PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Partir un jour ... ~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emerald.D.Winter

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 09/03/2013

Feuille de personnage
Nom, Prénom, Âge, Faction,Berrys:
Niveau:
3/1000  (3/1000)
Expérience:
240/400  (240/400)

MessageSujet: Partir un jour ... ~~    Lun 18 Mar - 22:57

*Bravo Emerald ...*
Je me répète souvent cette phrase, la plupart du temps de façon ironique, me félicitant de mes hardiesses, de mes stupidités, de mes accès de courage démesurés ...
Aujourd'hui j'ai vu ma cité pétrifiée par le souffle d'un dragon millénaire, j'ai rencontré un avatar de mon dieu, le grand et puissant Yavak, il m'a appelé par mon prénom, on a tapé la discute et il m'a gentiment demandé de sauver Castelmithral de sa malédiction, et par extension, le royaume de Valgivre tout entier ... et j'ai répondu quoi déjà ? ...
"Sir, yes sir!" ...?

*Bravo Emerald ...*

L'ennui avec ce genre de quêtes, c'est qu'elles impliquent un telle démesure qu'il devient presque impossible de savoir par où commencer. La seule instruction dont je dispose étant en plus "de voyager sur les mers". Vous savez, c'est grand ... la mer. Enfin il paraît que c'est grand, personnellement je ne l'ai ni saluée, ni côtoyée mais à Valgivre il existe un mot pour désigner cette chose "Yurchak" : la tempétueuse. On utilise aussi ce mot pour designer les femmes à fort caractère ... Ah les femmes ...

"J’eusse aimé vivre auprès d’une jeune géante,
Comme aux pieds d’une reine un chat voluptueux."

Je vais le noter celui-ci tiens.

*badibadibadoum, changement de point de vue ! ~~*

Emerald prit son carnet feuilletant les pages avec vivacité, comme pour rythmer le flux incessant de sa pensée, créatrice et destructrice, un guerrier ou un poète : "moi je n'ai jamais eu à choisir" se répétait-il souvent. Arrivé sur une page blanche, il sortit sa plume de corbeaux pour annoter ces quelques vers. Ceci fait le jeune conteur regarda l'étendu gelée qui se dressait tout autour de lui, Valgivre lui manquerait...
Puis déterminé comme jamais, le protecteur de Valgivre, fier de son titre, entama une marche rapide vers les côtes tumultueuses qui bordaient l'île hivernale et plus précisément vers Nasirak, le village des pêcheurs ...
Désert à cette période de l'année ...


*badibadibadoum, changement de point de vue ! ~~*

Exact, j'avais presque omis ce ... très léger ... détail ...
*Bravo Emerald*
Tiens tiens ! Pas tout à fait désert, ce sont bien des pêcheurs que je distingue là-bas! mais qui sont ces drôles de de personnes qui osent menacer mes confrères Giviriotes ?!

-On s'en fou de votre malédiction, vous êtes sous l'emprise du gouvernement mondial cela fait de vous nos esclaves, et il se trouve que seul Valgivre possède les précieux émeraudes dont nous avons besoin pour nos expériences sur son effet anabolisant des fruits du démon.

Ce malotru s'exprime bien narquoisement, je n'aime pas son ton médisant, et j'aime encore moins cette façon qu'il a d'empoigner ces pauvres pêcheurs Givriotes ...

-C'est cela que vous cherchez ?

*badibadibadoum, changement de point de vue ! ~~*

Emerald présentait désormais à l'individu tout de blanc et de bleu vêtu sa magnifique épée d'émeraude : Lermazak. L'homme qui lui faisait maintenant face arborait une casquette où on pouvait lire "marine", un drôle d'ustensile pendait à son flanc droit, de forme légerement cylindrique l'objet semblait équipé d'un ingénieux système mécanique dont Emerald n'arrivait pas à distinguer l'utilité ... l'homme tenait aussi un sabre dans sa main gauche, sa prise était d'ailleurs assez maladroite.
Il dévisagea Emerald et ne put retenir un rictus.


-C'est pas encore le carnaval tu sais ...

Emerald n'aimait pas qu'on se moque de lui, mais son adage préféré, celui de son ordre, résonnait encore distinctement dans sa tête.
"Kerilom Ashiram nu blei Varshal"
(je vous laisse le plaisir de retrouver la signification :p). L'air amusé du "marine" laissa cependant vite place à une stupéfaction très nette. Il haussa le ton :

-Les gars ! J'ai choppé le gros lot je crois !

Son regard s'était posé sur l'éclatante aura verte de Lermazak et très vite deux autres individus, aux vêtements semblables, sortirent d'une petite embarcation et vinrent épauler ce qui semblait être leur supérieur hiérarchique.

-On est là chef ! répétèrent-ils à l'unisson.

*badibadibadoum, changement de point de vue ! ~~*

Mais qui sont ces fripouilles qui osent envahir mon île ? ... Il veulent de l'émeraude ...
Je vais leur en donner.


*badibadibadoum, changement de point de vue ! ~~*

Sans prévenir, Emerald entama un coup d'estoc remarquablement rapide étant donné son absence d'élan, le coup vint cueillir l'un des deux marines arrivé très récemment, ce dernier, légèrement blessé hurla de terreur. Emerald ne désirait que remettre ces malotrus à leur place.

-Je ne plaisante pas voyez vous, alors quittez cette île, laissez ses habitants et ne remettez plus jamais les pieds ici.
C'est un ordre.
Un ordre du dernier protecteur de Valgivre.


Les trois individus face à lui éclatèrent d'un rire gras et rauque.

-Nan mais regardez moi ce spécimen les gars, je crois que t'as pas bien compris qui on est petit gars. Le chef sortit son petit ustensile, celui là même dont Emerald se demandait à quoi il pouvait servir quelques minutes plus tôt. Il pointa le petit objet vers un pêcheur Givriote situé à quelques mètres. Puis pressa l'étrange morceau de métal en forme de croissant. Un bruit terrible retentit. Le pêcheur s'écroula, une main pressant sa poitrine dégoulinante. Le rouge dessina bien vite une tâche pourprée sur le sol jadis blanc et immaculé du sol de Valgivre.

-Tu vois gamin, ici, nous sommes tout puiss...

Sa casquette virevolta, balayée par le vent d'une puissante estoc.
Une épée à l'aura d'un vert menaçant venait de percer ses entrailles comme un pied dans une neige épaisse. Ses deux acolytes le regardèrent, stupéfaits par la vitesse d’exécution du Givriote. Mais cette vision ne dura pas. Il y a eu deux autres éclat d’émeraude, deux autres giclées de sang sur la neige fraîche, deux autres longs et lourds bruissements de cadavres inanimés chutant dans leur linceul de givre.

Cette basse besogne effectuée, Emerald rejoignit rapidement le pêcheur blessé, les quelques autres habitants du petit village, alertés par l'agitation, sortirent pour entourer le pauvre homme. Il ne bougeait plus, comme congelé par le froid.
Mais les Givriotes ne meurent pas de froid.


Emerald regarda une dernière fois le cadavre de son compatriote, un protecteur qui n'est pas capable de protéger ...
Puis il se dirigea lentement vers la barque qui avait amené les trois marines. Saisit une rame puis rama.

Il avait tué trois hommes. Trois hommes dont il était sûr que la mort lui pèserait lourdement.


*Bravo Emerald*






Revenir en haut Aller en bas
 
Partir un jour ... ~~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partir un jour, sans retouuur ~ [PV]
» Partir un jour sans retour || feat Jayden
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: All Blues :: South Blue :: Royaume de Valgivre-
Sauter vers: