PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Épilogue d’une longue préparation. Grandline, où la route de tout les périls !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Épilogue d’une longue préparation. Grandline, où la route de tout les périls !   Mar 21 Oct - 11:15

Cela faisait plus de six heures que le ninja avait quitté Lacuna et bénéficiait d’un vent de dos qui lui permettait une avancée rapide, et même de voir au loin les falaises abruptes de Redline qui scindaient le monde en deux. Puis ce fameux détroit de Reverse Mountain ou les lois de la physique s’arrêtaient l’espace d’un instant. Cette ultime jonction avec l’objectif que beaucoup s’étaient fixés : Grandline, la route de tout les périls.
Le ninja s’accrochait aux cordages de sa voile, jetant un coup d’œil à sa monture qui regardait l’horizon avec une certaine béatitude. Itachi semblait très concentré. Prêt à franchir le cap absolu vers un destin pour le moins tumultueux.
Ce vent propice aux accélérations fendait les vagues d’une puissance radicale, jaillissant une écume fabuleuse, arrosant le mât, et le reste de l’embarcation..

Le déserteur se jeta à corps perdu vers sa voile pour saisir une attache qui lui ferait dévier le bateau jusqu’au fameux détroit. Il n’était pas très doué en navigation mais apprenait sur le tas, et essayait d’obtenir un résultat au mieux satisfaisant.  Il noua l’attache à une poulie du pont, et tira la corde avec force. La voila dévia de quelques centimètres, permettant enfin de dériver à bâbord afin de se diriger pleinement vers le début de cette infernale montée.
Il devait être à une poignée de centaines de mètres désormais, mais vu sa vitesse qui était toujours autant impressionnante, il ne mettrait qu’une ou deux minutes à y arriver. Le tissus était pleinement chargé d’un vent puissant, poussant le bateau à ce qui devait être une vitesse proche du maximum théorique pour une embarcation comme celle-ci.

Et voilà. Enfin, les premiers courants marins qui filaient vers la montagne, ajoutant une délicate accélération supplémentaire. Une adrénaline continue pour l’homme aux Sharingans qui commençait à entamer sa montée vers le pic. Le vent avait redoublé, et avec l’aide du courant, il propulsait le bateau sur ce ligne ascendante, explosant les flots marins, en une file nette et précise que rien ne pouvait ébranler.
Alors qu’il dévalait les mètres à une vitesse inédite et que le sommet semblait s’approcher à grands pas, Itachi ne put s’empêcher de se souvenir de ces aventures sur les Blues, Depuis son départ de Konoha, jusqu’au terribles combats de Dustone Road avec son alliée Bloody Viper. Un passage forcé et la rencontre décisive avec Kalyssie sur Lacuna. Une remise sur pieds dans les eaux de South Blue et ses entrevues avec Conrad Valentin. Son périple sur Autumn Forever, le danger et ce sentiment si paradoxal d'une attirance totale envers une ennemie, quoi qu'il avait encore du mal à croire qu'il s'agissait d'une ennemie... Boa. La mission si délicate de Solarius, et sa mise à l’épreuve face à la jeune prodige : Jill Razor. Il fut remis en place par le chef suprême de l’armée révolutionnaire Sjneider, avant d’atteindre les cotes de Korutiga sur North Blue, où il fit la rencontre de Yôko Littner et d’Ulquiorra Schieffer. Une mission où il se prit de compassion pour une future camarade et pour un pirate venu de nulle part. Enfin cet ultime arrêt et ces félicitations qui faisaient du bien au moral de la part de Dahlia Reynolds, « l’épouvantable dragon » comme il l’appelait parfois. Cette femme juste et insupportable, qui marquait déjà une différence de niveau entre lui et le chemin qu’il avait à faire.
Arrivé au pic absolu. De dos à West Blue, face à la route de tout les périls, le soleil couchant dans son dos, éclairant les flots les plus lointains du bout du monde. Une seconde à peine qui succédait à la fameuse ascension et qui précédait la descente absolue vers cette mer si particulière.  L’espace d’un instant, le temps se figea, le temps d’une pensée amicale à toutes ses rencontres…

* Kalyssie, Conrad… Lorsque nous nous rêverons je ne serais plus le même, je progresserais encore et toujours plus. Dahlia, Jill, soyez prêtes, vous êtes sur ma liste des personnes à surpasser, tenez-le vous pour dit. Ulquiorra, tôt ou tard ton chemin te mèneras ici, nous nous reverrons. Yôko, Viper… Il me tarde déjà de vous revoir. Nous serons amenés à travailler ensemble à nouveau, je compte bien gravir les échelons et je sais que vous aussi. Nous irons loin. Quant à toi... Boa... J'espère que nous nous reverrons un jour...  Si seulement tout avait pu être différent...*

Le bateau se penchait enfin vers l’avant, comme le signe d’une descente infinie. Le départ d’une nouvelle aventure. Il secoua la tête pour chasser cette dernière pensée triste, et se reprit.

*En route !*

Et ainsi, la fleur au fusil comme l’on racontait, le ninja dévala les flots abrupts de ce chemin. Il releva la voila afin de ne pas gêner la descente et se laissa porter par le courant et par l’attraction. Dépassant de très loin la vitesse qu’il avait atteinte quelques minutes plus tôt. Le bois craquait sous ce passage éclair, Confiance gloussait de peur, tandis que son cavalier empoignait les rambardes de bois pour s’accrocher à cette décente hors du commun.
Puis ce fut l’heure. Le premier pas sur cette mer considérée comme la plus dangereuse au monde. Et les choses ne pouvaient pas commencer plus mal. Si le soleil se couchait tranquillement sur West Blue, les cumulonimbus grondaient sur Grandline, hurlants d’une foudre fatale, d’un vent contraire à toutes logique. Des vagues venues tantôt de droite, tantôt de gauche, ne respectant aucune limite. Voilà ce qu’était la route de tout les périls : L’imprévisible danger.

Le ninja fit au mieux pour ouvrir sa voile, dont les cordages s’emmêlèrent à la poutre transversale du mât. Après un effort acharné, sous une pluie battante, le ninja saisit la corde pour la fixer à un œillet sur la poupe de son navire. Il fut happé par les courants et s’écrasa au sol trempé déjà, de cette tempête monstre. Il se releva, voyant brièvement sa monture sur le dos, malade au point d’en perdre presque connaissance. Une corde qui passait par là, fut saisie par ses mains habiles, pour se laisser porter jusqu’à la proue, d’un demi cercle au dessus des flots déchaînés. Il glissa sur le bois encore neuf, et saisit une tige de bois qui servait à débloquer le gouvernail en cas d’urgence. Etant tout simplement incontrôlable, il valait mieux dans un premier temps le désaxer, le temps d’au moins sortir de la tempête. Il couru sur le pont. Sans voir hélas, que son premier cordage s’était détaché laissant l’axe latéral de la voile se balader librement balayant l’espace de la largeur du pont. Dans son angle mort, hélas, un courant débordant, ramena cette poutre dans le dos du ninja qui fut percuté à l’arrière du crâne de plein fouet.

S’écrasant au sol, ayant perdu toute forme de connaissance. Perdu dans un coma soudain, concluant ainsi de longues aventures au travers des blues et ouvrant une nouvelle page sur cette route infernale. Une page qui commençait déjà bien mal…


Revenir en haut Aller en bas
 
Épilogue d’une longue préparation. Grandline, où la route de tout les périls !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» Séparation listes d'armée et tactica
» Un petit reportage sur la préparation du jardin pour les PdT.
» Combat à l'épée longue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Grandline :: Route 6 :: En Mer-
Sauter vers: