PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Défier la mer à la nage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Défier la mer à la nage.   Ven 30 Jan - 20:22

Tout s’était enchaîné. Et le pirate admettait malgré sa mauvaise foi, que se trouver sur le navire de cette peste de Cali, relevait du miracle. Finalement sa montgolfière resterait à jamais sur cette maudite île déserte, en compagnie des misérables peluches, toutefois débarrassés de ce monstre de Samael. Monstre au sens propre du terme, car pour le pirate, il s’agissait juste d’un fou dont les ardeurs dépassaient de très loin ce dont il était théoriquement capable. Un erreur de calcul en soi. Ironique pour un scientifique…

Au-delà de ça, la situation restait extrêmement tendue entre la jeune fille, dont les ardeurs semblaient également être un peu trop grosses, et le pirate à la chevelure d’argent.

- Toi dès la première occasion je t'égorge.

- Oh mais ne t'inquiète pas je te retourne le compliment, même si malheureusement tu n'auras aucune occasion de le faire.

Voilà à quoi se résumait les échanges amicaux entre ces deux personnes. Dan au milieu de tout cela essayait de rester calme et d‘assouplir la tension. Mais il avait à faire à trop forte patrie. Cali la teigneuse face au psychopathe argenté. Un duel qui aurait pu être explosif, et dont le pirate aurait rêvé. Il aurait pu profiter de sa faiblesse pour l’égorger et la pendre par ses propres trippes, mais refusait, par amour propre de s’en prendre à une jeune femme aussi faible. De toute façon, il ne tarda pas à s’en aller. La nuit venue, il rassembla ses affaires, qui se résumaient à son sable, et plongea en pleine mer de nuit.
Son inconscience était à la fois surprenante et habituelle. Il n’avait peur de rien, intrépide, emporté par la fougue. Pourtant il savait que ce genre de coups de tête étaient très dangereux. Peu importe, sans un remerciement il quitta le bateau pour poursuivre seul à la nage, et de trouver une île à proximité.

Après une bonne heure de nage, ce n’est pas une île qu’il atteint mais un bateau dont il ne put reconnaître la voile. Il y grimpa par un petit trou dans la coque, et s’y infiltra par une fente réservée aux canons. Il observa les alentours, il n’y avait personne. Tant mieux pour lui après tout, il prit les escaliers et se retrouva sur le pont. Il y avait des marines de dos qui montaient probablement la garde. Le bateau n’était pas très grand, l’équipage ne devait pas être immense non plus. Il trancha la gorge du premier et enfonça aussitôt sa lame dans les cotes du second, qui put tout de même pousser un cri avant de succomber. Il rameuta le reste de l’équipage, cinq bonhommes, que le pirate châtia rapidement. Il ne laissa que deux survivants : celui qui semblait être le responsable et un membre d’équipage lambda. Voyant son impuissance, le chef d’équipage, se soumit aux ordres du pirate qui ordonna de prendre une direction.

- Mais nous devions partir pour la base de Dustone Road… Expliqua le dirigeant.

- Je ne suis pas assez fou pour aller là bas.

Il réfléchit un moment à la mer qui se trouvait de l’autre coté de Calm Belt. Le nouveau monde, certes, mais encore après se dressait la mer de North Blue. C’était ce qu’il visait. Détourner un bateau de la Marine n’était pas sans reste, il allait falloir partir loin pour éviter une quelconque poursuite. Il trouva une carte posée sur un tonneau, et l’observa longuement avant de prendre une décision. Sunny Grace placé à l’extrême nord était une destination idéale. Il ordonna de prendre la direction de Reverse Mountain qui ne se trouvait qu’à quelques lieues de là. Le responsable, était tendu, entamer le chemin de reverse Mountain signifiait partir pour Grandline à coup sur. Mais sous le joug du pirate il dut se résigner à obéir et prit la direction de la route de tout les périls.

Après une vingtaine de minutes de bonne navigation, le bateau entama sa montée vers le sommet du fameux détroit. A toute allure, avalant les kilomètres les uns après les autres. Une fois au sommet le bateau bascula vers l’unique chemin descendant. Moment que choisit le pirate pour bondir hors du bateau, laissant ces deux prisonniers dégringoler vers la mer la plus dangereuse au monde.
Du sommet de la montagne il observa l’immensité de la mer qui se trouvait tout en bas. Grandline. Son objectif se trouvait là bas, mais il était encore trop tôt pour s‘y rendre. « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage », se disait il. Tôt ou tard, il se retrouverait face à ceux qui l’avaient destitué, il observa calmement le large, profitant de cette vue imprenable sur la moitié de ce monde.
Puis il recula d’un pas, s’orientant vers la pente monstrueuse, et se lança dans un sprint dangereux, sur ce grand roc légendaire. Il avait bien prit la peine d’observer le cours d’eau qui remontait à la gauche de celui qu’il avait utilisé, et dévala en courant toute la montagne. Il prit de la vitesse et démontra toute son agilité, bondissant de plus en plus loin, sans jamais chuter. Puis après une course sans nom, il effectua un plongeon exceptionnel de la falaise, et s’offrit un second bain de nuit.

Le voilà se retrouvant sur North Blue. Sunny Grace n’était toutefois pas à coté, mais dans une chance insolente, un bateau en provenance de Yurikago Des Keapers, l’aperçu et le repêcha. Il s’agissait cette fois d’une équipage pirate en route pour Grandline. C’était parfait pour lui. Avec un peu de chance, il n’allait lui falloir que deux ou trois jours pour atteindre l’île tant désirée, là où son insolente stratégie improbable lui promettait un périple d’un bon mois.

Le capitaine s’avança, alors que Sephiroth se levait, séchant sa longue chevelure. Il avait en face de lui un homme assez imposant, qui avait une main coupée, avec un crochet à la place. Il arborait une grande veste rouge, un embonpoint visible, et une dangereuse assurance.

- Eh eh eh, alors on s’est perdu p’tit gars ?

Sephiroth continuait de se sécher tranquillement sans même prendre la peine de répondre à l’homme qui lui faisait face. Son insolence faisait rire le capitaine, qui le regardait en riant.

Spoiler:
 

- Il est dangereux de ne pas me répondre ! Tu as de la chance que je t’ai repêché.

- Qui êtes vous ? Daigna-t-il enfin lui répondre.

- Je suis le capitaine Barbos, et je…

- C’est bon, je t‘ai juste demandé ton nom. Ta vie j‘en ai rien à foutre. Emmenez moi sur Sunny Grace.

Le capitaine vexé de teant d’impolitesse et d’arrogance, pointa une très grosse lame sous le cou du démon d’argent qu’il n’avait vraisemblablement pas reconnu.

- Tu devrais te méfier, tu ne sais pas à qui tu as à faire, blanc bec.

Sephiroth esquissa un sourire, et pouffa une moquerie, avant de rire ouvertement. Peu de gens l’avaient menacé avec tant de manque de respect. Blanc bec, avait il dit ?

- C’est pas un gros tas de graisse comme toi qui va me dire ce que j’ai à faire.

Agacé, le capitaine prit de l’élan en ramenant sa lame vers lui, et porta l’estocade à son adversaire. Le démon argenté, tourna sur lui-même, esquivant, et trancha la dernière main du capitaine, en un coup incroyablement rapide. Il enchaina avec un coup de pied haut sur sa nuque pour le faire tomber à plat ventre. Le démon d’argent posa son genou sur l’échine du gros, le bloquant ainsi de tout mouvement. Son équipage observait la scène, mais fut prit d’une terreur, à la vue du visage du démon. Il esquissait un sourire qui venait de glacer le sang de tout les moussaillons présents.

- Tu disais que j’avais de la chance que tu m’aies repêché ? Non mon gros, bien au contraire, c’est toi qui n’as pas eu de chance de me repêcher.

Il déchira la chemise du pirate, et découpa très lentement, une des poignées d’amour du capitaine. Ce dernier poussa un cri qui fendit la mer. Le démon s’appliqua à ce que la capitaine souffre, et continua à trancher la chair à vif du pirate. L’équipage horrifié sous la torture immonde de leur capitaine ne put bouger d’un millimètre.
Une fois que Sephiroth eut fini de découper le lard, il força le capitaine à manger sa propre chair. Le supplicié refusa dans un premier temps, mais fut contraint d’obéir, et croqua dans sa propre chair sanguinolente que lui tendait le démon d’argent.

- Alors c’est bon ? Tu as bon gout ? Lui demanda-t-il, avec un sarcasme diabolique.

Le Capitaine se mit à vomir de dégout, et recracha la chair encore fraiche qu’il venait d’avaler. Il gémissait et suppliait le démon d’arrêter cet infâme repas. Sephiroth avait encore un gros morceau de chair en main, un morceau, bien gras, plein de sang, qui devait peser près de cinq cent grammes.

- Oh que non… Pas de gaspillage. Tu vas tout finir. Lui lança-t-il sans la moindre pitié.

Le capitaine hurla son refus, mais fut contraint de se dévorer lui-même pour échapper au plus vite à l’affreuse torture du machiavélique. Il mangea toute sa chair, la bouche baignée de sang, de son sang. Il retint courageusement quelques relents, et soufflait fort tant l’épreuve avait été ardue. Ainsi, après ce dîner abominable, le démon argenté mit fin à ses souffrances, en plantant sa lame dans son crane, achevant ainsi ses pulsions de supplices frénétiques.
Il se releva délicatement, et lui cracha dessus, d’un dégout absolu.

- Même moi je n’aurais jamais pu gouter à ta viande, gros porc.  

Il regarda l’équipage face à lui, tous terrorisés, tremblants à en mourir. Il les regarda patiemment, et appréciait leurs visages décomposés, presque macabres après un tel spectacle. Puis il décida finalement d’en finir avec cette mascarade.

- Emmenez moi sur Sunny Grace, ou vous subirez exactement le même traitement que votre capitaine.

L’impact de la parole. Une association d’idées entre l’image affreuse de leur capitaine se dévorant lui-même, et la chance d’échapper à ce scénario. Tous sans exception se mirent à leur postes, changeant le cap, pour obéir à ce psychopathe inconnu.


Revenir en haut Aller en bas
 
Défier la mer à la nage.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tarte de ménage au corin de prunes
» Ménage de printemps 2011
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion
» 2nd Training of Nuage de Plume [ pêche & nage ]
» grand ménage ( pv : Marcus Flint)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: North Blue :: En Mer-
Sauter vers: