PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'étoile, le nuage et la poussière!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: L'étoile, le nuage et la poussière!   Mar 9 Sep - 21:21

-Mademoiselle Greenwall... soupira-t-il.

-Toujours en retard, n'est ce pas? Il prit soin de détacher chaque mot pour faire sentir son désaccord.

Il fallait bien l'admettre pas une fois elle n'avait respecté les horaires fixés. Elle faisait bien son travail, mais il était comme ça, un de ses hommes rigoureux, au point de différencier 8h précise de 8h 00 min et 30 secondes.

-Mais...

-Rebecca pas de mais! Je connais déjà votre couplet!


Alors voilà bien une chose qui la faisait bouillir chez lui c'était ça! Son manque de tolérance!

-Si vous mettiez les choses là ou elles sont censé être, je ne serais pas en retard!

Elle lâchait la pile de bouquins sur ses pieds. Il devint rouge pivoine, retenant sa respiration et par la même occasion un cri de douleur.

-Comme par exemple les livres dans le bureau et non pas dans la cuisine!

Quel homme insupportable par moment! Comment était-elle rentrée à son service? Même pourquoi restait-elle avec lui!

Remontons quelques semaines auparavant.

Une ruelle glauque, trois personnes. A vrai dire cette ruelle était anodine mais il fallait voir la tête des deux malfrats!
Deux têtes à claques, avec des cicatrices un peu partout sur le corps. Leur tenu débrailler et leurs voix graves qui tonnaient dans l'air donnait un air de tragédie à la scène. Et pour couronner le tout, ils menaçaient de mort leur victime. Il tentait de les raisonner, s'agitant durant son monologue. Il parlait dans le vent, le destin scellé entre les poings de ses bourreaux. Rebecca s'imaginait la fin d'une tragédie shakespearienne où malgré le courage, l'amour et la persévérance du héros celui-ci mourrait...

L'un d'entre eux eu un éclair de bonté en disant qu'il ne voulait pas abîmer des livres et une paire de lunettes qui pourrait être utile à un vrai scientifique. Laissant le temps à la futur assistante d'intervenir pour sauver son futur patron.

-Halte! Avait-elle crié! Quand les deux hommes se retournèrent, Rebecca hurla au secours.

Très vite des gardes révolutionnaires avaient fait déguerpir les deux malfrats...

Pourquoi deux brigands s'en prendrait-il a un scientifique? Rivalité entre collègues?

-Voyez vous mademoiselle[...] Commença-t-il.

Dans son discours sur ses recherches, il avait emmener la jeune femme dans son labo, racontant ses sujets de recherche et ses autres projets, oubliant même de lui expliquer comment il s'était retrouver aux prises avec deux personnes peut recommandable.

Pendant qu'il racontait le vol de ses travaux de recherches par une femme dont il était tombé amoureux, une certaine Vladélina. Pendant ce temps, Rebecca Greenwall, elle rangeait le labo. Ce n'est qu'une fois sorti de son récit plein d'illusion, nostalgique et douloureux, qu'il se rendit compte de l'efficacité de la jeune femme. Il n’eut pas besoin de plus de calcul pour savoir ce qui lui restait à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: L'étoile, le nuage et la poussière!   Jeu 11 Sep - 17:26

Miss Rebecca Greenwall:
 

Du point de vue du professeur mademoiselle Greenwall était une jeune femme à la délicate et courageuse, mais aussi une personne n'ayant pas le sens de la ponctualité! Et cela n'était pas tolérable!

Il ne pouvait plus compter le nombre de fois où il avait attendu Rebecca à un point de rendez-vous pour qu'elle arrive avec dix bonnes minutes...Bon plutôt 2 ou 3 minutes. Mais une jeune femme de classe qui traine dans les rues mal entretenues de Solarius franchement il y avait de quoi s’inquiéter si elle avait trop de retard.

Au fond c'était plus la possibilité qu'il lui soit arrivé quelque chose que son retard lui même qui inquiétait le professeur. Il tenait à la jeune femme comme si s'était sa fille. Mais il préférait ne pas trop lui montrer qu'elle reste égale à elle même. Craignait-il un changement de comportement de sa jeune secrétaire?

Non, cet homme n'aimait pas les séparations, de quelque sorte que ce soit. Il savait que son plus grand rêve une fois atteint, aurait pour conséquence de les séparer. Après tout avec la logistique qu'il y aurait, une fois en poste Rebecca n'aurait plus rien à faire...Peut-être pourra t-il la pistonner en tant qu'assistante? Mais rien de bien sûr... Alors en attendant il préférait ne pas se montrer trop attacher à la jeune femme.

-Bon sang pressez-vous! Nous allons être en retard!


Elle ne pouvait que pester face à la remarque. Elle se donnait à fond, et puis fallait faire un choix: passer en revu tout le nécessaire ou bien être à l'heure. D'autant que monsieur se serait plaint parce qu'il n'avait pas ses bouquins d'astronomie et de physique. Mais voilà avec le stress il voulait les consulter pendant le diner d'hier soir. Et au lieu de les ranger après avoir fini il s'était lever tel une poule de son nid, laissant les choses en l'état.

Rebecca avait l'habitude de se coucher avant le professeur, lui ne voyait pas d'heure pour dormir, il y avait juste un temps pour étudier, et un temps pour faire des trucs qui aident à étudier plus et plus vite. Elle rangeait le matin à son réveil ce que son cher employeur n'avait pas daigné ranger.

-De toute façon j'ai fini de ranger! Et ce n'est pas grâce à votre sens du rangement!

Elle posait les cinq paquet à l'extérieur de la demeure. Le professeur Breakstorm lui tournait encore dans la maison les yeux fermer, décrivant un cercle fermer, marmonnant sa présentation les yeux fermé. Il ne pouvait pas être plus concentré qu'un 100% jus de fruits.

-Allons! Monsieur Francis Drake Breakstorm! Il est l'heure!

Elle attrapa son patron par ses deux épaules, planta ses yeux dans les siens.

-Allons-y!

Ce regard et cette poigne, c'était comme la gravité, ils ramenaient toujours le professeur sur terre quand il partait trop loin dans les étoiles.

La carriole était prête, le cocher avait déjà charger les bagages à l'arrière de la voiture. Elle avait loué un véhicule des plus confortables. Peu de gens utilisaient ce moyen de transport dans les ruelles de la villes à cause du mauvais état de celles-ci. Mais des sièges rembourrés et un habile cocher pouvait rendre cette partie du voyage plus agréable. Et puis pour ce grand jour, il fallait mettre les petits plats dans les grands: confort et rapidité.

-Au galop mon cher! Les étoiles m'attendent!

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: L'étoile, le nuage et la poussière!   Sam 13 Sep - 1:42

L'impatiente du professeur Breakstorm ne fut pas entendu, le chemin fut trop long selon lui. Mais lorsque l'attelage et les roues entamèrent morceau indiquant le passage sur le pont-levis, Francis devint pâle comme un vampire.

-Nous... Il détachait les deux premiers buttons de sa chemise, puis expira lentement avant de reprendre.

-Nous y sommes n'est-il pas?

Rebecca se contenta d'un mouvement de tête, puis lui pris la main avant de lui rappeler tout les efforts qu'il avait fait pour être ici.

Les gardes eurent une réaction qui n'arrangea rien à la situation. Ils firent descendre nos deux passagers et fouillèrent tout le véhicule après avoir demander des documents à ceux là même qu'ils avaient invité!

-Ah, oui, c'est aujourd'hui l'épreuve d'admission au labo! J'ai déjà entendu parler de vous! Vous êtes ce type qui à tenter de gruger aux dernières admissions en piquant les résultats de votre concubine!


Ils se mirent à rire tout les deux.

-C'est cette jolie demoiselle qui à travailler pour vous cette fois? Mouhaha!

Rebecca détestait leur comportement car elle savait la vérité à ce sujet, du moins ce que lui avait dit sir Francis Drake Breakstorm. "Sir", oui pour elle cet homme était notre, son goût du travail bien fait et sa gentillesse constituait la véritable noblesse.

-Nous sommes en retard, laissez nous passer!

Face à l'attitude sèche de la jeune femme, les gardes refermaient le passage et continuèrent de se moquer d'eux.

Un homme intervint alors, il portait des lunettes et semblait aimer la poésie. Il s'exprimait de façon...amusante. Du moins c'est ce que pensaient les deux acolytes. Fort heureusement son intervention permit l'ouverture des portes.

Soulevant les cinq sacs de manière acrobatique Francis se précipita vers la salle d'examen, espérant ne pas avoir manquer son heure de passage. Rebecca prit le temps de remercier le poète avant de poursuivre son chemin.

L'assistante et le professeur s'installèrent discrètement dans la salle. Le jury faisait un discours qui semblait être sur sa fin. Quand l'homme à la prose et aux vers faciles pénétra la salle.

-Vous êtes censé être à l'heure, le numéro deux de la base en personne en plus!

Le discours et les remontrances terminés l'épreuve pouvait commencer.

[...]

Après délibération, Francis était reçu! Lui et son équipe allait intégrer la base dans le département de recherche scientifique. Rebecca et Francis n'allait donc pas être séparé.

Un groupe de soldat allait s'occuper avec Rebecca et Francis du déménagement. C'est au cours du déménagement qu'il rencontra, Ryan O'donnel, un espion.

Espion cela sonnait, hum, bien...non plutôt cool aux oreilles de Francis, c'est surement pour ça qu'ils passèrent de nombreuses heures à discuter. De quoi? De tout et de rien. Mais plus de tout que de rien. Avec l'habitude ils finirent par discuter de sujet plus brûlant, comme l’échec professionnel et amoureux de son côté ou des ragots de la base du côté de Ryan.

Ryan lui apprit d'ailleurs une chose, énorme! Vladélina, oui celle qui avait trahit le professeur c'était fait attraper, et pas qu'une fois!

-En fait sa supercherie à été très vite découverte lors d'une expérience, elle n'y connaissait rien en physique et en astronomie. Nous avons fait une enquête sur elle et ses capacités. C'était bien une scientifique mais sa spécialité était plutôt ma biologie et la chimie. L'affaire était suffisamment grave pour la renvoyer! Mais l'ex-directeur monsieur Redzone.

Francis interrompit promptement son interlocuteur.

-Attendez il m'a fallut une semaine et quelques jours pour enfin retenir que Monsieur Redzone était le second de la base, et maintenant j'apprends qu'il s'agit du directeur?!


-Non! Fit avec désappointement Ryan.

-Nous savons tous par ici que vous avez du mal avec les visages les prénoms et beaucoup d'autres information qui ne relèvent pas de l'organisation du professeur ou de science mais quand même! C'est du frère de Monsieur Redzone dont je parlais: Lariat.

Les yeux de Breakstorm s'écarquillèrent, et puis il prit une mine réjouis avant de rassurer son ami. Il avait comprit, de quoi il en retournait: deux frère, donc le même nom!


-Bon, je reprends, à l'époque le directeur la rétrograda au rang d'ouvrier plutôt que d'admettre son erreur de recrutement! C'était louche mais compréhensible mais nous aurions du nous méfier...

Vladélina s'était avéré, tout comme le directeur Lariat, un traite... Cette femme n'avait pas trahit que lui. Finalement elle travaillait pour une organisation obscure antagoniste à la leur.


[...]

Le lit était bien froid ce matin là. Le laboratoire semblait vide. Et son absence ne faisait que perturber le début de cette journée...



Dernière édition par Minamitsu murasa le Dim 14 Sep - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: L'étoile, le nuage et la poussière!   Dim 14 Sep - 13:21

Il y avait de nombreuses choses à régler tout les jours, soyons franc, sa disparition dans les deux premières heures n'alertèrent personne si ce n'est l'espion Ryan O'donnel. Il explorait les raisons logiques avant d'alerter ses supérieurs. les bibliothèques et les toilettes étaient passer en revu.


Au laboratoire, les choses étaient plus graves, du matériel semblaient avoir été abimé! Tout les collègues étaient aux abois. Les choses avaient été presque...sélectionné. Du moins c'est ce que certains commençaient à penser. Les appareils de mesure et d'observation présentaient des pannes et des défauts d'importance moyenne mais ceux-ci rendaient le matériel inutilisable. On entendait des histoires similaires à l'aile ouest, les cuisines avaient subit des dégradations, qui semblaient elles même masquer un sabotage bien organisé!  L'aile sud, et maintenant l'aile ouest! Ryan qui explorait les dortoirs commençait à s’inquiéter. Une fois cela peut être un hasard, deux fois il faut s'interroger plus sérieusement.

Une enquête devait être mener, le second fut charger par le directeur de choisir ceux qui allait mener l'enquête. Ryan et 5 autres espions réparti par équipe de deux commencèrent leurs recherches. La réunion à peine terminé que la nouvelle tombait.

L'aile nord avait également subit une "attaque", des livres sur des sujets divers avaient été abîmés certains illisibles car mouillé et d'autres les pages arrachés! C'était trop, Chaque équipe se devait apporter des indices sur les motivations de celui ou celle qui était responsable de se désordre, volontaire ou pas. Faut bien le dire ils avaient déjà accueilli du personnels avec 4 mains gauches... Le tout était de le découvrir et de lui remonter les bretelles.

Une demi heure plus tard les équipes se retrouvèrent discrètement près des écuries. Ils manquaient deux personnes?!

-Inutiles de paniquer je les ai envoyé près du dortoir. Des infrastructures ont été "sabotés", la bibliothèque nécessaire aux recherches, les cuisines...parce qu'un homme affamé est deux fois moins utile, et enfin les laboratoires. Cela n'est pas hasardeux, l'ennemi cherche à ralentir nos recherches voire même à les arrêter! Si nous regroupons nos informations deux choses sont claires... Digression et agression ciblé!

Visiblement ils voulaient distraire les espions de la base car les dégâts étaient répartis de façon à ne pas éveiller de soupçons. Ils fallait recouper rapidement les informations pour s'en rendre compte. A chaque fois, de façon systématique, les données et le matériel concernant l'armement étaient attaqués, pire, ceux-ci semblaient ce concentrer autour d'une arme en particulier!


Une explosion retentissait du côté des entrepôts d'armes.

-Dites O'donnel, où sont Pika et Togitri?

Tous se retournèrent une nouvelle fois du côté des entrepôts. Le nuage qui s'élevait de la ne laissait désormais plus aucun doutes sur la cible des attaques.

Devant l’entrepôt.

-Commando GL Redzone!

Le rapport était alarmant, plusieurs gardes avaient été mortellement blessés. Les quelques survivants furent interrogé au plus vite avant d'être emmener à l'infirmerie.

-Mais surtout nous avons retrouvés un corps avec un élément inquiétant...

- Attaque explosive, c'est une drôle d'attitude~~ Ce n'est pourtant pas, dans leurs habitudes!~~


-Je comprends vos craintes, mais les survivants à l'attaque rapporte deux assaillants. Celui que nous avons retrouvé à un profil correspondant à l'un de nos chercheurs...

-il faut trouver~~ sur le champ~~ l'identité~~ de cet être malveillant~~

~~Au même moment en mer, au large de solarius~~

beuleup beuleup beuleup!

-Après tout le mal que je me suis donné à me trimbaler dans cette tenue...

J’ôtais cette robe des plus gênantes, je me demandais même comment j'avais pu courir correctement avec ça!

-...Vous feriez mieux de décrocher et vite!

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: L'étoile, le nuage et la poussière!   Dim 23 Nov - 22:17

Plus tôt dans une forêt côtière non loin de la base révolutionnaire.

Le bois semblait cacher parmi les feuillages et buissons des ennemis embusqués, chaque crissement, chaque craquement, était capté, direction, intensité... Ses jambes et ses poumons auraient dû donner un signal d'arrêt mais... La force d'un cerveau, et d'un corps boosté à l’adrénaline ne prennent pas en compte la fatigue.

La course contre la montre, le sprint, la peur d'être rattrapé autant de raison de courir.

*J'y suis presque*

Quelque chose venait de briser la mélodie de la forêt, quelque chose de suffisamment adroit pour masquer à présence alors même qu'elle était sur le qui-vive.

-Sortez de votre cachette!

Rebecca se préparait à l’assaut. Sa garde ne laissait aucune faille.

-Vous pensiez tomber sur un des commandos de la base n'est-ce pas?

Le soulagement de la jeune femme l’avait trahi lorsqu'elle vit qu'il ne s'agissait que du scientifique. Elle se retourna pour s'élancer de nouveau. Mais quelque chose l'avait retenu. Un sentiment de culpabilité surement. C'était lourd et ça clouait sa cheville et le reste de son pied au sol. Cela glaçait sa peau.

-Ôter votre patte de ma cheville Francis Drake Breakstorm avant que je ne vous l’explose!

Il la retenait de toutes ses forces. Ses muscles se contractaient, il donnait tout ce qu’il avait dans le ventre.

-Vous croyez que je vais vous laissez partir, alors que je vous ai permis de rentrer dans la base!

Elle n'hésita pas à lui mettre un violent coup de pied au visage. L'homme peut habituer à d'autre souffrance qu'un mauvais réveil aurait dû céder mais il n'en fit rien.

-J'apprends de mes erreurs! Et je ne laisserais pas une seconde Vladélina foutre en l'air ma carrière!

*Le scélérat*

Un regard plein de fureur, et une poigne résolue était ces seules armes. Mais Rebecca ne céderais pas. Elle saisit une pierre de quelques kilos et la leva au-dessus de sa tête. Le scientifique se prépara à l'impact et au moment où la caillasse lui arrivait sur le crâne, ses réflexes prirent le dessus. Il leva la main et écarta la pierre. Ce ne fut pas sans dommage, mais le corps de Francis avait qu'un objectif sauver sa carrière en retenant cette vermine aussi longtemps que possibles les forces de la bases seront bientôt là. Confiant dans la capacité de ses camarades révolutionnaire à retrouver la trace du coupable, il tiendrait jusqu'à leur arrivé.

-Tu va payer pour ton sabotage, pour avoir trahit ma confiance...

-Silence naïf! Chacun à ses responsabilités! Mon devoir est terminé alors je me casse!

Francis fou de rage lâcha la jeune, se releva, et lui mis un coup de poing. Celle-ci resta de marbre.

Il prit alors la pierre qui lui avait esquinté les mains, et avait manqué de lui exploser le crâne. S'il devait lui briser les os pour la retenir, il le ferait!

La pierre vola en poussière écrasé par la main de Rebecca entouré d'un halo orangé. Le nuage de poussière aveugla notre scientifique, qui malgré sa cécité temporaire se jeta sur Greenwall.

Un coup violent assomma Francis Drake, il eut l'impression que son crâne allait se fendre comme un bocal sous pression.

La volonté ici n'avait pas suffi, elle avait été réduire en poussière par la force. Le nuage annonciateur de mauvaise nouvelle signait cet échec et à défaut d'observer les étoiles, il contemplait la silhouette de Rebecca qui se rendait vers la plage.


Rebecca enlevait sa robe, saisit un denden mushi.


-...Vous feriez mieux de décrocher et vite!


Encore si mon supérieur ne c'était pas plain j'aurais eu de quoi me consoler mais là... Il paraît que j'avais fait trop de grabuge. J'avais pensé que les mener sur la piste d'un ennemi autre serait une bonne idée. Mais non! Discrétion était le mot clé de la mission. J'aurais pensé que seul le résultat comptait mais pas du tout il fallait dans ce cas l'art et la manière.

Il avait beau dire, je n'avais laissé derrière moi qu'un scientifique esseulé et les souvenirs d'une jeune femme sorti de nulle part. Non loin la silhouette une barque d'un modèle similaire à la sienne s'approchait. Il ne s'agissait pas d'une barque isolé, ni même d'un modèle destiné à la pêche...

Les renforts désespérément attendu de Francis pointait le but de leur nez.

-Je ne souhaitais pas faire plus de blesser mais vous rentrerez à la nage Messieurs!

Le menu fretin n'était qu'un divertissement après le savon que lui avait passé son supérieur.Mais au fond elle s'en fichait, personne ne saurait qu'elle était une marine et mieux encore les forces de la base soupçonne une organisation nommé Chess.

Les barques se mirent en cercle autour d'elle, 5 hommes à bord de chaque canot. Sur l'une des barques les hommes s'écartèrent dévoilant un protagoniste...

-Monsieur O'Donnel?!

Il éclairci sa gorge avant d’entamer un long discours.

-Tout porte à croire que vous êtes de Chess.

"Croire", ça annonçait la couleur. Peut être par politesse où par curiosité Murasa laissa l'homme continuer.

-Votre complice était un scientifique qui était connu de nos services, donc pas de quoi se méfier. Vous avez attaqué les entrepôts et nos chercheurs, tout coïncidait, trop bien même! J'ai renvoyé à la base Breakstorm, il semble souffrir d'un choc à la tête et semble avoir perdu la mémoire. S'il avait été votre complice, il n'aurait pas été fracassé. De plus les indices étaient trop en évidence. Les vrai objectif n'étaient donc pas ceux que vous nous avez offert. De plus le bureau à été fouillé et les rapports sur les activités de la base ont été consulté. J'ai ma petite idée sur ce que vous êtes venu faire ici: "Un état global de la base". En somme vérifié si nous sommes une menace... Votre de visage vous trahit un peu. Vous n'êtes qu'une novice et ça se sent.

-Peut être mais je vais vous faire subir le même sort que Breakstorm. Je veillerais à tout vous faire oubliez ne vous en faites pas...

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: L'étoile, le nuage et la poussière!   Mer 28 Jan - 22:03

-Mais puisque nous en sommes aux discours ennuyeux. Dites moi monsieur le détective, vous avez emmené beaucoup vers une mort certaine. N'avez-vous pas honte?

-Vos prédécesseurs en dehors de l'ancien directeur n'étaient que des poltrons, cacher sous les traits d'allier. Et tout comme eux nous n'auront aucun mal à nous débarrasser de vous.  

O'Donnel était un peu trop sur de lui il était si fort que ça? Le rapport disait pourtant qu'il était monté en grade récemment. Peut-être que le rapport 15 contre un lui faisait perdre les pédales... Dans tous les cas un homme aussi sûr de lui est un danger en soi reste à savoir pour qui? Son manque d'humilité cache-t-il un séjour dans les geôles révolutionnaires ou bien le massacre de 15 révolutionnaires et de l'espion à leur tête?

-Feu!

*Comment ça feu?* Par réflexe j'imagine, je sautais à l'eau.

Je n'avais pas eu le temps de prendre une pleine bouffée d'air. Grand bien m'en a pris. Je comprenais son assurance de tout à l'heure en voyant des plombs nager à mes côtés. Il ne comptait pas se battre contre moi, mais simplement me trouer la peau. Cela aurait-il été différent si je m'étais rendu? Cette question était en réalité la recherche d'une raison pour mes prochaines actions. La vraie question était voulait-il m'arrêter ou me tuer. Avec pour réponse évidente qu'il cherchait à m’exécuter, je n'avais pas beaucoup d'options tenter la fuite...à la nage, ou tous les éliminés.

Après tout s'il veux ma mort c'est qu'il est plutôt sur de ses hypothèses. Dans ce cas je suis d'accord avec lui, un interrogatoire est...inutile!

-Monsieur O'donnel! Elle s'est enfuit que faisons nous!

-Silence elle finira par remonter, restez à l'affut de la moindre bulle d'air!

O'donnel tu aurais dû lui dire plus tôt de se taire... Je ne voyais que le dessous des coques mais les hurlements me permirent de localiser le braillard. Je perçais la coque d'un coup de poing et d'une rotation du poignet...

-Rahhhhh! les cris furent suivit du bruit d'un corps happé par la mer.

Dans la panique un homme tira dans en direction du trou que j'avais percé. Le projectile fit couler du sang. L'homme que j'avais attrapé avait été touché par ses propres camarades.

Je me rappelais l'attaque contre les hommes poissons, une fois le groupe paniqué il était facile de s'y attaquer. Je revenais à l'assaut m’acharnant sur le même navire.

-Calmez-vous! Vous allez secourir les autres!

Dans le vacarme des tirs et des hurlements, j'en profitais pour m'éloigner et remonter à la surface. J'étais à court d’oxygène.

-Bateaux 1 et 2, derrière nous! Feu à volonté!

Je replongeais aussi sec. Et je me préparais cette fois à attaquer le bateau du cerveau de l'opération. À ma gauche le navire endommageait et celui qui secourait les survivants. À droite celui de O'donnel accompagné de trois autres canots.

Je surgissais au milieu des trois navires, et mouvement vif je brisais la proue de l’embarcation. Je plongeais avant même qu'ils ne puissent réagir. Je m'attaquais alors aux deux autres barques je provoquais un cavalement faisant se balancer d'avant en arrière, pensant que l'attaque venait de l'avant ou de l'arrière les hommes ne firent pas attention aux supports de rames.Je rendais les barques impossibles à piloter en me débarrassant de leurs rames.

Au final il ne restait qu'une barque utilisable. Celle qui portait secours à ses camarades. C'était là ma prochaine cible. La barque était plus lourde puisque le double d'hommes s'y trouvait.

-A l'abordage! Criais-je en sortant de l'eau. En me servant de ma force, je fis basculer l'embarcation, la majorité des hommes furent éjectés. Je brisais les mains des deux seuls hommes qui avait réussi à se cramponner.

Enfin, j'avais une nouvelle barque en état de naviguer, avec deux prisonniers en primes!
J'avais le bateau mais pas la liberté de quitter le champ de bataille...

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: L'étoile, le nuage et la poussière!   Sam 31 Jan - 0:51

Pour un soldat parfait la devise serait "pas de répit, pas de pitié, pas de questions". Bien sûr le dernier point est surement ce qui faisait de moi un soldat des plus turbulents. Pas de répit... Pas de pitié...

-Armes aux poings! les hommes se préparaient à faire feu.

-Pan!

-Allez tire! Que j'emporte celui-ci aussi dans ma tombe!

J'avais tiré la première, choquant les hommes de O'donnel, lui était simplement surpris. Je m'attendais à ce qu'ils réagissent à ma prise de contrôle du dernier bateau en état de ramener une âme saine et sauve sur la terre ferme.

-Si tu veux vomir ,fait le hors de cette barque!

Il penchait la tête hors de la barque. Agenouiller comme un enfant souffrant du mal de mer. Après tout, des morceaux et du sang lui avait éclaboussé le visage.

J’exécutais mon second prisonnier. Je plongeais dans la mer, des requins attirés par le sang versé plus tôt étaient venu se repaitre de ceux qui étaient tombés à l'eau.

Je nageais sereinement les voyants dévorés les restes des proies que je leur avais fournis. Les requins ne sont pas comme les humains, ils ne tuent que pour se nourrir, une fois la nourriture acquise, aucune sauvagerie inutile ne sera perpétrée. Un nouveau carnassier en retard sur le festin fit son apparition heureusement il préféra s'attaquer au malheureux tué par une balle perdue.
Enfin j'arrivais près des trois embarcations.

-Nous n'avons plus le choix, cette folle a sauté à l'eau malgré les requins, qu'elle se fasse dévorer! Ou qu'elle aille danser en enfer avec Davy Jones! Plongez et tâchez d'arriver au bateau!

J'attendais que tous sautent à l'eau sauf un!

-Je te tiens mon oiseau!

J’assommais le dernier encore à bord tandis que les autres s'éloignaient en nageant. J'attrapais un morceau du navire. J'arrachais la planche que je tenais entre mes mains.

*Elle sera parfaite pour ramer*

Je déposais on seul moyen de manœuvrer, pour récupérer l'arme de l'homme que je venais d’assommer.

Je hurlais alors:

-Monsieur le détective, il y a des deux différences majeures entre nous: la première, je ne crains pas l'eau car je ne la connais que trop bien. Elle abrite une infinité de prédateurs. Mais ceux-ci viennent les uns après les autres.

Des requins plus éloignés commençaient à s'approcher alors même qu'ils étaient dans l'eau.

-La seconde différence est cette fois évidente, nous sommes tous trempés, moi, vous et tous les pistolets...excepté celui-ci!

L'homme que j'avais assommé n'avait pas eu le temps de plonger. Je tirais alors au hasard, tel ou tel homme peut m'importait, je cherchais néanmoins à tuer le plus vite possible.


Il était mieux de mourir d'un coup plutôt que les membres arrachés, car ce nouvel afflux de sang allait exciter les prédateurs aux ventres vides. Une fois mon chargeur vidé. Je regardais les requins festoyer. Un homme réussit à revenir à la barque mais je lui jetais le corps de son camarade encore assommé. Les renvoyant diner avec les requins.

-Ah... Je respirais enfin, tenant mon regard fixer sur l'horizon. Puis je me replongeais dans l'horrible scène pagayant à l'aide de ma rame improvisée vers le tas de bois en état de me ramener sur la terre ferme.

Accrocher désespérément à la barque, O 'Donnel se cramponnait fermement mais la force n'y était plus, il ne pouvait se hisser à bord. Je mis les pieds à bord de mon passeport pour la liberté. J'allais décrocher la main de mon ennemi, quand celui-ci murmura quelque chose.
Entendre sa voix me rappela que, vu son état il n'était plus un soldat mais un homme esseulé. Pas de pitié...

Il n'y a pas que les questions intempestives qui peuvent faire de moi un mauvais soldat...L'appuyant contre mes côtes je remontais l'homme, l'extirpant des eaux assoiffées de sang.

Je m'aperçus alors qu'il lui manquait un bras, et que son torse avait été lacéré par la morsure d'un requin. Celui-ci repût, l'avait laissé agonisant, désespérément accroché à la barque comme à un dernier espoir.

J'allongeais Ryan O'donnel, puis je penchais mon oreille vers ses lèvres.

Je ne pouvais pas mentir à un homme alors qu'il agonisait. Je devais mettre un terme à ses souffrances. Je mettais mes mains, une sur son menton, l'autre sur le sommet de son crâne.

Une rotation sèche, mit fin aux souffrances du révolutionnaire. Je demandais à la mer d'accueillir son corps en ses eaux, puis je basculais la dépouille dans l'eau.

À mon grand étonnement je vis le corps s'enfoncer dans les profondeurs sans que la moindre dent ne l'effleure.

Enfin je revenais au port de Solarius afin de m'emparer d'une embarcation à même de naviguer jusqu'à Dustone road.

Lors de mon rapport je ne fis pas mention du dernier combat, je rendis mon rapport sur la base de Solarius et les activités qu'avaient mené les révolutionnaires Bloody Viper et Itachi Uchiwa là-bas. De toute évidence Solarius n'était pas un danger immédiat, ni une base d'opération permettant les attaques comme celles de Dustone Road.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'étoile, le nuage et la poussière!   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'étoile, le nuage et la poussière!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'étoile, le nuage et la poussière!
» petit combat amical Nuage de la vallée vs Caillou érodé
» Poussière d'Étoile
» Avoir des Pokemon plus forts, la Poussière Étoile et les Bonbons
» Un retour après une lune d'attente | Pv Nuage Mystérieux et Étoile de Caresse | - The End -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: West Blue :: Solarius-
Sauter vers: