PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premier pas dans la nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 23
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Premier pas dans la nouvelle vie   Dim 4 Mai - 20:34

Un grincement résonna dans la cale, suivit d’un petit bruit, comme un coup contre le bois et finalement un grognement ronchon. Josh se laissa retomber contre son matelas improvisé, prenant l’un des petits aliments pour le croquer distraitement. C’est qu’il avait les crocs avec tout ça. Les quignons de pain moisi et de l’eau croupie n’avaient jamais été assez nourrissant à son goût. Il pouvait compter sur ses doigts les patates qu’il avait ingurgitées au court de sa vie. Une avant chaque combat où personne ne le voyait survivre. Mais il s’en était toujours sortit sans trop de dégâts… enfin… façon de parler.

L’adolescent croqua une nouvelle fois dans la nourriture et fut pris au dépourvus en remarquant que ses dents ne rencontraient que le vide. Il écarquilla les yeux et se releva autant que lui permettait la caisse. Il n’y avait plus rien, c’était aussi petit que sa cellule. La panique le gagna et sa respiration s’accéléra rapidement, il devait sortir.

Maintenant ! Il tenta d’abord de sortir par où il était entré et perdit quelques degré de couleur en remarquant que quelques choses de lourd empêchait l’ouverture. Il était coincé. Josh se mordit la lèvre et donna de puissant coups de pieds sur l’une des parois. Après plusieurs coups, le bois céda enfin. Il roula au sol et réussi à se rattraper de justesse.

Un soupir de soulagement lui échappa, puis un petit rire qui disparut rapidement dans un petit pique de douleur. Sa chute ne l’avait pas autant épargné qu’il ne l’aurait voulu. Mais il balaya ce détail d’un revers de main en sentant toutes ses bonnes odeurs. Délicieusement tentant. Le châtain s’approcha d’une caisse et l’ouvrit, découvrant cette fois des lamelles d’un quelconque aliment qu’il ne connaissait sans doute pas. Il croqua dedans et mâchouilla le morceau. C’était vraiment bon. Lorsqu’il eut terminé, son ventre proclama qu’il était temps de récupérer tous ses repas en retard quitte à en vomir.

Et Josh laissa son instinct le guider, mangeant tout ce qui était à sa portée sans faire attention à autre chose que son appétit. Les grincements, les appels et le bruit apaisant qui lui était inconnus. Il dévorait tout même ce qui n’avait pas un bon goût, peu importe ce que c’était. Josh avait bien trop faim pour regretter. Même cette eau bizarre qui lui avait brûlé la gorge.

Maintenant qu’il regardait de plus près, le monde lui paraissait un peu plus instable que tout à l’heure.

" C’est bizarre. Souffla-t-il en fronçant les sourcils. »

Revenir en haut Aller en bas
Yôko Littner

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 24
Localisation : South Blue Baterilla/ South Blue en mer
Humeur : Blagueuse

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
38/400  (38/400)

MessageSujet: Re: Premier pas dans la nouvelle vie   Lun 5 Mai - 16:47

Appuyée contre le bastingage, Yôko regardait l'océan en soupirant, dans sa main, son ordre de mission chiffonné, lui rappelant les termes de sa mission : assassiner le roi de Te Ika A Maui qui volait ses citoyens par des impôts faramineux et les réduisaient en esclavage s'il ne pouvait pas payer. Elle pourrait enfin officiellement intégrer les rangs des révolutionnaires après ceci, étant actuellement plus ou moins dans une période d'essai. Ce qui était logique, elle pouvait pas se pointer la bouche en cœur, demander à intégrer leur rang et s'atteindre à ce qu'ils l'accueillent à bras ouverts sans s'inquiéter d'une possible infiltration. Certes, Itachi avait été interrogé sur son propos et, bien que la sniper ne sache pas ce qu'il avait dit, elle ne doutait pas que c'était en sa faveur, sinon, on ne l'aurait pas soignée mais plutôt achevée. Cependant après l'avoir soignée, l'agent Dahlia lui avait aussitôt proposé une mission de routine pour la tester. Voilà pourquoi elle se retrouvait sur ce bateau au beau milieu de South Blue. Il n'y avait qu'une raison pour laquelle on envoyait un sniper seule en mission. L'assassinat. Bien qu'ayant tué très peu de personnes à ce jour, la tâche ne gênait pas Yôko outre mesure. Si ça avait été le cas, elle n'aurait jamais fait une formation de sniper.

Toujours était-il à qu'à l'heure actuelle, elle était sur un navire d'apparence marchande mais d'appartenance révolutionnaire, en compagnie d'un équipage qu'elle ne connaissait pas et qui la regardait de loin avec méfiance. A croire qu'elle avait la peste. Quand elle avait tenté de se présenter ou de faire connaissance avec l'un des matelots, il avait marmonné avoir du travail à faire et s'était détourné. Autour d'eux, les autres membres de l'équipage avaient tourné la tête d'un air gêné et Yôko avait donc abandonné, bien trop lasse pour essayer de se lier d'amitié avec un équipage qu'elle ne reverrait pas après qu'il l'ait déposé sur le lieu de sa mission.

Un drôle de bruit la tira de ses pensées. Un bruit sourd de quelque chose que l'on frappe. Le plus étrange était que cela semblait venir de la cale. Il était censé y avoir leurs vivres et leurs fausses marchandises. Peut-être était-ce seulement un des tonneaux qui avait heurté la coquille du bateau. S'ennuyant à mourir, Yôko décida d'aller tout de même y jeter un coup d'oeil ne serait-ce que pour se déplacer d'un point à un autre et arrêter de regarder la mer en soupirant.

Dans son dos, elle sentait son fusil se balancer légèrement aux rythmes de ses pas et des oscillations de la mer. Cela lui rappela qu'elle devait passer absolument chez un armurier pour modifier la structure du canon.

Le pied sur, elle avançait sans encombre sur le pont du navire, il faut dire que le temps était calme. En croisa deux jeunes hommes en train de discuter et de nouveau, Yôko tenta une approche, souriant et leur faisant signe de la main mais de nouveau, ils s'attelèrent à des taches imaginaires. Vivement qu'elle ne soit plus « à l'essai ».

D'un geste décidé, la sniper ouvrit la porte de la cale qui grinça sinistrement. La jeune femme sourit, pensant que c'était très cliché la porte grinçante et l'escalier qui descendait dans les profondeurs ténébreuses. Même si les profondeurs ici n'étaient que la cale. Prudemment, veillant à ne pas se casser la figure dans l'escalier aux marches assurément trop petites, Yôko descendit, la tête baissée et le corps voûté, veillant à ce que le canon de son arme ne heurte pas le plafond dans sa descente.

Il faisait sombre dans la cale mais cela ne l'empêcha pas de distinguer clairement un enfant au milieu des tonneaux de nourriture ouverts et même renversés, des vestiges de nourriture l'entourant. Un passager clandestin, bin voyons !

Le garçon se figea en la voyant et se recula d'un pas mal assuré. Plus Yôko s'avançait, plus il reculait. Farouche l'animal. Finalement, la jeune femme aux cheveux flamboyants fit le pas de trop qui amena l'enfant à reculer encore plus et il tomba, son pied heurta une bouteille qui roula aux pieds de Yôko. Celle-ci se pencha, ramassa la bouteille et renifla, identifiant l'odeur aussitôt.

– Ouh, du saké. Pas étonnant que tu tiennes plus sur tes jambes mon petit bonhomme. La jeune femme balaya la pièce du regard et ajouta : Hmm, il semblerait que tu aies mangé nos réserves en plus. Viens, approche, je ne vais pas te faire de mal.

En signe de bonne foi, Yôko tendit la main mais le petit bonhomme ne faisait que la regarder fixement, méfiant et crispé.

– Je m'appelle Yôko, et toi ?




Dernière édition par Yôko Littner le Dim 12 Oct - 2:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 23
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Premier pas dans la nouvelle vie   Mar 6 Mai - 11:22

Elle plaisantait. Il ne voyait absolument pas d’autre option, ce devait-être le piège le plus invraisemblable qu’on lui avait fait jusque-là. Il fronça les sourcils, certes il ne se sentait pas très bien mais il était assez lucide pour ne pas avoir l’intention de se laisser capturer. Lorsqu’elle tendit sa main en toute innocence, il passa à l’attaque et enfonça ses dents dans la chaire de la rouquine. Cette dernière lui parût choquée, laissant un cri lui échapper alors qu’il la relâchait, courant vers le rayon de lumière lui indiquant la sortie. Il allait devoir se trouver une nouvelle cachette au plus vite.

Il passa dans le couloir avec rapidité, déboulant sur le pont sans le savoir, faisant tourner vers lui un nombre important de regard et abattant un lourd silence parmi les rangs. Puis il fut indiqué par un index et poursuivit par une bonne dizaine de gars. Josh secoua sa tête et passa la première porte qu’il eut en vue, priant pour trouver un abrite même temporaire. Evidemment, ce ne fut pas le cas.

Il ne fallut que peu de temps à l’ancienne esclave pour être repéré et prit au piège dans un coin. Il tenait Hari dans sa main gauche, près à l’utiliser à tout moment. Gardant éloigner tous ceux qui essayer de l’approcher, pas qu’ils avaient l’air particulièrement hostile mais la méfiance était préférable pour l’heure. Il en avait vu des plus sympathiques qui lui avaient poignardé le dos. L’attroupement fut alors scindé en deux par la femme qu’il avait précédemment attaqué.

Il prit le temps de la détailler durant une minute. Une femme plutôt grande par rapport à lui, des cheveux rouges dont elle devait prendre grand soin au vue des décorations qui y avaient place. Par contre, elle n’était pas très vêtue. Il pouvait voir la majorité sa peau, peut-être que c’était une perverse comme la majorité des débiles célestes. Il jaugea l’arme à feu dans son dos. Vu la pièce dans laquelle ils étaient, elle ne pourrait pas l’utiliser, le canon était bien trop long et elle manquerait de temps pour l’armer.

« Doucement gamin. Fit l’un des hommes. On n’a pas l’intention de te faire le moindre mal.

_Il a quand même vidé la réserve de nourriture. Grinça un autre, provoquant une vague d’indignation.

_Mais regarde le ! Défendis le premier. Il a que la peau sur les os, il porte des guenilles et… Il a pas l’air bien. »

Josh avait de fort de haut-le-cœur, il tentait avec bien du mal de retenir la bille qui remontait vicieusement dans sa trachée. Essayant de garder contenance pour ne pas paraître plus faible qu’il ne l’était déjà.

« Je n’y retournerais pas ! Hurla-t-il lorsqu’un des hommes tenta une nouvelle approche. Pas question ! »

Josh resserra ses doigts sur sa dague et se jeta sur le premier à portée. La lame allait s’enfoncer dans la chair de l’un des adversaires mais une main saisi son poignet, l’empêchant de lui infligé une blessure. La personne lui retira l’arme et il fut plaqué contre le mur, écarquillant les yeux en voyant de qui il s’agissait. La frêle petite rousse. Malgré sa fine silhouette et son peu de muscle, elle était forte. Il ferma les yeux, jurant intérieurement.

C’était fichu. Ils allaient le ramener là-bas, le vendre à bon prix et il allait pourrir dans cette cellule moisie ! Dans ce stade puant la mort. Josh se mit à trembler un peu avant de tenter d’écarter la dame.

« Lâchez-moi ! Gronda-t-il en tentant de la faire lâcher. »

C’est dans un geste malheureux pour se défaire de sa prise, que la main droite de Josh se retrouva sur le sein de la guerrière, faisant accidentellement craquer le maillot.

Evidemment et il ne fut pas le seul, ses joues se teintèrent dans un rouge encore jamais atteint.

Revenir en haut Aller en bas
Yôko Littner

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 24
Localisation : South Blue Baterilla/ South Blue en mer
Humeur : Blagueuse

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
38/400  (38/400)

MessageSujet: Re: Premier pas dans la nouvelle vie   Mar 6 Mai - 21:39

Quelle ne fut pas la surprise de Yôko quand le frêle garçon s'avança pour lui mordre à pleines dents la main. Elle laissa échapper une exclamation surprise et se tint la main par réflexe. Le petit homme en profita pour se faire la malle tandis qu'elle constatait vite fait qu'il n'avait pas mordu assez fort pour percer la peau à travers sa mitaine. Rapidement, elle partit à sa suite, il y avait fort à parier que l'équipage ne serait pas aussi tendre ou sympathique qu'elle l'avait été. Personne ne l'était très souvent avec les passagers clandestins. Surtout s'ils avaient mangé la totalité des réserves.

Le petit homme avait très vite attiré l'attention sur lui et Yôko n'eut qu'à suivre les bruits et autres cris de la moitié de l'équipage dans la salle de repos. Il y avait un gros regroupement dans l'angle gauche de la pièce. Yôko soupira, acculer quelqu'un en l'encerclant n'était pas le summum de la gentillesse. Jouant des coudes, elle arriva au premier rang où déjà des hommes se disputaient sur le sort du jeune garçon.

– Doucement, gamin, fit l’un des hommes. On n’a pas l’intention de te faire le moindre mal.

– Il a quand même vidé la réserve de nourriture, grinça un autre, provoquant une vague d’indignation.

– Mais regarde-le ! défendit le premier.Il a que la peau sur les os, il porte des guenilles et… Il a pas l’air bien. »

Le petit homme semblait terrifié et hurlait qu'il n'allait jamais retourné là-bas. Il pointait son couteau le brandissant à droite, à gauche, en fonction de qui osait faire un pas. Yôko le sentait mal, le gamin allait attaquer. Ça ne loupa pas, un des matelots s'avança un peu trop et le môme s'avança et essaya de le planter. Yôko s'interposa, attrapa le poignet du jeune attaquant et lui fit une clé de bras, le plaquant avec le plus de douceur qu'elle le pouvait contre le mur. Seulement le petit se débattit comme un beau diable, hurlant de le lâcher. Alors que Yôko tournait la tête s'apprêtant à ordonner à l'équipage de retourner à ses occupations, l'improbable se passa.

De sa main libre, le petit enfant la repoussa et il heurta le sein droit de la sniper. Pétrifié et rouge de honte, il décala sa main, accrocha la ficelle entre ses deux seins et fit craquer le nœud dans le dos de la jeune femme. Sa poitrine opulente se retrouva momentanément libre mettant la jeune femme à demi nue devant la moitié du bateau.

Yôko regarda, interdite, l'enfant qui devenait d'un rouge tomate bien mûre, et se sentit monter le rouge aux joues. La jeune femme fit la seule chose qui lui vint à l'esprit. Elle se plaqua contre son petit clandestin, se servant  de sa tête pour maintenir ce qui lui couvrait encore la poitrine. Enfin elle se retourna pour demander à l'une des personnes présentes de faire quelque chose. L'équipage avait pris la même teinte intéressante que son petit prisonnier et personne ne semblait vouloir bouger.

– Personne n'a jamais vu une paire de seins ici ?! s'exclama-t-elle

Les hommes présents bredouillèrent en baissant les yeux et ils firent mine de partir. La situation la fit rire, ils étaient plus gênés qu'elle alors que c'était elle qui était dans une position plutôt embarrassante.

– Oye ! Toi là ! elle désigna de la tête l'homme le plus proche, Approche donc tes petites mains pour faire un nœud provisoire à mon maillot. Mais juste du maillot. prévint-elle.

Sous elle, son petit clandestin ne bougeait pas mais hurlait toujours qu'il n'y retournerait pas. Il était en boucle là dessus. Derrière elle, l'homme se débattait avec le fusil de la tireuse d'élite qui gênait quelque peu pour refaire un nœud. Finalement, il y arriva et recula.

– Très bien, maintenant, vous avez assez profité du spectacle comme ça, repartez à vos occupations et n'oubliez pas de verrouiller la porte derrière vous que je sois en privé avec notre petit clandestin. Merci messieurs, gnihihihihih. rit-elle de bon cœur.

Les matelots partirent, de nouveau méfiants, et Yôko relâcha un peu sa prise sur le petit diable.

– Je vais te relâcher gentiment et doucement mais pas de geste brusque ou de tentative avec ton couteau, hein, mon petit pervers précoce. Je ne sais pas d'où tu viens mais je ne t'y renverrais pas. D'accord?

Sans attendre sa réponse, Yôko relâcha totalement la clef de bras et se recula, laissant le petit homme respirer un peu plus librement. De nouveau, il se terra dans le coin de la pièce et la regarda avec défi.

– J'ai toute la journée, petit, et attendre que tu me réponds va être bien plus passionnant que de rien glander sur le pont. Alors à toi de voir.

De nouveau, elle lui sourit, s'assit à quelques mètres de lui en posant son fusil à côté d'elle.




Dernière édition par Yôko Littner le Mer 7 Mai - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 23
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Premier pas dans la nouvelle vie   Mer 7 Mai - 11:05

Son regard de prédateur se posa sur l’arme. Elle l’avait laissé de côté, signe qu’elle n’avait pas l’intention d’attaquer, un bon point pour l’exhibitionniste. Il resta encore un moment silencieux, continuant à la fixer avec méfiance.

« Je ne l’ai pas fait exprès, je suis désolé. Murmura-t-il d’une voix à peine audible. »

La rousse eut un petit sourire.

« Je ne connais toujours pas ton prénom. »

Après quelques minutes d’hésitation, il céda enfin.

« Josh, Keinst D Josh. »

Yôko hocha doucement la tête avant de tendre sa main une nouvelle fois, sans crainte d’y voir des dents s’y enfoncer cette fois.

« Enchanté.

_Désolé de t’avoir mordu et pour… Il détourna le regard en rougissant fortement. »

Le rire de la rouquine lui fit chaud au cœur. Elle se leva alors et disparut quelques minutes avant de réapparaitre avec une trousse de soin. C’est vrai qu’en y regardant de plus près, il n’était pas très beau à voir, entre les écorchures et la boue séchée.

« Quel âge as-tu ? Interrogea de nouveau la jeune femme en lui désinfectant une plaie.

_Treize. Répondit-il simplement en suivant chacun de ses gestes avec attention sans vraiment se préoccuper de la brûlure de l’alcool contre la chaire à vif.

_Tu es originaire de l’île où l’on a ravitaillé ? »

Josh hocha lentement la tête. Il commençait à avoir la tête lourde et sa vision se troublait. Qu’est-ce qu’elle lui avait fait ? Il la dévisagea avec colère alors qu’elle semblait s’amuser de ses gestes.

"Tu es saoul, gamin. »

Le dit « gamin » fronça les sourcils sans comprendre, commençant à pencher dangereusement d’un côté et de l’autre sans le désirer. Puis l’obscurité l’entoura. L’esprit embué, il rejoignit le monde des rêves une nouvelle fois. Les cauchemars revenant à la charge.

Il se retrouvait une nouvelle fois dans cette cellule. Des cris résonnaient autour de lui. Il avait peur. Si peur. Le garde arrivait, il entendait ses lourds pas. Il allait encore devoir le faire. Josh se replia dans cette petite cage où il avait un semblant de sécurité. La porte s’ouvrit alors et la main du géant lui saisit le bras. Il hurla, se débattis comme un diable mais rien y fit. Une nouvelle fois il était dans cette cours. Devant lui, des enfants plus vieux que lui. Ils étaient maigres et dans leurs yeux, une flamme de folie brûlait.

Effrayant.

Ils se rapprochaient dangereusement, tenant les armes qu’on leur avait confiées. Lui n’en avait pas.

Jamais.

Il devait toujours les leur prendre.

Toujours.


C’était tuer avant d’être tué. Tous cela sous le regard pervers et fou de ses propriétaires. Il se souvenait de leur odeur, de leur rire et de leurs mains. Terrifiant. Alors qu’il était recouvert de sang, eux l’encourageaient à continuer, applaudissant et jubilant de le voir faire. Une cacophonie dont il avait toujours voulu sortir. Et quand il gagnait, ils voulaient le féliciter. Pire que les combats. Il n’aimait pas être avec eux, c’était tous des monstres. Des créatures pourris par la cupidité, l’argent et la folie. Parce qu’ils étaient les descendants de grands hommes. Parce qu’ils étaient supérieurs.

Parce qu’il était chanceux d’être leur propriété et qu’il leur devait obéissance.

« NON ! Hurla-t-il en se relevant brusquement, le souffle court et la peau recouvert de sueur. »

Revenir en haut Aller en bas
Yôko Littner

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 24
Localisation : South Blue Baterilla/ South Blue en mer
Humeur : Blagueuse

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
38/400  (38/400)

MessageSujet: Re: Premier pas dans la nouvelle vie   Jeu 8 Mai - 3:39

Le gamin cédait enfin du terrain et lui avait même dit son prénom et son âge : Keinst D. Josh, 13 ans. Il s'excusa même pour son comportement et le malheureux accident du maillot de bain en rougissant jusqu'à la racine des cheveux ce qui fit rire la jeune femme. Il était si mignon. Yôko se sentait peinée pour lui, il était dans un état minable, presque rachitique par le manque de nourriture, avec des vêtements qui ne méritaient clairement pas ce nom mais plutôt celui de guenilles, mais surtout, Josh était tout crasseux et couvert d'écorchures. En soi, elles n'étaient pas dangereuses mais ignorant d'où il venait et au vu de la qualité d'hygiène qu'il avait mieux ne valait pas prendre de risques. Elle sortit donc rapidement pour revenir avec une trousse de premier secours trouvée à l'infirmerie.

Il ne semblait pas dérangé outre mesure par l'alcool sur ses blessures et malgré toute la volonté qu'il y mettait, elle voyait son regard se faire plus flou et ses muscles se détendre. La fatigue combinée à l'alcool, il s'apprêtait à tomber de sommeil littéralement. Mais Josh ne le comprit pas et la fusilla du regard comme si par un quelconque enchantement, la sniper avait pu le mettre dans cet état. Sa défiance la fit rire une fois de plus et elle lui expliqua donc :

– Tu es soul, gamin.

Il parut s'offenser qu'elle l'appelle gamin mais n'eut pas le temps de répliquer quoi que ce soit que déjà il tombait mollement  dans les bras de Yôko. Son fusil sur une épaule, Josh de l'autre, celle-ci le porta tel un sac à patate et se dirigea vers la cabine qu'on lui avait attribuée au début de son voyage. Le petit pervers ne pesait pas bien lourd et elle ne lui fut pas bien difficile de l'amener jusqu'à sa cabine pour le mettre au lit. Elle le dévêtit d'abord posant son petit couteau sur la table de chevet, ne lui laissant qu'un sous vêtement, puis l'installa sous la couette. Enfin, la jeune femme, après quelques instants d'hésitation, le laissa seule une minute, le temps de demander aux hommes des vêtements qui pourraient être à peu près à sa taille.

Quand elle revint, Josh dormait d'un sommeil agité, les sourcils froncés, il gémissait des choses indistinctes et la peur le faisait suer à grosses gouttes. Consternée, Yôko mouilla un gant de toilette et lui passa sur le visage, en profitant pour le débarbouiller un peu, puis le laissa sur son front espérant un peu l'apaiser.

Ce fut raté, même pas quelques minutes après, il se releva en hurlant :

– Non!

– Hey, calme toi, gamin, tu es toujours sur le bateau avec moi. Tu ne cours aucun danger. lui chuchota-t-elle en essayant d'être apaisante.

Assit sur le lit, il regardait tout autour de lui et avec étrangeté la couette sous ses mains.

– Où suis-je ? demanda-t-il d'une voix empreinte d'inquiétude.

– Dans ma cabine, et donc dans mon lit. Je pensais que tu aurais besoin de dormir un peu mais ça n'a pas duré bien longtemps. Tu veux rester te reposer un peu ?

Il secoua la tête mais ne quitta pas pour autant le lit, fourrageant ses mains dans la couette, le regard perdu. Sans doute était-il dans ses pensées. Des pensées qui se devaient être bien obscures tout comme ses rêves. Qu'avait donc pu vivre ce pauvre enfant pour qu'il en fuit même le sommeil ? Puis il constata sa demi nudité et rosit légèrement, balbutiant :

– Mais … mais … où sont mes vêtements ? C'est toi qui …

Il ne put même pas finir sa phrase et se rallongea, rabattant la couette sur son torse maigrichon. Yôko éclata de rire et lui expliqua :

– Je t'en ai pris des nouveaux, ils seront sans doute un poil trop grand pour toi mais seront mieux que ceux que tu avais avant. Et oui, c'est moi qui t'ai déshabillé, à chacun son tour, gamin.

– Je ne suis pas un gamin … marmonna-t-il.

– Bien sûr que si, gamin. elle lui passa la main dans les cheveux, geste à demi évité par le méfiant Josh. Je dirais même un gamin qui pue. Si tu veux pas dormir, va donc prendre un bain et ensuite, on parlera de ton futur, tu veux.

Les yeux de Josh s'écarquillèrent et Yôko le coupa avant qu'il ne puisse dire quoique ce soit.

– J'ai bien compris que tu ne veux pas retourner d'où tu viens. C'est pourquoi je te t'offre de quitter South Blue pour West Blue. Mais file donc prendre ce bain que mon nez puisse respirer.

Mais le gamin ne bougea pas d'un iota, attendant quelque chose visiblement. Puis la sniper comprit.

– Je m'en vais pour épargner ta pudeur. Je serais derrière la porte quand tu auras fini.

Et sur ce, elle prit congé, attendant son signal contre la porte en bois.




Dernière édition par Yôko Littner le Jeu 8 Mai - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 23
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Premier pas dans la nouvelle vie   Jeu 8 Mai - 9:34

Josh avait dû attendre que ses cauchemars se dissipent totalement pour se rendre compte qu’il avait été déplacé. Yôko l’avait alors informé qu’il était désormais dans sa cabine lorsqu’il lui avait posé la question. Durant un instant il savoura le confort mit à sa disposition, la couverture était si douce, si moelleuse. Il était bien là, il n’y avait plus de cage. Mais il savait parfaitement que ce rêve pouvait s’achever rapidement s’il ne faisait pas attention. Combien de fois avait-il vu revenir des esclaves trop naïfs et vaniteux pour faire prendre garde ?

Il soupira et passa sa main dans sa nuque se la grattant avant d’écarquiller les yeux, rougissant jusqu’à la racine de ses cheveux.

« Mais ?!... Mais… où sont mes vêtements ? C’est toi qui… Balbutia-t-il avant de se rendre compte d’une chose. »

Dans un réflexe de survie, Josh se rallongea, passant la couette sur lui pour dissimuler son corps, priant fortement pour qu’elle ne l’ait pas vu. Ce serait la pire chose qui pouvait arriver. Mais elle ne fit que rire, ce qui signifiait avec un de chance que…

«  Je t'en ai pris des nouveaux, ils seront sans doute un poil trop grand pour toi mais seront mieux que ceux que tu avais avant. Et oui, c'est moi qui t'ai déshabillé, à chacun son tour, gamin. »

« Gamin ? » Retenu-t-il. Quel surnom déplorable et comment se faisait-il qu’elle se permette ce genre de remarque alors qu’elle se promenait en petite tenue dans tous le bâtiment ! De plus, lui ne l’avait pas fait exprès, un geste tout à fait accidentel !

« Je ne suis pas un gamin… Marmonna-t-il sans faire trop de réflexion.

_Bien sûr que si, gamin. Elle lui passa la main dans les cheveux, geste à demi évité par le méfiant Josh. Je dirais même un gamin qui pue. Si tu ne veux pas dormir, va donc prendre un bain et ensuite, on parlera de ton futur, tu veux. »

Les yeux de Josh s'écarquillèrent et Yôko le coupa avant qu'il ne puisse dire quoique ce soit.

« J'ai bien compris que tu ne veux pas retourner d'où tu viens. C'est pourquoi je te t'offre de quitter South Blue pour West Blue. Mais file donc prendre ce bain que mon nez puisse respirer. »

Josh fronça les sourcils, la fixant avec intensité pour lui faire passer un message. Prendre une douche alors qu’elle était juste à côté ? Plutôt crever. Elle ne pourrait pas louper sa marque et ce serait demi-tour droit et retour à la case départ pour lui. De toute évidence, elle comprit qu’il ne ferait rien en sa présence puisqu’elle soupira et se releva presque affligée.

« Je m'en vais pour épargner ta pudeur. Je serais derrière la porte quand tu auras fini

Et sur ce, elle prit congé. Josh se détendit enfin lorsqu’elle eut disparu marmonnant pour lui-même que ce n’était pas une question de pudeur mais de vie. Il quitta à contre cœur la douceur des draps pour s’avancer jusqu’à la bassine, dos à la porte. L’adolescent retira son seul vêtement et prit le gant de toilette pour le tremper et commencer à l’appliquer sur sa peau, frottant avec force pour retirer la couche de crasse qui y avait pris place depuis longtemps. Il ferma ses paupières, se délectant de la sensation que lui procurait l’eau chaude contre son épiderme. Ça faisait du bien.

Sa main se fit plus tremblante en passant entre ses omoplates, il y passa le bulbe de ses doigts avec hésitation. Il pouvait sentir la peau marqué et en redessiner le contour sans aucun problème. Quatre triangles ornant un cercle, la marque maudite des dragons célestes. Infâmante et indélébile. Gravé sur sa chaire à jamais. Il quitta ses sombres pensées pour prendre le savon et termina son brin de toilette. L’on pouvait enfin voir qu’il n’était pas brun mais châtain et que sa peau n’était pas bronzé mais pâle. Traits physiques dont il ignorait la provenance.

Il prit les vêtements que la sniper avait mis à sa disposition et les enfila. C’était un peu grand mais confortable. Il ne trouva par contre rien pour se chausser, dommage. Il sourit un peu, c’était vraiment agréable d’être propre sans avoir à être aspergé de parfum juste après pour plaire au « délicat » odorat de ses maîtres. Non, ses geôliers. Son dernier bain remontait à un an et demi au moins. Pour satisfaire leur caprice.

Il secoua sa tête chassant les terribles souvenirs des années passés. Ça n’allait pas partir aussi facilement mais avec le temps ça irait sans doute beaucoup mieux. Ses yeux de prédateur se posèrent sur la bassine et il eut une petite grimace, la perverse avait raison, il en avait vraiment eu besoin. L’eau était noircie.

Finalement, il se décida enfin à ouvrit la porte de bois, trouvant la rouquine appuyé contre le mur juste à côté.

« J’ai finis. Annonça-t-il avant d’ajouter avec un peu d’humour. En espérant que ton nez supporte mieux. »

Maintenant que c’était fait, peut-être allait-elle pouvoir l’éclairer sur ce qu’elle était et dans quoi il s’était embarqué.

Revenir en haut Aller en bas
Yôko Littner

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 24
Localisation : South Blue Baterilla/ South Blue en mer
Humeur : Blagueuse

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
38/400  (38/400)

MessageSujet: Re: Premier pas dans la nouvelle vie   Jeu 8 Mai - 20:54

Josh ne mit pas longtemps à ressortir, propre comme un sou neuf. Il faisait plus jeune encore maintenant qu'il était propre. Sa peau était pâle faisant ressortir ses écorchures et autres blessures avec plus de force. Pourtant l'humeur du gamin s'était considérablement améliorée vu qu'il tenta une petite blague.

- En espérant que ton nez supporte mieux.

– Bien joué, gamin. Je vois que ça va mieux, mais tu as encore des progrès à faire pour surpasser mon humour, lui sourit-elle. Bon, passons aux choses sérieuses, comme je te l'ai dit, je vais descendre ici dans South Blue sur Te Ika-a-Maui, une île monarchiste. Tu as le choix, soit tu me suis, soit tu restes sur ce bateau.

– Jamais je ne resterai sur South Blue, dit-il d'un ton résolu.

– C'est ce que j'avais cru comprendre. Mais vois-tu, tu n'es pas tombé sur un bateau comme les autres. Ici, c'est une cargaison des révolutionnaires dépéchée pour ravitailler Lacuna, une île de West Blue. Je suis moi-même une révolutionnaire. Donc si tu restes ici, gamin, tu iras sur Lacuna mais tu deviendras par la même occasion un hors la loi. Si ça te convient, demande à ce qu'on te conduise à Dahlia. Tu te débrouilleras avec elle. Alors, que choisis-tu ?

– Je m'en fiche. Ça m'arrange même. Je veux rencontrer cette Dahlia.

– Je sais pas si tu diras encore ça en la voyant, rit-elle de bon coeur puis elle expliqua en voyant le regard interrogatif de Josh, Oh, je n'ai rien contre elle, je la connais pas vraiment mais elle est un peu spéciale dans son genre et son attitude. Enfin, je suppose que je suis mal placée pour parler de choix vestimentaire.

Silencieusement, Josh hocha la tête pour lui même, les yeux dans le vague, ce qui déclencha un nouveau rire chez la révolutionnaire. Ce petit homme faisait vraiment perdu.

– Mais les autres membres du navire ne m'aiment pas trop parce que j'ai tout mangé.

– Ne t'inquiète pas pour ça, je leur parlerai, même si je suis pas sûre d'y faire grand chose, ils refusaient de me parler avant qu'on te découvre. Ah mais vu comment tu as fait grimper ma popularité, je pourrais peut-être essayer, le taquina-t-elle ce qui réussit, le garçon rougit de nouveau à l'évocation de ce moment embarassant. Pour ce qui est des provisions, te bile pas, ils vont sans doute se ravitailler sur Te Ika-a-Maui, surtout qu'on est bientôt arrivé, on ne mourra pas de faim.

– Bon d'accord ... Merci ajouta-t-il finalement.

– Aller, direction le pont, allons voir le capitaine.

Sur ce, ils se levèrent et sortirent sur le pont. Là, les matelots les observèrent ou du moins regardèrent Josh mais évitaient Yôko, le rouge aux joues. Celle-ci rit une fois de plus et se dirigea vers la barre où devait se trouver en toute logique le capitaine du navire. Celui-ci y était bien et s'adressa directement à Josh, ignorant royalement Yôko :

– Voici donc le petit clandestin qui a mangé toutes les réserves.
– Merci capitaine de votre prévenance, bien sûr que j'ai fait un agréable voyage, vos hommes ont été si accueillants avec moi râla-t-elle ironiquement en croisant les bras sous sa poitrine.
–Je ne vous parlais pas, Littner.
– J'avais saisi, capitaine, mais j'en ai ras le bol de votre comportement à tous sur ce bateau. Toutefois, je ne suis pas ici pour moi mais pour le gamin. Je veux qu'il reste sur le bateau pour aller à Lacuna. C'est d'ailleurs au-delà de mon souhait, le sien. Sa résolution. Au fait, on arrive bientôt à Te Ika-a-Maui ?
–On a déjà accosté, Littner. Je veux bien le prendre votre loustique mais je vous préviens s'il y a un seul problème avec les supérieurs, je leur dirais que c'était votre idée.
– Je suis pas un loustique, maugréa Josh entre deux joutes verbales.
– Grand bien vous fasse, capitaine, je suis ravie de savoir qu'en plus d'être l’amabilité même vous êtes le courage incarné. Bon, merci bien capitaine de le laisser rester ici. Sur ce, gamin, je prends mes cliques et mes claques, et je m'en vais.

La sniper retourna dans sa cabine, prit son argent qu'elle fourra dans une sacoche de ceinture, mit la totalité des cartouches restantes dans le chargeur de son fusil, bloqua la sécurité, testa son bras droit en position de tir et finalement passa enfin le fusil en bandoulière.

–Tu prévois de tirer sur quelqu'un ? demanda à voix basse Josh.
– Tu serais surpris d'apprendre que je n'ai quasiment jamais tiré avec ce fusil, gamin. Ne t'inquiète pas, c'est pour me défendre, je m'en sers plus au corps à corps comme un bâton.

Sur ce demi mensonge, elle passa à côté de lui, mit sa main dans ses cheveux avec malice pendant qu'il ralait et se dégageait tout en la suivant néanmoins. Arrivée sur le pont, Yôko s'arrêta au bord du navire, un pas la séparant du ponton de Te Ika-a-Maui.

– Au revoir, gamin, prends soin de toi et surtout mange.
– Au revoir ... reste habillée.

Yôko sauta sur le ponton et rit aux éclats en lui faisant un signe de la main, avançant droit vers la ville.


Dernière édition par Yôko Littner le Ven 12 Sep - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.la-gazette-fantastique.blogspot.fr/
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 23
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Premier pas dans la nouvelle vie   Sam 10 Mai - 0:22

L’adolescent ne lui répondit pas par un autre signe mais continua tout de même à la fixer jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Il laissa un soupir lui échapper, constatant que maintenant il était seul face à tous ces hommes qui n’allaient pas forcément l’aider et peut-être carrément le tuer pour se débarrasser du fardeau qu’il devait être. Mais à part quelques regards curieux, ils ne lui portaient pas vraiment d’attention, comme si ce n’était pas la première fois qu’ils étaient confrontés à ce genre de chose. Remarque, ils étaient bien plus hostiles avec Yôko. Il se demanda s’il y avait une raison particulière qu’il n’aurait, par « hasard », pas écouté puis haussa les épaules en se mettant dans un coin où il ne dérangerait pas les matelots. Ce n’était pas son problème et il en avait déjà trop pour se préoccuper de ceux de la rouquine.

Josh releva le nez pour fixer les cieux, laissant ses boucles glisser dans le vent en profitant des bienfaits des rayons du soleil sur son visage. C’était agréable et super en même temps. Il en faisait un point d’honneur, profiter et prendre le temps d’admirer la beauté du monde libre. Il dû malheureusement reporter son attention sur le capitaine du bâtiment, ce dernier s’étant installé à sa droite, allumant une pipe tranquillement avant de souffler des nuages de nicotine en forme de cercle. Amusant. Il resta encore un moment ainsi, sans parler, ni bouger. Le châtain se décida finalement à faire le premier pas.

« Un problème ? Interrogea-t-il avec méfiance.

_Non. Je te surveille simplement, moucheron. Répondit calmement le capitaine sans même le regarder. Que tu t’incrustes sur mon bateau, passe encore mais durant le voyage, ne penses pas à te tourner les pouces.

_Ce n’est pas mon attention. Siffla Josh, vexé qu’on puisse le penser fainéant.

_Bien, t’aideras à la cuisine, t’es de corvée de patates. Tu briqueras le pont tous les jours et si on te demande pour une autre tâche, t’y vas sans broncher. »

Josh aurait bien juré, il quittait un cauchemar pour être esclave autre part ?!

« Pour le repas c’est trois fois par jours. Tu te contenteras de ce qu’on te donnera. Petit-déjeuner à sept heures, du pain avec du beurre et un bol de lait. Déjeuné à midi, viande, légumes et fruits et pour le diner à vingt heures, de la soupe tous simplement. C’est le même régime alimentaire pour tous, si tu veux manger autre chose tu te le paies avec ton fric. Si t’es pas content, tu te casses. Des questions ?

_C’est quoi de la viande ? Et des fruits ? Et aussi du beurre ? »

Le vieillard manqua de s’étouffer avec sa pipe tant les questions l’avaient pris au dépourvu. Mais où avait bien pu vivre ce gosse pour ignorer ce que c’était ! Josh reposa ses yeux sur le sol, s’il n’était pas satisfait du traitement annoncé ? Bien sûr que si. C’était mille fois mieux que tous ce qu’il avait eu jusqu’à maintenant, ça lui paraissait même peu de devoir faire ce que lui avait demandé le capitaine par rapport à tous ce qu’on allait lui donner en échange. C’était même suspect mais pour l’instant il n’avait absolument pas d’autre repère.

« Je sens que je vais pas finir d’être surpris par toi le loupiot. C’est quoi ton nom d’ailleurs ?

_Josh. Lâcha-t-il. Keinst D Josh. »

Le capitaine eut l’air songeur mais il ne rajouta rien, quittant sa place pour aller hurler des ordres à ses hommes. L’adolescent regarda les matelots se hâter dans tous les sens, profitant du répit qu’on lui laissait. Il sortit Hari de sa poche pour la nettoyer, voulant lui retirer un peu de sa rouille. La lame avait un bel éclat bleuté, la garde était simple et l’arme en elle-même était très légère donc facile à manier. Il jongla habillement avec elle, souriant doucement. C’était rassurant de l’avoir avec lui. Une protection dont il ne se séparait pas.

« Oïe ! Mouflet ! Lève tes fesses et viens aider ! Brailla le capitaine. »

Josh ne broncha pas, surpris du nouveau surnom et se leva prestement, ne voulant pas tenter le diable par rapport au capitaine.



Mais il n’y eut aucune menace, aucuns coups, pas de peur. L’adolescent faisait toutes les tâches qu’on lui demandait et ce sans même un grognement. L’équipage avait pu constater que son appétit était de plus en plus grand mais les conséquences de sa gourmandise lui avaient déjà joué des tours peu agréables. Trop de nourriture était néfaste pour son organisme, il n’était pas habitué à avoir autant. Mais c’était tellement bon.

Le capitaine avait tenté de limiter ses activités pour qu’il ne se fatigue pas trop mais peine perdu, Josh était incapable de rester sur place trop longtemps et lorsqu’un des hommes réussissait l’exploit de le maintenir sur place, il s’amusait à lancer sa dague sur une cible imaginaire jusqu’à qu’il se lève et retourne à n’importe quelle tâche lui permettant de bouger. Il ne pouvait pas rester immobile, son instinct lui hurlait que s’il le faisait alors il risquait de rendre l’âme. Peut-être était-il un peu paranoïaque mais le manque de sommeil n'y était sans aucun doute pas étranger. Josh dormait très peu, trop peu. Chaque fois qu'il fermait les yeux, ses cauchemars revenaient à la charge.

Toujours le même rêve, toujours au même endroit, toujours avec eux.

« Gamin !

_Hm ?

_Tu lâches ça et tu restes dans un coin. Je t’ai déjà dit que tu n’avais pas à…

_Je m’ennuis. Le coupa-t-il avant qu’il ne termine sa phrase.

_T’as qu’à lire ça ! Grinça le vieillard en lui jetant la gazette.

_Qu’est-ce que c’est ? Interrogea Josh en prenant l’objet avec méfiance.

_Le journal ! »

Josh regarda les morceaux de papier avec curiosité avant de le scruter avec un peu plus de force. Il y avait des dessins étranges, des visages inconnus et pas beaucoup de couleurs. Il ne comprenait pas ce qu’il y avait de si intéressant là-dedans. Le capitaine le regardait comme s'il venait de se rendre compte d'une chose mais ne fit aucune remarque. Le châtain soupira, reposant l’illustré et se retourna vers le capitaine.

« On arrive bientôt ? Ça fait déjà deux semaines qu’on est sur cette mer.

_Tu vois ces deux rochers là-bas ? »

Josh suivit le point qu’il lui indiquait et effectivement, il pouvait très bien les voir. Immanquable de par leur taille.

« Qu’est-ce que c’est ?

_L’entrée de West Blue. On va passer entre et tu pourras dire adieux à South Blue. N’attendant pas de réponse il continua. Tu vas peut-être mieux dormir maintenant. »

Le vieillard passa sa lourde main sur le crâne de l’adolescent pour lui ébouriffer les cheveux dans un geste paternel. Josh se laissa faire en continuant de fixer le point. Il espérait sincèrement que le capitaine avait raison. Qu’il n’y aurait plus de cauchemar et qu’il pourrait enfin dormir sans avoir à s’éveiller. Calmement, le châtain s’assit sur un tonneau, le dos contre un mur. Ses pupilles fixaient les rochers. Son cœur battait la chamade et lorsque le bâtiment révolutionnaire franchit l’entrée, le capitaine constata avec satisfaction que le loupiot dormait enfin, un sourire apaisé sur les lèvres.

Il pouvait dire adieux à une partie de ses peurs.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier pas dans la nouvelle vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier pas dans la nouvelle vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» « Le premier point dans un ménage, c’est la cuisine. » Patin ♠ Amadeus & Matvei
» premier pas dans la sculpture .
» Un départ dans une nouvelle région
» premier pas dans le nid d'amour de cupidon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: En Mer-
Sauter vers: