PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Lun 17 Aoû - 1:08

Cette fille était folle… Mais il était certain que si quelqu’un avait les informations sur la solution du problème… C’était ceux qui n’étaient pas là pour en parler. Ils n’avaient pas forcément la solution à l’enquête que l’on menait, mais ils avaient probablement la solution à mon problème, car la seule faille dans l’enquête était ces deux-là, si ils ne pouvaient rien nous apporter d’autre… Alors l’enquête serait probablement close.

Je ne pouvais pas laisser Minamitsu enlever quelqu’un, encore moins la fille de mon ami, aussi je devais lui répondre d’un simple mensonge qui lui en empêcherait…


- On peut faire beaucoup plus simple que ça, j’irais interroger certains réseaux d’informations, ils pourront nous dire si des groupes professionnels étaient en action sur les quelques semaines avant et après le suicide… Car s’il n’est pas un suicide, alors un groupe de professionnel s’en est chargé pour qu’il n’y ait pas de preuve…

Bien entendu, ces informations coutent beaucoup trop cher pour ma bourse, mais pour la bourse de Rotschild… Ce n’était probablement pas un problème. J’écrivais donc un message sur un bout de papier. Je n’avais pas choisi ce restaurant pour rien. Lorsque la serveuse nous amena nos dessert, je lui tendis le morceau de papier dans lequel j’avais écrit les informations et le prix que j’étais prêt à payer…

Elle partit et je fis de même en disant simplement :


- Je vais aux toilettes.

Ainsi, je laissais Minamitsu seule dans la salle, suivant la serveuse pour lui passer la carte de Schneider, une signature sur le reçu et elle me fournit un morceau de papier… Elle était l’informatrice ? Je n’avais pas cette information, je pensais qu’elle m’aurait emmené vers un supérieur à elle. Cependant, avec ce papier, elle me souffla une information des plus étranges…

Je revenais dans la salle l’air dépité… Etait-il vrai que la petit Rotschild s’était suicidé ? Pouvais-je avoir confiance en ces informations qu’elle venait de me donner ? Je mangeais mon dessert l’air amère après avoir appris tout ça… J’ouvrais aussi le morceau de papier… J’allumais une allumette et brulait celui-ci dans le cendrier à table.


- Cela ne nous a vraiment pas avancé… Disais-je à Minamitsu qui se demandait ce qu’il venait de se passer.

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Sam 22 Aoû - 13:01

Nous continuons notre repas tranquillement; l'ambiance plutôt calme me permit de penser à une solution. Kaïki était plus détendu que lors de notre repas Rouka. Notre amie avait ce don pour embêter Kaïki semble-t-il.

- Nous en revenons au point de départ, il nous faut le témoignage des gamins.
Je réfléchissais à un vrai moyen de les approcher. Si nous y réfléchissons bien, il y a un moyen simple.

- Reprenons, nous avons des enfants d'hommes d'affaires, je pense qu'il est raisonnable d'aborder le problème sur cet angle. Propose leur une rencontre avec moi, invente un profil intéressant pour moi et organise notre rencontre. C'est un moyen bien plus raisonnable d'aborder le problème.


J'aurais voulu m'excuser pour le plan précédent, mais je n'en avais pas le goût, il me semblait malvenu de m'excuser pour avoir proposé des solutions.

- Je me chargerais de mon déguisement je n'en suis pas à mon premier essai. Pour ce qui est des bonnes manières j'ai une solution pour que nous perdions pas notre temps à ce que tu me donnes des leçons de bonnes manières, mon personnage sera muet, j'écrirais et tu liras, ce sera une bonne manière d'éviter que je ne leur parle et donc que je commette des erreurs.

Il avait des réseaux informateurs, l'important était d'agir au moment où les enfants sont le plus éloignés de leurs parents.

- Il faudra que nos rencontres soient le plus discrètes possibles et n'atterrissent dans les oreilles de leurs patriarches respectifs sous aucun pretexte, pour ça aussi je compte sur toi.

Penser à Rouka, les propos de Kaiki, il venait à mon esprit ceci: Qui est Kaiki?
Je répondrais sans hésiter un ami. Mais si l'on me demandait qui il est je ne saurais pas répondre.

- Kaiki! Imagines-toi dans une classe d'école, la maîtresse demande que tu te présentes, que réponds-tu?



Dernière édition par Minamitsu murasa le Mer 7 Oct - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Mar 6 Oct - 23:48

Toujours dépité, ne croyant pas spécialement aux infos que je venais d’entendre… Je m’inquiétais tout de même… J’entendais donc Minamitsu parler sans réellement l’écouter. Je comprenais cependant tout de même ce qu’elle me disait…

-Tu sais, la dernière fois que j’ai été à l’école, je faisais partie d’un séminaire et parmi les personnes participantes à ce séminaire… La plupart étaient bien étrange. Mais si tu souhaites que je me présente, je ne peux qu’espérer que tu ne le regrette pas.


Je réfléchissais donc l’espace d’un instant à une présentation qui serait capable de mettre la jeune fille en déroute afin de pouvoir continuer not… Mon travail.

-Mon grand-père était un génie, mais aussi un malade mental. Aussi, pour préserver son patrimoine génétique, il a manipulé ma mère, sa fille, afin qu’elle donne naissance à son enfant en faisant croire à son mari que j’étais bien l’enfant de leur union. Mon père travaillant, j’ai été élevé par mon grand-père, c’est de lui que j’ai découvert la réalité. Veux-tu que je continue ma présentation ?

Je voyais un regard surpris dans ses yeux. Je souriais légèrement sans faire transparaitre quoique ce soit.

-Je me disais bien. Ils eurent ce genre réaction, alors que certaines de leurs présentations étaient assez étranges. Il y a même une fille ultra masochiste qui était tombée amoureuse de moi à cette époque… Mais je m’égare.

Ayant terminé le repas, je me levais alors en premier, me dirigeant vers la sortie.
- Suit moi et reste silencieuse, j’ai un début de plan, mais il nous manque encore beaucoup d’information. Aussi garde le silence durant le trajet.

Je pressais alors le pas, me dirigeant sciemment dans les rues de Comity en suivant des routes difficiles à filer. Je m’arrêtais à une banque, montrant la carte noire, signant un papier en écrivant une somme dont le nombre de zéro était effrayant, repartant avec une valise.  Cela n’était qu’une sécurité. Je me dirigeais vers une boutique d’un grand couturier connu dans Comity. Une boutique d’un grand standing, rien à voir avec les endroits où j’achetais habituellement mes vêtements. Quelques vigiles surveillaient la boutique et les vêtements étaient exposés derrières des vitres visiblement bien plus épaisse que des vitres normales : celles-ci étaient pare-balle.

Je passais à côté d’un vigile suivi de Minamitsu. Nous nous dirigeâmes directement vers le fond de la boutique, derrière le comptoir, nous dirigeant vers une porte avec écrit « staff only ». Une fois cette porte passé, je me dirigeais vers une autre porte, derrière celle-ci se trouvaient des escaliers menant au sous-sol.

Complètement différent de la grande boutique à l’atmosphère raffiné, on ressentait en descendant que  l’endroit était différent, pour un différend type de clientèle… Au lieu du parquet en bois dont le prix dépassait probablement le prix d’une maison de prolétaire, nous marchâmes donc sur des dalles en pierres froides…

Un homme bien habillé nous accueilli sans un mot, nous signant simplement de le suivre. Il nous emmena à un cachot de prison plein de vêtement soigneusement emballé dans des sachets transparents, et aussi plein de caisses remplies d’objet en tout genre, mais principalement de bijoux.
Je murmurais alors à Minamitsu qui semblait perdue :


-Il s’agit là d’objets abandonnés, à vrai dire, leurs propriétaires sont pour la plupart mort dans diverses conditions, mais il vaut mieux que tu ne mêles pas ton nez dans cela. Dit toi simplement que comme ce sont des vêtements portant généralement des broderies spécifiques, ils ne peuvent être vendus à n’importe qui… Et les détruire reviendrais à perdre beaucoup d’argent vu le prix de fabrication…

Je choisissais alors rapidement, mais efficacement une tenue élégante pour la jeune fille, je lui donnais donc la tenue avant d’aller fouiller dans les caisses… J’y trouvais une cape noire avec l’intérieur rouge, brodé de fils d’or à divers endroits. Je lui jetais cette cape, une canne ainsi qu’une perruque… Je prenais une valise luxueuse comme bagage.

-Va te changer.
Lui dis-je en pointant une salle. Met tes vêtements actuels dans la valise. Je m’occupais ensuite de payer le bonhomme en espèce pendant qu'elle se changeait. Minamitsu sortit alors, complètement différente…

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Mer 7 Oct - 23:13

*Ah, Kaïki...* Ma pensé sorti de mon corps sous la forme d'un soupir. Il avait visiblement évité les questions sur sa vie amoureuse. Autant les idées moralement discutables et pour le moins étranges de son grand-père ne le dérangeaient pas, autant parler de ses amours le fait s'envoler comme une fusée. Il ne me laissa pas enchaîner sur une question concernant son amoureuse.

J'aurais voulu rouspéter en chemin, mais il fallait que je ne le perde pas des yeux, il marchait vite sans en avoir l'air, et empruntait des chemins en changeant brusquement de sens. Si je n'avais pas eu moi même à espionner des révolutionnaires je ne me serrais pas rendu compte qu'il fait tout cela pour éviter d'être suivi.

Mais le plus étrange était la boutique où il m'avait emmené on aurait dit un repaire de malfrat. La structure du lieu, les gardes, tout me faisant penser à des gens qui avaient des choses à cacher. Le comble fut une cellule remplie...de pièce à conviction. Si j'avais déjà les yeux écarquillés là, ils étaient sur le point de sortir de leurs orbites pour rouler sur le sol.

-Il s’agit là d’objets abandonnés, à vrai dire, leurs propriétaires sont pour la plupart mort dans diverses conditions, mais il vaut mieux que tu ne mêles pas ton nez dans cela.

*Dans diverses conditions... Et la grande taupe céleste à écaille de dragon va bientôt régner sur le monde... Tu veux me faire porter des trucs de personnes assassiner espèce de goujat!*

Dit toi simplement que comme ce sont des vêtements portant généralement des broderies spécifiques, ils ne peuvent être vendus à n’importe qui… Et les détruire reviendrais à perdre beaucoup d’argent vu le prix de fabrication…

*Et pour couronner le tout il suffit de jeter un œil sur une broderie pour savoir qui est la victime... ET IL VEUT QUE JE RELATIVISE! Si c'était de l'humour au moins...*

J'étais sur le point de pleurer de rire ou peut être l'inverse...

Pourquoi cet imbécile de riche n'a pas coopéré... D'ailleurs même pourquoi il ne se contente pas d'une partie d'échec pour régler leur petite guerre...

Je ravalais mon dégoût et la colère qui montaient, pour me déguiser et mettre un terme à l'enquête...

Je sortais de la "cabine" si on peut appeler cette petite pièce sordide comme ça. Ma transformation semblait réussie puisque l'imperturbable visage de Kaiki semblait légèrement différent. Un peu comme une bonne surprise, qui ne change pas grand chose à la journée que l'on a passé.

J'aurais fait passer la plupart des gens pour de simples gueux trop sûrs d'eux et habillé au-dessus de leurs moyens. La tenue était élégamment simple,la riche transparaissait dans mes mouvements et la qualité des œuvres que je portais. La qualité sans fioriture, laissant dans le caniveau les pimbêches et leur froufrou inutile, place à moi, d'ailleurs qui incarnerais-je cette fois?

-Alors c'est quoi la suite de ton plan?


Revenir en haut Aller en bas
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Dim 25 Oct - 17:19

Je changeais aussi légèrement de tenue, ce n’était pas spécialement différent, simplement une tenue plus sombre, ou plutôt, carrément noire. C’est-à-dire une tenue de majordome. Je m’étais changé plus vite que la petite femme, regardant donc Minamitsu tranquillement alors que je refaisais ma coiffure.

-Bon je vais t’expliquer, c’est plutôt simple, à partir de maintenant, tu es une fille de bonne famille. Disais-je alors que le gérant de la place était toujours dans la salle. Pour l'instant aucune information n'était vraiment importante. Et comme tu peux le voir, je suis donc ton majordome, ce petit jeu sera pour notre bénéfice. Malheureusement, tu n’as probablement pas les bonnes manières n’est-ce pas ? Alors on va faire simple, pour parler, tu passeras par moi.

-C’est pas très discret pour quelqu’un qui donne l’impression que les murs ont des oreilles…

Je m’asseyais alors sur une caisse en bois, ne me demandant même pas ce qu’elle pouvait contenir.

-Pour l’histoire et le plan. Disais-je en jetant un coup d’œil vers le gérant de l’endroit, qui s’en alla alors. Puis-je t’hypnotiser ?

Je n’avais pas confiance en cette demande. Cette fille pouvait être d’une violence… Elle pourrait probablement me casser la colonne vertébrale du petit doigt… Aussi, plutôt que de tenter directement et me faire tuer, demander et risquer de me faire amocher serait plus logique…
Elle accepta… Je n’en croyais pas mes oreilles, le choix était complètement illogique… Elle aurait dû se rendre compte que je n’étais pas la personne la plus fréquentable de cette ile… Et pourtant.
Je sortais alors une bougie, l’allumant utilisant une allumette.


-Je relâcherais l’hypnose si quelque chose devait arriver… Alors soit dorénavant prête à éventuellement combattre… Vu que tu seras de nouveau dans ton état actuel après l’hypnose… Concentre-toi sur la flamme de la bougie Minamitsu…

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Mar 27 Oct - 21:06

Je fis signe à mon majordome de régler la question. Il semblait ne pas comprendre.

-Je déteste parler, si ce n'est pour affaire. Faites le nécessaire que cet imbécile fasse son travail au lieu de me regarder.

Le vigile avait un rôle, surveiller une boutique, était-je une boutique? On ne leur demande qu'une chose, et au lieu de ça, je perdais mon temps à expliquer ce qu'ils devaient faire. Je devais perdre mon temps à leur rappeler à tout les deux leurs tâches respectives.

-Oui, Madame. Dit-il avant de s'adresser au gorille de la boutique.

J'adressais un sévère regard à l'employé, mon regard pouvait traversé ses lunettes bas de gamme, je lui adressais un message clair. Gardez vos yeux rivés sur l'horizon, ou je vous les ferais ôter dans une salle de torture.

-Ne me faites plus perdre mon temps à vous expliquer ce que vous devez faire, je vous paie, ce n'est pas du bénévolat, n'est-il pas?

J'aimais les choses bien faite, en particulier le travail bien fait.

-Je refuse d'attendre plus longtemps.


-Une autre voiture sera là d'ici peu, je veillerais à décompter leur retard, et à adresser une lettre de mécontentement à la compagnie.

Le travail bien fait, implique que l'employé est fait pour ça. Vous voulez soulever une lourde de charge ne prenez pas un poète. Mon majordome était peu vivace mais incroyablement bien renseigner, il connaissait les bonnes adresses et cela me suffisait.

L'adresse avait été aménager pour donner l'illusion d’appartenir à un héritier. Si tenter que les héritiers achètent des meubles de bois rouge d'aussi mauvaise goût. Pour un œil habitué aux œuvres d’artisan de talent ceux là manquaient d'âme, de pauvre copie tout au mieux.

-Madame ne prendra rien, passons à l'affaire qui nous amène.

Je me refusais dès lors à avaler quoi que se soit dans ce qui n'était qu'un entrepôt de copie. Pour peu que la nourriture soit du même standing que les meubles...Je ne tenais pas à me faire des souvenirs désagréable pour rien.

Le majordome leur expliqua ce que j'attendais d'eux.

-Hé hé hé, et quel paiement une jolie dame tel que vous me propose t-elle.

Ce déchet osa sortir sa langue, me faisant comprendre qu'il attendait un paiement en nature.

-AAARRRHHH, PUTAIN MAIS ELLE EST FOLLE!

J'enfonçais encore plus ma canne dans son orbite. Je relâchais prise quand cette vermine fut sur le point de s'évanouir.

Kaiki sorti la canne de son œil avant de la brûler dans le feu de la cheminé.
-2 millions par tête. Ça fait un total de 6 millions.

-6 millions ça fait trois têtes?

-Faites ça en silence, madame déteste le raffut.

L'imbécile eu la joie de comprendre, quand ses camarades de jeu le soulevèrent, pour l'emmener dans une pièce à côté. Je n'aimais pas voir les exécutions, c'était le genre de spectacle qu'adorent les sauvages et les fils de parvenu. Je ne vous parle même pas de leur cris disgracieux.

-Pardon, je n'ai pas su le punir comme il se devait. Dit-il en penchant légèrement la tête.

-Ce n'est rien, il était nécessaire que tous ici comprennent que j’apprécie particulièrement le professionnalisme de mes employés.

Je le laissais faire le reste, expliquant ainsi à ces mercenaires ce que j'attendais exactement d'eux.

Revenir en haut Aller en bas
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Mer 28 Oct - 18:14

Une jeune femme de bonne famille marchait désormais dans ces rues. Le blason sur sa cape appartenait à une famille dont le nom avait désormais disparu, la famille Minami. Il s’agissait là d’une grande famille qui contrôlait, dans l’ombre, toutes les richesses de South blue, un véritable mythe. Il fut un temps où certains se demandaient si le mot "sud", autrement dit, "Minami" n’aurait pas pris pour origine le nom de cette famille…

Cette famille n’existe plus car les Rotschild et les Rockefeller ont pris leur place. Et j’avais devant moi la seule survivante de cette famille. Lorsqu’elle marcha devant la boutique de laquelle nous sortions, elle se plaignit directement du comportement du garde.

J’avais prévu le coup, demandant à un véhicule de venir nous chercher pour aller vers notre prochaine position. Nous aurions pu y aller à pied, mais il n’était pas bon être radin dans cette ville, l’apparence était signe du standing d’une personne et pour une personne telle que madame Minami, il fallait que cette apparence soit au top, quitte à jeter de l’argent par les fenêtres.

En ma qualité de majordome, je me devais aussi d’avoir une apparence équivalente l’importance de ma maitresse…

Nous arrivâmes donc dans un simulacre de maison bourgeoise… L’homme qui nous accueillait était un triste homme… Il s’agissait probablement d’un nouveau dans le business, une racaille en puissance étant de service d’accueil pour la première fois de sa vie…





Et la dernière fois aussi. Il aurait pu souffrir bien plus que ça, mais sa chance le fit tomber sur cette dame qui avait tout de même certaines qualités physiques. Madame Minami venait de tuer un homme sans cligner de l’œil. Pour supprimer les preuves, je jetais donc la canne en bois dans le feu de la cheminée. M’excusant bien rapidement auprès de madame Minami.


-Comme dit précédemment par Madame Minami, nous sommes donc prêts à payer, 2 millions en avance, par tête, ce qui revient donc à 6 millions, mais nous ne souhaitons voir que 2 personnes : rencontrer les jeunes des deux grandes familles…

Un homme me coupa la parole, mais il savait clairement ce qu’il disait, probablement un des responsables.

-Après le spectacle que vous nous avez montré, je ne peux accepter pour une si petite somme, surtout au vu des cibles…

-Ne vous inquiétez pas, il s’agit là d’un paiement d’avance, plutôt même qu’un paiement d’avance, il s’agit là simplement du paiement pour vos nécessités matérielles. Disais-je en sortant la valise contenant 10 millions de berrys que je posais sur la table, l’ouvrant avant de la tourner vers mon interlocuteur.

-Le reste du paiement sera 4 fois plus grand que ce montant. Je pense que cela est suffisant n’est-ce pas ?

-Bien entendu, suivez-moi.

Je me levais donc pour sortir et changer de salle, laissant donc Minamit… Seule dans le salon d’accueil. Nous fûmes suivit par 2 hommes transportant le cadavre.

Nous étions donc dans une cave avec de nombreux instruments de tortures. Je poussais intérieurement un soupir, trouvant Minami vraiment chiante comparée à Minamitsu. Heureusement, celle-ci ne saura jamais qu’elle a tué durant l’hypnose… J’expliquais donc rapidement à mes interlocuteurs leur travail.

Ces hommes étaient faibles, peut-être même plus faible que moi. Mais leur avantage principal était leurs connaissances, tout comme moi. Ils savaient aussi être discrets à un tout autre niveau. Maquiller un meurtre en suicide ? Aucun problème, aussi, je les soupçonnais du meurtre du jeune Rockefeller. Je voulais donc qu’ils enlèvent le petit Rotschild et la petite Rockefeller pour réunir à un même endroit l’éventuel commanditaire et ses sbires…

Ils étaient des brigands sans scrupules. Trahir leur employeur ? Aucun problème. C’est d’ailleurs là la raison pour laquelle j’utilise Minamitsu : elle est bien plus forte que ces malfrats. J’aurais pu commanditer l’enlèvement seul, ainsi, madame Minami ne m’aurais pas cassé les pieds, mais j’aurais été bien moindrement en sécurité.

Ils allaient donc d’abord se débarrasser du corps avant d’aller chercher les enfants. Je retournais pendant ce temps dans la salle d’attente.


-Désolé de vous avoir fait patienter madame. Vous pouvez-vous reposer, votre vengeance ne saurait tarder…



Quelques heures plus tard, l’homme revint, en nous faisant signe. Nous nous dirigeâmes donc dans le sous-sol… Pour y trouver le jeune Heinz Rotschild et la jeune Rockefeller. La petite fille pleurait, le garçon était visiblement en colère. Gueulant sur les malfrats qui l’avaient trahit… J’avais vu juste. Mais leurs mots étaient plus étranges que ça, la petit fille se lamentait, visiblement coupable de quelque chose tandis que le garçon lui gueulait qu’il était coupable… A ce moment-là, j’avais complètement oublié Minami sur qui dans un élan de vigueur cracha le jeune garçon….

Normalement l’hypnose aurait dû faire qu’elle souhait plus que tous les torturer, mais son regard me donna des frissons dans le dos. Attrapant le jeune garçon, le soulevant d’un bras avant de lui mettre une claque…

Si cela n’était qu’une simple claque. Le son de coup créa un silence dans la pièce. Tous étaient choqué qu’une claque puisse être aussi violente et je pensais honnêtement que si dans l’hypnose, elle ne souhaitait pas le faire souffrir, elle aurait pu lui mettre une claque mortelle… Le jeune garçon ne pleura pas immédiatement… Peut-être était-ce son cerveau qui refusait d’admettre la douleur, surtout une aussi soudaine…

Lui collant une autre claque, puis une autre puis une autre… Personne n’osait parler… Mais cela était normal : la petite fille avait peur de devenir la cible des attaques, le garçon avait trop mal pour parler et les autres présent étaient payé pour garder le silence…

Malheureusement, l’amplitude du prochain coup n’allait peut-être pas tuer le jeune garçon, mais je ne voulais pas qu’il perde de dents ou qu’il souffre de blessures irréparables. Aussi je me hâtais de claquer des doigts pour arrêter Minamitsu alors que le coup volait vers le jeune garçon qui perdit conscience avant l’arrivée du coup…


Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Sam 31 Oct - 1:27

-J'espère que tu auras une explication pour ça... Je m'étais arrêté in extremis, non pas par volonté mais par réflexe. Ne jamais frapper des civils, tiens ça me rappelait quelqu'un que j'avais croisé il n'y a pas longtemps.


-Shhh... Il semblait craindre quelque chose et me demandais de ne pas faire de vague à ce sujet. J'espérais qu'il ne s'agisse pas d'un plan foireux pour sauver sa peau.

Je sortais de ma position de statue, pour me retourner vers Kaiki.

-A-t’on déjà des résultats?


Il continuait dans sa démarche de discrétion à tout prix. Mettant son doigt sur sa bouche. Je hochais très légèrement la tête avant de le laisser continuer l'opération.

Vu que le premier héritier semblait hors d'état d'interrogatoire il s'adressa à la seconde. Une jeune fille, qui au vu de ses habits ne pouvait qu'être de la famille Rockefeller. Par simple déduction l'autre ne pouvait qu'être un Rotschild.

-Regarde ton camarade de jeu, si tu ne veux pas subir le même sort parle.

Le même sort? J'observais le jeune homme qui semblait juste évanoui, il s'était laissé aller...Souillant ses beaux habits, et l'air au passage.

-Eh, vous autres, changer moi cette mauviette, il souille l'air dans cette pièce fermée vous attendez que je suffoque?

Je ne savais même pas qui étaient ses gens, surement des hommes de main à notre service. Mais par Calypso ils n'étaient pas vifs pour un sou. Ils attendaient vraiment un ordre, pour changer ce pauvre garçon, et sauvez nos nez?

La fille quant à elle ne se fit pas prier pour balancer tout, mais tout ce qu'elle savait.

-Nos ainés s'aimaient, cela n'aurait aucune importance chez des gueux, seulement nos familles sont les plus puissantes de tout Comity. Leurs héritiers principaux qui sont sur le point de conclure l'alliance que personne n'attendait, vous pensiez que personne n'allait réagir?

Leurs familles allaient par conséquent n'en formés qu'une seule, dominant ainsi l'île comment cela pouvait-il poser problème.

-Une seule et même puissance sur toute l'île grande idée seulement il fallait écarté les cadets. Pour se débarrasser de nous proprement, nous serions envoyé vers des services tels que la marine, plus pour être écarté de l'héritage que pour montrer notre soutien au gouvernement mondial. Les autres familles n'ont ni la puissance ni l'argent nécessaire pour faire quoi que ce soit.

Nous avions le mobile, mais pourquoi aller jusque-là? Plus elle parlait et plus j'avais de question. Mais la menace de Kaiki semblait avoir alimenté un flot continu de parole.

-Séparer leur couple était simple, mais il restait tout de même 4 héritiers pour toute l'île. Et diviser chaque fortune en deux ne ferait que nous affaiblir. Il fallait que nous gardions les choses entre les mains de deux personnes...

Mais comment en étaient-ils arrivés à tuer et à maquiller le tout en suicide?

-Finalement à force de les épier chacun avec nos propres moyens nous avons conclu qu'une alliance serait plus efficace. Il nous fallait cependant choisir lequel des deux devait être éliminé. Mon frère était un idiot, c'est lui qui s'exposait le plus pour voir sa belle. Quelle erreur, il faisait la meilleure cible des deux. Nous avons engagé ces mêmes chiens pour l'assassiner et déguiser cela en meurtre. Les accusations, discréditeraient la grande sœur, ne laissant pour seul maître de l'île que nous deux. Nous avions dès lors tout entre nos mains pour garder notre influence et notre pouvoir. Mais voilà que vous retournez nos chiens pour nous mordre la main, hein bande de traîtres. Si j'étais vous je ne ferais pas confiance à des chiens capables de mordre leurs maîtres.

Après l'avoir entendu parler de leurs frère et sœur comme de concurrent au trône, je m'attendais à ce d'autres personnes soient impliquées. Mais que ce soit eux qui aient réussi à déguiser le meurtre en suicide?

Encore une fois Kaiki me fit signe de ne pas intervenir. Peut-être avait-il peur que je réagisse trop vite? Je ne suis pas une amatrice...Faire sauter ma couverture était hors de question. Et le témoignage de cette fille ne me suffisait pas.

-Madame attend des explications.

L'un s'exprima alors pour tout les autres. Il expliqua comment ils avaient trouvé le corps et avaient simplement maquillé la scène et empoché l'argent, visiblement une "fête" avait mal tourné. Par fête j'entends l'abus de jeunes femmes parfois, voire souvent avec la bénédiction de drogue ou d'alcool.

On aurait pensé qu'il s'agissait de vrais amoureux mais en réalité ainés et cadets convoitaient l'argent et le pouvoir quitte à s'assassiner entre eux ou à faire des mariages arrangés. La vie de la jeunesse Comiticienne n'avait rien de rose...Puisque les dires des hommes de main sur la vie turbulente du défunt furent confirmés par sa jeune sœur...

Un des hommes qui s'étaient préalablement infiltrer nous expliqua le déroulement d'une bagarre impliquant deux jeunes femmes... Il racontait son histoire en caressant un moignon, anciennement un doigt...Souvenir que lui avait laissé une des deux jeunes femmes.

Revenir en haut Aller en bas
Deishu Kaiki

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 23/05/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
12/1000  (12/1000)
Expérience:
331/400  (331/400)

MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   Sam 31 Oct - 20:22

Vraiment, je me demande encore pourquoi je fais aussi souvent des travaux à problèmes… Mais j’avais oublié que j’étais sensé prêcher la bonne volonté des berrys. Tous ce que je pouvais espérer, c’est que Murasa ne fasse pas de commentaire inutile… Le petit qui s’était évanoui était le fils de mon client et avec la petite qui nous racontait la querelle de chapelle entre l’église Rotschild et Rockefeller qui priaient pour le même dieu. Mais même au sein de ces églises, il y avait donc eu un schisme entre les jeunes et les anciens… D’après mes informations, la grande sœur du petit garçon qui était inconscient était aussi morte, même si cette information n’était pas encore devenue publique.

Je taisais cette information pour le moment, nul besoin d’embrouiller encore plus l’affaire, il me fallait surtout confirmer si ce qui était dit était la vérité. Toujours partir du principe que mes interlocuteurs mentent, même si ils ne le font pas.


-Malheureusement je ne peux vous croire. Minami et moi-même sommes des enquêteurs,  je ne peux vous donner l’identité de notre mécène. Je ne suis pas spécialement fort, mais Minami peut aisément détruire votre groupuscule entier, même en enduisant vos armes de poisons vous ne pourrez simplement pas l’atteindre. Alors on va faire simple…

Je sortais alors la bougie déjà consommée que j’avais utilisée pour Minamitsu. Une simple bougie parfumée. Je l’allumais d’un geste simple, mais fluide à l’aide d’une allumette.

-Je vais maintenant vous hypnotiser. Concentrez-vous sur la bougie. Tous ceux qui ne se laisseront pas faire seront présumé coupables et je vous laisse deviner quel genre de sort pourrait vous arriver…

Rapidement, l’odeur de la bougie remplaça celle du jeune Rotschild dans la pièce. La vue, l’ouïe, l’odorat… J’allais donc ajouter à cela le toucher pour augmenter la durée de l’hypnose, appuyant sur des points spécifiques de leurs mains, y compris pour la petite Rockefeller. La peau de la main est, parmi les parties accessibles, celle ayant le sens du toucher le plus développer. Je finissais ce petit rituel en claquant des doigts.

Pour Minamitsu et moi-même, ce claquement de doigt n’était qu’un claquement de doigt normal. Mais pour toutes les autres personnes présentent…

Leurs yeux étaient devenus vitreux, leurs respirations s’étaient ralenties, visiblement moins stressé par la situation. Des signes qui ne pouvaient tromper, il était impossible de faire semblant de se calmer.


-Bien, lorsque vous sortirez de l’hypnose, vous ne vous souviendrez pas de ce qui aura été dit durant l’hypnose. Mais par sécurité, je m’adresserais à ma camarade sous le nom de Minami. Disais-je afin de lui faire comprendre de ne pas révéler nos véritables noms, juste au cas où. Je me nomme moi-même Kaneki. Faisant moi-même comprendre à Murasa qu’elle devait m’appeler ainsi.

On ne sait jamais ce qui peut arriver et mieux vaut prévenir que guérir. Il y avait d’innombrables cachettes dans cette cave, mais une seule issue. Il se pourrait qu’un de leur camarade soit caché dans un mur, écoutant scrupuleusement la conversation, ou même qu’un système d’enregistrement soit à la place de cette personne… Mais le temps, c’est de l’argent, et je ne voulais pas en gâcher à chercher quelque chose qui n’était pas forcément là.

Je détachais la petite Rockefeller avant de prendre la parole :


-Que ceux qui ont menti lors de l’interrogatoire précédent lève la main.

Aucun d’entre eux ne le fit. Je regardais alors Murasa.

-Minami, une remarque ? L’hypnose devrait continuer pour encore 3h, je pense pouvoir les faire faire ce que je veux durant ce temps, prends ça pour un service.

-Peuvent-ils dessiner un portrait des suspectes ?

Je tournais alors ma tête vers eux. Celui qui s’était infiltré fit un pas en avant. Il put nous dessiner assez précisément l’apparence de celle qui avait fait ça à son doigt, peut-être l’expérience du métier lorsque le partage d’information était nécessaire, mais étant avec lui au moment du meurtre… Elle ne pouvait pas être celle qui la coupable. La coupable présumé a été vue durant leur fuite, une femme aux cheveux violets, quelque chose de plutôt visible.

-Bien bien, besoin d’autre chose Minami ?

-Non.

-J’ai une autre question alors, que savez-vous à propos de la situation actuelle d’Illyasviel Rotschild ?

Rien, ils ne dirent rien… Il était donc très probable que la rumeur dont j’ai entendu parler ne soit pas un meurtre…

-Alors je vais terminer simplement : à notre départ, rattachez les deux enfants et laissez-les, vous irez vous rendre à la marine en avouant vos divers crimes. Minami, on s’en va.

Je récupérais la valise contenant les berrys. Il était mieux pour mes relations avec Schneider de cacher ce genre de mauvaises transactions…

Une fois sortit, nous nous dirigeâmes vers la boutique, y entrant par une porte arrière afin de nous changer et ressortir. Dans les entrepôts du magasin, je m’adressais à Minamitsu :


- Que vas-tu faire maintenant ? Il est très probable qu’en déguisant le meurtre en suicide, ils aient supprimé les preuves… Trouver la coupable en se basant uniquement sur sa couleur de cheveux risque d’être compliqué.

-Pas tant que ça, les personnes qu’on recherche sont deux femmes, commençons par ordonner la fermeture des ports, et à rechercher toute les personnes correspondantes au signalement, des femmes avec des cheveux tels que ceux-là et de tel capacité de combat ne sont certainement pas des paysannes perdu...

-Effectivement. Je te laisserai t’occuper de ce côté-là, j’ai comme qui dirait un plan pour essayer d’appâter la personne. Bon allons-nous changer. Disais-je simplement en me dirigeant vers une cabine tandis qu’elle fit de même.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suicide... sur Comity? [Mina&Kaiki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un affreux suicide
» Sinon c'est du suicide?
» Mina Harker
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Grave deterioration dans camps: Desesperes pensent au suicide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: Comity Island-
Sauter vers: