PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Mar 10 Nov - 23:06

Le ninja ouvrait à peine les yeux, qu'il vit un ciel nuageux et peu propice à une météo stable. Il bougea péniblement les pupilles pour regarder autour de ce que l'orbite oculaire lui permettait. Il y avait un feu de camp, qu'il repéra plus au crépitement du bois dans les flammes, qu'à la vue. Il semblait être dans une petite clairière entourée d'arbres épais et touffus. Tantôt vertes, tantôt brunes les feuilles laissaient présager une ambiance automnale, plutôt calme avec les chants apaisant de quelques oiseaux.
Une jeune fille qui ne devait pas avoir plus de onze ou douze bougies s'occupait du ninja en prenant soin de lui administrer un chiffon humide sur le front. A son chevet avec beaucoup de sérieux, elle afficha un grand sourire lorsque qu'elle s’aperçut que l'homme aux Sharingans était vivant.  

- Serena, Serena ! Il se réveille ! cria-t-elle avec joie.

Cette enfant diffusait une onde de bienfaisance. Du bonheur et de la bienfaisance autour d'elle. Elle possédait une aura particulière. Comme quelqu'un de pur et d'innocent qui possédait un cœur extraordinaire. Elle était blonde, quoi que ses cheveux semblaient être à mi-chemin entre le gris et le blond. Deux couettes, avec de jolis rubans et des jolis yeux noisettes qui trahissaient son espièglerie d'enfant.
Tandis qu'Itachi essaya de se relever pour s'asseoir, la jeune fille intervint en le repoussant des deux mains pour le forcer à se rallonger.  

- Non, non, non ! Vous ne bougez pas ! Vous avez besoin de repos ! C'est quand même un petit miracle que vous puissiez rouvrir les yeux ! s'exclama t'elle, le visage gonflé devant ce qui paraissait être de l'inconscience du jeune homme.

Que s'était-il passé ? Après sa descente de Redline, le ninja était tombé en pleine tempête et avait dérivé quelques jours sans eau ni nourriture, sur une mer, calme après la tempête monstre, mais qui continuait malgré tout à être très pluvieuse. Une dérive successive qui avait dû le mener sur cette terre dont il ignorait encore le nom.

- Ou... Ou suis-je ? demanda t'il faiblement.

- Vous êtes sur les terres du royaume du Grégothard. Je m'appelle Lyse Knightwalker, et voici ma protectrice Serena Cliverhood.

Ah oui. La jeune fille s'était précédemment adressée à une femme du nom de Serena, En baissant le regard, il put apercevoir une femme aux cheveux noirs en armure, d'une probable vingtaine d'année. Après ces présentations, la jeune fille continuait son petit discours apaisant, en expliquant qu'elle et sa protectrice avaient trouvé le déserteur et sa monture sur les rives de l'île. Ils avaient tous deux apparemment perdus connaissance, après un épuisement relatif. Cela faisait déjà plus de vingt-quatre heures qu'elles les avaient retrouvées, et à peine le ninja ouvrait les yeux. C'était bon signe, mais la convalescence était loin d'être terminée.
La jeune fille apporta un peu d'eau et un morceau de pain au ninja, qu'il mangea aussitôt. La nourriture lui avait manqué, la moindre chose comestible devenait un met de choix. Il aperçut ensuite Confiance allongée en train de se reposer, gloussant de temps à autre, probablement prisonnière d'un rêve.
Le ninja se reposa toute la journée, jusqu'en fin d'après-midi où il se releva enfin de son lit remerciant la jeune femme, et salua pour la toute première fois Serena qui se contenta de garder le silence.

- Alors monsieur Itachi Uchiwa, qu'allez-vous faire maintenant ?

Le ninja fut surpris. Elles connaissaient son nom et son identité. D'un autre coté ce n'était pas plus mal de crever l'abcès de cette manière. Si elles avaient passés plus d'une journée à remettre sur pied un homme recherché  par le gouvernement mondial, c'est qu’elles ne comptaient pas lui faire du mal, ou le ramener à la marine. Après tout, les affiches de recherches indiquaient bien "mort ou vif". Toutefois, il fut incapable de répondre à la question pour le moment. Il ne savait pas ce qu'il avait prévu. Ou plutôt il n'avait pas prévu de se retrouver là. Qu'allait-il bien pouvoir faire ? Oui il avait entendu parler du royaume du Gregothard, mais non il n'avait rien à y faire.
Cependant, il avait depuis, son réveil, quelque chose qui lui tenait à cœur. La jeune fille si gentille et aimable, l'avait remis sur pied avec tant de générosité, qu'il se sentait gêne de ne pas lui rendre la pareille.

- Pour être honnête je n'y ai pas encore réfléchi. Je ne connais pas grand-chose ici à part vos noms. Me permettriez-vous de poursuivre la route à vos côtés quelques temps ?

A cette demande la jeune femme en armure tourna vivement la tête comme pour intervenir. Cet élan de familiarité ne semblait pas lui avoir plu.

- C'est bon Serena. dit la petite fille avec un sourire. Il peut nous accompagner le temps de trouver sa route.

Cette enfant était décidément un ange. C'est ainsi que le ninja s'aventura dans les forêts du royaume du Gregothard, encore convalescent, en compagnie d'une enfant adorable et d'une jeune femme qui l'était clairement moins. Ignorant, qu'il avançait vers une histoire qui le dépassait en tout points.


Excuses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Dim 15 Nov - 0:41

Le soleil tombait laissant apparaître dans la foret une lumière brune et chaude. Un paysage absolument fabuleux, même au cœur des troncs d'arbres. Itachi marchait aux cotés de sa Confiance, Lyse était placée entre le ninja et sa protectrice qui elle, tenait les rennes de son cheval qui tirait une petite carriole dans laquelle devait se trouver des vivres, des vêtements de rechange et probablement un petit matelas de nuit. Depuis leur départ, la petite fille semblait très interloquée par la monture du déserteur. Quoi de plus normal ? Les montures étaient généralement des chevaux, ou des ânes pour les personnes plus pauvres. Jamais quelqu'un n'avait eu l'idée de se servir d'une volaille.

- Dit Itachi, Qu'est ce que c'est en fait ce drôle d'animal  ?

Ce qui était réellement drôle dans cette situation, n'était pas l'animal comme le prétendait la petite fille, mais bien la question qu'elle venait de poser. Car malgré l'attachement qu'Itachi portait à sa monture, il ignorait totalement d'ou elle venait...

- On appelle cela un Chocobo. dit il en ressortant les informations que Boa lui avait transmises sur Autumn Forever. Mais pour être tout à fait honnête avec toi, je ne sais rien de plus.  

- C'est dingue ! Je n'avais jamais vu une chose pareille ! Tu connaissais toi Serena ? demanda t'elle avec sa bienveillance habituelle.

La jeune femme garda le silence, toujours aussi peu loquace. Elle se contenta d'hocher la tête en signifiant un non, pour répondre à sa petite protégée. Puis après un temps d’émerveillement devant le gallinacé qui semblait s'amuser de l’attention qu'on lui portait, Itachi voulu en savoir un peu plus sur les deux personnes qui l'accompagnaient.

- A part vos noms je ne connais pas grand chose... D’où venez-vous ? Et ou allez vous ? Demanda t'il.

- Eh bien tu connais déjà nos noms. Nous vivions dans un petit village nommé Harlebard, bien plus au nord du royaume. Mon père était bûcheron, et ma mère femme au foyer. Quant à Serena elle a intégré l'armée du village il y a trois ans, pour devenir une brave guerrière ! Ce qu'elle peut faire à l'épée est absolument incroyable ! Nous traversons le pays, pour gagner les terres de l'ouest, un grand médecin vit la bas. Mon petit frère et mon père sont soudainement tombés malade, nous sommes partis le chercher. Expliqua t'elle sans le moindre gène.

Itachi fut amusé, et lâcha un petit sourire, en regardant la petite fille avant de lui dire.

- Je ne t'ai pas encore remercié pour tout les soins que tu m'as prodigués. Toutefois si tu ne voulais pas me dire la vérité, il suffisait de me le dire tu sais. Je ne l'aurais pas mal pris.

La jeune femme eu enfin une réaction humaine. Visiblement surprise par ce que venait de dire le ninja. Lyse quant à elle eut le souffle coupé, avant d'essayer de rattraper la chose.

- Mais non je te jure, c'est la vérité et...

- Quand tu étais à mon chevet tout à l'heure, j'ai vu que tu portais un petit pendentif en or, avec des armoiries dessus. Puis malgré votre longue route, ta robe, qui je dois l'admettre est très jolie, ne porte pas la moindre trace de saleté. J'en déduis qu'il y a dans la charrette, de nombreux rechanges. Surtout ne le prends pas mal, je ne voudrais pas me montrer impoli envers toi qui m'as sauvé, mais je ne crois pas qu'une fille de bûcheron ait les moyens de se payer de tels vêtements.

Ni une ni deux, la fille en armure bondit, en lâchant les sangles du cheval. Elle atterrit devant l'homme aux Sharingans. Son épée dégainée glissant sur son armure d'acier rouge, et déposant la pointe de son arme sous la gorge du ninja qui ne s’inquiétait pas davantage.

- Nous t'avons soigné, nourri et permis de poursuivre le chemin avec nous. Alors fais attention à ce que tu dit. dit elle pour la toute première fois.

- Ah. Le fait le plus étrange. Que fait un membre de l'armée avec toi ? La fille d'un bûcheron possède les moyens de  s'offrir le luxe d'un garde du corps ?

La fille en armure grogna de plus belle, contrariée par les déductions de cet invité. Mais ne put en revanche rien dire pour sa défense. Puis la jeune enfant gênée, qui regardait le sol, grimaçant avec ses lèvres intervint.

- C'est bon Serena. Si personne n'accepte de nous suivre c'est peut être parce que notre mensonge n'est pas au point, déclara t'elle. Je m'excuse Itachi. Je t'ai menti, en fait...

- Je t’arrête tout de suite. coupa le ninja. Si tu m'as menti, c'est que tu ne veux pas en parler. Je ne t'oblige à rien. expliqua t'il avec un sourire vers le jeune fille.

Elle secoua la tête en expliquant que malgré la courtoisie et la compréhension du ninja, elle lui avait menti. Et mentir était une chose bien moche selon elle. C'est ce qu'on lui avait appris. Elle consentit donc à donner des explications cette fois vraies.

- Mon nom complet et Lyse Clara Margaery Knightwalker de Gothard. Je suis une descendante du premier roi de ce royaume Gregor de Gothard. En fait, pour retrouver notre lien de parenté il faut au moins remonter une cinquantaine de génération en arrière. Ça remonte à plus de deux milles ans. Mon père était Azeroth Knightwalker de Gothard, le précédent roi du royaume, je suis sa fille unique. J'ai été chassée du royaume, il y a cinq ans, après le coup d'état du patriarche d'une grande famille aristocratique du royaume appelé Sir Owen Lancaster. Un formidable guerrier doublé d'un affreux tyran qui terrorise le pays. Je suis à la recherche de soldats prêt à se soulever contre le nouveau roi. Serena était une membre de la garde royale. Elle a survécu à la bataille et à décider de m'accompagner. Nous avons vécu plus de quatre années recluses dans les montagnes et les forets. Puis j'ai décidé d'essayer de sortir le pays de la coupe d'Owen, mais ce n'est pas simple. Les gens sont terrifiés à l'idée de ne pas suivre ses ordres, alors pour ce qui est de l'affronter... expliqua t'elle en soupirant.  

Incroyable. Cette fille qui était encore bien trop jeune pour s’intéresser à la politique et à la guerre, faisait une parfaite pionnière de l'altruisme. Et malgré un voyage qui semblait être infructueux pour le moment, elle gardait espoir de sauver son pays contre l'opprobre. Devant de telles déclaration Itachi préféra garder le silence, tandis qu'ils reprirent la route vers le prochain village.


Lyse et Serena :
 

Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Mer 18 Nov - 10:23

Le ninja en savait désormais plus sur ses accompagnatrices et sur le pays dans lequel il était tombé. Et malgré la gène, qui s'était installé après ces explications, ce fut contre toute attente Serena qui reprit la parole.

- Comme tu le vois, notre voyage ne fait pour l'instant pas office de réussite.

Itachi conserva le silence, presque désolé pour les jeunes filles qui étaient en apparence les seules à avoir le courage suffisant pour faire face à la tyrannie. Une quête de guerriers prêts à écrire l'histoire. Dit comme ça, la chose prenait une dimension épique, presque amusante ! Hélas la réalité était tout autre, c'était la guerre qui se préparait. Et la guerre hélas n’apportais généralement que pleurs et désolation. Mais finalement, mieux valait pleurer une bonne fois pour toutes pour retrouver le sourire, que survivre difficilement, en retenant ses larmes tout les jours.

Finalement après le silence prolongé, Itachi brisa la glace et demanda.

- Votre périple, vous a déjà conduit dans de nombreux villages ?

- Des petits villages oui, nous ne nous attendions pas à grand chose dans de telles bourgades. En revanche nous avons atteint une grande cité de l'est : La cité de Castelmithral où nous espérions trouver l'aide de l'armée renégate. expliqua calmement la femme à l'armure rouge

- Mais ? demanda le déserteur.

- Mais l'armée renégate a été anéantie par les troupes de Lancaster. C'était pourtant une armée de plus de huit milles hommes. nous sommes hélas seules pour le moment.

- Nous nous rendons dans le village de Moulinfier, nous devrions y arriver dans la nuit. Il est réputé pour le tournoi des Hallebardiers, où de nombreux combattants du comté du sud viennent chaque années. Le tournoi n'aura lieu que dans cinq mois mais nous espérons pouvoir trouver quelques preux soldats acceptant de nous aider. ajouta Lyse.

Ce n'était pas que le ninja avait du mal avec la géographie, mais avant son arrivée il ne connaissait que le royaume du Gregothard de nom. De ce fait il avait un peu de mal à se repérer. Est, Ouest, Sud et Nord étaient des registres avec lesquels il n'éprouvait pas de mal. Mais dans son cas il avait fermé les yeux en pleine mer et les avait rouvert en pleine terre. Il ignorait donc sur quel versant il avait échoué. Ni d'ailleurs ce que qu'était devenu son bateau. Il s'en préoccuperait plus tard. Il demanda avant tout pour s'orienter avec plus de facilité, si elles ne possédaient pas une carte du royaume. Comme à son habitude, Lyse se rendit serviable et monta dans la chariote pour y retrouver ce que le ninja venait de lui demander. Elle ressortit avec un papier enroulé en main, et lui apporta en dépliant le parchemin.

Carte du Gregothard:
 

Aussitôt, le déserteur se repéra, et comprit un peu mieux la disposition des villes et surtout sa position actuelle. Les quelques explication de la jeune fille l'aidèrent également à mieux situer le tout.

- Ici, c'est la capitale Gothard l'Ancienne, avec le château du roi. Nous nous sommes ici dans la contrée du sud. Et nous nous dirigeons vers la région d'Ocrechamp. Le village de Moulinfier est l'entrée de la région.


Cette fois les choses lui paraissaient beaucoup plus claire. Et bien que la carte était très complète, les explications de la jeune souveraine, ne faisaient pas de mal. Le royaume était en fait très grand, pour le traverser du nord au sud il fallait compter facilement six cent kilomètres. Ce qui laissait penser que la lutte contre le tyran allait être d'autant plus difficile.

Après cinq bonnes heures de marche, les lumières de Moulinfier illuminaient l'horizon. il ne devait rester qu'un petit kilomètre à parcourir. Enfin les trois vadrouilleurs allaient pouvoir se reposer. La lune était déja haute dans le ciel étoilé, et la fatigue de chacun se faisait sentir. Lyse sortit de son petit sac de cuir une joli montre à gousset qui indiquait déjà minuit et quart. La route avait été longue et l'arrivée n'en était que plus agréable.




Dernière édition par Itachi Uchiwa le Dim 29 Nov - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Dim 29 Nov - 20:09

Après une bonne nuit de repos passée dans la première taverne qu'ils avaient trouvés, Itachi se leva le premier comme une habitude qu'il avait prise. Il sortit de l'auberge décidé à explorer ce fameux village de Moulinfier qui faisait tant parler de lui dans le royaume. Les maisons étaient relativement vieilles, Les poutres massives bien présentes sur les façades, et les toits faits d'ardoises, et les fenêtres fleuries en faisaient un village véritablement somptueux. Certaines de ces maisons possédaient de petits jardins remarquablement entretenus, et pour ceux qui n'avaient pas la chance d'en posséder, ils se contentaient de petites ruelles pavées avec parfois quelques arches de belle facture qui reliaient les habitations.
Les ruelles sentent bons, les parfums des fleurs enivraient l'ensemble des ruelles. Certains enfants jouaient déjà au ballon malgré l'heure bien matinale. Certaines femmes discutaient panier à la main prête à partir pour le marché qui, selon ce que le ninja entendait, avait lieu ce même matin. Certains grands pères lisaient leurs journaux sur des bancs, en fumant la pipe, le tout rythmé par le son des cloches, qui sonnaient tout juste huit heures.
A voir le village comme cela, rien ne laissait présager de si gros bouleversement monarchiques. De ce qu'il en savait l'homme au pouvoir était une sorte de tyran qui affamait le peuple. Pourtant ce village rayonnait de part son charme et son atmosphère sympathique.

*Voilà une question qu'il faudra poser à Lyse !* pensa le déserteur, plus détendu que jamais.

Lui qui avait l'habitude des courses effrénées contre les marines, des fuites épuisantes et des combats meurtriers, se mettait l'espace d'une matinée dans la peau d'un citoyen ordinaire se dirigeant vers le marché.
Une fois sur la place, il eut l'occasion de voir l'immense marché du village. Moulinfier devait compter trois mille personnes, mais le marché semblait immense. Des stands de toutes part, diverses victuailles, des classiques : fruits, légumes, viandes et des produits plus "nobles" comme de l'huile d'olive fraîchement pressée, des poteries d'artisans habiles, des miels délicieusement travaillés dans l'art de la tradition des apiculteurs, des champignons de toutes sortes vendues par un vieil homme qui semblait expert en la matière. Tout le monde avait de quoi satisfaire les clients, et tout semblait réussir à chacun des commerçants.  
Le poissonnier faisait son travail en criant dans les rues, vantant la fraîcheur et la qualité de son poisson.
Péchés, d'après lui, au petit matin dans la Brèche, la rivière qui bordait le village à tout juste un ou deux kilométré des portes.
Itachi s’arrêta à quelques étalages et s'offrit le luxe de se payer quelques douceurs. Il acheta trois pommes bien mures dont le vendeur ventait le gout sucré délicieux. Il s'offrit également quelques fraises, ainsi qu'un bon pain de campagne cuit au four à bois, encore chaud, et au parfum délicat.
Il s'assit sur un banc après avoir fait le tour complet de l’événement. La cloche sonnait déjà dix heures trente. Assis à son banc il croqua dans l'une des pommes qui était effectivement délicieuse. Il fut rejoint un instant plus tard par la jeune Lyse, qui s'assit à côté de lui..

- Tu profites du jour de marché ? dit-elle en souriant.

Cet enfant était un véritable rayon de soleil. Sa gentillesse et son sourire étaient deux armes d'admiration totale. Une douceur et une onde de bonheur se dégageait de cette jeune fille qui devait pourtant avoir envie de pleurer chaque jour un peu plus.

- Oui, ce n'est pas tous les jours que je peux me balader librement dans les rues comme ça.

- C'est certain ! Même si le village de Moulinfier vit en harmonie, les gens sont bien trop préoccupés par ce qu'il se passe dans le pays pour faire attention aux têtes mises à prix ! Lui dit-elle.

- Je voulais d'ailleurs te demander... Comment se fait-il que ce village soit si prospère compte tenu du contexte ?

- Moulinfier à toujours été un village emblématique de notre pays. Le tournoi des Hallebardiers en est une des causes. Les installations sur les bords de la Brèche ont aussi rendu les trois villages de bordures prospères.

- Les installations ?

- Notre royaume est très grand comme tu as pu le remarquer. Les trois maires des villages de Peinerouge, Moulinfier et d'Alevrion sur Brèche, ont construit de tout petits ports ayant la capacité d’accueillir des péniches à vapeur. Il faut deux jours pour aller de Peinerouge à Alevrion. Chaque jour une péniche part de chacune des extrémités, et atteint Moulinfier. De cette manière les trois villages peuvent commercer et vivres grâce à leurs ressources. Je ne sais pas si tu sais, mais la vallée au nord de Peinrouge est réputée pour ses Olives de qualité !

- Je crois me souvenir qu'il y a un pont entre Moulinfier et Alevrion non ? demanda la ninja.

- C'est exact, le pont de l'Aiguedroite. Il à été aménagé de sorte qu'il puisse se soulever pour le passage des bateaux. Il y a là-bas un poste de contrôle, où des gens assurent le bon fonctionnement des passages. C'est aussi pour cela que cette infrastructure se nomme "pont" et non pas "passerelle". expliqua-t-elle.

- Je vois... Ceci dit ça n'explique toujours pas pourquoi le village est autant en paix malgré le contexte.

- Broncaster sait que Moulinfier est une zone extraordinairement prospère, de part toutes les installations de la rivière et de par la prospérité des villages autour de cette même rivière. Il a laissé cette zone plus ou moins libre pour faire une sorte de propagande envers les autres régions complètement sous son joug. Une région qu'il nomme "exemple" pour tout le reste du pays. Cette région est en quelque sorte la "zone libre" même si au final c'est lui qui garde le contrôle...

Cette fille était encore plus incroyable que ce que pensait le ninja. Comme une enfant de famille noble, elle connaissait l'histoire et la géographie de son pays sur le bout des doigts. Capable de répondre à toutes les questions.
Amicalement, il lui tendit une des pommes qu'il avait achetées. la jeune fille devait avoir faim, elle saisit la pomme en le remerciant comme si l'homme aux Sharingans lui avait offert des montagnes de diamants. La politesse était encore une qualité à lui ajouter.

- Et Serena n'est pas avec toi, au fait ? demanda t'il avec décontraction.

- Elle est partie seule pour essayer de trouver quelques soldats prêts à se soulever contre l'Empire. dit-elle en croquant la pomme à pleine dents.

- Nous devrions peut être la rejoindre, qu'en penses-tu ?

- Tu as raison. Il ne faut pas lui laisser tout le sale boulot ! s'exclama t'elle en s'essuyant les babines.

Ils se levèrent et retournèrent vers l'auberge ou ils avaient passés la nuit, le petit sac plein de victuailles dans les mains du ninja.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Jeu 14 Jan - 10:29

En marchant dans les rues encore pleines de monde, Lyse et Itachi savouraient les fruits murs que le ninja avait acheté. Une besace délicieuse, à faire pâlir d’envie les gourmands. Ils sortirent de la place principale ou tous les exposants parlaient plus fort les uns que les autres, pour se faire entendre par des potentiels clients.
Ils empruntèrent diverses ruelles toutes plus jolies à chaque fois.  Un mélange de briques taillées à la main, de jardinières entretenues, de fleurs colorées et de senteurs délicieuses émanant des cuisines. Un petit paradis, véritablement.

Sans avoir besoin de chercher très loin, ils croisèrent Serena revenant d’une taverne. Elle devait avoir choisi ce lieu avec soin. Remplis de braves, de citoyens parlant de justice et de politique. Malgré son regard qui était toujours froid, il y avait fort à parier qu’elle y avait trouvé quelques bougres prêts à se battre pour la liberté.
La jeune Elise accéléra le pas en s’avançant vers la guerrière pour lui demander ce qu’avait donné le recrutement. La réponse ne fut pas satisfaisante du tout. Ces hommes, en apparence vaillants et volontaires se sentaient aussi inutiles et incapables que des enfants. Forts en paroles, mais peu d’actions… hélas.
Lyse qui essayait de cacher sa tristesse au mieux ajouta qu’ils trouveraient surement plus de volontaire à la bourgade d’Alevrion. Légèrement plus grosse que Moulinfier, ils y auraient naturellement plus de chance.
Mais chacun y avaient fatalement pensé… Si dans le village réputé dans tout le pays, pour son tournoi de guerriers, ils ne trouvaient pas de vaillants soldats, c’est que la campagne de recrutement promettait d’être délicate…

- Que fait-on ? Demanda le ninja. Est-ce utile de rester encore ici ?

- Vous n’aurez au moins pas perdu votre temps. Sonna une voix totalement inconnue.

Ensemble ils se retournèrent et virent un homme encapuchonné d’une lourde cape miteuse.

- Je vous ai entendu plaider votre cause dans cette taverne. Il est lamentable de voir que des hommes, geignards et moribonds se sentent incapable d’agir quand une jeune femme ose prendre l’épée pour la justice…

Une parole qui avait de quoi faire regagner la confiance aux deux jeunes filles. Une voix légère, qui n’avait pas encore été timbrée par les mutations de l’âge. Un homme, jeune, et visiblement encore assez courageux pour se soulever contre un régime qui n’était pas le sien.

- Durant le soulèvement, mes parents ont étés assassinés. Nous étions les dresseurs de faucons messagers du royaume. Accusés de traîtrise, ils ont été exécutés sous les ordres de Lancaster. J’ai échappé à l’exécution, mais j’ai dû me débrouiller seul avec les quelques connaissances que j’avais en matière de dressage. L’ancien roi Azeroth, avait sauvé ma famille de la misère en leur proposant le poste de dresseur de messager. Mon père n’avait de cesse de répéter que nous avions une dette envers lui.

Pour quelqu’un qui était inconnu, il parlait beaucoup. Rare étaient ceux qui déballaient leurs histoires à des inconnus adeptes de la révolution. Mais paradoxalement, c’est-ce qui témoignait de la volonté de ce garçon. Il se découvrit et montra enfin son visage. Seize ou dix-sept ans tout au plus, une chaine en dorée autour du cou, deux boucles d’oreilles sur l’oreille droite seulement. Brun, les yeux bleus marines, un écharpe à mi-chemin entre le rouge et le marron.

- Mon nom est Kryz Tyween, mon père était Gradius Tyween, expert en ornithologie et premier messager du royaume.

Il s’agenouilla aux pieds de Lyse qui fut très surprise et gênée d’une telle attitude. Embarrassée, elle le pria de se relever au plus vite.  

- Laissez-moi vous accompagner. Je ne suis pas le plus grand guerrier de tous les temps mais je sais me défendre. Et en ce qui concerne le rôle de messager, je vous serais d’une aide précieuse.

Serena posa immédiatement son véto. Avec son air toujours aussi glacial, elle s’avança vers lui rebutant aussitôt ses ardeurs.

- Quel âge as-tu ?

- J’aurais dix-sept ans le mois prochain.

- Nous ne voulons pas enrôler des enfants la dedans. J’apprécie ta proposition mais je refuse d’y donner lieu.

Lyse gardait le silence mais ne semblait pas être en accord avec cette idée. Itachi ne comprenait pas non plus la logique de ce refus. A dix-sept ans, il considérait qu’un simple garçon était déjà devenu un homme. Un homme assumant ses choix. Il avait déjà en tout cas, plus de masses entre les jambes que les hommes de la taverne.
C’est d’ailleurs l’argument que le jeune homme utilisa, et qui laissa sans réponse la jeune fille en armure.
Le moment que choisit Lyse pour intervenir.

- Notre route sera longue et périlleuse. Nous n’obligeons personne, mais nous ne voulons pas que les gens s’engagent pour changer d’avis en cours de route. Est tu bien sûr que tu veux nous rejoindre ?

Etrangement, Serena qui avait du caractère ne s’opposa pas à ce que venait de dire la jeune princesse. Elle ferma les yeux, et montra son désaccord en secouant la tête, mais n’objecta rien. Itachi croisa les bras, observant le jeune homme prendre ses responsabilités.

- Mes parents ont été tués il y a six ans lorsqu’Owen Lancaster débutait son coup d’état. Un an plus tard il était à la tête du royaume. Je me suis retrouvé seul à onze ans. J’ai vécu dans une cabane aménagée par mes mains. Tremblant sous le vent, filtrant la pluie, me privant de nombreuses nuits de sommeil. J’ai connu la solitude, et j’ai dû apprendre à me débrouiller seul. J’ai vécu de pèche et de chasse, avec mon ami.

- Ton ami ? Demanda le ninja.

- Il s’appelle Taka. Le faucon que m’a offert mon père avant de mourir. Il a été mon seul compagnon durant ses années. J’ai traversé le pays lorsque j’avais quatorze ans pour trouver du travail. Mais par les temps qui courent ce n’est pas évident. J’ai malgré tout survécu et eu la chance de vous rencontrer. Mon père n’avait de cesse de me répéter qu’Azeroth était un homme bon, et que nous lui devions la vie. Si lui n’a pu rendre grâce à ce serment, je suis prêt à le faire.

Itachi ne put s’empêcher de sourire devant un tel discours. Il regarda Lyse qui rayonna avec un grand sourire. Comme d’un accord ils tournèrent la tête vers Serena, attendant un quelconque avis. Voyant cet élan de témérité, il lui devint impossible de dire non. Elle soupira fortement en secouant la tête une nouvelle fois.

- Sois le bienvenu parmi nous… acquiesça-t-elle de mauvaise grâce.


Kryz Tyween:
 

Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Jeu 28 Jan - 22:11

Serena n’aimait visiblement pas les nouvelles recrues. Ou plutôt, elle n’aimait pas celles qui se joignaient à elle. Ironiquement toutes les forces étaient bonnes à prendre, mais dans ce cas présent, engager des enfants pour une guerre n’était pas une idée qui la rendait fière.
A côté de ça, Lyse toujours aussi souriante sympathisait avec le gentil Kryz, toujours accompagné de son faucon sur l’épaule. Il n’était peut-être pas un génie du combat comme il l’avait lui-même prétendu, mais ses talents de messagers pouvaient rapidement s'avérer être utiles, surtout en temps de guerre. Peut-être était-ce d’ailleurs là, la raison pour laquelle la belle brune avait finalement cédé.

Le bourg d’Alevrion était à plus de quatre jours de marche, et même si Itachi possédait une monture rapide, le pauvre cheval des deux filles ne pourrait pas avancer bien vite avec la roulotte sur le dos. Il fallait se contenter d’une marche longue et fastidieuse, mais pour un résultat qui serait peut-être cette fois-ci au rendez-vous. Toute la région de la Brèche se trouvait sous la protection d’un traité de prospérité. Au moins le danger ne serait pas encore présent. Le ninja qui sortait de sa convalescence et de son long voyage appréciait d’éviter les affrontements. Pour le moment tout au moins.
Les quatre jeunes marchaient d’un bon pas. Le bourg d’Alevrion se trouvait à environ cent vingt kilomètres, de nombreux autres petits villages couvraient la route qui liait les deux villages, mais il ne faisait aucun doute qu’ils n’y trouveraient pas de valeureux guerriers. Le voyage fut long, et les nuits courtes. Il fallait dire que dans les forêts, ce n’était pas le grand luxe. Itachi y était habitué, mais ce n’était pas le cas de tout le monde. Ils passèrent de nombreuses nuits à se relayer pour une surveillance obligatoire, et continuèrent leur route la journée. Ils traversèrent quelques petits villages perdus au milieu de nulle part, qui survivaient, à la manière d’autochtones. Quelques plantations, quelques élevages, et deux ou trois hommes capables de commercer dans les importantes bourgades des alentours. Ce n’était pas évident, car qu’il s’agisse de Roncevaux, Moulinfier ou Alevrion, les villages n’étaient pas forcément très proches. Mais avec la volonté de survivre, ces hameaux tenaient la route, et continuaient de fonctionner à leurs rythmes.

Au bout d’une semaine de voyage, ce fut enfin la grande délivrance. Plus de sept jours de marche pour arriver dans cette petite ville, qui avait finalement des allures de gros village. Alevrion sur Brèche, un endroit qui allait être synonyme de repos, mais aussi, avec un peu de chance, d’un recrutement digne de ce nom.
Dès leur arrivée, Ils trouvèrent une grande auberge aux portes de la ville. Un grand jardin permettait d’accueillir les montures, et les prix ne semblaient pas excessifs. Ils se présentèrent et demandèrent deux chambres pour les trois prochains jours. C’est le minimum qu’ils pouvaient s’accorder après tant de jours de marche.
La femme de la réception exigea un paiement d’avance, ce qui rendit la situation assez comique. Tandis qu’Itachi observait quelques prospectus de documentation sur la petite table de l’entrée, Serena s’aperçut que ça pochette était vide. La pauvre Lyse n’avait pas d’argent sur elle non plus, quand à Kryz, il survivait plus qu’il ne vivait. La situation était très embarrassante.

- Je m’excuse mais, je ne vais pas pouvoir vous autoriser l’accès aux chambres si vous ne pouvez pas payer.
Itachi intervint, après être sorti de ses lectures, et sortit sa bourse pour sauver ses compagnons de cette gênante situation.

- Deux cents vingt Berrys par chambres et par nuit, plus un supplément pour les montures de cinquante Berrys par nuit. Ce qui nous fera mille quatre cent soixante-dix Berrys, s’il vous plait.

Le ninja paya, et prit les clés. Serena fut très gênée de voir, quand tant que « meneuse » de ce groupe, elle ne parvenait plus à subvenir financièrement à leurs besoin. Elle remercia brièvement le ninja, et grimpa les escaliers rapidement, pour atteindre les chambres. Lyse le remercia poliment, et Kryz, plutôt fidèle à lui-même, le gratifia d’une tape dans le dos et d’un grand sourire.
Ils montèrent dans leur chambre, et commandèrent un repas directement dans celles-ci. Ils se réunirent dans une seule d’entre elles, et partagèrent un souper, au chaud et avec un minimum de confort.
La première soirée serait placée sous le signe du repos, mais dès le lendemain, la campagne de recrutement reprendrait de plus belle. Ils dinèrent dans une pseudo bonne humeur, grâce aux plaisanteries de Kryz et à la bonne humeur de Lyse. Itachi était toujours silencieux, mais appréciait cette camaraderie. Seule Serena restait de marbre sans réellement participer à la conversation. C’est alors que le jeune messager brisa la glace, et provoqua amicalement son ainée pour qu’elle réagisse et participe un peu à la conversation.

- Alors comme ça tu es fauchée ? Demanda-t-il en croquant dans une grosse cuisse de dinde.

Elle ne répondit pas, et Lyse n’osait pas vraiment répondre car elle savait que cette situation gênait terriblement la guerrière.

- Allez boude pas ! Ce n’est pas grave, ça fait des mois que je chaparde pour pouvoir manger moi ! Ah ah ah !

Elle continua à garder le silence, sans rire de la situation. Cela ne l’amusait pas du tout, au contraire elle ne savait pas comment réagir face à cet « échec » de sa part et se terra un peu plus dans son silence.

- Mmh, en tout cas merci Itachi ! Ce soir on va bien dormir et on va avoir le ventre plein, c’est génial !

- En parlant de portes monnaies vides, poursuivit le ninja, j’ai vu quelque chose d’assez surprenant sur les affiches tout à l’heure. Un tournoi va avoir lieu après demain. Il regroupe apparemment de manière clandestine, des guerriers venus de toutes parts, mais aussi des pirates de passage sur cette île. Le vainqueur empoche cinq cent mille Berrys. Ce sera peut être l’occasion de te remplir a nouveau les poches Serena ? Et puis tu pourras peut-être aussi trouver de braves guerriers qui accepteront de nous aider non ?

- Un tournoi ici ? À Alevrion ? Demanda-t-elle, dubitative.

- Mouais ! Je l’ai vu aussi, je n’étais pas au courant d’un tel événement ! Ajouta Kryz.

- Je ne me souviens pas non plus d’avoir déjà entendu parler d’un tournoi dans cette ville… surenchérit Lyse.

Ils tombèrent finalement tous d’accord sur le fait, qu’ils demanderaient dès le lendemain, de nouvelles informations à la jeune femme de l’accueil. Cette occasion pouvait en effet servir à un recrutement précieux. L’espoir naquit à nouveau, sans précipitations. Tout restait encore à faire. Et une fois la nuit passée, ils trouveraient peut-être enfin de quoi amorcer le début d’une rébellion.

Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Dim 31 Jan - 23:05

Le réveil avait été bien plus souple et agréable que les précédents. Comme à son habitude, le ninja était le premier levé. Le soleil apparaissait à peine, qu’il ouvrait déjà les yeux. Il avait le sommeil léger, et surtout une éducation propice à des réveils tôt. Toutefois il était souvent suivi de près par la petite Lyse  qui semblait aussi avoir des habitudes bien réglées. Kryz et Serena étaient les deux derniers à se lever.
Elle pouvait le cacher autant qu’elle voulait, mais la guerrière était une amatrice des grasses matinées. Elle ne le montrait pas, et faisait l’effort de se lever relativement tôt, elle aussi, mais les signes ne trompaient pas.

Une fois les quatre levés, ils prirent un petit déjeuner copieux, pour être en forme et pour être sûr d’être bien en forme. Une fois cela fait, ils partirent dans le village en quête d’informations. Et bien que ce fameux tournoi fût annoncé comme clandestin, tout le monde ne parlait que de ça.

- Au moins, les recherches seront facile, annonça Kryz.

Il avait raison. Il ne fallut pas plus d’une petite heure pour trouver le responsable des inscriptions, il officiait au comptoir d’une auberge, en tant que barman. Ils furent assez surpris mais allaient enfin pouvoir poser de nombreuses questions sur ce tournoi.
Et curieusement, c’est Lyse, la moins apte à combattre du groupe qui prit la parole.

- Bonjour monsieur. Je m’excuse… On nous a dit qu’il y avait des inscriptions pour un tournoi ici ?

Le tavernier s’avança près du comptoir. C’était un mastodonte de deux bons mètres. Le plancher craquait au moindre de ces pas, ce qui témoignait de son poids. Il semblait toutefois amical et même assez jovial. Il observa le groupe un instant et répondit.

- Je ne vous ai jamais vus par ici. C’est une bonne chose pour nous ça ! Vous voulez vous inscrire au tournoi ?

- Seulement moi. Avança Serena.

Elle n’avait consulté personne. Certes Lyse n’était pas propice à ce genre de situations dangereuses, mais Kryz et Itachi pouvaient tout à fait tenter leur chance également. Quoi qu’outre le blanc qui succéda à cette déclaration, Kryz resta silencieux. Ne pas combattre ne le dérangeait pas. Pour le ninja, ce n’est pas que s’abstenir le dérangeait, mais il préférait agir, plutôt que de se tourner les pouces. Il avait toujours été comme ça. Finalement, lorsque le réserviste sortit sa grille de participation, le ninja décida de prendre la parole.

- Je participe aussi.

Serena se tourna vivement vers lui. Lyse et Kryz se contentèrent de le regarder silencieusement. La grande, le dévisagea, presque en colère et lui lança.

- Pourquoi ? Qu’Est-ce que ça peut te faire de participer ? Nous, nous avons un but, et que je sache tu n’y participe pas.

Autant d’agressivité vers un jeune homme qui s’avançait avec autant de bons sentiments, n’était pas très encourageant. Mais Itachi, fidèle à lui-même, affronta toute cette hargne avec son calme et sa sérénité habituelle.

- Vous m’avez sauvé, et cela fait maintenant près de deux semaines que je suis avec vous. Je pense pouvoir vous aider au moins un petit peu.

- Rien ne t’y oblige. On n’allait pas te laisser pour mort. On t’a retrouvé sur les côtes du sud, avant Troncebois. On ne pouvait juste pas te laisser ici.

- Et moi je ne peux pas ne rien faire pour vous remercier.

Elle se tut. Il voulait participer ? Qu’à cela ne tienne. Cela ne lui posait pas de problème dans le fond. Elle était de toute façon bien décider à remporter ce tournoi, elle n’accepterait pas une nouvelle source d’hospitalité financière de la part du ninja. Ses ardeurs furent néanmoins calmées aussitôt, lorsque le tavernier prit la parole.

- De toute façon, je crains que le suspens ne soit toujours pas au rendez-vous cette année, ne vous faites pas trop d‘illusions…

- C’est-à-dire ? Questionna Kryz.

- C’est à dire que ce tournoi existe depuis cinq ans, soit très précisément depuis que le royaume du Gregothard a basculé. C’est une occasion idéale pour organiser de nombreux paris d’argent autour des combats du tournoi. Nous nous sommes fait une petite réputation, et chaque année quelques riches héritiers étrangers, viennent parier sur l’issue des matchs. Bien sûr nous avons propagé ce bruit grâce à un ami pirate qui peut nous faire un coup de publicité hors de notre pays. Vous comprendrez, qu’ici, à Alevrion, nous essayons de ne pas faire sortir le fait qu’il y a un tournoi clandestin. Nous ne voulons pas que Lancaster s’en mêle…

- Oui je comprends, mais ça n’explique en rien ce problème de suspens dont vous nous parliez.

- J’y viens justement. Depuis la seconde édition, un homme du nom d’Agrael, rafle tout sur son passage. Il est le seul vainqueur de notre tournoi depuis la seconde édition. Je ne vais pas vous mentir, tout le monde parie sur une victoire de cet homme, sans jamais se tromper. Il a vaincu l’année dernière un pirate dont la prime atteignait les vingt-cinq millions de Berrys. Ça vous donne une petite idée.

- Et qui est-il ? Demanda Serena.

- Hélas personne ne le sait. Il se bat systématiquement avec une armure écarlate qui s’enflamme au début de ses affrontements. Cela lui as valu de nombreux surnoms : Le soldat de feu, le guerrier barbare, le messager des enfers… L’imagination des gens n’a pas de limites n’est-ce pas ? Ah ah ah ! S’exclama-t-il en riant de ces sordides sobriquets.

- Et donc… il est encore présent cette année, c’est ça ?

- Il est venu s’inscrire dès que les inscriptions étaient ouvertes. Tous les paris déjà lancés le donnent gagnant à trois cent contre un. Et ce n’est qu’un début, la côte va encore grimper…

Il y eut un silence général. Itachi ne venait pas de ce pays, mais aucun des trois autres n’eurent jamais entendu parler d’un certain Agrael. Un guerrier si fort aurait pourtant dû avoir une réputation dans le pays.  Mais non. Jamais un tel homme n’avait été mentionné.
Cependant, cette information n’était toujours pas assez suffisante pour déstabiliser la guerrière et le ninja. Ils s’inscrivirent, et signèrent une décharge d’engagement, qui signifiait la responsabilité de tout accident. Il y avait des luttes à mort dans l’arène, c’était une certitude, mais cela faisait aussi parti d’un combat. De plus, vu le lourd passé de Serena, et les activités révolutionnaires d’Itachi, le danger faisait parti de leur quotidien.
Ils signèrent tous les documents et reçurent en échange une feuille qui leur demandait d’être présent le lendemain à midi pile, dans un endroit qui était indiqué par une carte. Le tournoi commençait dès le lendemain, et les inscriptions se finissaient aujourd’hui même. Le tirage au sort avait lieu juste avant le début des festivités, et les règles seraient clairement exposées sur le moment.
Il n’y avait désormais plus que vingt-quatre heures à attendre.


Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Mer 3 Fév - 22:44

Précédemment:
 

Au large du royaume du Gregotard.

- Colonel ! Terre en vue !

A l’annonce de cette nouvelle, le colonel se leva, faisant les cent pas dans l’attente d’une arrivée proche. Cela faisait près de trente jours qu’il n’avait pas posé un pied au sol. Travaillant chaque jour à la direction de son équipage, manœuvrant chacun des hommes qu’il avait sous son commandement. Nulle compagnie de plaisance, nul ami avec qui décompresser, non. Seulement sa troupe de braves matelots, toutefois très fidèle et très droite. Un équipage qui faisait la fierté de la marine, voguant d’îles en îles, rapportant la justice et terrassant le chaos. Il s’agissait d’un équipage d’une soixantaine de matelots. Plus d’une cinquantaine de matelots pour deux sergents, un sous-lieutenant et le fameux colonel responsable. Il ne s’agissait toutefois pas ne n’importe quel gradé de la marine. Il s’agissait d’un homme dont la renommée avait déjà atteint des sommets malgré un âge encore propice à la progression. Squall Leohnart, la trentaine, plutôt beau garçon, très humble et très propre sur lui. A la fois intelligent et fort. Un homme qui avait le potentiel, et la marge de progression suffisante pour pouvoir espérer un jour atteindre les sommets de la pyramide hiérarchique de la marine.
Il dirigeait cet équipage dont on lui avait confié la charge. Son rôle ne consistait qu’à voguer sur Grandline et à vérifier l’ordre des îles. Un commando spécial de protection. Toutefois il avait une cible bien précise. A aucun moment il ne se serait vu octroyé la permission de lancer un assaut contre des pirates. Dans un cas de ce genre, il se devait de contacter le quartier général de Marineford, et de soumettre un rapport complet de la situation, afin que ce soit les hautes instances qui envoient un émissaire, ou un corps armé afin de rétablir la situation.
Cet équipage-là, avait une cible toute établie. Le sommet de la fameuse pyramide hiérarchique, leurs avait confié le rôle de ne prendre en chasse que les « autres » ennemis du gouvernement mondial… La spécialité du colonel Leonhart : Les révolutionnaires.

Cela faisait donc très précisément vingt-huit jours et quelques heures que leur bateau n’avait plus approché la moindre parcelle de terre. L’encrier posé près du journal du colonel arrivait à pénurie. La plume, dont la pointe était noircie, était correctement rangée sur le côté du bureau. L’homme enfilait sa veste de cuir, et s’armait de ses armes favorites. A le voir, il avait plus l’air d’un mercenaire en quête d’une cible que d’un honnête marine dont le crédo était de protéger les populations. Balafré sur l’arête du nez, proposant une coiffure assez hirsute, et des yeux gris métallisés portés par un regard perçant, presque glacial.
Pourtant, outre cette tenue de presque mauvais garçon, l’homme était un des marines les plus populaires, connus dans ce monde. Sa renommée, et ses actions avaient été telles, que sa réputation se mit à grandir. Si bien qu’à chacun de ses arrêts, là ou des civils étaient dans le besoin, sa simple présence suffisait à redonner le sourire et à offrir l’espoir.
Il s’avança à la porte, pressant la poignée d’une main ferme, il poussa la couche de bois, laissant soudainement pénétrer la lumière, dans cet atrium de bois sombre.
Outre les rayons chaleureux du soleil automnal, le colonel put apercevoir une large étendue de terre à quelques centaines de mètres de leur position. Un officier, se présenta, effectuant le salut respectueux, et indiqua que la direction était propice à un arrêt à venir. Seule manquait l’autorisation du responsable de bord.

- Vingt-huit jours de flots infinis… Nos réserves s’amenuisaient… Préparez-vous à jeter l’ancre et à vous dégourdir les pattes !

Sa voix raisonna sur tout le bâtiment comme une onde de joie. Provoquant l’euphorie et l’impatience des matelots qui n’attendaient plus qu’une chose : Un débarquement grandement mérité.
Il ne fallut pas grand temps pour que le bateau ne s’approche des côtes et ne jette l’ancre. Les cinquante-huit membres d’équipage se rangèrent sur le pont en rang de huit, droits comme des piquets, respectant les moindres paroles de leur supérieur. Ce dernier savourait cette immobilisation, et marchait en rebroussant les longueurs du pont. Il regardait fièrement son équipage, prêt à donner ses consignes.

Ambiance:
 

- Messieurs, après un long périple en mer, notre travail est récompensé. Hélas, le bateau ne peut rester seul, aussi nous diviserons nos rangs en quatre groupes séparés. Le premier sera dirigé par le sergent Hellboy, et restera sur le bateau. Il sélectionnera lui-même une douzaine d’hommes pour tenir la position du navire. Le second groupe établira un campement sur la plage. C’est le sous-lieutenant Kayzon, qui en assurera la permanence. Il s’octroiera une vingtaine d’hommes qui effectueront une rotation avec les membres restant sur le bateau, afin que tout le monde puisse profiter de la terre ferme. Les rotations s’effectueront à la barque toutes les douze heures et par groupe de six. Le sergent Dellinger prendra sous son aile une quinzaine d’hommes pour inspecter les environs du campement. L’inspection aura lieu dans un périmètre de cinq kilomètres autour de notre camp. Leur rôle sera de rapporter des vivres pour notre prochain départ. Fruits, racines, gibier, tout sera bon à prendre. Ce groupe effectuera également des rotations avec le campement et le bateau, en respectant la directive des douze heures et des six permutants. Une surveillance de nuit sera assurée par quatre hommes du choix de votre responsable, aussi bien sur le camp que sur le bateau. Enfin un dernier groupe que je dirigerais moi-même, partira en exploration de l’île. Je prendrais avec moi les sept matelots restants. J’enverrais des nouvelles par Den Den Mushi. Notre escale ne durera qu’une dizaine de jours. Durant toute mon absence c’est le sous-lieutenant Kayzon qui assurera la responsabilité de tout l’équipage.

Il observa toute l’assemblée, toujours avec son sérieux qui lui était propre, et lâcha finalement un sourire complice.

- Allez les gars ! Tous à l’eau maintenant !

Dans un vacarme hurlant la bonne humeur et la complicité, l’équipage relâcha toute la pression. C’était la manière de faire de cet homme. Un sérieux irréprochable, qui savait toutefois lever le pied lorsque cela s’avérait nécessaire. Tout son équipage s’éparpilla sur le bateau, lâchant les barques des cordages aériens. Les matelots discutaient, riaient, dans une entente cordiale.
Squall sélectionna ses sept mousses, et partit à la barque, poser un pied sur l’île, ne s’attendant probablement pas à trouver un pays, au bord du gouffre, en proie à une guerre civile imminente…


Squall Leonhart:
 



Dernière édition par Itachi Uchiwa le Mar 21 Fév - 23:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Ven 4 Mar - 20:40

Précédemment:
 

Le soleil se levait au-delà des collines d’Alevrion. Itachi, pour ne pas changer, se levait en premier, suivit de peu par Lyse qui le rejoint à la table de la taverne pour s’offrir un jus de fruits frais pressé, et une viennoiserie encore chaude. Elle savait apprécier les petites choses qui avaient le don de faire une part d’un bonheur éphémère. Savourant chaque bouchée de sa brioche au sucre, et buvant son verre de nectar, elle savait que la journée ne pouvait que bien commencer.
Kryz rejoint les deux à la table une trentaine de minute plus tard avant que Serena toujours aussi gênée par sa faiblesse de sommeil ne les rejoignent. La journée promettait d’être riche en rebondissements. Ils s’apprêtaient à se rendre au tirage au sort du tournoi. Un moment déjà crucial pour le ninja et la guerrière. Ils se préparèrent, dans leurs chambre, et se rendirent au point de rendez-vous, à l’heure convenue la veille. Une demoiselle tenait un papier et semblait compter de manière récurrente les arrivants qui se multipliaient au fur et à mesure de l’attente. Il y en avait de toute sortes, des gros, des musclés, des balafrés, des soigneusement habillés. En bref, toute la clique pour réaliser un tournoi parfait.

Derrière le ninja, deux hommes parlaient des participants, craignant peu à peu de la ferveur de ces grands moments. Ils jetèrent leur attention sur quelques têtes d’affiches présentes à commencer par la masse en armure postée à l’autre bout de la salle. Le fameux Agraël le barbare, multiple vainqueur du tournoi, et monstre de l’arène.
Toutefois, leurs commérages ne s’arrêtaient pas là. Ils parlèrent aussi d’un pirate, fort bien habillé. Arborant un chapeau dont la plume apposée, témoignait l’élégance. Vasquez Vasta, dangereux pirate, surnommé « le sanglant », dont la prime atteignait les vingt et un millions de Berrys. Il y avait aussi un formidable artiste martial venu tout droit d’une île lointaine nommée Red Carnage, terre native de Kalyssie… Un homme dont les acrobaties semblaient être légendaires : Ken Forimisu.
D’autres furent encore assujettis à leurs préjugés : Shimura Zenden, un formidable chasseur de prime de North Blue. Gilderoy Zephard, mage extrêmement réputé à l’université de Culteos. Shark Bones, un homme poisson psychopathe, dont les meurtres s’élevaient à plus d’une centaine, selon les dires des deux hommes. Cleia Firestar, l’une des rares représentantes féminines, dernière vainqueur du colisée de Meltokyo. Lara Caimie, autre femme présente, spécialiste d’une discipline appelée « danse de Satan », danse de combat, dont les coups étaient réputés comme étant meurtriers. Ou encore Vermak Kolossum, qui portait très bien son nom : deux mètres douze, pour cent soixante-dix kilos de muscles.
Une troupe de joyeux fêtard, tous plus fous les uns que les autres. Tout ceci était encore bien insuffisant pour inquiéter Itachi et Serena qui n’attendaient que le début du tirage au sort.

Puis ce fut la délivrance. La jeune femme qui tenait un papier dans ses mains, et qui devait être la maîtresse de cérémonie, expliqua la marche à suivre. Un grand classique. À l’annonce de leurs noms, les participants viendraient piocher un numéro dans l’urne pour définir les combats. Par un formidable hasard, il y avait très exactement trente-deux participants, soit un nombre parfait pour établir un tableau. Il n’y aurait qu’une phase de combat par jour. D’abord le seizième de finale, puis le lendemain les huitièmes, puis le jour suivant les quarts de finales et ainsi de suite. Pour un tournoi qui durerait donc mathématiquement cinq jours.

- Tout est bien clair ? Demanda la jeune femme pour s’assurer du bon fonctionnement du tirage.

Il n’y eut aucune objection. Elle appela donc le premier nom. Un homme du nom de Tropian Uranus. Ce dernier piocha la petite boule dans la boite, et indiqua son tirage. Le numéro cinq. Il se replaça tandis qu’elle appela un autre homme nommé Kurt Groban. Il piocha le numéro dix-huit, manquant de peu de bloquer son épais bras dans l’urne.

- Kazoo Meran.

- Le onze.

- Stat Perline.

- Le quatorze.

- Kalos Tarman.

- Le trente et un.

- Jasion Fontain

- Le vingt.

Puis enfin elle appela un des favoris dont les deux hommes parlaient. Le fameux Shimura Zenden, le chasseur de prime de North Blue. Après un mélange attentif, il piocha le numéro dix. Il regagna sa place tandis que la jeune femme continuait d’appeler les noms de sa fiche. Ce fut d’ailleurs le tour d’une autre favorite : Lara Caimie.

- Le quinze. Indiqua-t-elle d’une voix très douce.

- Trisch Blintreka.

- Le douze.

- Leros Kavan.

- Vingt et un.

- Serena Cliverhood.

La belle brune s’avança dans son armure. Itachi l’observait. Fière et confiante. Lyse et Kryz n’en perdaient pas une miette non plus. Le premier membre de leur groupe se lançait à l’assaut de cette urne que l’on aurait pu baptiser « destinée ». Elle enfonça son bras dans la boite, et ressorti une petite boule qui allait sceller son sort.

- Le numéro un.

Comme un signe du destin. Elle serait la première à combattre dans l’arène, mais ignorait encore le nom de son adversaire. Elle se replaça à côté d’Itachi, l’observant, sans lui adresser un sourire. Elle se retourna face à la scène, pour continuer à savourer ce jeu de hasard qui scellera le destin de tous les combattants présents.

- Shark Bones.

- Le vingt-cinq. Lâcha-t-il avec une grosse voix.

- Tarp Gallard.

- Le quatre.

- Birman Koler.

- Le neuf.

- Nous avons notre premier combat annoncé ! Shimura Zenden sera opposé à Birman Koler ! Déclara la jeune femme plein d’entrain avant de reprendre son tirage.

- Trevor Coldfrog.

- Le huit.

- Tofu Renga.

- Dix-sept.

- Jiju Fushia.

- Le vingt-six.

- Et un second combat vient donc de se dévoiler ! Shark Bones sera opposé à Jiju Fushia. On enchaine avec Itachi Uchiwa.

A nouveau Kryz et Lyse se crispèrent. Quelques numéros étaient déjà tombés, il y avait des chances pour qu’Itachi connaisse aussitôt son adversaire. Il s’avança silencieusement et plongea sa main dans le pot, et ressortit un numéro qui pouvait tout changer.

- Le deux n’est toujours pas sorti… Imagine que Serena affronte Itachi dès le premier tour… proposa Kryz à Lyse.

La jeune fille se retourna vivement vers lui, espérant que le destin ne frappe pas un coup aussi mesquin.

- Le vingt-trois.

Ils eurent un soupir de soulagement. Ils n’étaient même pas dans le même tableau. Dans le meilleur des cas, ils ne se rencontreraient pas avant la finale. Le ninja regagna sa place, observant la suite du dépouillement.

- Ken Forimisu.

- Le six.

Un nouveau combat venait de se dévoiler. La troisième affiche dévoilée mais aussi la troisième affiche chronologique dans l’ordre du tableau : Tropian Uranus opposé à Ken Forimisu.

- Vasquez Vasta.

- Le dix-neuf, indiqua-t-il d’une voix sournoise.

- Vasquez Vasta sera donc opposé à Jasion Fontain ! Nornius Sporitch.

- Le deux.

Cette fois il y et un frisson certain. Kryz, Lyse, Itachi et surtout Serena observèrent cet individu qui regagnait sa place. L’adversaire de la jeune femme était désormais connu. Mais cette nouvelle fut rapidement estompée par l’appel du nouveau combattant. Un nom autant attendu que redouté.

- Agrael le barbare.

Le colosse en armure rouge, dont le visage était caché par un épais casque, longea sa main protégée par son épineuse cuirasse.

- Le vingt-deux.

Kryz Frissona. Il observa attentivement le tableau avant de souffler avec un air qui n’indiquait pas un rassurement définitif. Le barbare était opposé à Leros Kavan, mais affronterait en cas de victoire des deux partis, Itachi, dès le second tour. Une perspective qui n’était pas très rassurante. Kryz observa alors le ninja qui restait impassible. Il avait bien entendu déjà fait ce petit calcul dans sa tête, mais préférait se projeter sur son premier affrontement plutôt que de penser à un second combat pour lequel il n’était pas encore qualifié.

- Ringo Shazdal.

- Le trois.

- Nani Storner.

- Trente-deux.

- Yana Larasi.

- Le treize.

- Shizu Kazra.

- Vingt-sept.

- Eceip One.

- Trente.

- Vermack Kolossum.

- Le sept.

- Cleia Firestar

- Le vingt-huit.

- Bolk Groret.

- Le vingt-quatre.

Itachi prit bien soin d’observer la démarche de son adversaire. Un homme avec un certain embonpoint, dont le plancher de l’estrade grinçait sous le poids des bottes.

- Poret Frango.

- Seize.

- Et enfin Gilderoy Zephard.

- Le vingt-neuf.

Le tirage était désormais terminé. Elle donna rendez-vous à tous les participants, dès le lendemain pour l’ouverture des combats. Elle indiqua la grande place sur laquelle avaient été installé des estrades et une grande arène pour donner un accès facile aux combats. Elle laissa tous les participants face à ce grand tableau et surtout face à leur destin.


Tableau du tournoi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   Sam 3 Déc - 23:30

Le petit matin arriva plutôt rapidement. Laissant les principaux concernés dans un état de sérénité absolu, tandis que les deux observateurs semblaient bien plus ennuyés. Le tirage avait été clément pour le premier tour. Et si Serena avait encore une certaine chance pour son huitième de finale, ce n’était pas le cas d’Itachi.

Cette idée avait bien sur traversé l’idée de tout un chacun, ainsi que du principal concerné. La veille, peu après le tirage au sort, les quatre étaient restés quelques temps à observer le tableau.

- Agrael le barbare au second tour… T’es pas verni on dirait… lui avait dit Kryz, tout en essayant de compatir.

Lyse semblait elle aussi très inquiète. Elle ignorait les facultés de son ami Shinobi, mais avait déjà entendu parler de celle de cet homme à l’armure de feu. De toute façon il allait falloir faire avec. Et fidèle à lui-même, Itachi opta pour une réponse plus posée et sereine que les spéculations de ses jeunes amis.

- Concentrons-nous dans un premier temps sur le premier combat. Je n’aurais pas à me poser toutes ces questions si je ne passe même pas le premier tour. Chaque chose en son temps. Avait-il expliqué, en offrant un sang-froid exemplaire.

Le soleil se levait donc, et déjà la foule semblait être soumise à une « pré-effervescence ». Tout le monde le savait, il s’agissait là, de l’événement magistral de l’année. Serena se leva plus tôt cette fois-ci, déjà très concentrée, consciente qu’elle ouvrirait le bal de cette édition du grand tournoi. Après avoir pris un copieux petit déjeuner, ils conclurent leur préparation, et se mirent en route vers l’arène qui accueillerait les combattants. La jeune guerrière était toujours aussi peu bavarde, concentrée pour ne pas louper les grands débuts de cette folle aventure. Itachi lui, prenait les choses avec plus de recul, il n’était pas dans le premier tableau, et avait donc un peu plus d’attente que son amie. Il ne servait à rien de s’inquiéter. Mieux valait prendre le temps d’observer, et faire le plein d’informations, sur les futurs potentiels adversaires.
A l’entrée de l’arène, Kryz et Lyse durent s’orienter vers l’entrée des spectateurs, et s’installèrent dans les gradins. De leur côté Itachi et Serena, furent mis au courant des ultimes règles de ce tournoi. Il s’agissait là des formalités plus que classiques. Tous les coups étaient permis, ainsi que les armes, sauf celles à feux, qui étaient susceptibles d’atteindre le public. Les autres participants semblaient tous plus ou moins sereins. Certains riaient d’une confiance plus que significative. C’était le cas pour Vasquez Vasta qui semblait sur de sa force, ou aussi pour Shark Bones qui avait du mal à cacher ses pulsions meurtrières.
Il y eut un appel, on convoqua sur les dalles de pierres qui faisaient office de terrain de jeu, les deux premiers combattants : Serena Knightwalker et Nornius Sporitch. Un étrange énergumène, d’une cinquantaine d’années, à la touffe épaisse et hirsute qui était resté silencieux et les bras croisés tout le long de l’attente.
Il y eut une dernière mise en garde expliquant que le combat ne s’arrêterait que par abandon, l’impossibilité de combattre ou par la mort de l’un des deux combattants. Il y eut un décompte avec l’aide du public qui semblait en feu. Tous les participants, un peu en retrait, étaient concentrés vers la scène. Lyse et Kryz attentifs et Serena toujours aussi concentrée.

Puis dans une liesse collective, l’arbitre lança l’affrontement. Étonnement, l’homme resta de marbre, les bras croisés, et le regard toujours aussi froncés. Le genre de personne difficile à caser ou à évaluer. Serena resta elle aussi de marbre, préférant attendre de voir les premiers pas de son adversaire.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cœur de la révolution ! Grégothard, un champ de bataille pour la liberté !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'évolution de LOTRO
» Bug évolution kirlya
» général de la Révolution française
» Nymphali/Sylveon/Ninfia : la nouvelle évolution d'évoli !
» Méga-Évolution / Mega-Evolution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Grandline :: Route 6 :: Royaume du Gregothard-
Sauter vers: