PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ace Jones

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 26
Localisation : Golden Mine
Humeur : Bouarf !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
0/1000  (0/1000)
Expérience:
354/400  (354/400)

MessageSujet: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Dim 11 Mai - 23:06

Le groupe de marchands, accompagné de Ace, marchait depuis près d'une demie-heure maintenant. Le cow-boy devait bien l'admettre, il faisait beaucoup plus chaud que sur Golden Mine, sans compter le fait qu'il portait des caisses relativement lourdes. Il s'arrêta un instant, posa les marchandises au sol et se désaltéra un peu.

- Tu tiens le coup Cow-boy ? , fit le capitaine.

Ace répondit positivement à cette question avec un simple signe de la tête, et en posa une à son tour:

- Il nous faudra environ combien de temps avant d'atteindre la capitale ?
- Au moins 3h, si nous n'avons pas d'ennuis.

Le groupe profita de l'arrêt d'Ace pour se reposer un petit moment. Le Sauvage s'approcha alors du capitaine pour discuter un peu avec lui:

- Et quelles genres d'ennuis pourrait-on avoir ?
- Les dangers dans un désert sont nombreux, surtout dans celui-ci.
- Oï réponds correctement à mes questions le vieux !
- Tu es bien trop curieux Cow-boy !, lança Tim.
- J'aime bien savoir où je met les pieds. Je ne craignais pas Golden Mine car je connaissais l'île par cœur, mais ici je ne suis au courant de rien. Regardes-ça ! On est au milieux de nulle part !, constata l'homme au chapeau.
- T'en fais pas mon garçon, il ne nous arrivera rien. Allez en route mauvaise prout !
*Mauvaise prout ? J'sens que je vais crever avant la fin avec lui*

Sur les ordres du capitaine, le groupe d'hommes se remit en marche. Il n'y avait rien dans la vision d'Ace, si ce n'est du sable et du Soleil. Et encore du sable... et du Soleil.

- Ça pue comme endroit, fit le cow-boy de manière exaspéré.
- Cesses de te plaindre gamin.
- Nan mais ça schlingue, continua Ace.
- Je commence à regretter mon choix de t'avoir fait monter sur mon navire !, rouspéta Tim.
- Mais bordel jte dis que ça pue !
- Il a raison, fit l'un des hommes. Il l'y a une drôle d'odeur !
- Ah, je suis pas fou quand même, fit Ace en posant les caisses au sol.

Il se dirigea sur la petite dune surplombant le petit groupe et la grimpa. Ce qu'il vu de l'autre côté se passait de commentaire:

- WHOAW !
- Qu'est-ce que tu as vu ?, demande la capitaine.
- C'est un truc de malade ça ! J'ai jamais vu une crotte aussi grosse !

Effectivement, une crotte de la taille d'un continent (bon j'exagère un peu certes) émanait une odeur pestilentielle.

- Qui c'est qui a pu démouler un truc pareil ?, questionna Ace.
- C'est probablement un scorpion géant.
- Ça craint non ?  Elle a l'air fraîche la bouse, la bestiole ne doit pas être bien loin.
- C'est pour ça qu'il vaudrait mieux se remettre en route. La dernière fois que j'ai croisé un scorpion géant, je m'en souviens encore crois-moi !

Ace redescendit de la dune et écouta les sages paroles de Tim. Tomber sur un tel monstre n'était pas dans les plans de l'équipage. Tim appela cependant à la plus grande prudence. Au moindre bruit suspect, les membres devaient réagir. Néanmoins, ils continuèrent leurs route pendant une bonne vingtaine de minutes, sans encombres, jusqu'à ce que l'un des matelots ne réagisse:

- Capitaine, il y a un voyageur à 9h !

Tim s'arrêta alors, et regarda dans la direction indiqué par son subalterne.

- Il est...
- WHOAAAW ! Y a pleins de Charlie là-bas !, coupa Ace.

Ce qu'il croyait être des chevaux s'avéra en réalité être un simple homme allongé dans le sable avec une veste sur la tête. Ace s'avança alors, noyé dans un mirage, en courant vers ledit homme.

- Cow-Boy ! Tu vas où ? C'est quoi des Charlie bon sang ?!
- Bah des chevaux !
- Y a pas de chevaux !

Ace s'avança toujours avant de trébucher sur le pied du bonhomme allongé. Il tomba à terre et c'était endormi juste à côté du voyageur...

Note:
 

Revenir en haut Aller en bas
Vivid Cali

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 23
Localisation : Quelque part dans West Blue
Humeur : Déchainée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
7/1000  (7/1000)
Expérience:
311/400  (311/400)

MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Lun 12 Mai - 13:30

Enfin, après tout ce temps à récupérer de ma blessure au bide, je peux enfin me casser de cette ville ! Enfin, je dis pas que je l'aime pas, loin de là, elle est sensass' avec son marché où pleins de bonnes odeurs circulent, mais l'appel de l'aventure n'a jamais été aussi fort.
A présent, en cette belle journée, je quitte la chambre d'hôtel que j'ai loué pendant mon séjour non désiré, rends les clés à l'accueil et, avec mon sac à dos rempli à mort, je me prépare à monter les grands escaliers de la ville menant à la surface.

Fort heureusement, contrairement à l'autre fois où sans Mihawk je serais devenue un steak fumant, j'ai largement prévu pour faire la traversée du désert sans subir les rayons mortels de l'astre solaire.
J'avais enfilé dans ma chambre d'hôtel une longue veste blanche à manches longues aux bordures cousues de fils rouges ainsi qu'un turban aussi blanc cachant mes cheveux. Une gourde pleine d'eau fraîche pend à ma ceinture, à l'abri de la chaleur, tandis que le reste présent dans mon sac se résume à des vivres pour ma prochaine traversée mais surtout à du rhum de West Blue.

J'atteins le sommet des escaliers et regagne la surface désertique. Même si je me suis préparée à devoir affronter la chaleur, celle-ci m'apporte une forte sensation d'étouffement pendant quelques secondes. Allez Cali, quand faut y aller, faut y aller !
Selon ma boussole et d'après ce que je me souviens, j'avais amarré le Kenar à l'Ouest de l'île.
Suivant l'Ouest, je m'enfonce dans l'immensité du désert d'Illusia. Bon dieu comment avais-je fait quelques jours auparavant pour marcher sur ce sable brûlant ? J'étais vraiment idiote ma parole...quoique, je le suis toujours.

Le vent chaud du désert me ramène à la réalité, m'obligeant à avancer si je n'ai pas envie qu'on retrouve ma carcasse carbonisée dans les jours qui suivent. Le sable rentre dans mes sandales, ça me fait chier mais j'essaie d'oublier ce désagrément, me concentrant sur mon rythme de marche.
Je ne dois pas traîner, j'ai vraiment envie de partir de cet enfer, le désert et moi on n'est pas vraiment fait l'un pour l'autre, bien au contraire.


- « Putain j'ai déjà soif. » Maugrée-je alors que ça fait moins d'une heure que je suis partie de la capitale.


Désirant hydrater ma gorge au plus vite, je bois une gorgée d'eau, me retenant quand même de vider entièrement la gourde. Il faut que j'en garde le plus possible tout en sachant que je ne sais pas pendant combien de temps je vais marcher dans ce foutu désert.

Au bout d'une autre heure de marche tout aussi éprouvante que la première, j'aperçois au loin une bande de personnes en cercle...en cercle ? C'est une secte ou quoi ? Et puis qu'est-ce qu'ils foutent en plein désert ces cons ? Ils vont crever s'ils restent plantés là comme des cactus desséchés !

Prise d'un élan purement héroïque (c'est ce que je veux me faire croire), je me mets à courir vers le groupe de gourous crétins avant de m’apercevoir, alors que je ne suis qu'à une vingtaine de mètres d'eux, qu'ils ne sont en rien des gourous. Ce sont des marins, ils portent de grosses caisses et semblent apparemment là pour aller les déposer à la capitale (sinon je vois pas pourquoi ils se baladeraient dans un désert pourri).


« Excusez-moi messieurs ! » J'interviens en agitant ma main afin d'attirer leur attention. « Vous vous êtes perdus ? »


Un des gars qui m'a tout l'air d'être le capitaine me remarque, ce qui attire l'attention des autres matelots sur ma personne.


- « Une fille ?

- Nan un poney, bien sûr que je suis une fille qu'est-ce que vous croyez ! »


Eh merde, moi qui voulais pas qu'ils me considèrent comme une potentielle ennemie, c'est loupé ! Ce n'est que maintenant que je capte, mais je vois deux corps allongés au sol, au centre du « cercle ». Par Kami-Sama qu'est-ce qu'ils ont foutu ?! Alors que je m'approche des deux pauvres gars ayant apparemment chopés une insolation, le capitaine de l'équipage de clampins m'empêche de les approcher, son flingue pointé vers moi.


- "N'approche pas plus, même si tu es une femme je ne te laisserai pas leur faire de mal !"


Roulant les yeux au ciel, je soupire, fatiguée de ses paroles. Il est vraiment pas original le type.


- « Je ne cherche pas à les tuer. » Lui expliqué-je en levant tout de même les mains au ciel pour bien lui prouver que je ne l'attaquerai pas. « Je veux juste voir s'ils vont bien...ce qui n'a pas l'air d'être le cas. Laissez-moi au moins les examiner. »


Bordel je me prends vraiment pour un docteur, quelle nouille je fais. Mais je pense que c'est la seule manière pour expliquer à ces gugusses que je ne leur veux strictement aucun mal.


- « Vous êtes médecin ? » M'interroge un des marins, pas du tout confiant.

- « Nan. » Lui répondis-je en souriant et en m'accroupissant près des deux gars au sol. « Mais j'ai largement de quoi les réveiller. Ils ont pas l'air morts, enfin celui avec la dégaine de cow-boy a juste chopé une insolation on dirait...

- Il s'est endormi.

- Pardon ?!

- Il s'est juste endormi. » Répète le capitaine. « Il a une maladie rare d'après ce que j'ai compris.

- Narcolepsie ?

- Bingo. »


Je soupire fortement. Ok là je dois vraiment dire que ce type n'a pas de chance. Et puis il s'est vraiment endormi au mauvais endroit : En plein milieu d'un désert semblable à un four.


- « Pouvez-vous m'aider à le redresser s'il vous plaît ? » Demandé-je aux matelots qui nous regardent depuis le début sans oser intervenir. « J'ai quelque chose qui pourrait direct le réveiller...du moins pour moi ça marche.

- Qu'allez-vous lui donner ? Un médicament ?

- Nan, du rhum de West Blue. »


Sous les regards étonnés des marins, avec l'aide du capitaine, on parvient à redresser le cow-boy en position assise. Je cale son dos contre mon genou et, en ouvrant une deuxième gourde remplie à raz-bord du précieux alcool, je pose le goulot entre les lèvres du type endormi. Si ça ne le réveille pas, alors je ne vois pas d'autre solution que de lui mettre un coup de pied dans les bijoux de famille, chose que je n'ai strictement pas envie de faire.

Je tourne la tête sur le côté en même temps, examinant le deuxième type. Il a une veste sur la tête, comme s'il faisait une sieste. Quel crétin...Je m'occuperai de lui plus tard, pour le moment, j'ai déjà un « patient » sur le dos, ou plutôt sur les jambes.
Plus vite j'aurais réveillé ces deux hommes, plus vite je pourrai ensuite retourner à mon bateau et plus vite je partirai d'Illusia mais surtout de ce désert de merde.

Revenir en haut Aller en bas
Natsu Dragneel

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 17/03/2013
Humeur : Enflammée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
301/400  (301/400)

MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Lun 12 Mai - 17:18

Le bateau des marines arrivaient enfin à bon port, en voyant les terres secs de l'île, les matelots prévoyaient déjà des boissons et autres objets pour ce rafraîchir. Natsu était déjà décourager d'avance, il avait déjà soif rien qu'à regarder le sol. La princesse sortait un parasol portable qu'elle sortit de son sac, évidemment le parasol était suffisant et uniquement pour elle, cela agaça encore plus notre Sergent qui fût calmé par Francis. Une fois tout préparé, ils étaient enfin prêts pour partir à l'aventure, seulement la mission pour Natsu n'allait pas être tâche facile :

- En tant que Princesse, j'exige de ne pas marcher sur le sol brûlant de ces terres. Il faudra me porter. dit-elle en regardant Natsu avec une mine provocatrice.

Francis voulait se dévouer mais il était sûr de faire tomber la Riche héritière, ne désirant pas ça il demanda à Natsu de le faire :

- Sergent ! Vous qui êtes assez grand et musclés, portez donc la demoiselle !

- QUOI ?! J'ai pas que ça à faire ! Grogna t-il.

- Si vous ne le faîtes pas, je le rapporterais à vos supérieurs ! Et cela risque de mal finir pour vous...murmura la jeune héritière en faisant l'innocente.

Il pesta un long moment mais finit pas la porter sur les épaules, si il n'était pas en mission il l'aurait déjà balancé à la mer. Elle avait volontairement attendu ce moment pour embêter le Sergent, maintenant qu'elle était bien installée, ils pouvaient entreprendre le trek. Ils marchèrent quelques heures, c'était dur et épuisant sans compter que Natsu ne faisait que de se plaindre :

- J'ai soif, il fait chaud, on marche lentement, on arrivera dans 10 ans et l'autre au-dessus me soûle ! C'est quoi ce pays de merde ?!

- Cessez de geindre ! Francis-kun, c'est comme ça que sont les Sergents aujourd'hui ?! dit Shélia.

- Euh Mademoiselle, celui-ci est spécial, vous devriez être contente qu'il vous porte, c'est un grand exploit !

Francis murmura à l'oreille de Natsu de lui dire de se taire, la mission pouvait échoué à tout moment à cause de ça. Si la marine apprenait que la cliente avait été agressée ou autre, il pouvait dire au revoir à sa carrière de Marine, et au revoir pour retrouver son père Igneel. Cette pensée le rendit tout nostalgique tout à coup, mais en entendant parler il revenait peu à peu à la réalité :

- Mademoiselle ? Pouvons nous savoir pourquoi nous devons nous rendre à la capital ? questionna Francis.

Shélia hésita un court instant, elle n'aimait pas trop parler de sa vie privée mais le fait d'en parler à eux pourrait sûrement mieux l'aider :

- Je recherche mon frère, il travaille ici. Je veux le forcer à rentrer à la maison !

- Pourquoi veux-tu le ramener ? osa demander Natsu qui avait vu une ouverture, en pensant qu'il pouvait avoir une vraie conversation avec elle car il savait qu'au fond elle, elle n'était pas si méchante ou exaspérante.

- Vous n'avez pas besoin de le savoir Sergent, contentez vous de m'amener !


Décidément ils n'auraient jamais de conversation ces deux là, d'un seul coup un des marines à l'arrière cria :

- Hé regardez ! Un attroupement de personnes !

- Yosh ! On va allez voir !

- Mais ! Sergent nous n'avons pas besoin de...

Elle n'avait pas pu finir sa phrase que Natsu courait vers l'attroupement de personnes, les autres marines suivaient leurs Sergent. Sur place, il y avait apparemment des marchands, une fille qui devait vivre ici et un mec par terre mais surtout....:

- Ohhhhhhhh un Cow boy, trop classe !!! cria Natsu tout content avec des étoiles dans les yeux.

Tous le regardèrent et virent que c'était un marine, avec une belle princesse sur ses épaules, enfin après son cri de joie, il s'était redressé vivement faisant tomber Shélia de ses épaules. Celle-ci finissait par terre en râlant de son comportement " Puérile ", Natsu s'approcha de la mystérieuse femme et du Cow-boy assit. Tandis que Shélia s'approcha du deuxième corps, elle s'écria d'un seul coup :

- Mon frère ?! Dégagez tous de lui bande de déchets sortit d'une cabane !

Tous la laissèrent passer vu le ton qu'elle prenait, la riche héritière exprimait enfin un sourire heureux, chose que les marines n'avaient pas vu depuis son arrivée.

- Votre frère ?![s'exclama Francis.

- Oui c'est lui ! Il lui ressemble même si là il fait plus jeune que d'habitude ! Que lui ai t-il arrivé ?! C'est vous qui avait fait ça ?! dit-elle en pointant du doigt le Capitaine des marchands.

- Non ! Nous l'avons trouvé là, étalé sur le sol. rétorqua celui-ci.

Elle versa de l'eau sur sa tête, cela le réveilla brusquement, la jeune Shélia s'approcha de celui-ci en s'exclamant joyeusement :

- Grand frère ! Je suis si contente de te revoir !

La seule phrase que semblait prononcé le jeune homme, n'était pas une phrase forcément attendu de sa part :

- Pourquoi tout le monde me prend pour son frère ces temps-ci ?

- Pardon ? Ne raconte pas n'importe quoi ! Je suis venue te ramener à la maison !

Tous regardaient cette scène avec attention.

Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Van Lester(Sanji)

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
304/400  (304/400)

MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Jeu 15 Mai - 19:29

Il avait quitté Tierra del Sol à bord de la petite barque dont il ne séparait plus désormais. Bien sûr il n'avait pas navigué, ça demandait bien trop d'effort. Non, il avait simplement dérivé jusqu'à ce qu'il arrive sur une île. D'après le désert chaud et aveuglant qui lui faisait face, il comprit qu'il était arrivé dans le royaume d'Illusia.

*Sérieusement ? pensa-t-il. De toutes les îles de West Blue il a fallu que je tombe sur celle qui possède un désert mortel ! Je ne pouvais pas arrivé sur Autumn Forever par exemple ? Une île où il ne se passe jamais rien parait-il !*

Il amarra donc sa petite barque comme il le put et débarqua sur le sable chaud du désert d'Illusia. Il marcha pendant quelques minutes qui lui parurent être une éternité. Puis, animé par sa fainéantise légendaire, il déclara pour lui-même.

*Il est hors de question que je continue de marcher par une chaleur pareille. Je vais faire une sieste jusqu'à ce que la nuit arrive, il parait qu'il fait froid dans le désert quand les ténèbres tombent.*

Et c'est ce qu'il fit. Il s'assit sur le sable brûlant, enleva sa veste, s'allongea et mit sa veste sur sa tête histoire de se protéger des insolations. Une fois fait, la chaleur lui parut tout à coup moins insupportable, elle le berçait même. Il se sentait comme dans un cocon. Il s'endormit alors de suite pensant se réveiller seulement une fois la nuit tombée.
Seulement, pas plus d'une heure plus tard, quelqu'un trébucha sur son pied. Dimitri se réveilla à moitié mais il était hors de question qu'il abandonne sa sieste tant qu'il ferait aussi chaud. il fit donc comme si de rien était mais un attroupement se forma autour de lui et de la personne qui avait trébuché sur lui et qui, apparemment, avait décidé de rester la tête dans le sable. Dimitri commença alors à s'intéresser à ce que disait les autres autour de lui. Il entendit une jeune femme et plusieurs hommes :


-Narcolepsie ?
-Bingo.

*Sérieusement, Narcolepsie ? Comment pouvait-on avoir une maladie aussi ridicule ?*

-Nan du rhum de West Blue.

*Est-ce qu'on a déjà vu une idée plus débile pour ranimer quelqu'un ? Je le sens, je ne vais pas aimer cette fille. Continuons à faire semblant de dormir, ça vaut mieux.*


Mais notre tête blonde n'était pas au bout de ses surprises ! Tandis qu'il tentait de sombrer à nouveau dans une sorte de coma, un jeune homme s'écria :

-Ohhhhhhhh un cow-boy, trop classe !!!

Dimitri fit rouler ses globes oculaires sous ses paupières de façon significative. S'il les avait ouvert, il aurait levé les yeux au ciel. Il résumait. Autour de lui, il y avait un abruti, un narcoleptique, une idiote, un cow-boy et nombre d'autres voix. Il n'y avait donc aucun moyen d'être tranquille même s'il tentait de paraître assoupi. Soudain une autre voix s'écria encore.

-Mon frère ?! Dégagez tous de lui bande de déchets sortis d'une cabane !

Elle, il l'aimait bien, joli insulte, très représentative de ce qu'il pensait. Enfin, il l'avait bien aimé jusqu'à ce qu'il se rende compte que le dit frère n'était autre que lui. Et alors qu'elle lui versait de l'eau fraîche sur la tête, il la détestait. C'était le moment propice pour se manifester, il ne voulait pas imaginer ce qui risquait de suivre s'il ne se "réveillait" pas. Mais en contrepartie, il allait faire vivre un enfer à cette demoiselle.

-Pourquoi tout le monde me prend pour son frère ces temps-ci ?
-Pardon ? Ne raconte pas n'importe quoi ! Je suis venue te ramener à la maison !
-Oh oui excuse moi, le réveil était un peu difficile n'est-ce pas ? D'ailleurs je peux savoir pourquoi tu as gâché l'eau de ces messieurs pour une raison aussi futile ? Tu te prends toujours pour une vraie princesse n'est-ce pas ? C'est d'une incorrection sincèrement !
S'écria-t-il en secouant la tête comme si la jeune fille l'avait déçu.

La jeune fille avait baissé la tête. Dimitri sentait que cette aventure allait lui plaire finalement. Martyriser une pauvre enfant allait lui remonter le moral. Il releva la tête et vit que tout le monde le regardait avec de grands yeux. Il était heureux, ne plus être le centre de l'attention lui avait manqué. Il jeta un rapide coup d'œil à l'assemblée. Il reconnut vite la fille au rhum étant donné qu'elle était la seule autre fille et le cow-boy qui était tout simplement reconnaissable. En revanche l'abruti et le narcoleptique restaient inconnus. Bien, il comptait profiter de cette situation au maximum. Seulement pour réaliser ce qu'il avait en tête... Il devait absolument compter sur la vanité qu'il avait déjà déceler chez la jeune fille. Il s'approcha de nouveau d'elle et demanda :


-Dis moi, tu as traversé ce désert toute seule ?
-Oui
, assura-t-elle beaucoup trop vite.
-Ne me mens pas... Gronda-t-il d'une voix menaçante.
-Bon d'accord c'est lui qui m'a porté, répondit-elle en désignant un jeune homme aux cheveux roses.
-Très bien dans ce cas, pour te faire pardonner tu vas me céder ta monture. On va à la capitale, toi l'autre fille tu seras notre guide tu sembles être d'ici. Et toi... le fameux cow-boy qui a apparemment fini la bouteille de rhum, je te charge de la protection de ma sœur.

Malheureusement pour notre tête blonde son plaisir allait être de courte de durée. Déjà la jeune femme semblait ne pas aimer les ordres mais quand elle entendit les mots "fini la bouteille de rhum" son expression passa de l'agacement à la colère. Le jeune homme aux cheveux roses n'avait apparemment aucunement l'intention de le porter. Dans le lot, seul le cow-boy semblait rester calme.

Revenir en haut Aller en bas
Ace Jones

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 26
Localisation : Golden Mine
Humeur : Bouarf !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
0/1000  (0/1000)
Expérience:
354/400  (354/400)

MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Dim 25 Mai - 19:33

Un jeune garçon jouait autour de sa maison avec un cheval de bois. Il attendait patiemment que son père ne revienne afin de jouer avec lui. Le Soleil se couchait et le petit garçon savait qu'il était bientôt l'heure. Mais il entendit soudainement des coups de feu provenant de sa maison. Il descendit de sa monture en bois et se précipita à l'intérieur. Il y avait sa maman, maltraitée par un homme et un deuxième qui visait quelqu'un avec son arme. De la fumée échappa de son canon. Le jeune garçon tourna sa tête au sol et vu son père, mort à terre. Il finit par crier soudainement:

- NOOOOOOOONNNNNNN......


BACK TO REALITY

- POUAAAAAAAR !

Le Cow-boy se réveilla subitement à cause de son cauchemar. Il respirait péniblement et toussa quelques instants. Il y avait un spectacle pour le moins curieux se tenant juste devant lui. Un attroupement c'était formé, là, au beau milieu du désert. Il reconnut immédiatement Tim ainsi que ses hommes. Mais il y avait également des Marines, dont un mec avec des cheveux roses qui semblait plus gradé que les autres. En face de lui, une jeune fille agenouillée au sol qui ressemblait beaucoup à une princesse avec un jeune homme blond en face d'elle. Puis finalement, il sentit une main tapoter son dos afin qu'il cesse de tousser. Il y avait effectivement une jeune fille habillée d"une longue tenue blanche ainsi que d'un turban enroulé autour de sa tête juste à côté de lui. Il semblait peu à peu émerger de son sommeil, et se rendit compte qu'il avait un goût très agréable dans la bouche. Il se lécha les lèvres et constata:

*Hmmm, du rhum de West Blue. Comment ai-je pu me retrouver avec du rhum en dormant ?*

Il regarda alors au sol et vu la bouteille contenant le breuvage alcoolisé. Serait-ce cette jeune fille qui lui avait fait boire du Rhum ? Drôle de façon de réveiller les gens, mais il ne pouvait qu'admettre que c'était fort plaisant. La pilule de son réveil finalement passée, les événements qui s'étaient arrêtés juste avant son réveil reprirent finalement leur cours.

-Dis moi, tu as traversé ce désert toute seule ?, demanda le jeune blond à la princesse.
-Oui, assura-t-elle beaucoup trop vite.
-Ne me mens pas... Gronda-t-il d'une voix menaçante.
-Bon d'accord c'est lui qui m'a porté, répondit-elle en désignant un jeune homme aux cheveux roses.
-Très bien dans ce cas, pour te faire pardonner tu vas me céder ta monture. On va à la capitale, toi l'autre fille tu seras notre guide tu sembles être d'ici. Et toi... le fameux cow-boy qui a apparemment fini la bouteille de rhum, je te charge de la protection de ma sœur.

Voilà un type égoïste et autoritaire. Bien entendu, la fille au rhum et le Marine refusèrent catégoriquement ses ordres. Ace pendant ce temps continuait de boire sa bouteille de rhum. Enfin ce n'était visiblement pas "sa" bouteille car la demoiselle en tenue blanche le regardait avec un air de meurtrier. Le Cow-Boy détourna son regard puis se leva, en donnant le reste de la bouteille à son propriétaire. Il regarda le type "autoritaire" au sol, puis répondit positivement à sa demande, à la surprise générale:

- D'accord. Je protégerai ta princesse. Mais tu en conviendras que ce service demande un retour pécuniaire de ta part.

Le blond ne réagit pas vraiment à la condition fixée par le cow-boy, difficile de savoir ce qu'il en pensait.

- Je suis un chasseur de prime et je gagne ma vie ainsi. Mais tu m'offres la possibilité de gagner de la thune autrement, alors je me transformerai volontiers en mercenaire pour cette fois ci. Et puis, fit-il en désignant la jeune fille au rhum de son pouce, je dois rembourser le rhum de cette gentille demoiselle. Alors ? Quelle est ta réponse ?

-Mais bien sûr, tu vois bien que c'est une jeune fille bien élevée et de haute naissance, elle te donnera tous ce dont tu auras besoin !, finit-il par répondre.

- Bien, nous fixerons un prix une fois arrivée à la capitale. Il s'avança vers le jeune homme, et s’accroupit à côté de lui afin de lui tendre la main. Marché conclut ?

- Marché conclut, dit-il en sortant une cigarette sans prendre la peine de serrer la main du cow-boy.

Ace se releva, sans vraiment prendre en compte le petit "vent" qu'il venait de se prendre. Après tout ce qui lui importait c'était de gagner de l'argent au final.

- Bien, vos affaires sont réglées ?, fit Tim pressé par le temps. Nous allons tous à la capitale visiblement, alors faisons route ensemble !

Tout le monde semblait satisfait de cette situation, sauf la fille au rhum, comme s'amusait à la surnommer Ace, qui revenait de la ville visiblement. Le groupe se remit en route, avec le blond bougonnant et contraint de marcher. Ace observa la princesse de temps à autre afin de voir si tout allait bien, il se devait de la protéger dorénavant. Néanmoins, il ne lui adressa pas la parole, tout comme au reste du groupe d'ailleurs. Mais il y avait cependant un personnage qui l'intriguait, c'était le jeune Marine aux cheveux roses. Ace a quitté Golden Mine dans l'espoir de devenir Marine, en trouver un ici était une sacré chance ! Il s'approcha alors du Sergent et commença à discuter avec ce dernier:

- Tu es un Marine n'est-ce pas ?
- Ouais ! Je suis même Sergent, et toi je vois que tu es un Cow-boy, cte classe !
- Haha, c'est gentil, fit-il amusé. J'ai quitté mon île dans l'espoir de devenir Marine. J'ai de la chance de tomber sur toi et tes hommes dès ma première sortie en mer.
- Tu veux intégrer la Marine ?!, dit-il surpris.
- J'en ai bien l'intention effectivement. Accepterais-tu de m'y faire entrer après notre séjour sur Illusia ? demanda le cow-boy.

Malheureusement il n'eut pas le temps d'avoir une réponse car un scorpion géant sortit du sable juste devant le groupe.

- Ohé ! C'est gros ce truc ! C'est comestible ? J'ai la dalle !, fit le sergent.

Instinctivement, Ace se positionna juste devant la princesse et sortit son Shotgun prêt à faire feu à tout moment. *Je comprend pourquoi la bouse de tout à l'heure était démesurée*. Il s'avança alors en première ligne, rapidement rejoint par le Marine, de Tim qui n'avait rien perdu de sa gloire d'antan et de la jeune fille en tenue blanche, qui avait sortit son arme. Intéressent, était-elle tireuse d'élite ?

En revanche le blond resta en arrière, en disant:

- C'est la mode les scorpions en ce moment ? Bon, bah débrouillez-vous sans moi, jpense que je m'en suis déjà assez farci.

Ace leva la sécurité de son arme et fit feu. Il toucha l'oeil droit de la bête qui entra alors dans une rage folle...

Revenir en haut Aller en bas
Vivid Cali

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 23
Localisation : Quelque part dans West Blue
Humeur : Déchainée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
7/1000  (7/1000)
Expérience:
311/400  (311/400)

MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Lun 26 Mai - 0:40

Mais...quel crétin ce cow-boy ! Pourquoi a-t-il tiré dans l’œil de ce monstre ?! Voilà qu'il est fou de rage à présent ! Je soupire fortement et, alors que le scorpion fonce droit sur notre petit groupe plus si petit que ça (je dirais plutôt une classe verte), je vois Tim (je crois qu'il s'appelle comme ça le gars) qui, sans hésiter, tire sur le scorpion géant. Les balles ricochent sur son corps solide.
En fait je crois que le cow-boy est vraiment pas con : Le point faible de cette bébête doit être ses yeux. Le capitaine des matelots esquive un coup de pince de la bestiole tandis que le cow-boy et moi-même prenons quelque peu nos distances afin d'avoir un meilleur angle de tir.


- « Faites gaffe il revient à la charge ! » Nous prévient un des gars de la Marine.


Comme si on l'avait pas remarqué, crétin ! Sans déconner, pourquoi je suis tombée sur ce troupeau d'abrutis ? M'enfin, plus vite je les aurais accompagné à la capitale et plus vite je pourrai me casser de là. En plus, y a des Marines, si jamais ils apprennent que je suis une pirate, je risque de déguster sévère !
Bon dieu, ce désert va finir par me rendre folle et j'ai pas envie qu'une crise de folie se reproduise comme l'autre fois.
Visant l'autre œil valide de la bête, je me prépare à tirer un bon Echoes Shot lorsque le brun tire une salve longeant les flancs du scorpion géant, ne lui faisant pas plus d'effet qu'une piqûre de moustique, rapidement suivi par le sergent de la Marine qui, à ma grande surprise, fiche un coup de poing remarquable dans la tête du monstre, ce qui l'étourdit quelques instants.


- « Mais putain vous allez me laisser participer oui ou merde ?! »


Un instant de confusion prend place dans notre petit commando improvisé tandis que la voix de la princesse casse-pieds résonne :


- « Quelle malotrue ! J'exige que vous soyez un peu plus polie que ça !

- C'est ça j'ai que ça à foutre d'être polie alors qu'on est quatre clampins à se battre contre un insecte de merde.

- Techniquement le scorpion n'est pas un insecte, il fait partie de...

- S'il vous plaît princesse, fermez-la. »


Je fais craquer mon cou et, une fois le « calme » revenu, je me reconcentre sur la bestiole voulant notre mort pour x raisons. Cette dernière fait claquer ses grandes pinces et revient vers nous à toute allure. Je ferme un œil et vise le sien. J'espère que je vais pas être stoppée cette fois.


- « Gamine qu'est-ce que tu fous ?! »


Je serre les dents, ignorant l'avertissement de Tim. Qu'ils se taisent tous, j'ai besoin de me concentrer...


- « Allez-vous-en il va vous embrocher ! »


J'avais pas dit à la princesse de se la fermer ? Tiens c'est moi ou le scorpion est super près tout à coup ? Bah, au moins ça me facilite le travail.
Je vise droit son noeinoeil valide et crie :


- « Echoes Shot ! »


Le tir, comme son nom l'indique, provoque un magnifique écho qui résonne drôlement bien dans ce désert ardent. La bestiole, à présent aveugle, se tord dans le sable, luttant apparemment contre la douleur. La pauvre, si elle était plus mignonne que ça, il ne ferait aucun doute que je l'aurais déjà adopté. Mais vu que c'est un gros monstre super laid, alors y a aucune raison à ce qu'on fasse ami-ami. En plus je pense pas que le blondinet qui s'est apparemment auto-proclamé chef de la troupe veuille d'un scorpion parmi nous.


- « Yes, je l'ai eu !

- En même temps ce n'était pas difficile, le scorpion n'était qu'à deux mètres de vous. »


Je me tourne vers la princesse et, le visage rouge à la fois à cause de la chaleur mais aussi de la colère, je réplique sèchement :


- « Toi si tu la fermes pas dans deux secondes je te fous un Echoes Shot dans le cul, c'est claaaaiiiiiiir...


Projetée dans les airs par un violent coup de queue du scorpion géant que je n'ai même pas eu le temps d'anticiper, me voilà en train de « planer » à plusieurs mètres d'altitude au-dessus de tout ce joyeux petit monde. Ceux-là, au lieu de s'occuper de l'insecte géant qui a visiblement l'intention de faire de moi son quatre heures, se contentent de me regarder comme de parfaits imbéciles, y compris le cow-boy et le sergent Marine qui m'observent comme on observerait la vue du haut d'une montagne. Mais qu'ils fassent quelque chose, je sais pas, que quelqu'un me rattrape ?! Oh et puis faut tout faire soit-même dans ce monde de merde ! Ni une, ni deux, pendant ma chute, j'ai le temps de tirer un second puis un troisième Echoes Shot sur le scorpion, en plein dans sa gueule grande ouverte qui s'apprêtait à me réceptionner.
Cette fois, la créature se laisse tomber au sol, les mandibules fumants et K.O pour de bon...enfin j'espère...mais attendez deux secondes...je suis pas en train de tomber dans le vide là ?


- « Eh merde. » Lâché-je en voyant l'étendue de sable se rapprocher de moi à une vitesse effrayante.

Note à Natsu, Dimitri et Ace:
 

Revenir en haut Aller en bas
Natsu Dragneel

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 17/03/2013
Humeur : Enflammée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
301/400  (301/400)

MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Mar 27 Mai - 15:38

Tout le monde semblait réveiller et donc ils prirent enfin tous la route vers la capitale. Natsu se plaignait qu'il faisait chaud, et que le périple serait sans doute long. Il était situé devant avec ses hommes derrières en compagnie de Francis et de la charmante héritière, soudain il sentit une nouvelle présence près de lui. C'était le Cow-boy qui semblait vouloir discuter avec lui :

- Tu es un Marine n'est-ce pas ?

- Ouais ! Je suis même Sergent, et toi je vois que tu es un Cow-boy, cte classe !

- Haha, c'est gentil, fit-il amusé. J'ai quitté mon île dans l'espoir de devenir Marine. J'ai de la chance de tomber sur toi et tes hommes dès ma première sortie en mer.

- Tu veux intégrer la Marine ?!, dit-il surpris.

- J'en ai bien l'intention effectivement. Accepterais-tu de m'y faire entrer après notre séjour sur Illusia ? demanda le cow-boy.

Natsu voulait lui répondre aussitôt mais un scorpion géant avait fait son entrer devant le groupe, le cow-boy tira dans son oeil droit mais il devenait de plus en plus en colère. Une bataille s'en suivait, chacun y mettait du sien et Cali le finissait " en l'air " avec son Echoes shot. Celle-ci d'ailleurs tomba lourdement sur le sol, sous les yeux blasés des autres personnes du groupe. Seulement, avec la chance qu'elle avait, elle était tombée dans du sable mouvant, elle commençait à s'enfoncer de plus en plus :

- Oh elle coule on dirait. Rétorqua Natsu tel un bobet de première classe.

- Viens m'aider au lieu de me regarder abruti !

Tout le monde ainsi que Natsu s'empressait de l'aider, tous sauf la princesse qui était restée avec son " frère " à l'arrière. Mais le sergent ne le voyait pas de cet oeil :

- Et vous deux ! Aider nous au lieu de glander ! Surtout toi Shélia ! gronda t-il.

- C'est SAMA Sergent !Et je ne vais pas allez sauver cette fille qui ne mérite pas d'être sauvée. N'est ce pas Francis-kun ?

- Oui oui Shélia-sama.

Natsu était désespérer par le comportement de Francis mais surtout celui de l'héritière, vivement que cette mission se terminait. Il se re-concentra sur la tentative de sauvetage de la femme au turban, le coy-boy, demandait une corde à Tim et ses hommes, rapidement ils en trouvèrent une, Francis balança la corde à la femme et celle-ci la prit vivement. Ils tirèrent tous pour la libérer de ce piège naturel sauf qu'au beau milieu de tout ça :

- Hé mais il fout quoi lui ?! dit le Sergent surpris par ce qu'il venait de voir.

- Oh non il s'est rendormi ! informa Tim.

En effet, le cow-boy s'était endormi brusquement pendant qu'il tirait la corde avec les autres, il était tombé sur le côté et Natsu étant derrière lui, avait vu toute la scène. Le Sergent le dégageait, libérant ainsi de la place pour que les autres puissent tirer correctement la corde. Il le plaçait plus loin près d'un des rares rochers présent dans cette fournaise, pendant ce temps la troupe avait réussit à sortir la jeune femme de là. Ils étaient tous épuisés, en même temps, marcher longtemps dans le désert, se battre avec un scorpion et utiliser les dernières forces pour sortir quelqu'un du sable : Ce n'était pas de tout repos. Francis alla rejoindre son supérieur qui était avec le malade :

- Comment va t-il ?

- On dirait qu'il dort...il est classe ce type mais il est bizarre !

- Ah oui...il est malade vous savez la Narcolepsie ce n'est pas toujours évident. répliqua Francis.

- La narcoquoi ?

- Oubliez. Rappelez vous juste qu'il peut dormir à tout moment. Il va falloir qu'il se réveille d'ailleurs !

- J'ai une idée ! dit-il confiant.

Il s'approchait de l'endormi et commença à la baffer, sous les yeux ébahis de Francis qui se demandait ce qu'il faisait. Malgré que se soit une façon un peu brute de réveiller quelqu'un, cela semblait marcher. Il se réveilla en sursaut :

- Bouarf ! Que c'est-il passé ? questionna t-il.

- Tu t'es endormis ! rigola Natsu. Par contre tu t'endors quand il faut pas, fait gaffe la prochaine fois.

- Sergent, cela ne se contrôle pas hein...

- Ah bon ?

Les trois individus revenaient vers la troupe pour voir comment allait la fille, elle semblait allez bien malgré qu'elle râlait après les gens, c'était bon signe en tout cas. La troupe reprenait la route, la nuit allait pas tarder à s'installer et ils n'étaient toujours pas à la capitale, Tim décida qu'ils s'arrêteraient près des rochers plus loin. Tous le monde était d'accord, après cette épuisante journée il fallait se reposer, et cela leurs feraient le plus grand bien. Les marines avaient tout prévu de leurs côtés, ils avaient des tentes mais seulement pour eux, ils n'avaient pas pensé qu'ils allaient rencontrer autant de gens dans un désert aussi aride. La princesse avait également de quoi avoir, elle avait sa propre tente blanche, avec tout ce qu'il fallait dedans : Autrement dit, coussins, oreillers, boîte à manucure, petit fauteuil etc... Tout le monde voulait rentrer dedans mais il n'en était pas question pour elle ! Plus tard, tous étaient autour d'un feu de camp prêt à éventuellement discuter et apprendre à se connaître.


Note à Ace, Dimi et Cali:
 

Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Van Lester(Sanji)

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
304/400  (304/400)

MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Ven 30 Mai - 13:24

La troupe s'en était finalement bien sortie face au scorpion géant. Dimitri se félicitait donc de ne pas avoir participé au combat. Il n'avait manqué à personne et c'était mieux ainsi. Malheureusement, ils n'étaient pas au bout de leurs surprises. La jeune femme en tunique avait fini par tomber dans des sables mouvants après avoir risqué de finir dans l'estomac du serpent. Définitivement, elle n'avait pas de chance. Alors que tout le monde se précipitait pour l'aider, la toute nouvelle sœur de Dimitri et lui-même les regardèrent faire. L'abruti au cheveux roses, qui faisait apparemment partie de la Marine s'énerva prétextant que tout le monde devait participer. Notre tête blonde, lui, ne comprenait pas pourquoi ? Pourquoi devrait-il se montrer avenant et solidaire envers une fille qu'il trouvait vulgaire. Il ne la connaissait pas et il ne l'appréciait même pas. Il ne lui viendrait donc pas en aide. Soudain le cow-boy tomba dans un espèce de coma. Dimitri intrigué avança son buste pour mieux voir ce qu'il se passait. Ce n'était rien. Il savait juste maintenant que le cow-boy et le narcoleptique était une seule et même personne.

*Une belle troupe de bras cassés quoi...* se dit Dimitri en allumant de nouveau une cigarette.

Une fois que tout le monde fut remis en état, la caravane improvisée reprit sa route. La nuit arrivait à grands pas, celui qui était apparemment le chef de l'expédition décida alors d'élire un camp pour la nuit prêt de quelques rochers qui se trouvaient un peu plus loin. Les mieux lotis étaient les Marines et la nouvelle sœur de Dimitri, Shélia. La nuit en leur compagnie serait chaude et agréable. Dimitri en aurait presque plaint ceux qui devaient rester dehors. Il ne se comptait bien sûr pas dans le tas puisqu'il était inconcevable qu'il laisse sa sœur seule dans une tente. La troupe s'activa ensuite pour allumer un feu de camp. Un repas de fortune fut préparé et servi en petite dose à chacune des personnes faisant partie de la caravane improvisée. Dimitri finit son assiette le plus rapidement possible. Il savait qu'on risquait de lui poser des questions et qu'on essaierait de faire plus ample connaissance avec lui. Mais ça, c'était exactement tout ce qu'il détestait. Il se leva donc sous le regard médusé de la petite troupe. Il déposa sa gamelle à l'endroit qu'il estimait être le plus approprié, c'est à dire dans les mains d'une personne lambda de la troupe et alla s'asseoir sur un des rochers à proximité. Il alluma de nouveau une cigarette et la consomma tout en observant l'étendue de sable devenue argentée sous la lumière de la lune.


-Hé toi ! Tu pourrais au moins faire l'effort de nous connaître étant donné que t'as rien foutu de la journée à part essayer de donner des ordres, lui lança la jeune fille au vocabulaire châtié dans son dos.

Dimitri se leva alors sur son rocher, dominant le petit monde d'un bon mètre à vue de nez. Il effectua une courbette ironique et déclara :


-Je me présente, le gars en costard. Je ne vous demanderais pas vos noms car je n'ai aucunement envie de les connaître et je n'ai pas envie de participer à cette partie hypocrite où chacun essaie d'en apprendre plus sur les autres alors qu'ils n'en absolument rien à faire. Sur ce, je finis ma cigarette et je me retire.

Et c'est exactement ce qu'il fit. Il prit une longue bouffée et relâcha la fumée en l'air. Il jeta le tabac roulé à terre et l'écrasa. puis il effectua un petit saut gracieux et descendit de son perchoir. Il entra ensuite dans la tente de Shélia laissant la plupart des personnes présentes pantoises.
Une fois isolé dans la tente, Dimitri se détendit. Il repéra un fauteuil dans lequel il s'assit. Il n'y avait rien d'intéressant dans ce désert. Les deux filles qu'il y avait rencontré étaient insupportables et il n'avait plus rien pour se divertir ! La traversée allait être longue...

*Vivement qu'on arrive à la capitale !* pensa Dimitri en sombrant dans un sommeil pas spécialement mérité.


~~

-Grand frère, c'est le matin !
-Pas maintenant Leynina, laisse moi
, grogna notre tête blonde.
-C'est qui cette Leynina ? interrogea Shélia.

Dimitri revint alors à la réalité. Il avait sombré sans s'en rendre compte et il avait dormi toute la nuit d'une seule traite. Et en plus il avait rêvé de Leynina. Est-ce que cette insupportable Shélia lui rappelait la charmante Leynina ? Non, c'était impossible, Shélia était une vraie peste alors que Leynina était une jeune fille courageuse et pleine de vie. Peut-être qu'être en contact avec la princesse rappelait à Dimitri à quel point la présence de Leynina était bien plus agréable. Il cligna plusieurs fois des yeux le temps de s'habituer à la lumière du jour et découvrit le visage de la jeune fille de bonne famille. Ce n'était pas vraiment le visage qu'il aurait voulu voir mais passons.


-Oh je faisais un rêve c'est tout.
-Ah d'accord... Nous partons.


Dimitri se leva donc et aida Shélia à ranger la tente. Il préférait faire ceci plutôt que se mêle aux autres. Une fois le camp levé, la petite troupe repartit en direction de la capitale.

Note pour les trois zigotos XD:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ace Jones

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 26
Localisation : Golden Mine
Humeur : Bouarf !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
0/1000  (0/1000)
Expérience:
354/400  (354/400)

MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Mer 11 Juin - 21:11

Après moult péripéties dans le désert ardent d'Illusia, Tim décida d'établir un camp pour y passer la nuit. Bien sûr, tout cela ne faisait pas partie de ses plans, étant donné que la troupe devait arriver avant la tombée de la nuit à sa destination...

- On était pas sensé arriver au bout de 3h de marche ?, demanda Ace
- Si un PUTAIN de cow-boy ne se serait pas endormi BÊTEMENT au milieux du voyage, oui.
- TU SAIS CE QU'IL TE DIS LE PUTAIN DE COW-BOY ??
- NON ! ET J'EN AI RIEN À FOUTRE !
- BASTON !
- Ça suffit maintenant !, intervient la princesse. On dirait deux enfants gâtés par leurs maman ! Un peu de tenu voyons !

Les deux bonhommes regardèrent la princesse d'un œil noir avant qu'Ace ne se résigne. Il ne devait pas s'énerver sur elle, puisqu'il devait la protéger. Pour se changer les idées, et faire comme s'il ne s'était rien passé, Tim et le Sauvage travaillèrent main dans la main à l'élaboration d'un feu de camp, épaulés par les Marines. Ils ramassèrent quelques branches desséchées par la température brûlante du jour et les placèrent dans un foyer entouré de pierres spécialement conçu par la jeune fille au rhum. Pour finir, Tim alluma le feu grâce à son briquet. Le plus important était fait, maintenant, il fallait faire à manger. Le chef d'expédition sortit quelques boîtes d'haricots rouges. Ace s'improvisa cuisinier de la troupe pendant que les Marines et la princesse installèrent leurs tentes. Il fit cuir les haricots dans de l'eau frémissante sous le feu et fut rapidement rejoint par Cali qui eut la "brillante" idée de vouloir mettre du rhum dans la casserole. Bien sûr, Ace en tant que fervent supporter des boissons alcoolisées, accepta sans hésitation. Malheureusement, Tim désapprouva furieusement cette idée.

- T'es vraiment pas drôle, lancèrent les deux alcoolos en même temps.

Le repas était prêt et, une fois tout le monde servit, chacun s'installa autour du feu.

- On aurait dû prendre un peu de scorpion pour le bouffer non ?, demanda le Marine aux cheveux roses.
- Mais bien sûr ! T'as cru que j'allais bouffer un truc pareil toi ?!!, rétorqua aussitôt la fille encapuchonnée.
- Et alors ? J'aurais mangé ta part !

- Bon bon !, fit Tim en claquant ses deux mains. On m'a toujours dit que les feux de camps étaient l'occasion rêvée de faire la fête, ou du moins de se distraire ! Je me rend compte qu'à part mes moussaillons et le Cow-Boy, je ne connais personne. Que diriez-vous de faire plus ample connaissance ?

Visiblement tout le monde était d'accord. Le marchand eut donc le privilège de se présenter:

- Je m'appelle Tim, ancien chasseur de prime. Dans ma jeunesse j'ai vogué sur Grandline à la recherche de criminels primés. La passion de la chasse et du choix de la proie est quelque chose de très excitant croyez-moi ! HAHA !, finit-il en rigolant la gorge déployée.

- ROOOOOOOOH *o*, fit Natsu émerveillé. T'as terrassé des mecs dangereux ossan ?
- Ma plus grosse fierté, est d'avoir vaincu le légendaire pirate Corvioso Lagos, dit le corbeau. Un combat titanesque, et surtout, une prime de 500.000.000B ! HAHA J'étais tellement refait après ça !

-HEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN ???, firent tout le monde.

*ARRRRRG, qu'est-ce que je fous avec ce type ?*
*Ce mec est trop cool *o**
*WHOAW le vieux ! Il déconne pas !*
*Qu'est que j'en ai à foutre ?*

Finalement, le seul qui ne semblait pas avoir sa place ici se leva, donna son assiette au premier venu, et s'isola sur un petit rocher à proximité du campement. Ce qui ne manqua pas de faire réagir la jeune femme au caractère bien trempé:

- Hé toi ! Tu pourrais au moins faire l'effort de nous connaître étant donné que t'as rien foutu de la journée à part essayer de donner des ordres !

La réaction du jeune homme ne se fit pas attendre. Il se leva et, dans une gestuelle des plus classes, se présenta à sa manière:

- Je me présente, le gars en costard. Je ne vous demanderais pas vos noms car je n'ai aucunement envie de les connaître et je n'ai pas envie de participer à cette partie hypocrite où chacun essaie d'en apprendre plus sur les autres alors qu'ils n'en a absolument rien à faire. Sur ce, je finis ma cigarette et je me retire.

La réaction du "gars en costard" avait au moins le mérite de laisser tout le monde pantois. Ace le regardait du coin de l’œil, sous son chapeau. Il n'aimait pas vraiment ce type, mais devait au moins lui reconnaître qu'il n'avait pas tout à fait tord. Après Illusia, que restera t-il de cette soirée ? Quel est le pourcentage de chance que le cow-boy revoit une des personnes qui l'entourent un jour ? Bien entendu, il exclut les Marines de ce constat, puisqu'il comptait quitter Illusia en leur compagnie afin de devenir lui-même un justicier. Après le froid lancé par la "présentation" du blond, Tim reprit donc son histoire:

- Bref, ce pirate fut ma dernière chasse. Grâce à tout cet argent j'ai pu monter ma propre entreprise de commerce. Et je dois avouer que ça fonctionne plutôt bien ! Voilà, vous connaissez mes raisons de ma venue ici. À toi Cow-Boy ! Racontes-nous ton histoire !

Ace, assit au sol avec un récipient de rhum à la main (gentiment donné par Cali malgré quelques réticences), leva sa tête et commença donc à raconter son passé. C'était la première fois qu'il en parlait à des étrangers:

- Je m'appelle Ace, Ace Jones, chasseur de primes né à Golden Mine, une île de non droit. J'ai bien entendu grandi là-bas avec mes parents, qui furent exécutés sous mes yeux alors que je n'avais que 7 ans. Quelques années plus tard, après m'être vengé des bourreaux de mes parents, je me suis émancipé et j'ai commencé à me faire un nom. C'est à partir de cette période que l'on a commencé à me surnommer "l'Orphelin Sauvage", ou tout simplement "Le Sauvage". J'ai quitté mon île afin de devenir Marine, et ainsi avoir du poids auprès du Gouvernement afin d'installer une base de la Marine sur Golden Mine. Je n'ai jamais compris pourquoi le Gouvernement ne protégeais pas cette île, et je compte bien changer ça. J'ai donc embarqué sur le navire de Tim qui m'a gentiment accepté. Illusia est donc ma première escale. Et bien sûr, fit-il en sortant son Colt et en abattant subitement un petit scorpion au loin, j'aime les flingues et la boisson, dit-il avec un sourire narquois.

- Ravi de te rencontrer Ace, je me ferai un plaisir de t'aider à devenir Marine ! Quant à moi, je suis Natsu Dragneel sergent de la marine depuis quelques années, je viens d'une île automnale ! Je recherche désespérément mon père depuis qu'il m'a laissé en plan, mais je continue d'espérer de le retrouver sur GL ou le Shinsekai, dit-il tout souriant. Voilà je pense que j'ai dit l'essentiel.

- Bordel mais vous voulez tous ma mort ou quoi ?! *tous les regards sur elle* Quoi vous voulez savoir ? Bon, avant tout ça, j'espère que vous réussirez tous les deux à accomplir vos rêves, vous avez vraiment de la chance d'en avoir, au moins les vôtres sont censés. Quant à moi c'est Vivid Cali, mais juste Cali suffira. Contrairement à ce que vous devez tous penser, je viens pas d'ici, et pour être franche je déteste cette île. J'étais censée partir d'ici depuis ce matin mais vu qu'il faut que je vous accompagne à la capitale, je vais pas vous cacher que ça me fait grave chier. M'enfin, je suis née sur l'île de Blooms, plus protégé comme endroit tu meurs. J'ai fait une connerie qui fait que j'ai fuis Blooms des Ma...*se rattrape* de gars qui voulaient me livrer à un Tenryubito pour que je lui rende quelque chose qui lui appartient même pas. Pff ce serait trop long de tout expliquer, mais pour faire court...j'suis devenue une fugitive sans rêve ni but précis. Ah au fait j'suis une pirate. *se protège avec les bras de peur de se faire tabasser*.

- HAHAHA, ne t'en fais pas, je ne suis pas encore Marine, je ne te capturai pas !

Si Ace avait traité la réaction de la jeune fille avec humour, ce ne fut pas le cas de Natsu et de ses hommes, qui regardèrent Cali d'un air suspicieux.

- Je dis pirate mais c'est juste pour être libre hein ? Croyez pas que je vais m'éclater à voler des trucs ou violer des enfants...ce serait crade, répondit-elle aussitôt pour éviter tout mal entendu.

Heureusement, Francis, qui semblait être "le bras droit" du gars au cheveux roses, tempéra la situation:

- Tu n'as pas l'air dangereuse pour le moins du monde, dit-il calmement.

Tim souriait face à ce qu'il venait de se passer. Il était entouré de sacré lurons, il fallait l'avouer. La soirée passa ainsi dans la bonne humeur, avec quelques accrochages à droite à gauche, mais jamais bien méchants, jusqu'à ce que tout le monde s'endorme sous l'effet de la fatigue (ou de l'alcool pour certaine). Ace se plaça devant la tente de la princesse, ce qui ne manqua pas de la faire réagir:

- Et mais que faites-vous ici ?
- J'suis payé pour vous protéger, alors je dormirai devant votre tente, que ça vous plaise ou non, fit le cow-boy sans même la regarder, en train de fumer une dernière cigarette avant de tomber dans les bras de Morphée lui aussi...


Revenir en haut Aller en bas
Vivid Cali

avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 23
Localisation : Quelque part dans West Blue
Humeur : Déchainée

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
7/1000  (7/1000)
Expérience:
311/400  (311/400)

MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   Mer 11 Juin - 22:56

A peine je finis de me présenter que je me mets en position fœtale de protection. (ça se dit ça?) Pourquoi je leur ai dit que je suis une pirate ? J'aurais pas pu me la boucler ? Bordel il faut vraiment que j'arrête de dire tout ce qui me passe par la tête ça va vraiment finir par me porter la poisse un jour...


- « HAHAHA, ne t'en fais pas, je ne suis pas encore Marine, je ne te capturai pas ! »


Même si Ace se veut rassurant (enfin j'espère), j'ai pas trop confiance mais ses paroles suffisent à me détendre un peu. Punaise le jour où on se recroise (ce qui est peu probable) ça va saigner je le sens, il sera un Marine et là il pourra pas faire comme si de rien n'était.

En voyant par-contre les regards pas pour le moins sympathiques des Marines et du sergent Natsu, j'essaie de me rattraper du mieux que je peux. Autant éteindre la petite flammèche d'animosité avant que celle-ci ne devienne un vrai incendie.


- « Je dis pirate mais c'est juste pour être libre hein ? Croyez pas que je vais m'éclater à voler des trucs ou violer des enfants...ce serait crade. »


A la suite de ça, un des Marines qui colle Natsu comme son ombre ajoute que je n'ai pas l'air bien dangereuse. Bordel mais ils me prennent vraiment pas au sérieux là ! Hého je suis une pirate, normalement vous êtes tous censés me bondir dessus comme des vautours affamés et m'envoyer direct me faire juger pour « mon crime ».
Bah, finalement peut-être que les Marines ne sont pas tous des crétins...enfin je parle pour celui qui vient de me défendre et le sergent, les autres continuent toujours de me dévisager avec suspicion. J'aime pas ces regards.

Enfin, la fatigue pointe rapidement le bout de son nez et après de longues heures où je fais en sorte d'éviter les regards des Marines et de sauver mon rhum d'un cow-boy qui se croit un peu trop chez-lui, nous allons chacun dans « notre coin » pour une bonne nuit de repos...
En fait je crois que je suis la seule à m'être endormie comme une débutante sous l'effet de l'alcool. (je crois que ma tête a heurté un truc dur, sûrement un rocher) J'ai vraiment trop bu, je crois qu'il va falloir que je me refasse des réserves de rhum une fois qu'on sera arrivés à la capitale parce que je crois avoir vidé les trois quarts de la réserve dans mon sac à dos.

---

Je me réveille en pleine nuit dans le plus mauvais état, sûrement à cause du froid du désert.
Je me les pèle, j'ai du sable partout dans mes fringues et mes cheveux, j'ai mal à la gorge, j'ai le nez qui coule et rien qu'en respirant je sens que je pue de la gueule. Putain !

Je me redresse difficilement et m'aperçois que le feu de camp dégage une fumée. Il est éteint, ça veut dire qu'il doit être super tard (ou super tôt ça dépend du point de vue). Je balaye un peu les lieux du regard, tout le monde a l'air de dormir, même le cow-boy qui est pourtant avachi devant la tente de l'autre princesse pourrie gâtée.

Je soupire fortement. Je sais que j'arriverai pas à me rendormir, ça fait depuis ma fuite de mon île natale que je n'arrive plus à faire des nuits complètes. Ça me gave mais je suis tellement sur les nerfs depuis tout ce tintouin que ça m'empêche de pioncer comme une personne normale.

Comme à chaque fois que je me réveille en pleine nuit, je lève la tête vers les étoiles qui parsèment le ciel nocturne. La voûte céleste au-dessus des déserts sont vraiment les plus belles qui puissent exister. Même si je hais cette île, ça n'empêche pas le fait que j'arrive à apprécier certaines choses.
Les étoiles sont extrêmement nombreuses, magnifiques et scintillantes, princesses de la nuit accompagnées de leur reine la Lune. Elle est à demi aujourd'hui. Un demi de début de cycle, j'arrive à le distinguer. Donc dans un peu moins d'une semaine, elle sera pleine et étincellera le monde de sa clarté quasi-divine.


- « Nan pars pas Igneel... »


Je me tourne vers la provenance de cette voix et mon regard tombe sur la tente du sergent à la crinière rose. J'esquisse un sourire en coin, amusée. Quand je lui dirais qu'il parle dans son sommeil j'imagine même pas la réaction qu'il aura ! J'en ris d'avance !
Soudain, un ronflement survient, cette fois à l'opposée. J'en étais sûre qu'il s'agissait d'Ace, punaise il ronfle vraiment fort en plus ! Promis une fois en ville je lui offre des médocs anti-ronflement et aussi un truc pour sa maladie de merde.

Je reporte mon attention sur le ciel étoilé et m'aperçois que trois lignes blanches fendent les cieux. Je plisse les yeux, mais l'obscurité de la nuit m'empêche de distinguer exactement de quoi il s'agit. Qu'est-ce que c'est que ça ? Ces trois lignes blanches semblent être en train de chuter vers le sol...à une bonne centaine de mètres de notre campement d'infortune je dirais...faudrait ptêtre que je réveille tout le monde non ?
Je serre les poings et mords l'intérieur de mes joues. Depuis quand j'ai besoin du soutien des autres ? Depuis quand j'ai besoin d'avoir des personnes à mes côtés pour avancer ?
Ah oui, depuis que j'ai failli crever cet après-midi dans les sables mouvants...mais c'est pas comme s'ils allaient laisser une pauvre fille comme moi crever sous leurs yeux alors que je suis pour eux la meilleure guide touristique d'Illusia !

Tant pis, je vais voir ce que sont que ces lignes blanches. Elles vont pas tarder à atterrir sur le sable du désert et je veux être la première à savoir de quoi il s'agit. Si ça se trouve ce sont...des êtres venus d'ailleurs ! Oh punaise trop cool !
Je me lève du sol sablonneux et empoigne mon fidèle revolver que j'accroche à ma ceinture. Par-contre je vais pas m'encombrer de mon sac et de la tunique, il fait frais et puis je vais courir alors ça me réchauffera.

Jetant un dernier regard autour de moi, je me mets à courir vers ces choses dont j'ignore l'identité et la provenance. Je sais pas pourquoi mais j'ai un mauvais pressentiment quant à la tournure que prendront les événements.

Au bout de quelques minutes de course dans le noir de la nuit, les yeux fixés sur les trois lignes blanchâtres, je m'arrête à l'endroit où je suppose qu'elles atterriront...faudrait peut-être que je me pousse de là...je vais me faire écraser...tiens on dirait qu'en fait ce sont des humains...peut-être que ce sont des anges venus du paradis...ils sont drôlement près dit-donc...BORDEL MAIS CASSE-TOI PAUVRE CONNE !

Je fais un roulé-boulé sur le côté juste avant que les trois « humains » venus du ciel atterrissent à l'endroit où j'étais plantée y a deux secondes. En posant brutalement leurs pieds au sol, ils soulèvent un sacré nuage de sable qui m’agresse les yeux que je suis obligée de protéger de mon bras.

Une fois tout ce sable retombé au sol, je cligne plusieurs fois des paupières et pose mes pupilles dorées sur les trois arrivistes qui se croient tout permis. (Si ça se trouve il faut une autorisation pour atterrir en plein désert)

A ma grande stupéfaction, les trois humains semblent être plus jeunes que moi...enfin je dis ça pour les deux filles (enfin je crois), le seul mec du trio a l'air d'avoir la vingtaine. Ils portent tous une drôle de combinaison bleu (j'arrive à peine à voir les couleurs dans la nuit alors ptêtre que je me trompe) où deux longues bandes jaunes descendent du sommet des épaules jusqu'aux poignets. Il y a également une insigne sur la poitrine...un éclair avec des ailes ? Tous les trois portent aussi sur les yeux des lunettes de navigation. Le gars est un peu plus grand que moi tandis que les deux filles font à peu près ma taille, seule celle ayant de courts cheveux blancs semble être la plus petite du trio. L'autre fille a de courts cheveux orangés dont la coupe me fait penser à une flamme tandis que le mec a une crête bleu marine, les côtés du crâne étant rasés.

La rouquine s'approche de moi et me dévisage rapidement avant de lever les lunettes sur son front, un sourire en coin tordant son visage.


- « Dis-moi toi...

- Moi ?

- Y a qu'une fille avec une dégaine pareille, oui je parle de toi. » Me répond ironiquement la gonzesse que je me retiens de frapper. « On est bien sur West Blue ici, je me trompe ?

- Euh...oui...oui bien sûr.

- Très bien, t'aurais pas vu une blonde un peu bizarre dans les parages ? Genre une ado pas commune... » Me demande miss cheveux blancs en zozotant un peu.

- Ah ouais l'autre chieuse, ouais je la connais, malheureusement.

- Spitfire, Fleetfoot, je crois qu'on l'a retrouvée. » Dit le gars en souriant à ses potes.


Je me mets sur mes gardes, n'ayant clairement pas confiance à ces trois zigotos. Ils viennent du ciel comme si c'était tout à fait normal, me demandent si j'aurais pas vu une blondasse qui apparemment se trouve être la princesse chieuse qui doit bien pioncer au campement et par-dessus tout...hé mais pourquoi le mec m'immobilise les deux bras ?!


- « Hé connard lâche-moi !

- Mon nom est Soarin, pas connard. » Réplique le type d'un air nonchalant.


Spitfire, la rouquine, me prend sans douceur le menton et plante ses pupilles aussi orangées que ses cheveux dans les miens.


- « Fais gaffe à tes mots toi, tu ne sais pas à qui tu t'adresses. » Elle esquisse un grand sourire et continue. « Nous sommes les Wonderbolts, l'équipe d'aviation la plus performante de tout Cloudsdale et t'as tout intérêt de nous conduire à la petite blonde. Sans faire d'histoires bien entendu. »


Là, je crois que c'est le bon moment pour appeler à l'aide, même si ça me la fout mal dans ma fierté de femme libre.


- « AU SECOURS LES GARS VENEZ VITE !! » Hurlé-je à m'en rompre les cordes vocales.


Les "Wonderbolts":
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un marine, un séducteur, une alcoolo et un cow-boy: Gros souk à Illusia !
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» La marine doit comprendre certaines choses ...
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» le retour de la marine à voile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: West Blue :: Royaume d'Illusia-
Sauter vers: