PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Jeu 14 Mai - 0:31

Je me retrouvais bien rapidement de nouveau sur Comity, avec un appointement très important de la part d’un vieil ami. Probablement quelque chose de bien trop important pour qu’il m’en parle dans une lettre, j’espérais ne pas être impliqué dans quelque chose de trop dangereux.

On se retrouvait donc à nos habitudes dans un restaurant très chic, avec la réjouissance d’un repas gratuit de cette qualité. Heureusement pour moi, contrairement aux autres enfants de Shirana, Nadeko n’avait pas été entrainé au combat, ses coups de pieds ne m’avaient donc pas trop marqué et la douleur a l’intérieur de ma joue s’était déjà éclipsée.

Je m’y présentais donc avec mon meilleur costume, je ne pouvais faire honte à mon client, qui plus est, mon ami. Ce restaurant connaissais ses habitués, aussi dès mon arrivé, le serveur m’emmena à notre table. Dès mon arrivé, mon ami, sa compagne, sa fille et son fils se levèrent par politesse. Un poigné de main aux hommes, une bise aux femmes.


- Ah Kaiki ! Heureux de te revoir, comment te portes-tu ?

- Je vais bien je vais bien, je vous vois toujours aussi bien portant, aussi bien tes ravissantes compagnes que toi. Alors, Schneider, laquelle des deux est ta fille ?


- Haha, toujours aussi flatteur Kaiki, voici notre fille Illyasviel et notre fils Heinz.

- Bonsoir Iris, des jolis enfants à ce que je vois, aussi beaux que les parents, que les grands parents pour certains. Bonsoir, je me nomme Kaiki Deishu, je suis un ami de vos parents depuis que vous étiez bébé, enchanté.

- Enchanté monsieur Kaiki. Me répondis le jeune homme, un peu intimidé.

- Bonsoir monsieur. Répondis la fille, aussi intimidée… Comme toujours, les jeunes étaient un peu intimidés.

Ainsi, je prenais place à table, veillant à m’asseoir après mes hôtes. Une simple commande, rapide et efficace, je n’attendais rien de moins d’un tel restaurant. Parlant donc de tout et de rien le temps de l’apéritif, il n’était pas question d’entrer aussi rapidement dans le vif du sujet, aussi je vais vous expliquer qui était mon client.

Schneider Rotschild, probablement l’un des hommes les plus riches et plus influent des blues, du moins, qui ne soit pas un dragon céleste. Cet homme se révèle aussi être un de mes amis de longue date ainsi qu’un client… Dans les nombreux métiers, je propose donc des services à la personne. Un femme d'affaire, Irisviel était elle aussi née d'une bonne famille, leurs mariage était par contre étonnement un mariage non arrangé... Leurs enfants, Illyasviel et Heinz étaient, si je me souviens bien, né il y a 16 et 13 ans.

Après avoir mangé un bon steak en discutant de diverses nouvelles, de ce que nous étions devenus, je marchais sans faire attention dans le vif du sujet…


- Dis-moi Schneider, tu savais que l’héritier Rockefeller était décédé ?

Au vu des réactions, ils étaient tous au courant, quelle question ridicule, ils étaient forcément au courant de ce qu’il se tramait chez leurs rivaux. Mais leur air sérieux face à la nouvelle qui aurait dû être en leur faveur ne disait rien de bon…

- Je vois, c’est pour ça que tu ne pouvais pas m’en parler sur la lettre, on ne sait jamais quelles traces peuvent rester…

- Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais il se serait a priori suicidé et tout aurait été bien si ça se limitait à cela. Mais une servante accuse à tort et à travers Illya et j’ai bien peur que les Rockefeller utilisent ceci pour essayer de rabattre la faute sur notre famille.

- Je vois je vois, mais je suppose que si il n’y avait vraiment rien tu n’aurais pas fait appel à moi…

- Effectivement, mais j’ai peur qu’ils essaient de falsifier les faits… Surtout que peu de temps avant sa mort, ce… gosse avait l’air d’en avoir après ma fille…

Je vois, appeler un faussaire comme moi était effectivement un bon choix, qui pourrait mieux distinguer ce genre de choses...

- Après… Mais, elle n’a que 16 ans non ? Quel âge avait l’ainé des Rockefeller ? 18 ans non ?

- Oui… Me répondit Illya timidement.

Il y avait quelque chose d’étrange dans l’expression des 2 jeunes Rotschild… Les gosses de riches étaient normalement plus confiants vis-à-vis des connaissances de leurs parents. Alors pourquoi même après ce long repas étaient-il…


- Bien entendu des marines nous ont interrogés, mais nous n’étions même pas sur Comity durant la semaine où il s’est suicidé… Mais cela n’arrange rien… Un alibi aussi sérieux dans ce genre de cas ne fait que reporter l’intention sur nous, après tout avec notre fortune, engager un assassin aurait été aisé…

- Ne vous inquiétez pas, je suis votre allié dans cette affaire… Je ferais en sorte qu’il n’y ait pas de fausses preuves, après tout, je suis un expert dans le domaine…


Avant de quitter le restaurant, je me retrouvais seul avec Schneider, qui m’expliqua qu’il paierait pour tous mes frais durant mon séjour sur Comity, en plus du paiement final. Que c’est arrangeant.

Ce soir-là je logeais donc dans un hôtel hors de prix. Prenant pour une fois une douche chaude, n’ayant pas encore beaucoup d’informations à traiter.

Après une bonne matinée, je retournais donc chez les Rotschild pour avoir plus d’informations, au cas où elles seraient nécessaires. J’arrivais donc devant le grand portail de la demeure… Une jeune marine que je connaissais se trouvait devant celle-ci… Voulant probablement sonner à la porte…


- Il fait bien beau n’est-ce pas… Minamitsu.



La famille Rotschild:
 

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Mar 26 Mai - 0:18

À la descente Je fus reçu par deux quartiers maîtres déjà sur place. L’enquête avait déjà commencé et la première conclusion avait été le suicide mais face à l’insistance d’une domestique et de la famille la marine a décidé d’utiliser un argument d’autorité. La manœuvre était simple. Si vous ne faites pas confiance à nos deux soldats déjà nous enverrons quelqu’un de plus expérimenté pour résoudre l’affaire. Le but était clairement d’asseoir les conclusions des quartiers maîtres et d’enterrer l’histoire. C’était l’objectif des gens qui m’avait envoyé ici, mais ce n’était pas les miens. Ces civils riches ou pas attendaient de moi que je mette un terme au boucan soulevant par l’affaire, chose que je ferais en découvrant la vérité.

Nous n’avions pas de véritable base comme sur les autres îles simplement une maison aménagée en quartiers d’opération. La raison était toute simple, la plupart des demeures étaient très bien gardés, même un assassin très bien entrainé aurait du mal à faire trois pas sans se faire dégommer. Entre les chiens, et les dispositifs lasers nul doute qu’il fallait être fou pour tenter quelque chose contre ses gens.

Nous nous retrouvions en cette fin de matinée autour d’une table pour un brunch. Un copieux repas auquel je n’allais pas me plaindre.


-Quartiers maîtres, Amora et Maille, cette affaire épineuse est pour nos supérieurs réglés, sans l'insistance des Rockefeller l’affaire aurait été classé. Nos supérieurs pensent que les riches veulent un officier pour être sur du résultat mais c'est bien plus compliqué que cela, n'est ce pas?


Amora prit la parole la première.

-Je n’ai aucune idée de la raison d’une telle obstination, a priori les dires de cette femme n’ont été supportés par aucune preuve.

Maille poursuivit.

-Une femme de chambre prétend que la victime ne serait pas suicidée, mais aurait été assassiné. Nous avons voulu vérifier. Mais sans médecin légiste, nous devons nous contenter des preuves matérielles sur la scène du crime.

Amora reprit la parole.

-Sur la scène aucune empreinte hormis celle du jeune homme, son corps pendu, une chaise et la corde qui lui permit de mettre fin à ses jours, c’est malheureusement tout ce que nous avons.

Maille continuait ainsi.

-Nous ne pouvons conclure qu’à un suicide.

Enfin un élément me poussant à revoir le rapport des deux jeunes femmes me fut donné par Amora.


-Cependant les motifs de son suicide restent inconnus, malgré les interrogatoires de la famille et de leurs employés.


-Vous avez fait de l’excellent travail, pour le moment nous maintenons la thèse du suicide. Je vais chercher dans une autre direction. Admettons qu’il n’y a pas de raison à ce qu’il se suicide ou que l’on nous le cache, le meilleur moyen d’y arriver est d’interroger la seule personne qui n’y croit pas : la servante.

-Hum… Nous avons essayé mais je ne sais même pas si son témoignage peut être pris au sérieux en fin de compte… Si le patriarche n’était pas si borné nous ne tiendrions même pas compte de celui-ci.

Intéressant…

Je demandais à relire les différents rapports, les dessins des lieux, les rapports des différents interrogatoires, notamment celui de la servante. C'était elle qui remettait en cause la fermeture de l'enquête.

Madame Conan servante des Rockefeller, amatrice de roman policier, aurait entendu plusieurs conversations, son témoignage montre qu'il y aurait une autre solution que le suicide.

Les termes du rapport expriment clairement le fait que son témoignage n'est pas à prendre au sérieux mettant en avant son zèle, son goût pour les histoires croustillantes, les romans policiers... Je me devais néanmoins de me faire ma propre opinion dessus. Je me rendais donc chez les Rockefeller sans plus attendre.


- Il fait bien beau n’est-ce pas… Minamitsu.


J'étais face au portail de la résidence quand une voix familière me fit me retourner.

-Ka-ge-to-ra?!

-Arrête de m'appeler comme ça.

J'étais surprise, je m'attendais pas à un sourire ou à une chaleureuse accolade mais tout de même.

-C'était un surnom donné par Rouka. Mon vrai nom est Kaiki.

-Je vois.

Je pensais à Rouka, les évènements de Dawn étaient récents, pourtant à part la mémoire de mon amie disparue, rien de triste ne remontait, je me remémorais sans grande douleur de nos moments passés, un pincement au coeur, mais pas de pleurs. Rouka était partie je ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie en versant une larme devant son ami de longue date. Aurais-je seulement osé verser une larme devant Kaiki.

Je me rendis compte que j'avais baissé les yeux, et que par la même occasion j'avais dû tirer une mine des mauvais jours. Je relevais la tête et passais à un sujet plus intéressant.

-Qu'es-tu venu faire sur comity? Un match en vue? Ou bien une visite à une richissime amoureuse? Lui dis-je d'un clin d’œil.

-...


Aurais-je été indiscrète?


-Quelque chose comme ça.


Je n'osais pas lui en demander plus de peur d'aller trop loin.

-Je suis contente de te revoir, Kaïki, j'ai à faire mais si tu veux on peut déjeuner ensemble, à moins que ça ne te dérange?

Je sonnais à la porte. Une servante vient m'ouvrir.


-Ah, Monsieur vous êtes de retour.


J'avançais quand la servante fit opposition, et laissa Kaiki passer.


-Que cela signifie-t-il donc, je suis attendu cher monsieur Rockfeller, laissez-moi passer!



-Vous êtes chez les Rotschild.


Même je ne comprenais pas pourquoi et surtout comment il pouvait refuser l'entrée à un soldat de la marine. Mais aussi comment Kaiki pouvait, "revenir" de ces lieux? Je m'étais trompé de maison mais je ne pouvais admettre d'être refoulé si facilement. Je devais pouvoir passer, quitte à faire preuve d'une insistance un peu lourde.


-Tant mieux je devais me rendre chez Monsieur Rotschild juste après, autant que je reste puisse que j'y suis. Je vous demande de me laisser passer.


Contrairement à ce que je pensais, la servante n’épilogua pas longtemps. Celle-ci se contenta d'appeler des gardes du corps. Je connaissais l'origine des gardes de Comity d'anciens lieutenants et sergents attirés ici par la tranquillité et l'argent, penser que ce sont de planquer serait une erreur de débutant, seuls les meilleurs d'entre nous atterrissent ici. Inutile ici de jouer d'autorité ou de force, cela ne passera pas.

-Kaiki... Dis-je à l'homme qui passait tranquillement le portail des Rotschild. J'espère qu'il avait compris mon appel à l'aide, car lui semblait avoir un droit entrée illimité... Alors même qu'ils refusaient l'entré à un marine...

En effet les choses allaient être compliquées, bien plus que je ne l'avais imaginé mon statut de marine ne serait pas suffisant pour obtenir ce que je veux.

Revenir en haut Aller en bas
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Ven 29 Mai - 5:53

Dans la vie, on ne sait jamais quand nos relations pourront s’avérer utile, mais on se rend bien vite compte quand on préfère qu’elles ne le soient pas.

Le destin, en lequel je ne crois pas, appelons ça coïncidence. La coïncidence avait donc fait que Minamitsu avais affaire avec les Rotschild, mais surtout qu’elle faisait preuve d’un sens de l’humour pitoyable auquel je répondis sarcastiquement tout en gardant un air sérieux.

Elle sonna  à la porte en me proposant un repas, un effort de moins que j’avais à faire.

La servante m’accueillait comme prévu. Alors que j’avançais, je cru comprendre que Minamitsu n’était pas dans la même situation que moi. Encore pire, qu’elle s’était trompé d’endroit. Un enfant aurait pu comprendre après ses explications : elle était donc sur la même affaire que moi, mais de "l’autre côté". Je fis un simple signe de main à la servante lorsque Minatsu me connota "Aide-moi à rentrer s’il-te-plait… " Je ne sais pas si le "s’il-te-plait" faisait vraiment partit de son expression.
Ainsi je rentrais dans la demeure de mon ami, suivi d’assez près de La servante et Minamitsu.


- Servez-lui le thé ou quelque chose, je dois parler en privé avec Schneider. Je me tournais vers Minamitsu. Je reviens de suite, mais n’espère pas trop de ce que je peux faire pour toi.

Elle semblait assez nerveuse, ou peut-être avait-elle honte d’avoir dû me demander de l’aide ? Avait-elle ce genre de dignité ? La servante me laissa donc poursuivre après m’avoir signalé où était actuellement Rotschild.


-Merci, j’ai pu rentrer c’est déjà pas mal.

Ainsi, je me rendais à son bureau, où je le vis en train de s’occuper de paperasse, en rapport avec l’argent, je le vis d’un coup d’œil. Les dépenses de sa famille ? Quoi de plus normal, même pour une personne aussi riche que lui. Des grosses dépenses, normal pour sa femme et sa fille, mais son fils était-il toujours du genre à acheter autant de vêtements ? Je le voyais plus comme un garçon qui préférait patienter et n’ayant rien à faire des mondanités…

- Salut Kaiki, heureux de te revoir. Dit-il en me tendant la main.

- Pareil pour moi Schneider. Répondis-je en lui serrant la main.

- Tiens Kaiki, ta carte.

Il posa une carte métallique noire avec des gravures argentées.

- Merci comme toujours.

Il s’agissait de ma carte spécifique. Une carte qui m’identifiait sur Comity… Les personnes les plus riches de Comity avaient le luxe de ne pas avoir à prendre d’argent liquide avec eux, ils utilisent ce genre de cartes, sous présentation de cette carte, une simple signature suffit à payer quoique ce soit, Les comptables des Rockefeller et des Rotschild ont mis ce système en place, bien entendu, cela fonctionne ici grâce à la comptabilité, mais le plus important à retenir est que cette carte me permettais de dépenser sans compter en usant du compte, peut-être des comptes de Schneider. Bien entendu, la confiance est difficile à gagner, je n’allais donc pas dépenser inutilement.

- Je vais être directe, j’ai autorisé une marine à rentrer chez toi.


- Et ?

- Elle est là pour enquêter à propos du suicide du jeune Rockefeller.

- Attends, n’est-elle pas notre ennemi dans cette affaire ? Qu’as-tu derrière la tête ?

- L’enquête sera plus simple de cette manière, c’est une connaissance à moi, elle n’a pas encore été chez les Rockefeller, je n’ai qu’à suivre son enquête et empêcher les Rockefeller d’avoir main prise sur elle.

- Bien, mais si il y a quoique ce soit, je compte sur toi, tu as carte blanche…

- Mais celle-ci est noire.

On termina ce bout de conversation en rigolant, il s’agissait d’une manière de sous-entendre qu’on s’était bien entendu, une blague pour expliquer que l’on s’était bien fait comprendre. S’il le fallait, je mettrais des bâtons dans les roues de Minamitsu.

Je redescendais les escaliers accompagné de Schneider.


- Minamitsu, je te présente monsieur Schneider Rotschild et Schneider voici… Je me tournais vers Minamitsu, mon visage lui disant de se présenter.

- Sous-lieutenant Murasa.

Alors c’était son nom…


- Hem !

- Ah… Heureuse de vous rencontrer.

- Moi de même.


Minamitsu Murasa n’avait pas l’habitude de ce genre de mondanité et cela se voyait, une présentation grade et nom… Quelle impolitesse.

- Je vais devoir m’excuser, mais mon agenda est bien trop rempli pour pouvoir m’occuper plus de vous…

- Dans ce cas y aurait-il quelqu’un en mesure de répondre à votre place ?

- J’ai cru comprendre que vous étiez une amie de Kaiki ici présent, je vous laisse entre ses mains ! Dit-il en repartant aussitôt en haut des escaliers pour retourner à son bureau.

Ainsi, je me retrouvais à nouveau face à Minamitsu…


- Bon, on va avoir l’occasion de manger ensemble alors.

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Mar 2 Juin - 5:31

Je ne m'attendais pas à ce que ce soit simple, mais Maille et Amora ne m'ont rien dit quant à notre absence d'autorité sur cette île. Ils se savent très bien protéger, et en abusent, ils ont de quoi se payer les meilleurs hommes et... Une minute Kagetora ou plutôt Kaiki a une entrée ici, d'autant plus que le chef de famille, lui fait suffisamment confiance pour me laisser l'interroger.

A ce stade, il convient de se demander comment faire progresser l'enquête. Les riches s'ils y ont des intérêts feront tout en leur pouvoir pour freiner mon avancer. Dans le même temps être un marine lambda ou un envoyé spécial n'a aucune importance. Ironiquement, l'égalité était une belle valeur, trop bien appliquée par le doyen Rotchild et sa clique, j'avais été traité comme...un visiteur importun.

Ravaler ma fierté et en apprendre plus sur le fonctionnement de l'île étaient donc essentiel.

-Merci, pour ce repas. Je ne te cache pas qu'il a un goût acre. Comity n'est pas une île avec un fonctionnement normal, cela se voit dès que l'on arrive. Mais je ne pensais pas qu'on pouvait ignorer les marines.

-Humm... Ce n'est pas vraiment ignoré... Ils paient des taxes et pourtant la marine leur parait inutile parce qu'ils règlent leurs affaires entre eux... Ils ont donc l'impression de payer les marines pour rien. Surtout que les quelques marines travaillant sur Comity n'y font pas vraiment grand-chose au final.

-Ils n’y a rien à faire, avec ce service de sécurité à quoi bon. Dit moi ce que je dois savoir sur cette île et ses habitants, cela me serait utile pour la suite.

-En gros, ne fait rien qui pourrait leur faire perdre de l'argent. Je ne masquais pas mon étonnement. Cette information était insuffisante, qui plus est personne n’aime perdre de l’argent. Exactement ce que tu es en train de me faire faire.

-Je me fous qu’ils perdent de l’argent. Dis-je avec le plus grand calme. Je regardais Kaiki dans les yeux. Que pouvait-il avoir derrière la tête.

-Deux familles sont ici en conflit, c’est simple aussi riche soit-il, l’argent n’aura pas d’importance une fois mort. S’il persiste à me mettre des bâtons dans les roues je n’aurais aucun état d’âme à accuser un de ces imbéciles à tort juste pour les voir s’entre-tuer, je suis là pour résoudre une affaire pas pour jouer avec ses gens. Tu travailles pour les Rotchild, non ? Que cherche exactement le patriarche ?

Il avait droit de passage là où seul un employé des Rotchilds avait un laisser passer.
Je décidais de prendre le problème dans l’autre sens, ses gens se fichent que je sois marine, alors moi aussi. Ils ont des problèmes et c’est pour ça que je suis là il est dans leur intérêt de le comprendre. Je ne perdrais pas de temps avec des gens qui se croit au-dessus des lois, si elles existent ce n’est pas pour rien ils n’ont qu’à en prendre conscience… ou s’entre-tuer jusqu’à ce qu’ils s’en rendent compte.

-De toute façon tu n’y croirais pas.

-On m’a refusé l’entrée dans la demeure d’un civil alors que je suis en mission, était-ce possible? Pas vraiment, alors un autre truc incroyable… J’agitais ma main lentement, de façon désinvolte. Il pouvait dire ce qu’il voulait la scène devant le portail me resterait en mémoire le temps de mon séjour sur Comity.

-Scheider n’a l’air de rien savoir, il pense que le jeune Rockefeller s’est suicider. Les deux partis s’accusent mutuellement, il y en a donc un qui ment. De plus je ne travaille pas pour les Rotchild, j’ai pu rentrer car je ne suis pas un marine.

-De l’autre côté il n’en démorde pas ce n’est pas un suicide. Et j’ai de gros doutes, les gens de cette île ne sont pas du genre à se suicider… Je marquais une petite pause.

-Un simple civil n’aurait pas eu le droit plus que moi de rentrer. Qu’il ait une dent contre les « fainéants » de marine est une chose, qu’il te laisse entrer, en est une autre…


Kaiki acquiesça. Il m’expliqua brièvement qu’il était connu dans le coin. Et qu’on lui ouvrait la porte plus facilement.

-Kaiki, c’est bien intéressant tout ça pour la suite, mais à moins d’aimer les ennuis il m’est difficile de comprendre ce qu’un civil vient faire dans cette histoire de suicide… Je te le demande à nouveau qui t’envoie fourrer ton nez là-dedans ?


Revenir en haut Aller en bas
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Dim 28 Juin - 0:18

Gardant toujours la même face, je me demandais pourquoi elle était aussi méfiante à mon égard… Probablement mon apparence, peut-être mon ton, mais la raison était bien plus simple que cela… Elle ne pouvait pas avoir quelqu’un qui prendrait parti rejoindre un enquête, j’allais devoir m’improviser une excuse et ce n’était pas mon premier coup.

Improviser est compliquer dans ce genre d’affaire car il ne faut rien pour contredire mes dires, mais ma manière de vivre m’a permis de gérer des incidents bien plus difficile que celui-là.


- Comme je te l’avais dit à Goa, mon métier consiste à fournir des services à la personne. Beaucoup de mercenaires font ce genre de choses, mais je fais dans le haut de gamme si tu vois ce que je veux dire.

Elle me regarda se posant quelques questions, je reprenais donc la parole.


- Je m’occupe donc de service en tout genre, principalement de problèmes de riches. Un client veut passer des vacances sans soucis ? Ils me donnent leurs budgets, j’organise leurs vacances idéales. Malheureusement, le climat de tensions entre les deux plus grandes familles de l’île bloque mes affaires. J’ai donc besoin de m’occuper de cette affaire, puisque les marines sont assez mal estimés par ici.

J’attendais sa réponse, si je pouvais éviter d’avoir à ajouter des détails inutiles, cela m’arrangerais. Je me décidais alors de lui proposer un argument qui l’arrangerait :


- Voilà ce que je te propose : un accès presque illimité sur Comity, il se trouve que j’ai une certaine notoriété sur l’île, cela nous permettra d’aller à divers endroit même si tu es une marine, en échange je te demanderais de m’aider à résoudre le problème et de ne pas ruiner ma réputation.

- Pour ce qui est de résoudre l'affaire ne serait-ce que pour te rendre service soit en sûr que la lumière sera faite sur tout ça. Par contre pour ta réputation... Je veux dire que si je reste polie, je n'ai pas l'habitude des protocoles et cela pourra poser problème. Que dirais-tu de me donner de nouveaux cours?

- Hmm… Je pense que ça serait soit trop long, soit trop couteux, alors je vais me reformuler : Si tu peux, évite de parler où d’agir quand je ne t’y autorise pas d’accord ? Parce que tu dois simplement comprendre une chose : ici, une marine comme toi ne passeras jamais : sans savoir ton intérêt personnel à enquêter, ils ne pourront que se dire qu’ils ne peuvent pas savoir qui t’as soudoyé. Je prends des risques en mêlant une marine aux affaires d’ici et on me connait suffisamment par ici pour que cette question ne vienne même pas à leurs esprits à mon propos. Compris ?


Elle s’apprêtait à répondre, je la coupais avant cela :

- Je vais te donner une dernier indice, dans ce genre de conditions, dire non reviendrais à prendre parti, soit pour les Rockefeller, soit pour les Rotschild, je ne pourrais pas le savoir, mais ce n’est pas pour autant que je ne te laisse pas le choix de la réponse. Je te dis simplement ça car tu n’es pas qu’une inconnue pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Jeu 2 Juil - 22:43

J'avais compris où il voulait en venir. Il suffisait de se souvenir du nombre de garde armés jusqu'aux dents qui gardaient la propriété. Leur comportement montrait un niveau de lieutenant pour une grande partie d'entre eux.Et ceux là étaient posté dans le jardin...

-Non. dis-je distinctement.

Je n'ai tremblé qu'une fois dans ma vie, devant une seule chose, ma mort. Et même là je me suis accroché. Riche ou pas, j'étais venue les emmerdé, et nous le savions tous. Qu'importe la manière d'agir, le fait est qu'une marine est tout sauf une bonne nouvelle. Pour les uns, une incompétente comme les autres, pour les autres une fouineuse bien mal venue... Kaiki, m'éclairait d'une lumière solaire, de ce fait, tout cela devenait, comme le nez au milieu de la figure; une évidence.

-Tu me connais, je prendrais toujours parti pour ce qui me semble juste.

Ma voix semblait émané d'ailleurs, le son s'imposait dans la pièce, ma voix occupait l'espace. Teintant de sagesse et de fermeté l'air ambiant. J'étais sur de mon fait, mon parti pris était celui de la justice, pas celui de l'argent ou de qui que se soit, or c'était une chose inacceptable sur cette île. Les habitants et moi n'allions pas changé nos façons de penser du jour au lendemain. Le conflit semblait une obligation, il me restait à le gérer.


-Les riches ne veulent pas perdre d'argent et n'aiment pas les marines, c'est leur droit. Je dois et enquêté et désamorcer la situation, c'est mon devoir. Tes clients sont suffisamment renseigné pour savoir qu'une guerre entre ses deux familles ne seraient profitable qu'à très peu de personnes. Alors ce doit être clair que cela leur plaise ou non je ferais la lumière sur tout ça
.

Je fis trois quart de tour. Je ne voulais pas tourner le dos à Kaiki, mais pour lui comme pour moi tout cela risquait de devenir...Compliqué. Risqué mon amitié ou le bien être de mon ami sur l'autel de la justice était peu envisageable, surtout que cela n'était pas nécessaire.

-Si tu ne peux pas m'aider je comprends et je ne tiens pas à nuire à ta réputation ou même à te mêlée à ce qui va suivre.

Il semblait, non pas perdu mais perplexe.

-Il y a anguille sous roche, nul besoin d'être devint pour voir ça mais je crains que chaque famille ne commencent leurs...préparatifs. Ils ne resteront surement pas sans bouger. Je ne sais pas jusqu'à quel point tu peux être mêlée à cette histoire si tu enquête mais fais attention ses gens semblant aussi raisonnable que moi.

Cette dernière phrase ironique me fit sourire légèrement. Puis je tournais le dos à mon ami pour chercher un autre moyen de progresser dans mon enquête.

Revenir en haut Aller en bas
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Dim 12 Juil - 18:32

Elle semblait dire la vérité, mais je ne la connaissais pas suffisamment pour en être certain. Elle semble faire partie de ces marines légèrement abruti, croyant sincèrement en la justice… Ma vie aurait été tellement plus simple si j’avais pu être un simple abruti. Mais le cas Minamitsu Murasa ne m’intéressait guère, du moins, pour le moment. Mon problème allait probablement être les Rockefeller, pesant le risque et la récompense, il serait tout de même préférable de rester avec la jeune marine afin au moins de pouvoir enquêter plus aisément sur les Rockefeller.

Si le patriarche Rockefeller n’était pas stupide, alors celui-ci doit être au courant qu’une marine est présente sur l’île pour mener l’enquête "officiellement". Les riches se fichent peut-être de la marine, mais la marine reste tout de même le pouvoir exécutif officiel : il est difficile de faire changer une décision, il l’a fait une fois et le faire une autre fois sera difficilement rentable, aussi, Minamitsu aura probablement le dernier mot sur cette affaire… Que ce soit en faveur des Rothschild ou des Rockefeller.

Je me devais de la surveiller, Si elle mène l’enquête correctement et que Schneider ne me ment pas, alors cela se limitera à ça… Mais s’il me ment ou qu’elle me ment… Arrivera ce qui doit arriver, pour le moment, je dois surveiller Minamitsu.

Je soupirais…


- Minamitsu, je te pensais tout de même plus intelligente que ça, plus à même de déduire par toi-même, mais je me trompais légèrement. Tu es une idiote.

Elle se retournait à nouveau, je lui coupais la parole avant même qu’elle ne la prenne :

- Croire en la justice… Je vais te donner un petit cours. Sais-tu ce que sont les pouvoir législatif, exécutif et judiciaire ? Peut-être, mais je vais tout de même me préciser, il faut que tout ça soit séparer, sinon, les décisions sont bien souvent injustes et tu le sais probablement, mais dans notre société, cette séparation n’est…  Enfin bon, je risque pas mal en expliquant ça à une marine. Je vais t’expliquer deux autres points : premièrement, les deux familles de vont pas commencer leurs "préparatifs", c’est déjà fait, terminé depuis longtemps. D’après toi, que se passe-t-il quand les 2 parties ont suffisamment de pouvoir pour corrompre ? Dans ces conditions, celui qui a tort fait son premier mouvement, celui qui à raison ne fait ensuite que réagir…


Disais-je sous entendant bien entendu que le patriarche Rockefeller ayant demandé en premier à ce que l’affaire soit reprise était celui qui à fait ce premier mouvement, je suis là parce que Rothschild à réagit après tout.

- Ensuite mon second point est sans aucun rapport avec qui est coupable dans cette affaire.
Elle me regarda se questionnant visiblement sur mes motivations…


- Te souviens-tu de Rouka ? Que dis-je, si tu te souviens de moi, tu t’en souviens forcément… Elle s’était suicidée. Le suicide est bien souvent après de longues réflexions, puis se termine sur un coup de tête. Personne ne se suicide sans raison, mais personne ayant suffisamment réfléchie commet ce genre de geste. Mais cela ne m’intéresse pas ou peu. Ce qui m’intéresse vraiment se trouve après les suicides. Les personnes se suicidant deviennent bien souvent des "fantômes" avec des motivations déréglées comme Rouka et les parties du singe.

Je la regardais dans les yeux un moment avant de préciser ce que je voulais lui dire.

- Il y a peu de personne capable de s’occuper de fantôme, j’en fais partie, il s’agit de mon devoir. Malheureusement, les fantômes de personnes s’étant suicidée n’apparaissent des fois que des années plus tard, comme Rouka, aussi, savoir si il s’est suicidé ou non me permettra de savoir véritablement si j’ai besoin de m’inquiéter. C’est pourquoi, j’ai besoin de m’occuper de cette affaire, que ce soit avec ton aide, ou en t’aidant, cela m’importe peu.

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Jeu 16 Juil - 20:29

*C'est tout de même oser de me traiter d'idiote puis de vouloir qu'on fasse équipe, tu ne trouves pas?*

Même en me faisant cette réflexion je ne lui en tînt pas rigueur. Pourquoi? Son message était très clair, les provocations de Rotchild, malgré le fait qu'il n'est pas besoin de la marine montrent qu'il y a anguille sous Roche, malgré tout je tiens à m'investir pour mon profit personnel.

-Quoi qu'il en soit, un fantôme où des relations commerciales avec ces gens tu t'attiras des ennuis.

Je ne connaissais pas grand-chose sur Kaiki mais j'étais prête à parier mon salaire qu'il n'aimerait pas la suite.

-Tu dois savoir que je ne suis pas connue pour être un marine docile... Sachant cela pourquoi mes supérieurs m'ont envoyé? J'ai une hypothèse très déplaisante... À force de corruption nous en sommes au point d'envoyé quelqu'un d'incorruptible... Qu'importe ce qui se trame il devient évident que mes actions pèseront dans la balance...

Je revenais vers Kaiki.

-Notre fantôme ne risque pas de se manifester maintenant, en revanche dans la situation actuelle coopérer était la meilleure chose à faire, et le premier à agir, c'est Rockefeller, rien d'étonnant puisqu'il se trouve en position de coupable idéal, et malgré ça il se montre pas plus accueillant... Qui sait ce qu'il a derrière la tête...

Je me fichais éperdument de ce qu'il avait en tête, pour le moment si le patriarche voulait ma peau il serait dès lors clairement coupable. C'était un coup très simple, je n'irais pas chez les Rotchild avant d'en savoir plus sur les Rockfellers. N'ayant enquêté que sur les Rockefeller ma disparition serait un nouvel élément à charge que le patriarche aura à gérer...donc une perte de temps et d'argent...

Selon Kaiki chose qu'il ne voulait pas, sauf s'il est derrière la mort du jeune homme.

-Je te fais la promesse de te donner les résultats de l'enquête pour que tu puisses commencer ta chasse au fantôme si besoin est. Comme ça tu es hors de danger et je peux continuer mon enquête sans m’inquiéter pour toi.


Kaiki avait clairement des relations douteuses avec les riches, hors des questions de le mêler à l'enquête sans avoir plus d'éléments sur sa relation avec ses "clients" et ce qu'il gagnait dans cette drôle d'histoire. J'aurais besoin de lui pour faciliter mes entrées vues comme c'est parti, néanmoins je dois savoir à quoi m'en tenir le reste dépendrait donc de sa réponse.

-Schneider sait déjà que j'enquête et les raisons, cette enquête comme la tienne n'est qu'une perte de temps et donc d'argent, il a donc limité ses pertes en regroupant les deux problèmes.

-Si cela conviens aux riches, si cela te convient, alors soyons leur nouveau problème...

Revenir en haut Aller en bas
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Ven 24 Juil - 10:54

Les dialogues ne nous intéressent pas tous, aussi, je me contentais de partager des informations sur la route vers le restaurant. Malheureusement, elle ne m’apprenait rien à propos de la situation actuelle. Elle venait simplement d’arriver, aussi, je me contentais de lui dire que je ne savais pas plus de choses qu’elle. Je choisis un restaurant avec salles privées.

- Ce restaurant offre de très bon repas, mais l’avantage est surtout que les salles sont privées, cela réduit donc les risque d’être écouté.
Disais-je simplement avant d’entrer.

Il n’y avait en réalité que peu de chance que cela arrive, mais je préférais tout de même un restaurant ainsi : en mangeant dans la même salle que d’autres, il faut des habitudes, des manières, choses qu’évidemment, Minamitsu n’avait pas, ayant pu la regarder manger avec Rouka. Elle ne mange pas salement, mais pas assez poliment.

Durant le repas, je pris la parole.


- Réfléchissons à notre course d’action. Une fois ce repas terminé, nous irons donc vois Monsieur Rockefeller afin d’enquêter sur la scène du crime n’est-ce pas ? As-tu des idées pour la suite de l’enquête ?


- Les 2 c’est du flan…

- Malheureusement, non, j’avais envie de fruit aujourd’hui, alors j’ai pris un parfait. Disais-je me moquant légèrement.

Je comprenais qu’elle parlait de l’affaire, aussi, elle expira légèrement avec un semblant de rire. Ce n’est pas parce que mon apparence et ma nature sont ainsi que je ne fais pas de blague.


- C’est bien la première fois que tu blagues, et c’est plutôt réussit. Reprit-elle l’air contente…

Cette blague m’aurait juste cloué de déception et elle en était contente. A quel niveau pouvait bien être son sens de l’humour ? Enfin bref. Dans cette affaire, rien ne disait que le garçon s’était vraiment suicidé hormis qu’il soit mort pendu. Il est aisé de payer quelqu’un pour déguiser un meurtre en suicide, malheureusement dans ces conditions, rien ne dit, hormis les  élucubrations de la maid que c’était vraiment un meurtre. Qui sait, peut-être que le jeune homme avait le cœur brisé, la morale dans les baskets ou plus bas, qui sait, peut-être quelque chose qui portait atteinte à son honneur, des problèmes d’impuissance ?


- C'est normal, nous ne nous connaissons pas depuis très longtemps. De toute manière on n’a que deux pistes d’après ce que j’ai compris. Et le problème, c’est que ces dernières ont probablement déjà révélées tous ce qu’elles avaient à révéler à tes collègues… Disais-je en mettant de la sauce sur mon plat.

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Ven 7 Aoû - 12:08

La première option celle du suicide est la plus simple, il n'y a pas de trace, et le défunt semble s'être pendu. Même si c'est vrai, une question reste non résolue et c'est pour ça que j'enquête encore, pourquoi ce serait-il suicider? Selon le rapport tout va bien dans le meilleur des mondes et il se suicide? De même quel serait l’intérêt de Rotschild de jeter le discrédit sur Rockfeller? Répondons à ces questions et nous aurons une nouvelle piste.

Bien sûr Kaïki avait déjà cette idée en tête ne serait-ce qu'en partie. La manière de faire reste à déterminer.

-Kaïki, Maille et Amora ont mené une enquête très complète, je sais où était chaque suspect potentiel le jour décès, avec plusieurs sources extérieures à chaque famille et tout ce qu'il faut. Une chose a attiré mon attention... Les enfants. Les cadets des deux familles étaient hors de l'île le jour du décès, mais aussi durant l'enquête. Je tiens à les interroger.


Kaïki ignorait surement pas que les enfants avait le nez partout qu'on le veuille où pas. Ce n'était peut être qu'une coïncidence mais c'est tout ce que j'avais pour le moment sous le coude. Et son point de vu sur la situation m’intéresse beaucoup.

-Tu le sais  déjà, n'est ce pas?

Je hochais la tête.

-Si tes collègues ne les ont pas interrogé tu peux être sûr que leurs parents les ont tenu à l'écart...

Mon regard malicieux en disait long. Il fallait passer outre les autorisations des patriarches et il n'y avait qu'une manière de procéder à ma connaissance.

-Il y a un talent que tu possède qui pourrait nous aider en cela j'en suis sûre!

C'était gonflé mais Kaiki était mon meilleur atout pour passer entre les mailles du filet.

-J'ai également tout les plans dont nous avons besoins et les horaires de patrouilles de chaque individu, marine ou "private".

Ouais j'avais trouvé un nom pour ses dingos appâté par l'argent et expert en combat qui avait quitté la marine pour servir les riches familles.

-Je peux aussi demander du matériel dans la limite de raisonnable sans passer par Maille et Amora. Alors qu'en dit tu?


Il me restait une visite à faire, je proposais donc à Kaïki de nous rejoindre dans un lieu de son choix après, pour le moment je ne voulais pas que quiconque sache que nous pouvions être de mèche même s'il est probable que nous puissions le cacher bien longtemps...

-Le jeu n'en vaut pas la chandelle.

-On dénouera aucun noeud sans se brûler les doigts!


-La fille des Rothschild à une pneumonie, de plus elle n'a que onze ans, elle ne tiendrait peut être pas le choc d'un enlèvement.

-Que propose-tu alors?



Dernière édition par Minamitsu murasa le Mar 18 Aoû - 0:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un affreux suicide
» Sinon c'est du suicide?
» Mina Harker
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Grave deterioration dans camps: Desesperes pensent au suicide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: Comity Island-
Sauter vers: