PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De jours en jours, de mer en mer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: De jours en jours, de mer en mer.   Dim 10 Mai - 3:50

[D'East à South blue]

-1545,1546,1547...

-Sous-lieutenant le diner sera servit au réfectoire sous peu


J'avais pris du retard sur mon programme d'entrainement. Je me devais tout de même d'arrêter. Ma table serait bien vide sans mes comparses habituels. Nous avions reçu des propositions de mutations vers d'autres blues, et dans le cas de Chill, elle irait sur Grand Line.

Etais-je envieuse? Non, chaque chose en son temps. J'avais un objectif bien particulier à remplir sur Grand line. Bobo le rouge, aux dernières nouvelles il était là-bas. Avec mon niveau actuel, je ne pourrais me permettre qu'une chose: fuir. Bobo, était déjà coriace sur les blues des années avant, la route de Grand Line ne l'a surement pas attendri.

Mes séries de musculations à 2000 répétitions, le contrôle de mon corps commencé avec Kagetora, m'avaient progressivement rendue plus forte. Mais ce n'était pas assez, je voulais quelque chose de plus.

J'avais été former pour être quartier maître, cependant pour devenir officier il me fallait un mentor quelqu'un qui serait au-dessus du niveau de sous lieutenant. Les gradés prennent sous leurs ailes les matelots et les sous-officiers qu'ils jugent prometteur pour les former sur leurs navire.

La première personne qui me vînt à l'esprit pour commencer cette formation fut mon colonel. Formation qui donnerait à mon titre de sous-lieutenant un autre sens que la gratitude exprimée par mes supérieurs: "la force".

J'étais très forte, couler un navire, ou détruire un bâtiment ne me posait aucun problème. Jusque là c'était suffisant, Konomi, m'a prouvé que c'était le strict nécessaire avant de prétendre à un grade de sergent. Que se soit Kuylin, ou Shizukanaru, il avait la capacité de se défaire d'un adversaire, sans pour autant avoir la capacité de briser des objets massifs ou porter de très lourde charge. Ma capacité de combattre ne pouvait pas reposer sur cette force, qui, certes pouvait briser un homme en deux, mais à condition de le toucher. La carapace de l'homme-poisson était suffisamment résistante pour ça.

Mon briefing solitaire m'avait amené à une conclusion, acquérir de nouvelles techniques de combat était nécessaire autant pour me venger que pour devenir officier.

Chaque grade implique, une spécificité, la capacité de combat, de commandement, et d'autres encore... J'avais bien sûr entendu parler de nombreuses techniques employer par les marines de haut rang. Le colonel Kida, aka l'Amazone, avait un style de combat basé sur la force, l'esquive et la vitesse. J'avais donc logiquement opté pour que le colonel me forme. Chose qu'elle avait refusé de faire me conseillant de retourner sur Yamato.

Cette option me sembla étrange, jusqu'à ce que je réalise.

*Des cheveux blancs, des yeux bleux, un style de combat basé sur la vitesse et des esquives...*

Ce style ne pouvait correspondre qu'à une seule personne! Linlin?! Le colonel s'est donc entrainé là-bas?

Je me devais de m'y rendre. Mais pour le moment une affaire urgente m'attendait. Une histoire de petit meurtre entre riches.

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 25
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
180/400  (180/400)

MessageSujet: Re: De jours en jours, de mer en mer.   Mar 12 Mai - 3:28

Cette histoire de meurtre pouvait sérieusement dégénéré, l'enquête aurait pu se terminer sur la première conclusion d'une équipe de sergents, cependant le témoignage d'un employé et l'insistance de la famille de la victime ont poussé l'équipe à demander l'intervention d'un nouvel élément.

En filigrane sur l'ordre de mission était écrit ceci: "mettez un terme à cette histoire!". La victime et le suspect principal ne sont pas des gens "ordinaires", ce sont les héritiers respectifs de familles influentes, si cette histoire ne pouvait être résolue avec notre système judiciaire il en viendrait à recourir à la vendetta.

En quoi cela était différent de ma quête personnelle?

Ce soir-là Vini était venu manger avec moi.

-Tu n'es pas obligé quand je serais transféré je devrais me faire des amis et pendant quelque temps je serais surement un peu seule...

-Je ne suis pas venu briser ta solitude le temps de ce repas. Je préfère moi-même manger seul. Cependant j'ai eu vent de ta prochaine mission.

-Où veux-tu en venir?

-J'ai pu voir ton dossier et j'ai une petite idée de tes motivations en tant que soldat. Si l'on veut punir quelqu'un soi-même sans passer par un tiers, on prend le risque d'avoir une punition disproportionnée et de devenir soit même injuste. Imagine une seule seconde si cela concerne des gens avec beaucoup de moyens.

Mon regard lui glaçait le sang. Chaque une de mes paroles s’enfonçant dans ses tympans, comme autant de crocs dans ses chairs.

-Stop. J'ai compris. Un cercle vicieux, où à la recherche d'une juste vengeance on sombre dans l'exagération provoquant à notre tour la haine de l'autre, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un debout.

C'est cette vengeance que j'accomplirais en mémoire de mes parents et de tout ses gens sur le bateau. Déterminé et enragé, je l'étais plus que nécessaire. Mais ici était-ce la chose à faire?

-En tant que marine ne devons-nous pas préserver l'équilibre qui règne sur cette île? Pouvons-nous prévoir les conséquents d'une guerre totale entre les deux familles les plus riches de Comity?

Je ne l'ignorais point, les gens sur Comity ne sont que de passage, c'est une sorte d'île de vacances. Les riches marchands, et divers héritiers sont ici pour la tranquillité de l'île, mais surtout parce que ne viens pas sur Comity qui veut. Des mines de diamants, d'or, une flotte commerciale, les tickets d'entrée sont nombreux mais peu accessibles. Une histoire comme celle-ci débute sur Comity pouvait se terminer en guerre de clan sur une autre île d'un des quatre Blues. Bataillant autour de ressources commerciales, à grand renfort de mercenaires, voire même de pirates...
Ce n'est pas l'endroit pour calmer la rage que l'on ressent après un crime odieux. La justice devait faire son œuvre, sinon plus de gens souffriraient.

Cette discussion avec le lieutenant Santorini m'avait fatigué, il ne m'apprenait rien que je ne sache déjà. Même si cela pouvait être vu comme un simple acte de bienveillance, Santorini, n'était si avenant d'habitude. Si je veux me venger, je suis sur d'une chose, je connais l'assassin de mes parents... Je devais trouver le criminel et le soustraire à toute tentative de vengeance, évitant une escalade incontrôlé de violence.

Revenir en haut Aller en bas
 
De jours en jours, de mer en mer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
» Résultat d'un sondage virtuel des 100 jours de Martelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: En Mer-
Sauter vers: