PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Ven 3 Fév - 22:54

La première volée fit son effet.

*Eh, bien il en faut des choses pour que tu fasses attention à nous.*

L'oiseau risposta immédiaitement je me préparais à disperser les flammes lorsqu'elles disparurent d'une façons assez reconnaissable.

*Linlin? Que...?*

Avec la distance je n'étais pas sur de ce qu'elle voulait dire, mais c'est sur elle voulait communiquer.

-Le language des signes...

Les filles rechargeaient leurs canons.

*arrêté de plonger? Non, elle veut dire...*

Je réagis immédiaitement.

-Cessez le feu et continuez les manoeuvres jusqu'à nouvel ordre.

Malheureusement le phoenix continua sa poursuite, il reprenait en chasse Kyulin.

*Pourquoi? Pourquoi en a t-il après Linlin à ce point?!*

Je poursuivais avec mon équipe l'oiseau en donnant l'ordre ponctuellement de tirer sur l'oiseau pour le déconcentrer, ou moins gêné un peu sa poursuite, je ne voulais pas prendre le risque de voir Kyulin bléssé. Mais je devais tenir compte des informations qu'elle m'avait donner mais également de mes hommes si le phéonix appelait à l'aide d'autres oiseaux ou se retournait contre-nous je devrais recommencer mes attaques pour les protéger.

*Maintenant que j'y penses Sinbad n'est pas un garde du corps sinon il serait avec Linlin maintenant...*

Une boule de feu se dirigeais vers nous visiblement bien que nous representions une faible menace, quasi un vrombissement l'aile de mouche dans cette course poursuite, le phéonix s'assurait qu'on ne le colle pas de trop...

-Et ce phéonix en a après Linlin et ça ne peut pas être un hasard. Est-ce que...

Plus j'y pensais plus cela semblait la seule explication plausible, mon hypothèse expliquait a présence de Sinbad, l'hatitude du phéonix envers Kyulin mais aussi l'absence d'Arima et de Sinbad à l'instant t. Rien, à dire nous étions là pour résoudre le problème du phoénix, et Linlin, sinbad et peut-être même Arima étaient au courant.

*Merde Linlin!* Je ne pouvais que pester, je détestais ce genre de mauvaise surprise. Au fond j'espérais que seul Sinbad était au courant de tout ce cirque. Car je détestais au plus au point qu'on m'envoie faire le ménage de la sorte sans m'en avertir... Une habitude que certains de mes supérieurs ont pris visiblement...

Revenir en haut Aller en bas
Shiranui Kyulin

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 03/04/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
6/1000  (6/1000)
Expérience:
99/400  (99/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Sam 4 Fév - 0:08

Courant sans nous retourner, nous tentions de nous persuader que tout allait bien en nous le répétant… De notre œil arrière, nous observions la situation, esquivant les boules de feu, les déphasant pour les retarder, surveillant qu’aucun danger ne se dirige vers Murasa et les petites.

Nous ne doutions pas de Sinbad, il avait probablement ses raisons. En y réfléchissant un peu, qu’il se déplace seul est plutôt logique dans ce genre de situation, il voulait probablement aller chercher le deuxième phénix par lui-même, puis nous rejoindre poursuivi par ce dernier pour en terminer avec ce combat. Si c’était ainsi, il valait donc mieux que nous nous regroupions.

Effectivement, la faiblesse du phénix d’après les archives Shiranui, c’est de tuer les deux phénix en même temps. Cela ne résulte pas en la mort des phénix, mais ces derniers sont mis hors d’état de nuire de cette manière : ils retournent à l’état d’œuf.

Des quatre bêtes sacrées, il y en a en fait un peu plus que ça. Il est dit que seul le tigre peut faire face au dragon et c’est vrai, mais ce n’est pas tout. Pour compenser la puissance du tigre et du dragon, le phénix et la tortue sont spéciaux : Il y a deux phénix, qui ne peuvent être retourné en état d’œuf qu’en étant abattu en même temps et la tortue possède une longue queue qui se trouve être un serpent, permettant ainsi de combiner sa défense avec des capacités offensives vicieuses. Ils feraient donc jeu égal contre le tigre ou le dragon en utilisant des stratégies différentes que la puissance pure.

Nous nous sentions étrangement bien et pourtant nous avions déphasé de nombreuses fois les attaques du phénix pour les retarder… Avions-nous mûri ? Ce n’était pas le moment de nous réjouir, mais être capable de voir du changement après ces décennies était très satisfaisant. L’expérience dépassait donc autant que ça la théorie…

Reprenant un peu de courage, nous nous dirigions donc vers l’arbre qui commençait à devenir de plus en plus proche. Au pied de ce dernier, nous vîmes deux silhouettes, l’une tenant dans ses bras l’autre : il s’agissait d’Arima avec sa fille qu’il portait dans ses bras. Il semblait heureux, mais aussi déterminé en venant vers nous.

Il s’arrêta alors que le phénix lui avait lancé une boule de feu. Nous déphasâmes donc cette attaque pendant qu’Arima changeait sa manière de tenir sa fille afin de nous passer un grand sac en toile qui était dans son dos.

-Sinbad m’a remis cela pour vous !

Nous attrapâmes le sac avant de rapidement nous éloigner d’Arima en lui signant d’aller voir Murasa, continuant de déphaser les attaques.

Le sac était lourd et mesurait environ 2m, il semblait contenir un objet long et un autre objet plus petit et large. Nous eûmes quelques doutes, mais l’ouverture fût une énorme surprise…

Lorsque le phénix se rendit compte du contenu, il lança une boule de feu plus puissante qu’il ne l’avait fait jusqu’alors. Nous ne déphasâmes pas l’attaque, nous contentant de la bloquer : Une lance et un bouclier que possédais autre fois les Shiranui, cette arme est nommée la tour pourpre. De nombreuses question pouvait être posée, mais avec ce bouclier, des flammes ne pouvaient rien nous faire !


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Dim 5 Fév - 14:00

*LINLIN!* Le phoenix avait remis ça, et cette fois son attaque était d'une toute autre envergure. A mon grand étonnement, Linlin en émergait intacte... Elle aborait un bouclier et une lance que je n'avais jamais vu.

*C'était donc ce qu'elle attendait.*

Arima venait vers moi avec q...

*Bon sang...* Il avait un humain dans ses bras probablement sa fille et elle était dans un état critique.

-Murakumo couvrez Hatsushimo, Hatsushimo allez aider Arima.

Elle s'executèrent, mais qu'avait-il pu se passer pour qu'elle soit amochée à ce point... Hatsushimo semblait particulièrement apteà prendre en charge des bléssé tout en ayant son attention portée sur son environnement.


Elles parvinrent à escorter Arima jusqu'à moi. Comme le fit immédiaitement remarquer Hastushimo la jeune femme avait besoin de soin de toute urgence.


-Ushio, Murakumo, accompagnez Arima chez un medecin de toute urgence. Tokistukaze, Hatsushimo retourner au camp pour nous réapprovisioner en munitions, prenez également des trousses de soin et d'autres fumigène. Wakaba restez avec moi pour soutenir le sergent Shiranui si besoin. Dispersion!

Dans un "affirmatif" général la bataille contre le phoénix se poursuivait, cependant une personne de l'équipe de départ manquait encore à l'appel...

*SINBAD...* pensais-je entre inquiètude et rage.

*Ce type n'est pas juste un électron libre, il est un electron agaçant, que peut-il bien fait faire en ce moment...* J'avais je ne sais pourquoi un mauvais présentiment, mais je devais me l'avouer je ne l'aimait pas particulièrement et cela devait impacter mon jugement et mes impressions le concernant.

Wakaba était tenter de tirer à plusieurs reprises, du coup je lui expliquait clairement la situation, nous ne pouvions pas grand chose contre le phéonix et assurer les arrières de notre camarade au cas où elle serait bléssé était la seule chose utile à faire. Nous étions là non pas en tant qu'appuie feu, mais en tant qu'équipe d'évacuation d'urgence. Ce peut être frustrant mais c'est ainsi, nous sommes des soldats et ceci est un champ de bataille, pas sentiment de l'efficacité, dans la mesure du possible.

Dans la mesure du possible car j'avais retourné leurs canons vers le phoénix pour la simple et bonne raison que laisser Linlin faire l'appat était hors de questions même si ce n'était pas un mouvement idiot, mais ma fièreté fut compenser par la haine du poénix envers Linlin... ses tirs avait put géner le phénix et donner un peu d'espace à notre camarade pour souffler... Ma fièreté de marine fait que je ne laissais pas mes hommes se faire massacrer si je peux l'éviter et puis les sacrifices inutiles sont... eh bien, inutiles.

J'observais le combat, et visiblement nous n'aurions pas de mal à le tenir en respect, il restait que combattre les oiseaux n'était pas notre objectif et installer une paix durable semblait quelque peu compromis... J'avais besoin d'une idée de génie ou beaucoup d'astuce pour accomplir notre objectfi de départ sans passer par un massacre pur et simple des oiseaux.

Revenir en haut Aller en bas
Shiranui Kyulin

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 03/04/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
6/1000  (6/1000)
Expérience:
99/400  (99/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Dim 5 Fév - 23:29

Tout se passait pour le mieux. Les attaques normales du phénix étaient puissantes, mais ne pouvaient rien contre les écailles d’un grand dragon de feu. Et la lance pourpre était une arme créée à partir des écailles, griffes et dents de ce dragon. Désormais, gagner suffisamment de temps pour arrêter les deux phénix en même temps ne serait plus un problème.

De plus, Murasa semblait avoir compris ce que nous souhaitions et ne se contentait que de diriger Wakaba afin de nous couvrir si nécessaire afin de gêner le phénix, car bien qu’il ne craigne pas la mort, ce dernier ressentait tout de même la douleur. Leurs simple présence réduisant ainsi considérablement notre charge d’effort. Nous avions d’ailleurs secrètement arrêté une partie des hémorragies de la fille de monsieur Arima avec nos déphasages, nous calculâmes approximativement le temps pour arriver jusqu’au village afin de maintenir ces déphasages assez longtemps. Mais nous nous sentions bien, extrêmement bien.

Continuant petit à petit à avancer vers l’arbre, continuant de nous défendre avec le bouclier, Sekkarou en taille réduite, attaché à notre taille, la lance en main droite, le bouclier en main gauche. Nous sentîmes quelque chose arriver. La sensation provenait de la direction opposée à l’arbre… Observant attentivement en continuant nos manœuvres, nous pûmes voir de nombreux projectiles se diriger en directions du phénix !

Des armes que nous pûmes reconnaître immédiatement… Les Roquettes lances des indigènes dont une partie du fonctionnement nous semblait familier et nous comprîmes finalement d’où provenait le malaise : la technologie ajouter aux lances provenait clairement de la tour pourpre. Mais les ressources utilisée pour les lances sont bien évidemment moins résistante que des écailles de dragons.

Dans la panique, nous fonçâmes donc en direction de Murasa et Wakaba alors que les explosions sur le phénix se multiplièrent. Le phénix poussa d’horribles cris avant de commencer à tomber et émettre une lumière intense.

Il nous manquait de nombreuses informations, aussi, nous ne prîmes pas le risque d’essayer de déphaser l’explosion. Les autochtones n’étaient probablement pas en danger de mort à cette distance, mais c’était une histoire différente pour Murasa et Wakaba.

Arrivant près d’elles, nous rangeâmes la lance dans notre dos, prenant des points d’appuis pour éviter de nous faire souffler. L’explosion retentit.  Le choc se fît directement transmettre, essayant de tenir comme nous pûmes, nous fûmes tout de même projetée sur Murasa et Wakaba après avoir tenu quelques secondes.



Lorsque nous nous relevâmes, un énorme incendie de forêt s’était déclaré et au milieu de celui-ci, le phénix reprenait son envol, ayant récupéré de toutes ses blessures. Les autochtones étaient désormais visibles avec le dégagement de tous les arbres et une partie d’entre eux étaient blessés à cause de l’explosions et des morceaux d’arbres qu’ils reçurent.

Nous vérifiâmes rapidement l’état de Murasa et Wakaba, qui hormis quelques égratignures dû à l’atterrissage, n’étaient pas blessées. Pour notre part, nous étions modérément blessée, notamment pas le choc reçu lors du blocage à l’aide du bouclier, qui lui était indemne.

-Ces imbéciles… Incapables de comprendre que l’arme qui a servi de modèle pour leur lance était entre les mains de Kyulin et que cette dernière ne s’en servait pas pour une raison précise…

Sinbad arrivait en marchant, sortant tranquillement des flammes, avançant vers nous. Il arborait à son habitude un sourire et au loin, derrière lui, un phénix, le second s’approchait vivement de nous.

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Mer 8 Fév - 9:24

*...Mmm...Merde...non vraiment!*

Je me remettais du choc pour constater le fiasco.

-Accident en forêt? Check. Implication des populations locales? Check. Menace encore plus grande et plus ingérable? Check. Kyulin...

Je retournais vers Sinbad et Kyulin.


-Soit vous avez un plan pour maîtriser les deux phoénix, soit je me vois obligé de sonner la retraite.

Ils en avaient un, heureusement pour les habitants de Torino, car une tel situation était pour moi et mes hommes normalement ingérable sans les connaissances des Shiranui. J'étais tenté de les prendres pour responsables mais comme de nombreuses situations elle n'est que la suite logique d'évènements sur lesquels nous avons peu de contrôle.

-Il me faut trouver le chef, et proposer un plan de retraite pour limiter leurs pertes. N'oubliez pas qu'ils ne sont pas seuls et les autres oiseaux de l'île peuvent arriver d'une minutes à l'autre. Je voulais éviter d'envenimer le conflit mais cette bataille à commencer et nous devons la gagner. Kyulin, Sinbad vous vous chargerez des phoénix. Le reste du groupe nous nous occuperons de l'évacuation des bléssé et de la gestion des troupes aviares s'ils interfèrent.

Dans cette cohut je devais trouver la tête de mule qui avait déclenché cette bataille et transformer ce lieu en crématorium. Wakaba me suivait sans broncher, interrogant les survivants en état de parler, malheureusement les nouvelles étaient graves. Le chef avait mené ses troupes au suicide lui en tête de file. Cette armée était privé d'un chef. Je commençais à rassembler les hommes qui n'étaient pas bléssé, pour prendre leur commandement, sceptique à l'idée de voir une personne aussi jeune prendres les commandes, je leur rappelais que nous gérions cette situation et que leur tête d'affiche n'avait eu pour seul succès que de s'immoler avec une idée des plus imprudentes. J'ordonnais que l'on ramasse les survivants qui se trouvaient en première ligne, puis qu'ils restent en retrait.

-Grrr... Que faites-vous! Un home venait juste d'arriver avec des renforts.

Il me lança un regard noir, voyant que j'étais à la tête de leur troupes et que leur chef était en piteux état, il s'avançait avec la ferme intention de reprendre les rennes et recadrer se petit monde.

-Notre dernier ordre! Soldats ne vous laissez détournez, ses monstres ont assassinés notre chef et nous rendent la vie impossible l'heure est à la vengence!

Il galvanisait ses troupes ceux qui ne transportaient pas de bléssé se mirent en formations, hurlant qu'ils auraient la peau de ses piafs même s'il fallait brûler l'enfer lui même.

-Wakaba. Le ton que j'employais ne laissait aucun doute sur la suite des évènements.

-Oui...madame. Et la réponse de Wakaba fut un aquiscement suivit d'une position de combat.

-Guerriers vous devriez savoir qu'il y a des combats que l'on ne peut mener pour son propre bien et celui de ceux qu'on protège!

Le chef fraichement mis en place n'avait que faire, arguant que ceux qui se mettent sur la route d'une juste vengeance ne pouvait être que des ennemis.

Revenir en haut Aller en bas
Shiranui Kyulin

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 03/04/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
6/1000  (6/1000)
Expérience:
99/400  (99/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Ven 10 Fév - 23:11

Sinbad de retour, nous étions donc prêts à mettre hors d’état de nuire les deux phénix. Ces derniers, d’après nos informations, confirmé par Sinbad, redeviendrait des œufs si abattu au même moment. A vrai dire, cela était quasiment impossible, mais toutes les conditions étaient réunis pour réussir : une défense suffisante, une attaque largement capable de les tuer plusieurs fois et enfin… Une Shiranui.

Malheureusement, à l’opposé de notre combat, il y avait visiblement des hostilités qui pouvaient provenir d’ennemis imprévus. Nous n’avions rien contre la population locale, que ça soit les oiseaux ou les humains… Mais le phénix semblait être un problème d’une autre nature, qui ne concernait pas vraiment cette île.


-Bien bien, vous connaissez le fonctionnement de la tour pourpre n’est-ce pas ?

Nous acquiesçâmes et Sinbad répondit en souriant.

-Ne vous inquiétez pas de nos arrière, Mina semble prête à prendre le commandement, même par la force. Dans le pire des cas, je suis présent pour vous couvrir.

Inspirant fortement, nous nous préparions mentalement. Nous défendre était simple, mais attaquer contre un ennemi dont nous av… Avions la phobie était relativement difficile.

-Bien, préparez-vous je vous couvre.

Dit-il en nous faisant signe de nous défendre avec le bouclier tout en préparant l’attaque.

-Ha, deux piaf ? Revenez avec la tortue et le tigre, vous ferez peut-être le poids !

Pendant que nous déclenchions le mécanisme d’allumage, Sinbad s’avança, provoquant les deux phénix tout en créant de l’électricité autour de lui.

Depuis quand maitrisait-il le pouvoir du roi ?! Des écailles bleues apparurent sur certaines parties de son corps. Un troisième œil apparut sur son front. Les écailles recouvrèrent rapidement ses membres, formant une armure protectrice et une queue de reptile géant poussa dans son dos.

Spoiler:
 

-Se-Seiryuu…

-Oh ? Capable de parler ? Je vous expliquerai plus tard, mais je pense que vous avez compris n’est-ce pas ?

Il fléchit simplement les genoux, les phénix réagirent en envoyant tout deux des boules de feu plus puissantes tout en s’éloignant, mais SInbad lui sauta simplement au-dessus d’un des deux phénix, lui assénant un coup qui le fît s’écraser devant nous.

Surprise par la situation, nous eûmes un temps de réaction avant d’activer le feu wyvern de la lance : Le bout de la lance vira en quelques dizaines de seconde d’une couleur métallique à un rouge incandescent, puis un blanc dénotant la chaleur qui s’échappait du bout de la lance. Pendant ce temps, le phénix se releva, et comprenant ce que nous préparions, il voulut reprendre son envol, tout en lançant une boule de feu. La boule fût bloquée par le bouclier et nous déphasâmes la lance qui redevint normale, l’utilisant ensuite comme perche pour atteindre le phénix qui n’était pas encore totalement remonté en l’air.

Une fois la lance collée contre le phénix, nous annulâmes le déphasage, créant une explosion intense l’espace d’un instant, mais nous déphasâmes cette explosion. Le phénix surprit prit finalement son envol vers Sinbad pendant que le second phénix ayant compris notre stratégie décida de prendre la fuite.


-Saleté de piaf !

Sinbad frappa le phénix qui le poursuivait afin d’essayer de poursuivre le second, mais ce dernier fît des mouvements d’esquive, esquivant l’électricité que Sinbad utilisait tout en volant pour essayer de l’atteindre.

Soudain, le phénix qui poursuivait Sinbad décida d’utiliser un autre plan. Il se tourna vers Murasa et les autochtones, leur fonçant dessus. C’était mauvais ! Il voulait se suicider afin de revivre. Son corps ne serait plus le même et le feu wyvern déphasé aura été inutile.

Nous nous dirigeâmes donc rapidement dans cette direction, défendant à l’aide du bouclier contre les diverses attaque à distance…

Nous fîmes signes à Murasa : Retraite troupes. Une lance vola alors en direction de l’oiseau. Utilisant la lance pour tirer simplement sur la lance, celle-ci explosa en plein vol, puis nous pointâmes notre lance vers une autre lance explosive qui volait, tirant à nouveau pour la détruire.


-Continuez de tirer, on peut abattre cette saleté d’oiseau ! La femme à des munitions limitées ! Elle ne pourra pas intercepter toutes les lances ! S’écria l’homme qui se rebellait contre Murasa.

Malheureusement, avant d’espérer tout arrêter, il nous fallait aussi arrêter les attaques du phénix, qui nous fonça dessus pour donner directement des coups de bec et des coups de serres… Utilisant le bouclier contre les serres et la lance pour dévier les coup de bec, nous faisions donc attention aux humains, tout en espérant que Murasa fasse quelques chose.


Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Jeu 16 Fév - 2:34

J'avais peu d'options, et peu de temps pour trouver des alternatives, nous devions battre en retraite mais le nouveau meneur de troupes ne laisserait pas passer une chance d'abattre les oiseaux. Et nous savions tous ce qui allait se passer si cela se reproduisait.

-Wakaba avec le reste des munitions appuyer le sergent Kyulin.

Nous devions tenir en respect les phoenix, mais surtout, les guerriers... Le risque était trop grand.

-Cessez cela, vous nous mettez tous en danger, en les attaquants vous risquez de tout faire sautez! dis-je en m'adressant aux soldats.

Au lieu de les calmer, mon intervention sembla juste soufflez sur ses flammes, le chef redoubla d'effort, ses cri de commandement inondaient le champ de bataille et dans l'instant suivant une première lance vola, puis une autre et très vite une vingtaine de projectiles se trouvaient en l'air.

-WAKABA! Hurlais-je.

Aussi vite que possible je générais une bourrasque pour perturber la trajectoire des projectiles, mais l'effet fut quasi nul, car je n'eus pas le temps d'y mettre suffisement de puissance.

Wakaba quand à elle pu retenir la pluspart des projectiles, quant aux autres qui purent passer ils manquèrent leur cible.

-Voyez, elle n'a plus de munition! Finissons les!

En effet l'habitilité au tir de Wakaba était plutôt bonne et ce n'est que par manque de munition que les quelques projectiles purent passer.

-Pour votre sécurité, RECULEZ! Certains pointèrent leur lance vers moi.

-Coup de l'ancre! Je balayais la première ligne.

Malheureusement m'en prendre à des civils était interdit, cependant étaient placer devant moi des guerriers, non plus dis civils, guerrier que j'avais averti des conséquences de leurs actes qui plus est.

J'enchaînais directement sur la seconde ligne de défense; loin de se démonter le chef du groupe "remonta en selle" pour se retrouver en première ligne.


-Entendez raison nous ne sommes pas vos ennemis! J'avais leur attention et la negociation était le moyen le plus approprié pour en finir avec leur combat, surtout que je les voulais à la table des pourparlers alors autant ne pas s'en faire des ennemis.

-C'est le nom qu'on donne à ceux qui aide ses créatures!

Il me fonça dessus, je parais avec tsunami, utilisant le dial pour absorber le choc et le repousser, sans lui laisser le temps de se remettre correctement sur ses appuis je fauchais pied gauche d'une balayette, et avant qu'il ne touche le sol, je l'accrochais avec mon ancre, le fis tournais puis le projeta lourdement parmis ses hommes.

-Ma mission ici est simple faire cessé les hostilités. Je vous laisse le choix, la manière douce ou la brutale.

Le chef, ne voulant pas perdre la face devant ses hommes se releva sans aide.

-Je ne laisserais pas un chien de la marine décider de l'avenir de mon peuple. Il appuyait la où ca fait mal. Pour quel raison devrait-il me croire puisque je ne suis pas l'une des leurs.

*Et voilà... Celui-ci était quelqu'un de fort peu raisonnable, je devais m'en débarasser mais de manière politique, s'il y a bien une chose que j'ai appris sur cette île ou plutôt ce satané enfer qu'est Comity c'est que la politique compte.*

Je me démonterais pas devant de l'haine.

-Ce marine est venu avec une solution à vos problèmes que eux n'ont pas pu résoudre. Posez vos armes et regarder mes hommes faire, et se soir vous raconterez à vos familles ce que vous avez vu. dis-je en mettant la main elegemment sur mon torse. Il s'agissait d'une promesse, ou plutôt d'un accord "ne lever le petit doigt nous nous occupons du reste".

-Ne l'écoutez ... Commenca mon adversaire.

-Nous sommes une solution. Interrompis-je, puis le montrant du doigt.

-Et lui une impasse.

Je me tournais vers Sinbad et Kuylin qui tenait tête aux phoenix.

-Voyez vous même!

C'est à ce moment que des renforts arrivèrent. Hatsushimo et Tokistukaze les armes chargé, et paré à combattre. J'avais détourner le regard, juste assez longtemps pour que le chef reprenne partiellement le controle de ses troupes. Une partie restait cependant dubitative. Il ordonna qu'on le suive alors même qu'il visait de nouveaux les oiseaux. Je coupais aussitôt la trajectoire du petit groupe, je percutais leur chef avec mon épaule le projetant au sol, quelques guerriers tentèrent de réagir mais je brisais leur lance avec toute la force dont je disposais.

J'avais semer le doute dans leur esprit, le bien fondé de leur action n'était plus si certain, et pour finir j'imposais le statu quo avec une interdiction.

-Pour votre sécurité je ne peux vous laissez passer! Tokistukaze, Hatsushimo se positionant derrière moi prête à intercepter quoi que ce soit qui tenterait un passage en force, roquette ou guerrier, ils serraient stoppé net.

Je ne laisserais aucun d'entre eux perturber le travail de mes hommes, ni mettre en danger l'île entière à cause d'une vision à court terme, même si cela signifait me mettre à dos une partie des habitants de l'île que j'étais venu aider...sans leur demander leur avis certes, mais j'apportais de l'aide...et une ou deux bousculades avec...l'heure serait bientôt au reproche mais avant Kyulin devait eradiquer la menace que ces deux oiseaux représentaient. Ensuite il nous faudra museler le nouveau chef et peut-être une paix sera possible entre les habitants de Torino et les oiseaux.

Revenir en haut Aller en bas
Shiranui Kyulin

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 03/04/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
6/1000  (6/1000)
Expérience:
99/400  (99/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Mar 21 Fév - 23:57

Observant l’évolution de la situation au possible, bloquant les attaques du phénix avec notre bouclier et notre lance, tirant sur les lances entre les coups, nous ressentions la fatigue  s’accumuler. D’autant plus que notre déphasage pour ne pas aggraver la situation de la fille d’Arima était toujours actif.

Mais il n’y avait pas de problème. Sinbad… Seiryu ? Semblait pourchasser le phénix, mais en même temps, était plutôt préoccupé par la situation au sol, tandis que Murasa et les filles s’efforçaient de nous soutenir contre les lances. Nous n’avions probablement plus besoin de maintenir l’état de la jeune fille, aussi, nous relâchâmes les quelques déphasages qui maintenait son état, pour nous concentrer sur notre combat.

Il existait peu d’armes développés spécialement par et pour les Shiranui, d’autant plus que la majeur partie de ces armes étaient gardées sur Yamato afin de s’assurer de la défense de l’île. Mais cette lance en faisait partie. Ainsi, une fois les munitions complètement utilisées, nous eûmes simplement à déphaser le chargeur pour pouvoir de nouveau les utiliser. Une fois par œil. Ainsi, en prenant en compte qu’un de nos yeux était utilisé pour maintenir le feu wyvern sur le phénix, cela nous permettait de recharger 5 fois sans utiliser le moindre chargeur supplémentaire.

Avec l’aide des filles, nous pûmes donc intercepter les lances dangereuses et le nombre de lances n’étant pas illimités, nous pûmes donc nous concentrer sur le blocage du phénix une fois le stock terminé.

Seiryu, volant dans le ciel avec le phénix, finit par le rattraper, lui donnant un coup de pied retourné. Le phénix s’écrasa donc au sol, voulut reprendre son envol, puis comprit que Seiryu avait terminé ses préparations au moment où le phénix s’était retrouvé en dessous de lui.

Il arrêta alors d’essayer de s’envoler, poussant quelques cris… Ces cris étaient emplis d’un sentiment de tristesse mélangé avec de la rage. Mais surtout, un de ces cris était pour nous. Il souhaitait protéger les oiseaux de l’île… A distance, nous pûmes voir Seiryu hocher simplement la tête avant qu’un flash blanc ne tombe. Nous relâchâmes le feu wyvern. Deux explosions…

Une fois les explosions terminées. Un œuf d’environ 1m de haut se trouvait devant nous et Seiryu descendu récupérer le second qui devait être au centre du cratère de son attaque.

Les habitants étaient visiblement sous le choc de la situation, les petites semblaient se poser diverses questions et Murasa s’approcha de nous, voyant visiblement que le combat était terminé et demanda simplement en pointant l’œuf du doigt :


-Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?!

Nous ne pûmes que lui montrer un sourire crispé en attendant que Seiryu n’arrive avec le second œuf. Nous rangeâmes le bouclier et la lance dans notre dos et Seiryu déposa un œuf près du notre.

-Les Shiranui prendront la garde de ces œufs.

-Ok…

Il sourit simplement, puis voyant que l’agitation des habitants revenait petit à petit, Seiryu s’avança dans leur direction alors que l’un d’entre eux se remit à crier.

-Brisez ces œufs !

Seiryuu, toujours sous sa forme mi-dragon, leva simplement le bras et la foudre tomba sur les œufs. Des coques d’œufs atterrirent, mais les œufs étaient toujours en parfait état. A vrai dire, sous la coque de ces œufs, il y a un œuf d’exactement la même taille. Et Seiryu voulait le montrer.

-Bien, si l’un d’entre vous pense être capable de faire plus de dégâts que ça, je veux bien lui laisser essayer de détruire ces œufs. Sinon, je vais simplement prendre la garde de ces œufs.

Seiryu continua cependant d’avancer vers le "nouveau" chef et luis souffla tout bas.

-Mais si vous voulez toujours combattre les oiseaux… Je serais aussi votre adversaire.

L’homme comprit la différence de puissance et se contenta de fuir… Mais maintenant que le combat était terminé, nous avions plus de temps pour nous poser des questions… Pourquoi Seiryu était-il avec nous ?

Revenir en haut Aller en bas
Minamitsu murasa

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 12/03/2013
Age : 24
Localisation : East blue
Humeur : Tsunami!

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
24/1000  (24/1000)
Expérience:
138/400  (138/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Ven 24 Fév - 4:39

Avec la démonstration de Sinbad il était évident que s'acharner sur les œufs ne serait qu'une perte de temps, n'ayant plus de cible cela devrait les calmer. Comme dit comme fait ils tournèrent les talons. Nous avions repris le contrôle de la situation mais cela n'était que le début.

Le chef auto-proclamé avait décidé de battre en retraite mais avant qu'il ne termine j'avais un mot à lui dire, à lui et à ses hommes espérant qu'ils diffusent la nouvelle.

-Nous ne sommes pas seulement venu arrêter les phoenix!

Ils s’arrêtèrent un moment et se retournèrent pour écouter ce que j'avais à dire.

-Nous sommes venu mettre un terme à ces luttes incessantes. Et le moyen, même le seul moyen, c'est la paix.

Je savais qu'il y avait de quoi riposter, protester, se soulever...

-Oui, vous pouvez être aigri, mais voyez où ces combats vous mènent. Ce ne sont que des impasses, et de l'énergie gaspillée pour s'y rendre. A partir d'aujourd'hui, cette île comprend une zone tampon, une ligne de 2 km de large, contrôlée par la marine, elle a pour but de séparer les belligérants, ET SEULEMENT  les belligérants, commerce, visites et toute autre activités y sera autoriser. Dormez sur vos deux oreilles, une ère nouvelle pour vous commence, une ère de paix.

Les réactions étaient multiples, certains confus, d'autres doutant de notre discours, quelques-uns maugréant, d'autres las se retournaient vers le chemin de la ville...

L'essentiel était qu'il n'y avait pas de protestation évidente. Le combat les avaient fatigué tout autant que le vide intersidéral qu'avait résulté de leurs actions. Ils étaient venus en finir avec les oiseaux et n'avaient au final pas posé le doigt dessus.

Tant qu'ils avaient le moral en berne c'était l'occasion d'installer le périmètre tampon. J'appelais le QG de d'East pour que l'on envoie un contingent de soldats de la marine avec du matériel pour définir une première zone, et assurer des patrouilles. Et surtout je demandais le colonel Gakash, étant un des contacts privilégier avec les Shiranuis pour les avertir. Je lui fis un rapport détaillé de la situation actuelle sur l'île. Je lui expliquais également mon point de vue sur la façon de régler les choses ici. Elle me rassura en me disant tout simplement que soutenir l'un des deux partis coûterait cher en hommes et en temps car briser un tel statut quo n'était pas chose facile, les deux partis s'étant endurci dans des combats sur des terrains que nous ne connaissions pas ou peu.

Je n'avais pas nécessairement besoin d'être rassurer sur la justesse de mes actes après tout, le mal était fait, seulement savoir que cette mesure non seulement prendrait effet. Car ma décision d'imposer une zone tampon, avait été soudaine et je n'avais aucune certitude qu'on me donne les moyens de l'implémenter. Mon audace allait être récompensé j'atteindrais mon véritable objectif dur cette île: la paix. Car en plus des soldats pour préserver cette zone il y aurait aussi des négociateurs chargé de la suite des opérations j'avais prévu que ce soit Kyulin et Sinbad, mais visiblement, nous n'avions pas été lâché en pâture, et le QG met les moyens de ses ambitions sur Torino.

Quant à Arima, il revient l'air soulagé, du moins, son visage ne se décomposait plus sous le poids d'une atmosphère chargé de tristesse... Amira était prise en charge par les locaux dans un hôpital, et la jeune fille allait s'en sortir, cela prendrais du temps certes, mais ces jours n'étaient plus en danger. J'appelais Kyulin et Sinbad pour leur faire part de la suite des opérations.

Je voulais avoir une discussion moins formelle avec Kyulin cependant je ne voulais avoir personne dans les pattes et le meilleur moyen était de faire usage de mon autorité... Pas très professionnel mais rapide et efficace.

...Ainsi jusqu'à l'arrivée des renforts, nous restons en alerte. Le contre-amiral Shiranui viendra en personne vous raccompagner à Yamato. Sergent Shiranui je veux vous voir en priver.

Je finis de positionner mes hommes et d'assigner des tâches à chacun, puis j'avais enfin le temps de parler à Linlin et surtout d'éclaircir dans le détail tout ce que j'ignorais...

Revenir en haut Aller en bas
Shiranui Kyulin

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 03/04/2014

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
6/1000  (6/1000)
Expérience:
99/400  (99/400)

MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   Mar 28 Fév - 4:07

Nous étions soulagée que les hostilités soient, même temporairement, terminées. Murasa avait fait un discours que nous trouvâmes plutôt étrange car nous n’avions pas entendu parler au préalable d’un tel plan afin d’arrêter de manière durable les hostilités. Cependant, l’idée nous semblait correcte, bien qu’un peu forcée.

Les problèmes étaient temporairement terminés. Les flammes qui s’étaient répandue durant le combat s’étaient éteinte d’elle-même, non pas en même temps que les phénix, mais peu de temps après, car la végétation luxuriante était suffisamment gorgées d’eau pour ne pas prendre complètement feu. Les dégâts étaient visibles. Un grand cratère avait pris place à l’endroit de l’explosion, mais ces dégâts n’allaient plus se propager. Nous avions probablement eu de la chance de combattre à un endroit que les phénix ne souhaitaient pas brûler complètement.

Ainsi, nous rentrâmes au camp, vérifiant nos légères blessures, rien de grave. De plus la fille d’Arima, nommée Amira n’avait désormais plus aucun risque pour sa santé. Nous ne savions pas si nos déphasages eurent un effet, mais dans ce cas-là, le résultat était ce qui importait le plus. Pendant que Murasa et Sinbad envoyaient à l’aide de den den mushi divers rapports, nous étions en train de nous faire psychologiquement soignée par Tokitsukaze qui  était assise sur nos cuisses.

Une fois de nombreuses formalités terminées, Murasa nous convoqua pour un entretien en privé. Nous étions légèrement inquiète en entendant qu’un contre-amiral Shiranui allait venir… Mais nous ne devions pas le laisser apparaitre. Nous nous demandâmes si elle souhaitait parler de choses sérieuses, ou simplement se relaxer après avoir accumulé du stress.

Lorsque nous fermâmes la porte, Murasa engagea la conversation :


-Linlin, comment vont tes blessures ? Et ta voix ? Demanda-t-elle en nous inspectant visiblement.

Nous nous contentâmes de sourire et de répondre à voix basse :


-Notre voix se rétablie bien et nos blessures sont superficielles, merci de t’inquiéter. Nous nous demandions simplement ce qu’étais ce discours.

-Un peu d’audace, un peu d’autorité et un soupçon d’espoir. Répondit-elle en ayant l’air plutôt fier d’elle. Je dois dire que je n’étais pas sûre qu’on nous donne les moyens de faire ce que j’ai dit, mais c’est le plus court chemin vers un cessez-le-feu. Dès lors la paix devient envisageable. Mais parlons un peu de tout ça. Dit-elle en pointant les œufs du doigt.

Les deux œufs étaient posés dans un coin de la salle. Nous nous contentâmes donc de raconter ce que nous savions.


-Hmm… A vrai dire … Les Shiranui ne savaient pas que les phénix étaient ici. Il y a longtemps, les 4 bêtes mythiques étaient des alliés des Shiranui. Le dragon de l’est, le tigre de l’ouest, la tortue du nord et le phénix au sud… Mais il y a quelques dizaines d’année, toutes traces de ces bêtes ont disparue… Aussi retrouver les phénix ici est une surprise pour nous… Mais peut-être que Sin… Seiryuu était encore plus étonnant. Ah… Il existe des noms pour les incarnations qui possèdent les capacités des bêtes, Seiryuu pour le dragon, Byakko pour le tigre, Genbu pour la tortue et Suzaku pour le phénix… Mais il est très certainement étrange que le phénix ait été hostile envers un Shiranui…

-Attend, tu veux dire que Sinbad EST un dragon. Demanda-t-elle, visiblement sceptique. Et en plus il y en aurait d’autres ?!

-Ah non, par incarnation, cela possède un autre sens. L’incarnation d’une bête mythique est une personne qui, suite à diverses épreuves, obtient un pouvoir grâce à la bête en question.

-Ah, tu me rassures… Quoique… J’ai eu sous les yeux des phénix, donc le dragon, la tortue et le tigre… Sont quelques part dans les blues et l’on ne sait même pas s’ils vont tenter de t’arracher la tête ?

Nous fîmes un sourire légèrement forcé répondant simplement.

-Le tigre est le seul véritable danger, car il aurait tendance à attaquer n’importe quel ennemi qui rentre sur son territoire, mais la plupart des tigres feraient pareil. La tortue est de nature calme et hormis avec une puissance d’attaque supérieur, lui infliger la moindre blessure est impossible.

-La tortue n’est donc pas un problème, mais le tigre pose potentiellement problème… Mais que comptez-vous faire de ces bêtes ? Je veux dire, la tortue n’est pas du genre à créer des problèmes, donc aucune raison pour la marine de la rechercher… Vois-tu où je veux en venir ?

-Les Shiranui font leurs recherches de leur côtés, car ces bêtes sont d’importants camarades à nos yeux. Les informations à leurs propos sont restreintes, mais rien de ce que nous t’avons dit n’est secret, ne t’inquiète pas.

-Restreintes ? S’il ne s’agit que de camarades, pourquoi tant de précautions ?

-Simplement car cela concerne notre clan.

-Ok. Répondit-elle simplement en ayant l’ai assez curieuse.

-Si cela ne tenait qu’à nous, nous n’hésiterions pas à t’expliquer plus, mais cela est aussi pour ta sécurité. Surtout que notre père est celui qui va venir sur l’île…

-Ton père ? Je ne pensais pas qu’ils enverraient un civil même si il a une place important dans la famille, je veux dire, cela ne risque-t-il pas d’éveiller la curiosité ?

-Eh ? Notre père est le contre-amiral Shiranui, Shiranui Ryuuji ? Il ne restera pas sur l’île, mais il est envoyé pour assurer que les œufs soient bien délivrés à Yamato. Il laissera probablement un groupe de la famille pour communiquer avec les oiseaux.

-Un contre-amiral ?!

-Oui ?

Nous ne comprenions pas ce qui étonnait Murasa. Notre père était quelqu’un d’extrêmement compétent. Tellement, qu’il aurait certainement pu être mieux placé. Le problème est la position de notre clan, qui se doit de rester relativement discret. Ainsi, ses compétences l’empêche d’être plus bas dans la hiérarchie et son clan l’empêche d’être plus haut…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des querelles toujours des querelles! Une plume de feu?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 06. Parce que les querelles entre amis entretiennent l'amitié.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» La plume du paon... ( autodérision )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: Île de Torino-
Sauter vers: