déjà perdu le drapeau alors bon!"

-"Nan Bonney, t'attendras pour lui couper les doigts, t'as pas intérêt de le faire pendant la compétition sinon les tiens y passeront aussi, ainsi que tes cheveux." Menaça Lili, sérieuse comme jamais. "Vous n'avez qu'à aller vous coucher et vous reposer si vous voulez, mais moi, je vais retrouver tous ces fichus drapeaux et les brûler, si nous n'avons pas le droit de gagner à cause de bouffons rancuniers, personne ne gagnera cette épreuve."

Lili ne s'était jamais montrée comme cela, froide et sérieuse mais c'était la "faute" de la pirate à feinter de s'être fait tuée, Lili n'était pas contente du tout, elle en voulait à Bonney mais pas au point de ne plus lui parler, ce qu'elle voulait maintenant c'était une revanche de l'attaque des Cannons et des Arrows, tant pis si les autres équipes prenaient aussi il fallait que Lili se défoule sur quelque chose et ce serait sur les drapeaux.

-"D'ailleurs Bonney, je t'ai bien dit "pendant la compétition", rien ne t'empêchera de lui couper les doigts une fois qu'elle sera finie" Lança malicieusement la jeune fille à son amie qui souria. "Je t'aiderais peut être d'ailleurs, il aura intérêt à courir vite ou bien prendre la mer au pas de course parce que je crois qu'on ne le ratera pas."

Les deux jeunes filles attendaient maintenant la réaction de Kannon, comment allait-il réagir face à cette "nouvelle" Lili? Qui n'était autre que la précédente mais juste un peu énervée en ce moment, une fois l'orage passé elle serait de nouveau comme avant. Qu'allait-il décider? Suivre Lili dans sa quête aux drapeaux ou bien rester là jusqu'au petit matin, attendant le résultat de la compétition?



Revenir en haut Aller en bas
Kannon-Shadow

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Jamais au même endroit

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
202/400  (202/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Dim 20 Juil - 21:04

Pour la première fois depuis qu’il l’avait rencontrée, Lili était furieuse, et honnêtement il y avait de quoi. Tandis que les ennemis s’en allaient à grands pas, les Hespérides restaient au pied de l’arbre, peut être plus en colère contre leur propre camarade que leurs adversaires.
Le drapeau était brulé, l’épreuve terminée pour eux, et peut-être même les jeux de Lagays Greem. Mais tout cela n’était qu’une vulgaire fioriture sans intérêt, par rapport à la petite comédie de leur amie pirate.  
Il partirent de l’endroit ou ils avaient établis le point d’arrêt et se mirent à marcher vers une direction tout à fait aléatoire. Le garçon aux cheveux bleus gardait le silence. Il n’avait pas envie de parler ni même de prendre par à la suite, qui allait pourtant s’avérer capitale. Même pour une pirate avec un caractère bien trempé comme Bonney, ce supplice du silence ne devait pas être une partie de  plaisir. Et si, après tout les miracles que les Hespérides avaient reussis, l’équipe montée de manière aléatoire  implosait ? Et si cette équipe, faite de franche camaraderie, d’astuces inopinées et de bonne humeur grouillante, était en train d’exploser de l’intérieur ?  Nul doute que si Bonney pensait à tout ça, elle s’en voudrait terriblement.

Le constat n’était pas plaisant, et l’ambiance plutôt mauvaise. Il fallait maintenant réfléchir à un plan. Et dieu sait que la situation face à laquelle les Hespérides faisaient face, était diablement alambiquée.  Ceci dit, bien que ce qu’il devaient faire était difficile, la solution à leur problème était simplement évidente.

* Si on veut avoir un petit espoir de gagner, il faut bruler tout les drapeaux des autres équipes…* pensait Kannon réfléchissant seul dans un coin de son esprit qui commençait à être fatigué.

- Nan Bonney, t'attendras pour lui couper les doigts, t'as pas intérêt de le faire pendant la compétition sinon les tiens y passeront aussi, ainsi que tes cheveux. Menaça t‘elle. Vous n'avez qu'à aller vous coucher et vous reposer si vous voulez, mais moi, je vais retrouver tous ces fichus drapeaux et les brûler, si nous n'avons pas le droit de gagner à cause de bouffons rancuniers, personne ne gagnera cette épreuve.

Il ne manquait plus que ça… Lili était en colère et ne faisait plus la différence entre Bonney et Kannon, les plaçant tout deux dans le même sac. Il n’y avait rien de réellement méchant mais il s’agissait du genre de réflexions que le garçon détestait au plus haut point. Déjà qu’il retenait sa colère contre la pirate, s’il fallait en plus la contenir contre Lili…

D'ailleurs Bonney, je t'ai bien dit "pendant la compétition", rien ne t'empêchera de lui couper les doigts une fois qu'elle sera. Je t'aiderais peut être d'ailleurs, il aura intérêt à courir vite ou bien prendre la mer au pas de course parce que je crois qu'on ne le ratera pas.

Cette histoire d’épreuve commençait à partir loin… Voila que l’artiste martial se mettait à faire l’avocat du diable. Lui aussi mourrait d’envie de se venger, mais l’heure était clairement aux autres préoccupations.
Ce n’est qu’après cette petite mise au point entre fille que le silence revint de plus belle. Les deux camarades attendaient une réaction de la part du bonhomme qui gardait le silence de manière impassible. Il regardait droit devant lui, sans payer la moindre attention à ses deux partenaires qui marchaient à sa gauche.

- Euh Kannon ?. Demanda Bonney.

- Mmh ?

- Un avis à propos de ce que nous venons de dire ?

- L’avis que j’ai, c’est que je suis en colère voilà tout. Entre toi qui use de la méthode la plus déloyale pour se jouer de nos adversaires, et Lili qui se met à se la jouer solo, on va pas avancer dans le bon sens comme ça.

Les  deux filles le regardèrent en silence sans éprouver la moindre gène après ce qu’il venait de dire. Il avait peut-être raison, mais la colère l’emportait sur tout.
Enfin ! Depuis le début de la compétition, les commentateurs cherchaient un défaut aux Hespérides, et bien le voilà : Les Hespérides étaient trois têtes de mules. Toujours était il que la situation n’avançait pas. Chacun campait sur ses positions, alors que la solution était évidente.

- Les jeux de Lagays Greem sont sensés être des moments de plaisirs absolus, et vous ne pensez qu’à une chose : terminer l’épreuve, retrouver l’homme dont vous parliez pour exécuter une répression vengeresse. Sa va trop loin pour moi. Les Hespérides c’est pas ça. Depuis le début nous faisons ces épreuves dans le but de nous amuser et de donner le meilleur de nous même ! Commencer à évoluer dans cet état d’esprit n’est pas pour moi, et ce n’est pas notre équipe non plus.  

Une mise au point ? Peut être bien. Kannon était un grand enfant. Tellement naïf et toujours joyeux. Béta à souhait, mais jamais foncièrement méchant. A la fois innocent et foufou. Pour en arriver à dire ce genre de choses à ses deux personnes qu’il n’était pas loin de considérer comme des amies, c’est que les choses ne tournaient plus dans le bon sens pour lui. Oui les grands esprits se rencontraient, Lili avait eu la même idée que lui concernant la suite de la dixième épreuve, mais cette colère ambiante et ses ruses malsaines ne lui convenait pas du tout.

Spoiler:
 

- Bruler les drapeaux est la meilleure solution. Mais nous n’avons plus beaucoup de temps, et les équipes qui se dressent devant nous, sont très fortes, et en plus, ont une longueur d’avance sur nous.  Il marqua un temps assez long avant de reprendre comme une conclusion. Oui je suis prêt à tous les retrouver, et oui je n’ai pas dit mon dernier mot, il en faudra bien plus que ça pour me mettre à terre. Mais nous avons besoin des pleines capacités de notre équipe pour réussir un exploit pareil !

Il s’arrêta net,  les bras toujours croisés, serrant les poings, et augmenta le ton de sa voix, en s’adressant plein de colère, aux deux camarades de son équipe et non pas aux deux furies qui se tenaient devant lui.

- Alors oui, je veux retrouver ses drapeaux et me battre pour notre blason ! Mais c’est à vous de voir si vous voulez agir seules ou en équipe ! Je suis un membre des Hespérides, et je veux me battre avec l’équipe que nous formons depuis le début, pas avec cette colère qui nous entoure ! Alors à vous de voir si vous voulez agir seules ou ensemble désormais  !

Revenir en haut Aller en bas
Jewelry Bonney

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 24
Localisation : South Blue : Square Fall/ Bliss/ Kiguéritou

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
26/400  (26/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Mer 30 Juil - 15:39

Bonney, très fière d'avoir utilisé ses talents de comédienne, déchanta très vite à la réaction de ses camarades. Elle ne comprenait pas. Elle avait fait cela pour s'amuser et par stratégie, le plus beau étant que ça ait marché ! Ses amis n'étaient pas vraiment de cet avis. Lili fut la première à lui faire savoir en la réprimandant vertement. Bonney ne dit rien, jugeant plus sage de ne pas exprimer son point de vue diamétralement opposé qui risquerait de lui attirer encore plus de reproche. Force était de le constater, sa mise en scène avait littéralement bousillée lors bonne humeur à toute épreuve et la cohésion du groupe. Pour la première fois, c'était le silence total dans l'équipe, chacun ruminant son point de vue de son côté. Lili avait explosé sa colère au visage de la pirate mais l'absence de réaction de Kannon inquiétait la comédienne. Etait-ce parce qu'il était de son côté ou bien encore plus énervé que Lili ? N'y tenant plus, elle se jeta prudemment à l'eau :

– Euh Kannon ? demanda Bonney.
– Mmh ?
– Un avis à propos de ce que nous venons de dire ?
– L’avis que j’ai, c’est que je suis en colère voilà tout. Entre toi qui use de la méthode la plus déloyale pour se jouer de nos adversaires, et Lili qui se met à se la jouer solo, on va pas avancer dans le bon sens comme ça. Les jeux de Lagays Greem sont sensés être des moments de plaisirs absolus, et vous ne pensez qu’à une chose : terminer l’épreuve, retrouver l’homme dont vous parliez pour exécuter une répression vengeresse. Ça va trop loin pour moi. Les Hespérides, c’est pas ça. Depuis le début nous faisons ces épreuves dans le but de nous amuser et de donner le meilleur de nous même ! Commencer à évoluer dans cet état d’esprit n’est pas pour moi, et ce n’est pas notre équipe non plus. Brûler les drapeaux est la meilleure solution. Mais nous n’avons plus beaucoup de temps, et les équipes qui se dressent devant nous, sont très fortes, et en plus, ont une longueur d’avance sur nous. Oui je suis prêt à tous les retrouver, et oui je n’ai pas dit mon dernier mot, il en faudra bien plus que ça pour me mettre à terre. Mais nous avons besoin des pleines capacités de notre équipe pour réussir un exploit pareil ! Alors oui, je veux retrouver ces drapeaux et me battre pour notre blason ! Mais c’est à vous de voir si vous voulez agir seules ou en équipe ! Je suis un membre des Hespérides, et je veux me battre avec l’équipe que nous formons depuis le début, pas avec cette colère qui nous entoure ! Alors à vous de voir si vous voulez agir seules ou ensemble désormais  !


En demandant son avis au jeune homme, Bonney ne s'attendait pas à cela, surtout qu'il avait plutôt bien pris sa comédie aux premiers abords. Seulement aux premiers abords visiblement. Méthode la plus déloyale … tout de suite les grands mots ! C'était pas elle qui avait fait une alliance avec une autre équipe pour s'en prendre en traître au trio de tête. Bon après pour ce qui était de l'histoire de doigts à trancher, il avait pas complètement tort mais pas raison non plus. Bonney était une pirate qui n'avait qu'une parole, elle était violente et sanglante quand elle le voulait, sans sourciller, sans remords, juste pour le plaisir parfois même. Mais Kannon et Lili ne connaissaient pas cette partie de la jeune femme. Toutefois, ayant été membre d'un équipage et voulant en fonder un, l'esprit d'équipe et la cohésion de groupe, cela connaissait la pirate. Pas de groupe sans concession.

– Je reconnais avoir sans doute été un peu excessive dans ma comédie mais bordel de merde, il a quand même tenter de me tuer ! Il n'y aurait pas eu les branchages pour dévier la flèche, ce serait plus qu'une vague blessure à l'épaule.

Elle l'arrêta d'un signe de la main alors que le jeune homme s'apprêtait à l'interrompre.

– Alors oui, effectivement, je vais passer outre cette histoire de promesse morbide, même si j'y tenais. Pas à cause de ce que tu as dit mais parce que je suis une pirate, qui plus est capitaine auto-proclamée de mon futur équipage, et que je sais devoir faire des concessions pour qu'une équipe fonctionne. Je n'ai pas le sentiment d'être en tort ou d'avoir fait quelque chose de particulièrement mal hormis vous avoir effrayés. Ça j'en suis désolée mais pas pour le reste. Maintenant, on est d'accord pour la suite des événements alors pourquoi ne pas se bouger le cul si on ne veut pas échouer après un si beau parcours ?

La pirate se tourna vers Lili, la plus en colère du trio, qui fit un sourire crispé :

– On règlera ça plus tard, Bonney. Kannon a raison. Avançons dans le bon sens.

Au final, la pirate n'avait ni arrangé les choses ni fait preuves de rédemption comme elle le pensait. Sa fierté et son entêtement auraient raison de ses relations un jour. Ils marchèrent ensemble dans un ensemble un peu moins tendu que précédemment même si ce n'était toujours pas la folichon. Bonney avait l'impression de revivre leur rencontre dans le bar à fruit. La bonne entente cachée par la gêne et l'embarras.

– On va où alors ? Personnellement, j'ai pas vraiment envie de m'en prendre aux Harpies même si elles paraissent être les cibles les plus évidentes. Ce sont sans doute elles en tête de podium mais en même temps, elles ont été les meilleures adversaires qu'on ait eu, les plus droites, compétitives, et j'en passe.

Bonney essayait de faire oublier petit à petit la tension qui régnait dans l'équipe en revenant à leurs préoccupations premières : la course.

– Et puis, leur drapeau ne me paraît pas dans un endroit évident. Je pense qu'on devrait commencer par les Wasp ou les Bats.


Après un petit silence, Kannon sourit et répondit enfin pendant que Lili les regardait, semblait les occuper avec attention mais ne prenait pas encore la parole. Arf.

– Je suis un peu partagé tout de même, comme tu l'as dit ce sont les Harpies les plus proches du but, donc en toute logique on devrait les éliminer en premières. Mais en même temps, les Wasp et les Bats ont leur drapeau dans des endroits vraiment faciles. Je laisse Lili donner son avis.

Tous les regards se tournèrent vers la demoiselle épéiste qui les regarda tour à tour un peu surprise. Kannon lui reprochait de vouloir se la jouer solo mais lui demandait plus ou moins de trancher entre les deux options. Une preuve de bonne volonté pour redémarrer du bon pied dans l'équipe.

– Euh … je dirais … celui des Wasp. C'est le plus près. Je pense qu'on devrait plutôt les faire en fonction de la proximité géographique pour gagner du temps plutôt que d'un point de vue stratégique.

Les yeux de Bonney s'illuminèrent d'admiration et de joie. Les Hespérides reprenaient doucement du poil de la bête !

– Alors c'est parti pour le centre ville !

La jeune femme partit tout en joie avant de se figer et de se retourner, un sourire gêné sur les lèvres :

– Euh … quelqu'un a de quoi les faire flamber ?

La question fit rire ses deux coéquipiers, elle sentit un poids s'envoler de sa poitrine. Les Hespérides étaient de retour dans la course !


_________________
Ma renommée traversera les océans !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Lili

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 08/03/2014
Age : 23
Localisation : Jamais longtemps au même endroit
Humeur : Perdue

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
102/400  (102/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Mar 2 Sep - 15:18




Bien obligée de se calmer, Lili avait comprit qu'elle s'était beaucoup trop emballée et surtout trop vite. Elle mettait en péril le trio par ses réactions égoïstes, grâce à l'intervention de Kannon qui la sermonna comme il se devait, elle retrouva ses esprits ainsi que la cohésion du groupe notamment grâce à l'aide de sa chère comparse Bonney. Lili avait fini par comprendre qu'il fallait qu'elle fasse plus confiance à ses coéquipiers, bon elle avait eu peur de perdre son amie mais à l'avenir elle ne douterait plus et ne remettrait plus en question les agissements de cette dernière. Il était désormais temps d'aller cramer quelques drapeaux! Comme elle l'avait suggéré, le drapeau des Wasps était le plus près géographiquement, il se trouvait dans une cave à vin non loin de la place principale. *Est ce que ça prend feu le vin?* pensa-t'elle, elle savait que certains alcools étaient utilisés comme combustible mais elle ne savait pas du tout si le vin en faisait parti, si oui, en imaginant qu'il y ai un combat et que les tonneaux soient brisés, la cave entière prendrait feu et ce n'était pas vraiment ce que voulait la jeune fille.

-"Dites les amis, j'ai une question qui va vous paraître un peu idiote mais... vous pensez que le vin peut brûler?"

-"Ben... j'pense pas non, tout dépend de la teneur en alcool mais logiquement le vin n'en a pas suffisamment. Pourquoi cette question?"

-"Et bien, en sachant que le drapeau des Wasps se trouve dans une cave à vin, si il y a un combat j'ai pas envie de finir carbonisée."

-"Ah oui en effet, ça peut être problématique." Répondit Kannon en souriant.

-"Pourtant moi je suis sûre que tu serais excellente au barbecue Lili!" Blagua Bonney qui fit rire ses deux camarades.

La bonne ambiance et la bonne entente étaient revenues au sein de l'équipe, Lili en était ravie, elle s'excuserait plus tard de son attitude, pour le moment il fallait penser à comment finir ce tournoi en beauté. Nos compagnons se mirent donc en route, il fallait vite réussir à brûler les drapeaux adverses, ils coururent pendant environ 7 ou 8 minutes, ce n'était pas évident de s'y retrouver dans le noir mais heureusement il y avait quelques lampadaires dans le village. Pour trouver la fameuse cave à vin, les Hespérides avaient dû tourner à la gauche de la mairie, ensuite emprunter une petite ruelle qui partait vers la gauche, descendre un escalier, râler sur un satané chat qui avait effrayé tout le monde, puis ils avaient tourné à droite, avaient fait demi-tour pour finalement partir à gauche pour enfin trouver l'enseigne de la cave, autant dire qu'ils avaient tout de même perdu un peu de temps à arpenter la ville. Ils se trouvaient maintenant devant une grande et vieille porte en bois, elle était arrondie au dessus, il y avait une grosse poignée presque comme un heurtoir, on pouvait sentir l'odeur du raisin s'échapper des rainures de la porte, le bâtiment en lui même était composé de pierres grises, on savait qu'il ferait frais à l'intérieur rien qu'à l'aspect général. Nos compagnons se regardèrent un instant, ils vérifièrent leurs équipements respectifs, Bonney avait bien la boîte d'allumettes qu'ils avaient trouvé en chemin, ils étaient prêts à entrer. A première vue il n'y avait personne qui surveillait l'endroit, soit les Wasps étaient partis à la recherche d'autres drapeaux, soit ils étaient à l'intérieur...

Lili prit une grande respiration, puis poussa la grande porte qui grinça sous l'effort et laissa place à un escalier en pierre qui avait l'air de descendre vers les enfers. Seules quelques torches accrochées aux murs humides éclairaient l'endroit, il y avait des toiles d'araignées ci-et-là... *Bonjour l'endroit glauque, ils l'ont fait exprès ou quoi?* Les 3 camarades descendirent les uns derrière les autres, Lili en avant car elle avait ouvert la porte, Bonney au milieu et Kannon qui couvrait les arrières des demoiselles. La jeune fille descendait doucement, les marches étaient glissantes et une chute n'aurait pas été la bienvenue, ses amis la suivait de près. Quand elle arriva au bout de l'escalier elle se retrouva dans une énorme pièce remplie d'au moins une cinquantaine de tonneaux, impossible de dire s'ils étaient tous vides ou plein mais qu'importe. La cave était voûtée comme dans une église, il faisait très frais et humide, l'odeur du vin était présente dans toute la pièce, les tonneaux étaient répartis sur deux côtés de la salle, laissant un espace au milieu où tout au bout trônait le drapeau des Wasps. Sans prendre garde, Lili s'avança vers le drapeau afin de l'attraper quand un des membres de l'équipe des Wasps se jeta en travers de son chemin, c'était une embuscade! Le premier se dressait devant Lili tandis que les deux autres se tenaient devant les escaliers, forçant Kannon et Bonney à se rapprocher de l'épéiste, ils étaient encerclés. Comme le redoutait Lili, il y allait bien avoir un combat dans cette cave, deux solutions étaient possibles: soit brûler le drapeau le plus vite possible pour clôturer la bataille ou bien se battre jusqu'à ce que tous les membres des Wasps soient K.O, puis brûler le drapeau. La solution la plus rapide était d'enflammer le drapeau tout de suite en espérant que les Wasps ne se vengent pas en combattant quand même, mais il fallait que Lili et les autres se dépêchent pour cramer le plus de drapeaux restants possibles.

-"Bonney, passe moi les allumettes, je suis la plus près du drapeau je vais aller le flamber! Essayez de retenir les deux lourdauds derrière vous, moi je m'occupe de celui-là."

La pirate lui envoya les allumettes que Lili glissa dans une poche de son short, son adversaire sorti son arme, une sorte de gourdin en bois brut... Elle n'avait pas intérêt à se faire toucher, sinon elle serait assommée c'est sûr. Quant à Bonney et l'artiste martial, ils se retrouvaient face à de vieilles connaissances.

-"Tiens mais c'est l'affreux aux cheveux violets, je vois que t'as amené ton fouet... On va bien s'amuser!" Provoqua la pirate.

-"Il y a aussi le petit gros aux cheveux kakis, ils en ont pas eu assez la dernière fois faut croire."

Lili jeta un rapide coup d’œil derrière elle, ses compagnons avaient commencé le combat, ils empêchaient leurs adversaires de rejoindre le drapeau afin de le protéger, la jeune fille n'avait donc que pour obstacle la grosse brute devant elle. Il la regarda d'un œil pervers et d'un sourire narquois.

-"Toi, ma jolie... si j't'assomme je me demande bien ce que je vais faire de toi... niark niark niark!"

-"Ne rêve pas trop sale porc, tu seras mort avant de pouvoir poser la main sur moi!"

Elle dégaina son sabre et le dirigea en direction du malfrat qui le repoussa à l'aide de son gourdin, à cause du poids de celui-ci il était assez lent ce qui donnait un avantage à Lili, à plusieurs reprises elle tenta de le toucher sans grand succès, le bougre savait esquiver... La technique bourrin ne fonctionnait pas, il fallait qu'elle soit rusée. Elle feinta de l'attaquer, le gros balourd voulu éviter l'attaque en propulsant son arme mais Lili retira sa lame au dernier moment et en profita pour lui taillader l'arrière du genou. Le bonhomme tomba un genou à terre se plaignant de la douleur, de rage il se releva et balança son gourdin que Lili évita de justesse en se baissant, l'objet alla se fracasser dans l'un des tonneaux de vin, qui bien sûr était rempli, et commença à se vider dans la cave. Le sol en devenait glissant et puis quel gâchis! Lili avait réussi son coup une fois, maintenant il ne se ferait plus avoir il fallait qu'elle trouve autre chose, elle attendit qu'il balance sa masse à la verticale pour écraser la pauvre tête de la jeune fille pour se décaler sur la droite, poser le pied sur l'engin et lui taillader le bras gauche, il aurait du mal à tenir son arme lourde désormais. L'épéiste ne voulait pas le tuer, elle le poussa sur le côté et l'homme glissa sur le vin puis tomba par terre, sa blessure au genou l'empêcherait de se lever le temps qu'il fallait à Lili. Elle couru tant bien que mal vers le drapeau, ouvrit sa boîte d'allumettes, voulu en allumer une mais elle était trempée par le vin qui avait éclaboussé quand le gourdin s'était écrasé dans les tonneaux, elle en prit une autre, réussi à l'allumer au bout du troisième essai et enfin elle positionna la flamme à l'extrémité du drapeau qui commença doucement à s'enflammer avant de finir en flambeau. Elle avait réussi, le drapeau était brûlé! Dépités par ce spectacle, les membres des Wasps n'eurent plus la force de se battre et abandonnèrent le combat.

-"Victoire! Ouais, bravo Lili!"

-"Bien joué! Si t'avais mis plus de temps on aurait fini par faire s'écrouler la cave!"

Elle sourit à ses coéquipiers puis ils se précipitèrent de sortir de cet endroit, laissant les Wasps devant le spectacle de leur drapeau en feu.

-"Bon alors, où on va maintenant? Quel est le prochain drapeau sur la liste?"


Revenir en haut Aller en bas
Kannon-Shadow

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Jamais au même endroit

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
202/400  (202/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Lun 15 Sep - 12:30

Et d'une! Les Wasps n'étaient plus dans la course, et c'était une très bonne chose ! Il fallait maintenant continuer sur ce rythme là. En comptant les Hespérides, il ne restait plus que cinq équipes. Cannons, Harpies, Bats et Arrows.
Sans vraiment se concerter, ils se décidèrent. Mettre des bâtons dans les roues aux Cannons étaient presque une priorité absolue. Avec Wasps, c'étaient eux, que les trois jeunes détestaient le plus. D'un pas décidé les trois amis se rendirent sur les lieux du drapeau de leurs victimes.

- Vous vous souvenez ou se trouve leur drapeau ?

- A l'armurerie du camp militaire de la ville. indiqua Bonney.

Rapidement, ils retournèrent au village. La cloche sonnait tout juste quatre heures du matin. La fatigue n'avait atteint personne, mais la fin de l'épreuve se rapprochait à grands pas. Ce timing relativement délicat n'avait échappé à personne. Sans parler des attaques adverses et de leur petit jeu de mauvais perdant, une question arrivait a grand pas. C'est Lili qui la posa en premier pour enfin mettre le problème sur la table.

- On risque d'être limite niveau temps pour brûler tout ce qu'il reste, vous ne croyez pas ?

- C'est ce que je me disais moi aussi. ajouta la pirate.

Il fallait prendre une décision. Il y avait plusieurs options possible, et l'abandon n'en faisait pas parti. La situation était plutôt curieuse. Pour ces trois jeunes arrivés de nulle part, ces jeux étaient une manière de s'amuser, une manière de rire, et de profiter du bon temps. Les proportions étaient devenues gigantesques. Ce qui témoignait d'un point commun des membres de cette équipe : Perdre n'était pas un problème. Perdre face à des tricheurs, en était un. Alors c'est vrai, rien dans le règlement n'indiquait qu'il était interdit de détruire les drapeaux adverses, il s'agissait d'une stratégie comme une autre finalement. Mais à ce petit jeu, les trois jeunes pouvaient très bien se défendre, ils voulaient un affrontement déloyal, ils allaient l'avoir. Bonney qui démarrait au quart de tour, avait déjà prouvé sa roublardise, Lili elle devait être encore en colère contre les équipes adverses qui ne respectaient pas le jeu. Quand à Kannon, il était têtu comme une mule. Il lui suffisait d'une idée dans la tête pour de plus la lâcher.

- Admettons... Que l'on ne puisse pas brûler tout les drapeaux... Définir nos proies réviendrait à aider certaines équipes... expliqua Lili.

- Pour ma part, c'est pas compliqué. Si la victoire doit nous échapper, je veux que ce soit les Harpies qui gagnent ! déclara le jeune homme.

- Nous y réfléchirons plus tard, nous voici à l'armurerie... Et regardez...

Les Wasps et les Cannons avaient réussis un coup d'éclat en surprenant les Hespérides, et en les condamnant à une défaite certaine. Et voici ceux qui avaient orchestré tout ceci. les Cannons, qui du haut de leur supériorité numérique, se permettaient une fierté et une suffisance insupportable.

- Vous ici ? L'épreuve est terminée pour vous ! Quant à nous, nous avons récupérés notre drapeaux. Ils ne nous reste plus qu'a priver les autres de leur bien pour avoir la victoire garantie !

- Il va falloir compter avec un petit contre temps ! Ricana Kannon.

Lili dégainait son sabre, et Bonnet bien que blessée s'armait de son chakram. Le jeu n'était pas fini, mieux encore, il commençait à peine. Du trois contre six. Soit deux adversaires chacun, avec une priorité certaine pour le porteur du drapeau. Ils y avait deux filles pour quatre garçons, allant d'une vingtaine d'année jusqu'à un probable trente ans pour le plus vieux d'entre eux.
instinctivement Kannon bondit vers le groupe, dépliant sa technique martiale. Il ne blessa personne, se contentant juste de repousser ses adversaires et d'en déséquilibrer quelques uns. Lili, comme l'épéiste chevronnée qu'elle était, repoussa les deux femmes, avec le manche et le plat de son sabre.
Bonney, plus rustre, colla une droite monumentale, à celui qui semblait être le chef du groupe, il tomba à la renverse mais fut rattrapé par le col, et reçu un formidable coup de tête qui le cloua, cette fois, définitivement au sol.
La colère, la vengeance, ou peut être tout simplement la soif de justice, poussa les Hespérides, à ne laisser aucun répit à leurs adversaires, qui, il fallait l'admettre, n'avaient pas l'air très doués au combat.
Ce qui expliquait peut-être également leur alliance avec les Wasps.

Après le petit carnage, tout les cannons étaient à terre. face aux trois furies qui s’abattaient sur eux. Et comme un symbole, c'est Lili, qui récupéra le drapeau adverse, elle qui s'était fais prendre le leur. Elle rejoint ses compagnons, tous satisfait de cette situation.

- Alors ? C'est facile de prendre l'avantage, quand on attaque par surprise, hein ? s'amusa Bonney.

- Euh je crois qu'on a rien sur nous pour le brûler... déclara Lili.

- C'est pas très grave, prenons le avec nous, on s'en débarrassera plus tard.

Ensemble ils quittèrent la scène, laissant leurs adversaires au tapis, abasourdis par la vitesse d’exécution des Hesperides. S'il ne s'agissait pas d'un jeu, cette équipe avait le potentiel nécessaire, pour faire des étincelles...
En route pour vers le prochain drapeaux, ils savouraient cette douce vengeance vers ceux qui ne pouvaient en réalité jubiler, que lorsque qu'ils se savaient entourés.


A mes camarades:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jewelry Bonney

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 24
Localisation : South Blue : Square Fall/ Bliss/ Kiguéritou

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
26/400  (26/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Ven 26 Sep - 16:35

Avoir mis les Cannons et les Wasps hors compétition ravissaient particulièrement Bonney. C'étaient qui les avaient pris en embuscade et causés son coude probablement cassé. Il ne restait donc que trois équipes en compétition : les Harpies, les Bats et les Arrows.

– Les Arrows ont leur drapeau au moulin, les Bats dans l'école primaire et les Harpies à l'office du tourisme. On aura jamais le temps de récupérer les trois, souffla la pirate aux cheveux roses, haletante, le bras douloureux.

Elle se bricola un genre d'écharpe avec ses bretelles, histoire de se soulager en l'immobilisant.

– Ce sont les Arrows et les Bats qui m'ont attaquée dans la forêt, rappela Lili, je préfèrerai qu'on se dirige vers l'un des deux.

– Le moulin est le plus près, informa Kannon, on est dans la zone industrielle pour le moment, il faudra qu'on se dépêche pour atteindre le centre ville après.

Les deux jeunes femmes approuvèrent de la tête et suivirent l'artiste martial. Ils avaient battu sans trop de difficulté les Arrows la dernière fois, Bonney ne se faisait donc pas de souci outre mesure sur une éventuelle rencontre.

Après quelques minutes de course, mettant Bonney au bord de la crise d'apoplexie – visiblement pas encore remise de sa « résurrection » - les Hespérides s'arrêtèrent devant le moulin. Loin d'être une petite construction ronde en pierre traditionnelle, le bâtiment ressemblait plutôt à un gigantesque entrepôt d'une multinationale. Sans hésiter, Bonney entra dans le bâtiment et s'exclama :

– Nom d'un galion ! Comment on va faire …

Dans d'immenses cuves étaient stockés du grain, de la farine, du foin, du blé, de l'orge, et tout un tas d'autres graines que la capitaine pirate était incapable d'identifier.

– Wooooow ! J'ai toujours rêver de plonger dans un gros tas de blé pour voir ce que ça faisait, s'extasia Kannon.

Lili sourit, échangeant un regard complice avec Bonney sur la réaction inattendue du jeune homme. La pirate aurait eu ses deux bras de valide, elle l'aurait jeté dans une des cuves pour réaliser son rêve.

– Bon, je vais faire le tour de la salle, j'espère qu'ils l'ont pas vraiment caché dans le tas de foin comme ils nous l'ont dit au début de l'épreuve, soupira Lili.

Ce disant, elle courut faire une rapide inspection pendant que la pirate, aidée de Kannon, descendait au milieu du tas de foin, capable de remplir une maison tellement la quantité était énorme.

– J'espère que les Arrows vont pas débarquer pendant qu'on fouille, grimaça Bonney en commençant son travail du mieux qu'elle le pouvait avec son bras en moins.

– Lili est encore en haut pour le moment, elle pourra nous prévenir. Faudra que t'ailles voir un médecin pour ton bras, conseilla soucieux son ami.

Bonney répondit par un vague « oui oui » alors que Lili confirmait l'absence de drapeau dans le bâtiment. L'épéiste les rejoignit bien vite et les aida. Les trois compères se partagèrent chacun un tiers de la cuve, râlant parfois sur les sensations désagréables que procuraient le foin. Le végétal en effet était très irritant et produisait énormément de poussière, faisant éternuer très souvent les guerriers ou encore se gratter frénétiquement, les fibres s'incrustant dans leurs vêtements. Bonney jurait entre ses dents avec classe et élégance – comme toujours – maugréant au passage qu'ils perdaient un temps fou.

Cela faisait en effet plus d'une demi heure qu'ils étaient à patauger là dedans et toujours pas le moindre signe d'un éventuel drapeau. Les possibilités d'une victoire s'éloignaient un peu plus à chaque minute qui passait.

– J'en ai marre, râla Bonney en se laissant tomber sur un petit tas alors que Kannon se frottait frénétiquement :
– Ça gratte, ça gratte, ça va me rendre fou.

Ce fut Lili qui sonna la délivrance :
– Je l'ai !

Bonney félicita sa camarade et remonta, soulagée, l'échelle pour sortir de cet enfer irritant. Lili soupira de soulagement jusqu'à ce que la fine équipe entende :

– Là ! Mais … ils ont notre drapeau ! Vite, l'épreuve se finit dans une heure !

Les Arrows étaient à l'entrée, déterminés à récupérer leur bien.

– Merde, il reste plus qu'une heure.
– Pas le temps de se battre alors, on se casse !

La fuite, que Bonney préféra appeler repli stratégique, ne fut pas des plus faciles. Le trio courait, zigzaguant entre les cuves alors que les Arrows se déployaient dans l'usine pour bloquer leur chemin. Kannon déploya sa technique, soufflant l'un de leurs opposants, et les trois amis s'engouffrèrent dans la faille. Celui-ci se releva bien vite et leur courut après alors que les Hespérides fonçaient tête baissée sur le leader qui leur bloquait la route. Dans un magnifique combo, Kannon fit glisser l'homme jusqu'à Bonney qui le projeta derrière Lili qui, elle même, le fit voler dans la cuve de farine.

Heureux, les Hespérides sortaient du moulin alors que le chef hurlait à ses compères :

– Poursuivez les, je vous rattraperai.

– L'école est à au moins vingt minutes d'ici,
souffla Lili, on aura jamais le temps.
– C'est serré …, confirma Kannon.
– On va essayer, on se battra jusqu'au bout, affirma Bonney.

C'était donc une course contre la montre et une course poursuite endiablée, les Arrows fermement sur leur talon, qui s'annonçaient pour la dernière ligne droite de la course.
Désolée d'avoir trainée à répondre >< oui il y a rien dans le spoiler:
 


_________________
Ma renommée traversera les océans !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Lili

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 08/03/2014
Age : 23
Localisation : Jamais longtemps au même endroit
Humeur : Perdue

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
102/400  (102/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Lun 27 Oct - 21:32

Le temps était compté, il ne restait plus qu'une quarantaine de minutes avant la fin de l'épreuve et par la même occasion, la fin du tournoi. Alors que les Hespérides se dirigeaient vers l'école primaire afin de s'emparer du drapeau des Bats, les Arrows n'étaient pas très loin derrière ou du moins 2 d'entre eux. Il fallait absolument essayer de se débarrasser d'eux pour les éviter d'empêcher la prise des deux derniers drapeaux de la compétition, ils étaient vraiment en rogne de s'être fait coiffer au poteau. L'école commençait à apparaître dans le champ de vision de nos trois camarades, il fallait se dépêcher, si cette prise de drapeau s'avouait victorieuse elle serait décisive quant à l'issue de la compétition!

Ils accélérèrent la cadence, donnant ce qu'ils pouvaient pour arriver devant la porte le plus vite possible, ils entrèrent en trombe dans le couloir d'entrée de l'école et s’arrêtèrent net, scotchés devant la grandeur du bâtiment. De l'extérieur il ne semblait pas si vaste, il y avait plusieurs couloirs où se trouvaient plusieurs classes, il y avait une cantine, une salle de sport ainsi qu'une cave divisées en plusieurs pièces également, ils allaient passer un certain temps à chercher le drapeau, maintenant c'était sûr, ils n'auraient pas du tout le temps de rejoindre l'office de tourisme, bien qu'elle ne se trouvait qu'à une dizaine de minutes de l'école.

-"Par où commencer? C'est bien trop grand pour fouiller ensemble, il faudrait se séparer!"

-"Et que faire des Arrows? Ils seront là d'une minute à l'autre!"

-"Mais qu'elle prise de tête! Je crois que la mienne va exploser! Allez-y les filles, je vais attendre les Arrows et essayer de les retenir le plus longtemps possible, je vous retrouverais dès que possible!"

-"C'est parti!"

Les deux jeunes filles partirent en trombe dans les couloirs, Lili prit le couloir de gauche, Bonney celui de droite, Kannon lui attendit devant la porte, les poings levés. La pirate fouilla quatre classes en tout, de fond en comble, sans rien trouver, Lili quant à elle en fouilla trois ainsi que deux placards, ce qui ne donna rien non plus. Elles continuèrent chacune de leur côté jusqu'à se retrouver après quelques virages devant les portes de la cantine, il ne restait plus que cette pièce, la salle de sport et la cave, elles se mirent d'accord pour ouvrir les deux grandes portes en même temps et entrer dans la grande salle. Elles virent le drapeau planté sur le comptoir au bout de la salle, il y avait bien évidemment les Bats juste devant, le protégeant et les jeunes filles virent quelque chose qu'elles ne s'attendaient pas à voir... les Harpies!

Les deux groupes ayant toujours leur drapeau se trouvaient face à face, ils avaient déjà commencé à se battre vu l’essoufflement de certains mais ils avaient l'air tout aussi étonnés de voir deux Hespérides entrer dans la cantine. Suivi Kannon, entrant dans la grande pièce, gouttes de sueur au front.

-"Petit problème... j'ai pas vraiment réussi à retenir les Arrows, leur chef les a rejoint..."

-"Bon ben... Je crois que c'est le moment de fracasser quelques tronches!"

Tous les groupes présents commencèrent à se taper dessus, les Hespérides et les Harpies frappaient principalement les Bats et se disputaient le drapeau, les Bats, eux, se défendaient comme ils pouvaient. Entrèrent les Arrows, défonçant la pauvre porte, ils étaient blessés de leur baston avec Kannon mais pas suffisamment pour ne pas vouloir continuer à se battre, ils se mirent alors du côté des Bats, bien décider à se venger des Hespérides en les empêchant de prendre le drapeau. Une lutte acharnée commença, tout le monde se tapait dessus, on avait l'impression d'assister à une bataille royale. Plusieurs personnes étaient mal en point au bout d'un certain temps, Bonney essayait de se faufiler entre les gens afin de chopper le drapeau, ce qu'elle finit par faire, elle arracha le drapeau du comptoir et le brandit fièrement au dessus de sa tête. Tout le monde s'arrêta et la regarda, l'épreuve allait bientôt être finie, ça ne servait plus à rien de se battre, c'était la fin, les Hespérides avaient prit l'un des deux derniers drapeaux... C'était ce que pensait tout le monde jusqu'à ce que Bonney balance le drapeau dans la main du chef des Harpies. En effet, s'ils avaient décider d'aller à l'école, c'était pour faire gagner les Harpies, cette équipe méritait de gagner la compétition, c'était ce que les Hespérides avaient décidé. La pirate fit un clin d’œil à la chef des Harpies, contente de lui avoir cédé la victoire, les trois compagnons étaient fiers de leur parcours et de leur final explosif, ils sortirent de l'école, riant de bon cœur et se dirigèrent vers la place où la fin de la compétition allait être annoncée.  




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !
» Sortez vos chapeaux de fêtes et vos divers accessoires de festivités.
» Élections locales :Les cartels et les enjeux.
» Elections locales du 3 decembre 2006
» Enjeux et défis des prochaines élections indirectes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: North Blue :: Lagays Greem-
Sauter vers: