PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la crevette satanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ebi akuma

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2016

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
81/400  (81/400)

MessageSujet: la crevette satanique   Sam 30 Jan - 3:40

Nom : Akuma
prénom : Ebi
surnom : la crevette
faction : pirate

Description physique

Dans sa jeunesse, Ebi ne fit peur à personne, ni par sa taille ni par sa prestance. Dans son village, il passa pour un débile mental. Toujours vêtu de son veston beige trop grand, de son pantalon kaki en laine et son inséparable béret gris enfoncé jusqu’aux oreilles, il projetait à la perfection  l'image d'un mendiant. Et comme si son accoutrement ne suffisait pas, il boitait de sa jambe gauche. La bouche entrouverte, la mine basse, il ne parlait à personne. Par contre, les traits de son visage correspondaient à ceux d'un adolescent tout à fait ordinaire. En fait, c'était un beau garçon. Sa tignasse abondante et ses sourcils épais combinés à son regard fuyant lui donnaient un air de fauve en cage. Pour un observateur perspicace cependant, ses yeux d'un bleu acier trahissaient une intelligence hors de l'ordinaire.

Description morale

Ebi ne convoitait pas l'admiration de son entourage ni ne cherchait d’amis. L'adulation de ses semblables ne suscitait pas d'intérêt à ses yeux. Il n’avait aucune envie d’assumer le rôle de héros.  Il trouvait les gens tellement superficiels, naïfs et prévisibles. Ebi se comportait comme un gamin ordinaire jusqu'au jour qui bouleversa sa vie. Sa vision du monde changea du tout au tout ce jour-là.  En plein après-midi, une bande de villageois défoncèrent la porte d’entrée de leur demeure,  arrachèrent son père des bras de ses enfants pour le pendre à une branche du merisier dans la cour arrière. Ils le lynchèrent sous une fausse accusation de viol proférée par un concurrent jaloux de son succès en affaires. Ebi comprit par là que les gens heureux provoquent la jalousie. Il adapta son apparence et son comportement pour ne pas faire d’envieux et attendit son heure patiemment. Il savait exactement ce qu’il voulait. Un jour, il en était convaincu, tout le monde respecterait la ''crevette''.
 

Histoire

Je fus un peureux. Jamais au grand jamais je n'élevais la voix de peur qu'on me frappe. Tout au long de mon enfance j'attirai les ''bullies'' de l'école comme un aimant la limaille de fer.
''T'es un maudit pissou*, la crevette'', vociféra Marius, la brute incontestée de la cour d'école dans ma cinquième année du primaire.
'' Non s'il te plaît, ne me frappe pas Marius. Je vais faire tout ce que tu veux'' , dis-je en suppliant, les larmes montant à mes yeux.
Je vis une pointe de satisfaction perverse illuminer le regard de Marius. Je retournai les poches de mon pantalon en preuve de ma bonne foi. Mon geste de soumission m'épargna sans doute le courroux de Marius. Il me poussa de côté avec dédain et me somma de lui apporter de l'argent pour le jour suivant, sinon... Mais le lendemain on trouva Marius le cou brisé à côté du cheval d'arçons dans le gymnase de l'école. Un bête accident, conclut le coroner impatient de retourner à sa partie de golf. Le croyait-il vraiment ? Ce n'était certainement pas l’œuvre du peureux de crevette qui pleura à chaudes larmes à l'enterrement. Difficile par contre de faire la distinction entre des larmes de joie ou de tristesse!

À seize ans je commençai à boiter de la jambe gauche. Les médecins ne trouvèrent aucune explication médicale à ce soudain handicap. Je clopinais tant bien que mal sur les trottoirs du village. Beaucoup de gens me plaignaient, me donnaient des sous. '' Dieu vous le rendra'' je répondais humblement. Qui se compare se console, dit-on. Les pauvres du village pouvaient s'estimer chanceux de leur sort et bomber le torse à me voir traîner ma jambe paresseuse comme un prisonnier son boulet. Au fond je leur rendais service.

Avant la fin de mon secondaire (lycée pour d'autres cultures), huit personnes exécrables succombèrent à des accidents insolites. Bien sûr, je n'y étais pour rien !
'' N'est-ce pas que le hasard fait bien les choses'' , susurrai-je dans l'oreille de ma petite maman assoupie dans sa chaise berçante.
Ma maman n'avait pas supporté la mort de son époux. Elle s'était réfugiée dans un état proche de la démence. Accrochée au passé, elle avait quitté l'enseignement. Sa confusion influait sur son langage, surtout dans sa manie d'ajouter des mots inutiles, d'abuser à outrance du subjonctif imparfait. Je lui pardonnais bien sûr.  J'aimais tellement ma maman.
L'été de mes dix-huit ans, je surpris ma mère par une décision mûrement réfléchie.
'' Chère mère, je projette de devenir un pirate.''
'' Quoi ? Mon fils, ton propos me cause une surprise surprenante'' , dit-elle avec emphase, me rappelant le ton de ses belles années comme institutrice au village. ''Fusses-tu encore mineur je frapperais ton projet d' une interdiction négative.''

'' J'eusse cru pourtant que vous accueilleriez mon projet avec une jouissance jouissive'' , répondis-je en fils digne de sa mère. ''Je vous l'assure , je voguerai sur l'onde ondulante et vous apporterez le trésor suprême avant le terme terminal de vos jours.''
Je savais comment abreuver ma mère de ces pseudo-pléonasmes ridicules dont elle raffolait. Ça la rassurait tellement d'avoir inculqué à son fils un langage convenable.

La chance me sourit deux semaines plus tard. Le capitaine d'un rafiot délabré cherchait du personnel pour remplacer son équipage décimée dans un combat. Il accepta de me prendre comme apprenti sans condition aucune. Sur le quai ma mère fondit en larmes.
''Tu pars mon fils. Tu brises le coeur de ta mère maternelle.''

Le capitaine portait le nom de Romulus Ficus. Contre toute attente, il se montra aimable envers moi, prodiguant des conseils, m'instruisant sur la vie des pirates, me racontant avec moult détails ses exploits passés, minimisant bien sûr la cuisante dégelée qu'il avait subie aux mains de Nic le Deudepic, baptisé ainsi pour laisser une carte du deux de pique épinglée sur le cadavre de ses victimes. Cette fois-là, Romulus dut sa survie à une tempête opportune poussant son bateau amoché hors de la portée des boulets de Nic. Mon mentor m'instruisit abondamment des noms, des forces et faiblesses des pirates les plus connus, du travail des marines, de la contrebande de drogues, des chasseurs de prime desquels se méfier.  Je buvais chacune de ses paroles.

Les êtres faibles comme moi attirent souvent la compassion de gens qui ont souffert au cours de leur existence, échouant à répétition dans la réalisation de leurs rêves. Ils s'identifient par une bizarre de projection subconsciente et cherchent par leur enseignement à récupérer des passages à vide de leur existence. Ils se félicitent des progrès de leur élève comme pour se racheter à leurs propres yeux des échecs de leur passé.

Ce fut le cas de Romulus. Il me prit en affection. N'ayant plus souvenir de l'amour de mon père, j'éprouvais de l'embarras à réagir à l'amitié masculine. Romulus me faisait tellement confiance, j'aurais pu le tuer n'importe quand et m'approprier son bateau. Mais rien ne pressait. Il me restait encore beaucoup à apprendre avant de me proclamer capitaine. Ce pauvre bougre n'avait aucune idée de mes motivations pour prendre la mer. Il ne se doutait pas qu' une maladie pernicieuse rongeait l'esprit de son élève : la folie des grandeurs infectée par surcroît d'un désir de vengeance insatiable. Je visais rien de moins que la maîtrise totale de tous les océans de la planète. J'avais déjà choisi le nom de mon navire: le Chariot du diable, inspirant la terreur sur toutes les mers du continent. Partout, on parlerait seulement à voix basse de ce navire terrifiant et de son mystérieux capitaine : Ebi Akuma, la Crevette satanique.
Ne vous y trompez pas, le monde de One piece ne serait plus jamais le même.

Fiche technique

La force principale de Obi réside précisément dans son habileté à exploiter sa faiblesse. Il s'en sert comme d'une arme. Aujourd’hui à vingt ans, encore maigrichon et fragile, il a déjà plusieurs trophées à son actif : les têtes des pirates qui se croyaient tellement supérieurs qu'ils l'ont laissé s'approcher sans se méfier.
Il a de plus un pouvoir bien réel qui lui permet de frapper par surprise: il peut rendre rigides des objets malléables, normalement mous et fragiles : un brin d'herbe dans sa main devient une lame tranchante, une feuille d’arbre un shuriken. Au Lycée, on n'a jamais pu expliquer comment un garçon avait pu mourir sur le gazon, une simple tige d'herbe transperçant son crâne de bord en bord.

* Pissou : Au Québec, personne peureuse. Qui pisse dans ses culottes.
Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiwa

avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 09/02/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
21/1000  (21/1000)
Expérience:
238/400  (238/400)

MessageSujet: Re: la crevette satanique   Sam 30 Jan - 10:15

Eh bien c'est une très bonne histoire ça !
Ton personnage me fais un peu penser au Pingouin dans la série Gotham, petit, fragile, vulnérable et surtout avide de pouvoir, désirant un belle revanche sur la vie et sa condition quelque peu miséricordieuse Smile

En bref j'aime beaucoup et j'ai hâte de voir ce que ça donnera sur les mers et dans des P à plusieurs Wink
Accepté sans problème pour ma part.
Il te manque la validation d'un autre Admin et tu seras officiellement des nôtres ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Xanya Longtonry

avatar

Messages : 787
Date d'inscription : 09/02/2013
Localisation : Duty Island

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
232/400  (232/400)

MessageSujet: Re: la crevette satanique   Sam 30 Jan - 17:44

Pas grand-chose à dire de plus. C'était une très belle fiche, courte mais claire et efficace. J'ai particulièrement aimé le passage avec les pseudo-pléonasmes qui ont réussi à la fois à m'exaspérer et à me faire rire !
Bref je valide aussi sans aucun problème !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
ebi akuma

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2016

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
5/1000  (5/1000)
Expérience:
81/400  (81/400)

MessageSujet: Re: la crevette satanique   Dim 31 Jan - 19:50

Hello

Merci bien gentes personnes pour la validation.
 
J’ai encore beaucoup de choses à apprendre avant de me lancer dans un RP officiel. J'ai improvisé ce personnage et franchement je n'ai pas d'idée où il ira, mais on verra bien.  
 
Entre autre, je comprends mal votre système de couleurs.  Alors, pour la présentation du personnage j’ai dû modifier les codes car je n’obtenais rien en cliquant sur le tableau des couleurs de l’onglet de la boîte des messages.
a+
Revenir en haut Aller en bas
Ayane

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 24/05/2014
Age : 24

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
4/1000  (4/1000)
Expérience:
357/400  (357/400)

MessageSujet: Re: la crevette satanique   Dim 31 Jan - 20:29

Dans un topic "Les couleurs", il y a un tableau qui explique quelle couleur de l'onglet appartient à quel personnage. Il te faut choisir ta propre couleur pour qu'elle apparaisse dans l'onglet. Si tu restes longtemps sur une couleur du tableau, le nom du personnage s'affichera Smile

N'hésite pas à nous contacter si tu ne comprends toujours pas.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la crevette satanique   

Revenir en haut Aller en bas
 
la crevette satanique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la crevette satanique
» La crevette d'acier
» La Bible Satanique
» Papillon Satanique. « Mes démons me dominent. »
» Crevette carnivore. [PV Petit Mistral]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentation des personnages :: Fiches acceptées-
Sauter vers: