PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Welcome to my trouble!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tokaku Azuma

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 19
Localisation : Caen
Humeur : Circonspecte

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
357/400  (357/400)

MessageSujet: Welcome to my trouble!   Dim 28 Sep - 21:54

North Blue, 22h45.

Bon, la Marine m'a enfin lâchée, il était temps. Je soupire. A bord du galupe se trouvait un bon paquet de poissons. Parfait, je devrais pouvoir tenir jusqu'à la prochaine escale. Du moins, je crois. Je ne sais pas tellement où je vais, je vogue sur North Blue... C'est vrai que j'aurais dû penser à réunir un équipage au lieu de m'aventurer seule.

A force de voguer, tu finiras bien par toucher terre. Croisons les doigts pour que tout se passe sans encombre! Même si je suis armée, rien ne me dit que je tomberais sur un équipage ou bien le GM lui-même, et ça, bon sang, je m'en passerais bien!

-Bon, on a l'air d'être tranquille pour un petit moment, c'est plutôt cool. J'espère vraiment pas tomber sur la Marine, ils me font bien chier ceux-là! En plus, je me passerais bien de leur foutu Gouvernement Mondial. Pour vivre, il faut s'en donner les moyens, et pas rester là à bailler aux corneilles!

Je donne un coup de pied dans une boîte de conserve qui traînait là. Non mais, c'est vrai quoi, faut qu'on leur fasse comprendre qu'on nous a pas donné l'opportunité, à nous les pirates, de vivre dans la légalité et décemment, qui plus est.

Franchement, les pirates ne sont pas tous cruels, comme on pourrait le croire. C'est le GM qui fait croire ça à la population. Cette bande d'imbéciles ne savent même pas juger par eux-mêmes, ils arrêtent pour le motif piratage et n'essaie pas de se mettre à la place de l'accusé. Ils n'essaient pas de se mettre à la place de celui qui a commis le délit.

Alors que le galupe avançait lentement sur les eaux limpides de North Blue, je m'attelais à préparer mon dîner. De toute façon, même si le poisson n'est pas mon aliment préféré, il faudra faire avec si je ne veux pas mourir de faim. Cela dit, je n'ai pas dit que je n'aimais pas le poisson. J'écaille le poisson puis cherche désespérement un chalumeau. Sans succès.

Ne me dites pas qu'il va falloir que je mange du poisson cru?! Ah non, j'ai horreur des aliments crus! Non, non et non! Je vais pas manger quelque chose de cru,  c'est hors de question!

Je remonte sur le pont, vérifiant la trajectoire que prenait mon embarcation. Bon, j'espère tomber sur les côtes d'une île marchande, ou je pourrais faire cuire mon poisson. Même si j'ai pas d'argent, j' "emprunterais" un four ou un chalumeau sur place. J'espère juste que je mettrais pas vingt ans avant d'arriver sur une île...

Je n'ai aucun sens de la navigation, et clairement j'ai hâte de poser un pied sur la terre ferme. Sans me faire canarder si possible. Je pense que je devrais arriver dans quelques jours sur une autre île. Après, ce n'est qu'une supposition. Et puis, je parle solo dans ma tête, on dirait une schizophrène, sérieusement.

Je soupire et me laisse doucement bercer par le bruit reposant des vagues. Le vent caresse mes cheveux bleus. Portant une main à ma gaine de couteau, je m'assois sur le pont du petit bateau, fermant doucement les yeux, emportée par le sommeil...



Dernière édition par Tokaku Azuma le Ven 3 Oct - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tokaku Azuma

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 19
Localisation : Caen
Humeur : Circonspecte

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
357/400  (357/400)

MessageSujet: Re: Welcome to my trouble!   Jeu 2 Oct - 19:09

Quelque part sur North Blue - 9h17

POC

Hmm...? Quoi, qu'est-ce qui se passe? Pourquoi le bateau avance plus? J'ouvre les yeux, papillonnant dans un premier temps, très peu habituée à la lumière du jour. Je me redresse, m'adossant au mur de bois, soufflant un bon coup. Puis, ayant repris conscience de la situation et la mobilité de mon corps, je me dirigeais vers l'avant du bateau.

- Eh bah, c'est le meilleur moyen de commencer une journée... Tss', j'aimerais bien atteindre rapidement une île, parce que poisson cru matin et soir, non merci bien!

Bon, vieux rafiot, pourquoi tu n'avances pas? Rooh, ça me fous en rogne ce genre de trucs! Je me penche prudemment par-dessus la balustrade et remarque qu'un rocher bloque le passage. Ok. Tokaku, tu restes calme et tu trouves une solution. Restes calme, respires... Fermes les yeux, tout va bien se passer, t'inquiètes pas!

- BON SANG, FAUT FORCEMENT QUE CE TRUC ME RETARDE! je râle, vivement que j'atteigne rapidement une île, parce que là, les voyages en mer pas trop pour moi... Et surtout pas seule, je suis tellement nulle en navigation!

Enfin, j'ai des bases mais c'est tout. Bon, faut remonter les voiles, tourner à babord, contourner l'obstacle et reprendre la route initiale. Tout un programme, dites-moi! Mon ventre se fait enfin connaître. D'accord, c'est l'heure du petit déjeuner. Et j'ai quoi pour déjeuner?

Je vous le mets dans le mille: DU POISSON CRU. Encore et toujours. Erk, ça m'écoeure. Déjà que j'ai failli régurgiter mon repas de la veille, faut que je supporte ça. Bon, c'est clair et net, à la prochaine ville, même si j'ai pas d'argent, je te prends une bonne dizaine de pommes. Au moins, ça c'est meilleur que du poisson. Et aussi, trouver des compagnons d'équipage, parce que l'orientation et moi, hein... Et puis, j'ai l'air d'une schizophrène à parler toute seule aussi! Je veux de la compagnie!

Une fois ma route reprise, avec pas mal de difficultés et de jurons, je flânais ça et là sur le galupe, m'affairant surtout à lui donner meilleure mine. Parce qu'il était plein de poussière et était rempli d'arrêtes de poisson. Et que l'odeur était... forte. Très forte. Même l'haleine des Marines qui me poursuivaient était moins odorante, c'est vous dire!

- Bon, voilà, ça c'est fait, déclarai-je en sortant sur le pont, m'épongeant le front après une heure de nettoyage intensif. J'espère vraiment que... Nom de Dieu...!

Au loin, j'aperçois un bateau. Qui ne ressemble fichtrement pas à un bateau pirate. Chic! Je pars aiguiser mes couteaux au cas où les personne se trouvant sur le bateau sont hostiles. Bah quoi, si j'ai à me défendre, croyez-moi que je vais pas faire dans la dentelle! En espérant tout de même qu'ils ne soient pas nombreux, sinon j'ai aucune chance. En espérant également qu'ils remarquent mon embarcation.

Croisons les doigts. S'il vous plaît, Kami-sama, soyez gentil pour une fois, je viens tout de même de fuir la Marine hier, donc je voudrais, si possible, un peu de calme. Sitoplé. S'il te plaît pas, et bah, va voir ailleurs si j'y suis!

Les deux bateaux se rapprochent inexorablement. J'aperçois plusieurs personnes, quatre, pour être précise, mais peut-être y en a-t-il d'autres. Soyons prudente...

EDIT: Gomenasai Nya-chan pour la couleur, j'ai rectifié le tir haha ^_^

Revenir en haut Aller en bas
Tokaku Azuma

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 19
Localisation : Caen
Humeur : Circonspecte

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
357/400  (357/400)

MessageSujet: Re: Welcome to my trouble!   Lun 6 Oct - 21:11

Quelque part sur North Blue - 9h25

Soudain, l'un des membres à bord tourne sa tête en direction de mon embarcation puis reporte son attention sur ses compagnons, me pointant du doigt. A mon avis, ça sent pas bon. Ils doivent se douter que je suis seule dans le galupe. Cependant, je ne bouge pas, immobile comme une statue, regardant les deux bateaux se rapprocher. Je décidais de stopper là mon embarcation pour discuter avec ces marins, qui m'ont l'air sympathiques. Attention, j'ai dit "ont l'air".

Nuance. Prudence. Attention. Visualisation des dangers potentiels... Bon, en apparence, ce sont des marins assez jeunes qui partent faire une petite virée sur North Blue.

- Eh, mam'selle, on peut savoir c'que vous transportez dans vot' p'tit bateau, là?, me demande alors l'un des membres à bord.

- Moi? Mais rien, je ne suis pas un transport de marchandises! réponds-je, sur la défensive.

- Ah, désolé, on a cru qu'vous étiez un remplaçant de not' collègue marchand qu' était parti sur la p'tite île de Jaya , s'excuse-t-il rapidement, voyant très vite que je n'étais pas une embarcation de transport de marchandises.

- Mais bien sûr, voyons! Est-ce que j'ai vraiment la tête à être une simple marchande?! m'empourprai-je d'un coup

Les pauvres marins sont bien embêtés, et pour cause. Ma réaction et le ton que j'ai employé n'inspire pas réellement confiance. Soudain, un bruit d'escargophone se fait entendre.

BLBLBLBL!BLBLBLBL! (oui, je sais très bien faire l'escargophone. Ne riez pas.)

Un des marins va décrocher.

- Mais alors, qu'est-ce qui vous amène par ici, mam'selle...?

- Azuma. Ce qui m'amène par ici? Oh, si vous saviez, vous seriez bien mal à l'aise, croyez-moi! plaisantai-je.

- On a un souci! L'autre marin a apparemment terminé son appel. Il revient avec une mine assez énervée, et me pointe du doigt.

Quoi, qu'est-ce que je t'ai fait? Tu sais pas que c'est malpoli de montrer les gens du doigt? Je vous jure, la politesse...

- C'est elle qui a volé le bateau de not' pote

Oh, oh, j'aime pas ça. Pas du tout. Bon, il est temps de partir, vous croyez pas?

- Non, clairement, je ne l'ai pas volé, je l'ai emprunté, je le lui rendrais quand je pourrais. D'ailleurs, je suis honnête, je vais vous permettre de lui rendre son bateau. Vous-même

Ni une, ni deux, je saute de mon bateau pour atterrir sur le pont du leur en roulé-boulé, assène un coup de pied au niveau des genoux d'un premier marin, qui, ayant un très mauvais sens de l'équilibre, apparemment, tombe à la renverse dans l'eau. Bon, un de moins.

- T'es qui, toi? Sale garce! vocifère l'un des marins restants sur le bateau, se mettant en une position de combat maladroite.

Je soupire:

- Eh bah, que de jolis mots, ça me touche énormément, vous ne pouvez pas savoir!... Maintenant, dégagez du bateau si vous voulez vous en sortir indemne. , les fusillai-je du regard, sortant un de mes poignards pour les intimider.

Chose qui n'a pas l'air de fonctionner des masses. Ok, faut être plus persuasif avec eux. Qu'ils ne viennent pas me dire qu'ils ne l'ont pas cherché après!

Revenir en haut Aller en bas
Tokaku Azuma

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2014
Age : 19
Localisation : Caen
Humeur : Circonspecte

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
357/400  (357/400)

MessageSujet: Re: Welcome to my trouble!   Mer 8 Oct - 23:40

Quelque part sur North Blue - 9h35

Bon, ils sont plus que trois sur le pont du navire. C'est du trois contre un. En plus, trois hommes contre une femme. Et après, ça se dit des marins virils? Des hommes qui se regroupent pour affronter une seule femme ne devraient pas être considérés comme tel.

- Vous me répugnez... vous ne valez pas mieux que ces enfoirés de la Marine...

Les trois hommes se rapprochent dangereusement de moi. Ok, ils se croient malins. Gentils petits citoyens honnêtes. Peuh, ils me font bien rire! Ils ne savent même pas ce qu'est l'honnêteté.

Mon poignard dans ma main, position défensive de rigueur, j'observe la posture de ces hommes lourdauds qui ne semblaient pas dangereux au premier abord. Il suffisait, évidemment, qu'ils s'agissent de camarades au type à qui j'ai volé le galupe. Eh bah, si c'est pas mignon, tout ça.

Bon, au final, ils veulent venger leur pote. Normal. Mais je leur ai dit qu'ils pouvaient monter sur le galupe et le rendre à leur petit camarade, en échange de leur bateau. Ils ont pas voulus, je les force, point. C'est pas ma faute s'ils n'ont pas voulu échanger leur embarcation contre le moyen de transport de leur copain, que j'ai nettoyé, tout de même!

Un des marins s'élance, le poing armé dans ma direction. Il a beau courir, il est assez lent, c'est pourquoi j'esquive son coup sans grande peine et contre-attaque aussi avec un coup de genou bien placé dans le thorax, ce qui coupe le souffle de mon assaillant. Puis, je le pousse afin qu'avec la pression exercée, il tombe par-dessus bord. L'homme titube, chancelle, essaye de s'agripper à la balustrade en bois. Il y parvient, mais se fait ballotter par les vents marins.

Pendant ce temps, les deux autres marins se jettent sur moi, espérant que le fait d'être deux contre un leur fasse gagner l'avantage sur moi. Bon, certes, il s'agissait de grands gaillards mais faut pas être impressionnée par leurs muscles. La plupart du temps, c'est de la gonflette.

- Bon, j'vais vous dire au revoir! souris-je.

Je lance mon poignard dans l'épaule d'un des deux musclors, qui vacille. Rapidement, je me rue sur lui et lui assène un coup de pied pleine tête, en récupérant mon poignard. La puissance du coup le fait tomber par-dessus bord, entraînant le marin qui n'avait pas réussi à remonter sur le pont. Bon, deux sur trois.

- Alors, tu veux vraiment m'affronter? Allez, arrête de te donner un genre.

Je le regarde, une lueur assassine dans le regard. D'un ton glacial, je lui dit:

- Dégage.

Je pointe mon poignard vers lui, clairement pas impressionnée. Voyant qu'il ne bougeait pas, je lance mon poignard vers lui, celui-ci se fiche dans le mât du bâteau. Et merde.

- Alors, Mam'zelle, on a plus son joujou? rit-il, tu vas rester tranquille, je vais t'amener aux autorités de la Marine, et tu vas te rendre gentiment.

- Toi, clairement, tu m'as prise pour la Sainte Vierge. T'as vraiment cru que j'allais te laisser me capturer?!

D'un bond, j'ai sauté sur lui, le plaquant contre le pont, fermant mon poing, prête à lui mettre en pleine face.

- J'te propose un deal, le marin. Tu me fous la paix, tu me laisses ton bateau,  et je te laisse la vie sauve, à toi et tes potes. Sinon... je te tue.

Je le vois déglutir. Il sait que je ne plaisante pas.  Je me redresse, lui également. Je le pousse, vais rapidement récupérer mon poignard et le menace. Il recule, se retrouve contre la rambarde en bois. Je souris:

- Bon, tu vois quand tu veux. Par contre...

Je plante mon poignard dans son thorax. Je le regarde dans les yeux:

- Je te revois avec tes potes, je serais pas aussi gentille.

Une tâche rouge se forme rapidement sur le T-shirt du marin, qui commence à avoir du mal à respirer. Insensible, je retire mon poignard et le jette sur le galupe. Je crie:

- Si je vous laisse en vie, c'est bien parce que je n'ai pas envie de me salir les mains avec le sang d'innocents. Mais croyez-moi que la prochaine fois que vous me cherchez des noises, vous passerez de vie à trépas.

Sur ce, je hisse les voiles et les laisse se débrouiller avec leur nouvelle embarcation. J'ai fait d'une pierre deux coups: j'ai réussi à avoir un bateau et un moyen de communication. Parfait. J'ai eu du nez sur ce coup-là.

Le vent est doux, la mer est calme. Je repars.


La journée commence réellement bien.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome to my trouble!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome to my trouble!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: North Blue :: En Mer-
Sauter vers: