PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intégration chez les révolutionnaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 24
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Lun 8 Sep - 21:56

La joie de retrouver son arme protectrice l’aurait presque fait voler. Il récupéra sa précieuse Hari, se retenant de l’embrasser avec soulagement. Il s’étira doucement, échauffant son corps comme lui avait appris son mentor lorsqu’ils avaient commencé leurs entraînements. Auparavant, il combattait d’emblée, pas de petite séance pour préparer le corps. Il balaya ce souvenir amer et passa ses doigts sur la garde de sa dague avant de jongler légèrement avec elle, la reprenant en main plusieurs fois. Il se remit droit en voyant la jeune femme s’arrêté. La fixant un moment en se demandant si elle allait quand même recommencer son interrogatoire. Chose qu’il ne désirait absolument pas.

« Alors ? Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? Interrogea-t-il.
_On va combattre pour l’instant. Montre-moi donc ce que tu vaux. »

Il eut un fin sourire avant de disparaître. Il se trouvait déjà au-dessus de la révolutionnaire, prêt à l’attaquer à la gorge. Il savait qu’il ne devait pas la tuer mais les vieilles habitudes avaient la vie dure. Il se retenu de son mieux, soulagé qu’elle déviait chaque attaque sans vraiment de problème. Il pouvait donc se donner à fond. Son visage ne laissait rien paraître de ses pensées ou des futures attaques qu’il allait lancer. Il visait précisément, là où il y aurait le plus de perte de sang, que la victime n’est pas le temps de comprendre qu’elle se vide de son sang avant que la mort ne l’emporte.

Dahlia lui fit finalement arrêter. Elle lui ébouriffa les cheveux, geste qu’il ne put éviter.

« Tu t’en sors bien. La félicita la révolutionnaire. »

Il ne put retenir le rouge de ses joues apparaître, signe flagrant qu’il était heureux d’être complimenté. Le pré-adolescent se recula finalement, simulant l’agacement.

« Alors ?
_Où as-tu appris à viser ces points ?
_Un esclave, il était… je suis plus, j’ai pas trop compris mais du coup il m’a dit où il fallait trancher ou percer pour tuer plus rapidement. »

Dahlia eut l’air d’être choqué mais bien rapidement passa à autre chose, lui indiquant quelques cibles déposées çà et là dans la pièce. Il l’interrogea d’un regard.

« Tu vas lancer ta dagues, je te mets quelques dague à disposition pour que tu n’es pas à faire l’aller-retour à chaque essais. »

Josh jaugea les poignards mit à côté, il les examina et les lança finalement. Chacune des lames s’enfoncèrent dans une des cibles. Il n’en manqua aucune. Même celles qui avaient été dissimulée ou dans des positions théoriquement inaccessibles. Il alla récupérer les armes et recommença de nouveau sous le regard sérieux de Dahlia. Elle hochait lentement la tête avant de tourner les talons, le laissant seul un instant.

« Eh bien. Fit Dahlia en revenant, se toute évidence satisfaire. Si j'avais su que tu te débrouillais si bien avec Hari je n’aurais même pas tenté de faire un entraînement avec... Que dirais tu de passer à une arme de niveau supérieur ?
_Un niveau supérieur ? Il fronça les sourcils en récupérant sa précieuse arme pour la glisser dans sa bottine trop grande. »

Il songea un instant qu’il devrait peut-être chaparder d’autres dagues. C’était plutôt drôle de les lancer à droite et à gauche.

« De quoi tu parles ?
_D'une épée ! Annonça la jeune femme en lui lançant la lame qu’elle venait d’aller chercher. »

Josh tandis la paume pour la récupérer mais elle lui glissa des mains, il tenta de la rattraper une nouvelle fois avec maladresse. L'arme quitta de ses paumes encore et encore avant de s'écraser au sol dans un bruit strident.

« Désolé. Il reprit l'objet lorsqu’il fut à terre et le retira de son fourreau. C’est bon, je l’ai. »

Ça ne manqua pas, Dahlia pouffa, elle ne savait pas encore à quoi s'attendre mais le peu qu’elle venait d’apercevoir promettait un après-midi des plus distrayant. Elle attendait ça avec impatience.

« Bon alors d'abord tu vas te familiariser avec ton arme. Essaie de faire quelques moulinets dans les airs. Proposa-t-elle. »

Josh s'exécuta maladroitement et manqua de trancher la gorge de son enseignante lorsque l'arme lui glissa des doigts. Il pâlit fortement et s'excusa sans doute un millier de foi. Heureusement, Dahlia avait fait un pas en arrière assuré et se mit à rire doucement de sorte que Josh ne puisse l'entendre. Le jeune garçon semblait avoir quelques problèmes de maniement des autres armes. Elle allait encore le taquiner un peu.

« Tu sembles avoir quelques difficultés, mais tu sais, tu ne pourras pas finir cet entraînement et entrer dans l'armée révolutionnaire si tu n'as pas une bonne maîtrise des armes… basiques. »

Elle alla chercher quelques rondins de bois et les mis debout en face de son élève, à quelques pas.

« Aller, tranche moi ça. Celui-là ce sera verticalement, celui-ci horizontalement et le dernier tu le couperas en diagonale. Exigea-t-elle en jaugeant l’exercice plus que facile pour l’ancien esclave. »

Etrangement et pour une raison inconnue, il échoua lamentablement. tranchant tous sauf les morceaux de bois. De plus il semblait que la lame n'acceptait pas de rester dans ses mains. Dahlia ne put s'empêcher de pouffer, bruyamment cette fois. S’attirant un regard furibond du petit brun, il gonflait des joues en rougissant de honte.

« Je comprends pas. Souffla Josh en retentant une nouvelle fois avant de s'écarter lors d'une nouvelle fuite de l'épée.
_Et essaie de les trancher tous en même temps en faisant un tour sur toi même ? Demanda Dahlia sans cacher son sourire et mourant d’envie de voir ce que ça donnerait.
_Tu veux juste voir la catastrophe que je pourrais provoquer avec « ça » ? Grogna-t-il en désignant l’arme. »

Dahlia éclata de rire, découverte.

« S'il te plait Josh, laisse-moi rire un peu. Annonça franchement la révolutionnaire. »

Il avait pris de vive teinte, cramoisie et plus encore. Quelle humiliation, il avait horreur de se retrouver en spectacle.

« Oh, fait pas cette tête ! Si j'ai pas le droit de te taquiner un peu, où va le monde ?
_Mais je comprends toujours pas. S'étrangla-t-il. »

Il prit une profonde inspiration et tenta le geste à la demande de Dhalia. Finalement, son pied se prit dans l'autre, l'arme lui glissa des mains encore et il tomba en avant de s'écraser par terre alors que l'épée s'enfonçait dans le mur à son opposé sans même effleurer les morceaux de bois. Le rire de son mentor le retenu de se relever, il se mordait la lèvre en devenant plus rouge qu’auparavant. Dahlia était plié en deux. Le petit Josh la faisait bien rire elle décida de mettre fin à son calvaire tandis que des larmes perlaient de ses yeux.

« Aller mon grand ça suffit. De toute évidence, l'épée c'est pas fait pour toi. »

Il se releva en marmonnant, croisant les bras sur son torse en grinçant des dents avant de gonfler des joues et soupirer.

« Tch ! Il faisait de son mieux pour ne pas reconstruire sa fierté. »

Il dû attendre que la révolutionnaire se calme pour demander timidement s’il pouvait retourner dans sa chambre. Il ne cacha pas son soulagement lorsqu’il eut l’autorisation, remettant l’épée indésirable aux mains de son mentor avant de quitter la salle.

Revenir en haut Aller en bas
Pandaman

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : All over the world

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5000/5000  (5000/5000)
Expérience:
2000000/2000000  (2000000/2000000)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Jeu 9 Oct - 19:45

Dahlia Reynolds :

Quelques semaines passèrent après l'entraînement le plus hilarant qu'il m'avait été donné à voir de toute ma vie. Je continuais à renforcer Josh aussi bien physiquement que mentalement. Il était déjà très bon au combat à la dague mais devenait encore meilleur. J'étais très fière de lui. Il n'arrivait pas encore à me toucher mais je savais que cela n'allait pas tarder. Ce matin-là, alors que j'allais réveillé Josh aux aurores pour un nouvel entraînement, je reçu la visite de l'oiseau facteur. Il m'apportait les journaux et des nouvelles du boss. C'était un nouvel ordre de mission que je devrais donner à un membre de la base. C'était l'occasion parfaite pour le petit Josh. Ce n'était pas une mission très difficile. Il s'agissait seulement de prévenir un de nos agent double du danger qu'il courait. En engageant Josh, la supercherie serait parfaite. Il passerait sous les yeux des Marines sans aucun problème.

Après avoir payé l'oiseau facteur, je me dirigeai de nouveau vers la chambre de Josh. Je le réveillai en douceur et nous commençâmes un nouvelle journée d'entraînement.
Lorsque midi arriva, nous allâmes prendre notre déjeuner et pendant ce même temps je lui glissai le billet révélant son premier ordre de mission.


-Lis ça, lui dis-je, je suis sûre que ça va te plaire.

Il regarda le bout de papier, perplexe. J'avais l'impression qu'il essayait de déchiffrer ce qu'il s'y trouvait mais sans succès. Un bon quart d'heure passa, puis il releva la tête et me dit sobrement :

-Oui, ça me fait plaisir. Merci.

J'écarquillai les yeux. J'en étais presque sûre maintenant, il n'avait pas compris ce qu'il y avait d'écrit sur ce bout de papier autrement il n'aurait pas eu cette réaction. Je tenais à m'en assurer alors j'ajoutai :

-C'est tout l'effet que ça te fait ? Je pensais que tu serais plus emballé par ta première mission...
-Une mission ?
S'exclama-t-il alors.

Je pouffais, il était si surpris qu'il avait presque crié et tout le monde dans la cafétéria s'était tourné vers lu.


-Oui une mission, mais je croyais que tu avais lu ce bout de papier.
-Je l'ai lu
, répondit-il du tac au tac.
-Ah oui ?
-Oui, je n'avais pas compris que c'était une mission c'est tout.
-Pourtant c'est écrit en toute lettre, juste là
, dis-je avec un air malicieux sur le visage.

Il ne répondit pas et s'affaissa sur sa chaise. Il n'allait pas l'admettre mais ce n'était pas grave. J'avais compris, et j'allais l'aider. Une fois notre repas fini, je le pris par le poignet et l'emmena dans un étage qu'il n'avait encore jamais visité, celui de la bibliothèque. Il avait encore l'air déprimé par la découverte que je venais de faire alors je lui dis :


-Fais pas cette tête Josh, c'est pas grave. Tu vas apprendre à lire, je vais t'apprendre à lire.

J'esquissai un sourire bienveillant tandis qu'il relevait la tête, une lueur d'espoir dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 24
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Sam 15 Nov - 15:15

Un point d’interrogation naquit dans l’esprit du jeune adolescent. Apprendre à quoi ? Il restait carrément sur le cul. Enfin, il ne comprenait pas ce qu’elle voulait dire, ou en tous cas de quoi elle parlait. Il entra dans cette pièce inconnue. Il y avait une forte odeur de poussière. C’était vraiment bizarre toutes ses boîtes collé les unes aux autres et répartis sur ses étagères. Il passa sa mains sur l’une d’elle pendent que son professeur allumait plusieurs lanternes. Elle se tourna ensuite vers la bibliothèque et farfouilla pour trouver plusieurs livres d’apprentissage à la lecture qu’elle posa sur la table au milieu de la pièce.

« Bien, viens là, on va commencer. »

La jeune dirigeante jeta sa veste négligemment sur la table, laissant à Josh le temps de s’installer devant les drôles de boîtes. Dahlia commençait à parler d’un truc ennuyeux et comme à son habitude dans ce cas, il n’écoutait que très vaguement, prenant l’un des containers avant d’écarquiller les yeux. Ça s’ouvrait avec des trucs plats et souples à l’intérieur. Incroyablement inutile et sans intérêt. Comme ce truc que Dahlia lui avait tendu la dernière fois en proclamant que c’était sa mission.

Son utilité lui échappait. Alors il testa au plus simple.

« Mais ça se mange pas ! S’étrangla Dahlia alors que Josh avait déchiré une page pour la fourrer dans sa bouche.
_Ah bon ? Fit Josh en avalant le morceau de papier.
_Josh, Josh, mais enfin ! Je veux bien qu'on ne t'ait pas appris à lire mais quand même ! Tu ne regardes jamais autour de toi ! »

Il haussa les sourcils avant que la révolutionnaire ne lui arrache le livre des mains et lui montrer. Indiquant les tâches noires informes.

« Ces symboles correspondent tous à un son, lorsque tu les colles les uns aux autres, sa forme des mots. Tu comprends ?
_Pas vraiment, c’est un truc stupide. Je peux m’en aller ? »

L’instant d’après Dahlia lui pinçait les joues avec force, l’enguirlandant sur sa bêtise et son manque de concentration. Commença alors un long apprentissage pour l’ancien esclave. Son mentor était très exigent, le retenant presque en otage dans cette bibliothèque.

« Donc celui-là c’est « O » et celui-là « N ». Elle lui frappa le haut du crâne pour qu’il se concentre un peu plus. Lorsque tu les assemble ça donne ?
_ « O N » ?
_Non, justement ce n’est pas ça. C’est « on ».
_Pourquoi ?
_Parce que… Reynolds resta silencieuse une seconde avant de reprendre. Parce que. C’est le son que ça donne.
_Mais pourquoi ? Interrogea de nouveau Josh en penchant la tête.
_C’est comme ça, point. Ensuite tu peux additionner le « O » avec le « U » ce qui donne « OU ».
_Et pourq….
_Si j'entends encore une fois « Pourquoi ? » je te fais passer l'envie de poser des questions pour au moins les trente prochaines années de ta vie, c'est clair.
_D’accord. Josh plongea son nez dans le bouquin.
_Donc cette phrase donne quoi ? Demanda la jeune femme en le lui indiquant la ligne.
_ « On ne pe-ut e-nte-nd-r-e l-esssss lou-ps s….sa-ns f-e-rme-rrrr les y-e-u-xxx » ?
_Pas loin. Soupira la gardienne de Lacuna. C’est « On ne peut entendre les loups sans fermer les yeux. » Tu ne dois pas prononcer le « X ». « E » ou « A » additionné à « N » fait « AN » ou « EN ».
_Mais… c’est quoi la différence ? Je comprends pas. Et pourquoi on met ce « X » si c’est pour qu’il ne serve à rien ? »

Même si ces questions étaient parfaitement justifier, Dahlia commençait sérieusement à se demander si elle ne devait pas envoyer le gamin embrasser le mur. Josh lui restait sceptique face à l’art de la lecture. C’était tellement pas logique de faire ces trucs. La moitié des lettres ne servaient pas si elles n’allaient pas collé à d’autres lettres. En plus quelques fois elles étaient seules au milieu d’une phrase et ça marchait parfaitement ! Mais force était de constater que s’il ne se pliait pas, Dahlia finirait par le tuer pour le faire taire.

Durant plusieurs jours, le jeune garçon emmagasina les enseignements littéraires de la brunette. Ce fut dur et douloureux vu qu’elle prit l’habitude de lui frapper le haut du crâne avec un livre quand il faisait une faute. Mais il parvint à avancer, c’était encore très maladroit et incertain. Il comprenait désormais l’avantage de ce système complexe. Transmettre des informations et du savoir. Ou écrit des trucs complètement niais et stupide sans aucun intérêt.

« Ces livres-là parles de la navigation, sachant que peut-être tu pourrais un jour te trouver à partir seul, il vaut mieux pour toi avoir les bases.
_Je vais partir tout seul pour les missions ? Fit-il avec étonnement.
_En théorie non, t’es quand même qu’on gamin mais bon, ça pourrait arriver de temps en temps. »

Les yeux de Josh pétillèrent de joie. Pas qu’il n’aimait pas Lacuna et ceux qui y habitaient mais il rêvait de voir d’autre lieux. Découvrir le monde libre !

« T’excite pas trop non plus.
_Oui, oui. Mais j’aurais quel genre de mission ? Je vais devoir tuer des gens ?
_Je voyais autre chose pour toi, un truc moins risqué, enfin, façon de parler.
_Ah oui ? Ce serait quoi ? Continuait-il de questionner. »

Reynolds resta vague pour la suite des évènements, lui donnant un coup de livre pour le remettre dans le bain de la lecture. Même s’il trouvait toujours cette activité ennuyeuse. L’apprentissage de Josh se termina, l’examen que Dahlia gardait sous silence s’approcha et un jour, Josh fut convoqué dans le bureau de la révolutionnaire. Sa surprise fut grande lorsqu’il trouva derrière le bureau une femme totalement inconnue. Sa méfiance reprit rapidement le dessus malgré la présence de sa protectrice.

Qu’est-ce qu’elle avait encore inventé comme entrainement ? Pour une raison qu’il ignorait… il ne le sentait pas du tout.

Revenir en haut Aller en bas
Pandaman

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : All over the world

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5000/5000  (5000/5000)
Expérience:
2000000/2000000  (2000000/2000000)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Lun 6 Avr - 15:39

Dahlia Reynolds :

-Josh, je voudrais te présenter l'agent 009 Maria Reynolds, ma sœur...

J'avais ajouté cette précision dans un soupir. C'était fou le nombre de fois que je pouvais souffler quand je pensais à elle, mais alors avec elle à mes côtés, j'allais vider mes poumons c'était certain. Alors que je la présentais, elle déploya ses ailes et vint se poser juste devant mon bureau avant d'avancer vers Josh. Celui-ci se crispa. Évidemment, savoir que Maria était ma sœur n'était en rien une garantie pour lui. Elle se pencha vers lui et d'un voix froide déclara :

-Alors c'est toi, l'esclave des Tenryuubito.

À ce mot, il dégaina aussitôt Hari, la peur de retourner auprès d'eux était bien plus forte que celle de se faire tuer par cette harpie. Sans esquisser un geste, elle lui lança un regard glacial. Elle se tourna ensuite vers moi et me jeta le même regard avant d'ajouter :

-Tu m'as fait me déplacer de Seaquen Camp jusqu'ici pour un gamin qui ne sait toujours pas maîtriser ses émotions. Je savais que c'était une perte de temps. Il a raté son examen, tu peux lui dire de changer de voie.

Elle passa ensuite à côté de Josh, l'ignorant complètement, pour rejoindre la porte de mon bureau. Je réagis assez vite pour me retrouver devant elle en quelques foulées.

-Je t'interdis de partir sans l'avoir réellement évalué.

Elle pencha sa tête sur le côté me dévisageant du regard, prête à me sauter dessus comme l'aurait fait un rapace. Elle esquissa un sourire mauvais et répéta :

-Tu m'interdis...? Mais depuis quand es-tu en position d'interdire quoi que ce soit ? Dis-moi Josh, lança-t-elle par-dessus son épaule, sais-tu pourquoi ma jeune sœur effrontée t'apprécie autant ?

Je le vis m'interroger du regard mais il ne répondit rien. Maria reprit avec un sourire mauvais :

-J'en déduis que non, si on en croit ton silence. Et bien je vais éclairer ta lanterne. Dahlia ressent une forte empathie envers toi car ...

— La ferme ! Tu ne peux pas t'en empêcher, il faut toujours que tu te montres si supérieure, que tu me rabaisses, que tu le rabaisses alors que tu ne le connais même pas ! Tu es insupportable !

Je l'avais saisi au col et plaqué contre le mur, hors de moi, après son petit numéro pour m'humilier un peu plus et jouer le même jeu psychologique que je subissais depuis des années.

-Bien, je n'ai pas de temps à perdre, je t'attendrai dans la salle d'entraînement pour ton évaluation. J'aimerai partir au plus vite alors dépêche-toi de te remettre hein.

[i]Elle était sur le point de partir quand je crachais :


-Comment oses-tu venir ici et détruire les convictions de ce bonhomme ? Il a fait énormément d'effort et je peux t'assurer que ce qu'il a fait aujourd'hui n'est rien comparé à ce qu'il t'aurait fait lorsqu'il est arrivé ici. Tu es et tu resteras un monstre. Je n'arrive pas à croire que tu sois ma sœur.
-Et bien considère que nous ne le sommes pas... Par ailleurs je n'ai rien briser du tout, je n'ai fait que lui montrer que dans ce monde, on ne peut faire confiance à personne, c'est une leçon qu'il devrait retenir.


Elle fit volte-face et sortit une fois pour toute de mon bureau. Ma colère était telle que j'en tremblais et des larmes se fichèrent dans mes yeux. Je les retins du mieux que je pus. Pleurer n'était pas dans mes habitudes et ce n'était pas ce jour-là que cela allait changer et surtout pas à cause de Maria. Je me tournai vers Josh, resté figé devant notre affrontement.

— Entraine-toi, lis, occupe toi comme tu en as envie, je vais régler ce problème, une bonne fois pour toutes.

Puis j'allai retrouver Maria, il était hors de question que Josh passe ce test aujourd'hui.


Spoiler:
 


Dernière édition par Pandaman le Sam 4 Fév - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keinst D Josh

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 24
Localisation : West Blue
Humeur : Suspicieux

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
2/1000  (2/1000)
Expérience:
221/400  (221/400)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Jeu 11 Juin - 17:28

Josh observait le plafond. Son esprit tournait à plein régime à propos de sa protectrice. Il aurait préféré ne rien savoir à ce sujet. Pour lui Dahlia était vraiment devenu un modèle inébranlable et sans faille. Bien sûr il ne perdait pas son respect pour elle, en fait c’était même le contraire. Mais il n’avait pas l’intention d’en parler avec elle. Il savait ce qu’elle ressentait. Il n’y avait pas besoin de tourner le couteau dans la plaie. Contrairement à l’autre…
Maria Reynolds.

Une colère sans nom monta en lui, comment osait-elle ? Parce qu’on était esclave on ne pouvait pas être quelqu’un de bien ou de fort ? Certes il avait encore beaucoup de problèmes à régler mais ça n’affectait en rien ces capacités au combat. Bien au contraire. Il se redressa et prit Hari pour la coincer dans sa bottine. Après avoir enfilé une veste, il entre ouvrit sa porte. De ce qu’il avait compris, Maria était la chef plus que Dahlia. Donc tout le monde devait lui obéir.
Il resta une minute à observer le couloir. Il y avait énormément de monde qui passait devant sa chambre. Trop pour que ce soit normal. Il était donc surveiller. Alors Maria voulait le tester ? Bien. Il referma la porte et alla vers son lit. Dissimulant des oreillers sous la couette pour faire croire qu’il était toujours dedans.

Il posa ensuite ses pupilles sur la grille d’aération présente dans un coin de la pièce et s’y faufila. Comme Dahlia lui avait dit : « le savoir, c’est le pouvoir. » ou en tous cas une bonne partie. Alors il avait fouillé un peu partout dans la bibliothèque et avait lu beaucoup de livre malgré ses incertitudes par rapport à sa capacité de lecture. Josh avait même mit la main sur un plan de la base. Il avait tout retenu et du coup savait parfaitement comment se déplacer pour atteindre son but. Il commença alors à ramper dans le conduit. Silencieusement, s’arrêtant de temps en temps pour écouter ce que disaient certains révolutionnaires. Il saliva fortement en passant au-dessus de la cuisine. Les odeurs étaient exquises et pleine de promesse.

Après s’être repris, il avança de nouveau. Il devait trouver Maria. Mais il éprouvait une certaine euphorie à passer sous le nez et la barbe de tous ses combattants sans même qu’ils ne le voient. Et finalement il arriva à destination. Il pouvait voir à travers la grille qu’elle dormait dans son lit en petite tenue. C’était une mode chez les révolutionnaires femmes ? Il observa encore longuement la blanche, essayant de voir d’autre détail. Vu sa position, elle ne devait pas avoir d’arme mais ça ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas se défendre, au contraire.

Il retira la grille le plus silencieusement possible et posa pied dans la chambre. Pas de réaction. Tel un félin, il avança prudemment, prêt à attaquer au moindre geste suspect. Et finalement il fut sur sa cible, la lame sur sa gorge à califourchon sur elle. Il avait déjà deviné qu’elle était réveillée depuis un moment mais qu’elle faisait semblant pour voir comment il agirait.

« Je ne suis pas aussi faible que tu le penses. Siffla-t-il avec colère.
_Ah oui ? Pourtant tu es en colère, dois-je comprendre que la moindre provocation t'émeut ? Une personne qui ne sait pas contrôler ses émotions est faible par définition, esclave. Déclara-t-elle en écartant la lame de Josh de ses plumes. »

Le brun tiqua légèrement.

« Pourquoi vous rappelez toujours ça ? Vous n’avez pas l’intention de me rendre à mes anciens geôliers alors pourquoi ça semble vous déranger ? »

Il faisait de son mieux pour garder son sang-froid.

« Ça ne me dérange pas. Toi, par contre, ça semble te bouleverser, c'est pour ça que je te le rappelle, encore et toujours, esclave. Tous les révolutionnaires ne sont pas aussi sensible à ta condition que Dahlia et le reste du monde encore moins. Si tu n'es pas capable de faire face à ce simple mot, alors tu n'as rien à faire dans nos rangs.
_Alors c’est juste mon existence que tu trouves désagréable. Il serra la mâchoire. Je n’ai jamais demandé à être un naître dans une cage ! »

Il se jeta sur elle dans un élan de rage. En fait son problème était qu’elle ne pouvait pas supporter les anciens esclaves. Mais lui était devenu plus fort qu’un bon nombre d’adulte qui était dans les rangs. Il avait déjà combattus certain et les avait écrasé sans problème. Alors il avait largement gagné sa place ici. Il n’avait pas l’intention de laisser cette femme dire le contraire. Il avait fait trop d’effort pour que ça ne soit vain. Il avait envie de lui dire tellement de chose mais ne connaissait aucun mots pour dire à quel point il la détestait et qu’elle était méchante.

Alors il utilisait le langage qu’il connaissait le mieux. Celui du combat. Il se jeta sur elle avec rapidité. Remarquant qu’elle avait toujours ses ailes et aussi de drôle de pattes avec des griffes au bout. Dangereux. Il se baissa et se roula sur le côté pour éviter une attaque. Mais il sentait un autre changement dans l’air, il faisait froid alors qu’il y a à peine quelques minutes la chaleur était étouffante.

Il lui jeta un regard furieux alors qu’elle souriait a pleine dent. C’était son œuvre. Il évita un nouveau coup de serre et chercha un point faible, elle devait bien avoir des cicatrices qui pourrait lui indiquer une ancienne blessure ou un point fragile. Elle parvint alors à lui porter un coup, ce qu’il l’expulsa contre le mur mais il ne broncha pas le moins du monde et se releva après une seconde pour chercher de nouveau une faille.

Il en trouva une. Se baissa lorsqu’elle tenta de le trancher à coup de serre et attaqua. Même si c’était peut-être une faille volontaire.

« Burupiasu ! Annonça-t-il alors que la lueur bleue suivait sa lame. »

Il écarquilla les yeux en la voyant écarter les ailes et battre de celle-ci vigoureusement. Un vent le fit reculer. Dommage pour cette chance. Il n’allait peut-être pas en avoir d’autre. Maria attaqué alors. Ses griffes entamant le bras de Josh en profondeur. N’importe qui aurait hurlé de douleur et pleurer pour demander grâce. Mais lui non, il pissait le sang et continuait d’attaquer. Il parvint même a lui porter un coup à l’aile gauche.

« Sale peste ! Tu m’as mordu ! Grogna Maria en le frappant au visage. »

Josh sentit un truc a son nez mais ne se démonta pas. Maria semblait hors d’elle et prête à lui tordre le cou mais lui continuait à tourner autour d’elle en essayant de la fatiguer. Elle était coriace mais lui aussi. Et finalement elle parvint à le bloquer. Ses serres agrippant les bras de Josh.

« Une dernière volonté ? Esclave. »

Il serra les dents de rage sans baisser les yeux. C’est à ce moment désespéré que la porte s’ouvrit a volé.

« Maria ! Je ne suis pas d’accord tu ne lui as même pas laissé une chance de… »

Maria avait baissé sa garde, surprise par l’intrusion inopinée de sa sœur. Alors Josh fit comme n’importe qu’elle personne sur le point de se faire tuer aurait fait. Il libéra son bras et planta Hari dans la cuisse de son adversaire. La faisant hurler.

Un sourire victorieux aux lèvres, il savoura sa victoire. Avant de prendre le poing d'une harpie hors d'elle.

Mais ce n’était pas grave.

Il avait gagné.

Revenir en haut Aller en bas
Pandaman

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : All over the world

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5000/5000  (5000/5000)
Expérience:
2000000/2000000  (2000000/2000000)

MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   Jeu 17 Sep - 10:45

Dahlia Reynolds

À peine avait-elle frappé Josh que d’un bond je me jetais sur elle. J’enserrais sa taille entre mes bras et grâce à l’impulsion de mon saut, je la plaquais au sol quelques mètres plus loin. De ses puissantes serres, elle m’envoya valser contre le mur. Je fus légèrement sonnée par le coup, mais je me relevai tout de même alors qu’elle lançait une rafale de ses ailes pour me plaquer au mur. La bourrasque était violente, mais je pus m’en extirper d’une roulade, quittant ainsi son champ d’action. La chambre n’était pas très grande ce qui réduisait mes possibilités. Toutefois, je n’étais pas en reste, il suffisait que je me rapproche assez de Maria pour lui faire tâter de mes poings. L’étroitesse de la chambre se transformait en avantage pour moi alors qu’elle perturbait grandement les déplacements de ma si orgueilleuse sœur qui ne reprendrait forme humaine sous aucun prétexte. Une lubie qu’elle avait depuis qu’elle avait mangé son fruit du démon apparemment. Pourtant elle n’avait jamais été sujette à une telle vanité avant de quitter la maison. J’avais du mal à comprendre un tel changement, mais dans tous les cas, aujourd’hui, c’était un sérieux atout. Je m’élançais de nouveau. En une fraction de seconde, j’étais de nouveau sur Maria. Avant qu’elle puisse jouer de ses ailes, je lui attrapais la tête et la faisait rencontrer le mur. D’un geste vif, elle recula violemment sa tête et, d’un geste circulaire de son aile gauche, me fit reculer de quelques pas. Ceci lui permit de reprendre son souffle et d’essuyer le filet de sang qui coulait de son nez. Son regard s’assombrit. Déjà que la couleur atypique de son humeur aqueuse – un noir profond qui mettait ses yeux vairons en valeur – ne la rendait pas particulièrement sympathique, elle était maintenant plus qu’effrayante. Elle écarta ses ailes avec difficulté, tandis que je me mettais en garde. J’avais un mauvais pressentiment quant à sa prochaine attaque, mais je n’osais rien faire de peur de déclencher un effet secondaire dû à sa préparation. Elle murmura alors :


-Dark Hord.

Soudain, j’eus du mal à respirer, j’entendis également Josh haleter derrière moi. Je regardais Maria avec un air d’incompréhension sur le visage. Je ne connaissais pas cette technique, mais je me demandais tout de même : était-elle sérieuse à ce point-là ? Puis ma vision changea, tout ce qui était autour de ma sœur devint alors flou puis elle éclata. Une multitude de mini répliques d’elle-même prit alors sa place et fonça sans plus attendre sur moi. Je comprenais maintenant pourquoi je manquais d’oxygène. Ces répliques avaient beau être petites, elles respiraient tout comme Josh, Maria ou moi. Je courus alors jusqu’à la porte et l’ouvris à la volée. Au moins, Josh ne suffoquerait plus. Malheureusement, cette attention me fit perdre un temps précieux, temps pendant lequel les répliques miniatures de la harpie purent m’atteindre et me déchiqueter la chair en toute part. Malgré leur petitesse, la puissance de ma sœur n’avait pas faibli, au contraire, elle était même multipliée. Je tentais de me défendre en vain, jusqu’à ce que je finisse recroquevillée, à terre, essayant, tant bien que mal, de me protéger. La nuée de mini harpies se dispersa et Maria reprit sa forme normale. Elle avança alors, ses yeux se baissant sur moi avec mépris. Mes bras et mon torse me faisaient horriblement mal. Elle n’avait pas non plus épargné mon visage. Je sentais le sang couler abondamment. Ma vision se brouillait, avant de perdre temporairement l’usage de mes yeux je jetais un regard inquiet à mes jambes. « Le gant de peau » comme l’appelait Kazuya avait été mis à mal, mais le métal ne présentait aucune égratignure. Rassurée, je fermais les yeux. Avant de sombrer, j’entendis Maria :

-Je fais ce que je veux, quand je veux, et ce n’est certainement pas toi qui m’en empêcheras, tâche de rester à ta place à l’avenir.

Un bruissement de tissu me fit comprendre qu’elle se tournait vers Josh.

-Amène-la à l’infirmerie.

Je sentis ses serres autour de ma taille. Elle me souleva du sol et me déplaça de quelques mètres, attendis quelques secondes et claqua la porte de sa chambre. Ce fut la dernière chose que j’entendis avant de perdre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intégration chez les révolutionnaires.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intégration chez les révolutionnaires.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Intégration chez les révolutionnaires.
» Des idées pour faciliter l'intégration?
» Essai de campagne d'intégration
» Journée d'intégration ! [Bizutage][Terminé]
» [Event 1] Soirée d'intégration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: West Blue :: Îlot de Lacuna-
Sauter vers: