PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seiki Hoppô

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 09/11/2014
Humeur : хорошо!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
207/400  (207/400)

MessageSujet: Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.   Jeu 12 Mar - 17:12

La petite Hoppô, ne sachant pas qu’elle n’en avait pas le droit, était encore une fois monter dans un navire. Sans véritable soucis pour le lui apprendre, elle prit donc à ses habitudes sa toilettes dans un bateau qu’elle ne connaissait pas, ce après avoir terminé son bras qu’elle avait gardé de côté. Après quelque temps, à se balader de manière impunie, elle croisa deux hommes…

- Une petite fille ? J’ai cru comprendre qu’on avait à bord des cas sociaux, mais de là à avoir une petite fille à bord…

- Oui, mais non, elle est bien trop jeune, il me semble que le plus jeune révolutionnaire a la douzaine non ?

- Dit moi petite, t’as quel âge ?


Hoppô bougea ses doigts dans ses moufles, en les regardants…

- Bon, on a une intruse, va prévenir le commando Pludpoil.


- D’acc d’acc, profite bien d’être grand-soldat, t’aurais pas pu m’ordonné comme ça avant…

Il pointa de l’index gauche la petite Hoppô qui tentait encore de compter sur ses moufles… Au bout d’un moment, elle s’écria :


- Vocim ! Répondit-elle en russe. (восемь = huit)

- Mais tu parle en quelle langue toi ?

Elle regardait le bout du doigt de l’homme en louchant… Se rendant compte qu’elle avait encore faim. Il vit la petite mettre son doigt dans sa bouche… Avant de ressentir une douleur instense…

- AGh, salope !


Il lui mit un coup de pied, la faisant retomber sur ses fesses en arrière… Horrifié devant la nouvelle apparence de son doigt… Il pleurait en voyant l’apparence de son doigt : elle l’avait purement et simplement coupé avec ses dents.

Il regarda la petite qui semblait mâcher ce qu’elle avait pris à l’homme… Recrachant 2 phalange avant d’avaler sous le regarde de l’homme qui souffrait et commençait à s’enrager. Sortant un sabre et frappant le bras de la petite fille avec… A son étonnement, le sabre ne coupa pas le bras de la fille, le percuta et s’arrêta, laissant une coupure peu profonde sur le bras d’Hoppô…

Elle enleva la lame de son bras avec une expression désagréable… Elle avait mal, mais pas tant que ça… Et avait encore faim. L’homme prit peur en regardant dans les yeux de la fille qui ne faisait que répondre à son animosité…

Sa jambe fût tranchée par son kagune qui se rétracta directement après l’avoir amputé…

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAHH !!! Cria-t-il de douleur avant de perdre conscience…

Durant ce temps la petite mangeait la jambe qu’elle avait découpé, ce qui permis à se blessure de se refermer… Ce cri avait retentit dans la plupart des quartiers du bateau… Dont une poignée d’occupants se précipitèrent pour découvrir horrifié ce sanglant spectacle : Par le temps où ils arrivèrent, la petite avait commencé à manger le corps de l’homme en lui déchirant ses organes…

Revenir en haut Aller en bas
Tajic Virlimo

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 22
Humeur : Changeante

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
1/400  (1/400)

MessageSujet: Re: Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.   Ven 13 Mar - 22:07

-Tania, Tajic... Vous voyez... C'est ce qui est bien lors des phases de test des Commandos... On se prélasse... Tranquillement... Tout va bien... On ne cherche pas les emmerdes... Le tuteur est de toute façon trop idiot ou autoritaire pour nous laisser faire quelque chose de constructif...

-Tu devrais faire gaffe frérot... Il va te tomber dessus.

-Je m'en cogne complètement, ce mec n'est qu'un gamin. Il ne me fait pas peur.

-For... Fornio... Je... Cr... Crois... Qu... Qu'elle Par... Parlait au se... Sens litt... Littéral !!!

Trop tard, Tajic n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une masse grasse et poilue lui tomba dessus.

-Alors... On prend du bon temps soldat Fornio ?

-PUTAIN... DE ... MERDE... C'EST... JUSTE... IMMONDE !!! BARRES-TOI, NOM DE DIEU !!! BARRES-TOI !!!

Fornio hurlait comme un possédé, faisant le maximum pour éviter de se retrouver avec des poils de cette masse de graisse dans la bouche. Comme à chaque fois, le Commando Pludpoil utilisait ses techniques immondes. Tajic s'était caché derrière sa sœur dès qu'il avait vu l'ombre du Commando. Ce dernier se releva, libérant le géant qui jurait comme un bon diable.

-Bon, bougez-vous !! Vous n'avez rien à examiner ?

-Non Commando... Tajic et moi avons tout vérifié, il n'y a rien de suspect à bord...

-A part comment tu parviens à avoir assez de poils pour couvrir ta graisse...

-Commando Fornio... Je te rappelle que tu es en phase de test... Si tu souhaites avoir ton propre bateau, tu as intérêt à me montrer du respect !!

-Si je dois te lécher les bottes gamins, tu peux te les foutre profond !!

L'engueulade recommença... Encore une fois. Tania soupira pendant que Tajic regardait leur combat. Ce n'était que le premier de la journée donc ils pouvaient les laisser combattre. Tajic se décida à quitter des yeux le spectacle et se motiva pour son épreuve journalière : traverser le navire sans se cacher derrière sa sœur. Il se forçait à le faire pour affronter sa peur du tout, et il était assez fier de ses résultats. Après deux mois d'entraînement, il avait réussi à faire cinq pas d'affiler, devant les hommes d'équipage qui passaient et repassaient sans s'arrêter. Bon... Il ne savait toujours pas s'il devait compter sa chute, suite à un mouvement de panique, comme un pas... Mais cela restait encourageant. Il commença donc à se diriger vers la porte, située à dix pas. Un challenge ambitieux et dangereux... Il prit une profonde inspiration et leva le pied... Un pas... Le révolutionnaire le plus proche était à 6 pas. Le chercheur ramena son autre pied et attaqua directement le deuxième pas. Un soupçon de courage sûrement. Rapidement, il atteigna le quatrième pas... Le cinquième... L'officiel... Oui... Il leva le pied... Une hésitation... Presque... Il posa son pied et s'accorda un instant de repos... Une nouvelle inspiration... Bien, il était bien... Il allait y arriver... Un nouveau record... Il leva le pied...

-ALEEEEERTE !!! UNE INTRUS A BOUFFE FRED !!!

Tajic s'écroula et rampa vers sa sœur qui s'était déjà mise debout. Fornio et Pludpoil se levèrent aussi et tous ensemble, ils foncèrent pour tomber sur une petite fille qui mangeait le corps sans vie du pauvre Fred.

-Capturez-la !! Tuez-la !!

Tajic chuchota à l'oreille de sa sœur.

-Mon frère voudrait lui poser des questions avant de la tuer.

-Ben pour ça faut déjà l'attraper !! Petite ? Viens me voir... On ne va pas te faire de mal...

-Fornio, arrête de parler et capture-la !! Nom de dieu, je te l'ordonne vieillard !!

- Je vous jure que si cette gamine le bouffe... Je saute de joie..., murmura le plus vieux des Virlimo.
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Hoppô

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 09/11/2014
Humeur : хорошо!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
207/400  (207/400)

MessageSujet: Re: Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.   Dim 15 Mar - 21:18

Le nombre de personne entourant la petite avait augmenté et Hoppô ne savait pas quoi faire… Chuukan avait l’habitude de lui dire de ne pas manger devant des humains et de ne pas les tuer dans n’importe quelles conditions… Elle aurait pu tous les tuer si il y en avait moins et les manger, mais il y en avait définitivement trop, son ventre ne tiendrait pas.

Elle était confuse, quelle était la raison qui disait qu’elle ne devait pas manger en public déjà ? Elle n’en savait rien… Elle vit un homme s’approcher d’elle doucement… Elle recula brusquement lorsque celui-ci allait la toucher, peut-être que quelque chose de vraiment mal allait arriver si elle se faisait attraper après avoir mangé quelqu’un ?

Ne sachant pas quoi faire, elle se mit à courir entre les personnes présentes en les esquivant toutes. Elle courait rapidement, passant parfois entre les jambes des personnes présente, remontant rapidement sur le pont du bateau où elle n’avait déjà plus aucun endroit où fuir… Elle regarda la foule qui l’entourait… Trop de personne pour qu’elle ne les comptes, mais il y avait une vingtaine de personne.

Entourée, elle ne trouva qu’une direction libre : en haut. Elle se mit à grimper sur le mat du navire aussi vite qu’elle pouvait alors qu’un gros criait sans s’arrêter tandis que d’autres commençaient aussi à grimper sur le mat…

Hoppô, une fois à environ 10m de hauteur se rendit compte que ses moufles glissaient sur le mat… Et qu’elle allait tomber ! Dans un réflexe monstrueux, elle dirigea d’un coup de pied contre le mat sa chute vers le gros qui semblait être la chose la plus capable d’amortir sa chute.

Ainsi, la tête d’Hoppô s’enfonça légèrement dans le ventre graisseux de l’homme qui fût forcé d’expirer très très violemment…

Elle se rattrapa d’une petite pirouette sur ses pieds, se retournant vers le groupe qui comprenait tout genre de réaction… Puis se mit à courir une nouvelle fois à l’intérieur du bateau…

Elle entendait les grondements, des personnes courant partout… Elle s’était roulée en boule dans un morceau de tissu dans une armoire… Les sons se calmèrent bien vite. Mais elle entendit quelqu’un ouvrir la porte de l’armoire… Et sentit le morceau de tissu être soulevé…

Immédiatement, elle sauta en l’air, donnant un coup de tête au menton de la femme qui avait soulevé le morceau de tissu… La faisant tomber en arrière…

Cette femme était accompagnée de quelque chose qui était visiblement faible… Hoppô ne mangerait pas du gros car il est bien trop gras, mais elle ne mangerait pas de ce genre là non plus, car il est trop… Peureux. Mais elle n’allait pas se laisser attraper.

La petite fille sauta en arrière dans la cabine devant ses deux opposants, prenant une pose de boxeuse miniature, donnant 2 coups de poings gauche rapidement avant d’en donner un droit dans l’air comme pour essayer d’intimider ses adversaires.


- A-Approchez pas… Partez ! Disait-elle ne tenant pas en place dans sa posture de boxeuse.

La femme se releva en se frottant le menton tandis que le poltron semblait essayer tout de même de parler, mais restait caché derrière la femme…


Revenir en haut Aller en bas
Tajic Virlimo

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 22
Humeur : Changeante

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
1/400  (1/400)

MessageSujet: Re: Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.   Mer 8 Avr - 21:07

HRP:
 

-Aaah Gaah... Nom de nom... Elle cogne fort cette petite.

Tania s'arrêta et regarda la petite. Faisant des gestes doux et très lents. Derrière elle, Tajic tremblait de tout ses membres. Était-elle une ninja ? Elle avait jailli du placard au point de le faire hurler comme une petite fille... Bien que ça ne change pas de d'habitude...

-Du calme petite... On ne te veut aucun mal... Je te jure...

La rousse souriait à la petite essayant de la rassurer. Elle tenta de s'avancer encore jusqu'à ce qu'une flopée de révolutionnaire arrive. Les cris étaient nombreux et assourdissants, les coups aussi. Chacun voulait être celui qui capturerait la petite. Surtout pour que le Commando arrête de beugler comme un idiot. Dans la mêlée Fornio tira son frère et sa sœur avant qu'ils ne s'étouffent...

-Avec tout ça, elle a encore disparu...
-Elle a la tête dure en tout cas... Faut faire attention...
-Je... Je... Ne veux pas être seul...

Le géant et la rousse soupirèrent... Le courage légendaire du chercheur faisait des siennes et cela commençait à les fatiguer. Ils avaient besoin de calme pour trouver cette petite. Mais déjà les cris de Pludpoil résonnaient de nouveaux, hurlant de tuer ou capturer la clandestine.

-Bon allons fouiller la bibliothèque...

Ils avancèrent dans le navire jusqu'à entendre un bruit sur leur gauche. Ils le suivirent et crurent voir la gamine. Aussitôt, l'ainé sauta, mais quelque chose lui glissa entre les doigts. Aussitôt, la cadette tenta-t-elle aussi alors que le benjamin fuyait dans les couloirs. Il courut au travers avant de heurter un petit obstacle et de se retrouver au sol. Il leva les yeux et tomba sur la gamine.

-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH !!!!!! NE ME MANGE PAS !!! A L'AIDE !!! A L'AIDE !!! PITIE SAUVEZ MOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Seiki Hoppô

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 09/11/2014
Humeur : хорошо!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
207/400  (207/400)

MessageSujet: Re: Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.   Dim 12 Avr - 7:21

La petite Hime était seule face au poltron… Elle prit un sourire narquois après son cri et lui dit de la voix la plus hautaine possible :

- Toi, slabyy ! (слабый = faible en russe(je met la prononciation))

L’homme rampait pour fuir… Ce qui était plutôt lent. La petite Hoppô après quelques pas en courant, s’asseyait sur son dos. Il pleurait, elle rigolait.

Les rires d’Hoppô se firent rapidement entendre dans tout le bateau lorsque le jeune homme, prit de panique, se mit à courir de partout en hurlant.


- Enlevez-la ! Enlevez-la !

Celle qui semblait être la maitresse du poltron arriva bien vite, accompagné du coussin  et d’un autre. La monture de la shinkaisei se fit aisément interceptée tandis qu’elle lâcha prise, infligeant cette fois son fameux coup de boule munis de corne au plus grand d’entre eux…

Le petit projectile ne s’arrêta pas, l’homme lui, tomba à la renverse en arrière, saignant du nez et visiblement irrité de l’action qui venait d’arriver, après son atterrissage, elle roulait en avant jusqu’à rencontrer un mur, le choc brisa une planche du mur en bois, elle se releva et se remit directement à courir, remontant rapidement sur le pont… Tous ces efforts lui avaient donné un petit creux.

Le malheureux premier qu’elle croisa, tenta de l’attraper… Elle sauta en avant arrachant la trachée de l’homme devant les autres marins horrifiés. Il mourut sur le coup, mais elle continua de déchirer le corps jusqu’à atteindre son cœur et s’en délecter.

Partagé entre l’horreur et la rage, la plupart des hommes reculaient, tandis qu’Hoppô revit une nouvelle fois le poltron en bleu qu’elle avait fini par apprécier et vouloir en faire son larbin, elle courut vers lui, se faisant au passage attraper les 2 bras, par la femme et l’homme qui étaient les victimes des coups de têtes.

Malgré son poids et ses mouvements incessants, elle se retrouva ligotée, ce qui, pour une enfant de cet âge semblait plus comme un jeu qu’une véritable menace. Elle en rigolait bruyamment de sa voix aigüe tandis que la plupart des membres d’équipage la fixait des yeux… Tous visiblement troublé de ses actions qui lui paraissaient on ne peut plus normales.

Elle suivait les ordres, en priorité les plus récents et donc, bien qu’elle n’était pas sensée manger d’humain vivant, elle en avait reçu l’autorisation temporaire… Mais n’a jamais reçu l’ordre d’arrêt, s’étant perdu avant.


- Terre en vue ! S’écria un marin.

Hoppô comprit ces paroles, ce qui était rare, elle regarda au loin, voyant une grande île… Plutôt grande en hauteur, tandis que le coussin semblait discuter avec les autres.


Revenir en haut Aller en bas
Tajic Virlimo

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 04/01/2015
Age : 22
Humeur : Changeante

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
1/1000  (1/1000)
Expérience:
1/400  (1/400)

MessageSujet: Re: Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.   Jeu 23 Avr - 11:55

[Pensées de Tania]

Ok... Très bien, tout va bien, la machine est bien huilée, les écrous tournent bien... Oui, c'est cela... Pense à un mécanisme parfait... Oui... Là, tu y es. Maintenant, réouvre les yeux lentement et fait le point. Bon, le commando Plupoil est toujours là, poilu et gros comme avant, j'aurais aimé une première image moins dégeulasse par contre. Enfin passons, Tajic est au sol, un cœur qui ne lui appartient pas sur la poitrine et au vu de ses spasmes, il n'est pas près de se relever. Fornio saigne du nez comme ce n'est pas permis, la gamine est attachée et on arrive sur une île. Bon, ça s'est les bonnes nouvelles. Passons aux mauvaises. Deux morts et le commando en chef n'en fait pas partit, on arrive sur une île qui, à vu de nez, n'a rien de mécanique, et on a une cannibale à bord qui ne finit pas ses repas et c'est moi qui doit nettoyer... Putain de merde, il y a du sable dans les engrenages ce n'est pas possible !!! Je déteste cette gamine, on vient de l'attacher et elle rigole comme ce n'est pas permis. Le gros et gras lui a même foutu deux claques pour la faire taire et il s'est fait mal à la main. Il s'énerve et gueule sur tout le monde, on en peut plus. Je donnerais bien n'importe quoi pour que la révolution nous change d'affectation, vivement que Fornio puisse avoir son propre bateau, car là à part nous apporter des emmerdes et se goinfrer, ce connard de commando ne fout que dalle !!

[Pensées de Fornio]

Bon jusque-là on ne s'en sort pas trop mal non ? Je viens juste de poser Tajic à l'infirmerie, le commando n'est pas dans mon champ de vision et je dois m'occuper de la gamine. Ouais, dans le fond à part sa tête dure, sa tendance à bouffer les gens et ses coups de boule, elle peut m'être sympathique. Elle rit un peu bizarrement, mais bon, personne n'est parfait. Alors que je suis pénard à faire mon job, voilà le commando « JeViensTeFaireChierCarC'estDrôle » qui se ramène...

-Commando Pludpoil !

-Commando Fornio, je voulais juste m'assurer que tout allait bien.

-Tout va bien oui... Je m'occupe de la gamine.

-Parfait, on l'exécutera sur l'île !

-Quoi ? Mais... Attendez, vous y allez plutôt fort non ? Vous voyez bien qu'elle n'est pas normale, on va pas la tuer comme ça.

-SI, ON LA TUE CAR ELLE A TUE DES SOLDATS A NOUS !!! DE FIERS SOLDATS QUI SE BATTAIENT POUR LA LIBERTE ET LA JUSTICE !!

-C'est pour ça que vous ne lui faites pas de procès ?

-Silence, tu es là pour obéir Fornio. Je suis responsable de ce bateau donc tu suis mes ordres.

Et le voilà qui s'en va en me laissant seul avec la petite. Je la regarde avec un air désolé.

-Navré gamine, mais je ne peux rien faire pour toi...

Vraiment, la journée finie mal...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch1 : La poursuite.
» Les révolutionnaires, leur bateau et la cannibale. Ch2 : La guerre.
» Le Bateau Cygne
» Ce que les enfants pensent de leur père!!!
» Le contrôleur doit se réveiller [Royaume kinétiques]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: En Mer-
Sauter vers: