PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intégration chez les révolutionnaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 24
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Intégration chez les révolutionnaires.   Sam 10 Mai - 20:38

Josh était sceptique devant « Lacuna ». On pouvait à peine la voir à cinquante mètres du haut du nid de pie. C’était un minuscule bout de terre avec un arbre en son centre.  Le gamin continua de regarder ce qui était censé être la base des révolutionnaires avec méfiance. Il éprouvait une certaine crainte quant à l’idée de ce qui allait lui arriver. C’était inconnu et en même temps attractif. Sans doute mieux que la première partie de sa vie, de toute façon, rien ne pouvait être pire.

« Gamin ! Hurla le capitaine en bas. »

Josh se releva un peu, regardant le pont puis le capitaine. Ce dernier lui faisait signe de descendre. Il obéit docilement, faisant face à son ainé avec une pointe d’impatience.

« C’est vraiment Lacuna ?

_Oui. Répondit le capitaine en allumant sa pipe. Je vais t’accompagner jusqu’à Dahlia et ensuite nos chemins se sépareront. »

Le gamin restait silencieux, une pointe de tristesse venant emplir son être. La déception pouvait ce lire sur son visage mais avant qu’il ne puisse ajouter quoi que ce soit, la grincheuse ria avec force.

« Fait pas une tête pareil ! Je suis certain qu’on se reverra un jour où l’autre. »

L’enfant grogna légèrement sur le fait que ce fait ne pouvait pas être affirmé avec tant de conviction, qu’on ne pouvait pas prévoir le futur. Mais la bonne humeur du vieillard n’en fut pas entachée.  Il gardait son sourire tordu et sa pipe entre les dents avant d’aboyer sur ses hommes pour qu’ils manœuvrent le bateau de façon à faciliter l’arrimage. Josh s’installa sur la rambarde continuant de fixer ce qui l’entourait. Quitter le bateau marchand lui donnait le cafard, il l’avait parcouru de long en large et y avait vécu les plus beaux moments de sa vie en un court lapse de temps. Savoir qu’il n’y reviendrait peut-être jamais était difficile.

C’est donc toujours autant effrayé qu’il posa pied à terre. Le capitaine le tenait à l’épaule, le faisant avancer vers un point précis. Il s’y arrêta et donna de grand coup. Josh nota que le sol sonnait creux. Il y avait quelque chose en dessous, c’était certain. Et ce fut confirmé après quelques minutes lorsqu’une porte s’ouvrit devant lui, découvrant un couloir s’enfonçant dans les entrailles de la terre.

« Allez gamin. Souffla son bienfaiteur. Ils vont t’emmener à Dahlia.

_Vous ne restez pas ? Questionna brusquement Josh.

_Non, je dois aller autre part. Tu n’es plus sous ma responsabilité.

_Mais ?! L’adolescent jeta un regard sur le couloir ténébreux, sa respiration s’accélérait. »

Il n’entendait plus le capitaine, ses oreilles bourdonnaient. Il tenta de dissimuler son malaise alors que deux gardes le conduisaient dans la base, l’éloignant de la lumière du soleil et de son précédent protecteur. Mais à peine quelques minutes après la fermeture des portes il se stoppa. C’était bien trop, il était de nouveau enfermé dans le noir. Ça allait recommencer. Il devait sortir. Maintenant !

« Je peux pas…. Réussi-t-il à articuler encore deux halètements. »

L’un des gardes tenta de le calmer mais ce fut pire, il hurla en se tenant la tête, retournant sur ses pas pour tenter de retrouver de l’air. Il étouffait. Il avait peur. Il ne pouvait pas rester plus longtemps ici. Les murs se rapprochaient lentement, il allait être écrasé. Josh se replia contre lui-même en tremblant comme une feuille, il fermait les yeux le plus possible.

Priant pour que ça s’arrête, que quelqu’un le sorte de là.

Revenir en haut Aller en bas
Pandaman

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : All over the world

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5000/5000  (5000/5000)
Expérience:
2000000/2000000  (2000000/2000000)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Lun 12 Mai - 19:22

Dahlia Reynolds :

J'étais paisiblement assise à mon bureau. Je remplissais quelques papiers administratifs. Parfois, je me demandais où était passé le côté glamour qu'on éprouvait en tant que Révolutionnaire et surtout en tant qu'agent. Ça faisait un bon moment que je n'avais pas reçu de mission et diriger une base telle que Lacuna ne me suffisait absolument pas. Je voulais faire quelque chose d'inhabituel pour une fois !
Depuis que j'avais remotivé Viper et Itachi, il ne s'était absolument rien passé dans la base. Aucun Marine ne s'était approché trop prêt de l'île, aucun Marine n'avait tenté de s'y infiltrer et je la dirigeais avec Kalyssie. Nos relations s'étaient d'ailleurs grandement améliorer quand j'avais arrêté de jouer à la supérieure frivole. Pourtant j'appréciais ce rôle.
Et soudain ce fut comme si mon souhait s'était réalisé ! J'entendis la porte de la base s'ouvrir ! Un allié entrait ! Peut-être allait-il enfin y avoir de l'action dans nos rangs ! Quelques minutes plus tard alors que je me rendais devant les escaliers afin d'accueillir le nouvel arrivant j'entendis un enfant hurler. Il y eut quelques pas précipités et enfin le calme revint. Je montais donc les marches une à une et  je découvrit un jeune garçon recroquevillé sur lui-même.

*Qu'est-ce qu'il lui arrive ? Il est fou ?* me demandais-je sans même réfléchir à ce que cet enfant pouvait ressentir.

Je m'approchai de lui et posait une main rassurante sur son épaule et soudain, les cris reprirent. Ils courrait dans tous les sens c'était insupportable. Je restai bien deux bonnes minutes immobile à attendre qu'il se calme. Mais c'était peine perdue. Perdant patience, je hurlais à mon tour :


-OH ! Elle est pas bientôt fini ta crise !

Le jeune garçon s'arrêta enfin, me regardant avec de grands yeux ronds. Je n'aimais pas qu'on me dévisage ainsi mais u moins, il avait retrouvé ses esprits.

-Tu t'appelles comment ?
-... Josh
, répondit-il après une hésitation.
-Je suis l'agent Dahlia Reynolds, je gère cette base pour une durée encore indéterminée malheureusement. Viens dans mon bureau. Tu vas me raconter ce qui t'amènes. Puis me tournant vers les deux gardes, j'ajoutai : Vous pouvez disposer.

J'attrapai alors la main de Josh et le traînai sans douceur jusqu'à mon bureau. Je m'assis derrière celui-ci et j'attendis qu'il ouvre la bouche. Bien sûr j'attendis un certain nombre de minutes puisqu'il ne semblait pas décider à me parler.

-Bon, il va bien falloir que tu dises quelque chose ! Sinon, je considérerais que tu es un de mes ennemis et je te jetterais dans les geôles.

Il sembla tilter face à cette menace mais il n'eut pas le temps de dire quoique ce soit. Un gargouillis sonore se fit entendre et Josh ce mit à rougir ! J'éclatai de rire.

-OK, peut-être que tu seras plus bavard après avoir mangé. Suis-moi.

Je le conduisis donc à la cafétéria pour qu'il puisse assouvir sa faim.
Revenir en haut Aller en bas
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 24
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Mar 13 Mai - 18:19

Il n’avait pas sût comment réagir face à un tel énergumène. Il était dans un état second et se laissait tirer dans tous les sens sans vraiment résister, obéissant docilement. Il étouffait dans l’antre des révolutionnaires. C’était trop sombre, trop étroit, trop nostalgique de son précédent calvaire. La femme l’avait tout juste éveillé mais il avait encore beaucoup de mal à rester connecter dans le monde réel avec la peur qui lui broyait les tripes. Avec son estomac vide n’arrangeait rien. Heureusement, l’étrangère l’emmena devant un plat bien remplie.

Il osa détailler la révolutionnaire durant un instant avant de replonger son nez dans l’assiette, rougissant jusqu’à la racine de ses cheveux à cause de sa gêne. Josh mâchouillait lentement la nourriture, avalant avec difficulté vu le nombre de regard qu’il avait sur lui. Il se faisait dévisager comme un monstre de foire.

« Alors ? »

Il releva son regard de prédateur sur la femme, Dahlia Reynolds se remémora-t-il, elle avait l’air de lui avoir posé une question mais il devait avouer n’avoir rien écouté.

« C’est bon ? Interrogea-t-elle. Tu ne touches presque pas la nourriture. »

Il n’osait même pas répondre, elle l’intimidait et il sentait qu’elle était dangereuse. Son instinct lui hurlait qu’elle était très forte et ça le terrifiait d’une certaine manière. Il savait qu’il ne devait absolument pas faire de coup d’éclats et se calmer au plus vite. La révolutionnaire approcha doucement sa main pour écarter les mèches de cheveux qu’il avait devant les yeux, il se recula vivement, provoquant la surprise générale dans la pièce.

Un réflexe.

Les personnes présentent commencèrent à murmurer derrière lui. Il les entendait faire des remarques plus ou moins désobligeantes et blessantes. Puis un bruit sourd les interrompis tous. Dahlia avait violemment frappé la table, juste en face de l’ancien esclave. Elle hurla fortement à l’encontre de ses collègues, faisant sursauter chacun d’eux et prenant l’adolescent au dépourvus. La salle se vida finalement, il ne restait plus qu’eux. L’agent s’assit avec nonchalance à son côté. Josh était soulagé de voir moins de monde, il pouvait respirer.

« Merci. Murmura-t-il avant de planter la fourchette dans une patate et l’engloutir.

_Ah ? Tu te décides enfin à parler. C’est bien. Constata la châtain en souriant imperceptiblement.

_Je suis désolé pour mon comportement. Fit-il en la regardant.

_Maintenant que le dialogue est ouvert, puis-je avoir plus de détail sur toi. »

L’adolescent hocha la tête en se resservant, l’appétit étant revenu.

« Je m’appelle Keinst D Josh. Je viens de South Blue.

_Bien, tes parents sont où ?

_Maman est morte en me donnant naissance. Il s’assombrit un peu sans pour autant se détourner de la nourriture.

_Navré mais, ton père ?

_Mon quoi ? Questionna-t-il, s’arrêtant dans son repas.

_Ton père.

_Oh ? Je n’en ai pas. »

Dahlia le regarda avec une surprise non dissimulé mais elle voyait bien qu’il ne mentait pas.

« Ce n’est pas important dans ce cas. Déclara Dahlia en constatant que les plats vides s’empilaient dangereusement devant le gosse.

_Pourquoi vous me demandez ça ? Fit Josh en gardant la fourchette entre ses dents.

_Il y a peut-être un endroit où te ramener. »

Le gamin eut un puissant frisson, il se crispa légèrement, ce que ne manqua pas de remarquer la révolutionnaire. Il ferma les yeux en stoppant sa respiration durant quelques secondes.

« Je n’ai nul part où aller. Articula-t-il. J’ai fuis l’endroit qui me servait de maison et je ne veux jamais plus y retourner.

_Je vois. Fit la jeune femme, songeuse. J’imagine que tu ne changeras pas d’avis.

_Jamais. Déclara l’adolescent en la regardant droit dans les yeux. C’est vrai que vous avez l’intention de renverser les dragons célestes ?

_Doucement… Réagit-elle en souriant. On vise plus haut, ce ne sont pas eux les plus dangereux mais oui, nous allons les faire tomber.

_Alors laissez-moi vous aider. Implora-t-il avec espoir. Je ferais n’importe quoi pour ne plus… Pour ne plus voir des gens souffrir par leur faute.

_Tu prends çà bien à cœur. Remarqua Dahlia, sceptique. Ils t’ont fait quelques choses ? »
Josh ne répondit pas, cherchant un prétexte.


« Ils ont enlevé toutes les filles du villages et on ne les a jamais revu. Ma meilleure amie était dedans. Tenta-t-il.

_Tu mens très mal. Constata l’espionne. La vérité ? »

Le trouble du gamin ne passa pas inaperçus mais il se referma un instant avant de soutenir son regard.

« Je les hais, c’est le principal. Je n’ai pas peur de devoir affronter le monde et mourir si à la fin ils sont défaits !

_Tu en as le niveau ? »

Josh soupira. Bien sûr que non, il ne l’avait pas. Il n’était pas stupide au point de croire qu’une fois sorti de son calvaire il serait le plus fort du monde, bien au contraire.

« Peu importe le temps que ça prendra, les sacrifices que je devrais faire tant qu’ils le paient ! Annonça-t-il. »

Revenir en haut Aller en bas
Pandaman

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : All over the world

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5000/5000  (5000/5000)
Expérience:
2000000/2000000  (2000000/2000000)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Ven 16 Mai - 20:57

Dahlia Reynolds :

Une fois à la cafétéria tous les regards se posèrent sur nous, enfin sur le petit Josh. Cette attention semblait le troubler le jeune garçon et lorsque je tentai de le rassurer, il eut un geste de recul qui fit s'élever nombre de commentaire. Agacée, je tapai du poing sur la table et leur hurlai d'aller se faire voir.  J'avais l'air un peu hystérique mais ils n'avaient pas leur mot à dire et j'aimais ça par-dessus tout. une fois que la salle fut vide me laissant avec le petit Josh, il déclara :

-Merci.

Enfin il me décochait un mot autre que le nom que je lui avais forcé à dire ! J'eus même le droit d'en savoir plus sur lui même si je n'en appris que très peu. Il n'avait plus ses parents et il voulait absolument rester ici, ou en tout cas avec les Révolutionnaires puisque apparemment son but était de renverser les dragons célestes. Je me demandais bien pourquoi. Il avait éveillé ma curiosité, je lui demandais donc :

-Tu prends ça bien à cœur. Ils t’ont fait quelques choses ?
-Ils ont enlevé toutes les filles du villages et on ne les a jamais revu. Ma meilleure amie était dedans.


Il avait baissé les yeux, sa voix était devenue hésitante et il tripotait sa fourchette, chose qu'il n'avait pas faite depuis le début de son repas. De toute évidence, il me cachait quelque chose, mais quoi ? Serait-il possible qu'il ait déjà, à son âge, vécu les mêmes horreurs que moi ? Si c'était le cas, je doute qu'il me réponde tout de suite mais je tentais quand même.

-Tu mens très mal. La vérité ?
-Je les hais, c’est le principal. Je n’ai pas peur de devoir affronter le monde et mourir si à la fin ils sont défaits !


Il était déterminé, c'était bien. Je souris en coin pour signifier mon contentement.

-Tu en as le niveau ?
-Peu importe le temps que ça prendra, les sacrifices que je devrais faire tant qu’ils le paient !
Annonça-t-il.
-Bien, dis-je avec un sourire sadique qui s'étendit sur mon visage. Je te laisse la journée de demain pour te préparer psychologiquement. Lundi aux aurores commencera ton entraînement. Tu me retrouveras dans mon bureau à 5h du matin pétante. Et n'ose même pas être en retard.

Le visage de Josh s'illumina en entendant la nouvelle mais lorsqu'il posa son regard sur moi, il perdit quelques couleurs. J'adorais faire cet effet-là.

-Maintenant file, tu as clairement assez mangé.

Je laissai donc le jeune homme s'en aller en courant pour me fuir le plus vite possible tandis que je retournai à mon bureau. Le plus simple était passé. La partie la moins attrayante allait maintenant commencer.
Je refermai la porte de mon bureau en soupirant, je n'avais vraiment pas envie de faire ce qui allait suivre mais je le devais. Du pas le plus lent possible, je m'approchai de l'escargophone sur la table. Je m'en saisi et soupirait une nouvelle fois. Je décrochai le combiné et soupirai encore. La personne que j'allais avoir au bout du fil était encore plus exaspérante que moi - oui c'était possible. Je composai donc le numéro et attendit que l'agent 009 décroche à son tour.


-Agent 009 Reynolds.
-Salut grande sœur
, répondis-je dans un autre soupir.
-Ah c'est toi ? Je t'ai déjà dit d'arrêter de m'appeler, nous n'avons plus rien à voir ensemble.
-Je t'appelle parce que j'ai une nouvelle recrue à vous soumettre, est-ce que tu pourrais faire passer l'information au boss.
-Qui est-ce ?
-Un jeune garçon dénommé Josh. J'ai tendance à croire qu'il a été esclave des Tenryuubito mais je n'en ai pas la confirmation mais en tout cas sa détermination est sans faille. Si vous me laissez l'en...
-Je comprends pourquoi il te plait mais on ne peut pas laisser entrer n'importe qui chez les Révolutionnaires. Quand vas-tu donc comprendre ?
M'interrompit-elle.

Elle m'énervait, j'imaginais même le geste de la main qu'elle avait dû faire comme si elle balayait mon idée.


-Je vous prouverais qu'il est capable.
-Très bien, je vais faire passer l'information, et je ferais moi-même l'examen. Sache ma grande que si je ne suis pas satisfaite. Je mettrais tout en œuvre pour que l'armée révolutionnaire ne soit plus qu'un souvenir pour toi. Au revoir.


J'avais tellement envie de crier, de hurler même. Comment osait-elle remettre en question mes capacités sur l'entraînement d'un petit garçon ? Comment avait-elle pu changer à ce point ? Pourquoi avais-je tant de mal à lui répondre ?
Les jours passèrent mais ma colère ne faiblit pas. Lundi était arrivé. Il était 5h et le petit Josh n'était pas encore arrivé. Il allait souffrir. Je me rendis dans le dortoir où il était, je le saisi par l'oreille et je le traînait jusqu'à la salle d'entraînement. C'était une grande salle circulaire qui faisait au moins dix bons mètres de haut et cinq mètres de diamètre. À environs six mètre de hauteur se trouvait un fil tendu sur lequel nous améliorions notre équilibre. Ce fut donc au tour de Josh de s'y mettre. Réveillé ou non, il allait devoir réussir car j'avais rendu le danger de cet exercice proportionnel à ma colère. Il allait devoir traverser la salle sans filet de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 24
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Ven 16 Mai - 23:46

Entendre cette femme affirmer qu’elle le rendrait plus fort lui avait franchement fait plaisir. Il en avait souri, acte qu’il avait effectué très rarement au court de sa petite vie. Il s’était retiré après l’avoir regardé une dernière fois avant de se rendre compte d’une chose… Qu’est-ce que c’était que ce « cinq heures du matin » ? C’était compliqué ce genre de chose. Un truc d’homme libre sans doute, il comprendrait plus tard peut-être. Ce ne devait pas être important. Mais il se posait d’autres questions maintenant, où devait-il aller ? Comment allait-il se retrouver dans les galeries du souterrain et surtout à qui s’adresser pour ce genre de problème ?

Il lui fallut plusieurs heures avant de réussir à atteindre l’extérieur, un des révolutionnaires avait eu la gentillesse de lui montrer comment regagner la surface et Josh y resta une bonne partie des deux jours que lui avait donné son, désormais, professeur. On l’avait quelques fois sollicité pour certaine corvée qu’il avait effectuée sans broncher. Démontrant que malgré sa très fine silhouette, il était plus fort qu’un adolescent de son âge. Il avait voulu manger tout ce qui lui était tombé sous la main, interrogeant ses voisins de table dans le réfectoire sur certains aliments dont il avait apprécié les saveurs et vice versa.

Il se sentait enfin vivre et s’était très amusant. Il en oublia même le fameux ordre de Dahlia, se disant qu’il se réveillerait peut-être avant ce « cinq heure » qu’elle lui avait donné. Heureusement pour lui, d’une certaine façon, ce ne fut pas le cas et elle le sortit du lit alors que son cauchemar commençait à le faire suffoquer. Il avait été traîné jusqu’à une grande salle impressionnant. Et très lumineuse, il avait dû fermer les yeux un instant en sentant ses pupilles se faire agresser par cette intensité. Il s’était alors rendu compte de son emplacement. Seul, en face d’un fil, à plusieurs mètres du sol. Il y avait un ponton en face. Un exercice d’équilibre, comprit-il sans noter qu’il n’y avait pas de filet, en réalité, il ne savait même pas qu’il devait y en avoir un.

Josh fixa ce fil un moment avant de prendre une profonde inspiration et commencer à avancer, il ne regardait pas ses pieds, ce n’était pas une bonne idée. Il serait trop concentré dessus et risquait de déraper par crainte. Ses bras n’était pas écarté, avec ça, il aurait plus de chance de tomber, ne les mouvant que lorsqu’il commençait à pencher un peu trop d’un côté. Il avançait prudemment, sentant la corde sous ses pieds nus. Il n’avait pas peur de tomber et il ne lui fallut que peu de temps pour atteindre la seconde parcelle. Il s’étira un peu, baillant pour se débarrasser des dernières traces de fatigue avant de se retourner vers sa bienfaitrice et l’interroger d’un regard.

« Et après ? Fit-il en remontant le bas de pyjama bien trop grand qu’on lui avait donné.

_Tu recommences. Grogna la révolutionnaire avec une grimace agacé. »

Josh hocha la tête et obéis, se frappant rapidement les joues pour ne pas laisser la fatigue reprendre le dessus, s’il s’écoutait, il se rendormirait dans l’instant. Dahlia fit une légère moue de sa place, elle jaugea un instant la corde avant de la redescendre à une hauteur raisonnable. Josh avait eu de la chance de n’être pas tombé. Dans ce cas, il aurait faut une chute vertigineuse de six mètres et l’atterrissage aurait pu se terminer funestement au pire, avec la moitié du corps broyé au mieux. Et aussi étonnant que cela puisse paraître Josh ne fit aucune remarque et ne parût absolument pas soulagé de voir le fil être plus proche du sol, après tout, ça restait le même exercice, rien de bien compliqué.

Il fit alors quelques pas sur la corde et dû reculer prestement. Son pied ne se posa pas sur le fil et il tomba lourdement au sol dans un craquement inquiétant. Une plainte lui échappa mais il se releva, massant son épaule rapidement avant de reposer son regard sur son professeur.

« Tu ne l’as pas évité. Gronda-t-elle avec sévérité.

_Navré. S’excusa Josh en comprenant sa bêtise. »

Il passa son bras sous son nez pour essuyer le peu de sang qui s’en écoulait tout en se relevant, recommençant. L’adolescent sentait déjà qu’il allait déguster mais que ses progrès allaient-être fulgurants. De plus, il n’avait pas à se plaindre, il avait demandé son entrainement et maintenant il devait se parfaire jusqu’à l’excellence. C’était la moindre des choses. L’adolescent recommença l’exercice pendent quelques heures, tombant lourdement à chaque fois. Il réussissait à éviter de plus en plus de projectile, remarquant après le troisième essai qu’il s’agissait de dague.

« Tu y étais presque. Siffla la jeune femme sans le regarder. »

L’ancien esclave se releva de nouveau, il avait le corps  en morceau et recouvert d’égratignures. Mais il faisait fit de la douleur, recommençant encore et encore. Dahlia pouvait applaudir par rapport à son entêtement. Il ne se décourageait absolument pas. Même lorsque son ventre commença à hurler de faim. Rien ne détournait son attention de son objectif, il voulait réussir.  Dahlia dû quand même l’arrêter un instant.

« Reprend ton souffle.

_C’est bon. Articula Josh entre deux halètements.

_Non, tu es blanc comme un linge. Déclara la révolutionnaire. Mange au moins un bout.

_Je n’ai pas faim. Mentis Josh en s’essuyant le front avant de se diriger vers la corde.

_Tu restes là. Ordonna Dahlia en le tirant par le col de son haut. J’ai fait appeler un médecin, il va t’examiner un instant.

_C’est quoi un médecin ? Questionna Josh avec scepticisme.

_... Fit la jeune femme en le dévisageant avant de se ressaisir. Euh… Une personne qui s’assure de la bonne santé de tous.

_Ça existe ? S’exclama l’adolescent en écarquillant les yeux. »

Comme pour lui répondre, la porte s’ouvrit, laissant un homme la franchir. Un vieux ridé par l’âge et plutôt petit. Il s’approcha calmement, saluant la révolutionnaire avec respect avant de se tourner vers l’adolescent. Josh se recula lorsqu’il s’approcha de lui, le foudroyant d’un regard. Il était hors de question de se laisser toucher pour l’instant, avec Yôko, ça avait été accidentel. Il regarda une nouvelle fois Dahlia, elle eut un léger sourire et un haussement d’épaule.

« Il va te soigner. Expliqua-t-elle. »

Josh se détendis imperceptiblement, laissant l’homme appliquer du désinfectant sur les plaies de son visage mais il se rebiffa de nouveau lorsque le médecin lui pria de retirer son haut pour voir les autres dégâts. C’était hors de question. Il n’allait pas le faire, jamais ! Dahlia s’approcha pour tenter de l’apaiser mais ce fut pire.

« N’approchez pas ! Hurla Josh en se retrouvant coincé contre le mur. Je vais bien ! C’est rien et j’ai vu pire !

_Je veux juste le….

_Ne m’approchez pas ! Ordonna Josh en sortant Hari qu’il avait gardé avec lui depuis le début.

_Doucement. Fit Dahlia en le voyant paniquer. »

L’adolescent avait l’impression que son cœur allait exploser, sa respiration c’était nettement accélérée. Il menaçait les deux personnes de sa lame lorsqu’ils tentaient une approcher. Si on lui retirait son haut, cette horreur serait à la vue de tous et ils seraient de nouveau enfermé et prisonnier. Pas question, ce n’était pas dans ses plans. Il voulait encore voir les merveilles du monde libre.

« Gamin… Fit le médecin en s’approchant. »

S’en fut trop. Josh releva les yeux, il ne voyait plus un médecin mais un ennemi.

« Burupiasu ! »

Il se jeta sur le vieillard. Visant les points qu’on lui avait appris. Là où se trouvaient les artères radiale, cubitale, humérale et axillaire. S’il le touchait, l’homme se viderait de son sang en quelques secondes. C’était une attaque visant à tuer, comme on lui avait enseigné depuis ses premiers pas. Il n’avait aucun souvenir de sa première victime mais toutes les autres étaient gravés dans sa mémoire. Leur visage suppliant et terrifié. Leurs hurlements déchirant et leurs larmes, leurs demandes de pitié qu’il n’avait pu écouter. C’était tuer avant d’être tué. La loi du plus fort, si l’on voulait survivre dans cette arène impitoyable.

Revenir en haut Aller en bas
Pandaman

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : All over the world

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5000/5000  (5000/5000)
Expérience:
2000000/2000000  (2000000/2000000)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Lun 26 Mai - 13:29

Dahlia Reynolds :

Il avait pété un câble, tout simplement, je ne voyais pas d'autre explication. Quand le médecin s'était approché de lui, il avait sorti une dague et s'était jeté sur ce bonhomme qui ne lui voulait que du bien, tout en criant quelque chose d'incompréhensible. Heureusement j'avais réagi assez vite et je l'avais directement attrapé par le col de son pyjama bien trop grand. J'étais d'ailleurs surprise par sa légèreté et sa vivacité. Il avait continué à s'agiter dans tous les sens même cinquante centimètres au-dessus du sol. Finalement, je l'avais lâché et j'avais profité de son élan pour frapper violemment sa tête contre le mur. Ce n'était pas de la plus grande délicatesse mais au moins il n'avait plus bougé.

-Faites votre affaire, avais-je ordonné au médecin.

À présent Josh dormait paisiblement dans son lit. J'étais à son chevet. Les pieds sur le lit ma chaise en équilibre sur deux pieds, je jouai aux fléchettes au-dessus de lui en attendant qu'il se réveille. Au bout de quatre ou cinq parties, j'avais perdu le compte, il se réveilla enfin. Il regarda autour de lui comme s'il était perdu, puis il me regarda avec un air interrogateur.


-Je t'ai assommé et tu as dormi.
-Ah.
-Oui tu te souviens de la raison pour laquelle je t'ai assommé ?
-Non.
-Tu es devenu complètement fou. Tu as totalement perdu les pédales. Et il va falloir que ça s'arrête.  Je ne sais pas ce que tu as vécu ni à quel point ça a dû être dur mais ici tu commences une nouvelle vie et aucun d'entre nous ne te veux du mal. Alors soit tu coopère soit tu trouves un nouvel endroit pour vivre, c'est bien clair.


Josh hocha la tête je ne savais pas si mon minuscule discours avait eu l'effet escompter mais apparemment il semblait avoir compris.

-Durant l'entraînement que tu vas subir, tu vas forcément te faire mal, recevoir des coups et peut-être même te casser quelques os. Alors le médecin aura souvent besoin de s'approcher de toi. la prochaine fois que tu me refais un coup comme celui-là, je te balances à la mer, c'est bien compris ?

Il hocha de nouveau la tête.

-Dans ce cas, suis-moi, nous allons reprendre.

Pendant qu'il dormait, j'avais réfléchi à son entraînement. Je trouvais qu'il gérait extrêmement bien le stress ou peut-être était-il tout simplement débile. Toujours était-il qu'il n'avait pas une seule fois tiquer face à la hauteur du fil. il avait traversé sans peine comme si on lui avait demandé de faire ça toute sa vie. C'était plutôt clair, de l'équilibre, il en avait et il le maîtrisait plutôt bien. mais plutôt bine ne suffisait pas. Nous recommençâmes alors plusieurs fois l'exercice. Je lui envoyai des projectiles tandis qu'il se déplaçait sur le fil. Je visais principalement la tête. N'envoyant au départ qu'un seul projectile à la fois. Puis quand j'estimais qu'il avait plus d'assurance et d'agilité, je lui en lançai plusieurs à la fois. Pour terminer l'exercice, je lui envoyai des projectiles en visant les pieds, l'obligeant à sauter. Il réussit même s'il faillit tomber plusieurs. Satisfaite, je le rejoignis sur le fil. Je m'étais munie de mon arc préféré pour les entraînements. Il était de bois verni et extrêmement résistant pour du bois, sa corde était très souple ce qui me permettait de la tendre sans problème. Je me postai donc devant lui et lui dis :

-Voici la dernière partie de cet exercice d'équilibre. Tu as une minute à tenir face à moi. Je vais t'attaquer et tu ne dois surtout pas tomber. Réplique si tu le souhaites mais surtout ne tombe pas.
-Bien.


Je m'élançai alors me penchant pour me retrouver nez à nez avec Josh. la vitesse à laquelle j'étais arrivée l'avait surpris. il écarquilla les yeux tandis que je lui souriait et que je lui lançais une pichenette sur le front. Sa tête partit en arrière mais il se ressaisit. Il tenta d'ancre ses appuis dans le sol mais le fil l'en empêchait. Il était quelque peu déconcerter. Moi en revanche j'avais fait quelques roues arrières pour me retrouver le plus loin possible de lui. je me mettais en position de tirs et je lui envoyais une salve de trois flèches. Il esquiva les trois en se baissant.

*Bien joué* pensais-je.

Soudain quelque chose passa dans les yeux de Josh, il était prêt à répliquer. Il sortit sa dague et s'élança vers moi.


-Burupiasu !

Eh bah décidément, il l'aimait bien cette dague. Je le laissai venir sachant pertinemment que le combat allait se terminer. Je bloquai son coup avec mon arc. Il réussit tout de même à y faire une belle entaille mais il n'alla pas plus loin car j'avais utilisé son poids pour le faire basculer. Il se calma une fois à terre. Moi, je l'attrapai de nouveau par le col et l'emmenait en dehors de la base. Une fois à l'extérieur, je le fis s'agenouiller au bord de l'eau et y plongea sa tête. Il ne fit rien pendant plusieurs secondes puis il se débattit comme un diable. Je le sortis alors de l'eau en tirant sur ses cheveux. Arquant sa tête en arrière pour faire en sorte qu'il me regarde je lui répétai :

-J'avais dit plus de ça Josh. Arrête de perdre ton calme, ça ne fera que te desservir. Toujours.

Il ne dit rien et s'affaissa juste lorsque je le lâchai.

-Aller ramène toi, on a pas fini. Tu es maintenant de corvée de patate et surtout, ne t'avises pas de manger ce que tu épluches ! Tu mangeras quand je t'y autoriserai.

Je l'emmenai donc au cuisine où j'avais prévu un autre entraînement peu commun. J'étais sûre que celui-là allait lui plaire. Une fois sur place nous enfilâmes, tablier, charlotte et gants et nous commençâmes notre ouvrage. Je mis moi aussi la main à la patte, après tout, je n'avais rien de mieux à faire et ça me permettait de garder un œil sur Josh qui s'avérait particulièrement gourmand. Je le frappai avec le plat de mon couteau à chaque fois que sa main s'approchait d'une pomme de terre déjà épluchée. Nous coupâmes ensuite les pommes de terre en petits dés et je lui dis :

-Tu vois ces dés là ? Nous allons en prendre un sac entier et retourner à la salle d'entraînement. Je te les lancerai, tout ceux que tu réussiras à attraper, tu pourras les manger. le reste ira aux autres membres de la base compris ?
Revenir en haut Aller en bas
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 24
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Jeu 29 Mai - 16:29

Il était de nouveau devant Dahlia, la jeune femme avait un sourire et une lueur de malice dans les yeux. Elle tenait entre ses fins doigts un cube de patate. Josh était prêt à attraper toutes les morceaux, il n’allait pas en laisser une miette et se serait une bonne façon de se rattraper pour ses écarts de conduite. Bien qu’il ne s’en souvienne que vaguement.

Il avait réagi instinctivement, ne voyant qu’un ennemi. Il avait eu peur que la monstruosité qu’il avait sur le dos soit découverte. Si quelqu’un la voyait, il serait obligé de fuir de nouveau. Et vu le niveau, il n’irait pas loin. Il ne voulait pas retourner en cage encore moins prêt de ses « maîtres ». Un frisson parcourut son échine à ce souvenir et il grimaça. L’adolescent en vomirait presque en se souvenant de ce qu’ils lui avaient fait subir.

De toutes évidences il allait devoir se contrôler puisque ce n’était pas très apprécié d’agir ainsi. Il releva les yeux sur son professeur, le regard droit. Dahlia ricana et jeta l’aliment en l’air avant de le propulser d’une pichenette vers lui. Le morceau passa à côté de lui sans qu’il n’ait l’occasion de le voir, sifflant à son oreille avant d’être réduit en purée sur le mur derrière. Lentement, il se retourna pour voir le mini cratère qu’avait créé le projectile. Il devint légèrement plus blanc qu’il n’était déjà.

« Mais ça va pas ?! Hurla-t-il en désignant l’impact. Tu te rends compte de ce que sa représente ! Trois jours sans avoir trop faim ! »

Il se mordit la lèvre et détourna le regard avant de se remettre en garde. Dahlia recommença mais cette fois-ci, il tira Hari pour trancher le morceau. Son poignet fut ensuite saisi par la révolutionnaire qui arracha l’arme de ses mains.

« Non, tu dois les attraper ! Réprimanda-t-elle. Je te la confisque, tu ne te contrôles plus lorsque tu l’utilises.

_Mais je fais comment pour me défendre ? S’insurgea-t-il.

_Tu n’en as pas besoin. Je te rappelle que tu es ici pour t’entraîner et t’améliorer. Lui fit remarquer la châtain en lui faisant une tape sur le front.

_... Pour devenir plus fort je dois avoir une arme. Défendit l’adolescent.

_Pas pour cet entrainement. Gronda Dahlia avant de le pousser un peu et préparer un nouveau carré de pomme de terre. »

Josh dû l’éviter de justesse et jura avant de voir le prochain et l’avaler, le faisant croustiller sous ses molaires. Autant dire que la révolutionnaire ne put retenir un gros fou rire, elle ne s’y était absolument pas attendu. C’était original comme technique, après tout, elle n’avait pas précisé le comment il devait les attraper. Pour Josh, il était hors de question d’en perdre une miette, surtout que c’était sacrément bon ce truc. Durant sa captivité il n’avait qu’un pain moisie une ou deux fois par semaine, juste assez pour pouvoir survivre alors autant dire que maintenant il n’est pas question de faire du gaspillage.

C’est pour cela qu’après deux heures acharnées, il ‘y avait presque aucune trace pomme de terre sur le mur. Il en avait loupé une cinquantaine à peine, un excellent résultat mais en contrepartie, il était épuisé. Il le dissimulait tant bien mal mais le fin filet de sueur qui recouvrait son corps ne laissait guère de doute. Son torse se soulevait régulièrement alors qu’il reprenait son souffle. Il se rendait compte qu’il avait ramollie en un très court lapse de temps. Habituellement on les réveillait tôt et ils se battaient très longtemps jusqu’à ce qu’ils ne tiennent plus sur leurs jambe que leur gorge soit asséché et leur vue trouble au point qu’il ne pouvait plus distinguer les contours de ses doigts. C’était seulement à cet instant qu’ils étaient remis en cage pour un court repos.

« On va s’arrêter pour aujourd’hui. Annonça Dahlia.

_Je peux encore…. Articula Josh entre deux halètements.

_Non, tu ne peux pas. Tu es certes très motivé mais tu n’as pas besoin d’aller jusqu’à l’épuisement.

_Mais…

_Il n’y a pas de « mais ». »

Comprenant qu’elle ne lui laissait pas le choix, il obtempéra.

« Je peux récupérer Hari ? Interrogea-t-il.

_Pas question, je te l’ai déjà dit, tu n’en as pas besoin ici. Elle soupira et haussa les épaules. En plus je te l’ai pas confisqué pour rien. »

Josh se serait bien étouffé mais il avait bien comprit que ça ne servirait à rien. Tant pis, il la reprendrait lorsqu’elle aurait le dos tourné. Comme si elle avait lu dans ses pensées, il reçut un coup à l’arrière de son crâne.

« N’y pense même pas. »

Et Dahlia passa devant lui alors qu’il restait encore un moment pantois. Sa mâchoire se contracta alors qu’une veine apparaissait sur son front. Bon sang, pourquoi ne le lui rendait-elle pas ?! Il se sentait un peu à nue sans son arme. Et mine de rien, il pouvait sentir un belle bosse à travers ses boucles, douloureux mais supportable, largement. Décidément, il avait encore beaucoup de chose qu’il ne comprenait pas.

Il balaya ses craintes d’un mouvement de tête et se dirigea vers la salle d’eau. Un bon bain lui changerait les idées, par contre, il allait sauter le repas de ce soit car il n’avait plus faim. Son estomac était rendu au point de rupture. Il s’arrêta alors devant le panneau qui était accroché à la porte, étonnant, il n’y était pas la veille. Il décida d’ignorer l’objet, ne sachant pas lire, il ne pouvait comprendre le message appuyé en rouge vif qui y était appliqué.

Il se laissa aller dans l’eau chaude sans hésitation. Réfléchissant au possible exercice que pourrait lui donner la révolutionnaire. Pour l’instant, elle était centrée sur sa vitesse et ses réactions. Il n’avait qu’à éviter des projectiles. Bon, il avait complètement perdu le contrôle lorsque le… « Médecin » avait voulu l’approcher mais il devait bien y avoir une façon de contrôler ses pulsions. Dahlia lui montrerait le chemin, il n’en doutait pas. Elle était certes cinglée mais elle le guidait vers un meilleur jour d’une certaine façon. S’il arrivait à se comporter comme n’importe qui, il serait impossible de deviner son passé. Sur cette conclusion, il quitta la salle d’eau se couvrant pour rejoindre le dortoir. Oubliant la pancarte rouge sans même imaginer les conséquences de son analphabétisme.

« Oh, t’as failli être en retar….. Commença Dahlia en se retournant avant de se figer et écarquiller les yeux. Woah. Euh… C’est très…. Balbutia la révolutionnaire avant de pouffer. Original… »

Et elle explosa de rire en se tenant le ventre, les larmes aux yeux alors que Josh rougissait fortement. Sa peau était recouverte de plaque rose et de bouton. Les eaux avaient été contaminées par une certaine bactérie qui faisait réagir la peau vivement. Comme si les personnes touchées faisaient une grosse réaction allergique. Et Josh en était victime. Le panneau qu’il n’avait pu lire, informait de ce détail. Et cette nuit alors que ses cauchemars le hantaient, les symptômes s'étaient imposé sur lui.

« Bon sang, mais tu n’avais pas vu le panneau ? S’étrangla Dahlia en riant de plus belle. Il était pourtant claire, « Allez chercher de quoi vous laver aux cuisines ».

_Il y avait rien. Mentis Josh sans vouloir avouer son erreur.  Bon, au fait quoi aujourd’hui ? »

Flagrante tentative pour changer de sujet. Mais la jeune femme l’enfonçait déjà rien que par son fou rire, c’était si humiliant. Il rougit de plus belle, se grattant distraitement l’avant-bras. Bon sang, ça le démangeait, c’était affreux. Et Dahlia qui continuait de se moquer. Il soupira bruyamment et n’était franchement pas fier de lui. Il posa son regard sur la salle, il n’y avait pas de sac de patate, ni de corde. Bon sang, qu’avait-elle encore inventé ? Josh comprit qu’elle allait devoir attendre encore un moment avant qu’elle ne lui explique ce qu’elle avait l’intention de lui faire faire.
Bon sang mais qu’est-ce que ça le démangeait.

Revenir en haut Aller en bas
Pandaman

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : All over the world

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5000/5000  (5000/5000)
Expérience:
2000000/2000000  (2000000/2000000)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Lun 9 Juin - 13:19

Dahlia Reynolds :

Morte de rire, j'étais littéralement pliée en deux. Ça faisait longtemps que je n'avais pas ri comme ça ! Le petit Josh était rouge de partout. Ça, plus sa gêne et sa tête renfrognée lorsqu'il mentait avait fini par m'achever. Puis quelque chose m'interpella. Il mentait, c'était sûr mais pourquoi ? S'il avait vu le tableau, il avait forcément vu qu'il ne fallait pas se baigner. Avait-il décidé de braver l'interdit pour se prouver qu'il était courageux ou que sais-je d'autre ? Non, ça ne ressemblait pas au petit Josh. Ça ne faisait certes que quelques jours que je le côtoyais mais il était tout sauf désobéissant. Quelque chose clochait dans cette attitude, je me demandais bien quoi. Mais je laissai cette question pour plus tard. Pour l'heure mon esprit devait se concentrer sur son entraînement. Sa mésaventure tombait d'ailleurs extrêmement bien. J'avais décidé de lui faire avoir une séance de méditation. Mais une méditation à ma sauce bien sûr. Le but de cet exercice n'était autre que la maîtrise de soi. Je commençais à en avoir assez de ses accès de fureur et j'étais sûre que s'il continuait en ce sens, son entraînement serait un échec cuisant et j'aurais encore Maria sur le dos. Ça, tout particulièrement, c'était hors de question.

-Alors Josh, tu as une petite idée ce qu'on va faire aujourd'hui ? Non ? C'est très simple. Tu veux récupérer ta dague ? Eh bien il va falloir que tu le mérites.

Je vis à sa tête qu'il ne comprenait pas ce que je lui demandais de faire. Apparemment le mot mérite avait agité quelque chose dans sa tête puisqu'il semblait chercher un moyen de mériter le retour de son arme. Je n'avais pourtant pas encore énoncé la forme de l'entraînement du jour. Je le vis alors prendre ses appuis. Qu'avait-il donc compris ? Je secouai la tête devant sa mauvaise interprétation et tendis mon bras vers l'avant, ma main grande ouverte pour lui faire comprendre qu'il faisait fausse route et qu'il devait s'arrêter.

-Je ne veux pas que tu te battes contre moi... Tu n'as aucune chance de gagner de toute façon. Non, aujourd'hui nous allons tester ta capacité à te contrôler. Tu dois apprendre à ne plus perdre ton sang froid Josh. Alors tu vas t'asseoir au milieu de cette pièce et je veux que tu restes assis-là, pendant la prochaine demi-heure et que tu restes totalement immobile. Tu as, bien sûr, interdiction de te gratter.

Il s'exécuta alors. Il s'assit en tailleur au centre de la salle d'entraînement et attendis. Après moins de dix minutes il se mit à gratter machinalement son bras. Je lui lançais alors l'un des projectiles que j'avais pris en prévision d'un situation similaire.

-Si tu ne connais pas le sens d'immobile, je vais te le dire : ça veut dire que tu ne dois pas bouger, compris ?
-Mais ça gratte !
-C'est bien tout l'intérêt mon grand ! Apprend à te contrôler ! Aller je te rajoute cinq minutes.


Nous recommençâmes ce manège encore deux fois. Il allait maintenant devoir tenir quarante-cinq minutes. Après la première demi-heure où il n'avait enfin plus bougé, je m'assis en face de lui. Je sortis sa si précieuse dague. Il tilta alors et se pencha pour la récupérer. Je le pris de vitesse et le regardai sévèrement.

-Allez, tu recommences et cette fois, je te rajoute quinze minute. Tu devras tenir une heure !

Il prit de nouveau place et je remis sa dague sous ses yeux après quelque minutes. Il tilta de nouveau mais ne bougea pas. Pendant ce temps, je m'étais assise en face de lui et avais sorti mon arc d'entraînement que le jeune garçon avait entaillé. La coupure avait pris une étrange bleue. Je me demandais comment c'était arrivé. Toujours était-il que je trouvais ça joli alors je n'y prêtais pas plus d'attention que ça. Je me mis à poncer mon arme en attendant que l'heure passe relevant systématiquement la tête pour surveiller Josh.
Il ne bougeait pas. Je souris, j'étais satisfaite. Il était maintenant temps de corser un peu les choses. Je lui assénais alors une pichenette sur le nez. Il ouvrit grands les yeux. Il ne savait pas quoi faire, devait-il répondre ou rester immobile. Je répondais rapidement à son incompréhension.


-Pas un geste, je corse juste ton entraînement, dis-je en souriant prête à le faire souffrir.

C'est alors que je mis à me comporter comme un insecte importun, tournant autour de Josh, enfonçant mes doigts partout sur son corps. J'avais commencé lentement mais j'accélérais de plus en plus la cadence. Les intervalles se rapprochaient de plus en plus et Josh ne bronchait pas. J'étais fière de lui. Cette fois-ci il avait réellement réussi à se contrôler.


-Bravo, lui dis-je. Tu as réussi à tenir une bonne demi-heure sous mes assauts sans tenter quoique ce soit. Je ramassai sa dague et lui tendis, tu as mérité le droit... de passer au prochain niveau de ton épreuve ! M'exclamai-je en relevant ma main, l'empêchant d'attraper sa dague.

Je vis son air dépité et je ne pus m'empêcher de pouffer. Il était vraiment mignon !


-Si tu réussis cette partie-là, je te rendrais ta dague. Je te donne ma parole. Reste-là je reviens dans dix minutes.

Je me précipitai hors de la pièce et retournais dans mon bureau. De là j'envoyais chercher la plupart des personnes de la base et les briefai sur la suite des événements. Je revins ensuite dans la salle d'entraînement accompagnée de toutes les personnes que j'avais fait mander. Josh les regarda presque terrifiés par le nombre croissant de personne.

-Du calme mon grand tout va bien, ça fait partie de ton entraînement. Cette fois, ces personnes vont t'approcher les unes après les autres et te caresser la tête. Oui Josh, il vont te toucher. Hari sera à tes côtés. Voilà ce que j'attends de toi. Tu feras la même chose que tout à l'heure. Tu vas rester immobile tandis que chacune de ces personnes s'approcheront de toi. Tu ne doit pas bouger et tu ne dois pas te servir de ta dague, autrement, les personnes qui t'auront déjà caresser reviendront à la charge. C'est clair ?
-Oui.
-Bien.


Il s'installa et l'épreuve commença.

Note pour Josh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 24
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Lun 30 Juin - 19:30

Voir autant de personne arriver vers lui avait été un choc. Il n’avait pu retenir un mouvement de recul. Se laisser toucher par Dahlia avait déjà été une épreuve pour lui mais là. C’était un stade largement différent.

« Du calme mon grand tout va bien, ça fait partie de ton entraînement. Cette fois, ces personnes vont t'approcher les unes après les autres et te caresser la tête. Oui Josh, ils vont te toucher. Hari sera à tes côtés. Voilà ce que j'attends de toi. Tu feras la même chose que tout à l'heure. Tu vas rester immobile tandis que chacune de ces personnes s'approcheront de toi. Tu ne dois pas bouger et tu ne dois pas te servir de ta dague, autrement, les personnes qui t'auront déjà caressé reviendront à la charge. C'est clair ?

_Oui. Avait-il répondu sans y réfléchir.

_Bien. »

Il avait pris une profonde inspiration avant de se rassoir. La crainte devait sans doute facilement se lire dans ses yeux mais il devait se contrôler. Ses dents entamèrent la chaire de sa joue lorsqu’il fut touché par la première personne. Un simple effleurement avec son bras. Il avait fermé les yeux, pâlissant fortement alors que son cœur avait commencé à battre dangereusement. D’autre contact avaient alors été apposé sur son corps. Il avait difficilement réprimé un haut-le-cœur. Lorsqu’un des révolutionnaires s’aventura à passer ses doigts derrière sa nuque il rouvrit les yeux et s’écarta brutalement, frappant la main avec violence avant de poser ses paumes sur sa bouche et résister au besoin que son estomac lui avait imposé.

Dahlia était adossée au mur, les yeux fermés et la tête légèrement baissée, la secoue et déclara.

« Va vomir si tu veux mais on recommence. »

Il ne tarda pas se laisser submerger. Ignorant les regards dégoûtés des personnes présentes. Il en avait vu des biens pires pour bien plus. Josh essuya sa bouche d’un revers de manche, tremblant toujours un peu il réprima ses craintes et se réinstalla. Il savait que ça allait recommencer et Hari lui manquait cruellement. Il ferma de nouveau les yeux, sa respiration se faisant plus saccadé par moment alors qu’il se faisait de nouveau toucher. Il faisait réellement de son mieux.

Mais une nouvelle boule venait de se former dans son ventre. L’adolescent voulait les ignorer mais ce n’était plus les mains des révolutionnaires qu’il sentait. C’était celles de ses tendres et généreux maîtres voulant le récompenser pour sa bravoure et sa victoire. Il sentait leur parfum, il entendait leur rire. Il les sentait eux et perdit de nouveau pied et se laissa tomber dans cette bulle qu’il avait créé lorsque ça avait commencé. Il retournait dans sa cellule, là où personne ne pouvait l’atteindre et où il n’entendait plus rien.

Ses pupilles étaient vides et étrangement, il arborait un sourire. Cette expression pouvait faire froid dans le dos. Il n’était plus là, loin d’eux. Il ne sentait plus les révolutionnaires le toucher, il n’y avait plus rien. Juste lui et sa cellule. Le seul endroit où jamais personne n’entrait, où il était en sécurité.

Josh ne sortit de sa léthargie que plus tard, ouvrant les yeux lentement avant de se redresser calmement. La pièce était assez sombre, juste éclairé par une bougie. Ses yeux restèrent posés dessus un bon moment avant qu’il ne continus son observation, reposant sa main sur ses joues. Elles étaient légèrement douloureuses mais rien d’insupportable, il avait connu largement pire. Il souleva la couverture et se leva, Dahlia était endormis dans un siège à côté. Préférant la laisser se reposer, il tenta de se rappeler de ce qui avait bien pur arriver. Mais c’était le néant. Il s’approcha de la bassine d’eau mise à disposition et y plongea son visage pour se réveiller un peu, faisant passer sa tignasse en arrière lorsque ce fut fait. A cet instant, il avait une forte ressemblance avec un certain épéiste pirate.

Dahlia se réveilla lentement tandis que Josh se passait de l'eau sur le visage. Le voir debout et apparemment avec toute sa tête la rassurait. Mais le soulagement quitta vite son visage et elle lui demanda froidement.

« Je peux savoir ce que tu nous as fait tout à l'heure ? »

L’adolescent releva les yeux sur elle un instant avant de baisser les yeux. Il avait dû faire comme là-bas, d’où le fait qu’il ne se souvenait de rien. Il fixa ses pieds avant de soupirer.

« J’ai fait ce que tu m’as dit, je ne me suis pas laisser atteindre et j’ai réprimé mes réflexes. »

C’était la vérité dans un sens. Il n’avait pas bougé d’un centimètre, il était resté inerte a toute attaques extérieurs. Comme avec les dragons, il s’était protégé à sa façon.

« Ne me cherche pas Josh, tu sais très bien que ce n'était pas ce que je t'avais demandé. Tu devais te contrôler mais tu as préféré fuir et t'enfermer à l'intérieur de toi-même. Qu'est-ce que tu as bien pu vivre pour faire une chose aussi insensée ! »

Dahlia s’énervait, elle n'aimait pas voir son petit protégé dans cet état.

« Je n’ai pas bougé ! Cria-t-il en tendant sa main. Rend-moi Hari ! C’était le deal. Mon passé ne regarde que moi tant qu’il n’est pas un danger pour l’organisation ! »

Il fixait la brunette sans faillir. Sa marque le brûlait déjà mais il ne voulait pas paraître faible et encore moins fragile. Et dire qu’il lui suffirait de voir son dos pour comprendre et le renvoyer à South Blue auprès de ses propriétaires. C’était hors de question. Dahlia s'approcha de lui et le gifla si fort qu'il se retrouva assis sur le lit.

« Je ne crois pas t'avoir permis d'élever la voix sur moi petit. Tu veux devenir fort ? La bonne blague. Si t'es même pas capable de faire face à ton passé tu ne risques pas de faire long feu dans le monde. Maintenant soit tu parles soit tu ne compteras plus sur moi pour t'entraîner. Je ne perds pas mon temps avec les causes perdues. »

Josh se tenait la joue, fronçant les sourcils en fixant un point invisible. Il reposa ses pupilles sur la révolutionnaire et se leva. La colère bouillonnait dans son être.

« Vous êtes tous pareil. Siffla-t-il. Fais donc, tu ne seras pas la première à m’abandonner. Je me débrouillerais seul, c’est ce que j’ai toujours fait. »

Et il tourna les talons, claquant la porte à en faire trembler les murs. Elle était comme eux finalement, violant à la moindre contrariété. Il trouverait un moyen de quitter l’île comme lors de sa fuite. Se glisser dans un bateau était simple, il l’avait déjà fait. Il intercepta le son de pas pressé et voulu commencer à courir, malheureusement, une main l’agrippa par le col et dans un réflexe il s’en défit avant de se figer d’horreur en se rendant compte de l’erreur qu’il venait de faire. La marque des Dragons Céleste était à nue devant tous. Il se retourna brusquement, posant ses pupilles sur son mentor avant de prendre la fuite.

Il courut le plus vite possible, il devait s’échapper maintenant ! Ce n’était plus une question d’envie mais de survie. Ses pieds nus claquaient contre le sol alors qu’il se retrouvait prisonnier des bras de Dahlia. Il hurla, pleurant de peur à l’idée de retourner entre les mains de ses maîtres et de leurs abominables vices.

« Je ne veux pas ! Hurla-t-il de toutes ses forces en se débattant comme un diable. Jamais !

_On ne te ramènera pas là-bas. Lui murmura alors Dahlia. »

L’esclave se débattit encore un instant avant de comprendre qu’il lui était impossible de se défaire de sa prise. Il se laissa tomber, défait. Ecoutant vaguement son professeur alors qu’il était encore dans un état de panique profond. Son nez était rosi comme ses joues, il tremblait comme une feuille et pourtant était plus blanc qu’un linge. Le traumatisme était encore si récent. Il sentait une main sur son front. Douce et maternelle, personne ne lui voulait de mal mais il n’arrivait pas arrêter ses larmes pour autant.

Revenir en haut Aller en bas
Pandaman

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : All over the world

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5000/5000  (5000/5000)
Expérience:
2000000/2000000  (2000000/2000000)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Sam 30 Aoû - 12:28

Dahlia Reynolds :

Le petit Josh s’était calmé. Je l’avais ramené dans sa chambre et je l’avais allongé. J’avais enfin eu la confirmation que j’attendais. Il avait bien été esclave des dragons céleste. Pauvre petite chose, je n’osais même pas imaginer ce qu’il avait pu subir à son âge. Je comprenais maintenant pleinement pourquoi il avait une telle phobie du contact humain. Il n’avait sans doute connu que la violence et la destruction… Je le laissai donc dormir histoire qu’il se remette de ses émotions et restai à son chevet. Je voulais encore élucider quelques points.
Le lendemain, il se réveilla bien tard, mais pour une fois, je ne lui en tenais pas rigueur.


-Alors petit ! lui lançai-je, remis de tes émotions ?

Il me regarda avec un air interrogateur, apparemment son esprit semblait avoir occulté la soirée passée.

-Est-ce que tu te souviens de ce qu’il s’est passé hier soir ?

Il la fixa un long moment avant de baisser les yeux et hocher la tête, ses lèvres restant pour l'heure fermement closes. Je comprenais son enfermement dans ce mutisme protecteur mais ça avait le don de m’énerver. Je voulais savoir ce qu’il s’était passé, et j’allais le savoir. Après tout j’étais Dahlia Reynolds agent de l’armée révolutionnaire et tortionnaire à mes heures. Un sourire malsain s’étendit sur mes lèvres alors que je pensais à tout ce que je pourrais lui infliger pour obtenir les informations que je souhaitais connaître. Mais pour le moment, j’allais d’abord tenter la manière douce. La violence et Josh ne faisait pas forcément bon ménage.

-Josh… On ne va pas pouvoir continuer ton entraînement si tu continues à ne pas vouloir me parler.
-Je n'ai pas besoin d'ouvrir la bouche pour m'entraîner.
Contra-t-il en passant une main sur son épaule.
-Peut-être mais tu en auras besoin si tu veux que je reste ton entraîneur. Tu peux toujours aller t’exercer tout seul après tout. Mais je doute sincèrement que ce soit probant.
-Probant ?
Demanda-t-il avec incompréhension.

Je souris avec tendresse cette fois. Je le trouvais vraiment mignon.


-C’est vrai qu’ils n’ont pas du t’apprendre ce mot là où tu étais. Ça veut dire que tu n’auras sûrement pas de bons résultats si tu t’entraînes tout seul.

Il se contracta légèrement et détourna le regard.

-Je n'ai pas envie d'en parler, je ne vois pas pourquoi je devrais le faire.
-Parce que je suis ta supérieure et que je te le demande. Tu ne pourras pas faire toujours ce que tu veux dans la vie, je pense que tu le sais malheureusement déjà. Mais si tu veux on peut continuer à ce petit jeu. Tu sais très bien de quoi je suis capable. Je ne te ferais pas de mal, je ne te réduirais pas en esclavage mais si je veux que tu parles tu parleras
, dis-je d’une voix inquiétante et en plantant mon regard dans le sien pour bien lui faire comprendre mes intentions.
-Pour dire quoi ?! Que ma maman m'a donné la vie derrière les barreaux ? Que je ne connais même pas son prénom ?! Que je n'avais jamais vu le soleil sauf dans les images que mes maîtres avaient dans leur chambre ?
-C'est un début. Connais-tu le nom de tes anciens maîtres ?


Il serra les dents et secoua vivement la tête. Apparemment c’était un mauvais souvenir dont il voulait se débarrasser au plus vite.

-C’est une mauvaise chose. Tu ne dois pas oublier. Tu dois t’en rappeler, tu dois te souvenir de ce qu’ils t’ont fait subir. Je pourrais te sortir des paroles pleines de sagesse te disant de pardonner même si tu n’oublies pas. Mais si tu veux mon avis, cette rage qui t’as permis de t’enfuir, d’arriver jusqu’ici et d’avoir un but dans la vie, c’est elle qu’il faut entretenir. Josh, si tu veux faire payer les dragons célestes, commence par ceux qui t’ont tenu enfermé durant toute ton enfance.

Il secoua de nouveau la tête avant de ramener ses genoux contre lui.

-Je les tuerais un jour. C'est certain, je leur ferais payer tous ce qu'ils m'ont fait. Dit-il d'une voix étranglé.
-Dans ce cas, laisse-moi t'aider. Mais tu devras me faire confiance, aveuglément.

Il était retourné, les souvenirs cauchemardesques le prenant d'assaut.

-Je le faisais déjà avant que tu ne te décides à me faire toucher par d'autre.
-Me faire confiance c’est également faire confiance à cette base. Ils sont sous mes ordres et ils ne te feront aucun mal. Josh, je laisse cette partie de ton entraînement de côté, mais sache qu’il faudra que tu parviennes à réussir cette partie pour que je considère cet entraînement terminé.
-Eviter de toucher les autres, ça veut pas dire que je peux pas leur mettre un pain dans la gueule.
Déclara-t-il.  

Il massa son poignet un instant avant de remarquer que je le fixais. Je ne dis rien mais je continuais de le regarder avec un regard inquisiteur. Il était hors de question qu'il continue de penser comme ça. Enfin, devant son manque de réaction affligent, je déclarai :


-L’Armée Révolutionnaire ce n’est pas seulement se battre. Il y a toute sorte de mission d’espionnage ou d’infiltration, si tu ne peux pas toucher qui que ce soit comment veux-tu mener à bien ces missions ?

Il se mordit la lèvre.

-Ils... me touchaient.... Expliqua-t-il. Je n'aimais pas.... je voulais pas.

Je comprenais d'un coup toutes les horreurs qu'il avait dû subir. Voilà pourquoi même une caresse de la part de mes collègues lui paraissait insupportable. Les dragons célestes eux aussi le caressait. J'étais écœurée. Comment pouvait-on faire ça à un si jeune garçon ! Je penchai alors ma tête près de la sienne et repris :

-Crois-moi, je sais ce que tu ressens. Mais il va falloir passer outre... Tu voudras bien essayer ?

Il fit une grimace fort communicative et soupira.

-Pour l'instant je veux juste être plus fort. Comme ça je serais sur de faire mal à ceux qui tenteraient de me toucher avec de mauvaises intentions.

Je soupirai à mon tour, il paraissait maintenant évident que ce n'était pas aujourd'hui que je le ferais changer d'avis. Je me levai alors et lui tendis la main.

-D'accord, j'abandonne cette partie pour cette fois-ci... Aller, on y retourne ?

Il acquiesça, satisfait de cet arrangement temporaire. Et il se leva à son tour pour se débarbouiller rapidement.

-Qu'est-ce que ça sera aujourd'hui ? Interrogea-t-il en reprenant des couleurs et l'ombre d'un sourire.
-Aujourd’hui ? Entraînement avec Hari, dis-je en souriant.

Son visage s'illumina presque en entendant cela. Et nous partîmes retrouver cette chère salle d'entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intégration chez les révolutionnaires.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Intégration chez les révolutionnaires.
» Des idées pour faciliter l'intégration?
» Essai de campagne d'intégration
» Journée d'intégration ! [Bizutage][Terminé]
» [Event 1] Soirée d'intégration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: West Blue :: Îlot de Lacuna-
Sauter vers: