PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En route pour Grand Line !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derpy

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 23
Localisation : West Blue...MUFFIN !!
Humeur : MUFFIN !!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
361/400  (361/400)

MessageSujet: En route pour Grand Line !   Sam 10 Mai - 14:15

Les premiers rayons du soleil illuminèrent les cieux obscurs, chassant la nuit et teintant le ciel d'une robe violette. Quelques nuages passaient lentement, poussés par le vent frais du matin.
Les habitants de Cloverhood dormaient à poings fermés, tous sauf deux personnes qui transportaient sur leurs dos des sacs de victuailles pleins à craquer, leurs affaires personnelles ainsi que quelques vêtements. Ils marchèrent tranquillement jusqu'au petit port de l'île en ce début de journée.

Le silence de l'aube les apaisaient, c'était le seul moment de la journée où le monde sommeillait encore, le seul moment où le chant des oiseaux était doux et la mer d'huile semblable à un miroir reflétant le firmament.

Derpy baillait exagérément depuis son réveil, n'ayant visiblement pas assez dormi pendant la nuit. Il fallait dire qu'elle était tout bonnement surexcitée de voir autre chose que cette île l'ayant vu grandir, île qu'elle connaissait quasiment par cœur maintenant.

Quant à Marco, même si son visage gardait toujours les traits d'une personne blasée par la vie, il n'en restait pas moins heureux lui aussi. Il ne savait plus depuis combien de temps il n'avait plus repris la mer, depuis combien de temps il n'avait plus posé le pied sur un rafiot...depuis combien de temps il n'avait plus navigué. En y repensant, il se demanda ce que devenait son équipage à présent. Étaient-ils toujours ensemble ou s'étaient-ils tous séparés pour continuer chacun son chemin ? Il n'en savait strictement rien, mais Marco espérait au moins une seule chose : Qu'ils vivent heureux.


- « P'pa, c'est lequel notre bateau ? » Interrogea sa fille adoptive, quelques mètres devant-lui.


Son père la rejoignit et parcourut le port des yeux. Il n'y avait pas beaucoup de navires capables de supporter de longues traversées, Cloverhood n'était pas connue pour accueillir des voyageurs et cela se voyait juste au nombre de bateaux amarrés. La plupart étaient destinés exclusivement pour la pêche tandis que le reste n'étaient visiblement pas assez résistant pour passer Red Line.
Cependant, il y en avait bien un qui sortait du lot : Une corvette. Toute simple, certes, mais au vu de l'état de la coque et des voiles, elle ferait largement l'affaire. De plus, ce genre de navire était essentiellement utilisé pour les missions de découvertes et les transports marchands. Parfait pour la traversée de West Blue jusqu'à Grand Line !


- « On va prendre celui-ci. » Désigna Marco en s'approchant du dit navire.


Derpy suivit l'homme à la chevelure atypique et, en voyant la corvette, ne put s'empêcher de s'extasier comme une enfant devant son cadeau de Noël.


- « Ooooh, trop beau ! » D'un bond, elle atterrit sur le pont du bateau et laissa tomber au sol ses affaires. « La classe, j'adore ! Dis p'pa je pourrai le conduire ?


Marco leva les yeux au ciel et s'occupa d'enlever les cordages reliant la corvette au pont puis il rejoignit sa fille, posant lui aussi tous les sacs qu'il portait à même le sol.


- « Il n'en est pas question, tu ne sais pas conduire un bateau, une corvette qui plus est.

- Parce que toi tu sais le conduire peut-être ? »


L'ancien pirate ne lui répondit pas, se contentant de lever l'ancre et de grimper à chacun des mâts pour larguer les voiles. Derpy l'observait pendant tout ce temps, impressionnée par les capacités physiques de son paternel. A vrai dire elle ne l'avait jamais vu mettre son corps à l'épreuve, habituée à le voir assis en train de dessiner ses cartes. Sincèrement, elle ne le pensait pas aussi doué. Bluffée, elle était tout simplement bluffée, tant et si bien qu'elle en oublia momentanément que le navire quittait lentement mais sûrement le port de Cloverhood.


- « Derpy, hé Derpy ! » L'appela Marco en agitant sa main devant ses yeux. « HÉ BAKA TU M’ÉCOUTES ?! »


Cette fois l'adolescente sortit de sa torpeur et secoua vivement la tête comme pour se remettre les idées en place.


- « Désolé. » S'excusa-t-elle en baissant le regard, consciente que si son père adoptif lui hurlait dessus c'était parce qu'elle avait fait une quelconque bêtise.

- « Tu rêvassais de quoi cette fois ?

- De muffins ! » Mentit Derpy en souriant bêtement.


Marco ne voulut chercher plus loin et goba son excuse même s'il savait qu'elle lui cachait la vérité. Enfin, ce n'était pas bien important. Le blond prit la barre et fit en sorte que la corvette ne se prenne pas les rochers qui dépassaient de ça de là des flots.
Quant à Derpy, elle se précipita à l'arrière du bateau et observa Cloverhood rétrécir de petit à petit. Bizarrement, elle ne ressentait pas grand chose à ce départ quelque peu précipité. Et son seul et unique regret était que son travail en tant que factrice lui manquerait. Par ailleurs, elle avait gardé sa casquette grise ainsi que le sac en cuir dans lequel elle mettait le courrier et les colis qu'elle se devait de livrer.


- « P'pa. » Dit-elle d'une voix assez forte pour que le concerné l'entende. « Tu crois qu'on pourra revenir à Cloverhood un jour ? »


La seule réponse qu'elle reçut fut celle du vent marin qui vint agiter sa chevelure d'or. Mais ça lui suffisait, elle préférait écouter le chant des quelques goélands qui accompagnait le navire plutôt que d'entendre la vérité. Au plus profond d'elle, elle savait qu'elle ne reviendrait sans doute jamais sur l'île l'ayant vu grandir.
La jeune fille revint vers son paternel qui lui ordonna de ranger leurs affaires à l'abri dans le bateau, ce à quoi elle obéit directement. Marco porta son poignet sous ses yeux, poignet où se trouvait un bracelet rouge et blanc orné d'un Log Pose. Celui-ci tournait un peu mais indiquait grossièrement vers l'Est. Vers Grand Line. L'homme respira profondément, l'odeur du sel marin lui rappelant irrémédiablement son passé en temps que pirate. Une certaine soif d'aventures, jusque là oubliée depuis la mort du seigneur des pirates, refit surface et le plongea dans une certaine nostalgie qui le fit sourire.


- « J'ai fini ! » Annonça sa fille en revenant vers lui.

- « Déjà ? » S'étonna Marco en la dévisageant.

- « Y a pas beaucoup de pièces dans ce bateau mais y a beaucoup de rangements, alors j'ai pu tout fourrer là où y avait de la place.

- Je n'imagine même pas la pagaille que tu as dû mettre. »


Derpy gonfla les joues, mécontente qu'on la prenne pour une fille désordonnée. Son père rit un bon coup en la voyant tirer cette tête et lui ébouriffa les cheveux sous les protestations de cette dernière.
Eh bien, leur voyage pour le royaume de Drum allait être bien animé, il le sentait, même s'il songeait sérieusement à embaucher des membres d'équipage, au moins pour l'entretien du bateau. Il était peut-être un ancien pirate et s'y connaissait pas mal en navigation, mais en ce qui concernait le reste...il n'était vraiment pas le plus doué. En plus, peut-être devrait-il avouer à sa fille que cette corvette n'était pas à lui et qu'il l'avait tout bonnement volé...au pire il pouvait très bien jouer l'ignorant pendant un moment, au moins le temps qu'il se soit bien éloigné de Cloverhood.

D'un certain côté, il se dit qu'il avait de la chance d'avoir élevé une fille aussi innocente qu'un nouveau-né et qui croyait tout ce qu'on lui disait.

Revenir en haut Aller en bas
Derpy

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 23
Localisation : West Blue...MUFFIN !!
Humeur : MUFFIN !!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
361/400  (361/400)

MessageSujet: Re: En route pour Grand Line !   Dim 11 Mai - 15:31

Une semaine. Cela faisait tout juste une semaine que Derpy et son père adoptif Marco étaient partis de Cloverhood. Une semaine qu'ils n'avaient plus déposé le pied sur la terre ferme. Pour l'ancien pirate, il y était habitué, mais il s'inquiétait fortement pour sa fille même si elle n'avait pas montré le moindre signe de mal du pays ou même de mal de mer.

Ayant maintenu le cap selon la direction du Log Pose, Marco put lâcher la barre un moment au vu de la météo clémente et de la mer d'huile de West Blue. L'homme s'approcha de sa fille, assise sur la rambarde latérale de la corvette, une canne à pêche à la main, essayant visiblement d'avoir une prise. Cela faisait déjà une bonne heure qu'elle était là, guettant le poisson voulant bien mordre à l'hameçon. Marco fut par ailleurs étonné que Derpy n'ait pas déjà abandonné.


- « Alors ? » Demanda-t-il en s'accoudant à la rambarde à côté de l'adolescente.

- « Les poissons connaissent pas les bonnes choses. » Marmonna-t-elle en fronçant les sourcils.


Marco voulut savoir ce que voulait dire Derpy, mais celle-ci le prit de court en remontant sa ligne, montrant alors accroché en son bout un muffin aux myrtilles.
Le blond passa sa main sur son visage, désespéré. Sa fille était irrécupérable.


- « Pourtant j'ai sacrifié un des meilleurs muffins de ma réserve.

- Derpy, les poissons ne mangent pas de muffins.

- Et comment tu peux en être sûr, toi qui sait tout ? » Provoqua l'adolescente en se tournant vers lui tout en remettant son drôle d’appât à l'eau. « Tu n'as jamais essayé alors tu peux pas savoir. »


Sur ce coup-là, la blondinette n'avait pas tort. A vrai dire, personne n'a dû se dire une fois dans sa vie « Je me demande si les poissons aiment les muffins », alors il est tout à fait normal que Marco n'ait même pas essayé.


- « Fais comme tu le sens, mais je doute que tu aies une prise avec un appât de la sorte. »


Alors que Marco allait monter à la vigie du navire (où normalement Derpy devrait se trouver mais comme son père n'a que peu d'autorité sur elle, il a laissé tombé), la canne à pêche de l'adolescente vibra dans ses mains et sa ligne coula soudainement.


- « Oh ! J'ai une touche ! » S'écria Derpy en tirant de toutes ses forces, courbée en arrière.


Marco revint vers sa fille et vit qu'elle avait du mal à remonter sa prise. Il n'eut pas besoin de s'étonner quant au fait qu'un poisson ait daigné mordre un muffin aux myrtilles, préférant largement entourer sa fille de ses bras la tirer en arrière, l'aidant de cette façon à remonter la ligne.
Mais le poisson ayant mordu à l'hameçon possédait une force trop puissante pour être celle d'une simple créature marine. A cette pensée, l'homme fut pris d'une soudaine inquiétude. Pourvu que ce ne soit pas...

Brusquement, jaillissant des flots et éclaboussant le navire au passage, surgit un monstre marin des plus singuliers, curieux mélange entre un poisson et une loutre des mers. Sauf que cet animal n'avait ni le côté mignon des loutres ni la morphologie typique des poissons : Quatre courtes pattes griffues, deux yeux d'un rouge sang, une bouche ornée de dents aiguisées, une peau lisse et d'un violet foncé, presque noire. En fait, seule la tête ressemblait à un poisson, plus précisément à celui d'un poisson des profondeurs, « une baudroie mais sans la lanterne sur la tête » pensa Marco.


- « AAAH ! C'EST LE MONSTRE SOUS LE LIT !! » Hurla Derpy qui se réfugia en quatrième vitesse à la vigie, s'y croyant en sécurité.

Le "monstre sous le lit":
 

Le monstre marin atterrit sur le pont du bateau, un large sourire tordant son visage déjà bien assez effrayant aux yeux de l'adolescente morte de peur. La créature planta son regard écarlate dans celui impassible de l'ancien pirate qui se contenta de se mettre en position de combat, les poings serrés et les jambes légèrement écartées, prêt à répliquer.
Subitement, la bête se jeta sur Marco qui, ayant gardé ses réflexes malgré toutes les années passées sur la terre ferme, lui asséna un violent coup de pied qui l'envoya valser contre le mât principal. Le monstre, nullement impressionné, se contenta d'élargir son sourire mesquin. Elle se campa sur ses pattes et, d'une forte impulsion, se jeta de nouveau sur l'homme qui l'esquiva cette fois-ci.
Mais la créature, l'ayant vu se retirer, se tourna et lui flanqua un coup de nageoire qui sonna l'ancien pirate quelques instants. Ces quelques secondes suffirent au monstre pour planter ses crocs dans le bras de Marco. Ce dernier serra les dents, encaissant la douleur des dents aiguisées de la bête lui déchirant la chair et frôlant ses os.

Derpy, du haut de la vigie, faillit s'évanouir en voyant la créature marine prendre le dessus sur son père. Il allait se faire tuer ! L'adolescente trembla, se disant que si elle ne faisait rien la personne qui comptait le plus pour elle allait probablement mourir.
Ne réfléchissant pas plus, elle posa un pied sur la balustrade de la vigie, prête à bondir sur la bête, mais Marco réagit au quart de tour et empoigna de son bras libre la nuque de la créature, réussissant à lui faire lâcher prise. L'homme projeta alors son poing sur la créature, lui faisant craquer la mâchoire et perdre quelques dents qui tombèrent au sol.

Cette fois, le monstre perdit tout sourire, semblant enfin prendre le combat au sérieux. Avant que la créature n'ait pu se jeter de nouveau sur Marco qui s'était relevé, Derpy sauta de la vigie sans hésitation et atterrit sur le dos de la bête, lui brisant quelques côtes qui émirent un craquement inquiétant.
L'ancien pirate n'y croyait pas ses yeux. Sa fille venait bien de chuter d'au moins cinq mètres ? Il ne rêvait pas ?
Mais l'étonnement ne s'arrêtait pas juste au niveau de l'élan de courage dont pouvait faire preuve la blondinette. Cette dernière, ne laissant pas une seconde de répit au monstre marin ayant osé attaquer son paternel, planta ses doigts dans les yeux de la créature qui en gémit de douleur, se tordant dans tous les sens. Derpy s'accrochait tant bien que mal au dos de la bête, luttant dans un rodéo endiablé sur le pont du navire.

Marco profita de cet instant où le monstre était dans un état de confusion totale pour sortir son poignard accroché à sa ceinture et, d'une précision hors pair, le lança sur la tête de l'animal, entre ses deux yeux. La créature marine gémit de plus belle et, dans ses ruades désordonnées, fini par tomber dans la mer, passant par dessus la rambarde du bateau...avec toujours Derpy sur son dos.


- « DERPY !! »


Son père adoptif se précipita à la balustrade, voyant le monstre commencer à couler dans les profondeurs de l'océan. Cependant, sa fille ne savait pas nager.
Ni une ni deux, il descendit l'échelle en cordes qui lui permettrait de remonter sur le navire et plongea secourir l'adolescente. Alors que celle-ci se débattait pour rester à la surface, elle sentit un bras puissant l'entourer par la taille et la soulever. Alors que la blondinette respirait l'air à grandes goulées, Marco la remonta sur la corvette et la déposa doucement sur le pont, allongée sur le dos.


- « P'pa, t'as vu, je lui ai donné son compte au monstre du lit. » Lui murmura-t-elle en souriant.


Son paternel ne put s'empêcher de soupirer, heureux qu'elle aille bien. Si elle était capable de lui dire ce genre de choses, c'est qu'elle allait bien. Soulagé, il l'aida à se mettre en position assise et, avant que Derpy n'ait pu réagir, il l'enlaça fortement, portant une main derrière sa tête et l'autre dans son dos.


- « P'pa ?

- Ne me refais plus jamais une peur pareille, baka. » Lui souffla-t-il.


Un silence se fit, silence où chacun se remettait de ses émotions. L'adolescente à la chevelure blonde serra à son tour son père dans ses bras, le sourire aux lèvres.


- « Mais c'était extra. J'ai plus peur des monstres maintenant.

- Oui, c'est bien Derpy. Tu t'es battue comme une lionne.

- N'empêche que...les poissons aiment les muffins. » En conclut la blondinette en riant à gorge déployée, rapidement imitée par son père.

Revenir en haut Aller en bas
Derpy

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 05/05/2014
Age : 23
Localisation : West Blue...MUFFIN !!
Humeur : MUFFIN !!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
361/400  (361/400)

MessageSujet: Re: En route pour Grand Line !   Sam 17 Mai - 19:35

La nuit tombée depuis déjà plus d'une heure engloutissait le monde, étalant sa robe sombre sur l'océan. Des nuages masquaient la lune et les étoiles, empêchant quiconque de voir quoi que ce soit dans cette obscurité.

Sur un bateau de type corvette ayant jeté l'ancre au beau milieu de West Blue pour la nuit, la voix forte d'un homme brisa le silence apaisant des lieux.


- « DERPY ESPECE DE BAKA, VA-T-EN ! »


Ça y est, les nerfs de Marco avaient lâché. Il fallait dire qu'il s'était retenu durant plusieurs jours mais là il craquait. Sa fille adoptive avait tenu à faire la vaisselle, n'importe quel parent serait fier que son enfant l'aide dans ses tâches, n'est-ce pas ? Sauf que dans cette la situation, nous ne parlons pas d'une enfant serviable comme les autres, non, là il s'agissait de Derpy, l'adolescente la plus maladroite que l'ancien pirate ait pu connaître.
Les nombreux bouts d'assiettes et de verres brisés au sol témoignaient de ce qu'il venait de se passer. La concernée de cette histoire était restée pantoise dès que les couverts lui avaient échappé des mains par on ne sait quelle raison. Résultat : Marco, qui était resté calme jusque là, fit la plus grosse gueulante qu'il n'ait jamais fait. Derpy, apeurée par la colère de son paternel, partit sur le champ, quittant la cuisine et se réfugiant sur le pont du navire. Même de l'extérieur, elle pouvait entendre Marco gronder et nettoyer les dégâts.

Pourtant, Derpy croyait bien faire, mais les couverts lui avaient glissé des mains et elle n'avait pu réagir à temps pour éviter le massacre. La jeune fille, attristée mais aussi dégoûtée par elle-même, monta à la vigie et s'y recroquevilla.


- « Pourquoi je n'arrive jamais à bien faire quelque chose ? Pourquoi je peux pas être normale ? » Se questionna-t-elle, la voix légèrement enrouée.


Elle leva la tête vers le ciel obscur et quémanda pour la toute première fois de sa vie, elle qui ne s'était jamais adressée au ciel :


- « S'il y a quelqu'un là-haut...s'il y a quelqu'un qui me voit...je...je voudrais tant faire quelque chose de bien pour une fois. » Elle ferma les yeux et, sûre d'elle, continua. « Je souhaite, je prie, je demande, j'espère, ...s'il y a quelqu'un qui m'entend, je vous en supplie, aidez-moi ! Je ne veux plus être inutile, maladroite, bizarre et...stupide.»


Nul ne sait si sa prière fut entendue cette nuit-là, mais Derpy l'espérait de tout son cœur. La blondinette resserra ses genoux contre elle en les entourant de ses bras. Mine de rien, il faisait frisquet et les habits de l'adolescente n'étaient pas assez épais pour lui porter suffisamment chaud. Peut-être devrait-elle descendre de la vigie et s'excuser auprès de son père ? Oui, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire pour le moment. Quitte à s'attirer les foudres de Marco, autant qu'elle n'ait aucuns regrets.
C'est ainsi qu'en prenant son courage à deux mains, Derpy descendit prudemment du poste de surveillance et marcha jusqu'à la porte menant à la cuisine. Mais un nouveau bruit de verre cassé la stoppa quelques instants. Que se passait-t-il ? L'adolescente fronça les sourcils et, les poings serrés, ouvrit la porte à la volée et se figea en voyant Marco se tenir le bras, le visage crispé de douleur.


- « P'pa ! Qu'est-ce que t'as ? » Se précipita la blondinette vers son père mais celui-ci la repoussa de son autre bras.

- « N'approche pas Derpy...

- P'pa ?

- Je t'ai dis de rester là où tu es ! »


La voix puissante de son paternel la cloua sur place. Bon sang mais pourquoi tout allait mal ce soir-là ?
Ce n'est que lorsque la jeune fille vit l'état de la blessure de Marco due à la morsure de la créature marine d'il y a deux jours qu'elle comprit. Du moins, elle espérait mal comprendre pour une fois.

Juste après l'attaque du monstre sur le navire, le père adoptif de Derpy était directement allé chercher la trousse de premiers soins afin de désinfecter et soigner sa blessure. Malgré le fait qu'elle ne semblait pas trop grave, cela restait une morsure et la créature marine avait enfoncé ses crocs jusqu'aux os qui, heureusement, n'étaient pas touché. Cependant, durant ces deux derniers jours, la blessure de Marco ne cessait de s'infecter et de prendre une étrange couleur noire. Du pus sortaient des plaies et quelques fois le sang se remettait à couler au compte-goutte.
Cette fois, ça avait empiré : La moitié du bras blessé de Marco était boursouflé et sa peau aux alentours s'était peu à peu teintée d'un noir profond.

Pour l'ancien pirate, la douleur était atroce et semblable à une brûlure qui s'éternisait. L'homme posa un genou au sol et tenta de reprendre une respiration normale.
Derpy, n'ayant nullement l'intention de rester là sans rien faire, partit dans la minuscule salle de bain du bateau et revint quelques secondes plus tard avec une trousse de premiers secours et un gant de toilette humide qu'elle posa sur le front de son père. Ce dernier, les dents serrées par la douleur, la regarda de biais et vit l'inquiétude se reflétant dans ses yeux si particuliers.
Avant qu'il n'ait pu dire quoi que ce soit, Marco perdit connaissance mais fut rattrapé in extremis par l'adolescente, paniquée comme jamais.


- « P'PA ! » Hurla-t-elle sans qu'une réponse ne lui parvienne.


La blondinette n'avait jamais vu son père dans un tel état. Mais surtout, elle ne savait pas quoi faire. Elle ne connaissait rien dans le domaine de la médecine et tout ce qu'elle savait faire était de calmer la fièvre en posant une serviette humide sur le front ou en recouvrant une plaie bénigne d'un simple pansement.
Cette fois, c'était bien plus grave et le cas de son paternel avait largement empiré depuis l'attaque du monstre marin. Bon, déjà, il fallait regagner son sang-froid. La jeune fille ferma un instant les paupières et se concentra pour reprendre son calme. Pour une fois, elle réussit rapidement au bout d'une minute. Une fois son cœur ayant repris un rythme plus normal, elle hissa avec difficulté Marco sur son dos. Il fallait dire qu'il était plus lourd qu'elle ne le pensait ! Elle traversa donc la cuisine et entra dans la chambre de son père. Elle le déposa sur son lit tout en faisant attention à ne pas toucher sa blessure. Elle revint ensuite avec la trousse de premiers secours qu'elle avait laissé dans la cuisine et l'ouvrit sur la commode de son père adoptif. Tout ce matériel exposé la rendit anxieuse sur le coup. Elle n'en connaissait même pas la moitié, tout le reste était inconnu pour elle.

Alors elle se contenta de faire ce que le blond lui avait appris : Elle prit plusieurs compresses stériles qu'elle imbiba de désinfectant et, quelque peu dégoûtée de devoir y toucher, les tamponna sur les plaies infectées. La douleur réveilla Marco qui attrapa le bras de sa fille et la tira quelque peu subitement vers lui.


- « Derpy...il faut...que tu trouves un médecin.

- P'pa, il n'y a pas de docteur en plein océan ! » Rétorqua l'adolescente en tremblotant.

- « Si un navire croise notre chemin, il y a des chances à ce qu'il y en ait un à son bord...et puis nous ne sommes plus très loin d'une île...écoute-moi bien Derpy, je veux que tu fasses exactement ce que je te dirais. »


Marco se stoppa, la douleur lui brûlant l'endroit où les crocs de la créature marine s'étaient plantés. Il fallait absolument que sa fille fasse vite avant que sa blessure n'empire sinon...il n'osa même pas imaginer la suite. Sa fille n'était pas assez débrouillarde pour être seule, surtout dans ce monde où le danger rôde partout, que ce soit sur terre, sur les flots ou sous les eaux. Elle n'était en sécurité nulle-part. Il devait être là pour elle jusqu'à ce qu'elle soit assez grande pour continuer sa vie sans lui.

Derpy quant à elle ne put qu'écouter ce qu'avait à dire son paternel. Si elle pouvait faire quoi que ce soit pour lui alors elle le ferait sans hésiter. Il était la seule personne qui l'aimait pour ce qu'elle était, la seule personne l'ayant acceptée malgré ses différences. En vérité, la blondinette ne le considérait pas seulement comme l'homme l'ayant recueilli ni comme son père ou son ami, non, il était surtout son héros. Cette fois, les rôles étaient inversés, c'était à elle de s'occuper de lui et elle se promit de ne pas faillir à cette tâche.


- « Tu vas lever l'ancre, larguer les voiles et prendre la direction que t’indique mon Log-Pose...ensuite dès qu'une île se profile tu me la décriras du mieux que possible..normalement il ne devrait pas y avoir de bases de la Marine dans le coin...

- Pourquoi on devrait éviter la Marine ? Ils pourraient nous aider non ? » Lui demanda Derpy tout en bandant le bras de Marco afin de limiter l'infection de sa blessure.

- « Parce que je... »


Il se stoppa. Il n'avait jamais dit à sa fille qu'il était un pirate ni ne lui avait raconté son passé. Il estimait qu'elle avait le temps pour savoir cela et qu'il n'était pas nécessaire qu'elle le sache. Mais là, la situation était devenue critique et il ne pouvait garder le secret encore longtemps. Il devait lui dire. Seule l'adolescente pourra décider de la suite que prendraient les évènements.


- « Je suis un pirate, Derpy. Du moins je l'étais il y a de ça plusieurs années, avant que tu n'atterrisses à Cloverhood...je suis désolé de ne pas te l'avoir dit plus tôt...

- Je m'en fiche.

- Quoi ?

- Je m'en fiche que tu sois un pirate, tu es mon père, ça tu le changeras pas. Et je ferais tout ce que je peux pour te sauver, p'pa. »


La déclaration de sa fille adoptive émut profondément Marco qui déposa ses lèvres sur le front de Derpy et lui ébouriffa le haut du crâne comme il en avait l'habitude.


- « Ça c'est ma grande fille. » Dit-il le sourire aux lèvres.


La blondinette se blottit entre les bras de son père et ferma les yeux. Elle le sentit resserrer son étreinte autour d'elle.
Cette fois, elle se devait d'être son héroïne comme il était son héros. Les rôles s'inversaient mais la volonté de protéger était la même.


- « T'inquiètes p'pa, je te sauverai quoi qu'il en coûte. » Murmura-t-elle avant de faire ce que lui avait dit Marco.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route pour Grand Line !   

Revenir en haut Aller en bas
 
En route pour Grand Line !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En route pour Grand Line !
» Calme plat avant Grand Line
» Allez hop, en route pour l'aventure ! ♪
» Le 09 juin... En route pour les plaquettes...
» En route pour les havres gris ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: West Blue :: En Mer-
Sauter vers: