PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Prêtre de l'Oubli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aelathen Etheram

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Misery Island / South Blue
Humeur : Funny

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
0/1000  (0/1000)
Expérience:
67/400  (67/400)

MessageSujet: Le Prêtre de l'Oubli   Lun 23 Juin - 22:23

>> Aelathen Etheram


Pseudonyme: Le prêtre de l'Oubli
Age: 25 ans
Sexe: Homme
Race: Humain, descendant du clan des Ahuras

Métier(s) : Vagabond/Archéologue/Chasseur de reliques/Prêtre d'Ormazd
Groupe: Civil
But: Trouver la cité perdue des Ahuras et percer les mystères d'autres civilisations. Retrouver le capitaine de l'équipage auquel appartenait Luqhan, son seul ami d'enfance.
Spoiler:
 


>> Physique


~Peuple de l'Oasis~

Aelathen est un jeune homme des plus charismatiques. Très grand, musclé, "Etheram" a la peau basanée, tannée par le soleil de son canyon natal. Pas un poil de graisse, ou de poil tout court, si ce n'est la barbe de "trois jours" qui a élu résidence sur sa mâchoire carrée. Aelathen s'est formé cette musculature au prix de nombreux entraînements, d'escalades, de combat et d'une vie de rigueur au cœur d'une île désertique, où il grandit dans un canyon près de la mer.
Doté de cheveux mi- longs oscillants entre le brun et le noir, Aelathen les maintient en l'air en les emprisonnant dans une longue écharpe rouge et bleue. Mais contrairement au reste de son peuple qui les a bruns ou gris, le jeune vagabond possède des yeux bleus lumineux, un regard envoûtant, plein de malice, brillants de joie de vivre et de détermination. De ce fait, il fut souvent rejeté par les autres, qui le prenaient pour un rebut. À présent, il voit ses yeux comme un don, par leur acuité exceptionnelle, et le fait que –dragueur comme il peut l'être – ce beau regard fait fondre ces dames.

~Tenue optimale~
Vivre dans le désert, ou dans un canyon, ce n'est pas toujours le meilleur endroit, et sans une tenue adaptée, la situation peut vite devenir insoutenable. Ainsi, Aelathen a trouvé la tenue parfaite à ses déplacements.
Désireux de laisser à la vue de ces dames ses muscles, mais aussi de se protéger, le vagabond porte une première ceinture serre taille à même le torse, sur laquelle il fait passer une chemise blanche, grande ouverte, aux manches courtes afin de laisser ses bras à l'air libre, et en même temps de ne pas être gêné dans ses mouvements par le tissus. Sur sa chemise, un gilet de cuir brun entre dans une seconde ceinture serrante. Il porte un pantalon en tissu léger, ainsi que des sandales, pour une facilité de mouvements.
Au-dessus de tout cela, c'est un manteau de cuir, sans manche, toujours – à croire qu'il déteste en porter- qui tombe au bas de ses fesses. Après des années de vagabondage, son manteau, comme sa tenue commence à s'user au fil du temps, et Aelathen en est content…

Afin de ne pas constamment avoir les cheveux dans le visage, le jeune homme porte une longue, très longe écharpe rouge et bleue qu'il noue en une sorte de turbans pour les maintenir en hauteur. Ainsi, il n'est pas dérangé, et puis… Il aime son écharpe. Cadeau d'un ami cher à son cœur, celui à qui il a fait la promesse de trouver la cité perdue…
Niveau armement, Aelathen n'est pas compliqué. Un cimeterre à la fine, au pommeau et à la garde richement décorés, qu'il tient et dégaine à sa droite. Portant des gants épais, Aelathen a à la main droite un gant ceint d'un ceste d'argent, doté de griffes allongées qui lui permettent de se déplacer le long des parois, des murs, ou simplement d'agripper son adversaire pour des combos redoutables. (Voir section "fiche technique".)

~Quelques détails~

Outre le fait qu'il déteste porter des manches, Aelathen a quelques détails assez intéressants.
Sous son œil droit se trouve une marque, une cicatrise dont il ne connait pas la provenance. Il l'aurait depuis la naissance. Cette marque représente son appartenance au clan des Ahuras. (voir section "histoire").
Il porte son cimeterre à la droite et le dégaine de cette même main, chose plus aisée que si il devait le faire avec son ceste. Il est très rare de voir Aelathen sans son écharpe. Il déclare qu'elle lui porte bonheur.

>> Psychologie

~Une TRÈS grande gueule~

Grand con, déconneur au dernier degré, et totalement insouciant, Aelathen n'est pas ce que l'on peut appeler un garçon raisonnable. Toujours arrogant et cynique, doté d'une langue aussi affutée que son épée, il ne respecte que peu d'autorité et ne se bat pas vraiment pour des causes morales. Son sens de l'humour sarcastique lui a valu plus d'une fois les foudres des gens. Mais il s'en moque.
Habitué à avoir la vie dure, et à savoir se débrouiller seul, Etheram vit plutôt en solitaire, et préfère largement fouiller des ruines, des temples et crapahuter à gauche et à droite plutôt que de fréquenter les autres. Même si il ne dit jamais non à une petite pinte en taverne, à la compagnie d'une jolie femme, et surtout à une petite bagarre de temps en temps.
Dragueur invétéré, il aime courir le jupon, dans une limite respectable. Complimenter une fille, lui offrir quelques fleurs (et quelques heures de plaisir aussi), oui. Mais venir à harceler une demoiselle comme un lourdingue, il était totalement contre.

À noter aussi qu'il est très rare de le voir en colère, et que les rares qui l'ont vu dans cet état ne sont plus là à présent pour en témoigner. Pas de quartier, pas de prisonniers, Aelathen est quelqu'un de rancunier. Il en veut beaucoup à certains adolescents du village pour l'avoir malmené quand il était enfant, et un en particulier qui a manqué de causer sa mort… Mais fort heureusement pour lui, ce gamin ne lui fera plus de tort. (Et non, il ne l'a pas tué. Ce n'est pas un Assassin, voyons!)

Derrière son masque d'éternel adolescent se dissimule un homme au cœur doux, et surtout un véritable puit d'informations en matière d'histoires et de mythes en tout genre. Doué en décodage, déchiffrage, énigmes et casse-têtes, ce côté intello compense largement sa "grande gueule" humoristique, qui, au fond, le rend très attachant.

~Le parfait allié~

Aelathen a ce fabuleux avantage qu'il cumule pas mal de qualités et compétences qui font de lui un formidable allié.
Ses grandes connaissances de l'histoire, et de différents mythes de "l'ancien monde", de même que sa capacité à lire les Ponéglyphes et à peu près n'importe quelle langue, en font un érudit de haut niveau, et un archéologue doué.
De même que ses incroyables capacités à escalader, sauter, franchir des gouffres et à crapahuter dans des ruines instables pour après s'en sortir, font de lui le chercheur rêvé si vous souhaitez trouver de fabuleux trésors cachés.

À rajouter aussi qu'Aelathen possède une chance hors du commun. Un véritable trèfle à quatre feuilles vivant et marchant!

Bien sûr, que ce serait un vagabond sans combat?
Combattant hors pair, Aelathen allie puissance de frappe et agilité, en plus de quelques pouvoirs particuliers, dont on ne connait pas vraiment l'origine. Fruit du démon, essence divine, on ne sait d'où il tire ces capacités, mais elles sont belles et bien là, et font de lui un allié hors pair, et un redoutable adversaire.

Quand il combat, Aelathen ne change pas beaucoup de ses habitudes. Grande gueule, toujours à lancer une pique ou l'autre à son opposant, il ne se prive pas de moqueries et autres feintes afin de piéger son adversaire qui se ruerait sur lui en cas de grande susceptibilité.
En usant de son gant-griffe et de son cimeterre, tout en alliant ces mystérieux pouvoirs qui l'encadrent, ainsi que ses techniques de déplacement et son savoir… Ce grand con peut vraiment être le meilleur de vos alliés, ou le pire de vos ennemis.

~L'érudit qui croyait en un Dieu oublié~

Un autre trait de caractère bien intéressant chez lui, c'est sa profonde croyance en Ormazd. Un dieu dit "oublié", qui serait à l'origine d'un clan ancien et tout aussi perdu que la religion qui l'entoure.
Les plus grands connaisseurs de l'histoire penseraient que ses pouvoirs lui viennent de là.
Bien sûr, malgré sa profonde croyance en ce dieu, il lui arrive très souvent de blaguer à son sujet. Que ce soit sur lui, ou Arhiman le dieu de l'Ombre, d'ailleurs.

Ses croyances, et son désir de trouver la vérité sur la cité des Ahuras, ainsi que de découvrir les histoires des autres civilisations perdues, lui ont valu le surnom de "prêtre du désert", ou "prêtre de l'Oubli".
Pourtant, sa grande croyance ne l'empêche pas de "charrier" le dieu oublié.

[Bonus:
Thème musical (instrumental: Stuart Chatwood: Healing Ground (Prince of Persia Prodigy)
Thème musical (combat) Stuart Chatwood "Dahaka Chase" (Prince of Persia Warrior Within)
Thème musical (chant): Sigur Ros "Saeglopur"]


>> Biographie

~La cité perdue d'Aodhan~

Une légende raconte qu'il y a des siècles de ça, sur une île dans la mer que les générations futures appelleront "Nouveau Monde", vivait le glorieux clan des combattants Ahuras. Peuple de Lumière vivant protégés par deux divinités qui régnaient en équilibre. Ormazd, le Dieu de la Lumière, et Arhiman, le Dieu des Ombres.
Ces deux dieux auraient eu au travers du monde de nombreux temples, où le peuple pourrait les prier, et pour qui les marins pourraient déposer des offrandes. Pour les soldats, une prière pour parvenir à rester dans la voie de la justice. Les aventuriers aspiraient par leur demande à découvrir un fabuleux trésor, et ainsi de suite.

La Cité des Ahuras demeurait une des plus grandes avancées technologiques au monde, une île en avance sur son temps, et les contes ne cessent d'ajouter qu'ils usaient d'une magie puissante, pour purifier la terre, les maladies, prévoir les tempêtes, dompter les éléments et les animaux.

Mais un jour, Arhiman décida de rompre l'équilibre, et tenta de reforger le royaume des Ahuras à son image. Un royaume d'ombre et de chaos. Ce fut le début d'une guerre qui provoqua bien des malheurs, où les combattants Ahuras furent massacrés. Au terme de cette guerre, alors que tout semblait perdu, Ormazd parvint à vaincre son opposé en usant des quatre reliques contenant ses pouvoirs. Le pas, la main, le souffle et les ailes.

Après le massacre des siens, le Dieu de la Lumière décida d'accorder aux autres peuples la chance de connaître leur histoire, et usa de ses derniers pouvoirs pour envoyer aux hommes le pouvoir de retrouver la cité. Alors Ormazd déchaîna les éléments, et fit disparaître l'île, la coulant au plus profond des flots, afin qu'elle demeure cachée jusqu'à ce qu'un nouvel héritier ne vienne. Cet héritier serait reconnaissable par différents signes. Tels que ses yeux, ou encore une marque distincte, et une chance et habilité hors du commun.

Enfin, ça, c'est ce que raconte la légende. La rumeur qui en découle dit que ce drame se serait produit pendant ce que les historiens appellent "le vide des cent ans". Un lien avec ce que le Gouvernement tente de cacher?

La cité des Ahuras:
 

~L'enfant qui cherchait à se faire une place~

Notre histoire commence réellement sur East Blue, sur une île désertique, derrière la beauté et le danger qu'offrait un canyon portant dans ses rainures les flots capricieux d'une rivière, dans une cité ayant vu le jour dans une magnifique Oasis.
Une île où le peuple priait certains dieux oubliés, comme un certain dieu de Lumière appartenant à un ancien Monde. Une île où tout se déroulait de façon précise, rien d'imprévu, rien d'anormal ne se passait.
Enfin, ça, c'était jusqu'à ce qu'un jour, la rivière porte aux rives de l'Oasis un panier où reposait un enfant. Un bébé aux cheveux bruns, et aux yeux bleus clairs. Alors adopté par un petit couple, l'enfant fut élevé selon les traditions du peuple de l'Oasis, au rythme des prières, des chants et de ses nombreuses péripéties.
Baptisé "Aelathen", l'enfant grandissait en développant des pouvoirs incroyables. Il était capable de prévoir les tempêtes de sable, les crues de la rivière, d'un touché il arrivait à guérir les petites plaies que se faisaient les enfants quand ils jouaient, et savait déjà lire et écrire à un très jeune âge.
La rivière avait offert au peuple un phénomène érudit, que les anciens s'empressèrent de cloîtrer dans le Temple. Le lieu de prière, le lieu où le Dieu de la Lumière pouvait les entendre le supplier de les protéger, et de faire en sorte à ce que cet enfant d'origines inconnues ne soit la source d'un malheur.
Âgé de huit ans, Aelathen se vit alors retiré le droit de devenir un guerrier comme il le souhaitait, et reçu l'obligation d'étudier. Mais très vite, cette obligation devint un jeu, combattre ne l'intéressait que très peu, il préférait apprendre tout ce que la bibliothèque du temple pouvait lui offrir. Les jours, les mois, des années se mirent à passer, jusqu'à ce que l'enfant devienne un adolescent d'une rare intelligence, l'esprit vif et aiguisé, dont les capacités grandissaient autant que lui.

À présent, Aelathen était capable de guérir des blessures plus graves, chez les adultes comme les enfants, à guérir des maladies, soulever des objets, et bondir comme il le souhaitait.
Accusé à tort de s'être entraîné en cachette, Aelathen fut consigné au Temple, sous les moqueries des autres adolescents, les rires et commentaires des adultes, et le regard navré de sa famille d'accueil.
Il lui était impossible de trouver sa place, Aelathen le savait, mais continuait de chérir l'idée qu'un jour il puisse être reconnu pour quelque chose de grand. Qu'il puisse faire ou prouver qu'il valait autant que n'importe qui.

~L'ami de la mer et la promesse~

Trois ans après, alors qu'il reçut la permission de sortir du Temple pour aller se promener, le jeune homme qu'était devenu Aelathen fit une rencontre. À nouveau, la rivière avait mené à eux un homme gravement blessé, tout droit sorti d'une violente bataille, qui avait été charrié par les eaux tumultueuses du canyon.
Après l'avoir transporté dans la tente de sa famille, à présent sienne suite au décès de ses parents d'adoption, et l'avoir soigné en utilisant ses fabuleux pouvoirs, Aelathen commença à parler avec cet homme qui allait bouleverser une partie de sa vie.

L'homme se nommait Luqhan Gaeth, voyageur et combattant, qui malheureusement fut pris dans une tempête qui le priva de son embarcation, et il avait dérivé sur un misérable radeau. Luqhan semblait d'ores et déjà fort intrigué par Aelathen, qui pensa recevoir à nouveau des moqueries…
"Petit… Que disent les autres de tes dons?
-Ils me traitent comme si j'étais un monstre, alors que j'ai plus d'une fois sauvé les leurs… Ils préfèrent m'enfermer dans le Temple de Lumière plutôt que de me laisser vivre comme eux.
-Ils ont peur, petit… Peur de ce qu'ils ne connaissent pas. Des pouvoirs comme les tiens ne sont certes pas liés aux Fruits du Démon, mais à quelque chose sans doute de plus grand encore. Tu dis qu'ils t'enferment au Temple? Pour que tu deviennes un érudit, et non un guerrier qui pourrait les détruire, n'est-ce pas? Oui, tu le penses aussi, ça se voit dans tes yeux. Mais je pense que c'est un tort… Le temps que je me construise une petite embarcation… Si tu le désires, je veux bien t'apprendre un ou deux mouvements de combat."

Le bonheur se lisait sur le visage d'Aelathen, un éclat de joie qui brillait autant que ses iris de saphir.
Avec Luqhan, en cachette, il reçut des cours d'escrime, de corps à corps, et put à loisir démontrer tous ses talents au voyageur. Les blessures de Luqhan, bien que guéries en grande partie, se refermaient lentement, pour les plus graves, mais l'un et l'autre n'y prenaient que peu attention, permettant aux deux hommes de nouer une magnifique amitié. Le premier ami qu'Aelathen eu de sa vie.
En même temps, ces techniques qu'il l'apprenait en secret lui avait donné une certaine assurance face aux autres enfants et leur méchanceté. Il les dépassait, de loin, il le savait, il le sentait. Le jour où il arriverait à prouver qu'il vaut quelque chose approchait.
Et quand ils ne s'entraînaient pas, Luqhan lui parlait du Monde extérieur. Des Marines, des Pirates, les Révolutionnaires, Grand Line et ses mystères. Du peu d'objets qu'il avait récupéré de son naufrage, le voyageur lui racontait tout, il lui apprenait tout ce qu'il savait.

Luqhan Gaeth était ce qu'il appelait un "voyageur libre", ou, selon les autorités, un pirate. Il naviguait sous la tutelle d'un bon capitaine, avec qui il avait connu de belles années, mais tout s'était terminé avec la tempête, où ils furent séparés. Son capitaine se nommait Emery, et selon Luqhan, c'était l'homme le plus formidable qu'il ait jamais connu. Il exprimait aussi clairement son désir de retrouver ce capitaine, pour continuer à vivre de formidables aventures à ses côtés.
Alors, curieux par cet enfant rejeté du peuple, Luqhan lui posa une simple question.
"Aelathen… Qu'aimerais-tu faire, plus tard?
-Trouver des cités perdues, découvrir d'autres histoires, dans le monde. Je veux apprendre l'histoire de toutes les civilisations!
-Si tu travailles aussi dur que ce que tu ne fais en combat, j'ai bien l'impression que tu ferais un formidable marin… L'océan est vaste, Aelathen. Un jour tu trouveras le courage de leur dire ce que tu penses. Ce jour-là, j'espère pouvoir t'entendre et voir leur réaction. Et si tu parvenais à quitter cette île, tu trouverais sans doute ton bonheur dans d'autres grimoires… Un jour, tu verras. Nous partirons ensemble trouver ces cités, et nous retrouverons l'île d'Aodhan. Je t'en fais la promesse."

Un an passa, depuis cette rencontre, mais les blessures de Luqhan ne se refermaient toujours pas, malgré les efforts de l'enfant de l'oasis pour l'y aider. La fièvre le prit, et le voyageur sentait la fin approcher pour lui.
Dans un dernier soir passé avec son protégé et son sauveur, Luqhan lui offrit son gant griffu, pour lui permettre d'accéder à des cités en ruines et grimper comme il le voulait au-dessus du monde. Son cimeterre, pour se défendre et défendre ses découvertes autant que ses convictions… Et enfin, sa double écharpe rouge et bleue, pour qu'à jamais il sente la présence de quelqu'un qui avait eu une haute estime de lui, et qu'il puisse clamer ses couleurs au monde entier.
Ce soir-là, ce fut le sourire aux lèvres que Luqhan Gaeth rejoignit les étoiles, sous les pleurs du jeune homme qui renouvela sa promesse et lui en fit une nouvelle.

Il retrouverait non seulement la cité perdue des Ahuras, mais aussi retrouverait le capitaine Emery, ou tout membre s'en rapprochant.

~L'Arbre d'Ormazd~

Redevenu un ermite, un rat de bibliothèque, Aelathen n'oublia jamais la promesse faite à son ami perdu, et continua à s'entraîner en secret, entre deux grimoires qu'il étudiait.
À l'âge de vingt ans, Aelathen devint l'un des plus grands érudits du peuple de l'Oasis. Sa soif de connaissance n'avait aucune limite, tant et si bien qu'il était devenu capable de lire et écrire les langues mortes, réciter des pans entier de l'histoire, et plus encore, ce pouvoir qui l'habitait ne cessait de grandir. La promesse et le souvenir de l'amitié de Luqhan lui donnaient envie de se dépasser, encore et toujours.
Mais ses efforts ne firent qu'aggraver le regard que lui portait le peuple de l'Oasis, et encore une fois, il fut rejeté, dégradé, injurié. N'y avait-il donc rien qui pouvait l'aider à se détacher des autres, sans se faire fuir à cause de ces pouvoirs qui pourtant en avaient sauvé plus d'un? Même si il n'avait pût le sauver "Lui"…

Si, il y avait bien quelque chose. Une chose appelée "Destin". Ou "Caprice des Dieux".

Le jeune homme se trouvait dans la bibliothèque du Temple, ce soir-là. Ayant comme très souvent veillé jusque tard dans la nuit, il déambulait dans les allées et les rayons chargés de livres et d'histoires qu'il connaissait plus ou moins par cœur. Sous la lune qui donnait au travers des vitraux, le jeune homme remarqua quelque chose d'inhabituel. D'étranges petites sphères lumineuses qui dansaient dans les rayons de lune.
Fasciné par ces sphères, il resta un long moment à les observer, avant de s'en approcher, et les suivre comme un chat chassant une mouche.

Là où, soudainement, le sol se déroba sous ses pieds, le faisant chuter jusqu'à une grotte souterraine, plongée dans le noir absolu. Du moins le serait-elle si ces sphères de lumière n'étaient pas là à onduler dans les airs.

Pourquoi suivait-il ces boules lumineuses, il n'en avait aucune idée. Mais une chose était sûre, il voulait en savoir plus, sa soif de connaissance s'était soudainement déclenchée. Ainsi, en continuant de tracer le même chemin que les Orbes, Aelathen arriva dans une salle immense, baignée de lumière. Une salle qui s'élevait si haut qu'il était presque impossible de deviner le dôme du plafond, au mur recouvert de gravures contant les légendes d'un peuple oublié, et où, au centre, se tenait un arbre, éblouissant, luisant d'une lumière entre le bleu et l'argenté, d'où venaient ces orbes.

L'Arbre d'Ormazd:
 

Une voix se mit à résonner, douce et chaude, envoûtante, apaisante. Elle lui souhaita la bienvenue. Jusqu'à ce qu'Aelathen ne demande – dans le vide pour lui – à qui il avait à faire.

"Je suis ce qu'il reste d'un peuple que le Monde appelle "les Oubliés". Autrefois, l'on m'appellait… Ormazd. Si tu ne crois pas en mes paroles, tu trouveras sur ces murs les récits de mon peuple."

Abasourdi, et sans trop se poser de questions, comme si cette voix agissait sur lui avec un énorme pouvoir hypnotisant, l'érudit commença à étudier les murs. Sans s'arrêter, sans connaître la faim ou la soif, sans fatigue, il déchiffra tous les murs, prit connaissance de tous les symboles gravés, et se rendit compte que ce qu'il se trouvait sous le temple de l'Oasis… était bel et bien l'un des premiers vestiges de la civilisation passée d'Aodhan, l'île engloutie.
Aelathen se tourna vers l'arbre, en quête d'une réponse, qui ne vint que sous la forme d'un flash aveuglant, le plongeant au cœur de l'inconscience, et des souvenirs de l'Arbre d'Ormazd.
Les visions de la civilisation Aodhienne à son âge d'Or, puis le massacre causé par la guerre divine, et enfin, le choix d'Ormazd de laisser une chance aux hommes de connaître la vérité.

"Pourquoi moi?!"
"Aelathen Etheram… Dans notre langue… Cela signifiait "Enfant du Passé". Tu es le lien, le pont entre ton avenir et notre passé. Trouve les temples, trouve mes amulettes… découvre la Vérité, Enfant. Respecte ces pouvoirs que je t'offre, autant que tu respectes l'histoire."

Un nouveau flash, une nouvelle période d'inconscience, et au réveil, ce fut une cuisante douleur à la joue qui l'attendait, et aussi… Quelques problèmes en plus de ces grandes révélations.

~L'exilé~

Quand il parvint à se frayer un chemin pour sortir du Temple Souterrain, et enfin retourner au soleil de l'Oasis, Aelathen fut accueilli par une horde de villageois qui le regardait comme si il était tout droit sorti des histoires de monstres.
De ce qu'il comprit des braillements du peuple, il était resté dans le Temple Souterrain plus de trois jours. Plus de trois jours où il avait étudié, lut, apprit tant de choses sur l'histoire des Dieux qui vénéraient les villageois.

Les "autorités locales" ne lui laissèrent pas le temps de raconter ses trouvailles, le menant devant le conseil des anciens qui tenait contre lui tout une liste de méfaits. Ce n'était plus de la peur, mais de la haine qu'ils avaient à son égard. Une xénophobie, peur de l'étranger qu'il était et de cette magie qu'il possédait.
Aelathen était accusé de trouble-paix, multiples bagarres, sorcellerie, en plus d'avoir recueilli un étranger sans avertir qui que ce soit, et d'avoir désobeït aux ordres qui lui interdisaient de s'entraîner à l'épée – tout ça pour ne pas qu'il devienne trop dangereux pour eux -. Mais le pire crime, selon eux, fut la destruction d'une allée de la bibliothèque, y creusant un gouffre béant.
Une accusation totalement fausse, pour laquelle Aelathen essaya tant bien que mal de se défendre, en avouant sa découverte.
Il leur déclara la vérité sur son souhait de voyager et retrouver la Cité Perdue d'Aodhan, le fait que sous la bibliothèque se trouvait l'Arbre d'Ormazd, que le dieu n'était pas totalement "mort" et qu'il y avait encore une chance de retrouver la cité des Ahuras…

Mais ce fut à coup de rires, d'insultes et de hurlements que sa déclaration fut accueillie. L'humiliation ne pouvait-être pire, pour Aelathen qui vit son rêve piétiné.
Les yeux flamboyants, l'étranger se releva, et parla…

"Depuis des années, je n'ai eu de cesse de chercher à me faire une place infime parmi votre peuple. Je n'ai eu que des moqueries, des insultes, jamais je n'ai eu droit à un "merci" d'avoir sauvé vos femmes, vos fils et vos filles, au contraire.
Parce que vous avez peur. PEUR de ces pouvoirs que j'ai depuis toujours, PEUR de ce que je pourrais vous faire si je venais à vouloir les utiliser contre vous… Oui, j'ai entendu la voix d'Ormazd, sous la bibliothèque. L'île d'Aodhan n'est pas un mythe! Elle existe! Qu'Ormazd m'en soit témoin! Quoi qu'il en coûte je trouverai cette cité!

-Hérésie!!!
-"Hérétique est celui qui profane la parole de ceux qui clament l'existence des Dieux Oubliés." L'auriez-vous oublié?"
Ce fut la parole de trop. L'Ancêtre se leva et lança sa délibération sous la clameur colérique des villageois présents et outrés.
"Pour tes crimes passés, ton existence et des mensonges, le danger que tu représentes et tes paroles fanatiques… Nous te condamnons à l'Exil! Pars, ne reviens jamais à l'Oasis. Car si par malheur tu venais à reposer le pied ici… Ce sera la mort qui t'attend!!"

La sentence était tombée, le couperet aussi.
Au fond, cette "punition" ne changeait pas beaucoup Aelathen, qui l'accepta même avec un semblant de sourire. Cet Exil, il l'avait désiré assez fort que pour le provoquer.
Ainsi, après avoir rassemblé ses affaires, Aelathen Etheram retrouva l'embarcation que Luqhan et lui avaient construite, et se lança sur les mers.

Sa mission, il le savait, était à présent de trouver les différents Temples d'Ormazd, qui le mèneraient droit à l'île d'Aodhan. Afin de faire resurgir la gloire du Peuple Oublié, comme le feraient… Les Prêtres.

>> Fiche de Combat
-Armement-

Comme indiqué plus haut, Aelathen use d'un cimeterre richement décoré, à la lame plutôt fine et néanmoins très robuste.

L'épée:
 

Ainsi que d'un ceste muni de puissantes griffes qu'il utilise pour s'accrocher à des endroits escarpés, descendre des falaises sans se casser la figure,  et en combat, qu'il emploie pour envoyer son adversaire en l'air.

Gant/Griffe:
 

Fiche Technique:

TECHNIQUE DE BASE:

Combo Simple
À l'aide de son gantelet, Aelathen envoie son adversaire en l'air et bondit pour le frapper avec le poing, et avec son épée. C'est une technique à plusieurs variantes, qu'il emploie dès le début.

TECHNIQUES A AJOUTER:

Les quatre attaques qu'Aelathen "gagne" au fil du temps lui viennent des pouvoirs conférés par ses prières à Ormazd. Enfin, ces pouvoirs sont contenus dans des amulettes, reliques qu'il recherche avec autant d'ardeur que la cité perdue.


Ormazd's Step (PAS D'ORMAZD): Une fois la première amulette récupérée, Aelathen se voit en mesure d'effectuer des bonds prodigieux, ce qui lui permet de se déplacer sur de plus grandes distances, mais aussi de bondir sur son opposant, et de gagner en vélocité.
Ormazd's Wings (AILES D'ORMAZD): En utilisant une des quatre amulettes, Aelathen parvient à rester en suspension dans les airs plus longtemps qu'avec un simple bond. Ainsi, en combat, il peut effectuer d'avantages de dégâts à son adversaire en le maintenant en l'air.
Ormazd's Hand (MAIN D'ORMAZD): Toujours basé sur le pouvoir des amulettes, Etheram parvient à franchir une distance considérable, comme si une "main" le tirait d'un endroit à un autre (souvent pour franchir des gouffres). En période d'attaque, il ne s'en sert pratiquement pas, c'est surtout pour lui une technique de déplacement.
Ormazd's Breath (SOUFFLE D'ORMAZD): Avec la dernière des amulettes, Aelathen gagne en vitesse. À tel point parfois qu'il parvient à grimper à la verticale sur des murs rien qu'en courant, ou à traverser des zones la tête en bas. En combat, il utilise ce "pouvoir" pour courir autour de son ennemi et lui asséner des coups de toute part, à une vitesse vertigineuse.

[Crédits images et références]
-Vous l'aurez compris, tout le personnage d'Aelathen tourne autour de l'histoire de "Prince of Persia PRODIGY" des Studios Ubisoft.
-Toutes les images utilisées sont celles répertoriées dans le jeu "Prince of Persia PRODIGY"
-Aelathen: Nom d'une artiste photographe/dessinatrice que j'admire, en même temps compagne d'un de mes musiciens favoris.
-Ormazd/Arhiman: Noms de Dieux de l'ancienne mythologie perse, ainsi que du jeu Prince of Persia "Prodigy" et aussi nom des dieux jumeaux dans mon roman "Les Trois Mondes".
-"Aodhan", nom d'un des trois royaumes apparaissant dans mon Roman.
-L'histoire de l'île engloutie fait bien sur référence au mythe de l'Atlantide.
-Luqhan Gaeth est un des personnages de mon roman "Les Trois Mondes"]


Dernière édition par Aelathen Etheram le Dim 13 Juil - 22:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xanya Longtonry

avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
232/400  (232/400)

MessageSujet: Re: Le Prêtre de l'Oubli   Jeu 26 Juin - 16:12

Ok bon bah on attend la suite mais le début est déjà bien encourageant ! J'aime beaucoup le caractère de Aelathen ! Il est simple et sympathique sans pour autant être un idiot fini ! Il me plait ! Je pense qu'il plaira à Boa aussi XD

Bref, jte mets la pression pour la suite (au cas où t'aurais pas compris XD)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Le Prêtre de l'Oubli   Ven 27 Juin - 11:45

J'ai lu moi aussi !

On a de plus en plus de beau gosses et de tombeurs sur ce Fow xD
Mais j'ai vraiment beaucoup aimé l'histoire et la légende ! C'est vraiment très sympa à lire, on s'immerge facilement.

J'ai hate de voir le RP test maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Aelathen Etheram

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Misery Island / South Blue
Humeur : Funny

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
0/1000  (0/1000)
Expérience:
67/400  (67/400)

MessageSujet: Re: Le Prêtre de l'Oubli   Ven 27 Juin - 19:22

Je ne pensais pas que ça aurait autant de succès, ce dérivé de "Prince of Persia". Magad, je continue, alors! J'ai bientôt terminé son histoire et le Test RP... Je cale totalement sur le sujet, au secours!!!

En tout cas, ça me fait zizir que vous aimez!
Revenir en haut Aller en bas
Aelathen Etheram

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Misery Island / South Blue
Humeur : Funny

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
0/1000  (0/1000)
Expérience:
67/400  (67/400)

MessageSujet: Re: Le Prêtre de l'Oubli   Dim 13 Juil - 22:46

Petit "up" pour vous annoncer avec plaisir que la fiche est enfin terminée! Bonne lecture!!
Revenir en haut Aller en bas
Xanya Longtonry

avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
232/400  (232/400)

MessageSujet: Re: Le Prêtre de l'Oubli   Lun 14 Juil - 14:24

Ok, j'ai lu, j'aime beaucoup. Finalement l'exil est un peu la meilleure chose qui pouvait lui arriver à Aelathem !
Bref je valide !

Pour ce qui est de la fiche, je t'avouerai que je ne suis pas autant emballée par celle-ci que par celle d'Edell ! Mais j'apprécie quand même le personnage et j'ai hâte de le voir évoluer avec d'autre perso. Je suis sûre que ça risque d'être drôle ! =P
En tout cas ne t'en fais pas, pour ma part j'adhère déjà totalement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rob Lucci

avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island
Humeur : Mélancolique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Le Prêtre de l'Oubli   Lun 14 Juil - 16:06

Huhu, je crois je vais kiffer suivre les RPs de ton personnage ! Je le trouve vraiment attachant, et son but n'est pas commun du tout ! ^^ Bref, une fiche que j'accepte sans problème !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Prêtre de l'Oubli   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Prêtre de l'Oubli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MILLA ʅ l'oubli d'une vie
» Petit oubli en salle...
» mise a jour de la beta test
» ADIEU DE PAUL GERALDY
» Recensement : Mise à jour des membres L.S.D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentation des personnages :: Fiches acceptées-
Sauter vers: