PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Kannon-Shadow

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Jamais au même endroit

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
202/400  (202/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Ven 31 Oct - 0:13

Comme convenu le jeune homme aux cheveux bleus se flanqua à la porte pour ces ultimes minutes d’épreuve qui risquaient d’être décisives. Les Arrows risquaient d’arriver d’une minute à l’autre, mais désormais chaque secondes joueraient pour cette ultimes phase. Il ne restait plus que deux équipes encore en course : Les Ballicastle Bats et les Holyhead Harpies. Le choix des trois amis était très simple : S’il ne pouvaient pas obtenir la victoire, il l’offriraient à ceux qui la méritaient. Ici les harpies qui étaient de loin l’équipe la plus honnête et fair-play du tournoi. Une équipe composée de quatre filles uniquement, mais très performantes.
Seulement voilà, ce tournoi avait prit des allures de vengeances personnelles. Les Hespérides avaient commencés à se venger des Cannons, les Arrows voulaient maintenant se venger des Hesperides. Un cercle vicieux, dont Kannon allait devoir faire face aussitôt.
Il vit quelques silhouettes arriver devant la porte et reconnu quelques membres de cette équipe, qui leur en voulait énormément.  

Une brochette de cinq bonhommes, tous ayant la mine rageuse, de cette fin de compétition inédite, qui s’était terminée en queue de poisson. Ce tournoi commençait peut être à prendre un tournure un peu trop importante pour une simple fête patronale annuelle. Mais il fallait assumer. Les Hespérides avaient fait ce choix et ne risquaient plus de revenir dessus !

- Alors les filles ? Pas trop déçus d’être éliminés ? Railla le jeune homme avec un air moqueur.

Ils grognèrent quelques injures, parfois de mauvaise foi, parfois de colère. Avant de saisir quelques bâtons. Ils tapèrent le bois de la paume de la main comme pour signifier un massacre à venir. Pour de bon, ce jeu était parti très loin. Mais le jeune artiste martial n’était pas la pour faire de la figuration. Comme à son habitude il se mit en position de prière de combat, en prenant de bons appuis au sol. Prêt à attendre ces adversaire. Un duel débuta, qui fut finalement expédié rapidement. Bien que les bats attaquèrent simultanément mais séparément, Kannon les repoussa un à un, avant de renchérir devant la volonté de ses opposants.
Repoussants les assaut répétés, il fatigua peu à peu, en plus de la longue nuit blanche qu’il venait de passer. Et pour ne rien arranger, arriva un sixième personnage, bien plus imposant.

- Bon sang, une boule de gras maintenant, manquait plus que ça !

Le bonhomme pris une grosse masse de bois et chargea vers le garçon aux cheveux bleus. Ce dernier parvint à contenir le mastodonte, mais laissa le champ libre aux autres membres, qui s’engouffrèrent dans la brèche provoquée par leur chef. Voyant son erreur Kannon repoussa la boule de chair et bondit à l’intérieur de la salle pour prévenir ses amies.

- Petit problème... j'ai pas vraiment réussi à retenir les Arrows, leur chef les a rejoint...

Quelle ne fut pas sa surprise de voir ce gigantesque rassemblement imprévu. Bats, Harpies, Arrows et Hespérides étaient réunis, pour une mêlée générale finale qui tourna à l’avantage des Harpies, puisque qu’avec l’aide des trois Hespérides, elles parvinrent à arracher le drapeau, notamment à l’aide de la justesse de Bonney, et l’agilité de Lili. Offrant le drapeau à l’équipe féminine, la bataille prit fin tout naturellement, laissant un tableau épouvantable aux Bats. Echouant à la dernière marche de l’épreuve.
Ils sortirent petit à petit de l’école, ou s’était joué l’ultime bataille de ces festivités. Pas de victoire au final, mais une chose bien plus importante. Une amitié naissante et profonde de ces trois jeunes adultes, en avant pour de grandes aventures. Il y avait un petit chemin à parcourir avant d’atteindre la place ou serait rendu le verdict final. Un verdict sans suspens, mais une belle clôture pour cette équipe inconnue de toutes pièces et formée par un hasard absolu.

- Ouaaaah… bailla Bonney, la dernière nuit à été longue…

- Je te le fais pas dire… j’suis mort ! On va aux résultats et après je pars rattraper ma nuit !

Seule Lili qui comme à son habitude était plus silencieuse, semblait de pas se plaindre de la fatigue. Elle marchait le regard un peu vide, sa belle chevelure flottant sous la brise du matin.

- Et toi Lili t’es pas fatiguée ? Interrogea Kannon.

- Un peu nostalgique en fait… avoua-t-elle.

- Mais non ! Faut pas ! C’était super génial, on s’est bien amusés tu ne trouves pas ? Répliqua la pirate.

- Oui tu as raison, admit elle avec un sourire.

Le village était en vue, le soleil se levait, et l’effervescence grandissait à vue d’œil. Les équipes éliminées avant la dernière épreuve se rassemblèrent sur la place principale. Sur l’estrade, le speaker appela les équipes ayant participé à cette grande finale pour faire la grande annonce finale…


Revenir en haut Aller en bas
Jewelry Bonney

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 24
Localisation : South Blue : Square Fall/ Bliss/ Kiguéritou

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
26/400  (26/400)

MessageSujet: Re: Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !   Jeu 6 Nov - 20:49

En saisissant le drapeau de la victoire, Bonney s'était sentie comme une belle boulette de viande bien juteuse au milieu d'une horde de chien n'ayant pas mangé depuis des jours. Aussi fut-elle ravie de le donner immédiatement à une Harpie, se débarrassant du drapeau avec autant de soulagement que s'il s'agissait d'une bombe prête à lui exploser d'un instant à l'autre.

Le calme revenu après ce geste qui semblait fou aux autres équipes, Bonney rejoint ses camarades, totalement vannée, le coude en feu. Elle ne pensait qu'à deux choses : trouver un médecin et dormir. Toutefois, ils devaient d'abord retourner sur la place principale pour l'annonce des résultats finaux.

— Ouaaaah… bailla Bonney, la dernière nuit a été longue…

— Je te le fais pas dire… j’suis mort ! On va aux résultats et après je pars rattraper ma nuit !

Lili restait plus silencieuse, marchant à leurs côtés en souriant doucement mais sans commenter jusqu'à l'intervention de Kannon, toujours prompt à parler et résoudre les problèmes de tout le monde.

— Et toi Lili t’es pas fatiguée ? Interrogea Kannon.

— Un peu nostalgique en fait… avoua-t-elle.

— Mais non ! Faut pas ! C’était super génial, on s’est bien amusé, tu ne trouves pas ? répliqua la pirate.

— Oui tu as raison, admit elle avec un sourire.

Bonney comprenait la nostalgie de Lili, elle même en avait été envahi la veille avant le début de l'ultime épreuve mais maintenant sa résolution était fixée. La pirate allait en profiter pour aborder le sujet quand le maire tapota sur le micro.

— Très chers candidats, une fois de plus, comme chaque année vous nous avez offert un divertissement et des festivités sans égales. Cette année s'est démarquée par la volonté de combattre et de vaincre un peu trop virulentes mais aussi par l'arrivée de nouvelles équipes qui ont su ébranler la domination sans faille des Cannons de Chudley au lieu de se battre pour la première place notre équipe locale a du batailler pour avoir une place sur le podium … et ont échoué ! Ils se classent quatrième malgré leurs efforts, battus par les Wasps ! Ceux-ci arrivent troisième surclassés par la formidable équipe des Hespérides ! Ce trio aux cheveux détonnants a fait preuve d'astuce et ont étonné, détrônant tous les habitués, dominant la compétition dans son ensemble pour finalement céder la victoire, de leur plein gré en plus, aux formidables Holyhead Harpies ! Un tonnerre d'applaudissement pour les Harpies qui gagnent la rondelette somme de 400.000 berrys !

—400 000 !!! s'étouffa Bonney en voyant soudainement un début de navire pirate, SON navire partir au loin.

Kannon et Lili rirent de bons cœurs en voyant la mine déconfite de leur camarade.

— Tu regrettes d'avoir donné le drapeau et céder la victoire Bonney ?

— Non, non, on pouvait pas gagner de toute façon … mais …

— Ça aurait été utile pour te lancer sérieusement dans la piraterie ?

— Voilà, admit la pirate, mieux qu'un radeau quoi. Je suis fauchée comme les blés à vrai dire, rit-elle, j'ai tout perdu dans une tempête et le peu que j'avais je l'ai investi dans mon chakram.

— Une capitaine sans navire, on aura tout vu, se moqua allègrement mais gentiment Kannon.

— Pitié, dites moi qu'on va aller dormir dans notre chambre bientôt, soupira Lili en s'étirant.

Ses camarades n'eurent pas le temps de répondre que les quatre Harpies descendaient de l'estrade pour se diriger droit vers eux, un sourire ravi aux lèvres.

— C'est vraiment honorable de votre part de nous avoir cédé la victoire, déclara celle qui semblait être leur leader en leur serrant la main à tour de rôle.

— Y a pas de quoi. Vous êtes de loin les meilleures dans cette compétition, assura Kannon en leur serrant chaleureusement la main, un sourire réciproque étendu sur son visage.

— Et les plus honnêtes.

— Les plus fair-play, surenchérit Bonney

La conversation ne s'éternisa pas et Bonney conseilla à ses camarades d'aller dans leur chambre pendant qu'elle allait voir le médecin. Son bras lui faisait un mal de chien et elle espérait qu'il ne soit pas cassé. Ses deux camarades, après s'être assurés qu'elle ne défaillirait pas de douleur, partirent pour leur chambre tandis que Bonney se laissa guider par les organisateurs du tournoi vers le médecin sollicité à cet effet.

— Hé bien mademoiselle, on peut dire que vous vous êtes pas loupée, commenta celui-ci.

— Dites moi qu'il est pas cassé … Je suis une combattante, une casse-cou mais surtout une capitaine. J'ai besoin de mes deux bras pour la navigation.

— Fallait y penser avant de vous casser le bras, mademoiselle, dit-il en lui faisant mettre le bras droit.

Sous le choc, la pirate en eut le sifflet de coupé, concentrée qu'elle était pour ne pas insulter, frapper le médecin et surtout ne pas crier de douleur. Blanche comme la mort et prête à pleurer comme une enfant, Bonney serra les dents laissant le médecin faire son office, les yeux fermés et crispés de douleur. L'homme lui immobilisait le bras dans une attelle qu'il fixa elle-même à son corps, une attache contraignante mais essentielle pour sa guérison.

— Il est juste fêlé. Néanmoins vous pouvez compter deux mois de guérison minimum. Vous allez bien mademoiselle ? Vous semblez pâle, vous voulez pas que l'on vous raccompagne ?

— Vous venez de me torturer le bras ! Un peu que je vais pas bien ! Non, je rentrerai toute seule ! Je peux me débrouiller.

Bonney se leva et partit, sans se soucier de savoir si elle devait payer quelque chose. Deux mois avec un bras en moins. Ça allait être long. La pirate bailla et décréta qu'il était temps d'aller au lit. A grand pas, elle rejoint la chambre qu'ils avaient loué il y a deux jours, se faufilant le plus discrètement possible, essayant de ne pas rire de la position surréaliste que prenait Kannon en dormant sur le minuscule canapé. Bonney se glissa silencieusement dans le lit au côté de Lili, roulé en chien de fusil de son bord du lit.

Elle les observa un instant tous les deux. Elle s'était énormément attachée à l'un comme à l'autre et tout comme Lili, elle avait une certaine nostalgie à penser que leur fine équipe allait devoir se séparer. Elle voulait leur demander de venir voguer à ses côtés. Mais deux choses la bloquaient. Une promesse qu'elle avait faite il y a longtemps. Elle voulait sa cousine comme seconde. C'était dans l'ordre des choses établies depuis qu'elle avait décidé être capitaine à 6 ans. Milona avait accepté du haut de ses quatre ans, comprenant seulement qu'elle serait pour toujours avec Bonney à s'amuser. Et surtout elle n'avait pas de navire pour accueillir deux camarades. Ils n'allaient pas voguer à trois sur un radeau tout de même ! C'était pas crédible.

Alors Bonney prit sa décision. Rassurée, elle s'endormit, pelotonnée dans les couvertures avec un sourire aux lèvres.

Le lendemain matin, elle se réveilla avant les deux acolytes et écrivit une note, prenant ses affaires pour partir au port. Elle regardait les navires, se demandant dans quoi elle investirait quand elle aurait de l'argent. Une corvette, un gallion, un drakkar ? Une corvette serait déjà un bon premier achat. Accessible, facile à manier même à deux, enfin s'il y avait beau temps. En cas de tempête jamais elle n'aurait le temps de replier les voiles avec un seul bras. Elle discuta avec un marin, négociant, argumentant avant de partir finalement une détermination nouvelle sur le visage.

Lorsque sonna midi, elle alla au point de rendez vous donné : le bar à fruit qui avait vu leur équipe se former. Elle s'assit, commandant un jus de fruit hyper sucré et tonifiant, l'un de ceux qui avaient fini sur le malheureux t-shirt de Kannon si ses souvenirs étaient bons. Elle sourit en les voyant entrer et agita son bras valide pour leur montrer où elle était.

— Bon sang, on a cru que tu nous avais quittés pour de bon sans un au revoir ce matin ! S'exclama Lili.

— Heureusement que ton mot est tombé par terre, on l'aurait jamais vu sur la table, surenchérit Kannon.

— Pardon, j'avais des choses à régler, s'excusa-t-elle. Voilà, je vais partir d'ici …  dans 20 minutes à vrai dire.

— Quoi ? S'exclamèrent les deux compagnons surpris d'un départ aussi rapide.

— Mais … mais … tu peux pas partir aussi vite !

— Je sais. Mais je dois faire quelque chose et j'ai déjà trop trainé. Mais dans 4 jours je serai à Yurikago pour acheter un navire et me trouvez des compagnons de route. Si vous êtes d'accord, nous nous y retrouverons et je serai fière de vous compter comme les premiers membres de mon équipage pirate : le Jewelry's Comedy. Je ne serais pas vexée si vous disiez non, je comprendrai même, c'est une entreprise périlleuse, vous deviendrez des hors la loi, d'autant plus que j'ai un objectif bien particulier. Je rêve de faire de mon équipage la meilleure troupe théâtrale des océans. Nous serons une équipe si unie, si crédible dans l'art de la comédie que malgré notre réputation nous arriverons à duper la Marine. Et une fois à l'autre bout du Shinsekai, on se bousculera pour voir nous voir à l'oeuvre. Ma renommée, notre renommée, traversera les océans …

Bonney avait les yeux qui brillaient d'excitation, son discours était enflammé, on voyait que c'était bien son rêve de gamine qu'elle confiait à ses amis. Elle redevint plus sérieuse, ses expressions changeant radicalement.

— Je vous préviens … je suis une pirate. J'ai été élevé dans l'amour d'une famille mais aussi dans la bataille, le pillage, le combat, le sang. Je suis violente, j'hésite pas à tuer de n'importe quelle manière. Kannon … Tu n'aurais pas été là, j'aurai réellement tranché les doigts de ce type. A toi de voir si tu peux faire la route avec quelqu'un comme ça. Lili, je vais mettre ma mort en scène plus d'une fois et toutes les autres extravagances possibles, je suis une comédienne, je vis pour ça, alors accroche toi si tu veux être à mes côtés. Je suis désolée de vous laisser qu'une petite dizaine de minutes de réflexion mais rassurez vous, ce n'est pas non plus le choix d'une vie hein, si vous acceptez, vous pouvez quitter l'équipage à tout moment.

Les deux acolytes semblaient réfléchir sérieusement à la proposition. Ils ne se parlaient pas mais réfléchissaient dans leur coin. Parfois ils marmonnaient à voix basse pour eux-même. Finalement, Lili prit la parole la première. Bonney, mine de rien, avait l'estomac noué.

— Je n'ai rien contre la piraterie et je veux pas que nos chemins se séparent alors je me ferai un plaisir de te retrouver à Yurikago pour t'appeler cette fois Capitaine !

Bonney lâcha un petit cri de joie et se leva pour faire une accolade à la jeune femme. Kannon lui semblait plus hésitant aussi.

— Je viendrai aussi à Yurikago mais …, coupa-t-il en voyant le visage des deux jeunes femmes s'éclairer de joie, je n'intègrerai pas ton équipage. J'ai moi-même un but et trop de choses à découvrir dans ce monde pour m'attacher tout de suite à un groupe définitif. Alors je ne serais pas un membre du Jewelry's Comedy … mais je reste un Hespérides tout comme vous ! Je vous propose que dans un an, pour le prochain tournoi, on revienne ici et que cette fois-ci les Hespérides gagnent la compétition !

Bonney, la larme à l'oeil de l'attention de Kannon, lui fit un câlin, maudissant ses parents qui lui avaient transmis cette habitude lors de fortes émotions, en jurant revenir. L'heure fatidique de la séparation approchait et Bonney dut se rendre au port où un bateau marchand partait pour Bliss. Les Hespérides se mirent en route vers le port pour leur dernière marche sur Lagays Greem, une île remplie de souvenirs, d'une folle rencontre, d'une amitié belle et nouvelle, d'une promesse.

Bonney monta sur le navire, agitant son bras valide.

— On se retrouvera ! A dans 4 jours sur Yurikago !

Ses deux amis approuvèrent, la saluant aussi, restant sur le ponton alors que le bateau s'éloignait emmenant leur camarade.

_________________
Ma renommée traversera les océans !



Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
 
Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Festivités locales annuelles ! Lagays Greem, l'archipels aux sept faces !
» Sortez vos chapeaux de fêtes et vos divers accessoires de festivités.
» Élections locales :Les cartels et les enjeux.
» Elections locales du 3 decembre 2006
» Enjeux et défis des prochaines élections indirectes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: North Blue :: Lagays Greem-
Sauter vers: