PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Edell Aoi

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 24
Localisation : Shirana (SOUTH BLUE)

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Mar 2 Sep - 18:29

Chapitre I: à peine arrivés, déjà remarqués!

*
**
*

Note à mon capitaine et aux lecteurs:
 

Quoi de mieux qu'un navire qui voguait dans la bonne direction, porté par le souffle des dieux aériens qui les guidaient vers leur destination? Edell ne pouvait le dire, mais savoir que leur frégate se dirigeait vers Shirana sans encombre lui tira un sourire amusé.
Savoir aussi qu'elle n'était pas la seule à avoir passé une bonne nuit était un grand soulagement, pour elle qui regarda l'île qui devait les accueillir. Une question lui traversa l'esprit: Comment diable Kurotsu était-il au courant de ses déplacements, avec autant de précision. La Guilde possédait-elle autant de ressources d'informations? Elle ne saurait y répondre, mais au moins, ce contrat lui permettrait de remplir un peu plus la caisse du navire, et sans doute d'acheter tout ce qu'il leur manquait pour leur voyage. À savoir pour elle des vêtements de rechange (les siens ayant coulé avec son voilier avant qu'elle n'arrive sur Raïus), des pâtes et autres légumes, et renflouer le matériel médical du bâtiment.

"Shirana, heh… Maître, vous projetiez depuis longtemps de m'offrir le plaisir de visiter des îles féodales, hein..? Murmura Edell
-Tu n'en as jamais visité? Se risqua l'argenté
-Non. Nous parcourions pas mal les mers, mais nous n'avions jamais mis le pied sur une île de ce type. Pas une fois en trois ans de navigation, alors que nous étions proche du Nouveau Monde…
-Alors comment se fait-il que tu aies tout perdu sur South Blue?

Edell ferma douloureusement les yeux, en remontant un peu sa manche, où un beau bracelet lilas trônait sur son poignet.

-Mon médecin de bord était malade. Gravement malade, un mal la rongeait depuis des années et elle sentait la fin arriver, et demanda à retourner sur son île natale pour son dernier voyage. Puis la tempête nous a surpris, Saga juste après, et Sakura n'a jamais pût retourner chez elle pour son dernier repos. Elle fut la première à tomber."

Était-il troublé de cette explication qu'il demeura silencieux? Quoi qu'il en soit, elle profita de cette occasion pour s'éclipser dans sa cabine et s'habiller correctement. Enfin, avec ce qu'il lui restait de Raïus. À savoir un short, des bottes à talons haut, un long foulard qui lui tombait sur la taille, un corset noir lacé de façon serrée et des manches rouges qui lui cachaient les mains. Elle prit son chapeau à large bord, son sac et ses lunettes, et alla dans la cuisine pour noter tout ce dont ils avaient besoin et faire les comptes, avant de se hisser sur les hauts-bancs et regarder l'île se dessiner correctement devant eux.

Shirana respirait la douceur, le calme, une vaste étendue d'arbres tous plus colorés les uns que les autres, des montagnes de vertes lueurs, ruines d'un lointain passé… Et vraiment, l'aura d'un havre de paix. Comment avait-elle pût passer à côté de telle beauté? Ah oui, l'urgence de retourner plus loin dans le Sud pour Sakura… Un pétale vint lui chatouiller le nez, doux morceau rosé d'un cerisier non loin.
Descendant auprès de son capitaine, Edell mit son chapeau sur ses longs cheveux azurés, dissimulant par ce fait ses paupières calcinées, et mit une main sur la hanche.
"Nous y voilà, capitaine… "
*
**
*


[Musique: https://www.youtube.com/watch?v=-VLCnM0vYMk&index=4&list=PLTJ6GH9MhGbL91pW-1z093vtc-dXfb7CQ]

Une fois le navire amarré, Sephiroth et elle descendirent du pont et Edell se retrouva propulsée dans un tout autre monde. Les femmes marchaient au rythme de pas rapides, les pieds dans leurs "obi" claquant dans les rues, toutes vêtues de kimonos plus beaux les uns que les autres, comme les hommes, les cheveux attachés en queue basse ou en chignon haut, eux aussi portant les kimonos avec fierté. Une île hors du temps, aux milles odeurs, maisons aux toits de tuile et lanternes colorées.
Avançant brièvement, la jeune femme se retrouva hélée par l'un des gardes de quai qui s'avança vers eux.
"Oi! C'est 20 Berrys, pour s'amarrer à quai, et il me faudrait vos noms, pour le registre! Dit le garde avec politesse.
Edell se mordit la langue, son contrat stipulant un quasi anonymat, elle ne pouvait se permettre de divulguer son nom ou celui de son capitaine…. Elle tira de sa poche un billet de 100, qu'elle posa sur le registre du garde.
-Que diriez-vous de 100 Berrys… Et nous oublions le nom? Dit-elle dans un clin d'œil complice.
Après un moment de silence, le garde prit le billet, griffonna dans son bouquin, et s'inclina en tendant la main vers la ville.
-Soyez les bienvenus à Shirana, Monsieur et Madame... Smith."

Edell s'inclina en retour, et remit son sac sur son dos, en avançant avant d'être à nouveau hélée par le garde.
"Si je puis me permettre, vous devriez vous changer pour ne pas vous faire remarquer par les soldats.
-Vous voulez dire… Porter un Kimono? Hésita Edell
-Tout à fait!
-Hors de question! Répondirent les deux pirates en cœur. -Je vous aurais prévenu…"
Sephiroth et Edell se remirent en marche, Edell relisant les termes de son contrat pour savoir exactement qui était l'agent à trouver pour des explications, et au moins avoir un point de chute en cas de pépin.
"Porter un kimono, ça ne va plus, non? Maugréa Edell
-Les Assassins ne doivent-ils pas se "fondre dans la masse" pour réussir à s'infiltrer? Taquina l'argenté
-]Il y a une différence entre s'infiltrer et se déguiser. Non mais vraiment (elle écarta les bras) Ai-je l'air d'une femme assez raffinée que pour porter des kimonos?!
-Tu pourrais, Edell Aoi. Sur tes quatre ans, le maître ne t'as pas enseigné le maintien et l'art féodal?"

Faisant volteface, la main sur sa garde, Edell se retrouva nez à nez avec une femme souriante, la peau pâle, une chevelure blonde ondulant dans son dos, maintenue çà et là par des pinces et des perles, vêtue d'un kimono bleu et or qui rappelait le bleu de ses yeux. Dans ses cheveux, aussi, deux baguettes maintenaient une longue tresse qui lui tombait au bas du dos.
Sephiroth, comme elle, se mit sur la défensive, mais la blonde releva les mains et montra à son poignet le mince tatouage qui la liait à la Guilde.
"Vous êtes…
-Natsuna Murazaki, Chef de l'Annexe de Shirana.

La blondine s'inclina doucement devant les deux étrangers, et les mena à la base de l'Annexe, une maison aux fleurs éclatantes, petit jardin soigneusement entretenu aux fontaines claires.
Voyant que Natsuna retirait ses chaussures, Edell l'imita et entra à sa suite, se posant à sa demande dans une sorte de petit salon.
-Je peux vous offrir quelque chose à boire? Du Thé? Ou une coupe de saké, sans doute?
-Du thé, merci!
Une fois de plus, les deux pirates avaient répondu de cœur. Edell pouffa, Natsuna fit de même, en allant chercher des verres à thé, la théière et quelques biscuits sucrés qu'elle leur offrirent. Ils trinquèrent, goutèrent, et Edell dû s'avouer que le thé à la traditionnel n'était pas mauvais, du tout!
-C'est mignon un couple qui répond en même temps! Lâcha Natsuna en les regardant en souriant.
Sephiroth recracha une partie de sa gorgée, toussant pour ne pas s'étouffer avec, avant de limite la fusiller du regard.
-*koff koff* Q-Quoi?!
-M-mais nous ne sommes pas un couple! Couina Edell en se ratatinant.
Elle osa un regard à son capitaine qui s'essuyait la bouche, alors que Natsuna éclata d'un rire franc.
-Excusez-moi si je vous ai vexé, mais ici, un "couple" représente aussi un duo. Comme un Capitaine et sa Seconde, par exemple.
-Comment savez-vous tout ça? Demanda l'argenté avec méfiance.
-Son maître m'a contacté et mise au courant pour savoir qui je devais récupérer.
-Il est au courant de tout, on dirait.
-Disons que nous avons notre propre réseau, oui."

Sur ces dires, Edell commença à parler de la mission, demander des renseignements sur ce Corvus, son histoire. Un homme détestable à souhait, brillant combattant local, mais qui ne possédait aucun honneur ni parole. La rumeur disait même qu'il aurait vendu par le passé des camarades.
Natsuna leur raconta quelques bribes, quoi que ce soit qui pourrait les aider, avant de taper du poing dans sa main.
"De dieu! Si vous voulez faire vos investigations, il faudra que vous soyez plus discret!
-Ho non…
-Edell-chan! Viens!
La blonde prit les mains d'Edell et la tira pour la lever, cherchant à l'entraîner. Mais la pirate refusait en se freinant des pieds.
-Je ne mettrais pas de Kimono! J'ai pas la tête pour!
-Tu en mettras un! Aller, viens! Tu seras toute belle!!"

Edell refusait catégoriquement, il n'y avait pas à dire. Pourtant… Elle sentit une main la pousser avec fermeté, pas méchamment, mais pour la faire bouger. Elle fut donc entraînée par Natsuna dans une pièce annexe où elle l'observait, Nerveuse à l'idée de se dénuder devant quelqu'un.
"Tu n'as pas à avoir peur. Quand tu es arrivée sur Kanon j'étais là pour aider Kurotsu aux soins. Le pauvre était débordé vu toutes tes blessures. C'est moi qui ai fait les onguents pour tes yeux et ta croix de dos.
-Je vois… Merci…"
*
**
*

Une bonne vingtaine de minutes plus tard, Natsuna arriva dans la pièce en rapportant des biscuits, et fit entrer Edell.
La jeune femme portait un kimono noir et turquoise, joliment décoré, une ceinture turquoise lui serrant la taille, un voile transparent à l'arrière, manches longues qui cachaient ses mains, et ses lames, quelques broches perlées dans ses cheveux relevés et coulant sur son épaule. Délicatement maquillée, les yeux d'Edell ne portaient la brûlure que comme base du maquillage qui les masquait, ses lèvres bleues un brin enjolivées.
Sephiroth sembla la détailler, avant d'afficher un mince sourire.
"Pas mal… Taquina-t-il
-Je suis une victime!"

[Musiques et références:
-Natsuna: Personnage que j'ai créé pour un RP One Piece sur le côté. Ancienne Marine, elle s'allie au père d'Edell et aide à la protection de sa fille.
-Références à "Pirates des Caraïbes: La Malédiction du Black Pearl"

Musique: Adrian Von Ziegler: "QI"]



[spoiler]imono d'Edell!

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://tenshi-faron.deviantart.com/
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Ven 5 Sep - 18:26

Chapitre 1.
Affaire personnelle.

C’est en posant le pied par terre que le démon argenté n’eut plus le moindre doute quant à sa destination. Il est vrai qu’il avait déjà reconnu l’île depuis les flots lointains mais, il n’y avait plus la moindre chance qu’il ne se soit trompé.
A peine eurent-ils le temps de faire quelques pas, qu’un monsieur les aborda en leur réclamant une certaine somme d’argent pour laisser le bateau amarrer. Il lui fallait aussi un nom. Même si payer pour un homme qui agressait presque les deux arrivants, était très frustrant, donner leurs noms était dangereux, il y avait une nette difference.
Plus rapide, plus astucieuse et peut-être tout simplement plus intelligente, Edell prit les devant en s’approchant du responsable maritime.

-Que diriez-vous de 100 Berrys… Et nous oublions le nom ? Proposa-t-elle amicalement.

Multiplier la valeur d’un emplacement de bateau par cinq. Dont pas moins de quatre vingt pourcent, se retrouveraient directement dans sa poche. Il était largement gagnant, et si la belle azurée était intelligente, le marin l’était encore plus. Après avoir dénommé le duo d’un nouveau nom, il se retira, laissant enfin les deux pirates progresser à leurs guise.
Rapidement, un débat s’ouvrit sur leurs tenues respectives, qui n’étaient visiblement pas adaptées à la masse. Qu’importe pour le démon… si quelqu’un avait une réclamation qu’il vienne la lui faire aussitôt, il serait reçu dignement ! Sa compagne n’était visiblement pas très propice à changer son style vestimentaire non plus. Mais elle fut vite rappelée à l’ordre par une petite blonde qui intervint.

- Tu pourrais, Edell Aoi. Sur tes quatre ans, le maître ne t'as pas enseigné le maintien et l'art féodal ? Expliqua-t-elle avec un sourire.

Elle s’appelait Natsuna Murazaki, et officiait dans les même rangs que la Co-équipière du capitaine. Encore une autre à la solde de Kurotsu Hirugashi. Ce filou savait choisir ses partenaires… Il ne s’entourait que de jolies femmes. Après les avoir salués la jeune femme les invita poliment à la suivre pour prendre le thé.
Après tout pourquoi pas ? Un peu de détente n’était pas du luxe, surtout après toutes les nombreuses péripéties qu’ils avaient vécus. De plus, une guide en ce lieu inconnu n’était pas une mauvaise idée. En plus d’être entourés, ils pourraient progresser rapidement.
La cérémonie du thé se passa, comme elle devait se passer. C’est-à-dire bien, avec une ambiance calme, et une décoration qui allait de pair avec l’environnement : Nature et relaxation. Après avoir soumis l’idée d’un amour entre les deux pirates, qui visiblement, eut un certain effet sur la conversation et après avoir expliqué que son maître était au bien au fait de la situation de sa protégée, la blondinette prit Edell par les mains la forçant à se vêtir comme elle le devait.
Elle fut dressée d’un joli kimono bleu, et coiffée d’une broche à perles qui avait son style. Un nouvelle Edell, une compagne d’aventure au ton de Shirana.

- Je suis une victime… Déclara-t-elle avec une moue en baissant les yeux.

Elle se mit à rougir de honte devant son capitaine qui la scrutait de la tête aux pieds. Elle n’avait pas de quoi… Pour être honnête, la jeune femme était véritablement charmante dans cette nouvelle combinaison. Plus qu’un artifice, sa démarche gênée collait parfaitement à sa tenue. Une jeune femme aux semblants intimidée, qui cachait un for intérieur féroce et déterminé.
Voyant que son capitaine continuait à examiner sa tenue, elle effectua un pas de recul, acculée par la gène.

- S’il vous plait, arrêter de me fixer comme ça ! Rougit elle.

Il ria légèrement, en buvant sa tasse de thé. Et la posant délicatement sur la table basse vitrée. Elle était magnifiquement décorée de fleurs de cerisiers fraîchement déposées là, sur le drap blanc qui couvrait la petite table.
Natsuna sortit de la pièce annexe, avec quelques affaires aux bras, regardant le démon argenté avec insistance, et en se frottant le menton.

- A vous maintenant ! J’ai quelque chose qui vous irait à la perfection !

- Pardon ?

- Allez ! On se lève ! Dit elle en s’approchant pour saisir ses mains comme elles venait de le faire avec sa première victime.

- Pose la main sur moi, et je te la coupe. Dit il avec un ton meurtrier.

- Qu’ai-je fais pour mériter ça ? Je veux simplement vous aider dans votre mission !

- « Votre mission » ? Que ce soit clair, j’accompagne cette jeune femme en tant que capitaine. Je veille à ce qui ne lui arrive rien. La mission, je n’en ai rien à faire.

Bien évidemment il s’agissait d’un mensonge. Il veillait sur sa seconde c’est un fait, mais la mission ne le laissait pas sans arrières pensées non plus. Depuis Sunny Grace notamment, il ne pensait qu’à une seule chose : se tester. Et visiblement, ce Corvus Mclys était un adversaire digne de ce nom. Du moins pour se mettre en jambe. Quel sorte de pirate, irait se réfugier sur South Blue pour couler des jours paisibles ? Il n’était pas du niveau d’un grand capitaine de Grandline, et ça tombait bien, car le démon argenté ne l’était pas non plus. Pour retourner là ou il s’était arrêté, il allait falloir gravir les échelons un à un.
Après que l’hôte, eut fini de bougonner devant l’agression du pirate, elle invita l’azurée à s’asseoir, et à commencer à rentrer dans les détails de la mission.

- Connaissez vous Corvus Mclys ? Demanda-t-elle avec un ton beaucoup plus sérieux.

Les réponses négatives se firent entendre une seule fois. Les deux camarades répondirent en même temps par une seule réponse commune.

- Dans ce cas, laissez-moi vous présenter le personnage…

Elle ferma les rideaux, plongeant ainsi le petit salon dans la pénombre, et se dirigea vers la commode du fond. Elle ouvrit le tiroir qui grinça avidement, dérangeant le pirate, qui n’aimait pas ce genre de bruit. Elle sortit un petit escargophone à diapositives, qui éclaira le mur blanc d’en face.
Il affichait un homme grand, même très grand, robuste aussi, une barbe de trois jours, des cheveux assez courts avec trois petites tresses courtes qui lui tombaient dans la nuque.

- Voilà notre homme. Corvus Mclys, deux mètres zéro quatre pour cent douze kilos. Ancienne terreur de South Blue. Il a disparu de la circulation, il y a  quatre années de cela, ce qui lui à valu de se faire retirer sa prime de onze millions de Berrys. Tout le monde sait qu’il vit ici, quelque part sur Shirana, mais personne ne l’a croisé. Ou du moins, personne de vivant…

Elle appuya sur la coquille de l’escargot qui lâcha un petit couinement avant de changer d’image, pour laisser place à quelque chose bien plus horrible.

- C’est un cadavre que l’on à retrouvé il y a environ une semaine. Selon l’un de nos médecins les dégâts qu’à subi ce pauvre homme sont gigantesques. Triple fracture de la mâchoire, décollement de la rétine, tympan percé, traumatisme crânien et contusions diverses. Et pour ce qui est de son corps…

Une fois de plus elle appuya sur la coquille, et l’image qui apparut laissa sans voix les deux spectateurs. Sephiroth avait vu pas mal de choses horribles au cours de sa vie, notamment pour en avoir commise lui-même. Mais il admettait que cette image avait de quoi répugner les plus solides.

- L’abdomen est rongé de l’intérieur par des «Cégoria». Une espèce de ver carnivores. Et le plus impressionnant c’est que ces œufs ont été transplantés dans son corps directement, alors qu’il était en vie. Le malheureux est mort dévoré vivant de l’intérieur…

- Ce qui en dit long sur la caractère du bonhomme. Conclu Edell, en posant sa tasse de thé.

- L’île est grande. Corvus peut se cacher n’importe où, et posséderait selon nos sources un réseau bien articulé de pirates à sa solde. Pour faire simple il tire les ficelles dans l’ombre. Et n’attaque que de riches individus. Ce pauvre homme est la cinquième victime d’une longue série de meurtres d’héritiers de familles de nobles. Il ne demande pas de rançons, mais se sert directement chez les familles riches qu’il massacre. Son butin doit commencer à être élevé…

- Quel intérêt de tuer pour de l’argent s’il n’y a pas de rançon ? Demanda le pirate avec curiosité.

- C’est une bonne question. L’idée principale serait d’acquérir une lourde somme sans que cela ne se sache. Et jusqu’à maintenant cela marche plutôt bien puisque les marines n’ont pas fait le lien entre l’argent et les crimes. Nous, nous avons examinés les maisons des victimes et avons déjà remarqués la disparitions d’objets de valeur : tableaux, sculptures, créations. En revanche il ne touche jamais à l’argent liquide.

- Comment savez-vous que des objets ont disparus ? Les aviez vous vus avant ?

- Sa toute première victime était un homme du nom de Yahori Khan. Un noble qui avait déjà accepté de financer certaines de nos activités. Il entretenait de très bonnes relations avec notre maître. Je pense que c’est d’ailleurs pour cela, que Kurotsu t’as envoyé toi, Edell… Il fait une affaire personnelle de cette histoire, et t’as personnellement chargée d’enquêter et de venger notre ami Khan. Elle marqua un temps en regardant l’azurée dans les yeux et reprit. Nous connaissions donc très bien son domicile et avons remarqués des objets manquants après sa disparition. Ce détail ne nous as pas échappés, et nos espions ont rédigés une longue liste des objets de valeurs que l’ont peut trouver chez des particuliers de l’île. La liste était composée de trente trois objets après le premier meurtre. Aujourd’hui, dix sept de ces objets ont déjà étés volés. Corvus à un but précis, il cherche ou cherche à faire quelque chose…

Edell ne semblait plus l’écouter, bien sur elle était très attentive et même encore plus qu’avant. Mais elle paraissait être plongée dans un état de transe. Et le démon d’argent savait pourquoi. Son maître, celui qui l’avait sauvé autrefois, comptait personnellement sur elle. Une manière, en quelques sortes de lui démontrer que sa gratitude était immense. Et voilà qu’elle était envoyé face à un ennemi dangereux. Une occasion de ne pas le décevoir, et à voir la lueur qui brillait dans ces yeux, elle ne comptait pas le décevoir.
Un lueur brulante de volonté, animée d’une flamme intrépide de satisfaction. Cette mission, elle l’accomplirait quoi qu‘l lui en coûte.


Revenir en haut Aller en bas
Edell Aoi

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 24
Localisation : Shirana (SOUTH BLUE)

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Dim 7 Sep - 17:20

Chapitre II:
Un festin de roi! Le saké qui scelle une magnifique amitié à venir!

*
**
*

Corvus McLys… De ses petites années de vie, Edell dû s'avouer qu'elle avait rarement entendu parler d'homme plus cruel que celui-ci. Bon, il y avait pire, mais ce n'était pas le genre d'homme qu'Edell appréciait, loin de là.
Le regard dans le vide, dès l'instant où Natsuna avait mentionné le lien entre Yahori Khan et son maître bien-aimé, Edell avait senti le poids de cette lourde mission s'abattre sur ses épaules. C'était le cœur de son maître qui saignait de ces morts à répétition, et de la perte d'un de ses alliés. Elle le connaissait depuis assez longtemps que pour savoir à quel point il devait se sentir mal. Ainsi, elle serra le poing, et regarda Natsuna, relevant un visage déterminé et assuré.

"Le maître n'a aucune crainte à avoir, Corvus McLys sera ôté dans le respect du Crédo. Assura-t-elle sans ciller.
-Je suppose que tu as déjà une stratégie? Demanda Natsuna
-Faire une reconnaissance des lieux, la liste des nobles et cibles potentielles, chercher des complices et remonter la file. Le moyen le plus efficace qu'il soit. Le plus vite cette histoire sera réglée, au plus vite le sang cessera de couler, et nous pourrons repartir…
-Nous avons une certaine marge de temps, mais mieux vaut en effet ne pas faire traîner l'affaire. Un malade pareil dans les rues, c'est tout sauf bon pour le tourisme. Ironisa l'argenté.
-Fort heureusement pour nous, l'ombre de Corvus n'a pas encore affecté le bien-être de la ville. Du moins, pas au point de répugner les arrivées de touristes. Malgré tout, Shirana demeure aussi prisée et appréciée."

La blondinette fit silence, en terminant et rangeant les tasses. Edell, mal à l'aise de cette tenue, ne savait comment se positionner, la comparse de son maître lui ayant montré comment faire, rester ainsi sur les genoux lui était si inconfortable qu'au moment où Natsuna quitta la pièce, elle croisa les jambes en tailleur pour se les dégourdir, dans un soupir de soulagement.
Puis, dans le silence qui s'installa à nouveau, seul le bruit monstrueux d'un ventre qui hurlait famine brisa le reste. Edell grogna de gêne, et vit Natsuna arriver avec un grand sourire.

"Nous avons pas mal parlé et il se fait tard. Comme je ne pensais pas que vous arriveriez si vite, je n'ai pas préparé de repas digne de ce nom. Je vous invite, on mange dehors ~!" Lança la blondinette

Natsuna prêta une ombrelle aux teintes du Kimono à Edell, et lui passa juste après les chaussures adéquates, lui montrant bien rapidement comment marcher avec. Natsuna souriait à voir qu'Edell s'adaptait très bien à sa nouvelle tenue, et prit la route de la ville avec ses invités, hélant un chauffeur qu'elle paya pour les mener à "la Jonque d'Or". Il s'agissait là d'un restaurant magnifique, sur l'eau, une grande jonque aux voiles d'or et aux décorations de même nature, diffusant dans l'air de magnifiques odeurs qui firent chanter les ventres des pirates en chœur.
"Un restaurant si luxueux… Natsuna, rassurez-moi, ce n'est pas une fortune qu'ils demandent comme prix? Demanda Edell, nerveuse que son hôte ne dépense des sommes astronomiques pour eux.
-N'aie de crainte. Ils font des prix très avantageux, et ils ont un menu complet que l'on peut arranger."
La blonde se garda de dire qu'elle avait été aussi mise au fait du grand appétit de son invitée, et voyant la carrure de l'argenté qui l'accompagnait, elle se doutait que lui aussi mangeait beaucoup. La Jonque était donc le meilleur choix.
*
**
*

[Je sais que là, je vais me faire haïr… <3]
[Musique: https://www.youtube.com/watch?v=RB-mqetDzDs ]

Installés à une table confortable et plutôt grande, le trio prit donc le fameux "menu complet", la blondine insistant sur la quantité de nourriture pour les deux invités.
Ils n'eurent pas à attendre bien longtemps avant que la soupe miso n'arrive, un doux bouillon agrémenté d'une pâte de haricot, fines lamelles de bœuf bouilli, rondelles d'œufs cuits et assaisonné de soja. Natsuna leur montra comment manger, tenir les baguettes, leur apprenant quelques tours utiles de bienséance

Yakitoris, canard laqué, nouilles et riz, donburi, poissons, ils furent servit d'une foule de plats, les assiettes disposées, ils pouvaient se servir à loisir de plats colorés et odorants.
Manier les baguettes était tout sauf évident, en cherchant à prendre des sushis – du riz surmonté de poisson cru – il arrivait bien souvent que le met ne saute des bâtons de bois, ce qui la contraria de plus en plus.
"Bon sang! Comment peut-on manger ainsi?!
-Avec un peu d'entraînement, tu y arriveras. Assura Natsuna en reprenant un peu de poisson avec ses baguettes.
-Sinon, tu fais comme moi…"
Sephiroth retira un petit ruban qui trônait dans la broche des cheveux d'Edell, et noua les baguettes ensemble, les glissant ensuite entre les doigts fins de sa seconde.
"Essaie de nouveau. Suggéra-t-il
Edell s'exécuta, reprenant un petit sushi qu'elle porta à sa bouche sans le faire sauter. Enfin, elle pût déguster le goût tendre du thon rouge, la douceur du riz, et poussa un petit soupire de bonheur.
-C'est si bien pensé! Merci!!
-J'ai moi-même utilisé cette méthode pour apprendre." Murmura-t-il à son oreille
Le sourire qu'elle aborda en se servant généreusement tira à Natsuna un petit rire de contentement. Puis elle ouvrit de grands yeux à voir la quantité imposante de nourriture qu'elle prit. C'est là qu'elle remarqua un détail. Dans le cou d'Edell, alors qu'elle s'était penchée pour manger quelques nouilles, se trouvait une griffure noire légèrement gonflée. Elle perçu même une légère grimace de l'azurée alors qu'elle bougea la nuque. Cette marque était-elle toujours aussi douloureuse malgré tout ce temps?

"Dis-moi, Edell… Continues-tu d'appliquer l'onguent que j'avais préparé? Je pense en avoir laissé une quantité suffisante, non?
-Je l'ai appliqué, tous les jours et à chaque fois que cela était nécessaire. Mais je n'en ai plus. Mon voilier a été pris dans une tempête, et a succombé à la violence de l'ouragan. J'ai nagé jusqu'au rivage de l'île de Raïus, et n'ai pas pût tout récupérer. Mais avec ce que nous avons trouvé dans les cales des navires de l'ancien roi, j'aurais de quoi soigner ce qu'il doit l'être.
-Je t'en referais pour ton périple. Surtout si tu dois aller sur Grand Line. Et je te passerais la recette de certains médicaments, aussi.
-Ce serait bien aimable."
La générosité de leur hôte était sans limite. Peut-être même était-elle trop généreuse. Mais quoi qu'il en soit, ce qu'elle proposait n'était absolument pas de refus.
Et Edell mangeait, sans s'arrêter, enchaînant les takôyakis, délicieuses boulettes de poulpe et légumes, yakitori, du bœuf grillé, des nouilles et du riz, accompagnant de quelques poissons et gorgées d'un délicieux thé.
"Tu as un fameux appétit, dis-moi. Je vais commencer à craindre pour nos réserves, avec toi! Lâcha ironiquement l'argenté
-Ne vous en faites pas. Je n'ai pas toujours un appétit aussi développé. Par contre, je peux d'ores et déjà vous annoncer… Qu'il y aura un orage cette nuit."

Ce disant, Edell avait passé la main sur sa nuque qui se trouvait endolorie, la jeune femme glissant un doigt sur cette fameuse griffe noire.
Et enfin, après la fin du repas, les plats retirés (Natsuna conseilla à chacun de laisser quelques bouts de nourriture dans le fond de leur assiette, signe ainsi qu'ils avaient assez mangé), un serveur arriva avec trois petits verres et une magnifique flasque contenant un liquide clair.
"Qu'est-ce donc?
-Du saké. Une liqueur de riz traditionnelle.
Natsuna les servit, et eut un sourire.
-à quoi voulez-vous trinquer?
-Trinquer…?
La dernière fois qu'elle avait trinqué remontait à plus de quatre ans. Quand elle avait trinqué avec ses nakamas lors de l'anniversaire de l'un d'eux. Une magnifique fête… Elle regarda Sephiroth, et se risqua finalement:
-Nous… pourrions trinquer à la formation de notre équipage? A notre nouveau départ?
-Voilà qui me semble bien approprié, en effet."
Chacun prit son verre, dans le même geste, alors qu'ils accrochèrent leur regard à l'autre. Le bleu au bleu-gris, l'argenté et le bleu, unis par un iris lié à l'autre. Ensemble, ils trinquèrent, entrechoquèrent leur verre en faisant onduler la liqueur, dans un même sourire, un même mouvement… Une même voix
"A NOTRE NOUVEAU DEPART!
-Que votre vie soit riche en aventure et vous garde du malheur. Et que votre lien puisse surpasser tous les obstacles… " Pensa Natsuna en buvant son verre.
Sephiroth avala son verre d'une traite, pas comme Edell qui mit du temps à l'avaler avant de se mettre à tousser en se tenant la gorge. Ce fut une tape dans le dos de l'argenté qui la délivra, alors qu'elle s'essuya les yeux.
"Bon dieu que c'est fort!
-Si peu… ua Natsuna. Encore?
-Non merci!!"
Revenir en haut Aller en bas
http://tenshi-faron.deviantart.com/
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Jeu 18 Sep - 0:03

Chapitre 2
Ambiance particulière.

Une journée bien remplie. Riche en informations, avec un repas aussi garni qu’agréable, une Natsuna plutôt agréable, bien qu’un peu imprudente, et une ambiance plutôt relaxante. En fait, rien dans l’atmosphère n’indiquait que le duo se trouvait là pour agir contre les méfaits d’un ancien pirate.
La journée s’était soldée par une invitation, une chambre propre, calme et sobre, partagée avec sa seconde, ce qui n’était pas un problème pour lui. Il pensait que cela n’en était pas un pour sa camarade non plus, mais s’il ne s’agissait pas d’un problème, il fallait au moins admettre qu’elle ne profitait pas de la même tranquillité.
Tremblante, transpirante, affolée, nerveuse. Bien d’autre qualificatifs auraient encore convenus à son attitude liée à son sommeil. Au beau milieu d’un cauchemar, un rêve probablement terrible qui donnait l’impression à l’argenté, qu’elle ne se sentait pas en sécurité.
Quelques gémissements se firent entendre, et la gestuelle affolée de la jeune femme s’intensifiait de plus belle. Les poings serrés, frissons et sanglots sous le drap de velours qu’on lui avait préparé.

Réveillé par ce spectacle, la chevelure argentée observa sa camarade se débattre face aux matérialisations ennemies de son esprit, durant quelques minutes. Puis voyant que la bataille ne prenait nullement le chemin d’une fin quelconque, il saisit le verre d’eau plein, de sa table de chevet et se plaça face à la jeune femme qui continuait de trépigner dans son repos. Sans un brin d’hésitation il lui jeta le verre au visage. D’un seul sursaut, elle ouvrit les yeux, lâchant une exclamation involontaire, un réveil frais et efficace. Et se redressa pour s’excuser de ce triste spectacle avant de remarquer sa tenue, plus que légère.
La jeune femme aux cheveux bleus, ne portait pas de haut, et offrait à son capitaine une vue imprenable sur ce que bien des hommes pourraient vouloir convoiter. Elle saisit sa couverture et la serra des deux poings contre sa poitrine afin de se couvrir le plus possible. Si on écartait la beauté des formes de la jeune femme, le pirate se rendit compte de ses meurtrissures qu’elle portait sur le torse. Il avait une idée de son passé, ou plutôt une idée qu’il imaginait facilement, et à en voir les « preuves » accablantes, sur le corps de sa partenaire, il y avait de quoi parier qu’il ne se trompait pas. Un corps parfait, abimé par la folie destructrice d’un homme. Amusé des lambeaux de chair et des effusions de sang.

La jeune femme terriblement confuse et gênée, se mit à rougir de façon naturelle. Gênée par le strip-tease qu’elle avait offert à son capitaine et par les horreurs que son corps avait subis. Elle s’excusa platement, respectueuse et navrée de ce malencontreux accident.

- Nous auront bien assez de problèmes lorsque nous retrouverons Corvus. Ne te rajoute pas plus de pression, et dors. Il ne t’arrivera rien.

Il ne lui arriverait rien tant que la chevelure d’argent resterait à ses cotés. C’était ce qu’il voulait signifier. Maintenant dormir l’esprit tourmenté n’était pas chose aisée. Il était bien plus facile d’ordonner de trouver le sommeil que d’y parvenir réellement.
De son coté, Edell, toujours aussi mal à l’aise après sa petite bourde, ne retrouvait pas la couleur de son teint habituelle. Désolée, et troublée, elle n’eut de cesse de s’excuser, sans réellement trouver les bons mots, se contentant de bribes légères, et d’un regard simplement mal à l’aise.
Le pirate se plaça devant la fenêtre, observant le ciel étoilé de Shirana. Les bras croisés, droit et fier comme à son habitude; il resta immobile jusqu’à ce que sa partenaire le sorte de sa stature.

- Que… Que faites vous ?

- Dors.

En voilà une réponse ! Il se contenta de donner un ordre, sans même prendre la peine de répondre à sa partenaire qui se sentait d’autant plus gênée. Et si cet homme avait le sommeil léger ? Et si il suffisait de le réveiller pour qu’il ne puisse plus retrouver le sommeil ? Tant de questions qui fusaient dans son esprit déjà bien trop tourmenté.

- Je suis terriblement confuse de vous avoir…

- Laisse. Endors toi tranquillement, je monte la garde.

Le ton un peu ironique, la voix toujours aussi froide. Il y avait peut-être un peu d’ironie dans cette dernière déclaration, mais au final l’idée était bien là. Même si le but premier n’était évidemment pas de monter la garde, si cela pouvait permettre à sa camarade de retrouver un sommeil digne de ce nom, pourquoi pas ?
Il était vrai aussi qu’une fois réveillé, le démon argenté ne retrouvait pas le sommeil aussitôt. Une pause en plein milieu de la nuit, un moment de concentration pour retrouver les bras de Morphée. Au final tout le monde devait y trouver son compte, même si la jeune femme se sentait encore moins à l’aise que précédemment.
Elle se rallongea néanmoins, calmant son souffle, et son rythme cardiaque, et regardant son capitaine, l’air soucieux. Elle avait peut-être embêté son capitaine, à le réveiller ainsi. Mais qu’importe. Dans l’absolu, il était assez fréquent que le démon argenté se réveille dans la nuit. Il souffrait d’insomnies. Cela n’avait rien à voir avec un quelconque sommeil léger, non. Des insomnies qui le réveillaient très souvent les nuits. Alors au final, une heure plus tôt ou une heure plus tard, son supplice restait le même.

Le jeune fille retrouva le sommeil, difficilement, mais fatalement, ses lourdes paupières tombèrent, la ramenant vers un repos qui semblait déjà plus agréable et plus sain. Le pirate lui s’abreuva du paysage nocturne, certes formidable, mais immobile et silencieux, en cette nuit paisible.
Ce n’est qu’au bout de quelques longues dizaines de minutes, que le sommeil semblait atteindre Sephiroth. Retournant à son lit, il s’allongea sous les draps et s’endormit à son tour.


***


Au petit matin, il fut le premier levé. Edell rattrapait son début de nuit mouvementé. Il s’habilla, et secoua sa longue chevelure significative. Il sortit de la chambre et descendit les escaliers. La petite blonde était déjà là, matinale, attendant que ses partenaires se lèvent.

- Mon maître me disait souvent, que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ! Je vois que le capitaine d’envergure que vous êtes, n’échappe pas à la règle ! S’exclama-t-elle en regardant l’horloge qui affichait les six heures du matin.

Le soleil sortait à peine de l’autre versant de l’île, laissant un ciel encore bleu marine, et un délicieux silence dans les rues de Shirana.

- Qu'en est il de ma partenaire dans ce cas ? Ajouta le pirate avec ironie.

- Ses qualités sont tellement nombreuses, que son amour pour les matinées amorties n’est un faible coût, non ?

Ce n’était pas faux. Si il s’agissait du seul petit défaut de la jeune femme, si encore il s’agissait effectivement d’un défaut, celui-ci était démesurément petit, par rapport aux autres atouts majeurs qu‘elle possedait.
Le pirate prit siège, reculant le fauteuil, et se servant un thé bien chaud, aux arômes si particuliers de l’île de Shirana. Il profitait de ce début de journée calme, qui ne lui était pas souvent offert, et en savourait chaque instant.
A l’inverse, Natsuna tira profit de cet instant pour mieux faire la connaissance du capitaine de son amie.

- Ainsi donc, vous connaissez notre maître…

- Je ne suis pas présomptueux au point de prétendre le connaitre. Disons que je l’ai déjà affronté.

- Je ne vous savais pas modeste. Dit elle. De son avis, vous avez partagé un peu plus que de simples affrontements.

- Si tu connais déjà les réponses à tes questions, pourquoi as-tu besoin de me les poser ?

- Excusez moi, je ne voulais pas vous importuner. Mais j’admet être curieuse. Le maître est l’homme le plus fort que je connaisse. Boire le thé avec un homme qui fait jeu égal avec lui est très…

- Qui faisait. Coupa-t-il d’un ton net.

- Ce n’est plus le cas aujourd’hui ?

- Pour l’instant, tout au moins.

- Que vous est-il arrivé durant ces deux dernières années ? Lorsque mon maître à appris qu’Edell avait intégré votre équipage il était à la fois satisfait de la savoir avec un homme comme vous, mais aussi très surpris d’entendre votre nom à nouveau.

Il y eut un silence, durant lequel la jeune femme se trouva très gênée. Peut-être ouvrait elle des pages qu’elle ne devait pas toucher. Peut-être était-elle trop curieuse. Kurotsu l’avait pourtant prévenue, il ne fallait pas provoquer cet homme, il fallait même redoubler de prudence lorsque l’on s’adressait à lui. Réfléchir à chaque mots employés, afin de ne pas le froisser.
La conversation n’eut pas de suite. La tension avait augmenté très clairement. Sans le moindre mot, sans le moindre regard, le pirate avait alourdi l’atmosphère, grâce à une simple pression psychologique. La jeune femme aussi prévenante et agréable, était à la frontière du point de non retour. Fort heureusement pour elle, elle s’en tait aperçue, et avait prit garde de ne pas la franchir.

Edell descendit les escalier, quatre ou cinq heures plus tard, se joignant à un silence qui continuait à rythmer la salle à manger. Elle salua les deux à la table, avant de prendre son petit déjeuner silencieusement. Toujours gênée et désolé pour ce qu’il s’était passé la veille. Si on ajoutait à cela le silence de la table, cela rendait une ambiance à la limite méprisable.
Fort heureusement les préparations de chacun arrivaient à leur termes. Il sortirent de la taverne pour une première journée d’enquête, vers ce pirate si particulier…


Revenir en haut Aller en bas
Edell Aoi

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 24
Localisation : Shirana (SOUTH BLUE)

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Mar 23 Sep - 15:42

Chapitre 3 : péripéties matinales

*
**
*

Le petit déjeuner possédait une si douce odeur qu’Edell en fut réveillée, alors qu’elle dormait à poings fermés jusque-là. Non pas d’un sommeil paisible comme elle le souhaitait depuis si longtemps, mais au moins avait-elle pût récupérer son début de nuit catastrophique. Attrapant la chemise que Natsuna avait laissé à sa disposition, l’azurée se noua les cheveux d’un mince ruban de cuir et descendit en baillant, encore toute chiffonnée de sa nuit.
Cependant, en entrant dans la salle à manger, lançant un  «Bonjour!» jovial, elle fut vite refroidie par l’ambiance pesante qui  y régnait. Comme si le moindre mouvement de Sephiroth ou Natsuna allait provoquer un cataclysme sur l’île.
Elle pût sans mal deviner que la curiosité légendaire de la blonde avait dû irriter son capitaine. Haa… Encore quelque chose qu’elle partageait avec cet homme: le fait qu’elle détestait qu’on se mêle de ses affaires passées.

Natsuna se leva et lui frotta affectueusement les cheveux, avant de remarquer un petit détail. Elle dénoua la chevelure de l’azurée après lui avoir tendu un verre de jus de fruit, et commença à y chipoter, avant de remarquer quelques mèches noires.
Sans un mot, elle entraîna Edell dans une autre pièce et ferma la porte, avant de soulever ses cheveux et regarder le cou de la jeune femme. À peine eut-elle frôlé la longue marque qu'elle portait à la nuque qu'Edell poussa un bref gémissement, se reculant en cachant son cou.
"Mais vous êtes folle?!
-Je ne voulais pas te faire de mal… Mais… Edell. Depuis combien de temps as-tu ça?
-Hum… Depuis quatre ans… Ils m'ont injecté un produit après m'avoir ouvert au cou… Depuis il y a ces douleurs et…
-Des mutations?
-Comment ça? Fit Edell avec surprise.
-Tes ailes ne sont pas venues toutes seuls, pas vrai? Elles sont nées après ton incarcération, non? D'un produit qu'ils t'ont injecté. Il perturbe tes sens, ton corps, il le fait changer. Tu as remarqué, non? Ton agilité, ta force… Ne te sens-tu pas plus forte quand tu es en colère?"

Edell voulu répondre mais ne trouva rien à dire. Sur Raïus, alors qu'elle affrontait Mazel, la colère née de ses paroles lui avait donné un regain de force, elle avait été dans une sorte de transe. Comme face aux Brigands qui s'étaient attaqués aux villageois et le massacre qu'elle avait fait.
"Qu'est-ce qu'il va m'arriver…?
-Ce produit qu'ils t'ont injecté va agir comme un dopant, mais aussi comme un vrai poison… Edell…
Natsuna lui prit les mains et la regarda avec de la tristesse aux yeux.
-Edell… Si tu venais à perdre le contrôle de toi, céder face à ce poison qu'ils t'ont mis… Tu pourrais perdre ton humanité… Et perdre la vie. Ce poison va te tuer petit à petit… Tu vas devoir te battre sans arrêt pour survivre…
-Donc non seulement il m'a changé en une espèce de monstre mutant, mais il a aussi placé une épée de Damoclès au-dessus de ma tête?!"

Edell se laissa tomber sur le fauteuil en se prenant la tête en main, le regard troublé, perdu, vidé.
"Comment je vais annoncer ça au capitaine? Qui me dit qu'en sachant que je peux claquer n'importe quand il ne va pas me jeter?
-Je ne pense pas qu'il t'abandonnera pour ça. Il a la réputation d'un monstre, mais s'il t'a demandé de venir en sachant qui tu étais et par où tu es passé, je pense qu'il acceptera aussi cette part d'ombre que tu portes. Ne perds pas confiance en toi, ou en lui. Au contraire… Apprend à lui faire confiance et à te confier à lui… Derrière sa façade tu pourrais peut-être trouver le meilleur allié possible.
-Vous ne serez contente que quand vous aurez trouvé des bras où me fourguer, hein?
-Pourquoi, il y a déjà des bras qui t'attendent?"

L'azurée prit une teinte rouge vif, en chipotant à la plume turquoise qu'elle portait au cou en se souvenant dans quels bras elle avait passé le plus de temps. Haa… Décidémment, ce bretteur aux yeux de faucon ne quittait pas ses pensées, elle rougissait toujours autant à penser à lui. Pour le coup, ses oreilles pointues en frétillaient.

"Alors… Comment est-ce que je saurais quand je perds le contrôle? Demanda-t-elle en cherchant à changer de sujet.
-J'ai remarqué quelques mèches noires dans tes cheveux. Je suppose que c'est un signe … Encore une fois, Edell… Fais très attention à toi!"

*
**
*

Retrouvant son capitaine qu'elle avait délaissé malgré elle, Edell le remercia assez chaleureusement pour son intervention de la veille, mentionnant juste qu'il aurait pût trouver autre chose que de l'asperger d'eau pour la réveiller.
"Je n'ai rien trouvé d'autre pour l'occasion… Se justifia-t-il
-Dès que vous aurez terminé de vous préparer nous irons en ville, je vous laisserais commencer votre enquête. Vous pourrez me retrouver à l'Antre des Assassins, dans l'Est de la ville. Edell, tu reconnaîtras facilement l'entrée. Déclara la blonde en lançant à Edell un petit collier au symbole de la guilde asiatique. Montre ça et ils sauront. Ou ton bracelet.
-D'accord…"

Mal à l'aise de la déclaration de Natsuna face à ce qui se profilait pour elle, Edell mangea en silence, toujours d'abondantes quantités, que la blonde avait préparé en connaissance de causes.
Seule avec son capitaine, elle n'osait absolument rien dire. Pourquoi? Lui annoncer le verdict? Ils se préparèrent après le repas, Edell enfilant à nouveau ce kimono noir et bleu et se mit à regarder dans ses cheveux à la recherche d'éventuelles mèches noires. Pas une, c'était tant mieux. Elle noua à son cou ses éternelles lanières de cuir qui camouflaient cette marque maudite, et attacha à ses bras ses lames secrètes, cachées par les longues manches de la tenue locale.

Enfin, ils purent partir en ville, profitant d'un temps sec et doux après l'orage de la veille, alors que la vie reprenait son cours. Il devait être proche de midi, à voir la position du soleil dans le ciel. Les pirates se promenant alors librement dans la ville.
De quartiers en quartiers, ils découvrirent Shirana et ses merveilles. Ses artisans, la pâtisserie, les bijoutiers… Edell remarqua alors un superbe collier noir, un tour du cou ceint d'une lanière maintenant une perle bleue terminée par une autre en forme de goutte. Elle était magnifique, cette parure, et la pirate dû faire un énorme effort pour ne pas céder, le prix était modique par rapport à la beauté de l'œuvre, mais elle ne le prit pas.
"Bon… Peut-être quand tout ceci sera terminé, ce serait déjà plus élégant que les lanières ainsi…" Pensa-t-elle en continuant à avancer.
Etrangement, Sephiroth restait silencieux. Non pas que son silence était dérangeant, mais Edell commença à se demander si il n'était pas de mauvaise humeur.

"Capitaine..? Tout va bien? S'enquit-elle en faisant une pause dans sa marche
-Je repense aux informations sur l'homme. Répondit-il évasivement.
-Je suppose que Corvus a des sbires un peu partout. On en trouve un, on l'observe, on l'interroge et je suppose que ça nous mènera à Corvus. Enfin… Si tout pouvait-être aussi simple."

Edell fut coupée dans ses pensées et paroles, alors qu'un "place! Place!" résonnait dans la rue, comme les sabots d'un cheval lancé au galop. L'animal passa près d'Edell et Sephiroth, aspergeant les alentours de boue et d'herbe. Malheureusement, l'argenté ne fit pas exception, Edell s'étant protégé le visage de peu, seule sa manche fut éclaboussée, contrairement à Sephiroth qui se retrouva couvert de boue au visage et dans les cheveux.
"Ho misère…" Murmura Edell en le voyant ainsi crispé.
Elle se recula d'un pas, alors qu'il essayait de retirer la terre tant bien que mal, l'étalant plus qu'autre chose. Heurtant un seau proche d'une barrique, Edell le prit en main et l'emplit à ras-bord, avant de le vider sur la tête de son capitaine, l'inondant dans un grand mouvement.
Les cheveux plaqués à son visage, dégoulinant, il releva lentement la tête sur elle en lui adressant un regard meurtrier, les yeux glacés, vidés d'émotions.

Edell reposa le seau sur la table, s'excusa poliment auprès du vendeur qu'elle avait dérangé, et se retourna sur son capitaine détrempé en lui adressant un sourire radieux, les yeux rieurs… Avant de réaliser son geste à croiser son regard.
"Edell. . .
-Je suis désolée!! J'ai pas réfléchit c'est venu tout seul! S-Seto m'a un jour fait le coup et c'est resté ancré! Se justifia-t-elle avec un petit air paniqué à l'entendre prononcer son nom de la sorte, agitant les mains devant elle.
-Tu te fous de moi..?!
-Si vous me cherchez je suis déjà très loin!"

[b]*
**
*
/[b]

[Musique: https://www.youtube.com/watch?v=rqCqy04TzwM&index=9&list=PLTJ6GH9MhGbL91pW-1z093vtc-dXfb7CQ]

Edell se mit à détaler, courant, slalomant, ondulant entre les villageois alors que Sephiroth se lança à sa poursuite en vociférant à son égard quelques menaces peu reluisantes.
"VIENS ICI!! EDELL VIENS ICI!!
-Non! Non! Non! Pardooooon!!"

Dans un grand bond, Edell se hissa sur un toit, escaladant la façade murale sans encombre, et se mettant à courir en hauteur. Elle semblait prendre de la vitesse, le distançant malgré ses chaussures qui semblaient être tout sauf pratiques, bondissant de toit en toit en franchissant les crevasses dans des sauts agiles.
Malgré l'urgence de la situation, elle sentait à nouveau le bonheur de courir ainsi. La "Voie des Airs" comme elle aimait à l'appeler, cette sensation de course qui lui rappelait le bonheur de voler. Si l'un n'était pas de mise de peur de se faire attaquer parce que les gens pensent qu'elle serait un démon, l'autre était tout ce qu'il y a de mieux vu la situation. Les toits de tuiles étaient un parfait support pour sa course, dans des "tacs tacs tacs" effrénés des roulades et autres bonds et acrobaties. Elle s'accrochait parfois à des câbles, des lanternes, pour finir sur une tête de lion asiatique, un genoux sur le haut de la sculpture, et elle qui regarda après son capitaine, reconnaissant la chevelure argenté de ce dernier quand elle le vit arriver près de son emplacement.
A nouveau, elle lui adressa un sourire, la tête penchée sur le côté alors qu'elle se releva, des pétales de cerisier volant autour d'elle donnant à la scène un côté mystique.

La magie du moment fut pourtant brisée par une simple parole du capitaine.
"Tu te crois à l'abris, là-haut?
-Plait-il?!"
Le capitaine argenté effectua à son tour quelques bonds pour arriver sur la gargouille à côté de la sienne, la surplombant de sa hauteur.
Edell fit un bref pas en arrière, avant de regarder dans la rue, remarquant alors un fameux détail.
Ils étaient à un carrefour, un croisement de rues en plein cœur du marché, alors qu'une charrette passait, une charrette portant un lourd ballot de foin. Et du coin de l'œil, elle remarqua un homme, un homme de taille moyenne, mais dont le cou était tatoué d'un symbole connu.
"Capitaine, attendez, il y a quelque chose qui…
-ça attendra.
-Je vous assure que c'est important!!
-Ce que tu as fait aussi, est important!
-Ce n'était que de l'eau, ça sèche et ça ne tâche pas, mais je pense que… Ho et puis zut!!"

Elle lui tourna le dos et sauta dans le vide, arrivant dans la charrette de foin sans encombre dans laquelle elle resta dissimulée. Arrivée au bout du carrefour, elle descendit de sa "monture", et arpenta rapidement les rues pour suivre l'homme repéré, avant de faire demi-tour.
"On dirait que les choses avancent, au final…" Se dit-elle

[Musique: "Arashi" d'Adrian Von Ziegler]

Revenir en haut Aller en bas
http://tenshi-faron.deviantart.com/
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Sam 27 Sep - 11:45

Chapitre 3. Un capitaine désorienté et des nerfs soulagés.

La vilaine. Méprisable enfant qu'elle était. Une petite vengeance certes très amicale et qui n'avait pas mauvais fond, mais le démon d'argent aspergé d'eau frissonnait en regardant sa camarade, qui commençait à serrer les fesses. Elle rougit, esquissant un léger sourire, se retenant même de lâcher un rire. Une blague d'enfant qui l'amusait, et qui lui offrait une douce vengeance, de sa nuit humide.

- Je suis désolée!! J'ai pas réfléchit c'est venu tout seul ! S-Seto m'a un jour fait le coup et c'est resté ancré!

Un réflexe ? Un simple réflexe ? Une excuse bidon oui ! Le pirate voyait bien toute la malice du monde sur son visage qui trahissait la satisfaction, et la jouissance. Une enfant, une vraie gamine, qui aimait chercher son capitaine. Toutefois, voyant son teint blanc de vampire et son regard carnassier, elle effectua un pas de recul, grattant la belle chevelure d'azur, et s'excusa avec un rire amusé avant de prendre la fuite.
Elle avait bien compris une chose, courir pour fuir était une bonne stratégie surtout tenant compte du sens de l'orientation médiocre de son capitaine. En plus de ça, elle se montra astucieux bondissant sur les toits et préférant opter pour une course poursuite aérienne.
Toutefois, si le démon d'argent n'était pas à l'aise à l'orientation, il n'en restait pas moins un homme intelligent. Si sa compère était astucieuse, il savait qu'elle userait d'une fuite méthodique, ce qui l'amena à regarder dans les airs, et à retrouver la silhouette de sa partenaire.

- Tu te crois à l'abris là haut ?

Étonnée, la jeune femme admira la remarquable ascension de son capitaine, bondissant grâce à de bons appuis, jusqu'aux toitures voûtées de Shirana. Ainsi la course reprit de plus belle, malgré les protestations d'Edell qui semblait avoir trouvé quelque chose d’intéressant. Elle objecta, sans succès devant la furie de son capitaine. Voyant que ce dernier n'écoutait rien, elle se jeta dans une rue à la poursuite de quelque chose d'inconnu. Un jeu amusant du chat et de la souris, sur deux dimensions : Edell poursuivant un inconnu, et Sephiroth poursuivant sa seconde. Seulement voilà, à perdre le contact visuel, le pirate ne mit pas longtemps à s'embrouiller et à se perdre dans les jolies rues pavées de l'île. Il choisissait les rues par un hasard pur et ne retrouva plus la trace de la jeune femme. Les nerfs commençaient vraiment à le gagner, perdant patience de ces échecs répétés. Mais l'instant de véritable colère arriva lorsqu'il sorti de la ville, par mégarde totale, et qu'il s'aperçu de son échec absolu. Regardant face à lui, de jolies collines qui donnaient sur l'autre versant de l'île. Dans son dos, les dernières habitations du village, dans lequel il s'était perdu.

- Hey toi, appela un homme qui semblait hautain. Tu fais quoi ici ?

Le pirate se retourna. Il y avait un homme semi crasseux, avec des dents en or qui le regardait en rigolant. Le crane rasé, légèrement joufflu, des yeux mesquin, et un faciès de petite racaille.

- Tu sais ce qu'on dit par ici ? Les pirates qui survivent sur cette ville sont des monstres car ils vivent au sein d'un peuple très doué au combat. Un criminel vivant sur Shirana ce n'est pas n'importe quel criminel, tu saisis ?

- Et alors ? Demanda la chevelure d'argent bouillonnante de rage.

- Et alors tu vas me filer ton ton blé mon gars. répondit le malheureux.

Il y eut un silence, froid, et glacial. Le pirate qui était déjà très énervé d'une part, par les gamineries de sa seconde et d'une autre part par son égarement involontaire. Voici qu'un pauvre bougre essayait de le racketter. Soudainement son visage s'illumina d'une odieux sourire carnassier et psychopathe, il s'avança vers l'homme, en plongeant sa main dans sa poche. Il en ressortit un petite poignée de pièces dorées, et les montra à son homologue qui devait croire que le pirate lui obéissait.
Soudainement, Sephiroth l'attrapa violemment par la nuque et lui enfonça sa main pleine de pièces dans la bouche. D'abord les premières phalanges, puis voyant la cavité étroite, le psychopathe n'hésita pas à forcer la rentrée. Il continua d'enfoncer sa main dans le gosier adverse. Le supplicié essaya d'hurler mais ne put émettre qu'un léger son qui filtrait les doigts à l’intérieur de sa bouche complètement obstruée. On entendit les os de sa mâchoire craquer tant la force de pression était grande. La victime avait les yeux exorbités, s’étouffant et tremblant d'horreur devant le traitement auquel il était soumis. Une fois que sa main fut enfoncée jusqu'au poignet, et que l'homme était déjà à moitié mort, la mâchoire fracturée, plus la gorge totalement obstruée, le pirate laissa glisser les quelques pièces de sa main, venant compléter le barrage du larynx adverse, laissant comme un message à la victime qui signifiait : "Tiens, le voila ton argent".
Sans la moindre délicatesse il retira sa main d'un revers sec, éjectant deux ou trois dents dans la foulée.
Au moins il s'était calmé. Légèrement tout du moins, laissant un cadavre étranger au sol. Pour une fois que le pirate n'avait pas d'intentions meurtrières... Et puis qu'importe, si ce bougre n'avait pas joué à un jeu dangereux, il n'en serait pas là, se disait il. De toute façon le pirate était convaincu d'une chose : La faute revenait à Edell, sans la moindre objection possible.
Il repartit vers le village continuant à chercher sa camarade, toujours grognard mais déjà plus serein d'avoir pu extérioriser ses pulsions.

Il courait à travers les rues de la bourgade, observant à chacun de ses pas, un quelconque indice sur la direction qu'aurait pu prendre la jeune femme. Une course longue, voire interminable qui eut finalement un terme, lorsque la chevelure d'argent retrouve la trace de la fugitive, profitant tranquillement de l'ambiance du marché de Shirana. Observant les vêtement typiques de l'île, ou encore les senteurs exquises des légumes fraîchement cueillis. Il s'approcha dans son dos, et lui posa la main sur l'épaule avec robustesse. Elle sursauta, posant la main sur sa rapière et se retournant d'un seul coup, prête à parer diverses agressions ennemies. Elle vit son capitaine encore mécontent et lui adressa un large sourire.

- Vous revoilà ? <3


Revenir en haut Aller en bas
Edell Aoi

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 24
Localisation : Shirana (SOUTH BLUE)

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Sam 1 Nov - 19:21

Chapitre 4 : Dans l'art du Crédo

NOTE:
 


*
**
*

Sur le temps où son capitaine ruminait la petite humiliation infligée par sa seconde, Edell avait suivi un homme sur qui elle avait repéré le tatouage du clan de Corvus. S'introduisant dans la taverne où il s'était installé, elle se mit dans un coin, et laissa traîner ses oreilles, ainsi que ses yeux.
L'homme se nommait Condor, un habitué de ce boui-boui mal famé, qui semblait attendre quelqu'un.

Cette personne qui arriva plutôt rapidement, et s'installa près de Condor, les deux hommes commençant à parler en étalant sur la table quelques papiers, parchemins, plume et autres outils de notes.

"Nous perdons du temps. Si nous voulons que tout soit prêt pour son arrivée, on va devoir accélérer le pas. Marmonna Condor
-N'aie pas peur… Pendant que tu flânais comme un âne, nous nous sommes occupés d'une autre maison, et avons récupéré ceci."

Le second homme tira de sa poche une sorte de fragment de verre, aux gravures fines, mais semblant incomplètes.

"Plus que quatre et nous aurons la carte complète. Et une fois cette carte complétée, nous pourrons facilement nous introduire dans la salle que nous convoitons au palais. En attendant, Condor… "Il" Demande que tu partes porter ça à qui tu sais. Et cette fois… Ne le déçois pas. Sinon tu finiras comme ces maudits Assassins.
-Il paraît qu'un autre Assassin est dans la ville. Qu'est-ce que je fais?
-Si tu le vois, tue-le, ou apporte-le au QG."

Le second s'en alla, laissant le Condor avec ses responsabilités de coursier et tueur d'assassin. Quelle ironie.

*
**
*


Condor prit la route après un nouveau verre, et s'engouffra dans des ruelles pour se diriger vers le lieu où il devrait déposer le colis. Il était loin de savoir qu'il était lui-même prit en chasse par l'azurée qui le suivait au travers de la foule, se glissant entre les gens comme une anguille, avant de grimper sur des caisses pour se retrouver à le suivre sur les toits, et l'observer, silencieuse, invisible, se glissant parfois derrière des cheminées pour se cacher d'un éventuel regard, avant de repartir de plus belle.
Enfin, quand il arriva dans un endroit désertique, elle se glissa juste au-dessus de lui, en équilibre sur des cordages, avant de se laisser tomber sur lui et l'abattre d'un simple coup de lame dans le cervelet, l'éclat rouge de l'aiguille demeurant la dernière chose que vit le coursier.

Afin d'éviter tout regard et gardes éventuels, Edell l'attrapa en dessous des bras et le tira dans un coin, où elle le débarrassa de son sac, sa bourse, avant de le cacher dans un tas de foin et repartir au centre-ville où elle profita de l'ambiance chaleureuse, et des senteurs douces des cultures.

Ce fut donc là qu'elle manqua de lever la main sur son capitaine qui venait de poser la main sur son épaule de telle façon qu'elle crut à une agression.  Il n'en était rien, elle retira la main de sa rapière et lui adressa un doux sourire.

"Vous revoilà? <3"

La phrase fut dite avec tant de naturel que ça en paraissait déconcertant, elle qui peut de temps avant avec manqué de se retrouvé à se faire sévèrement réprimandée par son supérieur, se montrait toute douce et amicale avec lui, avant de lui tendre un "dango", petite friandise locale qu'elle lui glissa entre les dents en souriant. Elle attendit qu'il ait finit de mâcher, avant de s'incliner profondément.

"Je suis sincèrement désolée de vous avoir aspergé de la sorte, je pensais bien faire, je m'en excuse. Mais si cela peut vous apaiser, sur le temps où nous étions séparés, j'ai découvert beaucoup de choses qui peuvent nous aider…"

La tête toujours inclinée, Edell grimaça en le cachant autant qu'elle le pouvait, tant la pression exercée par la position lui était douloureux, sur sa nuque balafrée. Enfin, une fois que Sephiroth lui ait demandé de se redresser, elle alla s'asseoir avec lui à une table, et commença à tout lui raconter.

*
**
*

"Et tu as fait tout ça depuis que tu es partie..?
-Oui. J'ai aussi récupéré les documents, les différentes pièces de la carte et ai payé certains marchands pour qu'ils remplissent nos cales."

Pas si mal que ça, en fin de compte, alors qu'il allait à peine être deux heures de l'après-midi.
L'azurée invita l'argenté dans une petite taverne où ils purent manger et boire, et surtout où elle pouvait lui expliquer la situation, et pût lire les notes et lettres qui devaient-être remises au repère de Corvus.

"Et vous? Tout s'est bien passé?
-mmh.. On va dire ça ainsi.
-Il faudrait passer votre main à l'eau. Elle est toute griffée." Glissa Edell en gardant les yeux rivés sur les lettres.

Des lettres qui évoquaient un puissant artefact qui dormait dans la salle du trésor de l'Empereur de Shirana, dont les morceaux de cartes, une fois assemblés, devaient être la clé d'accès, en plus de la clé que portait l'Empereur. Cette même clé qu'il ne retirait jamais et portait toujours sur lui.
Ils parlaient aussi d'un attentat envers sa Majesté pour s'emparer de la clé et du Pouvoir. En lisant ça, le visage de l'azurée s'était fort assombrit, de même que dans ses yeux, un vif éclat émeraude se dessina, alors qu'elle redressa la tête en se massant la nuque.

"J'adore les complots…"

Revenir en haut Aller en bas
http://tenshi-faron.deviantart.com/
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Ven 7 Nov - 2:14

Chapitre 4
Le vif du sujet.


La démon d’argent venait de retrouver sa seconde, et pouvait enfin y voir un peu plus clair. Il ne craignait rien ni personne, mais son sens de l’orientation tellement déplorable était une contrainte pour le grand capitaine qu’il aspirait à être. Il s’assit à une table avec sa partenaire qui commença à lui raconter ce qu’elle avait su trouver.
Pendant que lui faisait le zouave avec de jeunes agresseurs malchanceux, elle, avait déjà recueilli pas mal d’informations. Sans parler d’un réel progrès dans l’enquête, Edell avait pu au moins trouver un mobile. Enfin si tant est qu’il s’agisse bien de la raison de tout ces meurtres, la jeune azurée avait réuni pas mal de composantes sur ce puzzle qui commençait très lentement à prendre forme. Le tout orchestré par un complot, pensé sous beaucoup d’angles.

- Une carte qu’ils cherchent à reformer ? Mais les possesseurs des pièces, savent à quoi servent ces objets, au moins ?

- Je n’en sais rien. Cependant, si c’est effectivement cela que recherche Corvus, nous pouvons déjà savoir quelles seront ses prochaines victimes, si nous trouvons les possesseurs de ces fameux objets, et ainsi empêcher de nuire Corvus…

- Alors quoi ? Après les détectives, nous devons jouer les gardes du corps ?

Edell ne savait plus quoi répondre. Elle savait que son capitaine, n’était pas du genre à faire du bénévolat pour des œuvres caritatives. Mais à coté de ça, cette enquête prenait des tons de véritables affaires personnelles.

- Je… balbutia t’elle tentant de chercher une explication.

Le pirate se leva, et parti dans une ruelle, sans dire un mot, laissant la jeune femme seule à la table. Il se moquait bien des états d’âmes de Kurotsu, le maître de sa seconde, et n’avait pas envie de les partager. Edell prenait cette affaire à cœur, soit, il le comprenait et aurait accepté de l’aider, s’il savait que ceci n’était pas un caprice du scorpion rouge.
Par miracle, Sephiroth trouva son chemin du premier coup, et regagna la demeure dans laquelle Natsuna avait accepté de les loger. Il passa la porte, voyant la blondinette affairée à diverses affaires. Il ne lui adressa pas un mot, et monta à l’étage pour rejoindre sa chambre.

- La petite n’est pas avec vous ?

- Le petite à été plus capable en une après midi, que toi en plusieurs jours. Lança-t-il froidement.

Elle garda le silence, comprenant que le détestable pirate n’était pas d’humeur. Elle le regarda avec de grands yeux. Il s’enferma dans la chambre jusqu’au soir venu.
Une fois le soleil disparu du ciel il se décida à descendre, et trouva Edell revenue, qui attendait à la table en train de discuter avec la blondinette. Le démon d’argent jeta un froid dans la salle, il s’assit à une chaise, sans dire un seul mot. Il y eut un long silence désagréable qui poursuivit irrémédiablement l’ambiance déjà moyenne de la veille.

- Vous vous êtes reposés ? Demanda l’azurée avec toutes les meilleures intentions du monde pour casser la froideur de la scène.

Il hocha la tête pour exprimer un « oui », avant de regarder sa camarade dans les yeux. Il y avait comme un duel. D’un coté, un Sephiroth désobligeant au possible, dépourvu de motivation ou simplement d‘envie, qui ne baissait pas le regard face à une Edell, à la fois gênée de la situation envers son capitaine, mais déterminée envers l’homme qui la sauva autrefois.

- Je ne veux pas être un poids pour vous, mais…

- Laisse. Coupa-t-il d’un ton sec.

Il y eut un silence de nouveau, le pirate détruisait les efforts de sa seconde, sous les yeux désolés de Natsuna, qui se sentait tout penaude face au dilemme auquel devait faire face la belle aux cheveux bleus.
Coupée dans son élan, la jeune femme ne savait plus quoi faire. Quand soudain, le capitaine prit la parole.

- Kerwan Hoswald, Jun Kaerido, Zatos Miralas, Ydria Xigran…

- Je vous demande pardon ? Demanda la jeune femme.

- Ces noms sont les quatre personnes à pouvoir posséder encore une partie de la carte. Je l’ai appris en consultant les archives des dernières enchères de la ville.

- Des enchères ?

- Je me suis demandé comment pouvait on se procurer de tels objets sans connaitre leurs réelles utilité. La réponse est simple : en les achetant aux enchères comme objets de valeur. Ironiquement, ces personnes ignorent probablement la véritable utilité de ces objets là… Sachant qu’il s’agit d’objets de style sculptures, ou tableaux, il y avait fort à parier que la raison pour laquelle Corvus et son équipe n’avaient pas encore pu mettre la main dessus, était que ces objets n’étaient pas encore sur le marché. Et curieusement, sur les vingt sept objets de la dernière vente aux enchères, seules quatre personnes ont su acheter quelque chose… Tu commences à voir où je veux en venir ?

Incroyable. Pour une surprise, Edell n’en revenait pas. Le plus dur après sa découverte, était de savoir qui étaient les propriétaires des derniers objets. Et son capitaine qui ne semblait pas enclin au moindre effort lui apportait la réponse sur un plateau. Comment il avait obtenu ces informations, elle l’ignorait, mais toutes ces données témoignaient de ce que le pirate comptait faire.

- Je… Je vous remercie…

- Ne me remercie pas encore. Seules ces quatre personnes peuvent encore posséder ces objets, toutefois j’ignore qui a pu prendre possession d’une des « clés »… Car il est possible d’imaginer que sur un coup de hasard total, un des quatre acheteur ait acquis les quatre « clés » manquantes, d’un seul coup. Tout comme il est possible que chacun en ai acquise une, tu me suis ?

Edell était regonflée. Ces informations capitales, plus l’aide de son capitaine ne pouvait que lui apporter une satisfaction totale. Mais il restait encore à définir chez quel propriétaire se rendrait les deux pirates. Et avec un peu de chance intercepter un des membres de l’équipe de Corvus.
Sephiroth, se tut, et regarda sa camarade réfléchir à la meilleure solution possible. Ironiquement, car, malheureusement pour elle, le hasard définirait si oui ou non, il y aurait une nouvelle victime ce soir là.


Revenir en haut Aller en bas
Edell Aoi

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 24
Localisation : Shirana (SOUTH BLUE)

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
326/400  (326/400)

MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Ven 7 Nov - 23:01

Chapitre V: Le chef de la garde et le plan nocturne



*
**
*

Laissée de côté par son capitaine, Edell termina son verre et arpenta les rues de Shirana, morose.
La mauvaise humeur de Sephiroth avait déteint sur elle qui ne profitait plus autant de la beauté du paysage. Bon, c'est vrai qu'elle l'avait un peu entrainé contre son gré dans toute cette histoire et qu'elle ne s'attendait pas à ce que cette affaire de meurtres ne prenne une tournure aussi dramatique. Jamais elle n'aurait pensé que cette mission ne se transforme en course contre la montre afin d'empêcher un attentat monstrueux contre un monarque.
C'était une situation comme elle les haïssait, au fond… Alors qu'elle reprenait le chemin de la maison de Natsuna, penaude et silencieuse, ôtant ses obis à l'entrée pour aller s'asseoir avec la blondine qui semblait relativement mécontente elle aussi.

"Natsuna-San… Auriez-vous vu le capitaine passer? Demanda-t-elle timidement
-Oui… Ton capitaine est d'une humeur massacrante, Edell… Il est allé dans la chambre.
-J'attendrais son retour, alors…"

L'azurée se posa correctement et commença à prendre note des dernières informations reçues. Elle se mit à redessiner la carte sur papier pendant que Natsuna prit le temps d'aller en cuisine préparer le repas du soir pour ses convives.
Ceci étant fait, Edell commença à relire les lettres et nota tout ce qu'il y avait à savoir. La liste des cinq premières victimes, ce qui avait dérobé chez elles, ce qu'elle avait retrouvé dans les affaires que transportait Condor.
Natsuna revint en laissant le repos mijoter, et s'installa près d'Edell pour qu'elle lui fasse un bref rapport.

"Corvus cherche des personnes en possession de morceaux d'une carte en dix fragments. J'en ai récupéré six. En tout cas, une fois assemblée, cette carte mène à une salle secrète du Palais Impérial. Je ne sais pas ce qu'il s'y trouve, mais Corvus le convoite pour prendre le pouvoir de Shirana, après avoir assassiné l'Empereur. J'ai aussi trouvé sur un des membres de son clan des lettres et promesses de paiement, ainsi qu'un parchemin scellé. Je ne l'ai pas encore ouvert.
-Sephiroth avait raison… En une après-midi tu as avancé de pas plus grands que les nôtres alors que nous vivons ici… Comment as-tu fais? Demanda Natsuna avec une pointe d'admiration.
-Les courses poursuites ont parfois du bon, je suppose."

L'azurée passa sous silence l'incident du matin où elle avait inondé son capitaine dans les meilleures intentions au monde, mais ne pût s'empêcher de sourire en se souvenant du plaisir qu'elle avait eu à courir sur les toits et travailler dans l'Art du Crédo.

*
**
*

Quelques minutes plus tard, alors que les filles parlaient de tout autre chose – à savoir des souvenirs en commun de Kanon et Natsuna qui lui passait des recettes de cuisine – Sephiroth revint et jeta un froid glacial dans la pièce. Edell en eut la chair de poule en se souvenant de la façon dont il était parti de la taverne. Elle était vraiment mal à l'aise, plus encore quand il la refoula alors qu'elle essayait de savoir si il s'était bien reposé, et surtout, quand elle tenta de s'excuser.

Et puis, le miracle. Sephiroth qui lui indiqua des informations si précieuses qu'elle en oublia sa nervosité et eut un sourire. Des informations qui permirent à la belle d'azur de compléter certaines notes et de déterminer certaines choses. Même Natsuna en semblait soulagée, alors qu'elle avait eu une moue à voir Edell se ratatiner sur sa chaise et paraître si écrasée. Au fond, peut-être se faisait-elle du mouron pour rien.

"Quatre victimes potentielles qui détiendraient un fragment de la carte, hein…? Mais il manque quand même un morceau.
- Yahori Khan; Sigur Ros; Erdentempel; Piko Tenbû; Zanya Hyô… à présent avec Kerwan Hoswald; Jun Kaerido; Zatos Miralas et Ydria Xigran. Une des victimes possédait peut-être deux fragments, ou alors… Corvus en possédait sans doute un de base. Il faudrait surveiller les quatre derniers pour s'assurer que rien ne leur arrive… Puisqu'ils opèrent de nuit, il faudrait rester près d'eux, et surveiller les maisons.
-Tu as beau te déplacer rapidement sur les toits ou te faufiler, tu ne saurais être à quatre endroits à la fois. Rectifia Sephiroth
-Non… C'est pourquoi je demanderais l'aide de la Guilde de Shirana… Et la vôtre, si vous acceptez de m'aider… Fit Edell en levant ses yeux calcinés sur son capitaine.
-Idiote… Tu crois vraiment que je serais là si je ne voulais pas t'aider un peu…?
-La Guilde répondra à l'appel d'une consœur… Dis-moi de quoi tu as besoin et tu l'auras.
-Quatre maisons, quatre surveillances… Quatre personnes chargées de surveiller une maison… Il faudrait quatre groupes qui seraient dispersés autour des maisons pour les surveiller, en cas de pépin, les autres groupes les rejoindraient pour empêcher un meurtre…
-En te comptant et comptant notre hôte, ça ne fais que trois. À moins que dans votre Guilde vous n'ayez quelqu'un d'assez qualifié…"

Natsuna eut un grand sourire, et se leva en s'étirant.

"J'ai exactement la personne qu'il vous faut! Le repas est prêt, sur ce temps je préviendrais cette personne qui nous rejoindra à la Guilde!"

*
**
*

La Guilde de Shirana se situait dans un sous-sol accessible depuis la cave de Natsuna, et d'autres endroits encore.
Une cavité énorme, chauffée par de grandes cheminées ronflantes, décorées de draperies colorées et aux mobilier raffiné et confortable. Autrefois c'était une cave de contrebandier, mais la Guilde avait récupéré le lieu et l'avait aménagé pour ses besoins.
L'odeur d'encens qui traînait dans la pièce était doux et loin d'être envahissant, une délicate ambiance qui collait très bien à l'endroit, et un calme des plus agréables… Une petite fontaine trônait au centre et distillait un doux clapotis dans la grande salle, alors que Natsuna fit asseoir ses invités près de la cheminée, en regardant l'heure à sa clepsydre.

"Il ne devrait pas tarder à arriver. Dit-elle dans un sourire doux
-"Il"? Répéta Edell
-Le quatrième membre de ton plan…"

Un thé et des boulettes de riz leur fut servi, et le duo de pirates attendit, Edell laissa promener son regard dans la salle en contemplant la décoration. C'est ce genre d'ambiance qu'elle aimerait voir dans sa cabine, à bord.
Enfin, des pas se firent entendre dans les escaliers et Natsuna détala pour aller accueillir les nouveaux arrivants, un bref éclat de rire se faisant entendre de la part de la blonde.
Elle arriva accompagné d'un homme de grande taille, les cheveux rouges sombres en épis, noués en une petite queue basse, portant un hakama noir et gris, une haramaki (ceinture ventrale) rouge sous laquelle se trouvait un bandage remontant jusqu'en haut de son ventre, des bandages aux mains sous des gants rouges, et un haut de kimono qui lui laissait le torse à l'air libre. À sa ceinture il portait un kodachi, et à la main, une longue lance qu'il alla poser dans un coin avant de venir se poser près des deux pirates.

"Donc c'est vous le p'tit couple que Natsuna héberge?
-Nous ne sommes pas un couple… Marmonnèrent les pirates en chœur
-Natsuna! Tu m'as donné de fausses informations? Tu m'as dit qu'ils étaient un duo!
-Un duo avec l'autre Kanji, Sano… Un capitaine et sa seconde! Corrigea la blonde.
-Ha… Vous allez bien ensemble pourtant… Donc je peux faire ça?!"

'Sano' attrapa Edell par le poignet et la plaça sur ses genoux en la chatouillant, au point de la faire éclater de rire et se tortiller dans tous les sens.

"Pourquoi toutes les femmes sont-elles aussi chatouilleuses aux hanches? Demanda-t-il. Et tu as quelqu'un dans ta vie, demoiselle?
-J'avais. Il est mort. Répondit Edell en parvenant à se dégager pour se rassoir. Je me nomme Edell Aoi. Et voici Sephiroth, mon capitaine.
-Ha… Condoléances. Mais heureux de faire votre connaissance!
-Edell est la disciple du Maître, Sano… Sa pupille. Dit Natsuna en lui décochant une claque amicale au-dessus de la tête
-Haaaa…!! Ha bon? Il s'est enfin décidé à se retrouver un élève? Heureuse nouvelle! Au moins ça le sortira de son amertume! J'ai toujours dit qu'être accompagné faisait du bien à l'âme la plus esseulée! J'ai pas raison, Sephiroth-kun ~?
-Vous ne nous avez pas dit votre nom… Glissa Edell
-J'en oublie les civilités… Mon nom est Sanosuke Harada… Chef de la garde personnelle de l'Empereur ~ et accessoirement le petit ami de la tête blonde…"

Un leader de la garde impériale qui sortait avec un Assassin.  On aura tout vu… Enfin, Edell ne répondit rien, ses parents étaient bien de deux "camps" différents aussi. Elle ne put que rester à jouer avec un anneau qu'elle portait à sa main en regardant dans le vide pendant que Sanosuke faisait un peu connaissance avec Sephiroth.
Puis Natsuna la rappela à eux, et lui demanda d'expliquer clairement la situation, vu que c'était elle qui avait été envoyée.
L'azurée se lança dans une explication claire et précise, que Sanosuke écouta avec grand sérieux en caressant les cheveux de sa compagne. Il ferma ses yeux bruns et eut un sourire.

"Je ne peux pas rester sans rien faire face aux demandes d'une belle demoiselle. Vous êtes en plus des amis de Natsuna et-
-"amis" est un grand mot… Coupa Sephiroth.
-Enfin… Si c'est pour la Guilde, et pour mon Empereur, je le ferais, n'ayez craintes! Vous pourrez compter sur mon équipe et moi!
-Harada-kun… Qu'est-ce qu'il y a dans cette salle?
-Une arme… Je ne peux en dire plus. Mais si ce que tu me dis est vrai, miss, et si Corvus cherche à s'emparer de ça… Il ne restera rien de son passage. Tu te sens bien?!"

Sanosuke s'était redressé à voir Edell se pencher en serrant la main sur sa nuque, l'azurée lâchant un grondement sourd d'une douleur qu'elle cherchait à étouffer. La pointe de ses cheveux se noircissait, son souffle se fit court, et elle serra la main dans sa nuque, avant de partir en courant pour aller prendre l'air.


[REFERENCES]

-Sanosuke Harada: Personnage du manga "Hakuouki Shinsengumi Kitan"
Spoiler:
 

-Sigur Ros: Groupe de musique Islandais que j'adore
-Erdentempel: Nom du dernier album d'un de mes groupes de métal favoris: Equilibrium.[/color]

Revenir en haut Aller en bas
http://tenshi-faron.deviantart.com/
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   Mar 11 Nov - 4:06

Chapitre 5
Au cœur de l’attaque.

Au moins la stratégie avançait vite. Partant du principe qu’il n’y aurait qu’une seule et unique attaque des mercenaires adverses, il suffisait de monter la garde devant chacune des habitations des cibles potentielles. Avec l’arrivée du dragueur, ils étaient le chiffre parfait. Le démon d’argent avait confiance en les capacités d’Edell. Un membre de la garde royale ne devait pas être un troubadour, et la blondinette venait du même endroit que l’azurée. Cette équipe devait être convaincante. Et pourtant, lorsque la jeune femme aux oreilles pointues se jeta de sa chaise pour prendre l’air, le démon d’argent comprit qu’elle n’était pas au mieux de sa forme.
Natsuna et le rigolo se regardaient sans vraiment comprendre. Après une ou deux minutes de silence et d’incompréhension, le démon d’argent se leva, et rejoignit sa seconde à l’extérieur.

Elle était à genoux, soufflant pour reprendre le souffle qu’elle semblait avoir perdu. Se tenant la nuque, les mèches tombantes, dans un bruit de respiration presque effrayant. Il s’agissait peut-être de la nuit, mais le démon d’argent semblait voir un reflet de noir dans la chevelure de sa camarade. Il n’y prêta pas une attention suffisante, et enchaîne plutôt :

- Tu ne trompes personne. Dans cet état tu ne seras pas capable de défendre qui que ce soit.

- Han… Han… Laissez moi… Laissez moi juste quelques minutes… Ca va aller.

- S’il ne s’agissait pas d’une mission que tu t’es toi-même imposée, je t’aurais interdit de prendre part au combat de ce soir.

Elle garda le silence, probablement trop occupée à reprendre son souffle, mais aussi surement enthousiaste à la faveur de son capitaine. Compte tenu de sa loyauté, il y avait fort à parier que si Sephiroth lui interdisait de prendre part à la protection de de la soirée, elle ne s’y opposerait pas. Bon, elle s’y opposerait, mais finirait par céder devant l’ordre. Quoi qu’il s’agissait de l’honneur de son maître… Peut être s’offusquerait elle… Voilà un cruel dilemme qui titillait le démon. Mais l’heure n’était pas à la taquinerie de ce genre. Et puis il lui avait promis de l’aider à accomplir son rêve de vengeance… certes cela n’avait rien à voir ici, mais tester la puissance de sa camarade envers un homme recherché était un prétexte suffisant pour y donner cours.
Natsuna et Sanosuke sortirent à leur tour de la maison encore éclairée, pour voir comment la benjamine du groupe se sentait. Bien entendu Edell n’aimait pas que les gens se fassent du mouron pour elle, du moins, les gens qu’elle aimait. C’est dont tout naturellement qu’elle afficha un sourire prétextant que tout allait bien. Ne trompant personne, et la laissant face à un silence qui prouvait à lui seul qu’elle ne convainquait personne, Natsuna reprit la parole.

- Les informations que nous possédons nous ont permis d’avancer. Toutefois nous n’avons aucune preuve que les hommes de Corvus passeront à l’attaque ce soir. Nous ferions peut-être mieux de rester là.

- C’est prendre le risque qu’il y ait d’autres victimes… Je refuse. Dit elle en régulant de mieux en mieux sa respiration.

Elle finit par se lever, s’excusant du gène occasionné, avant de reprendre les directives. Le constat était simple. Quatre maisons, pour quatre protecteurs. Après avoir réparti au hasard les maisons, ils étudièrent la carte de la ville pour ne pas se perdre. Ce qui était très présomptueux pour le pirate…
Le démon d’argent, d’ailleurs était affilié à la protection d’Ygria Xidran, la seule femme du groupe. A deux pâtés de maisons vivait Atos Miralas que protégerait Edell. Sanosuke s’occuperait de Jun Kaerido a l’extrémité nord de la ville, tandis que Natsuna protégerait Kerwan Hoswald, à l’ouest. Après avoir étudié la carte, la blondinette sortit un petit coffret ou reposaient quatre tout petits escargophones. Tous gris et très compact, elle invita les missionnaires à en prendre chacun un.

- Ce sont des Escargophones réglés sur la même fréquence. Nous pourrons communiquer avec ça.

Après s’être mis définitivement d’accord sur les maisons, et sur la marche à suivre en cas d’attaque, les quatre se mirent en route. Edell s’amusant à répéter, non sans humour, à son capitaine les itinéraires au cas où il devrait rejoindre l’un de ses partenaires. Une fois sortit de la première rue, ils se séparèrent et chacun gagna sa place. Sephiroth se posta devant une belle et grande maison, qui faisait presque office de manoir, avec un jardin entretenu et un portail qui montait à plus de trois ou quatre mètres. Il reçu les appels de ses équipiers qui arrivèrent à leurs tour à leurs postes. Désormais il s’agissait d’une épreuve de patience, une surveillance indéterminée d’une hypothétique attaque. Le cloché de la ville sonnait minuit, « l’heure du crime » s’amusa la chevelure d’argent en rigolant tout seul de ces propres blagues afin de passer le temps. Durant près d’une demi heure, ce fut le vide total. Le pirate repensa à sa seconde, qui quoi qu’elle pouvait en dire, n’était pas dans une grande forme. Soudain, une femme d’une trentaine d’années apparut accompagnée d’un homme vraisemblablement du même âge. Elle le remercia de l’avoir accompagné et se dirigea seule vers le portail ou elle aperçut l’homme à la longue chevelure.
Comme le ferait surement tout être normal, elle semblait hésiter à s’approcher, de peu de cet homme qui n’inspirait pas confiance. Ils échangèrent un regard, sans prononcer le moindre mot. La femme déglutit, pas sereine pour un sou, dans une situation qui s’avérait être comique.

- Un problème ? Demanda sèchement le pirate.

- Non… Je… Je rentre juste chez moi.

Elle rentrait chez elle mais ne bougeait pas. Comme paralysée par l’aura meurtrière qui se dégageait de ce pirate sanguinaire. Elle attrapa péniblement ces clés dans sa pochette de cuir, la main tremblante et continua à fixer le pirate. Ce dernier l’ignora au début, mais se sentant fatalement observé par l’œil inquisiteur de cette femme, il perdit patience.

- Je n’aime pas qu’on me regarde. Barrez vous.

- Mais je… je voudrais rentrer chez moi.

- Je vous en empêche ?

- Eh bien… Je… Non…

- Alors rentrez chez vous. Coupa-t-il.

Elle se décida à s’approcher du pirate, et s’arrêta devant le portail. Elle approcha la clé de la serrure en tremblant. Sephiroth ne l’avait pas comprit ainsi. Cette femme rentrait dans la maison qu’il surveillait, autrement dit, cette femme était la personne qu’il protégeait : Ygria Xidran. Elle referma le portail, à clé et s’approchant de sa porte d’entrée, se retournant de nombreuse fois, de peur de tourner le dos à cet homme à l’étrange comportement. Finalement au pied de sa porte elle ne put s’empêcher de demander.

- Vous attendez quelque chose ?

- Je vous protège.

Elle fit le grands yeux, ne comprenant rien à ce qu’il racontait. Il fallait dire que dit comme ça, les explications semblaient totalement dénuées de sens.

- Je vous demande pardon ?

- Rentrez chez vous.

- Mais enfin, je ne comprend pas, vous…


*Bulubulubulubulu Bulubulubulubulu*


La jeune femme fut coupée par le bruit de l’escargophone du pirate qui sonnait. Il répondit aussitôt et entendit la voix de sa seconde.

- Ils sont là… Han han… Ils attaquent…

La communication coupa aussitôt. Juste de quoi avertir le pirate rapidement. Il rangea l’appareil dans sa longue veste de cuir, regarda la femme qu’il était sensé protéger, et lui lança.

- Vous avez gagné. Je m’en vais.

Il bondit aussitôt dans la rue adjacente à celle où il se trouvait.

* Il a fallu que ça tombe sur elle…* pensa ‘t’il.

Effectivement elle n’était pas au meilleur de sa forme, et ses souffles répétés lors de son appel ne faisait que confirmer son état de fatigue. Par chance, si tant est que la situation était pourvue de chance, le pirate était à deux pas de sa camarade. Se souvenant de l’emplacement et des indications d’Edell avec la carte, il la retrouva facilement, en deux petites minutes seulement.
Lorsqu’il arriva sur place, il constata que quelque chose n’allait pas. L’azurée atteinte d’une fatigue profonde avait fait un véritable carnage. Trois hommes, à terre. Tous noyés dans des marres de sang. La jeune femme les nerfs à vif dans un état second, tremblante et faible malgré le combat sans appel qu’elle venait de livrer. Les nerfs à vif elle se retourna vivement, prête à assener un coup à son propre capitaine. Il bloqua la lame sans vraiment de difficultés, ce qui lui indiquait que les adversaires n’étaient pas aussi fameux qu’il le pensait à la base.
Elle le regarda d’un air absent, les cheveux noircis, haletant d’épuisement.

- C’est bon, c’est terminé.

Tremblante comme une feuille, elle lâcha sa lame qui tomba au sol, fuyant un bruit métallique, avant de perdre elle-même connaissance, tombant dans les bras de son capitaine.


A ma partenaire:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séquence n°2[: Aventure sur une île hors du temps.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hors du temps [Rachel Dawes]
» Un voyage hors du temps
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Partons à l'aventure !
» Les Hors série

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: Royaume de Shirana-
Sauter vers: