PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Séquence 1.5: Premiers jours d'un nouvel équipage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edell Aoi

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 24
Localisation : Shirana (SOUTH BLUE)

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Séquence 1.5: Premiers jours d'un nouvel équipage   Dim 31 Aoû - 17:34

Chapitre I:
Un second très efficace.

Note aux lecteurs et à mon partenaire:
 

*
**
*

"LA ROUTE DE COMMERCE DE RAÏUS ROUVRE SES PORTES. QUELS MYSTERES SE CACHENT DERRIERE LE MEURTRE DU ROI ERENDAL?!"




Tel était le gros titre du journal du matin. Visiblement, le coup d'état qu'avaient fait les pirates s'était répercuté jusqu'à la Marine. Sans doute l'un des gardes survivants avait donné l'alerte et fait passé le message. Edell était assise sur le bastingage de leur frégate, lisant le journal en grignotant quelques morceaux de viande séchée. Quelques fois; un rictus s'infiltrait sur ses lèvres, d'autres fois, elle ricanait.
"Les témoignages parlent d'une ange ailée aux cheveux bleus, et d'un démon aux cheveux d'argent. Le peuple les considère comme libérateurs et protecteur de Raïus, les soldats les voient comme ceux qui ont assassiné sa Majesté. Qui sont réellement ces deux visages? Ces "Anges de la Mort" frapperont ils encore sur South Blue ou ailleurs?"
L'azurée émit un bref rire, avant de poser le canard sur la petite table où elle avait mis son assiette et son verre. Souriant toujours, elle alla ranger sa vaisselle, puis se mit à ranger les provisions, en se souvenant du comment leur cale était si bien remplie…

*DEUX JOURS PLUS TÔT - RAÏUS*

Alors que le Capitaine et elle faisaient passer des tonneaux d'un pont à l'autre, des bruissements de feuille les avaient fait se retourner, et de pair, ils avaient posé la main sur la garde de leur sabre respectif. Les yeux plissés, Edell serra les doigts sur la garde de sa rapière, avant de se détendre à reconnaître la frimousse de Liam, ce petit garçon qu'elle avait tiré des gravats de sa maison.
Ce dernier lui sauta dans les bras en piaillant de bonheur de la revoir. Son père, du nom de Ramek, s'avança avec quelques autres hommes du village, les femmes ne tardant pas à se montrer à la lisière de la forêt.
"Qu'avez-vous trouvé dans les cales de leur navire? S'enquit Ramek
-De la viande, des fruits, et du matériel de médecine. Dit Edell en descendant à sa rencontre. Ça, avec l'or récupéré, et la frégate, nous pourrions tenir un petit moment. Il ne nous reste plus qu'à aller chercher de l'eau et en remplir des barriques pour partir.
-Ho, ne vous fatiguez pas, mademoiselle. Nous nous sommes chargés de vous aider.
-Plait-il?"

Aussitôt, une demi-douzaine d'hommes, femmes, et enfants sortirent de la forêt, tissant et poussant des charrettes pleines de jarres, corbeilles et tonneaux, quelques cartons et sacs de toile. Étrangement, ces gens avaient l'air de mieux se porter qu'au moment où elle était arrivée dans le village. Les hommes les plus forts hissaient les tonneaux sur les épaules et les transportaient sur le pont du navire qu'Edell occupait avec son nouveau compagnon de route.
"Vous avez recouvré vos forces on dirait. Lâcha-t-elle
-Les pirates nous empêchaient d'entrer dans la forêt chercher ce dont nous avions besoin. Maintenant que vous les avez fait fuir, nous pouvons à nouveau revenir… Nous vous en sommes extrêmement reconnaissant… Sans votre aide, nous n'aurions jamais pût reprendre une vie normale. Ces monstres nous avaient même prit nos outils de travail dans les champs. Ho, au passage. Cette frégate que vous comptez emporter était celle d'Erendal. La dernière fois que cette frégate a pris la mer, c'était avant qu'il ne fasse fermer les routes commerciales qui était reliée à notre île." Expliqua Ramek


Gibier fraîchement chassé, fruits et légumes juteux dans des jarres de terre cuite, tonneaux d'eau, sacs de riz et autres produits qu'ils avaient été cherché dans les réserves personnelles du Roi…Une vieille femme offrit même tout un set de cuisine en disant qu'elle n'en avait plus besoin. En plus de leur offrir un des nombreux sacs d'or qu'Edell avait lancé du haut de la salle du trésor d'Erendal, alors qu'elle avait fait venir aux quais son propre sac.
"Êtes-vous sûrs de pouvoir vous permettre de nous léguer tout ceci? Avait-elle demandé.
-Les réserves du château sont riches en nourriture. Les soldats qui réalisent la situation nous aident à évacuer jusqu'au château, dans les maisons non loin. Nous allons reprendre une nouvelle vie…"
La générosité sans limite des villageois la toucha droit au cœur, émue, elle ne pouvait que sourire, et les remercier chaleureusement pour leur présent… Elle reçut même quelques fleurs sauvages, magnifiques couleurs que certaines petites filles aimaient à lui tresser dans les cheveux dont une belle orchidée offerte par le petite Liam dans un "pour toi madame" tout timide. Pendant ce temps,  quelques hommes parlaient –ou tentaient – avec Sephiroth. Cet homme aux cheveux d'argent, devenu après une longue et cruelle discussion son leader de route… Vraiment pas bavard, il sembla préférer l'entreposage des vivres dans la cuisine.
Après des adieux larmoyants, quelques poignées de main, étreintes et salutations, les deux pirates déployèrent la grand-voile et se laissèrent porter par un vent doux et chaud.

Ce qui fait donc, que depuis leur départ, il y a deux jours, Edell n'avait pas encore rangé toutes les provisions et elle s'y affaira en fredonnant quelques airs enjoués. La cale était assez grande et dans la cuisine, les armoires avaient assez d'espace pour le set de cuisine, fort bien chargé, d'ailleurs. La "besogne" faite, Edell fit un inventaire, avant de sortir sur le pont et aller près de la barre, pour regarder l'horizon avec son capitaine qui dirigeait l'embarcation. Elle l'observa du coin de l'œil, le détailla.

Cet homme au teint pâle, doté d'une chevelure d'argent interminable… Traits fins et tirés sur un visage froid et impassible, des yeux brillants d'un éclat bleuté… Quel homme fascinant, ce Sephiroth…
Ce fut donc dans un silence troublé seulement par les vagues, les mouettes et le vent, qu'ils restèrent côte à côte. Comme si aucun n'osait aborder une simple conversation. Ce fut seulement la faim qui les tira du silence. Quand les estomacs vidés par une journée de labeur se mirent à chanter le refrain de la fringale.

"Hum… Et si on se permettait un vrai repas? Proposa Edell en affichant un nouveau sourire. Un bon repas complet!
-Ce n'est pas de refus… Tu cumules la cuisine, aussi?
-J'ai quelques notions. En quatre ans, j'ai pût apprend d'autres choses que l'art du Crédo." Plaisanta-elle.
Sephiroth y répondit par un signe de tête, pas très loquace sur le coup. Edell descendit alors à la cuisine, et se mit aux fourneaux.
*
**
*

La cuisine fut rapidement emplie d'une douce odeur. Edell lavait et épluchait les légumes dans des gestes rapides et précis, comme la viande qui fut découpée en lamelle et mise à cuire sur le côté. Maïs, petits pois et autres ingrédients s'ajoutèrent au riz bouillonnant dans une casserole, tandis que l'azurée assaisonnait au fur et à mesure de la cuisson. Bols dressés, le service fait, elle apporta à Sephiroth sa part, en ajoutant un peu plus de viande pour lui, le devinant assez amateur et carnivore.
Elle mangea dans la cuisine, rédigeant son journal de bord, avant de laver et ranger sa vaisselle, et se mettre à nettoyer ses armes.
En entendant les pas dans les petits escaliers, Edell releva les yeux en plaçant d'instinct la main sur le couteau placé à sa botte. Elle allait devoir vite s'habituer à une autre présence, ou il y aurait quelques problèmes à bord.
Se détendant à reconnaître Sephiroth, elle se remit à l'ouvrage en lustrant la lame de sa rapière. "Dragon d'Argent", sa sublime lame, qu'elle tenait de celui qui l'avait élevée jusqu'à ses dix-sept ans. Le père de son défunt fiancé… Le regard un brin voilé, le bruit d'un bol placé sur le plan de travail la tira de sa rêverie

"Merci du repas… C'était bon.
-Si vous en voulez encore, servez-vous, il y a largement assez."

Sephiroth l'observa brièvement, avant de s'asseoir à son tour à table.
"Tu as abordé un Crédo, plus tôt. De quoi s'agit-il?
-Ce qui nous guide, la raison d'être des Assassins… Trois préceptes qui nous font avancer.
D'un geste de la main elle tira sa lame pour l'observer, et murmurer:
-Ta lame ne versera pas le sang d'un innocent. Montre-toi, mais reste invisible. Ne mets pas la confrérie en danger…
-C'est donc ce que tu as fait après ta chute… T'entraîner parmi les Assassins. Et les ailes? Depuis quand as-tu…?"
L'argenté se ravisa un instant, mais Edell hocha simplement la tête. S'ils devaient naviguer ensemble, autant qu'il en sache un peu plus sur elle que les rumeurs macabres qui allaient bon train sur elle.
"Après la perte de mon équipage, j'ai passé deux semaines à bord du navire de leur meurtrier. Un homme du nom de Saga. Un Marine. Au moment où j'avais perdu toute envie de lutter, un homme est venu me sauver… Un membre de la guilde des Assassins, qui connaissait Saga, et qui l'avait suivi depuis son île. L'île de Kanon, faussement appelée "Repaire des Démons". J'y ai été soignée, nourrie, logée, et cet homme, Kurotsu Higurashi, m'a proposé de me former pour que je puisse prendre ma revanche. Je me suis entraînée pendant quatre ans, en formant une liste de Conjuration de tous les membres présents ce jour-là, et ceux qui m'ont fait chuter. Ma quête ne prendra fin que quand tous auront été rayés de la liste. Déjà deux personnes ont été ôtées. Miruve, maintenant Mazel… J'espère que mon nom reviendra aux oreilles de Saga, qu'il puisse réaliser qu'il y a eu une survivante à son jeu!"

Edell posa la main sur sa nuque pour y caresser une marque gonflée, une cicatrice noircie.

"Quant à mes ailes… C'est le résultat d'une expérience qu'ils ont fait sur moi… Ils voulaient s'amuser un peu plus… Et m'ont injecté quelque chose qui a provoqué quelques changements. Donc ces ailes."

De longues heures durant, ils parlèrent, chacun de certaines bribes de leur passé, Edell se montrant un brin enthousiaste comme si parler de ses nakamas avec quelqu'un qui pouvait la comprendre lui faisait le plus grand bien. Tant et si bien qu'ils avaient mangé, bût et parlé jusqu'à la tombée de la nuit.
Edell prit congé avec politesse, et s'installa dans une cabine plus petite que la principale, laissant le maximum de confort à son capitaine. La cabine était coquette, un lit spacieux, des coussins moelleux, couvertures douces, une belle table basse où trônait encore les armoiries de Raïus, des sofas brodés.
"][Pas de doute, son ânesse a bon goût en matière de mobilier marin. Mais ça manque de décoration…" Pensa-t-elle en se défaisant de ses habits.

La nuit commença pour elle, qui s'endormit plutôt rapidement. Un sommeil lourd par l'excellent repas, et les péripéties de la veille. Un sommeil qui vint comme un léger sourire sur ses lèvres.
*
**
*

Au petit matin, Edell fut réveillée par le chant d'un rapace, qui frappait avec frénésie au hublot de sa cabine. Bougonnant, elle lui ouvrit, et récupéra le billet, de même que l'enveloppe qu'il transportait. Une lettre scellée, du A de la guide. Ayant envoyé au tout début de leur navigation une missive de rapport à son maître, Edell ne s'attendait pourtant pas à avoir des nouvelles aussi vite…
"Ha… Les affaires reprennent. Adieu grasse matinée." Marmonna-t-elle
Ce fut d'un pas nonchalant qu'elle alla s'habiller, se noua rapidement les cheveux, et alla à la cuisine, manger un fruit ou l'autre, et lire son nouveau contrat, une fois le parchemin déplié.

"EDELL AOI – En mer -

Sur South Blue, un ancien pirate du nom de Corvus McLys. Devenu Marine par appât du gain.
Tuer Corvus et sauver l'équipage.
Pour plus de détails, contacter l'Agent Natsuna sur Shirana.

K.H"


Dans l'enveloppe se trouvait un autre petit bout de parchemin aux nouvelles plus douces. Kurotsu lui adressait un message personnel.

"Chibi.

Les félicitations sont à l'ordre du jour pour le brio avec lequel tu as remplit tes dernières missions.
T'occuper de Miruve doit avoir allégé un brin ton cœur, du moins je l'espère. Quant à Mazel, c'est avec une grande fierté que j'ai lu que tu avais ôté cet homme de ta liste. Bientôt viendra son frère, c'est certain. Je dois aussi t'adresser mes félicitation pour avoir fait le premier pas qu'est la formation d'un nouvel équipage et pour le bordel mit dans la tyrannie de Raïus.
Prends-garde à ne pas forcer, je ne serais pas là pour te contrôler si une nouvelle crise se déclarait.

K.H"
Revenir en haut Aller en bas
http://tenshi-faron.deviantart.com/
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Séquence 1.5: Premiers jours d'un nouvel équipage   Lun 1 Sep - 13:09

Chapitre I.
Destinée capricieuse.

Une petite surprise que le démon argenté n'avait pas prévu. A la fois sympathique, agréable, et même pratique. En l'absence d'un médecin, bien se nourrir était la première des précautions.
Lorsque la jeune femme eut fini son office, le temps n'était plus à la discussion. Bon sang. Non content d'être fascinante, elle était en plus bonne cuisinière. Une sorte de riz cantonais, aux saveurs presque indiennes... Les épices qu'il avait trouvé devaient être les coupables de goût si particulier. Lui qui ne voulait pas prendre les tonneaux d'épices. En prendre une poignée n'était pas une si mauvaise idée finalement.
La viande séchée s'était attendrie dans le bouillon, laissant de cette vulgaire cochonnaille, un raffinement équilibré et subtil.

Cela faisait du bien de manger. Il n'avait plus eu de vrai repas depuis pas mal de temps. Se contentant des plats traditionnels "Chikas" de Las Camp, ou encore des poissons des eaux givrées de Sunny Grace. Au mieux il avait eu cette petite chasse dans le bois de Raïus, lui apportant un beau trophée. Mais devant tant de finesse dans le mets de sa camarade, il y avait de quoi se sentir ridicule avec sa cuisse de gibier enroulée dans des feuilles de chêne.
Il repensait à ce qu'il s'était passé avant de partir. Juste avant de mettre les voiles, les deux pirates eurent la visite des villageois, qui jaillirent comme par enchantement de tout les cotés de la forêt. Les remerciant gracieusement de leur bataille et de la libération qui en avait découlé. C'était d'ailleurs curieux. Si il s'agissait véritablement des pirates, qui leurs interdisaient l'accès à la forêt. pourquoi y étaient ils soudainement autorisés à y accéder ? Jusqu'à preuve du contraire, Edell et Sephiroth n'avaient pas tué les pirates, mais juste quelques gardes et leur souverain corrompu. Ils n'avaient peut être plus rien à gagner en jouant les mercenaires d'un homme mort. Après tout, le simple fait de le dire, paraissait ridicule.
Le fait est, qu'ils avaient déserté l'île laissant un peu de calme et de renouveau à tous les villageois. Dans le pire des cas l'armée restante ne pouvait plus faire grand chose. Si le roi comptait sur des pirates pour se défendre, c'est que son armée ne devait pas être bien grande.


***


Sephiroth, le démon d'argent qui apportait le bien, et qui répandait la justice. Quelle ironie... Cela ne lui plaisait guère. Il regardait le journal qu'avait laissé Edell, en lisant quelques bribes de l'article qui leur était réservé. Ils n'avaient pas énormément de détails sur eux, si on écartait la couleur de cheveux des deux personnages, l'article parlait d'un ange et d'un démon. Une alliance improbable entre le paradis et l'enfer. Ce détail amusa le fameux démon. La presse ne savait pas quoi inventer. Ce sobriquet lui venait déjà de la marine et voici que le démon fricotait désormais avec un ange... Soit, les ailes de la jeune femme offraient au moins le bénéfice du doute, mais tout de même... Il posa son bol de riz, après s'être rempli la panse, et prit siège aux cotés de sa co-équipière.

- Merci du repas. C'était bon.

Elle lui proposa gentiment de se resservir, mais il en avait assez. Il ne manquerait pas de retourner à la gamelle le soir venu. Il comptait bien profiter des talents de sa partenaire.
En attendant, profitant de la vogue calme et délicate, les deux protagonistes discutèrent un peu de leur passé commun. Et quelle surprise... Le destin n'existait pas selon le pirate, mais quel coup du hasard tout de même...

- Après la perte de mon équipage, j'ai passé deux semaines à bord du navire de leur meurtrier. Un homme du nom de Saga. Un Marine. Au moment où j'avais perdu toute envie de lutter, un homme est venu me sauver… Un membre de la guilde des Assassins, qui connaissait Saga, et qui l'avait suivi depuis son île. L'île de Kanon, faussement appelée "Repaire des Démons". J'y ai été soignée, nourrie, logée, et cet homme, Kurotsu Higurashi, m'a proposé de me former pour que je puisse prendre ma revanche. Je me suis entraînée pendant quatre ans, en formant une liste de Conjuration de tous les membres présents ce jour-là, et ceux qui m'ont fait chuter. Ma quête ne prendra fin que quand tous auront été rayés de la liste. Déjà deux personnes ont été ôtées. Miruve, maintenant Mazel… J'espère que mon nom reviendra aux oreilles de Saga, qu'il puisse réaliser qu'il y a eu une survivante à son jeu !

* Kurotsu Higurashi... tiens tiens... *

Et oui, s'il n'existait pas, alors les dieux jouaient de drôles de tours à la chevelure argentée. Il ne savait pas dire si il était un ennemi, ou un allié. C'était un homme relativement mystérieux après tout. Ce qu'il savait c'est qu'ils s'étaient déjà affrontés des années en arrière. Un affrontement soldé par un match nul, devant les formidables capacités des deux hommes. Non... Ce n'était pas un ennemi, au fond Sephiroth le savait, mais il n'avait plus revu cet homme depuis de nombreuses années, cela remontait à la fin de sa jeunesse, peu de temps après son départ sur les mers, l'époque ou Kurotsu agissait en tant que nouvel assassin... mais malgré leurs jeunesses, quel affrontement cela avait été...
Au final il s'agissait d'une drôle de situation. Mais il était inutile d'en informer Edell pour le moment, elle le saurait bien assez tôt de toute façon.

L'après midi passa tranquillement, le soleil descendit sur les flots, et la belle azurée s'en alla se coucher, laissant le pirate seul sur le pont de cette petite embarcation. Tout un symbole à ce propos. La vieille femme leur avait expliqué en quittant Raïus qu'il s'agissait de la première embarcation avec laquelle était arrivée le roi. Voir partir ce bateau devait être un véritable événement pour eux.
Le démon restait là immobile profitant du silence de la mer, et réfléchissant un moment à son camarade Lucci.

* Il reste environ trois semaines avant que nous nous retrouvions. J'espère que tu l'auras trouvé Lucci... * Il ricana légèrement, en repensant à la délicate mission qu'il lui avait confié.

Finalement il partit se coucher à son tour, laissant au bateau le luxe de naviguer comme bon lui semblait. Le vent était quasi inexistant, il n'y avait pas grand chose à craindre.
Au petit matin Sephiroth fut le premier à se lever. Il vérifia que tout allait bien. La nuit avait été calme, peut-être trop calme même... Mais tout allait bien visiblement. Il apercevait une île au loin, à encore plusieurs lieues de leurs position. Il sortit une lunette de longue vue, et examina ce qui semblait être une île bien connue de South Blue. La direction qu'ils avaient pris correspondait, et l'environnement du lieu semblait concorder. Shirana, une île automnale sur laquelle il faisait plutôt bon vivre. Un havre de paix, et ce depuis des siècles. Du moins de ce qu'en disaient les historiens.

Un oiseau flottait au dessus du mas depuis maintenant quelques bonnes minutes. Planant autour des voiles, comme surveillant l'avancée du bateau. Le démon d'argent le regardait d'un mauvais œil. Bon ou mauvais, il n'aimait pas se sentir surveillé. Même par des rapaces.
Puis il plongea vers la fenêtre qui donnait vers la cabine d'Edell. Visiblement c'était elle qu'il cherchait, puisqu'elle sortit de sa chambre une quinzaine de minutes plus tard, avec l'oiseau sur l'épaule et une lettre à la main. Il s'agissait d'un oiseau messager. Et à en voir la méthode de locomotion, il y avait fort à parier que cette lettre lui provienne de son maître.

- Bonjour. dit elle avec un sourire. Votre nuit à été bonne ?

- Pas trop mal. Et toi ?

- Bien mieux que dans le cachot que nous avons partagés. s'amusa t'elle. Mais les affaires reprennent déjà...  lui expliqua t'elle en regardant l'oiseau qui se frottait le bec dans ses cheveux. L'île de Shirana, ça vous dit quelque chose ?

Eh bien... Son maître s'était bien renseigné... Il savait ou se trouvait sa protégée, et la direction qu'elle prenait. Mais qu'importe, durant les trois prochaines semaines il n'avait aucune véritable obligation. Shirana ou une autre... cela lui importait peu.
Il pointa son index sur la terre qui s'affichait au loin, et recroisa les bras.

- Oh... je vois. Dit elle en pouffant un léger rire.

Probablement devait elle se dire que son maître était un filou, et qu'il gardait toujours un œil sur elle. Où était-ce encore le fruit du hasard ? Cette curieuse facétie de l'univers appelé "destin" ? Après tout, il  jouait de bien drôles de tours depuis quelques temps...


Revenir en haut Aller en bas
 
Séquence 1.5: Premiers jours d'un nouvel équipage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Le chronomètre des 100 premiers jours a démarré
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
» Lavalas dresse le bilan des 100 jours de Martelly. Une note de 0/10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: En Mer-
Sauter vers: