PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]   Ven 3 Avr - 20:14

La richesse de Sunny Grace. Toute la richesse de ce royaume prisonnier du froid, conservée sous terre, dans cette caverne faite de pierres épaisses et de murs solides. Il y avait là de quoi se payer un régiment entier de bateaux pour une flotte complète. Le pirate n’aspirait bien sur pas à autant de richesses mais avait besoin d’argent pour s’offrir un bateau digne de ce nom. Sa route commençait donc ici.

Dans une fouille grossière de ce lieu fait d’or et de joyaux, il pilla une somme monstre qu’il arrivait à transporter avec ses deux bras. Il devait y avoir une coquette somme. Il ne devait pas être loin des quatre millions de Berrys, de quoi trouver un solide rafiot le temps d’une traversée plus sereine à bord d’un véritable navire.
Alors qu’il s’apprêtait à ressortir de la pièce, froid, impassible, et fier, il observait le mur au dessus de la porte. Une gigantesque fresque murale qui devait représenter l’ensemble de la légende de Sunny Grace. La fameuse légende due à la cécité de la famille royale. Une malédiction qui provoqua un rictus amusé du pirate, qui ne pensait qu’à une pauvre miséricorde impitoyable.

*Seuls les faibles sont atteints par les malédictions…*

Il ne croyait pas un seul instant à une quelconque pitié, ni même à une fatalité qui selon lui était clairement inexistante. Il sortit alors de la pièce, fier de son butin, qu’il transporta finalement grâce à un petit coffre de bois qu’il portait sur son épaule. Une petite caissette bien remplie de ce métal doré si précieux. Il remontait le couloir froid dans un silence qu’il s’étonnait de trouver. Les gardes ne semblaient plus à sa poursuite, ou alors ils étaient sur le mauvais chemin. Qu’importe… Cela ne lui était que bénéfique. Il put alors sortir du château et affronta la nuit glaciale de cette île hivernale, sans la moindre crainte des baisses de températures. Le genre de climat qu’il ne craignait pas du tout.

Il s’apprêtait à repartir comme il était venu, aussi rapidement, aussi brièvement, sans soucis d’une quelconque aventure extraordinaire. Il avait déjà perdu bien assez de temps comme ça sur Las camp pour s’éterniser encore ici. Il trouverait sans le moindre doute un bateau sur une des îles voisines. Yurikago et Micqueot lui semblaient être des destinations idéales pour se procurer un bateau. La première île était un repaire des canailles maritimes prêtes à franchir le grand pas qu’il y avait entre les Blues et Grandline. Une marche appelée Reverse Mountain, que le pirate avait traversé en sens contraire quelques jours plus tôt. Grand nombre de pirates se trouvaient sur cette île peu fréquentable, et une majeure partie d’entre eux se fourvoyaient sur leurs capacités. Faire régner la terreur sur les mers était une chose, la faire régner sur la route de tout les périls en était une autre. Beaucoup d’entre eux, qui s’affichaient sur un parchemin volant avec une prime écrite en à l’encre noire, se voyaient déjà être les maîtres du monde. Et bon nombre partaient sur cet océan réputé pour son danger et sa fougue intraitable. Mais seule une courte minorité s’y trouvait à son aise, les autres regagnaient une des quatre Blues et recommençaient une nouvelle vie. Du moins pour les plus chanceux… Il y avait aussi ceux qui balaieraient les profondeurs de la mer, la jugulaire tranchée ou une balle plongée dans un cœur éteint depuis déjà bien longtemps… Il y avait aussi ceux qui croupiraient en prison. Des petites cellules locales pour les plus inoffensifs, la terrible Impel Down pour les plus tenaces qui apprendraient rapidement à obéir. En bref, une île de gredins, sur laquelle bon nombre de bateaux devaient affluer.
La seconde île était une île bien plus tranquille, peuplée d’honnêtes hommes, fiers de leur labeur et de leur réputation. Un produit des plus nobles : un vin d’une grâce et d’une saveur irréprochable, qui remplissait les cales de nombreuses corvettes de livraisons, au travers de tout North Blue. Un autre lieu où de nombreux navires, d’une autre sorte certes, levaient l’encre tout les jours.
Voler était la solution la plus adéquate, et garder ce butin pour d’autres victuailles, était une alternative réjouissante, mais il fallait avant tout atteindre ces îles, et Sunny Grace, se trouvant tout au nord de cette mer, n’était pas la plus prompte à proposer divers navires de liaison. Il allait falloir improviser, et pour ne rien arranger, il allait falloir improviser de nuit. Mieux valait peut être passer la nuit avant de prendre la route.

C’est au coin d’une des rues qu’il arpentait, qu’il tomba sur un des plus fabuleux bâtiments de la cité. La grande basilique majestueuse de Grace Garden. Il se décida à y faire une halte, et s’approcha de la porte géante qu’il poussa d’une main ferme. Sa première attention à l’intérieur de cet édifice si particulier fut la chaleur. Il n’y avait pas de cheminées, ni même de feu, mais la différence avec l’extérieur était très nette. Ce n’était pas encore un lieu véritablement chaud, mais un gain d’une quinzaine voire d’une vingtaine de degrés était clairement ressentie. Un phénomène difficilement explicable compte tenu du climat extérieur tout de même assez rude. Architecturalement parlant, la construction était extraordinaire. De quoi faire pleurer les plus solides architectes. Une voute au plafond, peinte de dessins stupéfiants, et des ornements dorés sur les parures et les suspensions verticales, qui plongeaient depuis le ciel.
Les pierres étaient taillées à la perfection, les vitraux filtraient la lumière lunaire comme pour laisser apparaitre une autre dimension. Un monde naissant d’une nouvelle ombre, à la fois inédite et spectaculaire. Une pénombre apaisante qui était perturbée par les flamiches flottantes des petites bougies blanches qui apportaient de légers rayonnements bienveillants sur ce lieu empli d’une atmosphère faite de sérénité.
Le plus incroyable était que cette sensation venait même atteindre l’âme la plus insensible de ce monde. Le pirate d’argent conserva le silence, et admira la beauté du lieu.

Cela ne dura qu’un seul instant. Il laissa tomber son coffre au sol, laissant échapper un bruit lourd qui résonna bruyamment de part la majesté de l’endroit. Il repoussa son butin de sa botte épaisse de cuir, et arracha les parures et les tapisseries qui ornaient les murs. Un saccage digne d’un blasphème dont se moquait éperdument le pirate. Il roula tous ses tissus qu’il avait rassemblés en une forme irrégulière, et la posa au sol contre un mur. Il prit siège dessus comme pour signifier un matelas de fortune, et s’assoupit rapidement. Quelques heures passèrent durant lesquelles le pirate pu trouver un sommeil réparateur. La nuit était encore bien présente, mais le pirate n’avait déjà plus sommeil. Les nuits complètes étaient rares avec lui. Souvent atteint d’insomnies, il ne ressentait néanmoins pas la moindre fatigue. Des nuits courtes de quatre ou cinq heures lui suffisaient amplement, et encore… Ce genre de fantaisies de plusieurs heures étaient déjà de belles nuits pour son cœur de lion.
Il se leva de son siège, et se dirigea vers l’hôtel fait d’un marbre travaillé, et de calices de cristal. Il observa un moment la beauté artistique de l’œuvre, et fut finalement dérangé par la grande porte qui venait de s’ouvrir.  
Il ne prit nullement la peine de se retourner, qui que soit ce malheureux, il ne valait mieux pas qu’il s’adresse au pirate.

- Encore toi ? Vieux schnock ?

Ah… Voila qui changeait toute la donne. Il n’avait entendu cette voix qu’une seule fois auparavant, mais il s’en souviendrait probablement toute sa vie. Toujours de dos, il laissa ses lèvres dessiner un sourire macabre, avant de se retourner avec un regard de tueur. Il observa le garçon avec qui il avait eu une altercation à l’auberge. Toute l’immensité de la pièce les séparaient, mais la tension était déjà totalement palpable. Après un échange de regards tout aussi bien tétanisant que glacial, le pirate à la chevelure argentée, se décida à lui répondre. Rien avait changé si ce n’était une étrange baguette qu’il semblait tenir dans sa main.

- Les gamins dans ton genre devraient téter le lait de leur mère et dormir aussitôt… Retourne gérer ton trop plein d’hormones juvénile dans ton petit lit douillet...


Pour Bakura :
 

Revenir en haut Aller en bas
Bakura Ryô

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 19
Localisation : Quelque part dans les ténèbres ~
Humeur : Sadique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
367/400  (367/400)

MessageSujet: Re: Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]   Jeu 30 Avr - 23:19

Au loin, dans la sombre forêt on pouvait entendre la princesse essayer de se débattre de l'emprise ferme du pirate psychopathe. Il était sur son cheval et il tenait la fillette par ses longs cheveux blonds, la forçant à marcher pied nus dans la neige glaciale. Celle-ci, essayait tant bien que mal de s'enfuir, mais rien à faire, une fois que l'occulte avait sa victime dans les mains, nul ne pourrait la sauver.

- Laissez-moi, sale brute !

- Plutôt mourir, tu vas me conduire à cette baguette. Sinon, je te torturerais jusqu'au petit matin avant d'assassiner ta famille, alors tu as intérêt à coopérer morveuse !

La petite déglutit d'effroi, elle venait de tomber sur un danger public. Elle voulait pleurer de toutes les larmes de son frêle corps, mais elle se ravisa, se disant qu'elle était la fière princesse de Sunny Grace. Mais elle avait aussi peur pour elle, que sa mère ou sa famille toute entière, nul ne savait si cet individu allait appliquer ce qu'il disait. Et malheureusement pour elle, Bakura tenait ses promesses dans ce domaine et en particulier dans celui-là. Mais pour la protection de sa famille, elle préféra écouter ce que lui ordonnait son kidnappeur de faire :

- Très bien. Je sais où se situe la grotte que vous recherchez, seulement je suis incapable de vous guider avec ma vue actuelle. Je sais juste qu'elle se trouve au nord de l'île, au pied d'une colline avec deux statues de glace devant elle. C'est tout ce que je sais, alors s'il vous plait, laissez moi et ma famille.

- Petite imbécile, comme si j'allais déjà te lâcher. Je vais me rendre là où tu m'as dis et si par malheur tu m'as menti...la sentence sera terrible. murmura t-il froidement.

Suite à cela, la petite fille tenta de s'échapper de nouveau, elle tira tellement sur ses cheveux qu'ils finirent par se déchirer. Bakura haussa les sourcils ne s'attendant pas à ça d'un seul coup, il vit la fillette courrir en appelant à l'aide à travers la sombre forêt, ses pieds gelaient à vue d'oeil, elle mourrait de froid. Mais tout cela, l'occulte ne s'en souciait guère, il descendit de son cheval et commença à murmurer sadiquement :

- Tu veux t'enfuir ? Héhéhé, la chasse sera encore mieux...

Il lécha ses lèvres fraîches et il se mit à la poursuite de la princesse, celle-ci ne voyant rien et ne savait du tout où elle était, courrait au hasard. Contrairement à Bakura qui la scrutait de loin avec ses yeux de prédateurs. Avec son ouïe phénoménale, elle entendit son poursuivant se rapprocher, il finit par vite la rattraper et la plaquer sur le sol, ou plutôt dans le tas de neige. Elle frissonna tout d'abords à cause de la température, vu qu'elle était en chemise de nuit, et deuxièmement, des gants du psychopathe qui venait de la rattraper. Il la releva violemment, la tirant par la peau du coup cette fois-ci. Au moins, elle ne pourra plus se barrer pensa t-il. Il la ramena déçu que la course était déjà finit, et ça, il lui fit savoir :

- Quand on s'enfuit, on s'enfuit avec un peu plus de classe, parce que là c'était pitoyable morveuse. Je me suis même pas amusé !

Son sourire de psychopathe avait laissé place à un froncement de sourcils, la fillette n'avait plus envie de se battre visiblement, et le froid qui la paralysait y était grandement pour quelque chose. Elle se tenait les bras en essayant de se réchauffer, mais rien à faire, la température était bien trop basse, surtout en pleine nuit. Au bout d'un certain temps de recherche et en grande partie grâce à son anneau, Bakura put repérer la colline tant désirée. Il esquissa un léger sourire de satisfaction, avant de le perdre lorsqu'il vit la princesse tomber sur le sol, son corps en était presque bleutée tellement elle avait froid. Bakura s'approcha d'elle en la secouant violemment :

- Oï ! Je t'interdis de crever avant que je trouve la grotte ! Tu pourras crever après si tu veux, je m'en fous mais pas maintenant !

Voyant qu'elle réagissait faiblement, il s'empressa d'accélérer le pas, et pour son plus grand soulagement il trouva la grotte. Exactement de la même manière dont l'avait décrit la princesse, il la laissa tomber par terre sans s'en soucier davantage et scruta les environs. La lune était déjà bien haute dans le ciel, quelques heures s'étaient écoulées depuis, il fallait qu'il rentre à l'intérieur. Il ramassa sa victime par le col de sa chemise de nuit et lui mit une gifle pour la réveiller un peu plus, celle-ci finit par murmurer des douces paroles :

- De toute façon...vous ne pourrez...jamais l'avoir...

- Ah ouais et pourquoi ça ? demanda t-il impatient.

- Des êtres maléfiques comme vous, finissent par être complètement gelé lorsqu'ils touchent la baguette...et les nombreux pièges de la grotte font la traversé périlleuse...

Bakura ne put s’empêcher de rigoler comme un malade après ça.

- Hahahahaha ! Dis pas des choses comme ça ! J'ai encore plus envie d'y allez ! Il finit par regarder la princesse quelques secondes avant de lui murmurer sinistrement: Je n'ai plus besoin de toi, et les choses qui me sont inutiles, je m'en débarrasse...

Il prit la jeune fille et la plaqua contre un arbre proche, il sortit son poignard fétiche et il le planta dans le ventre de celle-ci. Elle hurla de douleur, mais le but n'était pas de la tuer, mais de la laisser mourir ici lentement dans le froid et son propre sang. Il avait volontairement touché un endroit " non dangereux pour sa vie ", pour ainsi la laisser mourir atrocement. Il recula et partit à l'intérieur de la grotte, la laissant au milieu de ses cris. Personne ne la retrouverait avant un moment, et si par chance on la retrouvait elle était déjà perdue, dans un piteux état.
Il entra ENFIN dans la grotte, et observa les alentours. Rien de spécial pour le moment à part des murs de glaces un peu partout, et un sol plutôt glissant. La température était descendu encore d'un cran ici, et bizarrement on y voyait clair là-dedans. C'était comme si les murs brillaient légèrement, ce qui rendait une atmosphère plutôt mystique et calme. Parfait pour le pirate, mais il restait très méfiant, surtout qu'il y avait des pièges d'après la princesse. De toute façon, il finirait bien par le savoir. Le seul bruit qu'on entendait était ses bruits de pas, au bout d'un moment il tomba sur des squelettes éparpillés un peu partout sur le sol, il shoota même dans un crâne sur son passage. Apparemment un piège devait être dans le coin, mais où ? Il s'avança prudemment, voulant absolument faire attention à ce corps, comme si il s'agissait du sien. Soudain il entendit un léger bruit de fissure, le son venait pas d'en bas mais d'en haut, il leva la tête légèrement et vit d'énormes stalactites au dessus de sa tête blanche.


- Hé merde.

Elles semblaient sur le point de tomber, et au moindre gros bruit elles tomberaient immédiatement. En y regardant cela semblait logique, certains ossements avaient des trous, ils n'avaient pas vu les objets pointus au-dessus d'eux, ils avaient fait du bruit et paf ! Ils étaient tombés sur eux sans qu'ils n'aient la moindre chance de survie ou de secours, avec le temps de plus gros stalactites s'étaient formés. L'occulte ne voulant rester davantage en dessous de ça, marcha doucement, il était à mi-chemin maintenant.

* Héhé, c'était facile en fait *

Son regard se tourna près d'une bordure où un crâne reposait un peu trop près du bord à son goût, un léger courant d'air venant de l'entrée remplit la salle où il était. Et malheureusement il fit bouger le crâne, qui commençait à vaciller faisant " flipper " Bakura un peu plus :

* Non tu ne tombes pas...voilà reste où tu es, putain de crâne ! *

Pensant qu'il était sauvé, il entendit un boom sur le sol, qui résonna partout autour de lui. Il leva doucement les yeux au plafond, plus le temps de réfléchir il se mit à courir comme un déjanté en esquivant ce qui lui tombait dessus. Il finit par arriver au bout, il avait faillit se faire embrocher une bonne dizaines de fois, mais il était sauf. Cela faisait un petit moment qu'il n'avait pas eu une petite frayeur comme celle-là ! Le reste de la grotte fut assez similaire avec des pièges plus ou moins connu, des trous, des objets qui tombent sur le passant etc. Après une lutte acharnée, il finit par tomber sur la dernière salle, celle du coffre où se trouvait la légendaire baguette de glace. Aucun piège en vu visiblement, il s'approcha plus près de la baguette, plus il s'approchait plus son anneau remuait.

- Haha, à moi la puissance !

Il s'empara de la baguette sans prendre en compte les menaces de la princesse de Sunny Grace à ce sujet. Au moment où ses doigts touchèrent l'arme, son bras commença à geler comme il avait été prévenu. Il ne pouvait plus lâcher l'arme à présent, et la glace gelait de plus en plus son bras, il commença à paniquer ne sachant que faire pour se dépêtrer de cette situation désastreuse. Il avait aucune envie de finir en glaçon et certainement pas ici ! Mais brusquement la glace s'arrêta au niveau de son coude, pour une raison inexpliquée.

- Pourquoi elle...? Oh mais oui.

Il repensa à ce qu'avait dit la fillette, " les êtres maléfiques gelaient en touchant la baguette ", certes Bakura en était un, mais pas entièrement. Le fait qu'il partage son âme avec une âme pure comme celle de Ryou son hôte, lui avait sauvé la vie. Il se réjouissait pour une fois d'avoir un être niais à ses côtés ! Il souleva délicatement la baguette, une fois qu'il la bien prise en main, la glace disparut de son bras. Son anneau tremblait d'excitation, il avait un nouveau jouet et il était prêt à l'utiliser à des fins malfaisantes comme d'habitude. Il sortit de la grotte et reprit son poignard laissé sur le cadavre de la princesse décédée entre temps. Il donna un coup de pied dedans pour vérifier si elle était bien morte, ce fut le cas. Il grimpa sur son cheval et repartit en direction de la ville, en quête de victime pour tester son arme, malheureusement il faisait encore nuit et personne n'était encore sortit. Son regard se posa sur la basilique de Grace Garden, son anneau lui indiquait d'allez là-bas, bizarre pensa l'albinos. En plus il détestait les endroits religieux, trouvant ça débile au plus haut point, il poussa la porte nonchalamment avec son pied et il vit une personne qu'il avait déjà presque oublié. Sephiroth. Il se tenait là, entrain de regarder un édifice, ne se doutant pas que c'était l'enfoiré de première qui l'avait insulté. Il ne put dégager son dégoût lorsqu'il le vit :

- Encore toi ? Vieux schnock ?

Il se retourna en lui donnant un regard de tueur, visiblement le pirate légendaire ne l'avait pas oublié non plus.

- Les gamins dans ton genre devraient téter le lait de leur mère et dormir aussitôt… Retourne gérer ton trop plein d’hormones juvénile dans ton petit lit douillet...

- Hahahahahaha !

Son rire macabre résonna dans toute la basilique.

- Il semblerait que j'ai trouvé un cobaye pour mon nouveau jouet dit-il en caressant sa baguette de glace. Un regard de psychopathe s'orienta vers l'autre albinos Tu vas regretter d'avoir croisé ma route, les bâtards de ton espèce je les démembre jusqu'à ce qu'ils pleurent toutes leurs larmes en me suppliant d'arrêter de les torturer...Et crois-moi c'est ce qui va t'arriver.

Il se lécha les lèvres tout en regardant Sephiroth avec ses yeux rouges sangs, qui brillaient grâce au reflet de la lune à travers les vitraux, faisant de lui un démon à la baguette de glace.

Note pour Sephi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]   Dim 14 Juin - 18:55

- Tu vas regretter d'avoir croisé ma route, les bâtards de ton espèce je les démembre jusqu'à ce qu'ils pleurent toutes leurs larmes en me suppliant d'arrêter de les torturer...Et crois-moi c'est ce qui va t'arriver.

Ah oui ? Il devait y avoir un regret ? Le garçon n’avait pas froid aux yeux et ne semblait effectivement pas être une de ses grandes gueules, que le psychopathe aimait châtier. L’épisode de l’auberge en était une preuve, et d’ailleurs, c’est depuis cet incident, que les deux hommes semblaient éprouver une animosité conséquente.
Toutefois, les menaces de l’albinos amusèrent le pirate, qui le regarda d’un œil curieux. Il ricana légèrement, repensant à tout ceux qui l’avaient traité de la sorte, et ce qu’il leur avait fait subir.

- Je vais t'apprendre le respect. Qui que tu sois, je vais détruire ton trop plein d'assurance d'adolescent.

- Ah oui ? J'aimerais bien voir ça héhé.

Le jeune garçon le prenait de haut. Affichant une provocation pleinement assumée. En un sens, tout deux se provoquaient mais sentaient tout aussi bien qu’il n’avaient pas à faire à n’importe qui.

- Avant que je ne t'arrache les yeux délicatement et que je te les fasse avaler, j'aimerai savoir qui tu es, que je sache qui je vais détruire...

- Je te trouve bien sûr de toi Sephiroth...quand j'y pense ton nom était bien connu sur les mers...Quel triste destin que tu as eu, mais ne t'en fais pas. Je vais te réduire au silence ce qui t'éviteras de souffrir encore plus. Tu devrais me remercier héhé.  

Il le connaissait. Remarque la réputation du pirate était assez exacerbée sur les mers de ce monde. Ce qui en disait long puisque peu de gens prétendaient à continuer la provocation face à lui, connaissant son palmarès. Lui n’avait pas peur, et semblait être tout à fait sur de lui, et ce en pleine connaissance de cause.

D’ordinaire, le démon argenté n’était pas du genre à jouer de la provocation. Préférant de loin les actes aux paroles, il avait pour habitude de laisser parler sa lame. Mais pour une fois, il poursuivit le chemin de l’albinos, préférant tourner son futur adversaire en dérision.

- Contente toi de répondre couche culotte. Je ne me souviens pas d'une tête aussi ingrate que la tienne...

- Tss, couche culotte hein ? Commença-t-il à s’énerver avant de retrouver un calme plus serein.  Je massacrais déjà les gens sur les mers avant même que tu sortes du ventre de ta maman chérie. Si j'étais toi, je la rabaisserais de quelques étages avec ta tête de vieux sage périmé.

Curieux. Il n’avait pas l’apparence d’un homme âgé, bien au contraire. Il semblait être plutôt jeune. Quoi que le monde était fait d’un ramassis de drôles de bêtes de foire.

- Tu massacrais les gens ? Je t'imagine bien plus aider ta grand-mère à préparer la confiture pour ton goûter. Alors qui es tu avorton ?

- Haha sacré humour.  Dit il avec ironie. [color:8a36=##FF0921]Je suis Bakura. Tu t'en souviendras dans l'au delà quand je t'aurai arraché la tête de mes propres mains..

- Bakura ? Je n'ai jamais entendu parlé... Ce n'est pas ta mort qui fera mon palmarès...
Déclara-t-il en dégainant son sabre. Assez discuté.

- Héhéhé. Il tendit sa drôle de baguette en direction du pirate et ajouta. Pour une fois je suis d'accord avec toi sale con. Finissons-en, tu m'as suffisamment emmerdé.

Le démon d’argent l’observa complètement et finit par se lécher la lèvre supérieure.

- J'ai encore jamais goûté la chair d'un albinos... J'espère qu'au moins je n'aurai pas perdu mon temps pour ta viande...

Sur ces dernières paroles, peu communes il se jeta aussitôt sur celui qu’il considérait comme un enfant. Galvanisé, comme enragé par l’appel de l’hémoglobine.

- HAHAHAHAHA ! Mais viens, approche ! Hurla-t-il avec frénésie.

C’est alors, que sur ces dernières paroles faites d’ironie et de provocations, que le démon d’argent bondit sur le jeune albinos, comme un chien enragé. Il fendit l’air en vrillant et dégainant son sabre qu’il fit virevolter, portant une estocade souple et assurée. Vigilent, Bakura esquiva d’un pas latéral bien pensé, de manière à prendre un appui et à enchainer une riposte rapide.
Il arma son étrange baguette et donna un coup horizontal qui devait venir percuter le visage du démon d’argent. Ceci sans compter ur un admirable réflexe : Il s’abaissa brièvement et laissa passer la baguette au dessus de sa tête.
Emporté par son élan et  se réceptionnant deux bons mètres plus loin, le démon se retourna en un quart de seconde, le fil de sa lame tranchant l’air en deux, et forçant l’ennemi qui était venu enchainer, à faire un pas de recul.  Un laps de temps suffisant à Sephiroth pour amorcer un offensive qui ne porta pas ses fruits. Habilement le jeune albinos para la lame de son adversaire avec la courte baguette et profita des rares ouvertures pour lancer de fulgurantes attaques.
Ce chassé croisé d’attaques et de défenses alternées entre les deux sauvages dura une bonne dizaine de minutes. Un temps étonnement long pour un affrontement singulier. Car outre le fait que l’échange durait depuis longtemps, ce fut bien plus les capacités d’endurances des deux qui furent mises à l’épreuve. Et à ce petit jeu, les deux se défendaient très bien, sans jamais céder un centimètre à l’autre.
Pourtant le premier à trouver une faille fut Bakura. Après une parade technique, il fit rayonner sa baguette et projeta un éclair de glace vers son ennemi, qui dans un reflexe improbable esquiva, mais qui fut alors à la portée de son adversaire qui le frappa en plein plexus avec la tige de son engin.
Au cœur de ce coup, se matérialisa un épaisse couche de givre qui explosa et qui emporta le démon argenté. Ce dernier s’effondra quelques mètres plus loin.
Il se releva rapidement, et reparti à l’assaut aussi furtivement que lors de sa première tentative.

Bakura marmonna quelque chose avec un sourire vicieux, et agita sa baguette avec une condescendance dont lui seul avait le secret. Aussitôt se dressa un épais rideau de glace qui divisa le terrain en deux. Sephiroth dans son élan, bondit pour franchir cette muraille de gel, et pointa son sabre vers la tète de son ennemi qui esquiva d’un mouvement de retrait. En posant le pied au sol, le démon d’argent enchaîna avec de nombreuses offensives aussi furtive que technique que le jeune albinos s’appliqua à esquiver où à parer lorsqu’il ne pouvait pas les éviter. Mais malgré son infériorité momentanée, le jeune albinos gardait un sourire du coin des lèvres.

- Mange bouffon.

A la suite de cette simple phrase, la muraille de givre explosa en mille éclats. Le pirate à la chevelure d’argent lança un regard furtif vers l’arrière et s’employa à esquiver les éclats de glace venant le heurter de plein fouet. Moment dont profita Bakura pour prendre son adversaire de vitesse. Il suivit le mouvement de son ennemi, dans un bond assuré : et lui donna un violent coup de pied retourné qui vint se loger en pleine mâchoire du pirate qui s’écrasa lourdement au milieu de tout les éclats de glace.

Le jeune albinos avait l’avantage. Prenant peu à peu le dessus de manière quasi incontestable. Cependant le valeureux d’en face se releva courageusement, se redressant sur ses deux jambes a nouveau prêt à bondir. Néanmoins, il attendit un moment avant de reprendre son assaut. Il fut soudainement frappé d’une certaine forme de patience et de sagesse. Respirant à plein poumons par de grandes inspirations. Il se détendit en regardant son adversaire.

- Cela faisait un bon moment que je n’avais plus eu besoin de me battre avec mon niveau maximum…

A l’instant même ou il eut finit cette phrase il s’élança avec une vitesse qui n’avait plus rien à voir avec celle de ses précédant assauts. Il se retrouva en un éclair face à Bakura et le frappa d’une main tranchante à la glotte, afin de lui faire perdre son souffle.

- Urg…

Il recula d’un pas, se tenant la gorge semblant avoir du mal à respirer. Ni une ni deux, le démon d’argent continua sa ruade en frappant par les pieds et par les points dans un bon enchainement qui empêcha son ennemi de riposter ou de se servir de sa baguette. Il s’agenouilla, et tourna sur lui-même avec une grande vitesse avant de balancer son pied en pleine mâchoire de son adversaire. Il décolla, droit comme une pique vers le plafond de la cathédrale.
Reposant la jambe au sol, et retrouvant à nouveau sa position accroupie, le pirate pu bondir bien haut, travaillant son saut sur ses jambes bien robustes.
Il ne lui fallu qu’une demi seconde pour atteindre son adversaire qui était encore propulsé par le coup qu‘il venait de se prendre. Sephiroth le saisit au visage, par une main bien ferme, et fit cette fois jeu de sa puissante épaule pour balancer son ennemi au sol.

Bakura s’écrasa violemment au milieu des bancs de bois, tandis que le pirate se réceptionna tranquillement. Il dégaina son sabre, laissant tout de même le temps à son adversaire de se relever. Une manœuvre bien plus condescendante que pieuse, car cette prise volontaire de temps à perdre était destinée à Bakura. De manière à ce qu’il contemple à son tour son impuissance. Une manière de lui faire comprendre, qu’il ne fonctionnait pas à plein régime.

- Alors… On ne suit plus le rythme gamin ?


A tout le monde !:
 

Revenir en haut Aller en bas
Bakura Ryô

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 19
Localisation : Quelque part dans les ténèbres ~
Humeur : Sadique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
367/400  (367/400)

MessageSujet: Re: Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]   Jeu 28 Jan - 22:05

Note ~:
 

- Alors… On ne suit plus le rythme gamin ? 

Sephiroth se moquait éperdumment de lui, il avait réussi à enchainer l'occulte plutôt facilement durant la dernière attaque. Ce type avait du mérite c'était clair, mais le pirate légendaire n'avait pas n'importe quel adversaire en face de lui. Bakura était couché sur les bancs cassés, il mit quelques secondes à se remémorer ce qu'il venait de se passer. Puis sans se relever il commença à ricaner sombrement, sans doute la folie qui refaisait surface dans un moment pareil. Il se releva doucement tout en se tenant la gorge là où son adversaire avait précèdemment frappé, il fit craquer ses membres et regarda Sephiroth dans les yeux. Soudain il rigola comme un psychopathe :

- HAHAHAHAHA ! Je n'en attendais pas moins de ce combat contre toi, mais sache mon grand que ce n'était qu'un échauffement. Il est temps pour moi de me déchainer davantage....


Il se lécha les lèvres, tout en continuant de dévisager l'autre albinos. Soudain son anneau se mit à briller et la baguette en fit de même, elle commença à geler la rapière et jusqu'à l'avant-bras de Bakura a cause de la malédiction. Il était temps pour l'occulte de savourer ses nouveaux pouvoirs, et rien de tel que de les tester sur un pirate légendaire ! Sephiroth restait sur ses gardes, prêt à se défendre en cas d'attaque soudaine de la part de l'occulte, qui devenait de plus en plus instable au fil du combat.

- Malheureusement pour toi...plus un adversaire puissant m'affronte...plus j'ai envie de le torturer...
dit-il en souriant narquoisement et en tendant sa baguette dans la direction de l'autre, puis il murmura : Blizzard Blade...

Sa sombre voix résonnait dans la basilique rendant l'atmosphère dérangeante, mais qui ne semblait pas perturbé Sephiroth. Bien au contraire !

- Approche ! Et arrête donc de me chatouiller ! Hahaha !


Il se rua à une vitesse fulgurante vers son adversaire, et avant même que l'autre ne puisse riposter, il le frappa durement au visage avec sa main de glace. Le pirate légendaire se fit propulser quelques mètres plus loin ayant une légère bosse sur la joue, et du sang coulait légèrement de sa lèvre inférieure. Malgré le sourire vicieux qu'ornait les lèvres de Bakura, lui, il n'attendait pas que son adversaire se relève et fonça directement dans sa direction. Malheureusement pour lui, Sephiroth se releva plus rapidement que prévu et put bloquer la nouvelle attaque qui lui tombait dessus. Bien que le plus grand des deux avait pu contrer l'attaque, il n'en restait pas moins secoué. Bakura pu alors le faire tomber en le cognant dans les jambes sur le côté et Sephiroth tomba lourdement sur le sol. L'occulte pointa sa rapière vers le bas et allait directement le charcuter à la source. Il prit un léger élan et planta son épée dans le sol. Heureusement pour lui, Sephiroth pu se décaler à temps et remarqua brièvement que là où se situait sa tête précèdemment, il y avait un trou à la place. Bakura grogna qu'il avait raté sa cible et continua de pourchasser son adversaire qui reculait de plus en plus pour éviter la furie blanche devant lui. Le plus grand albinos bondit en arrière et se trouva près de plusieurs vitraux de la basilique. Le psychopathe arriva sur lui tel un fou furieux et le poussa contre une des vitres et celle-ci se brisa. Sephiroth faillit tomber en bas de l'autre côté mais il se rattrapa et remonta en donnant un coup de pied dans le ventre du plus petit albinos qui recula avec le choc. Ensuite, les deux recommençèrent leurs duels à l'épée, qui dura quelques minutes au plus. Mais la rapière de Bakura avait son avantage dans la froideur du bâtiment et de l'extérieur, il put se dégager et couper légèrement sur la cuisse de son adversaire. Celui-ci gémit faiblement et se tint la cuisse tout en envoyant des coups d'épée pour se défendre. Les deux pirates sanguinaires se battaient à la vue de tous à cause de la vitre brisée, mais aucun d'eux ne faisaient attention, ils préféraient nettement se concentrer à se battre furieusement. On sentait l'excitation des combattants avec leurs sourires vicieux de temps à autre, mais aussi la fatigue pouvait commencer à se faire ressentir dans les deux camps. Soudain l'anneau autour du cou de l'occulte brilla un peu plus fort et il mit beaucoup plus de force dans son coup, ce qui propulsa Sephi hors de la basilique par la vitre. Il devait être tombé plus bas, mais avec le temps qu'il faisait dehors, impossible de voir le fond. Ne revenant pas au bout de quelques instants, Bakura souffla légèrement :


- Tsss, bon débarras. Ce con m'a fait perdre mon temps. Mais...il sourit satisfait. Au moins j'ai gagné héhé ! Ça lui apprendra à se battre contre plus fort que lui.

Il rangea sa rapière dans son fourreau, il regarda une dernière fois en fronçant les sourcils et puis rebroussa chemin dans la basilique. Il n'avait même pas remarqué qu'ils avaient monté d'un étage durant leur combat. Il haussa les épaules et marcha tranquillement tout en reprenant son souffle petit à petit. Il avait peut-être un peu trop usé de son anneau encore une fois, et à cause de la baguette de glace en particulier. Cette baguette était une vraie pompe à énergie, mais c'était surtout parce qu'il ne la maitrisait pas encore car il venait de l'acquérir.

- Tora no tsume !

- Qu'est-ce-que...!

Il cligna des yeux et eût à peine le temps de se retourner qu'une salve se dirigeait droit sur lui. Il était trop tard pour arrêter l'attaque, il se tourna et son dos se prit le coup de plein fouet, pour éviter que son objet du millénium ne soit touché. Mais l'attaque restait puissante et cela ne lui fit pas du bien car il retomba sur le sol en gémissant. Une entaille profonde se dessinait à travers son manteau, il entendit les bruits de pas de son adversaire qui s'approchait de plus en plus.


*Comment j'ai pu douter qu'il puisse se laisser battre aussi facilement...tch. *

Il se gronda lui-même de son erreur qui pourrait être fatale. Il avait baissé sa garde, ce qui ne lui ressemblait pas, il avait juste eu un moment de faiblesse. Ce genre de chose dans un combat comme celui-là, ne devait pas se reproduire !
Il se releva brusquement alors que Sephiroth le planta avec son épée durement en plein dans le torse, juste au dessus de l'anneau qu'il portait. Il gémit et cracha un peu de sang en ferma doucement les yeux plein de rage, il murmura :


- Enculé...

Bakura ne bougeait plus et l'on entendait que le sang qui découlinait sur le sol, du ventre à cause de la blessure. Le pirate légendaire s'assura qu'il était bien achevé et il retira son épée et dit ;

- Tu t'es bien défendu, mais un avorton comme toi ne peut pas me vaincre.


Fatigué lui aussi, il s'en alla laissant le cadavre du plus petit albinos qui ne bougeait plus d'un pouce. Confiant de sa victoire, Sephiroth à son tour rangea son épée, et marcha droit vers la sortie. Jusqu'à ce qu'il sentit un souffle dans son cou, il se retourna et croisa le regard avec de grands yeux rouges sangs prêt à le tuer. Il pensait avoir tué l'occulte mais en réalité, il ne savait rien au sujet de son immortalité et que ce genre de blessure ne le tuerait pas. Et il ne l'avait même pas entendu arriver ! Sourire maniaque aux lèvres, Bakura se jeta à mains nues sur Sephiroth et les deux tombèrent sur le sol. L'occulte le frappa au visage de toutes ses forces et frénétiquement, l'autre combattant se sentant en très mauvaise posture devait se résigner à tenter d'envoyer l'occulte qui était à califouchon sur lui entrain de le violenter avec ses poings. Bakura tapait avec une rage folle, étant bien décider à lui faire payer son erreur, mais l'autre pirate réussit à se dégager avec ses pieds et l'occulte recula plus loin. Les deux se regardèrent de nouveau dans un duel de regards, mais un duel de regard haineux et sanglants.


- Il est temps d'en finir, tu m'as suffisamment ennuyé morveux.

- Pour une fois je suis d'accord avec toi. Finissons-en, et la victoire sera mienne !

Les deux albinos préparèrent leurs meilleures attaque, l'atmosphère autour de Sephiroth devenait chaud, tandis que du côté de l'occulte l'atmosphère gelait de plus en plus. Chacun préparant leur meilleure attaque, et en finir avec ce combat qui n'avait que trop duré. Qui du feu ou de la glace remportera ?

Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth
Capitaine Pirate
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 04/10/2013
Localisation : De retour sur les mers !

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
9/1000  (9/1000)
Expérience:
159/400  (159/400)

MessageSujet: Re: Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]   Mar 2 Fév - 16:04

De par sa longue expérience de pirate, Sephiroth connaissait les duels dangereux. Il avait l’habitude de se battre en risquant sa vie, et cela ne l’effrayait en rien. Des pirates dont les primes étaient toutes plus élevées les unes que les autres. Des hauts gradés de la marine, fiers, adulés du peuple, héros des grandes batailles et terreur des pires canailles.
Malgré tout ce curriculum plutôt fameux, le pirate à la chevelure d’argent commençait à s’épuiser de cet affrontement qui n’en finissait plus. L’occulte était incroyablement résistant. Et tandis, que le pirate aux cheveux argentés semblait avoir ajouté le point final à ce combat, le jeune homme revînt encore et toujours, le bloquant au sol et l’assénant de coups à bout portant. Sephiroth n’était décidément pas le seul monstre sur ce monde. Était-ce une malédiction des chevelures métallisées ? Le garçon se battait avec une rare férocité et partageait le même amour de la violence et de la terreur.

Il fallait en finir. Plus que jamais, même si les deux psychopathes ne fléchissaient pas, il n’y avait aucun doute sur leur état de fatigue grandissant. Leur robustesse avait beau être hors du commun, il fallait bien que les contrecoups se fassent sentir peu à peu.
Alors, revenant d’un coup bien plus violent que d’ordinaire, le pirate jugea qu’il n’était plus l’heure pour s’amuser.

-Pour une fois je suis d’accord avec toi, finissons-en et la victoire sera mienne !

Bakura, sur une corniche, fit frétiller sa baguette semant la glace. Son étrange collier en forme d’anneau vibra avant de scintiller.
Dans le même temps, Sephiroth concentra son énergie dans le creux de sa main. Une énergie destructrice que beaucoup de gens redoutaient. Comme une signature, présageant le passage d’une fournaise infernale.
La baguette de l’occulte scintilla d’un bleu clair inédit, un sifflement aiguë se fit entendre, tandis qu’une émanation glaciale se dégageait de son corps. Une émanation qui annonçait l’effroyable glaciation à venir.

Le feu et la glace. La supernova face à l’ère glaciaire. Un événement que même la nature ne pouvait réaliser.

-Pain Backer ! lança le pirate d’argent, laissant alors apparaître une boule d’énergie flottant au creux de sa main.

Il traça un cercle avec sa lame, qui scintilla faiblement tandis que l’autre psychopathe secouait la baguette avec frénésie. Il l’immobilisa finalement et rassembla ses ultimes énergies restantes, pour une salve monumentale. Des cristaux de glace vinrent givrer la baguette pourtant relique de cet élément.

-Je n’oublierais pas de mentionner où retrouver ton corps une fois que je t’aurais cryogénisé ! Lança-t-il en hurlant avant de balancer un revers fatal de sa baguette, fendant les airs et portant un blizzard hors du commun.

-Inutile que je déclare ton décès… Tu seras tellement carbonisé que même les experts ne te reconnaîtront pas ! Répondit-il jetant sa boule vers l’incroyable vague de glace qui arrivait du haut de la cathédrale.

Une tempête, digne d’une apocalypse se dirigeait vers le pirate aux cheveux d’argents. Le bruit sourd qu’elle provoquait résonnait dans un insupportable grondement au travers de la cathédrale. Les vitraux cédèrent sous la froid, les piliers s’effritèrent tant la morsure du givre endommageait les voûtes. Tout trembla, les fondations commencèrent à vibrer, provoquant alors l’effondrement des poutres transversales du plafond.  Une destruction abominable, congelant tous les projectiles tant la puissance du blizzard était inouïe. Les poussières soulevées, devinrent aussitôt des microcristaux, fusant à travers l’immensité de l’édifice, vers la cible. Les cadres des peintures valant des millions de berrys, furent prisonniers d’une glace épaisse et brûlante qui se matérialisa en l’espace d’un dixième de seconde. Il ne s’agissait pas d’une simple tempête de glace. C’était un ouragan ravageur portant avec lui la destruction par le froid. Nul être n’était capable de survivre dans un environnement aussi hostile. Un contact avec les limites théorique du froid… Un contact qui devint une certitude : le zéro absolu.

-Hariken no Zettai Fu!*

-Rising sun!

Deux hurlements pour deux colères impératrices. Alors que le gel se rependait partout dans l’édifice sacré, la boule d’énergie, rayonna soudainement avant de flamboyer d’un rouge diabolique. Une source de chaleur se fit alors sentir. Parade au froid progressant, le feu vint alors brûler les restes de la cathédrale qui n’avait pas encore été touchés.
Contrairement à d’habitude, la température du Pain Backer monta très rapidement. Certes d’ordinaire le Rising sun cumulait une température croissante par seconde, mais cette fois, la puissance était exponentielle. Il ne fallut pas plus d’une seconde pour que le petit soleil atteigne la supernova.
La puissance de feu qui se dégageait était totalement destructrice, venant combler les dégâts que la glace n’avait pas encore causés. Les toiles s’enflammèrent, les portes de bois carbonisèrent quasi instantanément, jusqu’à ce que fatalement, les deux salves de chaud et de froid s’entrechoquèrent. Les puissances destructrices des deux extrêmes se percutèrent et dans une lumière aveuglante, une déflagration vint ravager le lieu. Rien n’y échappa. Les colonnes explosèrent, les murs porteurs se brisèrent, le toit jaillit. Un souffle d’une telle puissance rasa littéralement ce bâtiment iconique de la cité. Les deux combattants furent soufflés et enterrés sous les décombres éparpillés sur une zone conséquente.


*


- Vous avez entendu ça ? demanda un soldat à son équipe.

- Comment ne pas l’entendre ? Ou même le sentir ? Toute la ville a tremblé !

- Regardez ! Là-bas, une nuée de poussière ! Ajouta un autre.

- Allons voir ! lança le capitaine. Nous trouverons peut-être des indices sur ce maudit kidnappeur !



*


La poussière retomba, et la vision commençait à s’éclaircir. Il ne restait plus qu’une place pleine de gravats. La cathédrale de la ville avait été complètement rasée. La température était normale, du moins pour Sunny Grace. Les attaques des deux guerriers s’étaient neutralisées dans une explosion finale inouïe.
Une main jaillit des décombres. Tremblante et peu assurée, elle prit appui afin de soulever un corps très endommagé. Bakura était vivant. Survivant à ce big bang terrifiant. Il se releva avec précaution après être sorti de de son cercueil de pierre.

-B… Bordel de merde… Cet enfoiré… a repoussé mon attaque… conclut-il, voyant l’étendue des dégâts.

L’œil à moitié fermé, un épais filet de sang coulant de son front à sa mâchoire, les vêtements à moitié déchirés, il passa d’un grognement de frustration à un léger sourire témoignant de son diabolisme.

-Mais il est clamsé ce con ! Eh eh eh…

-Ne m’enterre pas trop vite Albinos…

Sephiroth arriva, boitant légèrement. De la même manière que son homologue, il avait subi de lourds dégâts. L’arcade en sang, il s’approcha de son ennemi. Les deux hommes étaient vidés de leur force, et bien que leurs fiertés leur interdisaient de jeter les armes, ils savaient pertinemment qu’ils n’avaient quasiment plus la moindre énergie pour se battre.

-T’es encore là ? T’es increvable vieux con…

-Je suis étonné qu’un nabot comme toi ait pu survivre à ça...

Alors que le début d’une joute semblait commencer, la garde royale arriva sur place et se figea à la vue de ce qu’ils ne pouvaient croire. La cathédrale était complètement détruite. Cet édifice plein de grâce et de fierté avait succombé.

-Euh… Capitaine… Ca ne serait pas... ? demanda l’un, en pointant du doigt l’occulte.

-Mais oui, c’est lui ! Il a kidnappé la princesse ! Et l’autre là, c’est celui que nous recherchions également.

-Gardes de Grace Garden, à vos épées, nous devons rétablir la paix au sein de notre cité ! hurla le capitaine. Vous avez enlevé la princesse, vous avez détruit la cathédrale… Vous mourrez sous les lames de nos épées !

La situation était plus que gênante. Les deux pirates étaient épuisés. Et une troupe d’une bonne trentaine de soldats leur faisait face. Même malgré leurs capacités hors du commun, ils ne pourraient venir à bout de la garde avec leurs blessures. La situation était désespérée.


Pour Bakura:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bakura Ryô

avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 19
Localisation : Quelque part dans les ténèbres ~
Humeur : Sadique

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
8/1000  (8/1000)
Expérience:
367/400  (367/400)

MessageSujet: Re: Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]   Lun 30 Mai - 12:36

Bakura avait entendu des bruits de pas se rapprocher, la garde royale de Sunny Grace avait fait interruption dans ce qui restait de la cathédrale.

- " Il fallait que ces abrutis ramènent leur fraise maintenant ! " L'occulte râla.

Même Sephiroth semblait perplexe par cette nouvelle situation plus que désastreuse pour les deux hommes. L'un des gardes osa s’avancer vers eux en donnant l'ordre de charger sur les deux psychopathes albâtres. Toute la troupe hurlèrent de courage et de vaillance alors qu'une partie chargeait vers le pirate légendaire, tandis que l'autre groupe sur l'esprit maléfique. Bakura ne sachant pas quoi faire essaya de s'enfuir pour une fois, sauf qu'ils étaient carrément coincés, entre le reste des murs brisés qui était suffisamment haut pour que personne ne puisse grimper, et les soldats enragés. Il dégaina sa rapière et osa défier les quelques soldats beaucoup trop proche de lui à son goût. Il vit que Sephiroth essaya de même, mais le légendaire pirate se fit assommer, et tomba sur le sol pendant que des soldats le ramassaient. Sans doute la fatigue avait eu raison de lui. Mais maintenant Bakura s'était retrouvé tout seul avec une armée complète à ses trousses.

- " Attrapez-le ! Il ne reste plus que lui ! " Cria l'un de la garde.

Il se fit attraper rapidement aussi, bien qu'il était fatigué, il en restait pas moins coriace et gigota dans tous les sens pour se libérer.

- "Lâchez moi bande de chiens !" Il grogna en essayant de mordre les deux soldats qui le tenaient par les bras.

Voyant qu'il était instable, les soldats tentaient de l’assommer, mais il bougeait tellement qu'ils ne savaient pas comment s'y prendre avec l'occulte.

- " On a un problème, celui-là est plus excité que l'autre ! " S'écria un des gardes

- "Je ne suis pas excité, j'ai envie de vous buter ! "
Répliqua le psychopathe juste à côté.

- "Amenez les tranquillisants ! "Ordonna le chef de la troupe." J'ai pensé qu'on en aurait besoin, vu comment ces deux invidus sont dangereux. Bien qu'on ait réussi à en calmer un. D'ailleurs emmenez celui assommé dans la forteresse."

Les soldats hochèrent leurs têtes, emmenant Sephiroth en premier au château. Pendant que les autres essayèrent d'endormir notre cher Bakura, qui malgré ses blessures arrivaient difficilement à leur tenir tête. Et hop ! Quelques minutes plus tard une première piqûre lui était administré, en revanche cela ne fonctionnait guère, étant insomniaque de nature, le sommeil ne venait pas facilement. Et ça c'était confirmé sur Amnesia.

- "On arrivera jamais à le transporter si il s'agite comme ça !" Se plaignait l'un des gardes. " Il a failli en tuer un."

Le chef gronda alors qu'il sortit une deuxième seringue

- " Bon tenez-le je vais lui en donner une deuxième à plus forte dose. Et là croyez -moi camarades il ne se réveillera même plus ! " Il fit confiant de ses propos.

Il tenta d'approcher l’albinos qui fronçait les sourcils d'être prit au piège par des mortels comme eux. Le garde réussit néanmoins à lui administrer, bien que difficilement le sédatif. Après quelques minutes, l'occulte semblait s'être calmé, les yeux mi-clos, il semblait complètement shooté. Les gardes purent l'emmener vers la forteresse, rejoignant ainsi son " acolyte" Sephiroth.
La garde royale arriva près du château de la famille royale avec la Reine en pleure, de un par la destruction d'un lieu sacré pour l'île, mais aussi de la disparition de sa fille, qui n'avait pas été retrouvé depuis.


- "Nous avons arrêtés les deux perturbateurs ma Reine. Ils sont actuellement dans les sous-sols du château, dans la prison en attente d'un jugement."  Annonça le chef des troupes.

- "Bien." Elle hocha faiblement la tête et ajouta" Avez-vous...retrouvé ma petite fille...? "

" Pas encore Madame, mais des équipes la recherche actuellement."


Elle soupira, très inquiète pour le future du Royaume et ajouta fermement :

- " Je ne veux même pas de jugement pour ces monstres, je veux qu'ils soient exécutés par la Marine. Expliquez-leur ce qu'il se passe ici. " Fit-elle dévastée.

- "Nous allons les contacter Madame."


- " L'un d'eux, est celui qui a kidnappé ma fille n'est-ce-pas ? Savez-vous s'ils sont de mèche ? "


- " Oui, celui qui semble le plus jeune est celui a enlevé la jeune princesse, nous allons le questionner à ce sujet sous peu Madame. Quant à l'autre, je ne pense pas qu'il soit allié au kidnappeur. Ils étaient en plein combat dans la cathédrale. " Répondit-il.

Un peu plus bas dans le château, dans les sous-sols, une porte enfermait deux individus. Les deux prisonniers y étaient enchaînes. Sephiroth était conscient mais ne fit aucun bruit, même si dans son esprit, il envisageait toutes les possibilités pour sortir de cette galère. Tandis que Bakura était encore endormit par le puissant sédatif prescrit un peu plus tôt. Après quelques minutes Bakura commençait à ouvrir ses yeux sanglants et regarder tout autour de lui, essayant de réaliser où il était exactement. Une fois aperçu de l'endroit où il se trouvait, il observa toutes les chaines qui le gardaient prisonnier, les bras et les jambes.


- "Oh non ! " Il tira sur les chaines. " Putain je me suis fait avoir ! "

Il remarqua enfin la présence du pirate légendaire qui était lui aussi enchaîné comme un vulgaire morceau de viande. Il ne lui prêta pas plus attention, il commença à gueuler, tout en essayant de s'échapper, ne pouvant pas rester en place :

- "Relâchez moi bande de mortels insignifiant ! Vous allez regretter d'être née et de m'avoir fait subir ça !"


Il continua son speech et rouspéta plus fort.

- "Vous m'entendez les gugusses de gardes ?! Libérez moi je vous dis !" Cria-t-il en espérant

Il commença à piailler toute sortes d'insultes, tout en faisant un boucan phénoménal avec ses chaines et tapa du pied capricieusement. Le psychopathe n'aimait pas être attaché de la sorte, lui qui aimait qu'on le respecte, c'était lui qui attachait les gens comme ça !  Tout ce remu ménage finit par agacer l'autre sanguinaire qui répliqua aussitôt :

- "Tu veux pas le boucler pauvre imbécile ? ! "

- "Roh toi la ferme ! C'est de ta faute aussi si je suis là ! "

- "Pff tu es vraiment un crétin...à quoi ça va te mener de gueuler comme ça ? "
 Rétorqua-t-il.

- "A essayer de sortir de cette galère ! Moi au moins je reste pas là à attendre le déluge, glandeur ! " Il tira de plus en plus sur ses chaines à s'en tordre les poignets.

Même dans cette situation, les deux hommes continuaient de se chamailler, impossible de coopérer l'un avec l'autre.


- "Tu as vraiment rien dans la tête imbécile. Continue à t’efforcer d'arracher des chaines plus solide que le granit marin si ça t'amuse, mais fais le en silence!"

-" Tch, alors tu es décidé à rester pourrir là ? Monsieur-je-sais-tout ? J'ai des projets à accomplir, je ne compte pas pourrir ici, en particulier avec ta sale tronche en face de moi. Je dois sortir d'ici !"

- "La différence entre toi et moi, c'est que j'ai un cerveau et je compte m'en servir pour sortir d'ici." Fit-il calmement, ne faisant qu'enrager l'autre en face de lui.

- "Fils de..."

Il ne termina pas sa phrase, préférant s'arrêter, ne voulant pas débattre davantage car ça ne servait à rien. Il bouda presque dans son coin, ne disant plus rien, exaspéré par la situation. Le silence retomba dans la prison, jusqu'à ce que Sephiroth reprit la parole indiquant le haut de la pièce :

- "Tu vois la lucarne là haut ? Elle donne sur l'extérieur, c'est pour ça qu'il fait si froid dans cette prison. Es-tu capable d'utiliser la glace sans ta baguette si tu utilises la température extérieure ? "

L'occulte réfléchit quelques instants, son idée était pas bête même si il ne l'avouerait jamais. Mais cela allait-il fonctionner ? Bakura était maudit par sa baguette, il sentait que sa main gelait sans même rien faire, il y avait peut-être une issue grâce à ça !

-" Ça va être difficile sans la baguette, mais je pense pouvoir essayer quelque chose avec ma 'malédiction' et mon anneau. "

Ayant une idée soudaine, Sephiroth répondit :

- "Bon"  Il arracha quelques uns de ses cheveux et les plaça dans sa bouche, les mâchant et les colla entre eux grâce à la salive, ensuite il les laissa pendre dans le vide. " Voilà, maintenant essaye de me geler ces cheveux de manière à les rendre les plus raides possibles. Je te l'ai humidifiés pour te faciliter la tâche."

Bakura regarda la scène avec dégoût, jamais de sa vie il ne boufferait ses cheveux auxquels il tient tant.

"- T'es un sacré dégueulasse toi " Il ricana, et finit par faire ce qu'il devait faire, ne voyant pas d'autre solutions. Il se concentra pour essayer de geler ces cheveux, grâce à sa main maudite qui semblait réagir maintenant qu'il s'était un peu reposé. Et avec l'aide de son fidèle anneau, la glace commençait à refroidir les cheveux qui finirent pas geler, Bakura souriait satisfait de ses compétences alors qu'il n'y croyait pas vraiment il y a peu.

- "Si tu veux percer dans la piraterie, il te faudra avoir des nerfs plus solide que ça gamin " Une fois les cheveux gelés, il les utilisa comme aiguilles pour les mettre dans les fentes de ses menottes.
Bakura roula ses yeux d'exaspération, encore un autre qui le traitait de gamin, ce qui était vrai vu son apparence, mais c'était très loin d'être le cas de sa véritable vieillesse.


" Je te l'ai déjà dit, j'étais pirate bien avant que tu ne naisses, alors tes conseils à deux balles tu te les gardes. J'en sais un plus grand rayon que toi sur la piraterie et moi j'ai la classe comparé à toi hehe ! "

- "Et moi je t'ai déjà dit que j'en avais rien à battre de ta vie." Il finit par se détacher et une fois libre, il regarda l'occulte " Voilà ce qui arrive quand on sait se servir de sa tête. Parce que c'est celui qui en sait le moins sur le piraterie, parait-il, qui est libre "

- "Et toi merci de m'avoir fait rappeler de me servir de ma malédiction " Il rigola et pointa sa main vers l'autre albino " Un pas de plus et je te congèle, alors tu as intérêt de me libérer enfoiré "

- "Congèle moi si tu veux espèce de débile, et tu resteras enfermé ici jusqu'à ce que la marine débarque pour t'emmener sur la potence"
Il s'approcha de Bakura et le délivra de ses menottes " Je suis pas idiot, si on s'entraide pas, aucun de nous deux ne se tirera d'ici. On a affaire à l'armée de tout un royaume. "

- "Te voir souffrir et emprisonné sous cette glace éternelle aurait été un parfait divertissement " Il ricana froidement " Et je m'en serais sorti tout seul avec la marine..." fit-il en se la pétant grave devant le pirate légendaire. " Je n'ai aucune envie de m'allier avec un trouduc comme toi. Mais...Il le regarda droit dans les yeux " On s'entraide mais je ne veux recevoir aucun ordre de toi pigé ? C'est moi le patron ici, maintenant suis-moi je sais comment retrouver nos affaires.

Il sortit le premier de la cellule, en gelant la porte et en la brisant. Sephiroth lui, ne semblait pas apprécier ses paroles.

- "Ne rêves pas, c'est pas un avorton comme toi qui va me donner des ordres " Il sortit à son tour de la cellule " Les gardes tarderont pas à débouler. Il faut qu'on se bouge "

L'occulte s'énerva

" Je t'ai dit de me suivre, je pense que tu veux retrouver ta fiche arme non? Alors coopère dans mon sens et tout se passera bien. Sinon je te gèle la langue et te la coupe, comme ça je t'entendrais plus dire des choses inutiles. "
Son anneau commença à briller montrant grâce à ses petites aiguilles la voie à suivre, alors qu'il commença à courir dans la direction à suivre.

- "Vu le temps que tu as mis à geler mes cheveux, je doute que tu puisses geler quoi que ce soit comme tu l'entends...Allez dépêche toi au lieu de parler pour ne rien dire " On entendrait presque de la rigolade derrière sa voix.

- "Va te faire foutre. Si j'étais toi je la ramènerai moins, car en attendant, le jeune avorton, parait-il, nous a fait sortir d'ici grâce à ses pouvoirs !". Il répliqua sèchement.

C'était sur cette phrase, que les deux hommes couraient dans les couloirs sombres suivant la direction de l'anneau de l'occulte, prêt à faire de nouveau carnage pour ce sortir de cette nouvelle épreuve.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le rendez vous des Psychopathes... Sunny Grace, la contrée aux yeux fermés ! [Sephiroth & Bakura]
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: North Blue :: Royaume de Sunny Grace-
Sauter vers: